Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Dans les airs’

Lundi 17 novembre 2014 | Mise en ligne à 14h58 | Commenter Commentaires (2)

Grimper en solo… pour tomber à 1000 m du sol


Combinant deux de leurs passions, le parachute et l’escalade, David Fusté and Turko Ortiz repoussent les limites du possible de manière terrifiante.

En effet, les deux Espagnols se sont bâti une spécialité de grimper en solo intégral — sans corde en cas de chute — avec pour seule sécurité, un parachute de BASE jump au dos.

S’ils n’ont pas inventé la discipline du Solo BASE, les deux casse-cous en sont sûrement les plus dignes représentants du moment.

Pour se donner un aperçu de la folie qui allume le duo, il faut voir la vidéo ci-dessus réalisée par leur compatriote Xavier Coll et diffusée par Epic TV.

David Fusté à 1000 mètres du sol en Solo BASE. Photo Facebook.com/xaviercollfilm

David Fusté à 1000 mètres du sol en Solo BASE. Photo Facebook.com/xaviercollfilm

En Italie, David Fusté et Turko Ortiz tentent de grimper la dernière longueur d’une voie au mont Brento. Ce serait un «petit» toit en 5.12d… à 1000 mètres du sol!

De quoi faire frémir même les plus sérieux grimpeurs encordés.

Sauf qu’à tour de rôle, Ortiz et Fusté tentent le passage délicat et très surplombant avec comme seul moyen de survie, leur savoir-faire, un casque d’escalade (!!!) et un petit parachute.

Je vous invite à voir la séquence où Ortiz ne peut plus tenir et chute.

Je sais, je viens de brûler un peu le punch. Mais ce n’est pas là l’intérêt justement, la chute?

Car voir le grimpeur se faire happer par la gravité aussi rapidement a de quoi faire frémir…

On comprend alors de manière très éloquente que si les choses tournent mal en escalade comme en BASE, le temps de réaction est à peu près nul.

Victimes de vertige s’abstenir!

Le cauchemar pour le commun des mortels.

Une sortie de rêve pour les deux Espagnols.

À voir et à revoir.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Lundi 15 septembre 2014 | Mise en ligne à 11h21 | Commenter Aucun commentaire

Du BASE jump… intérieur!

Les simulateurs de chute libre sont désormais plus courants un peu partout sur la planète. Étape suivante pour les amateurs de parachutisme? Les utiliser pour faire du BASE jump!

C’est ce qu’a fait le sauteur Mauri Väistö au centre Sirius Sport en Finlande.

Le casse-cou a tiré profit de l’imposant tunnel vertical de 12 mètres de haut de la soufflerie pour se jeter dans le vide à partir d’une porte de service située dans la partie supérieure.

Résultat, Väistö et un copain plongent dans le vide avant de voler comme des oiseaux dans le cylindre de 4,3 mètres de diamètres. Spectaculaire!

D’une puissance de 1340 kW et capable de générer des «vents» de 265 km/h, le simulateur de Sirius Sport a par ailleurs des origines… québécoises!

En effet, le «tunnel de vent vertical» est la création d’Aérodium, une entreprise aujourd’hui internationale, mais qui a des racines à Saint-Hyacinthe.

C’est un inventeur d’ici, Jean Saint-Germain, qui serait derrière le concept qui date du tournant des années 80.

Gageons que le Québécois qui voulait offrir les joies de la chute libre à tous n’avait pas imaginé que son simulateur offrirait un jour la possibilité de pareilles cascades aériennes!

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Il est évident que certains casse-cous n’en ont jamais assez. Après nous avoir impressionné avec ses multiples et dangereuses prouesses sur la slackline — cette discipline d’équilibre qui se déroule sur une mince sangle de nylon tendue —, l’Américain «Sketchy» Andy Lewis vient d’ajouter un record à sa fiche personnelle.

Celui que l’on a pu voir à l’oeuvre notamment à l’occasion du spectacle de Madonna à la mi-temps du Super Bowl 2012, et vedette du documentaire Sketchy Andy, a cette fois repoussé les limites du possible avec une marche de 12 mètres entre deux montgolfières… à plus de 1200 mètres du sol!

L’exploit est du coup un record du monde. La marche a été réalisé récemment au-dessus du désert du Nevada. Des Français du talentueux groupe Skyliners avaient également tenté, en vain, d’établir le record trois semaines auparavant.

Sans autre sécurité qu’un parachute, «Sketchy» Andy a d’abord pratiqué la traversée à un peu moins de 200 mètres du sol avec deux ballons stabilisés par des câbles reliés au sol.

Puis, l’acrobate et son entourage se sont envolés à 1200 m pour la tentative de record. Un faux mouvement à bord de la nacelle et c’était foutu. Personne ne devait bouger pour s’assurer de minimiser le mouvement de la sangle tendue.

Quand on connaît le talent de Lewis et que l’on voit à quel point il doit travailler pour se stabiliser durant la marche dans le ciel, on comprend la difficulté de l’exploit.

Et quand un gars comme Andy Lewis dit que c’est un chose dangereuse à faire… c’est que c’est du sérieux!

La vidéo du record (ci-dessus) présente également une partie des ami(e)s extrêmes de Lewis. À les voir s’éclater de la sorte dans le ciel du Nevada, il est certain qu’on ne doit pas s’ennuyer souvent avec eux!

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « oct    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité