Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Vélo’

Mardi 25 novembre 2014 | Mise en ligne à 12h10 | Commenter Un commentaire

Quand une aventure mène au mariage

Dans la catégorie des aventures le plus cute que l’on pourrait imaginer, celle du mariage de Mandy et Brian, un couple de Lander au Wyoming, est difficile à battre.

Question de faire un mariage original et à leur image, le duo a imaginé une grande sortie en plein air à la fin de l’été.

À destination, Mandy et Brian se sont dit: «oui, je le veux».

Sauf qu’au programme de leur aventure en montagne, le couple a d’abord dû faire à vélo plus de 22 km à partir de chez eux, pour ensuite réaliser une randonnée de presque 40 km à travers le Cirque of the Towers, dans le massif Wind River.

Sur place, ils ont dormi en camping en prévision du grand jour.

Point culminant qui menait à la cérémonie, ils ont réalisé l’escalade de la face nord-est du mont Pingora, une ascension de près de 400 mètres (5.8, neuf longueurs).

Une fois au sommet, à plus de 3600 mètres d’altitude, Mandy et Brian ont été réunis par les liens sacrés du mariage par Jamie, le célébrant… et le compagnon de cordée!

Pour une cérémonie intime et exclusive, c’en était toute une! Et que dire de la vue!

Le marié portait encore son harnais au moment d’échanger les anneaux, tandis que Mandy avait amené une robe blanche de circonstance, payée 8$.

Après avoir célébré leur union au sommet en mangeant des Oreo et en buvant du mousseux en petites bouteilles, les nouveaux mariés ont repris le chemin du retour.

Faisant le trajet inverse tout d’un bout, le couple est rentré à la maison après 45 heures d’effort et de bonheur.

La vidéo ci-dessus est le récit drôlement bien tourné du périple, qui résume le mariage d’exception des deux tourtereaux. Quel souvenir!

Longue vie aux mariés!

Un commentaire  |  Commenter cet article






Lundi 10 novembre 2014 | Mise en ligne à 16h23 | Commenter Commentaires (10)

Partage de la route: une solution simple comme bonjour

L’idée est simple comme bonjour. Question de rendre plus agréable et sécuritaire le partage de la route, une firme de développement de marques d’Austin, au Texas, propose qu’automobilistes et cyclistes se saluent aux intersections.

C’est tout.

Derrière cette suggestion, la firme The Butler Bros, qui a lancé en octobre la campagne WAVE (Saluez).

Photo wewave.org

Photo wewave.org

L’entreprise croit qu’avec ce petit geste de la main, tous les utilisateurs de la route en sortent gagnant sur «l’autoroute de la vie».

L’objectif visé est que les cyclistes et les automobilistes prennent conscience de la présence de l’autre au moment où ils se croisent.

Du coup, les tragiques rencontres devraient être diminuées d’autant.

«Si WAVE semble ultrasimpliste, c’est le but visé», raconte sur le site Web de la campagne Adam Butler, l’un des deux frères aux commandes de la firme, et cocréateur du projet.

«Quatre-vingt-dix pourcent des cyclistes sont aussi des automobilistes. Nous sommes tous des gens qui veulent se rendre en quelque-part. Les infrastructures qui doivent servir à diminuer les tensions entre les autos et les vélos ne peuvent être mises en place du jour au lendemain. Mais vous pouvez saluer quelqu’un dès aujourd’hui.»

La campagne WAVE est également lancée sur les médias sociaux (Facebook, Twitter et Instagram), question d’alimenter le buzz qui rendra populaire la courtoisie sur la route.

C’est du moins ce qui est à souhaiter.

Alors au volant comme au guidon, entrez dans le mouvement dès aujourd’hui et saluez!

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article






Vendredi 7 novembre 2014 | Mise en ligne à 14h54 | Commenter Commentaires (4)

Une première piste cyclable… solaire

Les routes du futur, branchées et technologiques, sont peut-être pour bientôt. Du moins, une réalité plus proche qu’on ne le pense.

Et si l’on se fie à un groupe d’ingénieurs des Pays-Bas, c’est par les pistes cyclables que la modernité s’installera.

En effet, le 12 novembre prochain, le projet SolaRoad doit être inauguré à Amsterdam. Un courte piste cyclable solaire, une première au monde, installée dans le quartier nord de la ville.

Partie d'un panneau solaire utilisé pour la piste cyclable SolaRoad. Photo Solaroad.nl

Partie d'un panneau solaire utilisé pour la piste cyclable SolaRoad. Photo Solaroad.nl

Les panneaux solaires intégrés à la chaussée dans des dalles de béton seront recouverts de plaques de verre d’un centimètre d’épais, assez solides pour permettre la circulation. L’énergie ainsi créée sera envoyée au réseau électrique.

La piste ne mesure pour l’instant que 70 mètres de long, mais ce qui stimule les ingénieurs, c’est l’espoir de pouvoir éventuellement «exporter» le concept au vaste réseau routier.

Le tronçon sera donc à l’étude pour les trois prochaines années. On cherchera notamment à savoir la quantité d’énergie qui peut être produite, de même que les risques pour la sécurité des utilisateurs avec ces plaques de verre au sol, selon les conditions météo.

Éventuellement, l’électricité produite pourrait être utilisée directement pour alimenter l’éclairage des rues ou encore les feux de circulation.

Poussant un peu plus loin le concept, l’entreprise américaine Solar Roadways espère un jour utiliser l’énergie du soleil pour chauffer les routes glacées et enneigées, ou encore y intégrer de la signalisation.

Rêve réalisable à grande échelle ou un échec certain?

Car certaines voix mettent en doute la faisabilité de pareils projets.

Les tests à Amsterdam devraient nous éclairer davantage.

À suivre…

Installation des panneaux de SolaRoad. Photo Solaroad.nl

Installation des panneaux de SolaRoad. Photo Solaroad.nl

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité