Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Dans les airs’

Mercredi 1 juillet 2015 | Mise en ligne à 8h50 | Commenter Aucun commentaire

CHEWPOD Extrême Bloc: enfin le temps du grand splash

Au-dessus d’un bassin profond, un mur d’escalade surplombant d’une dizaine de mètres de haut où s’opposent des grimpeurs de talent.

De la difficulté pure, et en cas de chutes — il y en aura —, c’est le grand splash!

Voilà le concept du CHEWPOD Extrême Bloc Canada 2015 qui se tient du 3 au 5 juillet prochains au Relais, à Lac-Beauport.

Une version canadienne du populaire Psicobloc américain imaginé par le grimpeur légendaire Chris Sharma (voir la vidéo ci-dessus), une compétition relevée présenté depuis 2013 à Park City, en Utah, sur un mur de près de 18 mètres de haut.

À Québec, c’est le coloré François-Guy Thivierge qui est l’instigateur du projet, une première du genre au pays.

Et les préparatifs vont bon train pour ce qu’on pourrait appeler du «bloc aquatique».

Une belle occasion de s’amuser et surtout de faire connaître l’escalade au public.

La structure en construction du CHEWPOD Extrême Bloc de Lac-Beauport. Photo Facebook, CHEWPOD Extrême Bloc

La structure en construction du CHEWPOD Extrême Bloc de Lac-Beauport. Photo Facebook, CHEWPOD Extrême Bloc

La structure montée aux abords du bassin de saut à ski du Centre Acrobatx Yves Laroche donne déjà le goût de grimper.

Du côté de la compétition, la liste des athlètes est complète avec 16 femmes et 34 hommes.

Donc, à moins de surprises, pas de grosse pointure de l’international. À une exception près, les grimpeurs sont tous Canadiens.

Mais ce sera une excellente occasion de les découvrir, car le talent ne manque pas au pays!

Sans compter qu’un fort contingent est en provenance du Québec. Du groupe, mentionnons notamment la présence de Sébastien Lazure, un habitué des podiums au niveau national.

Bref, une chose est sûre, du bord de la piscine comme sur le mur, ça risque de faire un bon show

Amenez votre maillot!


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 16 juin 2015 | Mise en ligne à 14h51 | Commenter Aucun commentaire

Grimper aux arbres… en version pour adultes

C’est désormais bien connu, Red Bull ne fait jamais les choses à moitié.

Alors quand est venu le temps de faire revivre au légendaire Chris Sharma sa passion d’enfance pour la grimpe dans les arbres, le géant de la boisson énergisante s’est assuré de lui offrir la version pour adultes de la chose.

Ce qui fait que Sharma s’est retrouvé à s’attaquer aux géants que sont les séquoias à feuilles d’if de sa Californie natale. Rien de moins.

On peut s’intéresser à la «mission» scientifique de l’affaire, mais ce qui fera surtout jaser, c’est l’esthétisme de voir l’un des meilleurs grimpeurs au monde gravir en escalade libre — assuré en moulinette — ces magnifiques arbres qui peuvent dépasser les 100 m de haut et vivre plus de 2000 ans.

Dans ce cas-ci, une aventure sur le dos d’un géant bien vivant de près de 80 mètres pour lequel l’athlète décrit son plus grand respect.

L’action se passe près de la ville d’Eureka, dans le nord de la Californie, où Sharma s’amuse visiblement. Mais il aide également des biologistes de l’Université de Californie (Berkeley) dans leurs études pour favoriser la préservation de ces précieux arbres.

D’ailleurs, Red Bull donnera 0,10$ pour la recherche par visionnement de la vidéo réalisée, jusqu’à concurrence de 10000$.


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Lundi 17 novembre 2014 | Mise en ligne à 14h58 | Commenter Commentaires (2)

Grimper en solo… pour tomber à 1000 m du sol


Combinant deux de leurs passions, le parachute et l’escalade, David Fusté and Turko Ortiz repoussent les limites du possible de manière terrifiante.

En effet, les deux Espagnols se sont bâti une spécialité de grimper en solo intégral — sans corde en cas de chute — avec pour seule sécurité, un parachute de BASE jump au dos.

S’ils n’ont pas inventé la discipline du Solo BASE, les deux casse-cous en sont sûrement les plus dignes représentants du moment.

Pour se donner un aperçu de la folie qui allume le duo, il faut voir la vidéo ci-dessus réalisée par leur compatriote Xavier Coll et diffusée par Epic TV.

David Fusté à 1000 mètres du sol en Solo BASE. Photo Facebook.com/xaviercollfilm

David Fusté à 1000 mètres du sol en Solo BASE. Photo Facebook.com/xaviercollfilm

En Italie, David Fusté et Turko Ortiz tentent de grimper la dernière longueur d’une voie au mont Brento. Ce serait un «petit» toit en 5.12d… à 1000 mètres du sol!

De quoi faire frémir même les plus sérieux grimpeurs encordés.

Sauf qu’à tour de rôle, Ortiz et Fusté tentent le passage délicat et très surplombant avec comme seul moyen de survie, leur savoir-faire, un casque d’escalade (!!!) et un petit parachute.

Je vous invite à voir la séquence où Ortiz ne peut plus tenir et chute.

Je sais, je viens de brûler un peu le punch. Mais ce n’est pas là l’intérêt justement, la chute?

Car voir le grimpeur se faire happer par la gravité aussi rapidement a de quoi faire frémir…

On comprend alors de manière très éloquente que si les choses tournent mal en escalade comme en BASE, le temps de réaction est à peu près nul.

Victimes de vertige s’abstenir!

Le cauchemar pour le commun des mortels.

Une sortie de rêve pour les deux Espagnols.

À voir et à revoir.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité