Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 28 janvier 2013 | Mise en ligne à 13h14 | Commenter Commentaires (3)

    Oakley Airwave: «Et puis, ce fameux masque de ski à 600$?»

    Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Quand le fabricant Oakley a mis sur le marché cet hiver le masque de ski Airwave, autant les fanatiques de la marque de lunettes américaine, que ceux d’équipements de sports et de technologie se sont montrés intéressés.

    Après tout, des lunettes de ski qui offrent un suivi par GPS de nos descentes et qui donnent accès à une multitude de données (vitesse, vitesse moyenne, dénivelé, altitude, direction, contrôle de la musique, affichage des textos, etc), directement dans un écran intégré derrière la visière, sont encore assez étonnantes.

    J’étais donc curieux de mettre à l’essai ce condensé de technologies qu’un nombre grandissant de fabricants de lunettes commencent à intégrer à leur collection. Grâce à la collaboration d’Oakley Canada, j’ai donc eu l’occasion de mettre à l’essai le Airwave, le temps de quelques sorties en ski.

    Ce qui frappe certainement le plus au départ est le prix d’achat. À 600$ pièce, le Airwave est un bon investissement. D’ailleurs, la question qui est revenu le plus souvent? «Est-ce que ça vaut la peine de payer ce prix?»

    Tout dépend de l’importance que vous accordez à l’intégration de la technologie dans votre pratique du ski. Ce qu’il faut d’abord retenir, c’est que le Airwave n’est pas réellement plus cher — ou moins — que ce que ses compétiteurs proposent dans leur intégration de l’écran à tête relevée (heads-up display ou HUD pour les intimes). Que l’on pense notamment aux modèles I/O Recon (650$) de Smith ou encore au Zeal Z3 GPS (entre 550$ et 650$), qui utilisent exactement le même module fabriqué par Recon.

    Le module HUD de Recon à l'intérieur du masque Oakley Airwave équivaut à l'affichage d'un écran de 14 pouces à cinq pieds de distance. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Le module HUD de Recon à l'intérieur du masque Oakley Airwave équivaut à l'affichage d'un écran de 14 pouces à cinq pieds de distance. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Donc, essentiellement, la technologie embarquée est la même d’une compagnie à l’autre. Même prisme qui reproduit sous l’oeil droit l’effet d’un écran de 14 pouces à cinq pieds de distance. Même télécommande pratique. Et ça fonctionne étonnamment bien!

    Ergonomie et confort

    Ce qui frappe d’abord, c’est le poids important de la monture. Cependant, une fois au visage, on ne ressent pas l’effet du surpoids. Il faut dire que c’est un masque assez volumineux, mais bien proportionné.

    Les matériaux utilisés sont de qualité et la finition est excellente. Idem pour la lentille Iridium en place. On reconnaît immédiatement la touche Oakley.

    Module HUD oblige, le masque est plus profond qu’ordinaire. Le champ de vision est donc limité à un certain point. Cependant, je n’ai pas eu l’impression que cela était un problème majeur pour le type de ski que je fais.

    L’ajustement avec les casques semble bon en général. Petit bémol, la bande élastique ajustable m’a joué des tours par temps très froid et s’est détachée à quelques occasions. Je croyais pourtant l’avoir bien fixé en place… Heureusement, il n’y a pas eu d’incident du haut des chaises!

    Techno et cie

    Chose certaine, le module de Recon est impressionnant. Une fois les réglages de base effectués, la maîtrise du système se fait assez rapidement.

    La télécommande s'utilise aisément avec des gants et permet de naviguer facilement dans les différents menus. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    La télécommande s'utilise aisément avec des gants et permet de naviguer facilement dans les différents menus. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Sur les pistes, la télécommande se manipule aisément même avec de gros gants. Évidemment, il y a des moment où l’on a l’air un peu bizarre à donner l’impression de regarder dans le vide, à pitonner…

    J’ai particulièrement apprécié l’indicateur de vitesse. J’ai été surpris par les pointes affichées! Amusant.

    Aussi, la possibilité de pouvoir télécharger nos sorties sur le site Engage de Recon, au retour, est intéressant pour les mordus qui veulent ne rien manquer de leurs sorties. Les descentes apparaissent sur un plan de la station de ski et on peut même y afficher la difficulté des pistes réalisées.

    Autre outil agréable à utiliser, la fonction de contrôle de la musique. Par protocole Bluetooth et à l’aide d’une application mobile gratuite, le Airwave arrive à contrôler les téléphones intelligents. Je pouvais donc avoir accès à la musique de mon iPhone sans avoir à sortir l’appareil et me geler les doigts. Évidemment, il faut avoir un casque adapté ou encore des écouteurs pour skier sur nos chansons favorites.

    Pour ceux qui ne veulent pas réellement décrocher sur les pentes, la capacité à afficher des appels et à recevoir des textos est à considérer. Je vous laisse juger quant à savoir si le tout vous intéresse! Mais ça fonctionne tel qu’annoncé! Pour la prise d’appels téléphoniques, il faut encore une fois utiliser un système d’écouteurs avec microphone.

    La gestion de la pile de l’appareil doit être idéale pour maximiser le temps d’utilisation. Par temps très froid et alors que toutes les fonctions énergivores étaient en action, la batterie s’est déchargée assez rapidement (moins de 2,5 heures) à mes deux sorties. Cependant, je suppose qu’avec l’expérience et dans des conditions moins rigoureuses, il serait possible d’étirer le durée de la pile sur les pentes.

    Le masque Airwave d'Oakley est livré dans un pratique étui semi-rigide qui permet dans ranger aisément le cable de recharge/transfert de données et la télécommande, tout en protégeant efficacement les précieuses lunettes de ski. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Le masque de ski Airwave d'Oakley est livré dans un pratique étui semi-rigide qui permet dans ranger aisément le cable de recharge/transfert de données et la télécommande, tout en protégeant efficacement les précieuses lunettes de ski. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Pour qui?

    Si vous avez ce besoin de suivre à la trace vos activités et que l’enregistrement des paramètres les plus pointus vous intéresse, la technologie de Recon vous plaira. Smith, Zeal, Uvex, Briko, Scott, Alpina ou Oakley, le choix se fera ensuite selon le confort et l’affection que l’on possède pour l’une ou l’autre de ces marques. Le reste est une question de budget!

    Accessoire passablement spécialisé, ce type de masque se prête aussi à d’autres activités. J’ai notamment en tête les amoureux de paraski et même de parachutisme. La technologie HUD aurait notamment fait une percée auprès des adeptes de wingsuit.

    Conclusion

    Si les Oakley Airwave ne sont pas pour tout le monde et qu’on risque bien de ne pas en voir des tas sur les pentes cet hiver, on ne peut qu’apprécier la technologie de pointe qui est intégrée au produit.

    Évidemment, le prix a actuellement de quoi impressionner. Mais il faut considérer qu’il s’agit là de produits-phares pour les divers manufacturiers qui se sont lancé dans l’aventure des lunettes GPS à écran miniature. Un exemple du futur accessible dès aujourd’hui, de ce qu’ils peuvent faire de mieux.

    La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que les prix ne pourront maintenant que baisser.

    Et gageons d’ailleurs qu’avant longtemps, ce type de masque de ski n’aura plus rien d’exceptionnel sur les pentes.


    • ..Et il laisse vraiment les narines et le bas du visage à découvert, comme sur la photo? Par moins 30, sans le /$%?&*de facteur vent, me semble qu’un «intégral» comme mon Bell Star de moto serait mieux, non?

      Mais bien sûr, je ne suis pas un skieur. «J’aguis» l’hiver. Mais qu’en dites-vous de l’intégral?

      JFC

      ______________________
      Effectivement, pour la descente, il fallait se couvrir par moment le visage. J’ai été surpris cependant de la protection pour le nez du Airwave. La profondeur du masque étant plus importante que ce à quoi je suis habitué d’ordinaire, je croyais que cela serait dérangeant. Mais au contraire, cela a permis au nez d’être assez bien caché pour ne pas geler. Jsm

    • Intéressant! Très intéressant! J’aimerais beaucoup essayer ça!

    • Oakley appartient à la cie italienne Luxottica depuis 2007.

      http://affaires.lapresse.ca/economie/grande-entrevue/200911/16/01-921981-colin-baden-pdg-doakley-gerer-dans-le-chaos.php

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2012
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité