Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Randonnée’

Mercredi 26 avril 2017 | Mise en ligne à 15h47 | Commenter Un commentaire

Record de vieillesse sur l’Appalachian Trail

Dale Sanders — Photo Greybeardadventurer.com

Dale Sanders — Photo Greybeardadventurer.com

Seulement un randonneur sur quatre qui s’attaque à l’Appalachian Trail dans son entier arriverait au bout du défi.

Du lot, tous sont plus jeunes que l’Américain Dale Sanders.

L’affirmation a de quoi frapper l’imaginaire.

Car Sander, actuellement âgé de 81 ans — il aura 82 en juin —, est en route pour devenir le randonneur le plus vieux à avoir complété le célèbre parcours entre la Géorgie et le Maine.

Un record détenu jusqu’ici par son compatriote Lee Barry, qui avait réalisé l’exploit à l’âge de 81 ans, en 2004.

Pour arriver à destination dans le temps qu’il s’est fixé, celui qui existe sur le Web comme «The Grey Beard Adventurer» (l’aventurier à la barbe grise) marche de 22 à 24 km par jour et espère améliorer sa moyenne au fil des mois.

Parti le 14 mars, l’octogénaire poursuit son effort sans relâche, seul.

Sanders dort sous la tente plus souvent qu’autrement et porte un sac, avec tout le nécessaire à sa survie, d’environ 11 kg.

Habitué aux records, Sanders détient notamment celui aussi de l’âge pour la descente complète des 3700 km de la rivière Mississippi, à 80 ans.

Ce qui préoccupe le plus l’aventurier? Une banale chute.

«Si je me brise un os, c’est fini», a-t-il raconté à Outside.

Ce qui fait que le vieil homme prend des jours de repos régulièrement pour s’assurer de demeurer alerte et en forme.

Puis il reprend le sentier, où il ne cesse d’étonner les randonneurs, fascinés par son énergie.

Inspirant!

Pour suivre Sanders grâce à sa balise SPOT, c’est ici.


Un commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 20 janvier 2017 | Mise en ligne à 12h40 | Commenter Un commentaire

Hikster: un nouvel outil pour planifier vos randonnées

14523106_309587786064873_6218892657494107096_n

Il existe désormais un nouvel outil pratique pour planifier vos sorties en plein air au Québec.

Hikster.com est une plateforme Web et mobile qui permet de faire des recherches de destinations pour vos aventures.

Les détails pour vos sorties de randonnée et de raquette sont ainsi centralisés, accessibles en quelques clics sur votre ordinateur ou encore sur votre téléphone intelligent.

Une fois la région choisie, il suffit de sélectionner le niveau de difficulté recherché et la distance souhaitée pour obtenir une liste de destinations potentielles.

Les propriétaires de chiens peuvent également sélectionner les endroits où Toutou est le bienvenu.

Les détails et les cartes des parcours s’affichent ensuite, de même que des informations pratiques sur l’endroit (coûts, règlements, hébergement à proximité, etc).

Les informations fournies proviennent de la base de données de Rando Québec.

D’ici cinq ans, Hikster veut couvrir tout le Québec, les États-Unis et l’Europe.

La banque de données renferme de nombreuses destinations nature, mais également plus urbaines… comme des balades dans le Vieux-Port de Québec!

Bonne exploration!


Un commentaire  |  Commenter cet article






Lundi 3 octobre 2016 | Mise en ligne à 16h39 | Commenter Commentaires (8)

Attaqué deux fois par un grizzly… il filme le résultat

«Soyez prudents. Le vaporisateur chasse-ours ne fonctionne pas toujours. Mais c’est mieux que rien…»

C’est avec ces mots que le chasseur américain Todd Orr, le corps meurtri et grandement ensanglanté, complète sa vidéo diffusée dimanche soir sur Facebook et vue plus de 25 millions de fois en moins de 24 heures.

Parti le 30 septembre faire du repérage pour une future chasse au Wapiti, le résident de Bozeman, au Montana, a malencontreusement croisé le chemin d’une maman grizzly et de ses deux bébés.

Bien au courant qu’il était en terrain dangereux avant de quitter son camion dans cette partie du sud-ouest du Montana, le chasseur d’expérience avait pris les précautions nécessaires.

Selon le récit qu’il a fait de sa malheureuse rencontre, Orr parlait régulièrement pour s’annoncer durant sa randonnée, en plus d’avoir en sa possession une bonbonne de répulsif anti-ours, et un pistolet.

Sauf que lorsqu’il a débouché dans une clairière sur le trio, à environ 5 km de son point de départ, il n’a pas eu de chance.

Car après s’être éloignée d’abord à la vue du chasseur, la maman a chargé Orr avec puissance.

À moins de huit mètres de distance, le randonneur a envoyé un bon jet de répulsif à base de cayenne.

Sans succès.

Dans l’élan de sa course mortelle, l’ourse était sur lui malgré le nuage irritant.

Orr s’est retourné sur le ventre, face contre terre, et a protégé sa nuque avec ses mains.

Si comme moi vous avez vu l’effrayante scène de l’attaque d’ours dans le film Le Revenant, avec Leonardo DiCaprio, vous avez une idée de l’horreur de la situation…

Mordu aux mains, aux épaules et au dos, le chasseur était heureusement protégé un tant soit peu par son sac à dos.

Après de longues minutes, l’ourse a finalement abandonné Orr à son sort.

Blessé mais en vie, l’homme de 50 ans a amorcé le retour à son camion en joggant et en marchant.

Pour être en sécurité le plus vite possible, Orr ne s’est pas soigné sur place.

En chemin, il a commencé à constater l’ampleur de ses blessures, principalement des plaies de perforation.

Il savait qu’il allait s’en tirer.

Mais comme dans un film d’horreur, 5 à 10 minutes plus tard, Orr est retombé sur l’ourse!

«Je ne sais pas si elle m’a suivi ou si en coupant dans les bois elle est tombé sur moi par hasard», a raconté le malheureux chasseur.

À 10 mètres de lui, elle a attaqué encore.

Orr s’est encore protégé du mieux qu’il pouvait en faisant le mort pendant que l’ourse le griffait et le mordait. C’est à ce moment qu’elle lui a notamment infligé une impressionnante coupure d’une douzaine de centimètres au dessus de l’oreille.

Resté calme, Orr a patienté avant de reprendre sa fuite, cette fois en cherchant son revolver — qu’il n’avait pu utiliser plus tôt —, tombé plus loin durant l’attaque.

Sous le choc et pensant avoir un bras fracturé, Todd Orr a marché ensuite jusqu’à son véhicule, puis roulé jusqu’à l’hôpital le plus près où il soigne ses nombreuses blessures (coeurs sensibles s’abstenir).

Todd Orr doit sa survie à son calme exemplaire durant les deux attaques.

Il a su garder la tête froide et faire ce qu’il fallait malgré la peur, la douleur et l’adrénaline.

Gageons que peu de gens auraient pu faire de même!

Survivant d’une double attaque de grizzly, il remporte assurément le droit de porter le titre de véritable dur-à-cuire.


Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2017
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives