Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Sports nautiques’

Jeudi 17 juillet 2014 | Mise en ligne à 13h18 | Commenter Aucun commentaire

Du ski… à Hawaii

Il y a quelque chose d’hypnotisant dans la récente vidéo réalisée pour le compte du fabricant allemand de vêtements Bogner.

Habillé d’un costume ajusté de course digne de la Coupe du monde — avec en plus bâtons, casque et lunettes sur la tête —, un skieur enchaîne les virages avec un talent certain et un style impeccable.

Sauf qu’au lieu d’une montagne enneigée, Chuck Patterson s’exécute sur l’eau du Pacifique, dans les légendaires vagues de Hawaii.

Filmé par Mike Waltze, Visions nous sert un saisissant anachronisme sportif extrêmement esthétique.

À regarder les séquences de ce ski nautique nouveau genre, on en arrive même à croire que le tout est un effet spécial créé par un habile réalisateur.

Pourtant, tout est bien réel.

Et ça fait déjà un moment que des amoureux du surf et du ski ont mélangé les deux disciplines.

Le fabricant Salomon avait notamment documenté les débuts de Cody Townsend et de Mike Douglas en 2009 pour sa série FreeskiTV.

On voit que Patterson a perfectionné la discipline depuis.

Le coup de pub de Bogner, qui fabrique équipements et vêtements de ski, ne pourrait être mieux réussi.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 9 juillet 2014 | Mise en ligne à 14h52 | Commenter Aucun commentaire

Une folle nuit nautique et électro

Certains cinéastes sont plus entêtés que d’autres.

Pour son film FUSE (ci-dessus), Dave Wortley a décidé de mélanger des éléments qui normalement ne font pas bon ménage: de l’eau vive en rivière, l’obscurité de la nuit, des acrobaties en kayak… et des lumières électriques!

À voir le résultat qui aurait pris des années en mettre en action, on constate que le mariage est particulièrement heureux!

Dans FUSE, Wortley offre un spectacle électro unique tandis que le kayakiste Dave Ward s’exécute de nuit, en rivière, simplement éclairé par différentes lumières qui tracent le contour du sportif et de ses équipements.

Les mouvements acrobatiques de Ward semblent alors amplifiés dans un ballet qui paraît provenir du futur.

C’est certain, durant les années que Wortley a imaginé ce mariage improbable, des scènes du film Tron ont dû lui passer dans la tête.

Outre le fait de pagayer dans l’obscurité, la difficulté de FUSE résidait notamment dans la possibilité d’utiliser dans l’eau l’éclairage sur le kayakiste, sa pagaie et son embarcation.

Pour arriver à ses fins, Wortley a utilisé du câblage électroluminescent de couleurs variées, en collaboration avec le fabricant anglais EL Wirecraft.

Un succès lumineux qui va au-delà des spectaculaires images obtenues… alors que personne n’a été électrocuté!

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 20 juin 2014 | Mise en ligne à 17h21 | Commenter Commentaires (4)

Des baleines de très près en surf à pagaie

Si vous croyez que faire du surf à pagaie sur l’océan Pacifique est excitant, imaginez maintenant quand un groupe de baleines croise votre route.

Imaginez la sensation d’être debout au-dessus des flots alors que de pareils géants brisent la surface de l’océan à proximité!

C’est ce qui est arrivé en avril à un pagayeur près de la côte de la Californie, à Malibu. Une rencontre qui aurait duré une quinzaine de minutes.

L’amateur de stand up paddle s’est retrouvé au coeur de l’action à un point tel que sa planche est entrée en contact avec l’un des géants à un moment donné.

On peut alors se questionner à savoir si le sportif n’a pas approché d’un peu trop près les baleines…

Mais à regarder les images spectaculaires de cette rencontre, il semble que le pagayeur n’ait pas grand-chose à se reprocher, malgré le fait qu’il soit — apparemment malgré lui — en-deça de la limite des 100 mètres, recommandée pour l’observation des mammifères marins.

Plutôt stationnaire alors que la houle du Pacifique le déplace doucement, il laisse les baleines aller à leur guise.

Sans compter que l’impact de la présence d’un surf à pagaie à proximité des cétacés doit être plutôt négligeable.

Et si l’on se fie au guide de bonnes pratiques de Pêches et Océans Canada pour l’observation des baleines, on peut croire qu’il s’agissait-là d’une rencontre plutôt respectueuse.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité