Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Alpinisme’

Mardi 6 janvier 2015 | Mise en ligne à 18h10 | Commenter Un commentaire

L’ascension qui fait jaser et que vous devriez suivre

Les yeux de la planète escalade sont tournés depuis la période des Fêtes vers les big walls du parc national de Yosemite, en Californie, où se joue actuellement un nouvel acte de l’incroyable projet du Dawn Wall.

Sur le célèbre granite de la Côte ouest, les grimpeurs américains Tommy Caldwell et Kevin Jorgeson tentent en effet une nouvelle fois de réaliser l’ascension en libre — le matériel ne sert alors qu’à la sécurité et non à la progression — du mythique El Capitan, par sa partie la plus adrupte et en apparence très lisse du Dawn Wall.

Sur le vertigineux itinéraire de près de 1000 mètres de haut, les deux aventuriers tentent d’enchaîner plus d’une trentaine de longeurs plus difficiles les unes que les autres.

Une seule serait pour plusieurs grimpeurs un accomplissement en soi, alors que celles que travaillent Caldwell et Jorgeson sont côtés jusqu’à 5.14d, soit bien près de la limite actuelle de difficulté en escalade.

Imaginez maintenant en faire plusieurs de suite… et à plus de 400 mètres du sol!

Caldwell (vidéo ci-dessus) rêve et travaille à chaque hiver sur le projet avec acharnement depuis plus de six ans.

Si Jorgeson et lui arrivent au sommet, ce serait selon plusieurs l’ascension la plus difficile jamais réalisée.

Et maintenant que plusieurs passages des plus difficiles ont été complétés, l’optimisme est de rigueur. Littéralement campés sur le mur depuis 11 jours, les deux grimpeurs n’ont jamais été si proche de leur but, bien qu’il reste plus d’une douzaine de longueurs encore à faire.

Un exploit qui dépasse le simple univers de la grimpe, alors que même le prestigieux New York Times en a fait sa manchette.

Pour plusieurs observateurs, c’est une page d’histoire de l’escalade qui est en train de s’écrire.

Pour y assister en direct ou presque, suivez les comptes Facebook de Caldwell et Jorgeson, ou encore celui du groupe de cinéastes et photographes de Big UP Productions, qui suivent sur la paroi l’action, en compagnie du photographe Corey Rich.

Tous alimentent les médias sociaux directement du Dawn Wall grâce au réseau cellulaire et à des chargeurs solaires.

Quelle belle époque pour l’aventure!


Un commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 28 novembre 2014 | Mise en ligne à 21h13 | Commenter Commentaires (3)

Il joue à Far Cry 4… à 5660 m en regardant l’Everest

Will Cuz devant sa PlayStation à s'amuser à <em>Far Cry 4</em> en altitude, à proximité de l'Everest. Photo Ubisoft.com

Will Cuz devant sa PlayStation à s'amuser à Far Cry 4 en altitude, à proximité de l'Everest. Photo Ubisoft.com

Le géant du jeu vidéo Ubisoft a fait ça en grand pour souligner la récente sortie de la dernière mouture de sa populaire série Far Cry, développée à Montréal.

Comment grand?

Comme établir ce qui serait un record Guinness pour la séance de jeu vidéo réalisée à la plus haute altitude.

À l’ombre de l’Everest. Rien de moins.

Là où se passe l’action du nouveau jeu vidéo.

En effet, pour la sortie de cette quatrième reprise de la célèbre saga, Ubisoft a organisé au courant de l’été le concours Quest for Everest pour trouver un joueur passionné — et chanceux — qui irait, en vrai, dans l’Himalaya cet automne.

Il y a quelques semaines, c’est finalement l’Américain Will Cuz, 23 ans, qui était sur le sentier montagneux en route vers le camp de base du mythique sommet.

L’heureux gagnant qui réside à Provo, en Utah, est un amateur de randonnée, mais apparemment, il n’avait jamais voyagé en-dehors des États-Unis.

Au Népal, il aura fallu 15 personnes et cinq yaks pour transporter l’équipement en altitude.

Puis, l’équipe a pris la direction du Kala Pattar, un promontoire sur le Pumori qui donne une vue imprenable sur l’Everest.

Finalement, c’est à 5660 mètres que Cuz s’est installé devant son écran pour une séance de jeu de 79 minutes.

Le gamer extrême s’est dit surpris d’avoir pu jouer sans problème dans un pareil environnement, tandis que la console PlayStation spécialement adaptée ne connaissait aucun ralentissement malgré le froid et l’altitude.

Loin d’être resté fixé à son écran sans arrêt, Cuz aurait tout de même pris le temps d’apprécier le paysage.

On lui en aurait voulu autrement.

La vidéo ci-dessous est un aperçu de l’aventure de Will Cuz, malheureusement inaccessible sur les appareils mobiles.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Mardi 25 novembre 2014 | Mise en ligne à 12h10 | Commenter Commentaires (2)

Quand une aventure mène au mariage

Dans la catégorie des aventures le plus cute que l’on pourrait imaginer, celle du mariage de Mandy et Brian, un couple de Lander au Wyoming, est difficile à battre.

Question de faire un mariage original et à leur image, le duo a imaginé une grande sortie en plein air à la fin de l’été.

À destination, Mandy et Brian se sont dit: «oui, je le veux».

Sauf qu’au programme de leur aventure en montagne, le couple a d’abord dû faire à vélo plus de 22 km à partir de chez eux, pour ensuite réaliser une randonnée de presque 40 km à travers le Cirque of the Towers, dans le massif Wind River.

Sur place, ils ont dormi en camping en prévision du grand jour.

Point culminant qui menait à la cérémonie, ils ont réalisé l’escalade de la face nord-est du mont Pingora, une ascension de près de 400 mètres (5.8, neuf longueurs).

Une fois au sommet, à plus de 3600 mètres d’altitude, Mandy et Brian ont été réunis par les liens sacrés du mariage par Jamie, le célébrant… et le compagnon de cordée!

Pour une cérémonie intime et exclusive, c’en était toute une! Et que dire de la vue!

Le marié portait encore son harnais au moment d’échanger les anneaux, tandis que Mandy avait amené une robe blanche de circonstance, payée 8$.

Après avoir célébré leur union au sommet en mangeant des Oreo et en buvant du mousseux en petites bouteilles, les nouveaux mariés ont repris le chemin du retour.

Faisant le trajet inverse tout d’un bout, le couple est rentré à la maison après 45 heures d’effort et de bonheur.

La vidéo ci-dessus est le récit drôlement bien tourné du périple, qui résume le mariage d’exception des deux tourtereaux. Quel souvenir!

Longue vie aux mariés!



Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité