Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Archive de la catégorie ‘Survie’

    Jeudi 29 janvier 2015 | Mise en ligne à 12h25 | Commenter Aucun commentaire

    Leatherman Tread: 25 outils qui se portent comme un bijou

    Le bracelet Tread de Leatherman. Photo Leatherman.com

    Le bracelet Tread de Leatherman. Photo Leatherman.com

    C’est un bijou? C’est un outil?

    C’est le nouveau et étonnant bracelet Tread de Leatherman.

    Le géant américain se prépare en effet à mettre sur le marché un concept inédit qui permettra d’avoir en tout temps et partout jusqu’à 25 outils pratiques.

    Y compris en voyage, au-delà des points de contrôle dans les aéroports!

    Du simple tournevis plat au décapsuleur, en passant par un poinçon pour dégager la carte SIM de votre iPhone, le Tread saura vous être utile au quotidien.

    Maillons du Tread. Photo Leatherman.com

    Maillons du Tread. Photo Leatherman.com

    Chaque maillon du bracelet possède de deux à trois outils.

    Pour l’ajustement de la taille, on ajoute ou on enlève les maillons en conséquence.

    Une montre sera disponible en option pour le Tread. Photo Leatherman.com

    Une montre sera disponible en option pour le Tread. Photo Leatherman.com

    Quand vient le temps de travailler, le Tread se plie à plat et devient le manche de l’outil dégagé à l’extrémité. Ingénieux!

    Leatherman ajoutera bientôt une montre suisse comme maillon optionnel au Tread.

    Le poids du bracelet est de 150 g.

    Dans l’immédiat, le prix de vente annoncé est de 150 $US pour la version en acier inoxydable, et de 200 $US pour la version en noir.


    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Jeudi 22 janvier 2015 | Mise en ligne à 12h05 | Commenter Commentaires (11)

    Radar Backtracker: un sixième sens pour les cyclistes

    Une bande d’ingénieurs sud-africains passionnés de vélo ont tenté à leur tour de trouver le moyen de rendre leur sport favori encore plus sécuritaire sur la route.

    Et leur idée n’est pas trop bête. Il faut l’admettre…

    Présenté comme un «sixième sens» pour les cyclistes, le Backtracker d’Ikubu est un radar qui surveille vos arrières pendant que vous pédalez.

    Compact et d’un fonctionnement qui se veut simple, le Backtracker indique par un système de DEL intégrées à un module installé au guidon qu’une ou des voitures arrivent par l’arrière.

    Le radar cycliste Backtracker. Photo Backtracker.io

    Le radar cycliste Backtracker. Photo Backtracker.io

    Un autre module, qui sert également de feu de positionnement fixé au poteau de selle, assure la surveillance jusqu’à 140 m derrière.

    Si la vitesse du véhicule qui arrive est jugée dangereuse, la lumière verte tourne au rouge et le cycliste peut alors réagir en conséquence sans risquer de se faire surprendre.

    Autrement, dès qu’un véhicule apparaît au radar à vitesse normale, l’indicateur tourne au jaune et l’approche est illustrée par une ligne de 15 DEL qui s’allument en succession.

    Presque mieux que d’avoir des yeux derrière la tête!

    Le Backtracker change même l’intensité et la vitesse de clignotement du feu arrière pour inciter les conducteurs imprudents à faire attention à la présence du cycliste.

    Un produit dont le prototype a reçu un bel accueil de la part du réputé évaluateur de produits d’entraînement électroniques, DC Rainmaker.

    L’autonomie du Backtracker serait de huit heures. Les deux modules sans fil sont rechargeables par un câble mini-USB.

    Toujours en prévente (199 $US), le radar cycliste devrait apparaître sur le marché avant longtemps.

    Surtout que le géant du GPS Garmin a acquis récemment Ikubu.

    On peut donc rêver d’une éventuelle intégration du dispositif aux appareils de la gamme Edge, par exemple.

    À surveiller chez votre détaillant cycliste préféré.

    Lire les commentaires (11)  |  Commenter cet article






    Vendredi 9 janvier 2015 | Mise en ligne à 16h38 | Commenter Commentaires (5)

    Volvo veut éliminer les collisions avec les cyclistes

    Reconnu pour ses innovations du côté de la sécurité automobile, le fabricant suédois Volvo propose de repousser encore un peu plus les limites de la prévention d’accidents avec un système bidirectionnel unique qui met en contact conducteurs et cyclistes en temps réel.

    Imaginé en collaboration par Volvo, le manufacturier sportif POC et le géant des télécommunications Ericsson, le système vient d’être présenté au prestigieux Consumer Electronic Show.

    Il doit relier véhicules et vélos à l’aide d’une application mobile comme le populaire logiciel Strava, dont les informations seront partagées à un réseau informatique dans le «nuage», qui sera accessible à bord des Volvo.

    Du coup, les conducteurs pourront savoir en temps réel s’ils approchent d’un cycliste sur la route, bien avant de pouvoir le voir.

    Si une collision probable est calculée, un système d’affichage dans le pare-brise avertira l’automobiliste, qui pourra alors prendre les mesures nécessaires pour éviter l’impact.

    De son côté, le sportif en vélo pourra se faire avertir par l’entremise d’une alerte lumineuse directement incorporée au casque POC. Le cycliste devra évidemment utiliser un téléphone intelligent pour marquer sa position et recevoir les informations sur la route.

    Le concept qui vient d’être présenté s’ajoute à celui lancé par Volvo en 2013 et qui permet à certains véhicules de la marque suédoise de «regarder» les obstacles sur le chemin pour, au besoin, avertir le conducteur et enclencher le système de freinage automatiquement.

    Tout cela s’inscrit dans l’objectif avoué de Volvo que d’ici 2020, aucune blessure grave et aucun décès ne surviennent dans un de ses véhicules.

    Toujours sans nom, le concept de Volvo-POC-Ericsson pourrait apparaître sur le marché aussi rapidement que d’ici deux ans. À tout le moins en Suède.

    Évidemment, le concept de repérage auto-vélo ne fonctionnera seulement si cyclistes et automobilistes utilisent les outils technologiques en question.

    Ce qui est loin d’être fait…

    Mais qui sait? Dans un avenir plus ou moins rapproché, cette technologie sera peut-être intégrée chez tous les manufacturiers, à l’instar des ceintures de sécurité ou encore des coussins gonflables.

    D’ailleurs, pour que cela se produise, Volvo serait d’accord pour fournir son système aux autres fabricants automobiles quand le développement sera complété.

    Un dossier à suivre chez un concessionnaire près de chez vous!


    Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2015
    D L Ma Me J V S
    « déc    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité