Jean-Sébastien Massicotte

Archive du 13 août 2012

Lundi 13 août 2012 | Mise en ligne à 16h02 | Commenter Commentaires (4)

Si Jésus se mettait à la course à pied…

La Bible ne dit pas si Jésus était un grand sportif. Mais une chose est sûre, si cela avait été le cas et qu’il s’était intéressé à la course à pied, c’est à voir le coureur en sentier américain Anton Krupicka qu’on pourrait se faire l’image du Christ en action…

Surnommé par certains «le Jésus en espadrilles», Krupicka est une figure charismatique de la course en sentier de longue distance. Reconnu pour son approche ultraminimaliste — il court plus souvent qu’autrement avec seulement un short et des chaussures —, il a aidé à populariser la tendance actuelle du côté de l’équipement, notamment par sa collaboration avec le fabricant New Balance pour la gamme Minimus.

Coureur professionnel au palmarès enviable dans l’univers des ultras, Krupicka ne manque pas d’idées quand vient le temps de se trouver des sorties d’entraînement stimulantes. Récemment, l’Américain de 29 ans à la longue chevelure et à la barbe s’est payé le sommet du Grand Teton (4197 m), au Wyoming, par la voie Owen-Spalding (cotée 5.4).

Jusque-là, rien de bien extraordinaire étant donné la popularité de la célèbre montagne chez les grimpeurs en tous genres. Sauf que notre «Jésus du jogging» l’a fait dans son style habituel, c’est à dire au pas de course et quasiment nu. Même pas d’eau!

Un peu plus de 2000 mètres d’ascension verticale en deux heures cinq minutes selon le récit du coureur. Retour dans la vallée en une heure dix-huit minutes. Une aventure qui habituellement dure une très longue journée pour des montagnards en forme…

Il faut d’ailleurs voir la tête d’un de ceux-ci quand il croise le coureur (à 1:06 de la vidéo) sur les flancs de la montagne, torse nu et sans équipement. On croirait qu’il assiste à une apparition divine… ou plutôt qu’il vient de tomber sur un illuminé bon pour l’asile! «Si vous le faite en solo, ça ne sera pas suffisant!» conseille-t-il, incrédule, au passage de Krupicka.

Voilà donc une course en montagne d’exception où la randonnée rapide, le jogging et l’escalade se mélangent dans un ballet sportif d’une efficacité fascinante. Heureusement, car Krupicka n’avait pas droit à l’erreur!

Il faut dire que l’Américain était en excellente compagnie. En effet, l’Espagnol Kilian Jornet — présenté récemment sur ce blogue — était son partenaire pour cet «entraînement».

C’est d’ailleurs lui qui tient la caméra — en suivant à la course l’un des meilleurs au monde! — et qui a ramené les images saisissantes ci-dessus.

À vous de profiter de l’aventure… sans les efforts!

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2013
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité