Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Vélo’

Vendredi 25 novembre 2016 | Mise en ligne à 12h32 | Commenter Commentaires (6)

Un casque de vélo… fait de papier

Ce n’est certainement pas le look qui aura permis au casque EcoHelmet de remporter le prix international James Dyson.

Mais côté pratico-pratique, le concept pour le moins original du casque est intéressant.

Question de répondre aux besoins des gens qui utilisent les vélos en libre service de type Bixi et qui n’ont pas de casque sous la main, la designer anglaise Isis Shiffer a eu l’idée de concevoir en papier un couvre-chef protecteur.

L’EcoHelmet se plie sur lui-même pour le transport et est enduit d’une matière qui lui permet de résister à l’eau pendant quelques heures.

Pour cet usage bien particulier des voyageurs et cyclistes occasionnels, le prix était aussi un enjeu important.

Selon Shiffer, les matériaux qui constituent l’EcoHelmet coûtent moins de 5 $.

Côté sécurité, le casque a été testé en laboratoire et serait étonnamment rigide.

Grâce à sa conception en alvéoles, il absorberait bien les impacts.

Consciente qu’un casque de vélo en papier n’est pas une «vente facile» pour les consommateurs, Isis Shiffer croit que son idée a suffisamment de potentiel pour la présenter à New York au printemps, possiblement gratuitement aux utilisateurs de vélos en libre-service.

Reste le look à s’habituer.

Mais bon, la sécurité n’est pas toujours super sexy…


Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






Mardi 15 novembre 2016 | Mise en ligne à 7h15 | Commenter Commentaires (3)

Traction ultime avec un fat bike à deux roues motrices

En cette époque où le fat bike ne cesse de gagner en popularité, un fabricant a décidé de repousser les limites du possible pour ces vélos de montagne à roues ultralarges qui dominent les sentiers hivernaux.

Sous des apparences plutôt régulières, la bécane fabriquée par Christini Bicycles est unique avec sa traction… à deux roues motrices!

Engrenage qui transmet le mouvement de la roue arrière à travers le cadre vers la roue avant. — Photo Chrisitnibicycles.com

Engrenage qui transmet le mouvement de la roue arrière à travers le cadre vers la roue avant. — Photo Chrisitnibicycles.com

En effet, Steve Christini, un petit fabricant basé à Philadelphie, a trouvé une façon ingénieuse — et débrayable — de transférer le mouvement de la roue arrière à celle avant.

La beauté de la chose est que tout est intégré à même le cadre, ce qui ne déguise pas le vélo.

Le fat bike 2×2 améliore ainsi sa traction dans le sol meuble et permet de gagner en contrôle, notamment dans la neige.

Le Christini All Wheel Drive est breveté et fait à la main.

L’artisan se vante d’être le seul à fabriquer des vélos de montagne deux roues motrices.

Steve Christini fabrique aussi des motos deux roues motrices.

Preuve de l’efficacité du système Christini, une Australienne tentera l’an prochain la traversée de l’Antarctique à vélo en passant par le pôle sud.

Elle a déjà testé en expédition le vélo sur les glaces du Groenland.

Quant au poids de la bicyclette, il demeure raisonnable dans les circonstances, soit un peu au-dessus de 30 livres, selon le modèle.

Actuellement en campagne de sociofinancement sur Kickstarter, Christini produit deux fat bikes (pneus de quatre pouces et de cinq pouces), en plus de leur version électrique.

Le prix de détail des différentes déclinaisons débute à 4995 $US (6765 $CAN).

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Jeudi 10 novembre 2016 | Mise en ligne à 13h21 | Commenter Commentaires (8)

La fin des crevaisons pour les cyclistes?

Voilà une idée qui risque de faire du chemin.

Tannés de voir leur clientèle faire des crevaisons à répétition, trois associés d’une boutique de vélo en Utah ont décidé de trouver une solution définitive au problème.

Ils présentent une nouvelle génération de pneus increvables, le Nexo et le Ever Tires.

Le premier est destiné aux cyclistes les plus sportifs et possède une apparence régulière dont un format 700×24.

Évidemment, on peut se douter que les compétiteurs n’y trouveront pas leur compte, mais pour le commun des mortels qui veulent rouler sans avoir à réparer ou gonfler, ça s’annonce intéressant.

Quant au Ever Tires, il ne passera pas inaperçu une fois monté sur les jantes.

Afin d’assurer un poids raisonnable et une rigidité suffisante, le Ever Tires est troué de partout.

Au-delà du look pour le moins inédit, le pneu est disponible en une panoplie de tailles pour équiper les vélos d’enfants, comme ceux d’adultes.

Pour le trio derrière les pneus Nexo et Ever Tires, les principales différences avec des pneus réguliers sont le poids supplémentaire — bien qu’apparemment moins lourd que la compétition chez les increvables — et le roulement qui est plus ferme.

Le prix à payer pour ne plus crever!

Le Nexo et le Ever Tires doivent durer plus de 5000 km.

En campagne de financement sur Kickstarter, les trois entrepreneurs ont déjà dépassé leur objectif de 24 597 $US.

Malheureusement pour l’instant, la livraison n’est possible qu’aux États-Unis.

Lorsque commercialisés, les pneus devraient se vendre 150 $US la paire.


Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2016
    D L Ma Me J V S
    « nov    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives