Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘Actualités’

Mercredi 29 octobre 2014 | Mise en ligne à 16h33 | Commenter Commentaires (4)

Antarctique Solo: départ pour Dion, le «mentor»

Frédéric Dion. Photo Jean-Sébastien Massicotte

Frédéric Dion. Photo Jean-Sébastien Massicotte

L’aventurier Frédéric Dion s’apprête en ce moment à entreprendre son long périple jusqu’en Afrique du Sud, d’où il partira ensuite pour l’Antarctique. Une fois sur le continent blanc, il tentera d’atteindre le pôle d’inaccessibilité en solitaire à l’aide d’un cerf-volant traction.

Le moment est donc bien choisi pour envoyer les meilleures ondes positives au Québécois, qui tente du coup une première mondiale. Personne avant lui n’a réussi pareil périple non motorisé en solo.

Vous serez certainement plusieurs à le suivre de près. Un juste retour d’ascenseur pour le principal intéressé, qui en fait de même quand il découvre des aventures un peu folles d’aventuriers québécois.

Lors de ma récente rencontre avec Dion, on a justement discuté de son intérêt pour les défis des autres et du rôle de «mentor» que l’aventurier professionnel porte en quelque sorte.

«Chaque fois qu’un aventurier fait quelque-chose, je lui fais un petit coucou et je lui dis: “Si tu as besoin d’aide, je suis là!”»

À preuve, quand Déreck Pigeon et Guillaume Normandin, de la Traversée du Canada en canot, sont débarqués à Trois-Rivières cet été, Dion était présent pour les aider. Le duo a apprécié la tape dans le dos du résident de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, de même que son expertise pour rejoindre le public dans les médias.

«Je pense qu’on ne partage pas assez. On ne s’entraide pas. On fait tous notre petite affaire», a justifié Frédéric Dion. Une situation qui change cependant avec la nouvelle génération d’aventuriers, a observé le trentenaire.

Un intérêt pour les projets des autres qui va jusqu’à leur céder la place, comme ce fut le cas pour une traversée du Québec à ski imaginée par Dion. Devancé par le Projet Karibu l’hiver passé, Dion s’est finalement tourné vers l’Antarctique.

«C’aurait été une première en solitaire, mais eux [Jacob Racine, Marie-Andrée Fortin, Bruno-Pierre Couture et Sébastien Dugas] sont arrivés avec ça…» résume l’aventurier, sans laisser paraître la moindre trace de regret ou de déception.

«Ils ont fait quelque chose d’extraordinaire», s’enthousiasme d’ailleurs Dion, qui a été un fier supporteur des Karibu l’hiver dernier. Il regrette que l’effort colossal du groupe n’ait pas été davantage remarqué. «Ç’aurait dû être une visibilité au niveau mondial ce qu’ils ont fait!»

Une communauté d’aventuriers qui profite notamment des médias sociaux pour interagir et s’encourager.

Pour Dion, l’information doit circuler. L’expérience des uns doit servir aux autres. «Je crois au mentorat.»

Conditions météo, survie en milieu naturel, obstacles à affronter, compétences techniques… Dion n’hésite pas à consulter les meilleurs spécialistes et passionnés quand il veut aller au fond des choses sur un sujet donné.

Des échanges continus qui se bonifient d’ailleurs au fil des aventures des uns et des autres.

C’est ainsi que Dion a pu conseiller la rameuse océanique Mylène Paquette avant sa traversée de l’Atlantique. À son retour, c’est elle qui a pu partager avec Dion son expertise, après le long séjour solo en mer. La boucle était bouclée!

Maintenant, on devine à peine l’expertise glaciale que Dion saura gagner durant son plus grand défi à ce jour…

Bonne chance Fred!

Pour ne rien manquer de ce qui est baptisé Antarctique Solo: Fredericdion.com, Facebook ou Twitter.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Lundi 27 octobre 2014 | Mise en ligne à 16h47 | Commenter Aucun commentaire

Avalanche au Népal: une mobilisation québécoise

On dit souvent que le monde du plein air et de l’aventure est petit. Que c’est une grande famille.

Après la tragique avalanche au Népal le 14 octobre dernier, nous en avons la preuve une fois de plus alors que des gens d’ici se mobilisent pour que le travail sur le terrain se poursuive de la façon la plus professionnelle qui soit, tandis que trois Québécoises manquent toujours à l’appel.

La guide Sylvie Marois. Photo Namaste-sylvie.org

La guide Sylvie Marois. Photo Namaste-sylvie.org

Parmi celles-ci, Sylvie Marois, qui a souvent été décrite comme la «mère» de bien des passionnés et spécialistes du plein air au Québec. Ceux-ci ont donc décidé de passer à l’action.

Histoire de tenter de retrouver Marois et les deux autres victimes qui faisaient partie d’un groupe commercial, un collectif s’est mis en place sur le Web sous le nom de Namaste Sylvie.

“Namaste-Sylvie” est un projet spontané et collectif supporté par plusieurs organismes de plein air du Québec tels que les Fédérations de plein air, les finissants en tourisme d’aventure du Cégep Saint-Laurent, les institutions d’enseignements spécialisés en tourisme d’aventure et Aventure Écotourisme Québec et ses entreprises membres.

Le site Internet dédié sert de lieu de rassemblement où tous peuvent rendre hommage aux disparues, obtenir les dernières nouvelles, et surtout contribuer financièrement.

Car en ce moment même, deux experts en recherche en avalanche du Québec sont en montagne au pied de l’Annapurna et se dirigent vers le lieu de la funeste coulée de neige.

L’argent amassé servira à soutenir les recherches, les bénévoles, de même que l’achat de matériel spécialisé.

L’objectif a été fixé à 15000$. Jusqu’ici, le montant récolté est tout juste sous la barre des 7000$.

Les dons sont gérés par Aventure Écoutourisme Québec et iront à 100% à l’opération en cause.

L’argent non dépensé au terme de la mission québécoise sera versé à un organisme à but non lucratif qui poursuit un objectif comparable.

Info: Namaste-sylvie.org

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 22 octobre 2014 | Mise en ligne à 7h43 | Commenter Aucun commentaire

Le temps d’explorer

Photo Jean-Sébastien Massicotte

Photo Jean-Sébastien Massicotte

Le temps d’une petite pause pour aller faire un peu de rando dans un secteur que je me promets depuis trop longtemps d’explorer, le blogue plein air fait une courte relâche et sera de retour en début de semaine prochaine.

À tantôt!

Facebook / Twitter / Instagram

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2012
    D L Ma Me J V S
    « juin   août »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité