Jean-Sébastien Massicotte

Archive, décembre 2012

Lundi 24 décembre 2012 | Mise en ligne à 10h38 | Commenter Aucun commentaire

En attendant que le père Noël retourne surfer…

Photo AFP

Photo AFP

Au moment où le père Noël entame sa période de travail la plus intense de l’année, le blogue plein air se permet de son côté une courte pause.

De retour le 7 janvier pour d’autres aventures, quand notre barbu préféré sera retourné à ses loisirs, possiblement à faire du surf dans un coin du globe où il fait chaud!

Au plaisir de vous retrouver très bientôt, en 2013!

D’ici là, passez une très, très joyeuse période des Fêtes.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 21 décembre 2012 | Mise en ligne à 12h36 | Commenter Un commentaire

Explorer l’Everest en un coup d’oeil et sans s’essouffler

Photo Glacierworks.org

Photo Glacierworks.org

Je ne sais pas pour vous, mais je ne me lasse pas d’observer ces magnifiques collages photographiques en haute résolution réalisés avec la technologie GigaPan.

De façons toujours surprenantes, ces clichés dans lesquels il est possible de pénétrer pour en voir les moindres détails donnent des points de vue uniques de notre planète.

Après le Machu Picchu il y a quelque temps, c’est maintenant au tour du mont Everest d’être vu sous la loupe.

Cliquez sur l’image ci-dessus pour aboutir au navigateur qui permet d’explorer le toit du monde et ses environs à partir des pentes du Pumori. Une image de 3,8 gigapixels, réalisée à partir de 400 photos prises avec une lentille de 300 mm.

Le créateur de la photo exceptionnelle est le montagnard de réputation internationale et photographe David Breashears. Pour la petite histoire, l’Américain a atteint le sommet de l’Everest cinq fois. L’aventurier de 57 ans est également cinéaste. C’est lui qui avait tourné en format IMAX le populaire film Everest, sorti en 1998.

Sans risquer le mal des montagnes, les avalanches et les chutes de séracs, il est donc possible de «gravir» en un coup d’oeil l’Everest. En fouillant un peu, on trouve facilement l’imposant rassemblement de tentes du camp de base. Sur l’accidenté et dangereux parcours du glacier Khumbu, il est même possible d’y voir du monde en action!

Le travail photographique de Breashears est réalisé pour l’organisme GlacierWorks, qu’il dirige. Depuis 2007, l’alpiniste retrace de vieilles images de glaciers en terrain montagneux, pour en faire des comparaisons avec de nouvelles photos captées lors de ses expéditions récentes.

Breashears se spécialise sur des points de vue uniques, normalement accessibles qu’aux grimpeurs confirmés. L’avant et l’après permet de constater la fonte des glaces et de la neige de façon éloquente.

Un résultat comparatif fascinant qui témoigne cependant d’une bien triste réalité.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 19 décembre 2012 | Mise en ligne à 11h27 | Commenter Aucun commentaire

Passion Arctique: l’humilité de l’homme des glaces

La chronique plein air publiée ce matin dans Le Soleil vous présente les dernières péripéties et les projets de l’aventurier et explorateur français Vincent Berthet. Des aventures qui sortent de l’ordinaire dans l’Arctique, réalisées par ce résidant de Québec que j’ai eu la chance de rencontrer récemment.

Modeste, Berthet se montre en fait assez discret au sujet de ses aventures. Pas le genre de bonhomme à se vanter. Une attitude que j’apprécie particulièrement et qui est à son honneur.

Pourtant, le caméraman de métier dans la jeune trentaine pourrait bien se permettre un peu moins d’humilité.

La vidéo ci-dessus est la bande-annonce du film de 110 minutes, Voyage au coeur des glaces, qui sera présenté quelque part cet été sur nos ondes grâce à TV5, à l’émission Thalassa. Le documentaire offre une fenêtre unique sur l’expédition récente au Groenland de Berthet et de son compatriote Alban Michon.

Comme une image vaut mille mots, l’extrait est particulièrement éloquent! On y ressent bien les défis de cette aventure de 1000 km sur la côte Est groenlandaise, en kayak de mer. Un moment unique d’exploration, d’une grande beauté, autant sur l’eau que dans les profondeurs sous-marines.

Le Français, qui se prépare actuellement à une nouvelle aventure de quelques mois dans l’Arctique, ne manque pas de courage. La traversée entre l’Alaska et la Norvège, en passant par le pôle Nord, que constitue La voie du pôle, sera définitivement à surveiller l’été prochain.

Il est possible de se faire une idée de ce qui attend Berthet et l’instigateur du projet, Sébastien Roubinet, dans cet aperçu de la première tentative par ce dernière de la traversée de l’océan Arctique à bord d’un drôle de «véhicule» amphibie, testé notamment au Québec.

En fouillant un peu sur les aventures passées de Vincent Berthet et Alban Michon, je suis tombé par ailleurs sur ce documentaire du National Geographic, faisant revivre l’expédition de 2010 Deepsea Under the Pole. Un défi d’importance dans le Grand Nord, à la logistique complexe et doté d’un important budget soutenu par de gros commanditaires.

Un périple de près de 800 km en ski sur la banquise, où Berthet était caméraman. De son côté, Michon était là pour explorer en plongée les eaux sous le pôle Nord! Tout ça à -50 ºC par moment!

Un autre documentaire qui donne des frissons!

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité