Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Archive de la catégorie ‘Sports nautiques’

    Jeudi 26 janvier 2017 | Mise en ligne à 13h39 | Commenter Un commentaire

    Odyssée NorAm: retour à l’eau et autres nouvelles

    Après une bonne partie de l’hiver en «vacances» dans le froid du Yukon, les aventuriers Pierre Pépin et Jennifer Gosselin reprennent ces jours-ci du nord de la Colombie-Britannique leur périple en canot à travers le pays.

    Au téléphone en direct de Kitimat, où ils sont depuis trois semaines, Pierre affiche toujours le même enthousiasme qu’avant le départ de ce que le couple a baptisé l’Odyssée NorAm. Un long voyage au fil de l’eau; d’abord une grande boucle aux États-Unis amorcée à l’été 2014, puis une autre à travers le Canada lancée en mars 2016 au Manitoba.

    Encore une dizaine de mois et ils seront de retour au Québec, après des milliers de kilomètres à pagayer à l’unisson. «On va essayer de ne pas trop y penser!» appréhende déjà l’ancien militaire tourné formateur en plein air, en faisant référence à «l’après» du voyage, à la possibilité de reprendre l’éventuelle routine de la vie en ville. «Je pense que je ne serai plus capable!»

    Car leur vie dans la dernière année a été tout, sauf routinière. Parti de l’immense lac Winnipeg en mars, le couple de Québec a progressé vers le nord ouest, souvent dans les traces des Voyageurs, dans un exigeant parcours qui passait notamment par le nord de l’Alberta.

    De la glace jusqu’au feu, raconte Pierre. Car dès le départ, le duo et leur chienne Jasmine ont fait du véritable canot à glace le temps que le lac Winnipeg ne dégèle. Les photos qu’ils ont prises durant cette portion parlent d’elles-mêmes…

    Puis, pendant qu’ils continuaient à monter vers le nord-ouest, la région de Fort McMurray brûlait…

    «Au Manitoba, on sentait la fumée!» raconte Pierre. Les canoteurs ont finalement atteint la région ravagée par les immenses feux de forêt deux mois après le passage de ceux-ci.

    Paradoxalement, le canoteur a été frappé par la beauté qui se dégageait de ces forêts fantômes ou la verdure avait déjà réapparue au sol.

    Mais le moment fort, ce sont vraiment les gens du coin qui l’ont donné aux aventuriers. «Fort McMurray, ç’a vraiment été spécial», se souvient Pierre Pépin, qui avec sa femme a côtoyé de nombreuses personnes ayant tout perdu.

    «Ça m’a vraiment impressionné. La solidarité, l’entraide. En tout cas, les Albertains, ils savent se retrousser les manches!»

    Car il faut le mentionner, depuis le début de l’Odyssée NorAm, Pierre et Jennifer mettent l’accent sur les rencontres, sur le contact avec les gens. Et comme ils ne suivent qu’un itinéraire général flexible, ils n’hésitent pas à changer leurs plans.

    «Dans le Nord, les gens sont très, très accueillants!»

    Durant la conversation téléphonique, Pierre Pépin revient tout de même sur un triste constat qu’il a fait ces derniers mois. À quel point il y «beaucoup d’ouvrage à faire» du côté des réserves autochtones qu’il a trouvées sur sa route. Jennifer et lui ont été témoins à maintes reprises d’injustices, d’inégalités frappantes.

    Ils ont pu constater que l’argent est souvent mal distribué au sein des communautés visitées. «Il y en a qui travaillent fort!» insiste Pierre. Mais il désole que ces efforts de la part de certains autochtones restent souvent vains, bousillés par l’appât du gain de compatriotes mieux placés au sein de la réserve.

    Une réflexion qui se poursuit visiblement dans la tête de Pierre. Une préoccupation que le couple aborde notamment en conférence.

    Cet hiver, le couple a en effet commencé à partager sur la route son voyage d’aventure avec un public de tout âge. La générosité et la bonté humaine sont au menu, de même qu’une réflexion sur les changements climatiques, la découverte du pays et sa grande beauté, et notre lien avec les Premières nations.

    Vedette incontestée de ces présentations, Jasmine, la chienne d’ours de Carélie.

    Partout où Pierre et Jennifer la présentent, elle fait fondre le coeur du public. Au point que Jennifer lui a récemment créé une page Facebook juste pour elle, où elle partage sa vie de chienne aventurière. Un compte Instagram serait en préparation.

    Pierre, Jennifer et Jasmine amorcent désormais leur descente vers l’île de Vancouver par l’Inside Passage. Après, ce sera direction est vers le Québec.

    Pour suivre leurs rencontres et leurs péripéties, visitez leur page Web à www.wildravenadventure.com.


    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 19 décembre 2016 | Mise en ligne à 15h18 | Commenter Commentaires (6)

    Traverser l’hiver en surf à pagaie!

    Ils sont fous ces Allemands!

    À défaut de patienter jusqu’à la belle saison pour défier les flots en surf à pagaie, des amateurs de Munich ont plutôt décidé de ne pas ranger leur planche et de tirer profit de la neige et des pentes en Bavière pour s’amuser.

    Et force est d’admettre que ça semble assez bien fonctionner!

    Par instant, si ce n’était des vêtements d’hiver et du casque et lunettes de ski, ce serait à croire que les gars sont à surfer une vague.

    Preuve qu’après tout, même en forme gelée, la neige reste de l’eau!

    C’est certain, ne vous présentez pas à votre station de ski favorite pour faire pareil…

    Mais avec un peu de chance, il y a certainement des possibilités pour le SUP des neiges ici aussi.

    Des volontaires pour passer à l’action?


    Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






    Mardi 20 septembre 2016 | Mise en ligne à 8h45 | Commenter Aucun commentaire

    Des push-ups et des baleines

    On peut se questionner sur le «hasard» ou la chance inouïe d’un pagayeur californien qui s’est récemment retrouvé au milieu d’un groupe de baleines en période d’alimentation, sur la côte Pacifique.

    Mais au-delà du débat possible sur la question, il reste que les images sont spectaculaires de cette rencontre aussi rapprochée entre l’homme et ces géants des mers.

    Certes, la vidéo est devenue virale et elle donnera peut-être la mauvaise idée à d’autres d’aller jouer aussi près de la faune marine.

    Mais bon, coïncidence ou pas, c’est déjà fait dans le cas de Mike Pelayo.

    Et reste que l’incident a le bon côté de faire la promotion d’une noble cause.

    L’Américain était sur l’eau pour réaliser de façon originale le jour 9 du défi 22 push-ups en 22 jours.

    Vous avez peut-être vu passer le défi sur votre fil Facebook, une épreuve physique à relever pour sensibiliser la population à la situation des vétérans — mais aussi des intervenants de première ligne comme les policiers ou les paramédics — souffrant de stress post-traumatique.

    Une cause sérieuse que Pelayo a visiblement à coeur.

    Car malgré toute l’action autour de lui sur l’eau… il arrête à peine sa série.


    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2017
    D L Ma Me J V S
    « fév    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives