Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Vélo’

Vendredi 29 août 2014 | Mise en ligne à 22h01 | Commenter Commentaires (2)

Les casques MIPS font tourner les têtes

On n’arrêtera jamais le progrès. Surtout quand il est question de sécurité.

Technologie qui prend de plus en plus d’élan, le Système de protection contre les impacts multidirectionnels (MIPS) débarque maintenant chez les géants des casques sportifs, Giro et Bell.

Après notamment POC, Smith et Lazer, voici que l’élément de sécurité nouveau genre gagne sérieusement du terrain.

Il faut dire que le MIPS a fait ses preuves, avec près de 20 ans d’études et de recherches.

Développé en Suède par des scientifiques du centre hospitalier Karolinska Hospital et du Royal Institute of Technology de Stockholm, le MIPS est une technologie par laquelle la surface intérieure du casque bouge indépendamment de la coquille extérieure.

Le raisonnement est qu’en cas d’impact, les forces rotationnelles seront mieux dissipées grâce au mouvement possible de 10 à 15 mm.

Illustration de l'intégration du MIPS à l'intérieur d'un casque de vélo Giro.

Illustration de l'intégration du MIPS à l'intérieur d'un casque de vélo Giro.

La «doublure» interne est fixée à la structure de mousse rigide du casque grâce à des attaches en élastomère qui s’étirent. Entre les deux, une surface qui offre peu de friction permet le glissement dans toutes les directions.

L’idée derrière le MIPS est d’imiter la protection naturelle du cerveau dans la boîte cranienne, qui «flotte» sous l’os dans une mince couche de liquide.

La sécurité offerte par l’ajout du MIPS est suffisamment intéressante pour que les compagnies intègrent de plus en plus la technologie à leurs casques.

Giro vient notamment d’annoncer l’ajout de cinq modèles avec la doublure MIPS à sa gamme pour le vélo. Les acheteurs auront le choix, pour quelques dizaines de dollars de plus, entre une version régulière ou avec le MIPS.

Alors que la saison des sports de glisse approche tranquillement, les skieurs qui cherchent un maximum de sécurité ne sont pas en reste.

Ils peuvent en effet bénéficier de l’avancée technologique du MIPS eux-aussi. Un exemple est le POC Fornix Backcountry MIPS, déjà sur le marché.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Lundi 25 août 2014 | Mise en ligne à 15h36 | Commenter Commentaires (4)

Des «oreilles de chat» pour du vélo plus silencieux

Amis cyclistes, vous connaissez les Cat-Ears?

Le modèle Classique Elite de Cat-Ears, destiné à la course. Photo Facebook

Le modèle Classique Elite de Cat-Ears, destiné à la course. Photo Facebook

Fabriqué depuis 2012 au Colorado par des mordus de vélo, l’accessoire se fixe devant les oreilles, aux sangles temporales du casque, pour couper le bruit du vent durant les balades.

Certes, le look est particulier, mais l’idée est intéressante.

Car si vous êtes capable de passer par-dessus le port de «favoris», les Cat-Ears devraient vous assurer plus de quiétude.

Le concept s’inspire des oreilles de chat et du poils qu’elles ont à l’intérieur. Le but est de laisser passer les sons, mais de diminuer le sifflement du vent.

Un peu comme les silencieux en mousse ou en fausse fourrure font pour les microphones. L’autre inspiration pour les Cat-Ears.

Plusieurs modèles sont donc produits selon les besoins des cyclistes, de la version de course à celle pour l’hiver.

Les Cat-Ears sont confectionnés en laine polaire et se fixent en place avec du velcro.

Le fabricant assure qu’avec l’accessoire installé, il est plus facile — et sécuritaire — d’entendre la circulation aux alentours.

Idem pour la possibilité de pouvoir entretenir une conversation avec un partenaire d’entraînement, ou encore en course.

Apparemment, le quart des ventes de Cat-Ears se fait à l’international, de la Russie à l’Afrique, en passant par le Japon.

Un succès qui a même incité le couple derrière l’invention, Rick et Heidi Weissner, à utiliser leur savoir-faire pour créer des produits pour les systèmes de communication des motocyclistes.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Sarah Outen durant l'une des délicates traversées à travers les îles Aléoutiennes, en route vers Homer, en Alaska. Photo Twitter.com/sarahouten

Sarah Outen durant l'une des délicates traversées à travers les îles Aléoutiennes, en route vers Homer, en Alaska. Photo Twitter.com/sarahouten

Après 101 jours à dompter en kayak le vent et les marées du Pacifique nord dans l’un des secteurs les plus reculés et difficiles à naviquer au monde, l’aventurière Sarah Outen vient de compléter une autre importante étape de son tour du monde non-motorisé.

L’Anglaise de 29 ans — qui prévoit rentrer à la maison en septembre 2015 dans le cadre de son expédition London2London: via the world — a en effet touché terre pour de bon vendredi à Homer, en Alaska.

Elle et sa partenaire d’aventure venait de compléter une délicate traversée d’environ 50 km pour rejoindre la civilisation.

Sarah Outen et sa partenaire d'expédition Justin Curgenven en Alaska. Photo Twitter.com/cackleTV

Sarah Outen et sa partenaire d'expédition Justin Curgenven en Alaska. Photo Twitter.com/cackleTV

Partie d’Adak le 5 mai, Outen pagayait en effet en compagnie de son amie et mentor en kayak, sa compatriote Justine Curgenven.

Au total, c’est un voyage de plus de 2180 km que le duo aura effectué dans une région très isolée, peu peuplé, aux conditions climatiques extrêmes et où la navigation est très peu documentée.

L’enchaînement d’un bout à l’autre des îles Aléoutiennes réalisé par les deux kayakistes serait d’ailleurs le premier connu.

Désormais, Outen poursuivra seule son aventure à vélo. Après l’Alaska, une traversée du Canada jusque dans l’Est est au programme.

Puis, de New York, Outen retrouvera la rame océanique pour rentrer en Angleterre.

Pour suivre l’aventure: www.sarahouten.com

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2012
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité