Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 21 décembre 2012 | Mise en ligne à 12h36 | Commenter Un commentaire

    Explorer l’Everest en un coup d’oeil et sans s’essouffler

    Photo Glacierworks.org

    Photo Glacierworks.org

    Je ne sais pas pour vous, mais je ne me lasse pas d’observer ces magnifiques collages photographiques en haute résolution réalisés avec la technologie GigaPan.

    De façons toujours surprenantes, ces clichés dans lesquels il est possible de pénétrer pour en voir les moindres détails donnent des points de vue uniques de notre planète.

    Après le Machu Picchu il y a quelque temps, c’est maintenant au tour du mont Everest d’être vu sous la loupe.

    Cliquez sur l’image ci-dessus pour aboutir au navigateur qui permet d’explorer le toit du monde et ses environs à partir des pentes du Pumori. Une image de 3,8 gigapixels, réalisée à partir de 400 photos prises avec une lentille de 300 mm.

    Le créateur de la photo exceptionnelle est le montagnard de réputation internationale et photographe David Breashears. Pour la petite histoire, l’Américain a atteint le sommet de l’Everest cinq fois. L’aventurier de 57 ans est également cinéaste. C’est lui qui avait tourné en format IMAX le populaire film Everest, sorti en 1998.

    Sans risquer le mal des montagnes, les avalanches et les chutes de séracs, il est donc possible de «gravir» en un coup d’oeil l’Everest. En fouillant un peu, on trouve facilement l’imposant rassemblement de tentes du camp de base. Sur l’accidenté et dangereux parcours du glacier Khumbu, il est même possible d’y voir du monde en action!

    Le travail photographique de Breashears est réalisé pour l’organisme GlacierWorks, qu’il dirige. Depuis 2007, l’alpiniste retrace de vieilles images de glaciers en terrain montagneux, pour en faire des comparaisons avec de nouvelles photos captées lors de ses expéditions récentes.

    Breashears se spécialise sur des points de vue uniques, normalement accessibles qu’aux grimpeurs confirmés. L’avant et l’après permet de constater la fonte des glaces et de la neige de façon éloquente.

    Un résultat comparatif fascinant qui témoigne cependant d’une bien triste réalité.


    • fantastique cette photo , on y voit des alpiniste en pleine ascension , cette photo nous permet de réaliser tout le travail qu’il y a à accomplir pour atteindre le sommet .

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « nov   fév »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité