Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 12 juin 2013 | Mise en ligne à 16h19 | Commenter Commentaires (2)

    Balade entre ciel, terre… et torrent!

    Tracé de niveau intermédiaire, le parcours de via ferrata le Torrent de Montmorency reste accessible et vous offre un point de vue unique sur la célèbre chute du même nom. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Tracé de niveau intermédiaire, le parcours de via ferrata le Torrent de Montmorency reste accessible et vous offre un point de vue unique sur la célèbre chute du même nom. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    J’avais eu la chance récemment de tester en avant-première l’un des deux nouveaux parcours de via ferrata au Parc de la Chute-Montmorency.

    Après l’Explorateur (débutant, 200 m), il restait à découvrir le tracé de niveau intermédiaire baptisé le Torrent de Montmorency, celui qui vous amène à proximité de la chute de 83 mètres.

    Désormais complété et prêt à recevoir les visiteurs qui n’ont pas le vertige, le parcours de 260 mètres de long est définitivement à mettre sur votre liste de chose à faire cet été!

    Le guide Jordan Lee Roy au travail dans son «bureau», à l'ombre de la chute Montmorency. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Le guide Jordan Lee Roy au travail dans son «bureau», à l'ombre de la chute Montmorency. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    En autant que gravir une échelle est possible, vous aurez les capacités pour franchir le passage aérien qui longe le flanc droit de la célèbre chute.

    En compagnie d’un guide certifié qui ouvre le chemin et qui peut vous conseiller sur les manoeuvres à effectuer, l’aventure est d’une étonnante simplicité. Il est d’ailleurs toujours un peu déconcertant d’évoluer ainsi sur la roche avec aussi peu de matériel. Un casque, un harnais et une longe double avec absorbeur d’énergie est tout ce qu’il faut.

    À notre visite, c’est le sympathique Jordan Lee Roy qui était en charge de notre sécurité. Après une partie de la matinée en sa compagnie, je dois admettre que je suis un peu jaloux: il a certainement le plus beau bureau en ville!

    Si les deux parcours sont intéressants, celui du Torrent est vertigineux à souhait. La dernière section (photos ci-dessus) avec ses traverses, son belvédère à flanc de paroi, et sa sortie à la verticale vous mettra des papillons dans l’estomac à coup sûr.

    Mais rassurez-vous, c’est tout de même très accessible pour le commun des mortels. Nul besoin d’être un grimpeur confirmé pour apprécier le voyage!

    Du beau travail du concepteur Yannick Berger-Sabattel et de son équipe chez Prisme.

    Pour tenter l’expérience, réservez votre départ sur le site Web de la Sépaq.


    • jsais pas si cest fondé, mais j’ai le préjugé que les via ferrata sont pour ceux qui ne pratiquent pas l’escalade.

    • @Jean-Sébastien Massicotte
      Êtes-vous rémunéré pour ce publireportage ou compensé d’une quelconque façon ?

      ______________________
      D’aucune façon. Une bien réelle appréciation d’une nouvelle activité à découvrir. Jsm

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité