Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 27 août 2012 | Mise en ligne à 15h09 | Commenter Commentaires (5)

    Marathon des Deux Rives: une matinée dans la fournaise

    Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Le mot d’ordre a vite circulé dimanche matin au Marathon des Deux Rives: le moment de courir après les records personnels était très mal choisi. La chaleur accablante qui augmentait rapidement dès le début de la matinée en avait décidé autrement.

    J’étais parmi les milliers de courageux qui ont dû faire face à ce soleil de plomb qui n’a donné aucun répit aux coureurs en action.

    Au départ du demi-marathon dimanche matin sur le coup de 8h30, j’ai été à même de constater que malgré la chaude journée qui s’amorçait, l’intérêt pour l’événement ne se dément pas! La longue file des participants qui s’alignaient patiemment en attendant le signal du départ avait en effet bien grandi depuis ma première participation à l’épreuve de 21,1 km, il y trois ans.

    D’ailleurs, d’après SportStats.ca, nous avons été plus de 3700 à prendre le départ du demi, contrairement à 2043 en 2009!

    Dimanche, la masse compacte de coureurs a pris un bon moment à se disperser sur le parcours. Un cortège qui n’a pas manqué de faire sortir les curieux, venus encourager les sportifs. Merci de votre appui!

    Du côté de l’organisation, les milliers de bénévoles ont été également d’un grand support durant cette chaude journée. Du transport aux services sanitaires, en passant par la sécurité sur le parcours — en particulier l’aide aux coureurs en difficultés —, la machine de Courir à Québec a laissé une belle impression.

    Seul petit bémol, les points de ravitaillement — en particulier ceux sur le boulevard Champlain — ont paru un peu désorganisés par endroit. Était-ce dû au surachalandage en raison de la chaleur ou encore d’un nombre de participants trop grand pour les installations prévues et le nombre de bénévoles en place? Toujours est-il que plusieurs points d’eau ont été particulièrement difficiles à négocier. À certains d’entre eux, de véritables embouteillages se sont créés. Pas évident dans ces conditions de garder le rythme!

    Par ailleurs, pour avoir pu constater leur excitation et leur énergie au départ, je tiens à souligner les efforts des participants et des responsables de l’initiative Cours ta réussite. Programme original par lequel la course à pied sert de source de fierté et de motivation pour des jeunes vivant diverses problématiques, Cours ta réussite a permis à une douzaine de jeunes de se dépasser entre Lévis et Québec. Un gros, gros bravo!

    Vous étiez aussi en course dimanche? Comment avez-vous vécu l’expérience?


    • J’y étais
      J’ai couru mon premier 10k(1:54:22) a vie.. pas facile avec la chaleur mais j’ai adorer mon expérience!!

      J’y serai l’an prochain et vous??

    • j’ai aussi vécu l’enfer d’un poste d’eau sur Champlain hier. Le peleton du demi n’en finissait plus.Et même avec une équipe augmentée,la première des 3 tables où nous distribuions de l’eau a vraiment été prise d’assault par des coureurs souvent très assoiffés et peu patients. L’effort fourni par les coureurs est très grand mais pour les bénévoles qui sont aussi sur le parcours à donner de l’eau et ramasser les verres,les éponges et les oranges pendant près de 5 heures( le 10km était passé un moment auparavant avec un peloton un ne peu plus serré et les marathoniens s’en venaient) ), l’effort est aussi au rendez-vous.Et le soleil était de plomb pour tout le monde et ça on n’y pouvait rien! Félicitations à touTEs les participantEs des courses d’hier et félicitations et chapeau à touTEs les bévénoles!

    • C’était notre première participation au demi marathon (mes deux grands enfants et moi). Malgré cette chaleur terrrrrrrrrible, nous avons adoré l’expérience et nous reviendront l’an prochain. Nous tenons à remercier et féliciter les bénévoles qui ont oeuvrés tout au long du parcours. Nous avons vraiment été impressionnés par l’organisation parfaite de l’événement. Un grand merci aussi à celles et ceux qui nous encouragent le long du parcours; vous aussi vous êtes important pour notre motivation!

    • J’y étais pour un 10k également. Bravo aux organisateurs. J’ai adoré mon expérience et deviendrai assurément un abonné pour les prochaines éditions. Il est vrai que les points d’eau sur le boul. Champlain étaient selon moi trop disparates mais bon sur un 10k on a pas trop le temps de souffrir. Petit point qui n’a rien à voir avec les organisateurs: aux papas et mamans qui courent avec une poussette pourriez vous de grâce laissez ça à la maison. Vos engins encombrants sont dangereux, prennent trop de place et n’ont pas leur place sur une piste de course. Je ne veux pas m’imaginer ce qui adviendrait lors d’une collision.

    • Étant passé après le demi (je faisais le 42), il n’y avait pas de traffic aux tables de Champlain. La seule ombre au tableau, c’est que certains verres contenaient de l’eau… chaude! De mon point de vue, l’organisation et le travail des bénévoles étaient exemplaires. Et des tables aux 2.5 km, c’est un luxe que je n’avais pas vu ailleurs (du haut de ma longue expérience de 3 autres marathons ;-) ), et ça tombait bien cette journée-là!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2012
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité