Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 4 juin 2014 | Mise en ligne à 17h42 | Commenter Commentaires (10)

    Voici les souliers à 279$ du ministre Carlos Leitão

    Le ministre Carlos Leitão et ses nouveaux LOWA Hudson II Lo à 279$. Photo La Presse Canadienne

    Le ministre Carlos Leitão et ses nouveaux LOWA Hudson II Lo à 279$. Photo La Presse Canadienne

    C’est le moins que l’on puisse dire. Hier, les souliers neufs à 279$ (avant taxes!) choisis par le ministre des Finances Carlos Leitão, comme le veut la coutume pour le dépôt d’un nouveau budget, ont fait jaser.

    Et pas nécessairement pour les bonnes raisons. Trop chers. Pas québécois. Alouettes…

    Mais qu’importe pour Lewis Lévesque. Partout dans les médias hier, il était question de SES souliers.

    Du moins, de ceux qu’il distribue comme représentant chez Sport Dinaco, une entreprise basée à Lachine.

    «Ça fait jaser!» lance en riant Lévesque au bout du fil. Dans sa gamme de produits de sports et de plein air distribuée, il a en effet les chaussures allemandes LOWA. Le désormais célèbre choix du ministre des Finances du Québec.

    LOWA Hudson II Lo. Photo Sportdinaco.com

    LOWA Hudson II Lo. Photo Sportdinaco.com

    En effet, Carlos Leitão s’est payé — de sa poche apparemment — des Hudson II Lo, des souliers destinés à la randonnée légère.

    «Des chaussures “vertes”», insiste le représentant basé à Québec. Un bon choix pour un homme comme lui, juge-t-il par ailleurs.

    Selon Lévesque, le prix en apparence élevé des souliers du ministre s’explique notamment par leur durabilité. «Les LOWA durent au moins deux fois plus longtemps que la compétition», assure-t-il. «Il y a même quelqu’un qui m’a dit récemment qu’on devrait les vendre plus cher!»

    Quant à la question sur la provenance allemande de la sélection de Carlos Leitão, Lewis Lévesque ne s’en formalise pas, bien au contraire. «C’est distribué par des Québécois et vendu par des Québécois», fait remarquer l’employé de Sport Dinaco, une entreprise fondée il y a plus de 40 ans à Laval.

    Reste maintenant à savoir si l’influence du ministre se fera sentir dans les ventes des LOWA Hudson. Lewis Lévesque ne s’avance pas, mais au moment où une autre saison des achats approche pour les détaillants, le coup de pub tombe bien pour ce tout nouveau modèle. Il s’attend à s’en refaire parler dans les shows

    Pour le représentant, il n’y pas de quoi s’affoler cependant. Car ce n’est pas la première fois qu’un politicien craque pour la réputée marque allemande. En effet, Lewis Lévesque rappelle que même le président américain Barack Obama a été vu avec des LOWA aux pieds.

    «On ne court pas après ça», précise cependant le «rep» d’expérience, qui était justement en rencontre avec le fabricant quand il a eu connaissance du choix ministériel. «Mais c’est l’fun


    • Des godillots à plus de 300$ la paire TTC. À la portée du ménage moyen, quoi. Moi, en ces temps d’austérité, je serais plutôt allé me chercher une paire de godasses usagées que j’aurais ensuite fait réparer chez le cordonnier du village.
      Un: On passe le message qu’il faut cesser d’acheter des trucs trop chers, (Vrai que le ministre a les moyen$ mais ça n’est pas du tout le cas de «l’électeur-trice moyen-ne». La symbolique est importante)
      Deux: On donne du travail à un artisan local. (L’emploi c’est important)
      Trois: On réduit l’empreinte carbone car ces souliers sont nécessairement fabriqués loin, probablement en Asie.
      Et quatre: Quand va-t-on tout simplement mettre fin à cette tradition ridicule? À mon second budget, c’est ce que je ferais.

    • Dans un sens, il a raison: les bonnes chaussures coûtent cher. Mais c’est assez offensant, vu son budget draconien, parce que bon nombre de personnes qui souffrent du pied ne pourront jamais payer des souliers adéquats, et ce budget empire le sort de beaucoup de Québécois, y compris des travailleurs à bas salaire qui travaillent souvent debout toute la journée.

    • Le ministre doit diminuer les impots des PME pour qu’elles soient compétitives. Pendant ce temps, le même ministre s’achète des godasses en Allemagne, un pays ou la monnaie est forte, les vacances de 6 semaines, la syndicalisation élevée.
      Scusez j’en perds mon latin.

    • Rien de moins qu’un manque de jugement pour 200$ de trop. Le ministre serre la ceinture à tout le monde (sauf celle de Gaétan Barrette et de ses anciens collègues) de plusieurs trous et il se paye des souliers allemands à près de 300$. Où sont passés les génies stratégiques du parti libéral? Encore en train de célébrer quelque part?

      Cet économiste jouissait d’une solide réputation, mais il vient de commencer à la bazarder pour 200$ de trop.

    • Faites ce que je dis pas ce que je fais

      il les a payé de sa poche je ne cois pas, c’est moi qui lui paie son salaire de député et ministre; très facile à mettre sur un compte de dépense

      un vrai libéral

    • Non mais je m’en fous-tu des godasses de Leitano!

      Tant qu’il ne s’en sert pas pour les lancer sur la photo d’un président américain ou qu’il n’a pas été harceler le proprio de la boutique où ils les a prises!

      On s’entend-tu que quand on a la fortune personnelle de ce monsieur, $300, c’est banal? Pas de quoi monter aux barricades.

      Que celui qui n’a jamais rien acheté d’importé lui lance la première tatane. Bande de joyeux hypocrites!

    • Et la TVQ est de?

    • C’est cher mais au moins, c’est solide. Je ne m’achète pas souvent de souliers parce que j’en achète des bons. À 100 piastres, maintenant, t’as pas grand-chose.

      Le prochain budget fera, semble-t-il, encore plus mal: il devrait s’acheter des bottes de construction avec des caps d’aciers…

    • À 279$ la paire de bottines, il donne un beau montant au Fonds consolidé de la province. Une paire à 79$, c’est moins de $$$ pour les coffres du Québec. Arrêtez donc de brailler… Si tous nos «riches» et moins riches en faisaient de même… Je m’en vais magasiner.

    • Je viens de vérifier, mes Lowa ellypse sont fait en chine.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « nov    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité