Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Survie’

Mercredi 30 mars 2016 | Mise en ligne à 15h54 | Commenter Aucun commentaire

Des yeux tout le tour de la tête grâce au radar Garmin

Voilà une invention qui risque de faire des adeptes.

Encore peu connu, le radar cycliste de Garmin lancé l’automne dernier cherche à donner des yeux tout le tour de la tête aux sportifs qui s’exécutent sur les routes.

Et ce n’est pas bête comme idée!

Grâce à un détecteur placé sur le poteau de selle, les cyclistes peuvent être avertis au guidon, sur un module Varia ou un cyclomètre GPS Garmin Edge compatible, de l’arrivée d’un véhicule.

Le module d'affichage et le radar Varia de Gamin. — Photo Garmin.ca

Le module d'affichage et le radar Varia de Gamin. — Photo Garmin.ca

Le radar Varia peut capter plusieurs automobiles en approche, jusqu’à 140 mètres derrière le vélo. Il les suit en indiquant les distances, de même que les vitesses et avertit du niveau de danger.

Aussi, dès que le radar arrière détecte un véhicule, il peut faire clignoter automatiquement le feu de positionnement pour avertir de la présence du cycliste. Brillant!

Tout ça parce que selon Garmin, les collisions par l’arrière représentent la première cause de mortalité chez les cyclistes.

Le radar Varia fait partie d’un ensemble plus vaste chez Garmin, intégrant notamment les cyclomètres Edge, des feux et même un système d’affichage à tête relevée (heads-up display ou HUD pour les intimes), le Varia Vision, qui s’ajoute aux lunettes sportives pour en faire un «tableau de bord».

Il y a évidemment un prix à payer pour se sentir davantage en sécurité. À partir de 290 $CAN pour le module radar Varia.

Mais c’est peu cher pour ce qui pourrait vous sauver la vie…


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 16 mars 2016 | Mise en ligne à 16h48 | Commenter Aucun commentaire

Aider les migrants, un sac à dos à la fois

Tandis que la crise des migrants en Europe se poursuit, une jeune Hollandaise a décidé d’aider concrètement les nouveaux arrivants.

Alors que vestes de sauvetage et bateaux pneumatiques échoués s’accumulent sur les plages grecques, Floor Nagler, 24 ans, a inventé un sac à dos fabriqué avec les rebus laissés sur place.

Le corps du sac est constitué de la toile caoutchoutée des embarcations, les sangles, de celles des vestes de sauvetage abandonnées.

Sans recourir à l’électricité et avec des outils simples comme une riveteuse manuelle, Nagler et d’autres bénévoles enseignent aux migrants à fabriquer leur propre sac à dos.

C’est après un voyage d’observation en début d’année, à Lesbos en Grèce, que l’étudiante en textiles a constaté à quel point un simple sac à dos était un accessoire quasi essentiel pour ceux qui ont parfois tout perdu dans leur fuite vers une vie meilleure.

Baptisé It Works, l’initiative est bien accueillie autant par les migrants, qui profitent des sacs pour poursuivre leur périple, que par les autorités, qui y voient là une occasion de recycler les quelques 30000 mètres cubes de rebus qui s’accumulent à un rythme accéléré.


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 29 janvier 2016 | Mise en ligne à 12h25 | Commenter Commentaires (4)

Une veste intelligente qui protège des chutes en ski

La veste Spine VPD 2.0 Airbag de POC. — Photo Pocsports.com

La veste Spine VPD 2.0 Airbag de POC. — Photo Pocsports.com

À l’image des conducteurs automobiles, les skieurs pourront bientôt compter sur la sécurité d’un coussin gonflable en cas de chute sur les pentes.

Ici, je ne parle parle pas des sacs conçus pour skier en terrains avalancheux, mais bien d’un vêtement près du corps qui se déploie automatiquement en une fraction de seconde pour protéger les skieurs alpins en cas d’accident.

C’est le fabricant suédois POC qui vient de présenter la veste Spine VPD 2.0 Airbag.

L’accessoire est présenté comme une «protection intelligente» qui vise à réduire la gravité des blessures.

POC a développé en partenariat avec la firme française In&motion un vêtement qui intègre une série de capteurs.

Grâce à un algorithme précis, la veste est capable de distinguer la gravité de la chute et de réagir en conséquence.

Le vêtement analyse 1000 fois à la seconde le mouvement du skieur. Si une chute est détectée, le sac gonflable s’active en moins de 100 milisecondes pour protéger le cou, la poitrine, l’abdomen, les hanches et la colonne vertébrale du sportif.

Pensé d’abord pour les skieurs alpins, le vêtement pourrait bien être adapté éventuellement à d’autres sports où vitesse et risques de chutes se conjuguent. Le vélo de montagne vient en tête notamment.

Véritable innovation, la veste Spine VPD 2.0 Airbag a obtenu une mention d’honneur au prestigieux salon spécialisé plein air ISPO.

Aucun prix n’a été annoncé jusqu’ici.


Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2016
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives