Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Archive de la catégorie ‘Ski’

    Mercredi 17 mai 2017 | Mise en ligne à 13h09 | Commenter Commentaires (2)

    Un skieur filme sa chute dans une crevasse

    Un skieur a eu beaucoup de chance en décembre dernier sur le glacier de Saas-Fee, dans le Valais en Suisse.

    Et plus encore, il a des images incroyables pour le démontrer!

    Jamie Mullner skiait sur une pente du glacier, bien conscient des crevasses en contrebas.

    Tout de même, il a décidé de s’engager dans le grisant champ de poudreuse.

    Puis ce qui devait arriver arriva…

    En tentant d’éviter le profond trou qui se cachait sous la neige, le skieur est passé trop près du bord, sur un pont de neige trop fragile.

    Il a été engouffré instantanément.

    Heureusement, Mullner skiait avec des copains, avait sur lui une radio… et a atterri 15 mètres plus bas sans aucune blessure.

    Un miracle.

    Comme il avait une caméra GoPro pour tout documenter en attendant les secours, il en a profité.

    «Oui, je suis dans une crevasse», lance le malchanceux à ses copains par la radio. «J’avais la GoPro qui tournait. C’est épique, non?» finit par blaguer le skieur.

    En effet! Voilà des souvenirs de voyage qui se retrouvent maintenant dans la prestigieuse liste des GoPro Awards.

    Une vidéo vue plus de 500 000 fois depuis moins d’une semaine.


    Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






    Mercredi 19 avril 2017 | Mise en ligne à 17h51 | Commenter Un commentaire

    La recette pour un «sprint» au sommet d’un 8000 m

    Alors que la saison de grimpe bat son plein dans l’Himalaya, les athlètes professionnels Emily Harrington et Adrian Ballinger reviennent sur leur ascension record du Cho Oyu (8201 m) de l’automne dernier.

    Et pour cause, au moment où Ballinger est à l’Everest pour la prise deux de l’expédition #EverestNoFilter diffusée sur Snapchat, lui et sa copine présentent comment ils se sont préparés à leur sprint sur le sixième sommet du monde.

    L’automne dernier, le duo a en effet complété l’ascension du Cho Oyu en seulement 14 jours, aller-retour en partance de chez eux, à Lake Tahoe en Californie.

    Une expédition qui n’a jamais été complété en moins d’un mois auparavant, précise Ballinger dans la court-métrage documentaire Lightning Ascent, qui vient de sortir et qui est présenté ci-dessus.

    Pour le guide et fondateur de la compagnie Alpenglow Expeditions, il s’agit là d’une nouvelle façon de faire express qui pourrait influencer les aventures en montagne à venir.

    Grâce à un entraînement au suivi ultra sophistiqué qui utilise notamment une tente hypoxique et autres systèmes simulant l’altitude, Harrington et Ballinger ont pu développer chez eux leur organisme en prévision de leur séjour en accéléré à plus de 8000 mètres.

    Une préparation qui ne convient certainement pas à tout le monde, mais qui laisse croire que pour certains athlètes à l’emploi du temps chargé, cette manière pourrait être révolutionnaire.

    Une fois dans l’Himalaya, Harrington et Ballinger ont utilisé de l’oxygène supplémentaire durant l’ascension, avant de redescendre à ski.

    Ballinger tente actuellement d’atteindre le sommet du monde, l’Everest, pour une septième fois.

    En compagnie du photographe Cory Richards, il espère y arriver sans oxygène supplémentaire.

    Pour suivre leur progression, c’est par ici.


    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Vendredi 7 avril 2017 | Mise en ligne à 13h03 | Commenter Un commentaire

    Pour en finir avec les téléphones gelés

    Parfois, tout se joue dans les détails. Et le fabricant de vêtements sportifs Helly Hansen l’a compris.

    La poche isolée Life Pocket de Helly Hansen — Photo Helly Hansen

    La poche isolée Life Pocket de Helly Hansen — Photo Helly Hansen

    En effet, HH a ajouté à plusieurs de ses manteaux de ski une toute nouvelle poche destinée aux gadgets électroniques.

    Son secret?

    La Life Pocket est conçue spécialement pour isoler du froid les téléphones intelligents et les caméras compactes.

    Le fabricant utilise du Primaloft Gold Aerogel, un isolant ultraperformant développé pour la NASA, pour emprisonner la chaleur du corps et ainsi garder au chaud les batteries des appareils électroniques, toujours sensibles au froid.

    Une doublure imperméable empêche autrement l’humidité d’atteindre votre précieux portables.

    Selon Gear Junkie, l’idée origine de l’équipe canadienne de ski, qui a suggéré l’ajout d’une poche spéciale pour les téléphones intelligents.

    L’idée est d’éviter d’avoir à recharger les appareils sur le terrain, en évitant que les piles ne gèlent.

    Toujours selon Gear Junkie, qui a pu tester la Life Pocket en ski, ce serait très efficace.

    Helly Hansen prévoit ajouter la poche isolée à plus de vêtements, dans plus de gammes à travers ses collections.

    Gageons qu’avec l’omniprésence des cellulaires entre les mains des sportifs, les autres fabricants ne tarderont pas à suivre et à offrir eux aussi ce type de poche spécialisée.


    Un commentaire  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2017
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives