Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 14 août 2013 | Mise en ligne à 16h08 | Commenter Commentaires (5)

    La fin des «zippers» en camping?

    Sac de couchage Backcountry Bed de Sierra Designs, sans fermeture à glissière. Photo Sierra Designs

    Sac de couchage Backcountry Bed de Sierra Designs, sans fermeture à glissière. Photo Sierra Designs

    Après avoir remarqué une petite tendance chez certains manufacturiers au dernier Outdoor Retailer Summer Market de Salt Lake City, l’un des deux grands rendez-vous annuels où les nouveautés sont présentées côté équipements de plein air, les observateurs du site spécialisé SNews.com se sont questionnés si la fin des fermetures à glissière approchait.

    Économie de poids, réduction des bris, confort accru… De nombreuses raisons expliquent pourquoi des fabricants comme Sierra Designs, Kelty, GoLite ou encore Big Agnes s’intéressent à la conception d’équipements sans «zipper». Sacs de couchage, sacs à dos et tentes sont notamment réinventés sans glissière.

    Dans certains cas, on utilise des velcros, des crochets ou même des aimants comme alternatives. Et parfois, comme c’est le cas pour le sac de couchage Backcountry Bed, de Sierra Designs (photo), rien du tout!

    Question de mettre le concept à l’essai, un membre de l’équipe de SNews.com s’est même prêté au jeu pour voir s’il était réellement possible de prendre la clé des champs sans aucune fermeture à glissière.

    Un défi qu’il a su relever le temps d’une nuit en camping, mais non sans certaines difficultés.

    Malgré un sac de couchage, une tente et un sac à dos sans «zipper» — empruntés pour l’occasion —, «la première chose que j’ai réalisée, c’est qu’il y avait des fermetures à glissière sur tout le matériel que j’utilise habituellement», a constaté le campeur.

    Finalement, c’est surtout au niveau des vêtements qu’il a dû faire le plus de compromis et partir avec un poncho et un short de basket plutôt simpliste.

    Conclusion? Ça ne lui a pas donné le goût d’abandonner les fermetures à glissière complètement, mais il a tout de même su apprécier les innovations des fabricants.

    Seriez-vous prêt à relever le défi?


    • L’idée n’est peut-être pas de les faire disparaitre mais, du moins, de les enlever. Personnellement, au niveau des sacs à dos d’expédition, moins il y a de fermetures éclair, mieux c’est: moins lourds, plus résistants, plus imperméables et moins coûteux. Mon sac de couchage est au fond du sac et tout le reste est dans des sacs de filets en nylon de différentes couleurs et grandeurs. Pour sortir le sac de couchage, oui je doit tout enlever mais ça prend approximativement 5 secondes.

      En randonnée pédestre, le poids, c’est le nerf de la guerre. Après, ça dépend des compromis qu’on est prêt à faire. Par exemple, un sac de couchage demi-glissière versus pleine longueur, je considère que ça n’en vaut pas la peine mais chacun ses goûts.

    • Le zipper est le point faible de l’équipement de plein air. Un zipper robuste n’est pas léger et laisse passer le vent. Lez zip à l’épreuve de l’eau sont les pires.
      Andrew Skurka, phénomêne américain de la randonnée pédestre, utilise un édredon en nylon isolé comme sac 3 saisons, pour des raisons de légèreté et d’efficacité thermique et, complète au besoin avec des bas et sous-vêtements mérino, tuque etc.
      Je pense en faire venir un des artisants qui les fabriquent pour l’an prochain.

    • Plus de zipper sur les sacs de couchage…

      Et comment je vais faire pour réunir ensemble
      celui de ma blonde et le mien afin qu’on puisse se coller un peu??

      Je vous le demande…

    • Pour tout ceux qui disent que les zippers sont lourds, ils sont un peu dans le champ ! faut juste bien sélectionner ce qu’il faut apporter, Pour enlever du poids, n’apporter pas vos iphones ou tablettes !!

    • @ waltereo

      C’est juste mais cette recommandation s’adresse aux débutants. Ceux qui veulent s’alléger ou devenir des randonneurs ultralégers (poids poids poids) n’ont pas d’autre choix. Une fois que tu as éliminé le superflu, ben c’est ce qui reste. Et ça focntionne. J’ai une balance et je regarde pour le poids de tout. Je ne suis pas un ultraléger et je ne suis pas vraiment intéressé à le devenir (j’aime bien avoir de la place dans ma tente versus dormir dans un abris de suvie…). Mais si je peux couper sans perdre mon confort (ou très peu), alors je suis partant.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité