Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Éducation’

Vendredi 2 décembre 2016 | Mise en ligne à 11h35 | Commenter Commentaires (2)

Quand une simple bâche devient intelligente

Le produit ne pourrait être plus simple. Du tissu et c’est presque tout.

Pas de pile, pas de circuit électronique, pas de connection Internet.

Mais reste que la bâche TripTarp est tout de même intelligente.

Pour y arriver, les concepteurs de la TripTarp ont simplement conjugué un produit indispensable en plein air — une bâche polyvalente et légère de 1,52 m x 2,13 m (5′x7′) —, à 10 listes dans diverses catégories, pour ne rien oublier.

Quand vient le temps de prendre la clé des champs, il suffit d’étendre la TripTarp et de rassembler les équipements essentiels dans leur section respective.

Et le tour est joué!

Grâce aux repères visuels, la chance d’oublier quelque chose est grandement diminuée.

Conçue par un guide en randonnée, la TripTarp affiche aussi des informations pour les situations d’urgence et autres conseils pratiques.

Assez générales, les catégories imprimées rendent l’usage de la TripTarp utile pour bon nombre d’activités de plein air.

Fabriquée dans une toile Silnylon enduite d’un DWR, la bâche pèse 244 g.

En processus de commercialisation après de nombreux essais sur le terrain, la TripTarp est actuellement proposée sur le site de sociofinancement Kickstarter.

Pour réserver sa TripTarp en prévente, il faut débourser 55 $US.

Une économie d’environ 20$ sur le prix de vente envisagé une fois la production amorcée.

Avec encore neuf jours à faire à la campagne, l’objectif de 32 000$US n’est pas encore atteint.

Alors si le produit vous semble intéressant, c’est à vous de jouer!


Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Mercredi 19 octobre 2016 | Mise en ligne à 19h13 | Commenter Aucun commentaire

À l’agenda: le deuxième Salon du backcountry de Québec

14468239_1520327411316203_507390988384162624_o

Fort d’un beau succès populaire l’automne dernier, le Salon du backcountry de Québec est de retour cette fin de semaine pour une deuxième présentation.

Cette fois, c’est du côté du Complexe Capitale Hélicoptère que les amateurs de ski d’aventure et de planche à neige hors-piste ont rendez-vous.

Ce samedi 22 et dimanche 23 octobre, de 10h à 17h, une bonne quarantaine d’exposants seront sur place pour présenter leurs nouveautés et répondre aux questions des curieux.

S’il faut se fier à la mouture de l’an dernier, le Salon du backcountry sera un joyeux rassemblement qui regroupera autant les fabricants de renom (notamment Salomon, Armada, Burton, Black Diamond, K2, Oakley…), que les acteurs principaux d’entreprises d’aventure et les représentants de multiples destinations de montagne.

Chaque jour, trois conférences sont au programme à 11h, 13h et 15h. Avalanche Québec, Ouranos, François-Guy Thivierge, Juste.Être.Dehors et la Sépaq se partageront la scène.

Samedi soir, en collaboration avec le IF3 (International freeski film festival), ce sera soirée cinéma avec la présentation du film Canvas. Les skieurs Vinicent Gagnier, JF Houle et Alex Beaulieu Marchand seront sur place pour l’occasion.

Différents forfaits sont en vente ici.

Pour tous les détails: sbcq.ca


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 27 septembre 2016 | Mise en ligne à 17h14 | Commenter Un commentaire

L’Appalachian trail avec des jambes bioniques

Comme si faire la célèbre randonnée de l’Appalachian trail, qui s’étire sur plus de 3500 km entre la Géorgie et le Maine, n’était pas déjà assez difficile, voilà qu’une Américaine paralysée des deux jambes fait actuellement la démonstration qu’à l’impossible, nul n’est tenu.

En effet, Stacey Kozel est maintenant rendue dans le Maine, avec le dernier droit devant elle.

Beaucoup de courage pour la femme de 41 ans… et une précieuse aide de deux exosquelettes!

C’est à cause du lupus, une maladie auto-immune, que Kozel a graduellement perdu l’usage de ses deux jambes.

Tandis que ses muscles répondaient de moins en moins, la femme de l’Ohio sombrait tranquillement dans la dépression en voyant sa vie active lui échapper.

Après beaucoup d’acharnement pour combattre 12 refus, elle a finalement su convaincre son assureur de la nécessité d’obtenir un exosquelette bionique Ottobock C-Brace… à 75 000$US par jambe!

Maintenant capable de faire bouger ses jambes grâce à son tronc et ses hanches, plus rien ne pouvait arrêter Kozel.

Elle espère que lorsqu’elle sera arrivée à destination, au mont Kathadin, elle aura fait la démonstration de l’importance de cette technologie pour les personnes à mobilité réduite.

Et du coup, que les compagnies d’assurances ne pourront plus refuser aussi facilement les demandes de ceux qui veulent retrouver leur vie active loin d’un fauteuil roulant.

Pour suivre son aventure, c’est par ici.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2016
    D L Ma Me J V S
    « nov    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives