Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Course à pied’

Mercredi 2 décembre 2015 | Mise en ligne à 18h01 | Commenter Aucun commentaire

Le célèbre Gore-Tex réinventé

De façon ponctuelle, question de demeurer au sommet du créneau qu’il a lui-même créé, le fabricant Gore, inventeur de la célèbre membrane imper-respirante Gore-Tex, doit moderniser son produit-vedette.

Plus souvent qu’autrement, c’est une subtile évolution qui permet d’améliorer les capacités de l’étonnante membrane qui a révolutionné l’uniforme des sportifs en plein air, dans les années 1980.

La nouvelle construction Gore-Tex Active en comparaison avec l'ancienne en format trois plis. — Illustration Goretex.com

La nouvelle construction Gore-Tex Active en comparaison avec l'ancienne en format trois plis. — Illustration Goretex.com

Sauf que cette fois, le Gore-Tex réinvente sa membrane de la série Active, destinée aux vêtements des coureurs et des cyclistes.

Le fabricant parle même d’un produit révolutionnaire, rien de moins!

Le concept est simple: l’extérieur de la membrane a été rendue hydrophobe et n’a plus besoin d’un tissu extérieur pour la protéger.

Le «sandwich» laminé de deux couches rend ainsi le vêtement en Gore-Tex plus léger, plus compact et surtout plus respirant.

Pour les sportifs, cela veut dire qu’ils n’auront plus à faire le compromis entre l’imperméabilité et la respirabilité dans l’action, pour des vêtements qu’ils pourront transporter avec eux en tout temps.

En prévision du lancement du nouveau type de confection, Gore a travaillé avec seulement cinq fabricants de vêtements techniques.

Exemple de manteau confectionné avec la nouvelle membrane Gore-Tex Active. — Photo Goretex.com

Exemple de manteau confectionné avec la nouvelle membrane Gore-Tex Active. — Photo Goretex.com

Gore Bike Wear, Gore Running Wear, Castelli, Arc’teryx et The North Face sont les chanceux qui pourront offrir à compter de ce mois-ci des vêtements avec la nouvelle membrane.

Reste à connaître comment durable sera le dernier né de Gore au fil de temps, de même que comment tout cela se traduira à la caisse enregistreuse pour les acheteurs, bien que les vêtements se voient du coup simplifiés.

À surveiller bientôt — visiblement en noir — chez votre marchand préféré!


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 26 mai 2015 | Mise en ligne à 16h41 | Commenter Un commentaire

Des lampes pour vos… souliers de course

Une autre idée lumineuse pourrait bien débarquer prochainement sur les tablettes de votre magasin de course à pied favori: les lampes de chaussures Night Runner 270.

Concept lumineux? Certes.

Brillant? Ça reste à voir.

Mais l’idée derrière ces «lampes de pieds» est intéressante à tout le moins.

Les Night Runner s’installent sur les souliers de course et de vélo et remplissent deux missions: la première est d’éclairer vos pas, tandis que l’autre est de vous rendre plus visible des autres autour.

Les lampes de souliers pour la course Night Runner 270. Photo Nightrunner270.com

Les lampes de souliers pour la course Night Runner 270. Photo Nightrunner270.com

Dans le premier cas, c’est là que le concept ne m’apparaît pas si éblouissant.

Je suppose qu’une lampe frontale de bonne qualité fera le travail de manière plus efficace et sans sautillement à chaque enjambée.

Mais bon, il faudra voir à l’usage…

Dans le deuxième cas, l’éclairage à 270º est un plus pour les coureurs et cyclistes qui s’activent dans la noirceur.

Mieux encore, le fait de bouger la source lumineuse ne pourra qu’attirer davantage l’attention.

Puis, il y a ce feu rouge dirigé vers l’arrière qui ajoute à la visibilité des sportifs.

Le fabricant annonce que le Night Runner projette un faisceau sur 30 mètres grâce à son ampoule DEL de 75 lumens.

La pile rechargeable doit durer de 4 à 8 heures, selon l’utilisation de l’accessoire, qui se veut ultraléger et solide aux pieds.

Financée grâce à une campagne réussie sur Kickstarter, la lampe Night Runner est disponible en précommande au prix de 70 $US et devrait être livrée à compter d’août prochain.


Un commentaire  |  Commenter cet article






L’aventure à l’anglaise sous toutes ses formes sera à l’honneur à l’occasion de la tournée de films du Brit Rock, qui débarque à Québec la semaine prochaine.

Initiative de Délire Escalade, la tournée est cependant déjà amorcée ailleurs au Québec. Les gens de Trois-Rivières (Cinéma Tapis-Rouge) pourront en profiter ce soir, tandis que ceux de Granby (Centre Plein d’Air) auront la chance d’y assister le 19 mai.

À Québec, la soirée de projection se tiendra le jeudi 21 mai, au Cinéma Le Clap.

britrock

À l’affiche, quatre films d’aventures choisis avec soin.

D’abord All My Own Stunts, un documentaire sur le parcours de Robert Jarman, victime d’un sérieux accident de vélo de montagne.

Ensuite Stone Free, un film d’escalade mettant en vedette Jules Lines, un grimpeur adepte de solo intégral.

Dans Projet Mina, on reste encore dans l’univers de l’escalade, avec comme vedette cette fois Mina Leslie Wujastyk, une compétitrice et adepte du bloc.

Enfin, dans Wainwright Record Attempt, on s’intéresse au succès en course en montagne de Steve Birkinshaw, qui a gravi tous les 214 sommets Wainwrights de la région du Lake District.

En extra, deux courts films à saveur humoristique.

Le prix d’entrée est de 15 $ (taxes incluses)

Pour acheter des billets, c’est par ici ou encore le soir même à la porte.

Bon cinéma!


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2016
    D L Ma Me J V S
    « jan    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    2829  
  • Archives

  • publicité