Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 15 février 2013 | Mise en ligne à 13h28 | Commenter Un commentaire

    Le plaisir du kayak: coincé six minutes derrière une chute

    Les amateurs de sensations fortes et d’images spectaculaires apprécieront de faire un petit détour par la page Vimeo de la compétition Rider of the Year Awards, un concours qui regroupe le meilleur du kayak de rivière.

    Une multitude de vidéos sont ainsi présentées sur le Web pour tenter de trouver les meilleures séquences du moment. Parmi les nombreuses catégories à l’enjeu, départagées par les membres de l’Association des professionnels de l’eau vive (AWP), Carnage! est certainement celle qui vous donnera le plus de frissons.

    On y retrouve de l’action dans les rapides… mais quand ça tourne mal. Du lot, pour la troisième présentation de la compétition, la récente soumission de l’Irlandais Alan O’Dwyer fait rapidement monter les pulsations cardiaques.

    En effet, après avoir réussi le saut d’une chute une demi-douzaine de fois, le kayakiste se retrouve soudainement coincé derrière le mur d’eau de celle-ci. Filmé grâce à la caméra sur son casque, O’Dwyer nous fait vivre près de six longues minutes d’angoisse pendant qu’il tente de trouver une solution pour se sortir de ce pétrin.

    Sur le Web, l’Irlandais a raconté les détails de sa mésaventure. Pendant qu’il était coincé contre le mur de roche derrière la trombe d’eau, les secours qui veillaient à sa sécurité sur la rive ignoraient sa condition. Malgré ses tentatives pour indiquer qu’il était toujours conscient, capable de respirer et à bord de son bateau, O’Dwyer n’arrivait pas à communiquer avec les sauveteurs.

    Aux abords de la chute, ceux-ci tentaient l’impossible pour déloger et/ou rejoindre leur ami. Sacs à corde lancés, envois de nageurs dans la chute et utilisation de bateaux attachés… rien n’a fonctionné. L’ambulance était déjà en route…

    C’est finalement par ses propres moyens, et non sans d’énormes efforts, que O’Dwyer a réussi à traverser la chute pour retrouver sa liberté, sain et sauf.

    Fait comique, après coup, le kayakiste a pensé qu’il aurait pu utiliser son téléphone cellulaire — rangé dans un étui étanche — pour donner signe de vie. «Ça aurait pu être le coup de téléphone le plus étrange de toute ma vie!» a-t-il raconté.

    Une démonstration sans équivoque des risques de l’eau vive, même quand on croit tout contrôler. Des risques que plusieurs sont cependant prêts à affronter pour le plaisir ultime de descentes incroyables, comme on peut le constater en visionnant les autres vidéos soumises pour la compétition.

    Le vote dans les différentes catégories de Rider of the Year III est actuellement en cours. En attendant que les lauréats soient connus, allez vous rincer l’oeil!


    • un gars de la région de Qc ds la catégorie “carnage” aux Sept Chutes.
      http://vimeo.com/58120887#

      p.s. bcp de neige ds les chic chocs cette semaine!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2014
    D L Ma Me J V S
    « déc   mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives

  • publicité