Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 7 septembre 2012 | Mise en ligne à 12h01 | Commenter Commentaires (3)

    Gravicity: les murs de la ville comme terrain de jeu extrême

    Pour les grimpeurs de la ville de Québec — en particulier —, la toute nouvelle vidéo mettant en vedette le Français Manu Romain risque de donner des idées.

    Athlète sur le circuit de la Coupe du monde d’escalade, Romain a notamment terminé quatrième au classement cumulatif l’an dernier. Dans Gravicity, le sportif de 24 ans «s’entraîne» et s’amuse comme un petit fou sur les murs, remparts et autres structures de sa ville natale, Briançon.

    Pas certain que nos autorités approuveraient de pareils exploits dans le Vieux-Québec! Mais dans le village des Hautes-Alpes, le résultat est particulièrement spectaculaire.

    Une jolie carte postale où l’action et les habiletés physiques de Romain dominent. Un tournage esthétique réalisé par Jean-Baptiste Chandelier à travers la vieille partie de Briançon.

    Des cascades en milieu urbain qui rappellent à certains égards celles d’Alain Robert, alias «le Spider-Man français». Mais là où Manu Romain se distingue, c’est dans l’accent qu’il met à défier la gravité avec une approche plus acrobatique.

    On comprend bien que le sommet de la structure grimpée n’est pas le but ultime dans son cas. Il faut s’amuser en montant! Par moment, on croirait même qu’il s’agit de parkour poussé à l’extrême dans l’univers vertical. Un véritable singe!

    Nul besoin de rappeler que Romain est un grimpeur professionnel. Résistez donc à la tentation d’essayer ça à la maison!


    • j’aime beaucoup votre blogue que je consulte régulièrement mais malgré vos précieux conseils je n’ai pas pu résister et j’ai grimper la cheminée extérieur qu’il y a chez moi mais le niveau d’escalade n’est pas très élevé , à peine 5.7 et j’assume tout seul sans problème les danger inhérent à la pratique de l’escalade que je pratique depuis un bon bout de temps .

    • @ toleto
      Assumez-vous les coûts liés à une hospitalisation en cas de chute (que je ne souhaite pas d’ailleurs) ? La raison pour laquelle M. Massicotte écrit qu’il n’incite personne à grimper chez soi, ou dans le Vieux-Québec, c’est justement parce que les règles servent à vous protéger, mais à nous éviter d’avoir à payer pour des actions évitables… Entraînez vous en gym (à Montréal il y a horizon rock, je ne sais pas s’il y a un équivalent à Québec), c’est plus sûr pour tous…

    • j’était prêt à donner n’importe quoi que quelqu’un écrirait un commentaire de ce genre si je disait que j’avait grimper ma propre cheminée , vous n’êtes surement pas un grimpeur pour dire ce que vous avez écrit , quand quelqu’un grimpe , encordé ou en solo , la confiance en sa capacité de gérer sa grimpe est à 1000 % , je ne suis qu’un petit grimpeur mais j’ai eu la grande chance de connaitre de très bon grimpeur qui ont fait en solo des choses que je ne saurais même pas faire en premier de cordée et jamais il ne me passerais par la tête de critiquer ce qu’ils font , je ne suis que subjuguer par leur très grande force mentale qui n’est pas reconnu , dans ma tête , Alex Honnold est l’égal de Sydney Crosby si je peux m’exprimer ainsi .

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    D L Ma Me J V S
    « juil    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité