Jean-Sébastien Massicotte

Archive du 17 septembre 2012

Lundi 17 septembre 2012 | Mise en ligne à 16h24 | Commenter Aucun commentaire

L’Antarctique durant l’hiver en ski… et en bulldozer!

J’admets que je ne sais pas trop quoi penser de cette idée folle…

Aventurier britannique et véritable légende vivante, Sir Ranulph Fiennes prévoit s’attaquer à la première traversée de l’Antarctique durant l’hiver, l’an prochain. Un exploit qu’il compte faire en ski en totale autonomie avec un équipier… suivi de deux bulldozers de 20 tonnes!

Durant six mois, l’étrange défilé de six aventuriers devrait couvrir environ 3200 km. Le départ de l’aventure sur la glace est prévu pour le 21 mars 2013.

Malgré l’utilisation plutôt inusitée des véhicules lourds pour ce périple baptisé The Coldest Journey (le Voyage le plus froid), l’expédition est tout ce qu’il y a de plus sérieux. Sir Fiennes, 68 ans, s’y prépare d’ailleurs avec grand soins, comme l’a rapporté la BBC qui a eu la chance de suivre l’homme et ses collaborateurs à l’entraînement en Suède.

Qualifié par les Records Guinness comme le plus grand explorateur toujours en vie, Sir Ranulph Fiennes a notamment atteint le sommet de l’Everest en 2009 — à 65 ans, un record pour un Anglais — et les deux Pôles, qu’il a rejoints dans un extraordinaire tour du monde réalisé dans l’axe nord-sud entre 1979 et 1982.

Si Sir Fiennes et son partenaire feront la distance par leurs propres moyens, ils pourront cependant compter sur le soutien des deux énormes véhicules à chenilles pour transporter le matériel nécessaire à leur survie. Le tout sera remorqué notamment dans deux conteneurs isolés de 28 pieds, qui une fois assemblés serviront de refuge aux explorateurs. Un laboratoire pour mener des expériences scientifiques y sera également intégré.

Longtemps perçue comme impossible, cette aventure dans l’hiver austral sera certainement un défi extraordinaire pour les hommes qui auront à faire face à des températures inférieures à -70 ºC.

Un exigeant test aussi pour les machines! Les aventuriers devront en effet naviguer sur le glacier en traînant un radar de sol pour éviter les dangereuses crevasses qui pourraient engloutir les bulldozers. Le soir, des bâches spéciales seront déployées sur les gros Caterpillar D6N pour éviter qu’ils ne gèlent et ne puissent redémarrer.

Du carburant qui résiste au froid extrême sera utilisé — 70000 litres! —, mais rien n’est dit sur l’impact écologique d’une pareille entreprise motorisée dans ce lieu fragile.

Pour prendre soin des machines, l’un des mécaniciens sera Spencer Smirl, un Albertain de 28 ans formé dans les mines de diamants du Grand Nord canadien.

Outre l’attrait de la première historique, l’objectif de la mission est notamment d’amasser plus de 10 millions $ pour Seeing is Believing, un organisme qui cherche à enrayer la perte de la vision due à des causes qui peuvent être prévenues.

Pour ne rien manquer de ce grand voyage qui s’amorce à Londres en décembre, alors que l’équipe amorcera son aventure vers le sud en bateau: www.thecoldestjourney.org

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2013
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité