Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 26 mars 2014 | Mise en ligne à 18h31 | Commenter Commentaires (2)

    Un vrai sac de couchage pour toutes les saisons

    Enfin, il sera possible de considérer un sac de couchage comme un véritable modèle quatre saisons. C’est du moins la prétention de Kammok, l’équipe qui est derrière la série de sacs Thylacine.

    Le concept est simple: une enveloppe momie ajustable dans laquelle on intègre au besoin des panneaux isolants. Du coup, avec un même sac, il est possible de créer un cocon confortable de 18 ºC… à -20 ºC!

    Les cloisons sont remplies au choix de différents types d’isolants. Pour le Thylacine, Kammok offre soit des panneaux en Primaloft, un isolant synthétique courant dans l’industrie, ou encore un mélange hybride de Primaloft et de duvet hydrophobe.

    Le Thylacine compte sur l'ajout de panneaux isolants pour ajuster la chaleur du sac de couchage.

    Le Thylacine compte sur l'ajout de panneaux isolants pour ajuster la chaleur du sac de couchage.

    Les panneaux sont gardés en place à l’intérieur de l’enveloppe à l’aide d’un système d’attaches en attente de brevet, qui doit éliminer les infiltrations de froid.

    Le système CustomFit en cinq points permet par ailleurs d’ajuster le sac selon l’espace désiré, des hanches jusqu’aux pieds. Du côté des matériaux utilisés, Kammok a développé des tissus techniques imper-respirants expressément pour la réalisation du Thylacine.

    Le prix du sac varie entre 100$US (coquille ultralégère seule) et 650 $US (coquille d’expédition avec panneaux en duvet, le tout bon jusqu’à -20 ºC).

    Mais pour l’instant, ne cherchez pas le sac nouveau genre chez votre détaillant d’équipements de plein air favori. Car si Kammok produit déjà des hamacs ultralégers et d’autres accessoires, il faudra patienter encore un peu avant de mettre la main sur les premiers Thylacine de production.

    C’est que le fabricant basé au Texas a utilisé le site de financement social Kickstarter pour lancer l’aventure du nouveau sac. La réponse ne s’est pas fait attendre.

    Une somme de 60 000$ était désirée pour mener à terme le projet. C’est finalement près du double qui a été amassé.

    Le financement a été complété pas plus tard que le 4 février dernier. La production doit maintenant s’amorcer.

    Pour info: kammok.com


    • Bien interessant l’idée que ça soit modulable!
      J’ai un Marmot -40 que j’ai utilisé lors d’une récente expédition en montagnes, comme il faut limiter son poids, j’en ai juste apporté un, le problème, c’est que le 3/4 des nuits étaient beaucoup trop chaudes (10 à -10 degrés), on commence a être bien dedans a partir de -15, alors l’idée modulable peut être vraiment pratique!

    • Deux solutions existent depuis longtemps pour des sacs de couchage utilisables de + à – 20C. La première est un sac en duvet à compartiments continus. Il suffit de secouer tout le duvet au dessus pour les températures les plus basses ou au dessous (où il sera écrasé et n’aura donc plus d’effet isolant) pour les plus chaudes. La deuxième est d’avoir deux sacs, un sac 2 saisons et un sac 3 saisons qui peuvent s’insérer l’un dans l’autre. Au dessus de 0C on prend le 2sais. seul; jusqu’à -10C, le 3sais. seul; et plus bas, les deux ensemble. Ma femme et moi utilisons en toutes saisons et depuis 25 ans des sacs du modèle original Widgeon de Feathered Friends qui étaient particulièrement bien adaptés pour la première solution : collier amovible et compartiments à cloisons trapézoidales qui gardent le duvet en place exactement là où on l’a secoué. FF a cessé d’utiliser cette construction en faveur de systèmes à compartiments latéraux moins chers parce que moins gourmands en duvet. Integral Designs l’a repris à son compte et c’est ce qu’on a acheté pour notre petite dernière. Pour sa sœur aînée, on avait opté pour la 2e solution. La 1e solution a l’avantage qu’on a toujours avec soi un sac bon jusqu’à -20 ou -25C. Ça donne plus de sécurité pour la randonnée en montagne où la météo peut changer rapidement. La 2e solution permet d’emporter un sac plus compact et léger lorsque les conditions le permettent et si on tient à avoir un sac hybride, il suffit d’en prendre un en duvet et l’autre en synthétique. Je ne vois pas vraiment ce que le Thylacine apporte de plus par rapport à ces options classiques.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité