Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Archive de la catégorie ‘Sports de rivière’

    Jeudi 26 janvier 2017 | Mise en ligne à 13h39 | Commenter Un commentaire

    Odyssée NorAm: retour à l’eau et autres nouvelles

    Après une bonne partie de l’hiver en «vacances» dans le froid du Yukon, les aventuriers Pierre Pépin et Jennifer Gosselin reprennent ces jours-ci du nord de la Colombie-Britannique leur périple en canot à travers le pays.

    Au téléphone en direct de Kitimat, où ils sont depuis trois semaines, Pierre affiche toujours le même enthousiasme qu’avant le départ de ce que le couple a baptisé l’Odyssée NorAm. Un long voyage au fil de l’eau; d’abord une grande boucle aux États-Unis amorcée à l’été 2014, puis une autre à travers le Canada lancée en mars 2016 au Manitoba.

    Encore une dizaine de mois et ils seront de retour au Québec, après des milliers de kilomètres à pagayer à l’unisson. «On va essayer de ne pas trop y penser!» appréhende déjà l’ancien militaire tourné formateur en plein air, en faisant référence à «l’après» du voyage, à la possibilité de reprendre l’éventuelle routine de la vie en ville. «Je pense que je ne serai plus capable!»

    Car leur vie dans la dernière année a été tout, sauf routinière. Parti de l’immense lac Winnipeg en mars, le couple de Québec a progressé vers le nord ouest, souvent dans les traces des Voyageurs, dans un exigeant parcours qui passait notamment par le nord de l’Alberta.

    De la glace jusqu’au feu, raconte Pierre. Car dès le départ, le duo et leur chienne Jasmine ont fait du véritable canot à glace le temps que le lac Winnipeg ne dégèle. Les photos qu’ils ont prises durant cette portion parlent d’elles-mêmes…

    Puis, pendant qu’ils continuaient à monter vers le nord-ouest, la région de Fort McMurray brûlait…

    «Au Manitoba, on sentait la fumée!» raconte Pierre. Les canoteurs ont finalement atteint la région ravagée par les immenses feux de forêt deux mois après le passage de ceux-ci.

    Paradoxalement, le canoteur a été frappé par la beauté qui se dégageait de ces forêts fantômes ou la verdure avait déjà réapparue au sol.

    Mais le moment fort, ce sont vraiment les gens du coin qui l’ont donné aux aventuriers. «Fort McMurray, ç’a vraiment été spécial», se souvient Pierre Pépin, qui avec sa femme a côtoyé de nombreuses personnes ayant tout perdu.

    «Ça m’a vraiment impressionné. La solidarité, l’entraide. En tout cas, les Albertains, ils savent se retrousser les manches!»

    Car il faut le mentionner, depuis le début de l’Odyssée NorAm, Pierre et Jennifer mettent l’accent sur les rencontres, sur le contact avec les gens. Et comme ils ne suivent qu’un itinéraire général flexible, ils n’hésitent pas à changer leurs plans.

    «Dans le Nord, les gens sont très, très accueillants!»

    Durant la conversation téléphonique, Pierre Pépin revient tout de même sur un triste constat qu’il a fait ces derniers mois. À quel point il y «beaucoup d’ouvrage à faire» du côté des réserves autochtones qu’il a trouvées sur sa route. Jennifer et lui ont été témoins à maintes reprises d’injustices, d’inégalités frappantes.

    Ils ont pu constater que l’argent est souvent mal distribué au sein des communautés visitées. «Il y en a qui travaillent fort!» insiste Pierre. Mais il désole que ces efforts de la part de certains autochtones restent souvent vains, bousillés par l’appât du gain de compatriotes mieux placés au sein de la réserve.

    Une réflexion qui se poursuit visiblement dans la tête de Pierre. Une préoccupation que le couple aborde notamment en conférence.

    Cet hiver, le couple a en effet commencé à partager sur la route son voyage d’aventure avec un public de tout âge. La générosité et la bonté humaine sont au menu, de même qu’une réflexion sur les changements climatiques, la découverte du pays et sa grande beauté, et notre lien avec les Premières nations.

    Vedette incontestée de ces présentations, Jasmine, la chienne d’ours de Carélie.

    Partout où Pierre et Jennifer la présentent, elle fait fondre le coeur du public. Au point que Jennifer lui a récemment créé une page Facebook juste pour elle, où elle partage sa vie de chienne aventurière. Un compte Instagram serait en préparation.

    Pierre, Jennifer et Jasmine amorcent désormais leur descente vers l’île de Vancouver par l’Inside Passage. Après, ce sera direction est vers le Québec.

    Pour suivre leurs rencontres et leurs péripéties, visitez leur page Web à www.wildravenadventure.com.


