Jean-Sébastien Massicotte

Archive du 10 décembre 2012

Lundi 10 décembre 2012 | Mise en ligne à 16h25 | Commenter Aucun commentaire

Quand les poubelles de l’Everest deviennent oeuvres d’art

Déchets amassés sur les pentes du mont Everest. Photo tirée de la page Facebook du groupe MT. Everest-8848 ART Project I

Déchets amassés sur les pentes du mont Everest. Photo tirée de la page Facebook du groupe MT. Everest-8848 ART Project I

À l’ère du recyclage et au moment où la conscience environnementale progresse de plus en plus, il n’est plus surprenant de voir des gens organiser des corvées de ménage dans certains lieux naturels, où aventuriers et touristes débarquent en force.

Malgré la complexité de la tâche dans l’air raréfié, ce genre de mission existe aussi sur les pentes du mont Everest (8848 m). Ce qui est plus nouveau, c’est l’intérêt de redonner vie à certains des détritus ainsi ramenés du toit du monde.

Oeuvre réalisée avec des déchets trouvés sur le mont Everest, dont une vieille cartouche de gaz d'un réchaud. Photo tirée de la page Facebook du groupe MT. Everest-8848 ART Project I

Oeuvre réalisée avec des déchets trouvés sur le mont Everest, dont une vieille cartouche de gaz d'un réchaud. Photo tirée de la page Facebook du groupe MT. Everest-8848 ART Project I

C’est le défi que s’était donné un groupe d’une vingtaine d’artistes à l’initiative de The Art Club Nepal. L’objectif? Faire revivre sous une nouvelle forme des objets abandonnés durant les expéditions en montagne pour les remettre en valeur et montrer de manière originale leur beauté.

L’organisme Da Mind Tree, dont The Art Club Nepal est une branche, a tenu récemment un symposium où les artistes ont pu transformer à leur façon les déchets.

Au total, ils avaient à leur disposition plus de 1,5 tonne de rebuts. De la matière première pour créer qui provenait d’une collecte réalisée durant l’expédition Saving Mount Everest 2011/2012, et offerte par l’Everest Summiteer Association, partenaire du projet.

Bombonnes d’oxygène, boîtes de conserve, cartouches de gaz ou piquets à neige ont ainsi été réincarnés en sculptures uniques dans ce qui a été baptisé Mt. Everest 8848 Art Project I. Soixante-quatorze oeuvres ont ainsi vu le jour.

Par ces créations on espère sensibiliser le public à la cause et envoyer un message sur l’importance de protéger de la pollution la précieuse montagne. Car malgré les permis et les amendes aux délinquants, la surveillance et le contrôle seraient encore à améliorer entre le camp de base et le sommet.

Maintenant en tournée au Népal, l’exposition permet aux visiteurs d’admirer les oeuvres qui sont en vente à des prix allant de 14$ à 2310$. Les profits générés doivent servir à financer une future expédition qui poursuivra le ménage sur la mythique montagne.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2012
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité