Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Ski’

Vendredi 5 juin 2015 | Mise en ligne à 13h25 | Commenter Aucun commentaire

Le film qui vous fera rêver de liberté

Dans quelques jours aux États-Unis, sera présenté dans une multitude de cinémas le film The search for freedom (À la recherche de la liberté). La production de 90 minutes se veut une ode au dépassement humain, par la pratique des sports d’aventure.

Ski, vélo, escalade, B.A.S.E. jump ou encore surf ne sont que quelques sports en vedette dans le document réalisé par Jon Long.

Intéressé par le phénomène culturel des sports extrêmes, Long a rapidement découvert un style de vie porté par un désir de liberté, ce qu’il a voulu transposer à l’écran.

boulanger

Une tonne de gros noms sont en action dans le film. Des icônes, des légendes… Tony Hawk (planche à roulettes), Warren Miller (réalisateur de films de ski), Jeremy Jones (planche à neige), Ron Kauk (escalade) et notamment la Québécoise Annie Boulanger (planche à neige) ne sont que quelques-uns de ceux qui se livrent à la caméra.

Pour l’instant, la superproduction des studios Universal n’est pas à l’horaire des cinémas canadiens, mais souhaitons que ce n’est qu’une question de temps.

D’ici là, il est possible de visionner de nombreux segments du film sur le site Web de la production.

Autant de petits moments d’évasion!


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 3 juin 2015 | Mise en ligne à 15h49 | Commenter Commentaires (3)

Voici comment on (ne) meurt (pas) dans une crevasse

Ici c’est — bientôt — l’été, mais dans les Alpes suisses, le ski se poursuit. Avec les risques que la montagne comporte…

Et c’est effrayant de constater à quel point l’accident guette, même quand tout semble sous contrôle.

Le skieur Roland Spilthooren l’a appris à la dure il y a quelques jours, quand il a littéralement été avalé par une crevasse sur les pentes du glacier Strahlhorn.

Caméra GoPro sur la tête, il n’a rien raté de ce qui aurait très bien pu être sa fin tragique.

Sur les pentes en compagnie d’un guide et de deux stagiaires, l’homme voit soudainement un vide s’ouvrir sous ses skis.

Il est trop tard pour faire quoi que ce soit à part prier que la chute ne sera pas longue.

D’abord retenu par un de ses skis tout près de la surface, Spilthooren tente de se stabiliser. En vain.

Peine perdu, le skieur a à peine le temps d’appeler à l’aide qu’il décroche et glisse encore plus bas dans la crevasse.

Atterri sur une rampe de neige la tête en bas, le sportif se retrouve en très mauvaise posture. La caméra tourne toujours.

Heureusement, Spilthooren a de l’équipement de sauvetage avec lui. Il réussit à placer une vis à glace pour se sécuriser et empêcher de filer encore plus bas dans les entrailles du glacier.

Puis commence la longue attente, le temps que ses compagnons le localisent, s’équipent et lui envoient une corde pour le sortir de la crevasse.

Par le temps que les sauveteurs «officiels» arrivent, l’homme est en sécurité. Chanceux dans sa malchance, il s’en tire sans blessure.

Seules conséquences: un ski disparu… et une grosse frayeur.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Vendredi 29 mai 2015 | Mise en ligne à 13h15 | Commenter Aucun commentaire

La mémoire de JP Auclair célébrée en Suède

Autre preuve de l’immense influence du regretté skieur de Cap-Rouge JP Auclair, des mois après sa mort tragique en montagne, les hommages se poursuivent sur la planète freeski.

Cette fois, c’est un groupe de jeunes Suédois qui n’ont jamais rencontré le Québécois qui saluent leur maître spirituel, le temps du tout premier JP Memorial, tenu à Riksgransen en Suède.

Hey Man!
J’espère que tout va bien là-haut et que tu dévalles beaucoup de nuages.
Malheureusement, nous n’avons jamais pu te rencontrer dans cette vie. Mais de ce que l’on comprend, tu as donné une grande partie de notre style à notre style de vie.
Nous voulions juste te saluer comme il se doit pour cela, de même que pour tout ce que tu as fait pour la communauté de skieurs et le reste du monde. Nous apprendre tous à avoir du plaisir, c’est vraiment inspirant.

Dans le petit film Dear JP, le groupe The Bunch s’éclate durant la compétition amicale qui cadre tout à fait avec l’esprit de liberté que chérissait tant Auclair.

On est loin des grosses productions professionnelles ou encore des trucs peaufinés qui donne le vertige, mais reste que les gars s’amusent ferme dans ce qu’il conviendrait d’appeler le «style Auclair».

Un petit clin d’oeil sympathique en provenance de l’autre bout du monde, qui démontre encore une fois que la légende du skieur québécois reste bien vivante sur les pentes d’ici et d’ailleurs.


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité