Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Sports nautiques’

Mercredi 1 juillet 2015 | Mise en ligne à 8h50 | Commenter Aucun commentaire

CHEWPOD Extrême Bloc: enfin le temps du grand splash

Au-dessus d’un bassin profond, un mur d’escalade surplombant d’une dizaine de mètres de haut où s’opposent des grimpeurs de talent.

De la difficulté pure, et en cas de chutes — il y en aura —, c’est le grand splash!

Voilà le concept du CHEWPOD Extrême Bloc Canada 2015 qui se tient du 3 au 5 juillet prochains au Relais, à Lac-Beauport.

Une version canadienne du populaire Psicobloc américain imaginé par le grimpeur légendaire Chris Sharma (voir la vidéo ci-dessus), une compétition relevée présenté depuis 2013 à Park City, en Utah, sur un mur de près de 18 mètres de haut.

À Québec, c’est le coloré François-Guy Thivierge qui est l’instigateur du projet, une première du genre au pays.

Et les préparatifs vont bon train pour ce qu’on pourrait appeler du «bloc aquatique».

Une belle occasion de s’amuser et surtout de faire connaître l’escalade au public.

La structure en construction du CHEWPOD Extrême Bloc de Lac-Beauport. Photo Facebook, CHEWPOD Extrême Bloc

La structure en construction du CHEWPOD Extrême Bloc de Lac-Beauport. Photo Facebook, CHEWPOD Extrême Bloc

La structure montée aux abords du bassin de saut à ski du Centre Acrobatx Yves Laroche donne déjà le goût de grimper.

Du côté de la compétition, la liste des athlètes est complète avec 16 femmes et 34 hommes.

Donc, à moins de surprises, pas de grosse pointure de l’international. À une exception près, les grimpeurs sont tous Canadiens.

Mais ce sera une excellente occasion de les découvrir, car le talent ne manque pas au pays!

Sans compter qu’un fort contingent est en provenance du Québec. Du groupe, mentionnons notamment la présence de Sébastien Lazure, un habitué des podiums au niveau national.

Bref, une chose est sûre, du bord de la piscine comme sur le mur, ça risque de faire un bon show

Amenez votre maillot!


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 5 juin 2015 | Mise en ligne à 13h25 | Commenter Aucun commentaire

Le film qui vous fera rêver de liberté

Dans quelques jours aux États-Unis, sera présenté dans une multitude de cinémas le film The search for freedom (À la recherche de la liberté). La production de 90 minutes se veut une ode au dépassement humain, par la pratique des sports d’aventure.

Ski, vélo, escalade, B.A.S.E. jump ou encore surf ne sont que quelques sports en vedette dans le document réalisé par Jon Long.

Intéressé par le phénomène culturel des sports extrêmes, Long a rapidement découvert un style de vie porté par un désir de liberté, ce qu’il a voulu transposer à l’écran.

boulanger

Une tonne de gros noms sont en action dans le film. Des icônes, des légendes… Tony Hawk (planche à roulettes), Warren Miller (réalisateur de films de ski), Jeremy Jones (planche à neige), Ron Kauk (escalade) et notamment la Québécoise Annie Boulanger (planche à neige) ne sont que quelques-uns de ceux qui se livrent à la caméra.

Pour l’instant, la superproduction des studios Universal n’est pas à l’horaire des cinémas canadiens, mais souhaitons que ce n’est qu’une question de temps.

D’ici là, il est possible de visionner de nombreux segments du film sur le site Web de la production.

Autant de petits moments d’évasion!


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 5 mai 2015 | Mise en ligne à 10h16 | Commenter Un commentaire

Canots Esquif de retour sur les flots

Esquif Detonator. Photo Esquif.com

Esquif Detonator. Photo Esquif.com

Excellente nouvelle pour l’univers nautique, alors que le manufacturier québécois Canots Esquif a trouvé une solution pour se sortir de la faillite annoncée en mars, et reprendre ses opérations.

En effet, l’entreprise beauceronne qui rayonnait à l’international a annoncé par communiqué, en date de vendredi dernier, la reprise de ses activités.

Une entente de relance a été réalisée avec les créanciers.

«Nous sommes aujourd’hui en mesure de produire le matériau hautement technique nécessaire à la fabrication de nos canots», a assuré par écrit le président et fondateur de Canots Esquif, Jacques Chassé.

C’était en effet le coeur du problème de l’entreprise, alors que le matière première pour les coques devait passer du légendaire Royalex — discontinué — au T-Formex, un composé sandwich maison inventé par Esquif.

L’entreprise de Frampton n’avait pu cependant compléter la transition avec succès.

«Il nous fallait trouver une solution, mais la recherche et le développement requis pour manufacturer un matériau technique et ultraspécialisé demande du temps et des ressources. Nous en avons manqués», a décrit Chassé dans le communiqué.

«Heureusement, nous avons fait la preuve qu’Esquif était viable et que nous étions prêts à lancer la fabrication du T-Formex qui remplacera le Royalex.»

Devant l’absence de produits de remplacement pour les autres fabricants de canots, Esquif saisit l’opportunité avec ce retour en affaires.

L’entreprise exploitera en effet une division dédiée à la vente de feuilles de T-Formex.

Le matériau composite unique devrait être à point dès l’automne prochain.

De nombreux clients commerciaux seraient déjà intéressés par le précieux plastique ABS au coeur de mousse d’Esquif.

Les embarcations en T-Formex devraient se retrouver sur le marché au printemps 2016.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2015
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité