Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Kayak de rivière’

Mercredi 6 novembre 2013 | Mise en ligne à 16h33 | Commenter Un commentaire

Vidéo: kayakiste sauvé de la noyade

À la fin août, la vidéo d’un sauvetage in extremis en kayak de rivière avait attiré l’attention sur le Web.

Les images captées par les caméras GoPro des deux kayakistes avaient permis de constater à quel point dans le feu de l’action, quand une vie est en danger, il faut savoir faire les bons gestes le plus efficacement possible.

Un peu plus tôt cette semaine, une nouvelle vidéo du genre est apparue sur Internet, diffusée par Epictv.com.

James Bradley, Pete Henderon, Carl Ross, Mark Shackleton, Justin Gale, Mark Hardingham et Simon Morse s’amusaient sur la rivière Lyn, à Devon au Royaume-Uni, selon le récit rapporté.

Dans une portion de la rivière en apparences sans grand danger, Hardingham s’est fait piéger. Déporté de la ligne à suivre, il s’est retrouvé à faire le saut d’un petit seuil.

Après avoir frappé une roche dans le passage imprévu, son embarcation s’est trouvée coincée à la verticale, tandis que le courant passait par-dessus la tête du malheureux kayakiste…

Encore une fois, la rapide intervention des compagnons du pagayeur a permis de lui sauver la vie. Comme on peut l’observer sur la séquence, ils n’ont pas perdu un instant.

Filmé à la première personne, le sauvetage spectaculaire démontre à quel point dans l’urgence, chaque petit geste peut faire pencher la balance. La vie ou la mort, tout ça en moins de 2 minutes.

Heureusement, dans le cas en question, le pagayeur a réussi à être extrait de son bateau et il a pu rejoindre la rive sans blessure apparente.

Ce qui aurait pu devenir une funeste sortie nautique servira plutôt aux autres amateurs de sports de rivière.

Un éloquent rappel qu’il faut toujours se préparer au pire… et s’arranger pour qu’il ne survienne pas.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 23 octobre 2013 | Mise en ligne à 16h35 | Commenter Commentaires (3)

90 secondes dans le tumulte des rapides de Lachine

Envie de vivre l’expérience extrême de l’eau vive tout en restant bien au sec?

Réputés pour la qualité de ses vagues dans un milieu urbain facilement accessible, les réputés rapides de Lachine vous sont offerts sur un plateau d’argent par les gars de Freestyle.inc et Demshitz.

Grâce à 90 Seconds at Lachine, les kayakistes professionnels Dave Fusilli, Brent Orton et Craig Kleckner vous plongent de le tumulte de la plus célèbre section de vagues à surfer au Québec. Le tout à la première personne grâce aux caméras GoPro que les gars portent en pagayant.

Au-delà de la beauté de cette puissante section du fleuve Saint-Laurent présentée de manière spectaculaire, il y a le talent des pagayeurs, qui s’éclatent littéralement et qui apprécient visiblement le défi.

Prenez un petit 90 secondes pour admirer et apprécier la prestation.

Sans compter que pour les habitués du blogue plein air, Fusilli et Orton ne sont pas des inconnus. En effet, ils avaient fait parler d’eux à la fin du mois d’août quand Fusilli avait récupéré miraculeusement son copain en haut d’une chute de 15 mètres. À voir également… ou à revoir!

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Lundi 26 août 2013 | Mise en ligne à 15h27 | Commenter Commentaires (5)

Kayak: le sauvetage de l’année?

S’il y a un prix qui est remis au kayakiste qui a réalisé le sauvetage de l’année en 2013, il risque bien d’aboutir dans les mains de David Fusilli.

Le kayakiste de rivière a réalisé un court film qu’il a mis en ligne la semaine dernière (vidéo ci-dessus) dans lequelle on peut revivre à la première personne — grâce aux caméras GoPro des deux pagayeurs impliqués — comment il a littéralement sauvé la vie de son ami Bren Orton.

Les deux pagayeurs qui font partie du Demshitz Crew, une bande de passionnés d’eau vive, s’attaquaient à la descente de Hamma Hamma dans l’État de Washington.

Au programme, deux chutes à affronter coup sur coup. D’abord un premier saut d’un peu plus de six mètres, avant de retrouver la bonne ligne pour entreprendre le second passage vertical… de plus de 15 mètres!

Si Fusilli a bien négocié la première partie de la manoeuvre, ce ne fut pas le cas pour Orton, qui s’est retrouvé du mauvais côté à l’atterrissage de la cascade d’introduction. Du coup, il s’est fait prendre dans le courant, incapable de s’éloigner de la paroi rocheuse qui creusait sous l’eau. Aussi bien dire un piège mortel duquel on ne sort pas souvent…

Incapable de se décoller du mur de roche, Orton a chaviré au pire endroit et n’a pu esquimauter. Chanceux dans sa malchance, il a tout de même réussi à s’accrocher à la paroi après avoir abandonné son kayak. Mais il n’était pas sorti d’affaire pour autant.

C’est alors que Fusilli est entrée en action avec une efficacité exemplaire. Le montage rend bien l’intensité et l’urgence du moment, mais aussi à quel point le sauveteur a su rester calme malgré la vie qu’il devait sauver.

Je vous laisse découvrir grâce aux images captées par les caméras des casques des deux pagayeurs, comment Fusilli est arrivé à sortir Orton du pétrin in extremis.

Disons seulement que la prise que Fusilli a lancé avec son sac à corde pour rejoindre Orton vaut le coup d’oeil. Au magazine Canoe & Kayak, le héros était étonné d’avoir pu sauver son partenaire.

«Il était à environ un mètre de nager la cascade de 15 à 18 mètres. Je n’arrive pas encore à croire que le sauvetage ait fonctionné!»

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité