Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 20 juin 2014 | Mise en ligne à 17h21 | Commenter Commentaires (4)

    Des baleines de très près en surf à pagaie

    Si vous croyez que faire du surf à pagaie sur l’océan Pacifique est excitant, imaginez maintenant quand un groupe de baleines croise votre route.

    Imaginez la sensation d’être debout au-dessus des flots alors que de pareils géants brisent la surface de l’océan à proximité!

    C’est ce qui est arrivé en avril à un pagayeur près de la côte de la Californie, à Malibu. Une rencontre qui aurait duré une quinzaine de minutes.

    L’amateur de stand up paddle s’est retrouvé au coeur de l’action à un point tel que sa planche est entrée en contact avec l’un des géants à un moment donné.

    On peut alors se questionner à savoir si le sportif n’a pas approché d’un peu trop près les baleines…

    Mais à regarder les images spectaculaires de cette rencontre, il semble que le pagayeur n’ait pas grand-chose à se reprocher, malgré le fait qu’il soit — apparemment malgré lui — en-deça de la limite des 100 mètres, recommandée pour l’observation des mammifères marins.

    Plutôt stationnaire alors que la houle du Pacifique le déplace doucement, il laisse les baleines aller à leur guise.

    Sans compter que l’impact de la présence d’un surf à pagaie à proximité des cétacés doit être plutôt négligeable.

    Et si l’on se fie au guide de bonnes pratiques de Pêches et Océans Canada pour l’observation des baleines, on peut croire qu’il s’agissait-là d’une rencontre plutôt respectueuse.


    • Ca doit être quasiment mythique comme expérience et j ai l impression que ton rythme cardiaque doit y aller par là !

      Difficile de dire si ces rencontres sont souhaitables ou dérangeantes. Je crois que quand c est un fruit du hasard de la route il y a comme un responsabilité partagée en quelques sortes. Je trouve beaucoup plus suspectes les excursions en yacht qui ont pour but de commercialiser ces rencontres. T auras beau me dire qu il y a des regles strictes mais un moment donné faut leur sacrer patience me semble.

      En kayak comme ca sans l avoir cherché je crois que c est charrmant et que les baleines sont pas si bête que ca. Si ca les harcelait elle se pousseraient de là en un rien de temps sans que l humain n ait le temps de réagir.

      Moi aussi je crois que c était une rencontre respectueuse maudit chanceux !

    • En kayak, j’ai juste vu des marsouins à 100 pieds dans le coin de Tadoussac et c’était impressionnant.

    • C’est complètement sublime mais moi… un peu trop pissou j’aurais eu peur.. j’aime le vivre par le biais de sa caméra :-)

    • De mon côté, j’ai eu 8 apparitions d’un petit rorqual à moins de 30 mètres d’un kayak. Une des sorties s’est faite à 1 mètre et il a plongé sous le kayak. Le tout au Québec, lors d’une sortie de 4 jours à Mingan. Cette année, ce sera le fjord du Saguenay. Des bélugas ? À suivre…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2014
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité