Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Randonnée’

Mardi 25 novembre 2014 | Mise en ligne à 12h10 | Commenter Commentaires (2)

Quand une aventure mène au mariage

Dans la catégorie des aventures le plus cute que l’on pourrait imaginer, celle du mariage de Mandy et Brian, un couple de Lander au Wyoming, est difficile à battre.

Question de faire un mariage original et à leur image, le duo a imaginé une grande sortie en plein air à la fin de l’été.

À destination, Mandy et Brian se sont dit: «oui, je le veux».

Sauf qu’au programme de leur aventure en montagne, le couple a d’abord dû faire à vélo plus de 22 km à partir de chez eux, pour ensuite réaliser une randonnée de presque 40 km à travers le Cirque of the Towers, dans le massif Wind River.

Sur place, ils ont dormi en camping en prévision du grand jour.

Point culminant qui menait à la cérémonie, ils ont réalisé l’escalade de la face nord-est du mont Pingora, une ascension de près de 400 mètres (5.8, neuf longueurs).

Une fois au sommet, à plus de 3600 mètres d’altitude, Mandy et Brian ont été réunis par les liens sacrés du mariage par Jamie, le célébrant… et le compagnon de cordée!

Pour une cérémonie intime et exclusive, c’en était toute une! Et que dire de la vue!

Le marié portait encore son harnais au moment d’échanger les anneaux, tandis que Mandy avait amené une robe blanche de circonstance, payée 8$.

Après avoir célébré leur union au sommet en mangeant des Oreo et en buvant du mousseux en petites bouteilles, les nouveaux mariés ont repris le chemin du retour.

Faisant le trajet inverse tout d’un bout, le couple est rentré à la maison après 45 heures d’effort et de bonheur.

La vidéo ci-dessus est le récit drôlement bien tourné du périple, qui résume le mariage d’exception des deux tourtereaux. Quel souvenir!

Longue vie aux mariés!

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Lundi 3 novembre 2014 | Mise en ligne à 15h45 | Commenter Un commentaire

Jouer au porteur pour rendre hommage aux Sherpas

En particulier dans les dernières années, on a souvent décrié le sort réservé aux Sherpas dans l’industrie touristique népalaise.

Donc, quelle meilleure façon pour un occidental de mettre en lumière le difficile travail de ces porteurs — essentiels pour la grande majorité des expéditions commerciales —, que de se joindre à eux.

Ainsi, le Britannique Rob Fraser, 51 ans, s’est retrouvé porteur en direction du camp de base de l’Everest au printemps dernier. Un défi qu’il a baptisé i Porter.

Un projet qui a été rendu possible grâce à une campagne de financement participatif sur Kickstarter.

Une idée un peu folle que le photographe et randonneur d’expérience a regretté par moment, pendant qu’il souffrait en altitude sous sa charge de 35 kilos. Des journées de huit heures à marcher, qui s’enchaînaient sans grand répit.

De cette expérience, l’homme a confirmé son immense respect pour ces travailleurs de la montagne.

Il a aussi profité de l’occasion pour documenter ses collègues du moment, avec qui il travaillait au quotidien.

Il a ainsi tourné pour plus de 13 heures en vidéo. Un documentaire de 30 minutes est dans les plans (l’extrait ci-dessus en est l’introduction).

Il a de même créé 27 portraits photographiques de Sherpas. Ne reculant devant rien, Fraser a réalisé ces derniers à l’aide d’un lourd et encombrant appareil photo grand format.

Le tout servira à amasser des fonds pour l’organisme Porters’ Progress UK, qui vient en aide aux porteurs de l’Himalaya et aux communautés concernées, en tentant de rendre les pratiques dans l’industrie touristique plus favorables à leur endroit.

Pour en savoir un peu plus sur Rob Fraser et le projet i Porter, le fabricant de sacs Millican a diffusé récemment cet entretien, ci-dessous, avec l’homme.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Lundi 27 octobre 2014 | Mise en ligne à 16h47 | Commenter Aucun commentaire

Avalanche au Népal: une mobilisation québécoise

On dit souvent que le monde du plein air et de l’aventure est petit. Que c’est une grande famille.

Après la tragique avalanche au Népal le 14 octobre dernier, nous en avons la preuve une fois de plus alors que des gens d’ici se mobilisent pour que le travail sur le terrain se poursuive de la façon la plus professionnelle qui soit, tandis que trois Québécoises manquent toujours à l’appel.

La guide Sylvie Marois. Photo Namaste-sylvie.org

La guide Sylvie Marois. Photo Namaste-sylvie.org

Parmi celles-ci, Sylvie Marois, qui a souvent été décrite comme la «mère» de bien des passionnés et spécialistes du plein air au Québec. Ceux-ci ont donc décidé de passer à l’action.

Histoire de tenter de retrouver Marois et les deux autres victimes qui faisaient partie d’un groupe commercial, un collectif s’est mis en place sur le Web sous le nom de Namaste Sylvie.

“Namaste-Sylvie” est un projet spontané et collectif supporté par plusieurs organismes de plein air du Québec tels que les Fédérations de plein air, les finissants en tourisme d’aventure du Cégep Saint-Laurent, les institutions d’enseignements spécialisés en tourisme d’aventure et Aventure Écotourisme Québec et ses entreprises membres.

Le site Internet dédié sert de lieu de rassemblement où tous peuvent rendre hommage aux disparues, obtenir les dernières nouvelles, et surtout contribuer financièrement.

Car en ce moment même, deux experts en recherche en avalanche du Québec sont en montagne au pied de l’Annapurna et se dirigent vers le lieu de la funeste coulée de neige.

L’argent amassé servira à soutenir les recherches, les bénévoles, de même que l’achat de matériel spécialisé.

L’objectif a été fixé à 15000$. Jusqu’ici, le montant récolté est tout juste sous la barre des 7000$.

Les dons sont gérés par Aventure Écoutourisme Québec et iront à 100% à l’opération en cause.

L’argent non dépensé au terme de la mission québécoise sera versé à un organisme à but non lucratif qui poursuit un objectif comparable.

Info: Namaste-sylvie.org

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2012
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité