Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Archive, mai 2015

    Vendredi 29 mai 2015 | Mise en ligne à 13h15 | Commenter Aucun commentaire

    La mémoire de JP Auclair célébrée en Suède

    Autre preuve de l’immense influence du regretté skieur de Cap-Rouge JP Auclair, des mois après sa mort tragique en montagne, les hommages se poursuivent sur la planète freeski.

    Cette fois, c’est un groupe de jeunes Suédois qui n’ont jamais rencontré le Québécois qui saluent leur maître spirituel, le temps du tout premier JP Memorial, tenu à Riksgransen en Suède.

    Hey Man!
    J’espère que tout va bien là-haut et que tu dévalles beaucoup de nuages.
    Malheureusement, nous n’avons jamais pu te rencontrer dans cette vie. Mais de ce que l’on comprend, tu as donné une grande partie de notre style à notre style de vie.
    Nous voulions juste te saluer comme il se doit pour cela, de même que pour tout ce que tu as fait pour la communauté de skieurs et le reste du monde. Nous apprendre tous à avoir du plaisir, c’est vraiment inspirant.

    Dans le petit film Dear JP, le groupe The Bunch s’éclate durant la compétition amicale qui cadre tout à fait avec l’esprit de liberté que chérissait tant Auclair.

    On est loin des grosses productions professionnelles ou encore des trucs peaufinés qui donne le vertige, mais reste que les gars s’amusent ferme dans ce qu’il conviendrait d’appeler le «style Auclair».

    Un petit clin d’oeil sympathique en provenance de l’autre bout du monde, qui démontre encore une fois que la légende du skieur québécois reste bien vivante sur les pentes d’ici et d’ailleurs.


    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Mardi 26 mai 2015 | Mise en ligne à 16h41 | Commenter Un commentaire

    Des lampes pour vos… souliers de course

    Une autre idée lumineuse pourrait bien débarquer prochainement sur les tablettes de votre magasin de course à pied favori: les lampes de chaussures Night Runner 270.

    Concept lumineux? Certes.

    Brillant? Ça reste à voir.

    Mais l’idée derrière ces «lampes de pieds» est intéressante à tout le moins.

    Les Night Runner s’installent sur les souliers de course et de vélo et remplissent deux missions: la première est d’éclairer vos pas, tandis que l’autre est de vous rendre plus visible des autres autour.

    Les lampes de souliers pour la course Night Runner 270. Photo Nightrunner270.com

    Les lampes de souliers pour la course Night Runner 270. Photo Nightrunner270.com

    Dans le premier cas, c’est là que le concept ne m’apparaît pas si éblouissant.

    Je suppose qu’une lampe frontale de bonne qualité fera le travail de manière plus efficace et sans sautillement à chaque enjambée.

    Mais bon, il faudra voir à l’usage…

    Dans le deuxième cas, l’éclairage à 270º est un plus pour les coureurs et cyclistes qui s’activent dans la noirceur.

    Mieux encore, le fait de bouger la source lumineuse ne pourra qu’attirer davantage l’attention.

    Puis, il y a ce feu rouge dirigé vers l’arrière qui ajoute à la visibilité des sportifs.

    Le fabricant annonce que le Night Runner projette un faisceau sur 30 mètres grâce à son ampoule DEL de 75 lumens.

    La pile rechargeable doit durer de 4 à 8 heures, selon l’utilisation de l’accessoire, qui se veut ultraléger et solide aux pieds.

    Financée grâce à une campagne réussie sur Kickstarter, la lampe Night Runner est disponible en précommande au prix de 70 $US et devrait être livrée à compter d’août prochain.


    Un commentaire  |  Commenter cet article






    À tromper la mort pratiquement au quotidien pendant aussi longtemps, on finit par croire qu’elle nous a oublié.

    Qu’elle nous laissera tranquille.

    Plus encore, on arrive à faire croire qu’on est immortel. Qu’on est un réel superhéros que rien ne peut atteindre.

    L’aventurier, grimpeur, BASE jumper et highliner américain Dean Potter, 43 ans, savait bien que tout cela n’était qu’une illusion.

    Mais il vivait avec cela parfaitement.

    Et chemin faisant, il avait surtout réussi à nous convaincre que rien ne pouvait lui arriver.

    Pourtant, samedi dans un dernier vol en wingsuit, la triste réalité a rattrapé le gentil géant de 6′5″. Potter est décédé durant un saut au parc national de Yosemite, en Californie.

    Malgré l’interdiction pour cette activité dans le parc, Potter et un ami, Graham Hunt, 29 ans, ont tenté un saut à partir du promontoire de Taft Point. Hunt est également décédé.

    Selon ce que rapporte notamment le magazine Rock & Ice, les corps des deux casse-cous ont été localisés par un hélicoptère de la police hier matin. Ils n’avaient pas déployé leur parachute. Leur mort est maintenant sous enquête.

    Dean Potter à Yosemite, sans aucun filet sur une highline, l'une de ses spécialités. Photo Facebook

    Dean Potter à Yosemite, sans aucun filet sur une highline, l'une de ses spécialités. Photo Facebook

    Pour les lecteurs du blogue plein air, Dean Potter est une figure connue. Je ne compte plus les occasions où ses exploits sportifs on été racontés ici.

    Se considérant un «artiste» de l’aventure, Potter était un extraordinaire grimpeur, qui s’était fait connaître grâce à des solos de très haut niveau. Il avait également ajouté la vitesse à son arsenal, faisant de lui une machine capable de dominer l’univers vertical comme pas un.

    BASE jumper, adepte de highline et récemment coureur en sentier, Potter mélangeait les genres comme pas un.

    Récemment, il avait fait les manchettes alors qu’il s’était mis à faire du BASE jump avec… son chien Whisper. La vidéo ci-dessus raconte cette improbable aventure que Potter pratiquait avec son fidèle compagnon.

    Une fois de plus, Dean Potter rendait l’extraordinaire presque normal…


    Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2015
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives