Jean-Sébastien Massicotte

Archive du 4 septembre 2012

Mardi 4 septembre 2012 | Mise en ligne à 13h13 | Commenter Aucun commentaire

De la «garnotte», des ours et des cyclistes

Sous prétexte qu’une course cycliste est un excellent moyen d’unir une communauté, l’organisateur Chris Skogen a imaginé l’Almanzo 100. Une étonnante balade sur les routes rurales du Minnesota. Plus de 160 km d’une compétition amicale disputée principalement… sur des chemins de gravier!

Gratuite, la course de Skogen se dispute pour l’honneur et ne nécessite que l’envoi d’une carte postale à l’organisateur pour y participer. C’est tout!

L’effort est plutôt le jour de l’Almanzo 100. Loin du bitume et sur des routes vallonneuses, les participants paient alors en sueur durant cette aventure où ils doivent être totalement autonomes.

Pour arriver à destination, les athlètes ne peuvent compter que sur leur endurance et la camaraderie des cyclistes rencontrés sur la route.

Et il y en a pour tous les goûts si l’on se fie au magnifique documentaire sur la course réalisé par la bande de cinéastes du groupe Royal Antler. Athlètes confirmés, coureurs du dimanche, couples en tandems, amateurs de singlespeed… Tous les prétextes sont bons pour s’aligner au départ de l’Almanzo 100.

Course originale du genre, l’Almanzo 100 a entraîné la création d’autres épreuves sur gravier dans le Mid-Ouest américain, où la communauté cycliste se retrouve pour s’attaquer à des événements comme The Royal 162 et la Gentlemen’s Ride, une course en équipe.

À l’heure où les amateurs de vélo se délectent pour les grandes sorties de groupe sous forme de cyclosportives et recherchent continuellement la nouveauté, l’idée de Skogen risque de continuer à faire des petits.

D’ailleurs, j’imagine déjà les possibilités sur nos routes de campagne…

Des ours grizzly gâchent la fête

Parlant de randonnées cyclistes qui sortent de l’ordinaire, le GranFondo de Banff a attiré l’attention récemment. En effet, des invités qui n’avaient rien à voir avec le vélo ont dérangé la randonnée cyclosportive qui se tenait à l’intérieur des limites du parc national pour la première fois.

D’après le récit du Calgary Herald, les 1500 cyclistes ont vu leur randonnée de 142 km amputée d’une quarantaine de kilomètres à la dernière minute. La raison? Cinq ours grizzly s’alimentaient en bordure de la route où devaient passer les cyclistes!

Comme les bêtes ne quittaient pas l’endroit, les organisateurs ont donc dû revoir le parcours. L’observation de la faune attendra!

Quant à l’avenir de la cyclosportive albertaine, il demeure incertain. Les autorités du parc veulent étudier l’impact de l’événement avant de l’autoriser pour l’an prochain.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité