Jean-Sébastien Massicotte

Archive de la catégorie ‘À la montagne’

Mardi 25 novembre 2014 | Mise en ligne à 12h10 | Commenter Commentaires (2)

Quand une aventure mène au mariage

Dans la catégorie des aventures le plus cute que l’on pourrait imaginer, celle du mariage de Mandy et Brian, un couple de Lander au Wyoming, est difficile à battre.

Question de faire un mariage original et à leur image, le duo a imaginé une grande sortie en plein air à la fin de l’été.

À destination, Mandy et Brian se sont dit: «oui, je le veux».

Sauf qu’au programme de leur aventure en montagne, le couple a d’abord dû faire à vélo plus de 22 km à partir de chez eux, pour ensuite réaliser une randonnée de presque 40 km à travers le Cirque of the Towers, dans le massif Wind River.

Sur place, ils ont dormi en camping en prévision du grand jour.

Point culminant qui menait à la cérémonie, ils ont réalisé l’escalade de la face nord-est du mont Pingora, une ascension de près de 400 mètres (5.8, neuf longueurs).

Une fois au sommet, à plus de 3600 mètres d’altitude, Mandy et Brian ont été réunis par les liens sacrés du mariage par Jamie, le célébrant… et le compagnon de cordée!

Pour une cérémonie intime et exclusive, c’en était toute une! Et que dire de la vue!

Le marié portait encore son harnais au moment d’échanger les anneaux, tandis que Mandy avait amené une robe blanche de circonstance, payée 8$.

Après avoir célébré leur union au sommet en mangeant des Oreo et en buvant du mousseux en petites bouteilles, les nouveaux mariés ont repris le chemin du retour.

Faisant le trajet inverse tout d’un bout, le couple est rentré à la maison après 45 heures d’effort et de bonheur.

La vidéo ci-dessus est le récit drôlement bien tourné du périple, qui résume le mariage d’exception des deux tourtereaux. Quel souvenir!

Longue vie aux mariés!

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Lundi 17 novembre 2014 | Mise en ligne à 14h58 | Commenter Commentaires (2)

Grimper en solo… pour tomber à 1000 m du sol


Combinant deux de leurs passions, le parachute et l’escalade, David Fusté and Turko Ortiz repoussent les limites du possible de manière terrifiante.

En effet, les deux Espagnols se sont bâti une spécialité de grimper en solo intégral — sans corde en cas de chute — avec pour seule sécurité, un parachute de BASE jump au dos.

S’ils n’ont pas inventé la discipline du Solo BASE, les deux casse-cous en sont sûrement les plus dignes représentants du moment.

Pour se donner un aperçu de la folie qui allume le duo, il faut voir la vidéo ci-dessus réalisée par leur compatriote Xavier Coll et diffusée par Epic TV.

David Fusté à 1000 mètres du sol en Solo BASE. Photo Facebook.com/xaviercollfilm

David Fusté à 1000 mètres du sol en Solo BASE. Photo Facebook.com/xaviercollfilm

En Italie, David Fusté et Turko Ortiz tentent de grimper la dernière longueur d’une voie au mont Brento. Ce serait un «petit» toit en 5.12d… à 1000 mètres du sol!

De quoi faire frémir même les plus sérieux grimpeurs encordés.

Sauf qu’à tour de rôle, Ortiz et Fusté tentent le passage délicat et très surplombant avec comme seul moyen de survie, leur savoir-faire, un casque d’escalade (!!!) et un petit parachute.

Je vous invite à voir la séquence où Ortiz ne peut plus tenir et chute.

Je sais, je viens de brûler un peu le punch. Mais ce n’est pas là l’intérêt justement, la chute?

Car voir le grimpeur se faire happer par la gravité aussi rapidement a de quoi faire frémir…

On comprend alors de manière très éloquente que si les choses tournent mal en escalade comme en BASE, le temps de réaction est à peu près nul.

Victimes de vertige s’abstenir!

Le cauchemar pour le commun des mortels.

Une sortie de rêve pour les deux Espagnols.

À voir et à revoir.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Vendredi 14 novembre 2014 | Mise en ligne à 13h20 | Commenter Commentaires (2)

Skier sur une jambe dans les Chic-Chocs

Quiconque a déjà skié sait à quel point descendre sur une seule jambe est exigeant. Pour Vasu Sojitra, il n’y a pas d’autre possibilité.

Mais ça n’embête pas le talentueux skieur unijambiste, qui a désormais élargi son terrain de jeu… au hors-piste!

Car après certaines modifications à son équipement — des parties de raquettes ont été ajoutées à ses bâtons pour les montées — et avec une volonté de fer, Sojitra peut maintenant faire les approches avec ski et peau d’ascension, sur une jambe.

C’est ainsi qu’il se retrouve à démontrer tout son talent dans le court film Out on a limb (ci-dessus), qui vient tout juste d’être diffusé sur le Web par le fabricant de vêtements Columbia Sportswear.

Vasu Sojitra dans les bosses à Sugarbush, au Vermont. Photo Jeb Wallace-Brodeur

Vasu Sojitra dans les bosses à Sugarbush, au Vermont. Photo Jeb Wallace-Brodeur

Pour la caméra de Tyler Wilkinson-Ray (T-Bar Films), l’Américain d’origine indienne se retrouve notamment à tester ses capacités en Gaspésie, dans les Chic-Chocs, de même que dans l’arrière-pays au Vermont.

À l’âge de neuf mois, Vasu Sojitra a perdu sa jambe droite après une septicémie. Forcé à être amputé, il n’a jamais baissé les bras.

Déterminé à surmonter brillamment ce qui pourrait être perçu comme une limitation, Sojitra a développé une passion pour les sports de montagne. En plus du ski, le jeune sportif fait également de l’escalade et de la randonnée.

C’est en cinquième année qu’il a commencé à faire du ski. Dans Out on a limb, Sojitra explique qu’il a dû apprendre par lui-même, puisque les moniteurs des écoles de ski ne savaient pas quoi faire avec lui…

Véritable modèle, il fait la démonstration que les limites peuvent être repoussées très loin.

Sojitra est affilié à Paradox Sports et Vermont Adaptative, des organismes qui aident les gens handicapés à reprendre une vie active par le sport et l’aventure.

Inspirant!

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « oct    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité