Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘À lire’

Lundi 3 octobre 2016 | Mise en ligne à 16h39 | Commenter Commentaires (8)

Attaqué deux fois par un grizzly… il filme le résultat

«Soyez prudents. Le vaporisateur chasse-ours ne fonctionne pas toujours. Mais c’est mieux que rien…»

C’est avec ces mots que le chasseur américain Todd Orr, le corps meurtri et grandement ensanglanté, complète sa vidéo diffusée dimanche soir sur Facebook et vue plus de 25 millions de fois en moins de 24 heures.

Parti le 30 septembre faire du repérage pour une future chasse au Wapiti, le résident de Bozeman, au Montana, a malencontreusement croisé le chemin d’une maman grizzly et de ses deux bébés.

Bien au courant qu’il était en terrain dangereux avant de quitter son camion dans cette partie du sud-ouest du Montana, le chasseur d’expérience avait pris les précautions nécessaires.

Selon le récit qu’il a fait de sa malheureuse rencontre, Orr parlait régulièrement pour s’annoncer durant sa randonnée, en plus d’avoir en sa possession une bonbonne de répulsif anti-ours, et un pistolet.

Sauf que lorsqu’il a débouché dans une clairière sur le trio, à environ 5 km de son point de départ, il n’a pas eu de chance.

Car après s’être éloignée d’abord à la vue du chasseur, la maman a chargé Orr avec puissance.

À moins de huit mètres de distance, le randonneur a envoyé un bon jet de répulsif à base de cayenne.

Sans succès.

Dans l’élan de sa course mortelle, l’ourse était sur lui malgré le nuage irritant.

Orr s’est retourné sur le ventre, face contre terre, et a protégé sa nuque avec ses mains.

Si comme moi vous avez vu l’effrayante scène de l’attaque d’ours dans le film Le Revenant, avec Leonardo DiCaprio, vous avez une idée de l’horreur de la situation…

Mordu aux mains, aux épaules et au dos, le chasseur était heureusement protégé un tant soit peu par son sac à dos.

Après de longues minutes, l’ourse a finalement abandonné Orr à son sort.

Blessé mais en vie, l’homme de 50 ans a amorcé le retour à son camion en joggant et en marchant.

Pour être en sécurité le plus vite possible, Orr ne s’est pas soigné sur place.

En chemin, il a commencé à constater l’ampleur de ses blessures, principalement des plaies de perforation.

Il savait qu’il allait s’en tirer.

Mais comme dans un film d’horreur, 5 à 10 minutes plus tard, Orr est retombé sur l’ourse!

«Je ne sais pas si elle m’a suivi ou si en coupant dans les bois elle est tombé sur moi par hasard», a raconté le malheureux chasseur.

À 10 mètres de lui, elle a attaqué encore.

Orr s’est encore protégé du mieux qu’il pouvait en faisant le mort pendant que l’ourse le griffait et le mordait. C’est à ce moment qu’elle lui a notamment infligé une impressionnante coupure d’une douzaine de centimètres au dessus de l’oreille.

Resté calme, Orr a patienté avant de reprendre sa fuite, cette fois en cherchant son revolver — qu’il n’avait pu utiliser plus tôt —, tombé plus loin durant l’attaque.

Sous le choc et pensant avoir un bras fracturé, Todd Orr a marché ensuite jusqu’à son véhicule, puis roulé jusqu’à l’hôpital le plus près où il soigne ses nombreuses blessures (coeurs sensibles s’abstenir).

Todd Orr doit sa survie à son calme exemplaire durant les deux attaques.

Il a su garder la tête froide et faire ce qu’il fallait malgré la peur, la douleur et l’adrénaline.

Gageons que peu de gens auraient pu faire de même!

Survivant d’une double attaque de grizzly, il remporte assurément le droit de porter le titre de véritable dur-à-cuire.


Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Jeudi 26 novembre 2015 | Mise en ligne à 13h20 | Commenter Aucun commentaire

Tendance: des équipements qui ont votre personnalité

Tous les goûts sont dans la nature et Eddie Bauer vous donne une liberté totale avec le manteau MicroTherm StormDown, entièrement personnalisable. — Image tirée du www.eddiebauer.com

Tous les goûts sont dans la nature et Eddie Bauer vous donne une liberté totale avec le manteau MicroTherm StormDown, entièrement personnalisable. — Image tirée du www.eddiebauer.com

Manteaux, chaussures, sandales ou encore même des vélos. L’ère de la personnalisation de vêtements et d’équipements de plein air est bien amorcée.