    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Jeudi 12 mai 2016 | Mise en ligne à 13h15 | Commenter Aucun commentaire

    Un grand rendez-vous plein air à Gaspé

    Pour une troisième année, Gaspé sera l’hôte du Symposium plein air, organisé du 21 au 27 mai par le Groupe Collegia, le service de formation continue du Cégep de la Gaspésie et des Îles.

    Encore trop peu connu à mon humble avis, le Symposium se veut un grand rendez-vous pour les amoureux d’activités de plein air et d’aventure.

    Une semaine intense au service de la découverte et de l’apprentissage, où l’on espère recevoir plus de 200 aventuriers de tous les horizons.

    Pour échanger et instruire les participants dans une multitude d’ateliers et de conférences, une brochette relevée de formateurs et de spécialistes est encore une fois attendue cette année.

    Kayak de mer et de rivière, canot de lac et de rivière, surf à pagaie, plongée, canyoning, randonnée, premiers soins… Que ce soit pour de l’initiation ou du perfectionnement, les ateliers au programme en offriront pour tous les goûts assurément.

    Sur place, de gros noms de la planète plein air seront à votre disposition: Jeff Thuot (canot), Paul et Becky Mason (canot), Sylvain Bédard (kayak de mer), Mark Scriver (surf à pagaie) et Emmanuel Daigle (haute montagne), pour ne nommer que ceux-là.

    Une journée d’activités grand public est également prévue pour le lundi de la Fête des Patriotes.

    Faites vite, l’inscription au Symposium se termine le 15 mai!

    Pour tout savoir: symposiumpleinair.com


    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Mercredi 6 avril 2016 | Mise en ligne à 15h50 | Commenter Aucun commentaire

    Bourse Osez l’aventure!: le choix s’annonce difficile

    Frédéric Dion. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Frédéric Dion. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    On ne pourra pas dire que les aventuriers québécois manquent d’idées.

    Plus tôt cette semaine, l’aventurier et conférencier Frédéric Dion a dévoilé les sept finalistes de la bourse Osez l’aventure! qui sera remise pour la première fois le 18 avril prochain.

    Un projet d’expédition d’envergure sera alors choisi par le jury et mettra la main sur une bourse de 5000$ en argent et 5000$ d’équipements Mountain Hardwear.

    Dion en rigole, mais il ne sait pas encore comment les trois membres du jury — Dion lui-même, Stéphane Corbeil, éditeur du magazine Espaces et Frédéric Simard, représentant Mountain Hardwear — arriveront à un consensus.

    «Ça ne sera pas facile!»

    Dion a d’ailleurs été surpris par l’intérêt suscité par la bourse.

    Pour cette première année, pas moins de 81 projets ont été soumis au jury.

    «Je m’attendais à en avoir 40!»

    Plus marquant encore, est la diversité des expéditions d’aventure présentées.

    Dion insiste que des choix déchirants ont dû être faits et que de bons projets ont été écartés à regret.

    D’un top 3 espéré au départ par le jury, le processus est passé d’un top 5… à un top 7, raconte Dion.

    «On avait des top 3 totalement différents… C’est là qu’on réalise que ce n’est pas tout le monde qui a le même point de vue!»

    Dans ce qui a été retenu pour la grande finale, il y a du vélo, de la rando, de la course, de la nage océanique, de l’alpinisme, du ski en contrée polaire, du canot… Bref, il y en a pour tous les goûts.

    Les sept projets qui restent en lice sont:

    -Normand Piché, qui souhaite relier cinq continents à la nage;

    -Pierre Pépin et Jennifer Gosselin, qui ont entamé la deuxième portion de leur grande boucle de 14 000 km en canot à travers l’Amérique du Nord;

    -Amélie Gagné, qui s’attaque à une tournée de 8000 km en vélo à travers la Scandinavie;

    -Bruno-Pierre Couture et Jacob Racine, qui envisagent de faire le Raid des sommets, soit l’ascension des plus hautes montagnes des provinces canadiennes;

    -Hélène Dumais, compte quant à elle traverser la crête de Ko’olaus à Hawaï, quatre jour de randonnée exposée en solitaire et en autonomie;

    -Joëlle Boutin et Maryse Cléro-Nobrega, qui prépare un séjour au Sri Lanka à moto, en trek et en course;

    -Sébastien Lapierre, qui entreprendra à l’hiver prochain un périple 1130 km à ski, en autonomie et en solitaire, en direction du Pôle Sud.

    La fin du suspense est dans moins de deux semaines!

    Il est à noter que la bourse sera de nouveau offerte en 2017, a confirmé Frédéric Dion.


    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2017
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives