Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Alpinisme’

Lundi 11 avril 2016 | Mise en ligne à 15h29 | Commenter Aucun commentaire

La vidéo qui vous donnera le goût de l’aventure

La technologie de l’image est une belle chose, et quand elle est mise entre les mains de réalisateurs et d’artistes de talent, ça fait voyager.

C’est l’évidence qui me frappe quand je visionne la récente vidéo produite pour le compte de SmugMug, un site d’hébergement de photographies, et présentée par le géant GoPro: Climbing Iceland.

La cinématographie de l’équipe du photographe et vidéaste de renom Tim Kemple est exceptionnelle et nous entraîne sur la glace de l’Islande à la recherche des plus beaux défis possibles pour un groupe de grimpeurs.

Grâce à une réalisation bien ficelée — sans jeu de mots! — et des prises de vue d’exception — c’est peu dire quand on connaît les productions habituelles de GoPro —, Climbing Iceland est une fenêtre sur l’aventure dans ce que la nature offre de plus beau.

La trame musicale est particulièrement bien montée et ajoute à l’expérience à l’écran en y intégrant un bon dosage de sons ambiants.

Bien plus qu’un film d’escalade de glace, la réalisation d’un peu plus de sept minutes est une carte postale qui vous donnera sur le champ le goût de faire vos bagages pour partir à l’aventure.

Il ne faut pas y résister.

Bon voyage!


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 6 avril 2016 | Mise en ligne à 15h50 | Commenter Aucun commentaire

Bourse Osez l’aventure!: le choix s’annonce difficile

Frédéric Dion. Photo Jean-Sébastien Massicotte

Frédéric Dion. Photo Jean-Sébastien Massicotte

On ne pourra pas dire que les aventuriers québécois manquent d’idées.

Plus tôt cette semaine, l’aventurier et conférencier Frédéric Dion a dévoilé les sept finalistes de la bourse Osez l’aventure! qui sera remise pour la première fois le 18 avril prochain.

Un projet d’expédition d’envergure sera alors choisi par le jury et mettra la main sur une bourse de 5000$ en argent et 5000$ d’équipements Mountain Hardwear.

Dion en rigole, mais il ne sait pas encore comment les trois membres du jury — Dion lui-même, Stéphane Corbeil, éditeur du magazine Espaces et Frédéric Simard, représentant Mountain Hardwear — arriveront à un consensus.

«Ça ne sera pas facile!»

Dion a d’ailleurs été surpris par l’intérêt suscité par la bourse.

Pour cette première année, pas moins de 81 projets ont été soumis au jury.

«Je m’attendais à en avoir 40!»

Plus marquant encore, est la diversité des expéditions d’aventure présentées.

Dion insiste que des choix déchirants ont dû être faits et que de bons projets ont été écartés à regret.

D’un top 3 espéré au départ par le jury, le processus est passé d’un top 5… à un top 7, raconte Dion.

«On avait des top 3 totalement différents… C’est là qu’on réalise que ce n’est pas tout le monde qui a le même point de vue!»

Dans ce qui a été retenu pour la grande finale, il y a du vélo, de la rando, de la course, de la nage océanique, de l’alpinisme, du ski en contrée polaire, du canot… Bref, il y en a pour tous les goûts.

Les sept projets qui restent en lice sont:

-Normand Piché, qui souhaite relier cinq continents à la nage;

-Pierre Pépin et Jennifer Gosselin, qui ont entamé la deuxième portion de leur grande boucle de 14 000 km en canot à travers l’Amérique du Nord;

-Amélie Gagné, qui s’attaque à une tournée de 8000 km en vélo à travers la Scandinavie;

-Bruno-Pierre Couture et Jacob Racine, qui envisagent de faire le Raid des sommets, soit l’ascension des plus hautes montagnes des provinces canadiennes;

-Hélène Dumais, compte quant à elle traverser la crête de Ko’olaus à Hawaï, quatre jour de randonnée exposée en solitaire et en autonomie;

-Joëlle Boutin et Maryse Cléro-Nobrega, qui prépare un séjour au Sri Lanka à moto, en trek et en course;

-Sébastien Lapierre, qui entreprendra à l’hiver prochain un périple 1130 km à ski, en autonomie et en solitaire, en direction du Pôle Sud.

La fin du suspense est dans moins de deux semaines!

Il est à noter que la bourse sera de nouveau offerte en 2017, a confirmé Frédéric Dion.


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 16 décembre 2015 | Mise en ligne à 10h53 | Commenter Aucun commentaire

Des piolets techniques… en bois

Avant même de savoir s’ils sont agréables à utiliser dans l’univers vertical, les piolets techniques Kronos de Furnace Industries frappent forts par leur simple beauté.

Le piolet en hêtre Kronos de Furnace Industries — Photo Dryicetools.com

Le piolet en hêtre Kronos de Furnace Industries — Photo Dryicetools.com

Uniques, ils seraient les premiers au monde à être certifiés «T», pour un usage technique comme l’escalade de glace ou mixte.

Après quatre ans d’essais et d’erreurs, la bande de Furnace Industries a ainsi trouvé la façon de réaliser ce que plusieurs croyaient impossible.

Grâce à la confection en bois (de l’hêtre), les Kronos doivent amortir les chocs et les vibrations typiques à l’escalade de glace.

Les certifications «T» et CE assurent que l’outil pour grimpeurs est plus que solide.

Le matière naturelle serait également un meilleur isolant par temps froid.

Fabriqués en deux parties collées à l’epoxy et finis à la main, les piolets Kronos se veulent capables de rivaliser avec les équivalents équipés d’un manche en carbone ou en alliage.

Évidemment, autant d’exclusivité a son prix: 565 $CAN par piolet, soit environ 250 $ de plus que le populaire Nomic de Petzl.

Mais bon, parfois la beauté n’a pas de prix!


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2016
    D L Ma Me J V S
    « avr    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives