Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Sports nautiques’

Samedi 6 septembre 2014 | Mise en ligne à 12h00 | Commenter Aucun commentaire

Descendre la rivière Colorado… sans la voir

Imaginez votre pire cauchemar.

Se retrouver plongé dans le noir, à la merci des pièges d’un torrent démentiel qui ne veut faire qu’une bouchée de vous.

Un combat de tous les instants tandis que vous ne pouvez que réagir d’instinct à la puissante force du courant qui cherche à vous renverser.

Par défi, c’est ce que souhaitent les kayakistes Erik Weihenmayer et Lonnie Bedwell, qui s’apprêtent à descendre la rivière Colorado à travers le Grand Canyon sur plus de 445 km.

Car aussi difficile que cela puisse paraître, l’aventure sera réalisée par… deux aveugles!

Une périple peu ordinaire qui se préparait depuis un moment déjà et dont je vous avais parlé il y a presque deux ans.

Weihenmayer est devenu complètement aveugle à l’âge de 13 ans, à la suite d’une maladie congénitale dégénérative qui a attaqué sa rétine.

Bien qu’il admette que le kayak soit la chose la plus effrayante qu’il ait faite, Weihenmayer n’en est pas à son premier exploit.

Il n’y a pas grand-chose qui peut l’arrêter.

Il est notamment le seul non-voyant à ce jour à avoir atteint la cime de l’Everest (en 2001), en plus d’avoir complété la quête des Sept sommets.

Quant à Bedwell, il est un vétéran de la Navy, blessé dans un accident de chasse qui l’a rendu aveugle.

Dès lundi, les deux kayakistes seront à l’eau pour amorcer avec leur équipe la descente entre Lee’s Ferry et Pierce Ferry, en Arizona. Une expédition prévue pour 21 jours.

Évidemment, pour s’attaquer à pareil défi sans y voir, Weihenmayer et Bedwell pourront compter sur l’aide d’une équipe de talent, notamment 10 kayakistes, 5 guides de raft et 3 cinéastes/photographes.

Sur l’eau, les deux pagayeurs seront guidés auditivement par des accompagnateurs qui dicteront les lignes à suivre et aviseront des dangers à venir.

Un système de communication sophistiqué à l’épreuve de l’eau permettra aux équipiers de s’entendre à travers le bruit fracassant de la Colorado.

En organisant le No Barriers Grand Canyon Kayaking Expedition, Weihenmayer et Cie souhaitent encourager plus d’un million de personnes à prendre l’engagement de dépasser leurs propres limites, quelles qu’elles soient.

Pour réaliser pleinement la difficulté du kayak pour un non-voyant, le court film Sensory Overload, réalisé par Rob Raker sur Weihenmayer, est à voir.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 4 septembre 2014 | Mise en ligne à 16h48 | Commenter Aucun commentaire

Attaquées en kayak par un requin blanc

Sorties mercredi en kayak récréatif à une cinquantaine de mètres de la côte, au large de White Horse Beach, à Plymouth au Massasuchetts, Ida Parker et Kristin Orr ne s’attendaient pas à voir un requin blanc d’aussi près.

Encore moins à nager à ses côtés.

Les deux jeunes femmes dans la vingtaine étaient parties en soirée faire une balade sur l’eau pour photographier les phoques.

«C’est arrivé tellement rapidement. On se parlait, et la minute d’après j’étais dans l’eau et je voyais un requin mordre mon kayak», a raconté Orr à la caméra du réseau WCVB.

Le grand blanc a attaqué par en-dessous du bateau et il a projeté la pagayeuse dans l’eau.

Dans l’attaque, les deux kayakistes — dans des embarcations distinctes — ont chaviré. Capables de nager pour s’éloigner, elles n’ont pas été blessées heureusement.

Mais quelle frousse! «Il était juste à côté de moi. J’étais pétrifiée!» a raconté Parker.

Un kayakiste qui était dans le secteur au moment de l’attaque a tenté de leur porter secours.

C’est finalement le responsable de la marina à proximité qui a pu les ramener à terre à bord d’un bateau à moteur, après environ 30 minutes dans l’eau.

D’après les spécialistes, les traces laissées sur la coque de l’embarcation appartiennent à un requin blanc.

Sans surprise, les deux femmes ne pensent pas refaire de kayak de sitôt.

On peut les comprendre…

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 2 septembre 2014 | Mise en ligne à 14h33 | Commenter Un commentaire

Du surf à pagaie en version monstre

Prenez à peu près n’importe quelle activité sportive et il est certain que quelqu’un, quelque part, est prêt à la réinventer ou encore à en repousser les limites.

Un ami amoureux de l’océan et des sports de planches m’a mis récemment sur la piste du SUPSquatch, un surf à pagaie gonflable format géant.

Le SUPSquatch en action. Photo Facebook.com/C4WatermanFan

Le SUPSquatch en action. Photo Facebook.com/C4WatermanFan

À 16 pieds de long et 6 pieds et demi de large, le SUPSquatch amène aisément cinq personnes. Et à visionner les vidéos sur le Web (voir notamment ci-dessus), on constate que c’est loin d’être la limite!

Déjà sur le marché depuis quelques années, la planche fabriquée par C4 Waterman reste un jouet plutôt rare, mais qui semble ô combien amusant!

Certains utilisent la planche de 4100 $US simplement pour la balade en eau calme, mais d’autres poussent la note et surfent en groupe dans l’océan. C’est assez impressionnant à voir.

Et si vous croyez que le SUPSquatch est un monstre unique, sachez que celui-ci a un grand frère!

En effet, C4 Waterman produit également le SUPZilla, une planche de 32 pieds de long!

C’est d’ailleurs avec celle-là, grâce à 31 pagayeurs, que le fabricant d’Honolulu a pu établir le record Guinness pour le plus gros surf à pagaie au monde. Une marque établie en 2011.

Prix de détail: 6100 $US.

Reste à voir maintenant ce que ce géant aquatique peut faire dans les vagues…

Gageons qu’il y a déjà des volontaires qui sont prêts à essayer!

Le plus gros surf à pagaie au monde, le SUPZilla de C4 Waterman. Photo Facebook.com/C4WatermanFan

Le plus gros surf à pagaie au monde, le SUPZilla de C4 Waterman. Photo Facebook.com/C4WatermanFan

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2013
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité