Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Archive, octobre 2015

    Mercredi 28 octobre 2015 | Mise en ligne à 15h00 | Commenter Un commentaire

    Un vrai manteau… en fausse toile d’araignée

    Clairement, si le superhéros Spider-Man devait porter autre chose dans l’action que son costume moulant, il y a fort à parier que ce serait la dernière création du fabricant The North Face, le Moon Parka.

    Ce n’est pas que c’est le vêtement le plus approprié pour combattre les vilains, mais plutôt que c’est le tout premier au monde fabriqué avec une étoffe tissée à partir d’une soie synthétique d’araignée.

    Collaboration avec le manufacturier de biomatériaux japonais Spiber, la création signée The North Face est le fruit d’un travail de plus d’une décennie.

    Le Moon Parka, collaboration de The North Face et de Spiber

    Le Moon Parka, collaboration de The North Face et de Spiber

    Spiber a été capable de reproduire en laboratoire un équivalent du fil surpuissant que fabrique les araignées.

    Souple et ultrarésistante, la soie est un agencement de protéines qui résulte d’un processus biologique précis.

    Baptisée Qmonos (toile d’araignée en japonais), la fibre de soie est unique. Aucun autre matériau fabriqué par l’homme n’offrirait jusqu’ici pareilles propriétés.

    Question de démontrer de manière éloquente le potentiel du fil synthétique d’araignée, le Moon Parka a été créé. Une application parmi bien d’autres…

    Quant à savoir si Qmonos sera un jour produit à grande échelle, c’est un mystère, bien que Spiber entrevoit un bel avenir pour sa «superfibre».

    Au-delà des vêtements, l’entreprise a également des visées dans les domaines médical et de l’automobile.

    Pour l’instant, le manteau serait en démonstration dans des boutiques à travers le Japon.

    Aucun montant n’est avancé sur le coût de la fibre Qmonos, ni sur le prix du manteau TNF, qui demeure pour l’instant un prototype.


    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 26 octobre 2015 | Mise en ligne à 15h23 | Commenter Aucun commentaire

    Darklight: le film de vélo le plus allumé qui soit

    Encore une fois, Sweetgrass Productions a frappé un grand coup.

    Après le lumineux film de ski de nuit Afterglow l’hiver passé, le groupe de talentueux cinéastes a refait le coup récemment avec Darklight.

    Cette fois, les diodes électroluminescentes (DEL) et autres types d’éclairages colorés habillent trois professionnels du vélo de montagne dans d’ahurissantes envolées en freeride… en pleine nuit!

    Dans l’obscurité, le trio s’éclate autant en sentiers que sur des arrêtes et des couloirs vertigineux.

    La seule façon pour eux d’y voir quelque chose, c’est à l’aide des DEL colorées fixées aux vélos et dispersées dans l’environnement immédiat où ils défilent à vive allure.

    À d’autres occasions, c’est le décor qui est éclairé tandis que les casse-cous filent tous feux éteints.

    Le résultat est une véritable mise en scène sportive en pleine nature où les athlètes et le décor créent des tableaux spectaculaires.

    Comme pour le film aux costumes éclairés d’Afterglow, la facture lumineuse de Darklight cherche à mettre de l’avant le concept unique du fabricant Philips TV, derrière les téléviseurs à éclairage d’ambiance Ambilight.

    Ajoutez à cela la réalisation impeccable de Mike Brown, un montage super efficace et une trame sonore qui fait voyager, et ça donne un court-métrage sportif à voir et à revoir.

    Bon visionnement!


    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Mercredi 21 octobre 2015 | Mise en ligne à 18h47 | Commenter Un commentaire

    Un premier Salon du backcountry à Québec

    Le Salon du backcountry de Québec se tiendra les samedi 24 et dimanche 25 octobre à la Baie de Beauport, de 10h à 17h.

    Le Salon du backcountry de Québec se tiendra les samedi 24 et dimanche 25 octobre à la Baie de Beauport, de 10h à 17h.

    Preuve que l’intérêt ces derniers hivers pour le ski d’aventure et la planche à neige en hors-piste ne s’essouffle pas, la ville de Québec aura son premier Salon du backcountry cette fin de semaine.

    En attendant la neige, le rendez-vous des amoureux de la montagne et des sports de glisse est à la Baie de Beauport, ce samedi 24 et dimanche 25 octobre.

    Initiative de trois passionnés de Québec, le Salon s’adresse aux fanatiques, bien sûr, mais se donne également la mission de faire connaître les différentes disciplines du backcountry au grand public.

    Durant les deux journées, de 10h à 17h, plusieurs conférences seront donc présentées. Destinations, équipements, techniques et sécurité seront notamment au programme de cette première présentation de l’événement, qui regroupera un grand nombre d’experts et de spécialistes québécois des sports de glisse dans l’arrière-pays.

    Plusieurs gros joueurs du ski d’aventure et de la planche à neige hors-piste seront de la fête, dont les équipementiers Salomon, Armada, Burton et Black Diamond, pour ne nommer que ceux-là.

    Des partenaires comme la Sépaq, la Fédération québécois de la montagne et de l’escalade, de même qu’Avalanche Québec sont aussi impliqués.

    Plus de 10000$ en prix de présence doivent être attribués.

    Le coût d’entrée est de 10$.

    Pour tout savoir, visitez la page Facebook du Salon du backcountry.


    Un commentaire  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2015
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives