Jean-Sébastien Massicotte

Archive du 13 juillet 2012

Vendredi 13 juillet 2012 | Mise en ligne à 10h18 | Commenter Un commentaire

Salomon fait une grosse prise pour développer le ski de haute route

S’il fallait encore des preuves de la popularité grandissante du ski de haute route — ou si vous préférez de randonnée alpine —, l’annonce faite cette semaine par le manufacturier Salomon devrait éliminer tous les doutes qui pourraient subsister.

Greg Hill sur les pentes, dans le hors-piste de la station Revelstoke, en Colombie-Britannique. Photo Jean-Sébastien Massicotte

Greg Hill sur les pentes, dans le hors-piste de la station Revelstoke, en Colombie-Britannique. Photo Jean-Sébastien Massicotte

En effet, le géant du ski a mis sous contrat le skieur et alpiniste canadien de renom Greg Hill pour une durée de trois ans, signifiant du coup son intérêt à développer ce segment des sports de glisse, jusqu’ici souvent considéré comme marginal.

Le fabricant français démontre ainsi l’attrait commercial de ce sport de montagne où les skieurs progressent par leurs propres moyens à la montée avant de s’attaquer à des pentes vierges.

La nouvelle surprend un peu alors que Salomon ne fabrique que depuis quelques saisons une gamme de produits destinés à l’alpine touring. La série de bottes Quest a bien évolué et Salomon produit désormais une fixation débrayable pour la progression, la Guardian 16, mais le tout demeure sensiblement restreint comme matériel — entre autre au niveau du poids — pour un athlète comme Greg Hill.

Surtout qu’il s’est fait une réputation quasi légendaire en montagne pour sa rapidité exceptionnelle et son endurance, notamment grâce à une saison de deux millions de pieds verticaux d’ascension sans aide mécanisée, un record mondial.

Commandité auparavant par Dynafit, un manufacturier allemand spécialisé dans le matériel de ski de haute route ultraléger, Hill se retrouve donc dans un nouvel univers. Apparemment, voilà un changement d’approche pour les prochains défis du résidant de Revelstoke, en Colombie-Britannique.

À moins que, comme certains observateurs l’évoquent, Salomon ait du nouveau à nous présenter. Des surprises en réserve?

Quoi qu’il en soit, en entrevue avec ESPN, le skieur de 36 ans né à Cowansville et qui a appris à skier à Sutton explique sa joie de pouvoir compter Salomon comme nouveau partenaire. Une façon de passer des «ligues mineures aux majeures», illustre-t-il.

Chez Dynafit, Hill signait un modèle de ski, le Stoke. Une expertise du côté du design de matériel dont Salomon espère tirer profit.

À la recherche d’un contrat plus lucratif, ce serait Hill qui aurait approché Salomon durant l’hiver.

Il y a trouvé une oreille attentive, tandis que la marque avait déjà amorcé la transition de son modèle de commandites, délaissant certains skieurs freestyle — dont le médaillé d’or des X Games Simon Dumont — pour se tourner vers des montagnards qui gravitent loin des circuits organisés.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2012
    D L Ma Me J V S
    « juin   août »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité