Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Éducation’

Dimanche 21 juin 2015 | Mise en ligne à 10h57 | Commenter Aucun commentaire

Contribuez au film du miraculé Aaron Baker

Il y a de ces extraordinaires histoires qui paraissent directement tirées d’un film.

Dans le cas du parcours d’Aaron Baker, ce serait plutôt l’inverse. La miraculeuse «renaissance» du sportif mérite définitivement d’être racontée à l’écran. Et vous pouvez y contribuer.

L’histoire remonte à 1999. Adepte de motocross, Baker est un professionnel qui fait des compétitions. Malgré son talent, il se blesse gravement au cou et devient quadraplégique.

On lui annonce qu’il demeurera ainsi pour le reste de ses jours.

Les médecins lui donnent une chance sur un million de pouvoir un jour s’alimenter de lui-même.

Mais le sportif ne l’entend pas ainsi…

Aaron Baker en marche dans la Vallée de la Mort. Image tirée de Coming to my Senses

Aaron Baker en marche dans la Vallée de la Mort. Image tirée de Coming to my Senses

Grâce au soutien de sa famille et amis et d’un travail acharné en réadaptation depuis plus de 15 ans, Baker retrouve, contre toute attente, de la mobilité.

Assez pour reprendre à sa façon des activités sportives avec l’espoir d’inspirer les autres, faire la démonstration qu’il y a une vie après une grave blessure de la moëlle épinière.

Pour porter le message de Baker, deux cinéastes ont réalisé le film Coming to my Senses.

Dominic Gill et Nadia Boctor retracent ainsi le parcours fascinant de Baker, utilisant comme prétexte sa plus récente aventure, une randonnée en solo de plus de 32 km à travers la Vallée de la Mort, dans l’Ouest américain.

Un exploit étant donné sa condition, que Baker aura complété en 10 jours.

Pour compléter le film et le diffuser le plus largement possible, Gill, Boctor et Baker comptent sur la générosité de donateurs, comme vous, sur la plateforme de financement communautaire Kickstarter.

Avec 10 jours à faire à la campagne, le trio a récolté un peu plus de la moitié des 60000$ espérés. Il faut donc faire vite!

À vous de jouer…


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 16 juin 2015 | Mise en ligne à 14h51 | Commenter Aucun commentaire

Grimper aux arbres… en version pour adultes

C’est désormais bien connu, Red Bull ne fait jamais les choses à moitié.

Alors quand est venu le temps de faire revivre au légendaire Chris Sharma sa passion d’enfance pour la grimpe dans les arbres, le géant de la boisson énergisante s’est assuré de lui offrir la version pour adultes de la chose.

Ce qui fait que Sharma s’est retrouvé à s’attaquer aux géants que sont les séquoias à feuilles d’if de sa Californie natale. Rien de moins.

On peut s’intéresser à la «mission» scientifique de l’affaire, mais ce qui fera surtout jaser, c’est l’esthétisme de voir l’un des meilleurs grimpeurs au monde gravir en escalade libre — assuré en moulinette — ces magnifiques arbres qui peuvent dépasser les 100 m de haut et vivre plus de 2000 ans.

Dans ce cas-ci, une aventure sur le dos d’un géant bien vivant de près de 80 mètres pour lequel l’athlète décrit son plus grand respect.

L’action se passe près de la ville d’Eureka, dans le nord de la Californie, où Sharma s’amuse visiblement. Mais il aide également des biologistes de l’Université de Californie (Berkeley) dans leurs études pour favoriser la préservation de ces précieux arbres.

D’ailleurs, Red Bull donnera 0,10$ pour la recherche par visionnement de la vidéo réalisée, jusqu’à concurrence de 10000$.


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 8 mai 2015 | Mise en ligne à 12h48 | Commenter Commentaires (3)

Vélo de montagne: gare à votre sac à dos

Alors que la saison de vélo de montagne reprend, le magazine américain Bicycling a récemment mis en lumière l’importance de se méfier de ce qu’on transporte — et comment on le fait — dans le sac à dos.

À défaut de quoi, de graves blessures peuvent survenir.

La blessure à la colonne du cycliste Eddy King aurait été causée par la pompe à suspension qu'il transportait dans son sac. Photo Eddy King

La blessure à la colonne du cycliste Eddy King aurait été causée par la pompe à suspension qu'il transportait dans son sac. Photo Eddy King

Bicycling raconte l’histoire d’une ancienne gloire du BMX, Eddy King, qui s’est retrouvé paralysé à partir de la taille après une chute en descente.

Le cycliste croit fermement que c’est la pompe pour sa suspension, qu’il transportait dans son dos près de sa colonne, qui à blâmer.

«Quand on regarde les photos, on voit que le manche de la pompe, qui a plié durant la chute, est exactement là où la blessure à la moëlle a eu lieu», a raconté King. «Je suis convaincu que si j’avais eu le réservoir d’eau seulement, j’aurais eu le souffle coupé. Mais je m’en serait sorti sur mes deux jambes.»

Sac K.U.D.U. 12 avec protection dorsale intégrée de Camelbak. Photo Camelbak.com

Sac K.U.D.U. 12 avec protection dorsale intégrée de Camelbak. Photo Camelbak.com

Du même élan, Bicycling met en garde contre ce qui est transporté aussi dans les poches de maillot. Un outil, une bouteille… Là-encore, une blessure est vite arrivée dans une chute.

La menace est suffisamment sérieuse pour que des compagnies se lancent dans la conception de sacs à dos qui offrent une protection dorsale.

Le géant Camelbak s’est notamment penché sur la question avec la gamme K.U.D.U., qui est dédié à l’enduro.

Alors la prochaine fois, avant d’enfourcher votre vélo, pensez à votre dos!


Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2015
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité