Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Archive de la catégorie ‘À la mer’

    Chris Bertish dans l'action sur l'océan Atlantique — Photo tirée de Facebook

    Chris Bertish dans l'action sur l'océan Atlantique — Photo tirée de Facebook

    D’ordinaire, il ne faudrait pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuée…

    Mais après tout ce temps en mer — 78 jours! — et les kilomètres parcourus, Chris Bertish peut bien dire que c’est dans la poche.

    En effet, à moins d’un revers de situation incroyable, Bertish deviendra bientôt le premier à avoir traversé l’Atlantique en surf à pagaie, en solitaire et sans assistance.

    Aux dernières nouvelles, le surfeur professionnel parti le 6 décembre du Maroc était sous la barre des 750 milles nautiques (1390 km), à environ deux semaines de toucher terre à Antigua, dans les Caraïbes.

    Malgré les tempêtes, la solitude et les bris d’équipements qu’il doit gérer, l’aventurier sud-africain de 42 ans progresse de manière impressionnante.

    La semaine dernière, il s’est en effet offert deux fois plutôt qu’une le record du monde de distance en SUP dans l’océan, en 24h sans assistance.

    Après avoir avancé de 92,66 km en une journée le 16 février, Bertish a remis ça le lendemain avec 115,82 km à bord de son embarcation unique, croisement entre un surf à pagaie et une chaloupe océanique.

    Outre pour le défi extrême que représente cette première traversée de 7500 km, Bertish pagaie notamment pour la cause des enfants dans le besoin en Afrique.

    Pour ne rien rater de son odyssée historique, suivez sa page Facebook ou encore visitez son site Web.


    Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






    Mardi 20 septembre 2016 | Mise en ligne à 8h45 | Commenter Aucun commentaire

    Des push-ups et des baleines

    On peut se questionner sur le «hasard» ou la chance inouïe d’un pagayeur californien qui s’est récemment retrouvé au milieu d’un groupe de baleines en période d’alimentation, sur la côte Pacifique.

    Mais au-delà du débat possible sur la question, il reste que les images sont spectaculaires de cette rencontre aussi rapprochée entre l’homme et ces géants des mers.

    Certes, la vidéo est devenue virale et elle donnera peut-être la mauvaise idée à d’autres d’aller jouer aussi près de la faune marine.

    Mais bon, coïncidence ou pas, c’est déjà fait dans le cas de Mike Pelayo.

    Et reste que l’incident a le bon côté de faire la promotion d’une noble cause.

    L’Américain était sur l’eau pour réaliser de façon originale le jour 9 du défi 22 push-ups en 22 jours.

    Vous avez peut-être vu passer le défi sur votre fil Facebook, une épreuve physique à relever pour sensibiliser la population à la situation des vétérans — mais aussi des intervenants de première ligne comme les policiers ou les paramédics — souffrant de stress post-traumatique.

    Une cause sérieuse que Pelayo a visiblement à coeur.

    Car malgré toute l’action autour de lui sur l’eau… il arrête à peine sa série.


    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Vendredi 2 septembre 2016 | Mise en ligne à 12h34 | Commenter Aucun commentaire

    Déjà la grande traversée pour l’équipage du Pinocchio!

    Les Forns-Gauthier avant leur départ de l'Isle-aux-Coudres, en juillet dernier. — Photo Maryse Gauthier

    Les Forns-Gauthier avant leur départ de l'Isle-aux-Coudres, en juillet dernier. — Photo Maryse Gauthier

    Marcus Forns et Johanne Gauthier nous avaient avertis que leur aventure autour du monde en voilier avec leurs sept enfants — de 3 mois à 11 ans — seraient remplie d’imprévus et d’ajustements.

    «Une journée à la fois», avait averti le chef de la tribu, qui ne se mettait aucune pression en vue de cet extraordinaire périple. «Avec des enfants, on fait ça plus tranquillement, c’est tout!»

    Après un été aux Îles-de-la-Madeleine, voilà que l’équipage du Pinocchio a pris le large et fait finalement bonne route vers les Açores, de l’autre côté de l’Atlantique.

    Une première traversée océanique qui survient plus rapidement qu’annoncé, alors que Marcus avait d’abord expliqué qu’ils prévoyaient descendre la côte Est pour rejoindre les Bahamas en décembre.

    Partie pour au moins quatre ans autour du monde, la famille devait s’attaquer plus tard aux grosses traversées.

    C’est donc dire que la suite de la préparation méticuleuse de la famille de Saint-Étienne-de-Lauzon, sur la Rive-Sud de Québec, s’est bien déroulée cet été.

    Et comme un ami mordu de voile me faisait remarquer, la route des Alizés qu’emprunte les Forns-Gauthier est au fond plus simple et plus naturelle que de chercher à descendre la côte Est.

    Des conditions d’ordinaire plus clémentes et un vent de dos favorable devraient permettre au Pinocchio de rejoindre le groupe d’îles portugaises en environ deux semaines de navigation.

    Tandis que l’équipage du robuste ketch de 43 pieds est coupé d’Internet, c’est la soeur de Johanne, Maryse, qui donne des nouvelles de la famille.

    Après avoir dû laisser passer l’ouragan Gaston, le Pinocchio aurait repris sa route vers l’est.

    Les neuf aventuriers — et leur jeune chienne Brume! — seraient actuellement à moins de 900 km des Açores.

    On peut constater leur progression grâce à la carte numérique qui indique leur positionnement.

    Pour suivre l’aventure: brumeetpinocchio.com


    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2017
    D L Ma Me J V S
    « jan    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728  
  • Archives