Depuis quelques saisons, de plus en plus de fabricants semblent en effet s’intéresser à la personnalisation de certains de leurs produits.

Le site spécialisé Snewsnet.com s’est intéressé au phénomène récemment.

Et d’après plusieurs observateurs, le futur est là.

Le concept du personnalisé serait d’ailleurs sur le point de prendre encore plus d’ampleur sur le marché.

Certainement, l’objectif est d’offrir un produit qui plait davantage à l’acheteur, mais ce serait aussi une excellente façon de bâtir l’image de marque pour les fabricants, tout en renforçant la fidélité chez les consommateurs.

Une situation gagnant-gagnant!

Suffit de fouiller un peu sur le Web pour découvrir que les possibilités sont nombreuses.

Snews donne notamment l’exemple du fabricant américain Eddie Bauer et de sa doudoune MicroTherm StormDown qui se décline… en plus d’un million de configurations!

Le fabricant de sandales Chaco a depuis quelques saisons un programme personnalisé. — Photo www.instagram.com/chacofootwear/

Le fabricant de sandales Chaco a depuis quelques saisons un programme personnalisé. — Photo www.instagram.com/chacofootwear/

Ou encore Chaco, qui fait des sandales à votre goût, dans les moindres détails.

Sinon, on peut penser à Oakley qui fabrique plusieurs de ses lunettes sur commande depuis déjà un moment, ou encore à Trek qui permet d’imaginer le vélo de ses rêves grâce au programme Custom Projet One.

Évidemment, tout cela à un prix.

D’après l’article de Snews, il faudrait compter en moyenne 25% de plus pour un produit personnalisé.

Comme les gens sont prêts à le payer malgré la différence assez importante, cela fait d’ailleurs dire à un observateur interrogé par Snews que la tendance n’est pas une question de mode. C’est un réel désir des consommateurs.

Aussi, les retours ne seraient apparemment pas une problématique d’importance.

Reste à voir les créations des acheteurs et accepter pour les fabricants de donner une partie du contrôle de leur image aux plus originaux.

Car il y aura toujours la possibilité que la marque se retrouve sur un produit à l’allure douteuse…

Mais comme le fait remarquer l’un des spécialistes à Snews, c’est un faible prix à payer pour gagner le coeur des consommateurs.

«Ce n’est pas abandonner le contrôle [du design], c’est attirer les gens chez soi.»


Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 31 octobre 2014 | Mise en ligne à 13h36 | Commenter Un commentaire

Le «sérieux» guide Petzl pour combattre les zombies

Extrait du guide pour combattre les zombies de Petzl. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Extrait du guide pour combattre les zombies de Petzl. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Décidément, le fabricant Petzl a de l’humour.

Reconnu pour ses très sérieux catalogues de produits, très détaillés et instructifs, le géant français de l’équipement d’escalade et de travaux en hauteur s’amuse ferme pour l’Halloween.

Après son guide comique pour le rappel qui était dédié au Père Noël, voici celui pour l’Halloween.

Cette fois, ce sont les zombies qui causent problèmes. Heureusement, grâce aux bonnes techniques décrites et aux équipements Petzl — qui existent réellement —, la survie de l’espèce humaine devrait être assurée.

On y apprend notamment comment s’enfuir d’une pièce remplie de morts-vivants par une fenêtre, en rappel, grâce au système EXO.

Puis, avec la bonne méthode, il est possible de remonter rapidement sur une corde pour éviter d’être piégé par des zombies affamés.

Bref, un tas de compétences essentielles!

D’autres exemples?

Et bien si vous n’avez pas eu le loisir de vous faire pousser une barbe «pour vous protéger la gorge», votre survie est apparemment en péril.

Plus simple — notamment pour les dames! —, le port d’un casque avec visière est un must semble-t-il.

Évidemment, un piolet d’escalade est une arme de choix.

Et dans l’obscurité, une bonne lampe frontale devient incontournable. Une option bien plus efficace qu’une vulgaire lanterne.

Des trucs et des conseils qu’il faut cependant suivre… qu’après consultation d’un chasseur de zombies!

En résumé, une lecture qui vaut le détour et qui sera parfaitement de circonstance en mangeant des bonbons!

Bonne survie!

Bon Halloween!

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2016
    D L Ma Me J V S
    « nov    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives