Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Expéditions’

Mercredi 19 novembre 2014 | Mise en ligne à 17h59 | Commenter Commentaires (4)

Antarctique solo: ça se complique pour Frédéric Dion

Tout allait probablement trop bien pour Frédéric Dion.

Tandis qu’il connaissait jusqu’ici une belle progression en cerf-volant traction vers le pôle Sud d’inaccessibilité, en Antarctique, l’aventurier de 37 ans a dû faire une pause mardi pour réparer tant bien que mal une large fissure qui s’était formée dans son précieux traîneau.

La veille, il avait complété sa plus longue distance, 150 km sur les quelques 1800 km qu’il doit faire pour rejoindre son but, le point du continent le plus éloigné de toute côte.

S’il arrive à destination, Dion réalisera une première mondiale pour un pareil voyage en solitaire.

Photo blogue.fredericdion.com

Photo blogue.fredericdion.com

Photo blogue.fredericdion.com

Photo blogue.fredericdion.com

Reste à savoir si la réparation qui a pris cinq heures tiendra, car à voir l’importance des dommages, l’expédition pourrait être compromise autrement.

Ce matin après neuf jours d’expédition, Dion a partagé au Nouvelliste le récit de sa mésaventure.

Il assure que le moral est au beau fixe, bien qu’il s’inquiète des conséquences du bris de son «pulkayak», un traîneau de son invention, construit à partir d’un kayak de rivière.

«Même si chaque jour apporte son lot de difficultés, je demeure serein. Je dois néanmoins admettre que l’épisode du traîneau a ébranlé ma confiance», a-t-il raconté au collègue Vincent Gauthier.

La cadence accélérée depuis le départ serait peut-être la cause de la large fissure.

En effet, Dion aurait déjà réalisé 500 km sur la glace de l’Antarctique et serait largement en avance sur sa planification.

Le résident de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, en Mauricie, est parti avec 65 jours de vivres.

Info: www.fredericdion.com

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Mercredi 5 novembre 2014 | Mise en ligne à 17h21 | Commenter Aucun commentaire

Deux tours du monde sans moteur pour un seul homme

C’est tellement gros comme périple que l’expédition au programme du Sud-Africain Angelo Wilkie-Page semble une mission impossible.

À croire que même un superhéros ne pourrait y arriver.

Pourtant, l’aventurier de 29 ans est bien humain et il s’attaquera très bientôt à son voyage de 115 000 km autour de la terre.

Une «balade» de six ans. Rien de moins.

Au programme? Deux tours du monde sans moteur dans ce qui a été baptisé Expedition 720 Degrees.

Angelo Wilkie-Page. Photo Expedition720degrees.com

Angelo Wilkie-Page. Photo Expedition720degrees.com

Car Wilkie-Page espère du coup devenir la première personne à faire le tour du monde par propulsion humaine, non pas seulement en passant par les pôles, mais aussi en tournant d’est en ouest pour une deuxième rotation planétaire complète.

Parmi les quatre records qu’il tente d’établir, l’aventurier extrême espère, chemin faisant, réaliser aussi la plus longue distance voyagée sans moteur.

Dans quelques semaines, Angelo Wilkie-Page partira donc de Los Angeles en vélo. Il se dirigera vers l’Alaska pour prendre la direction ouest à la rame. Il continuera à travers l’Asie et l’Europe à vélo, avant d’arriver au Portugal.

Il repartira ensuite pour ramer jusqu’au Brésil. Après avoir rejoint la Terre de Feu en vélo, il remontera vers le nord jusqu’à Los Angeles.

Pour finir l’autre tour du monde, il repartira de New York. En route vers le pôle Nord, il devrait passer par le Québec. Ce sera à surveiller!

Et si tout va comme prévu, il aboutira en Norvège, d’où il redescendra vers le sud en passant par l’est jusqu’en Nouvelle-Zélande. Ensuite, l’Antarctique.

Après le pôle Sud, il se dirigera vers Ushuaïa, en Argentine. Puis retour vers New York à vélo.

Le Sud-Africain estime qu’il passera par 48 pays.

Et tant qu’à faire un tel exploit, Wilkie-Page compte en profiter pour amasser 1 million de $ pour l’organisme Heifer International, dont la mission est de combattre la malnutrition et la pauvreté dans les pays du tiers-monde.

Pour suivre l’aventure: www.expedition720degrees.com, Facebook et Twitter

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Lundi 3 novembre 2014 | Mise en ligne à 15h45 | Commenter Un commentaire

Jouer au porteur pour rendre hommage aux Sherpas

En particulier dans les dernières années, on a souvent décrié le sort réservé aux Sherpas dans l’industrie touristique népalaise.

Donc, quelle meilleure façon pour un occidental de mettre en lumière le difficile travail de ces porteurs — essentiels pour la grande majorité des expéditions commerciales —, que de se joindre à eux.

Ainsi, le Britannique Rob Fraser, 51 ans, s’est retrouvé porteur en direction du camp de base de l’Everest au printemps dernier. Un défi qu’il a baptisé i Porter.

Un projet qui a été rendu possible grâce à une campagne de financement participatif sur Kickstarter.

Une idée un peu folle que le photographe et randonneur d’expérience a regretté par moment, pendant qu’il souffrait en altitude sous sa charge de 35 kilos. Des journées de huit heures à marcher, qui s’enchaînaient sans grand répit.

De cette expérience, l’homme a confirmé son immense respect pour ces travailleurs de la montagne.

Il a aussi profité de l’occasion pour documenter ses collègues du moment, avec qui il travaillait au quotidien.

Il a ainsi tourné pour plus de 13 heures en vidéo. Un documentaire de 30 minutes est dans les plans (l’extrait ci-dessus en est l’introduction).

Il a de même créé 27 portraits photographiques de Sherpas. Ne reculant devant rien, Fraser a réalisé ces derniers à l’aide d’un lourd et encombrant appareil photo grand format.

Le tout servira à amasser des fonds pour l’organisme Porters’ Progress UK, qui vient en aide aux porteurs de l’Himalaya et aux communautés concernées, en tentant de rendre les pratiques dans l’industrie touristique plus favorables à leur endroit.

Pour en savoir un peu plus sur Rob Fraser et le projet i Porter, le fabricant de sacs Millican a diffusé récemment cet entretien, ci-dessous, avec l’homme.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2013
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité