Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 8 février 2013 | Mise en ligne à 13h01 | Commenter Commentaires (3)

    L’ultime guitare pour l’aventurier musicien

    Les soirées autour du feu de camp loin de la civilisation ne seront plus les mêmes. Décidé à satisfaire les guitaristes qui n’ont pas peur de s’éloigner des sentiers battus, le fabricant Alpaca vient d’imaginer l’ultime guitare pour l’aventurier musicien.

    Axé sur la robustesse, l’instrument est supposé résister aux chocs et à l’eau sans problème grâce à sa construction en fibres de verre et de carbone.

    Photo Alpacaguitar.com

    Photo Alpacaguitar.com

    Son apparence est définitivement non conventionnelle, mais ça s’explique. Le format est évidemment réduit pour cette guitare ergonomique qui ne pèse que 1,2 kg. Histoire de minimiser les risques de briser la tête de l’instrument, les clés d’accordement ont été déplacées à l’extrémité opposée.

    Quant à la sortie de la caisse de résonance, sur la table d’harmonie, elle est dégagée des cordes. Alpaca justifie cette décision peu habituelle par le fait qu’il est ainsi possible d’utiliser l’intérieur de la guitare pour y ranger du matériel mou et léger. Aussi, l’instrument serait ainsi plus facile… à drainer!

    Autre détail qu’apprécieront les amateurs de plein air: une série d’anneaux est intégrée à l’arrière de l’instrument pour pouvoir l’attacher aisément à un sac à dos… ou même à un kayak!

    Sans surprise, une cordelette technique ultrarobuste remplace la classique sangle d’épaule.

    C’est certain, le son de la guitare Alpaca ne surclassera pas les Takamine et autres bijoux du genre. Mais pendant une aventure loin de tout, il n’y aura certainement rien qui sonnera aussi bien.

    Basé au Vermont, Alpaca est actuellement en processus de financement en ligne sur Kickstarter pour permettre la production à plus grande échelle. L’entreprise tente ainsi d’amasser 40000 $US avant le 8 mars.

    Pendant ce temps, il est possible de mettre la main sur la guitare à un prix réduit. À terme, le prix de vente devrait être de 450 $US.

    Un ukulélé et une mandoline seraient également dans les plans pour Alpaca.


    • Pas mal.

      Ça me rappelle ce qu’on disait des Norman B20 ‘boltées’ : idéale pour le chalet, on peut même pagayer avec. Et c’était même pas une blague ! Du vrai ‘made in Quebec’ comme il s’en fait plus !

      La mienne (une HGS ‘86 achetée neuve) a fait d’innombrables soirées feu de camp, au chaud, au froid, à la pluie, en hiver, elle a été charriée tellement partout que le ‘case’ est tombé en morceaux, elle a été montée en 0,14 pour accompagner du irish sans amplification, je l’ai décapée tellement j’étais tannée de voir toutes les scratches, et pourtant l’action est encore droit comme une barre et elle sonne assez sweet pour faire de superbres prises de son, après 25 ans de ce traitement !

    • La première guitare lavable. Regardez la vidéo.

    • pourquoi laver une guitare dans une riviere?
      cette guitare pourrait permettre le combat contre un ours?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité