Jean-Sébastien Massicotte

Archive du 2 mai 2012

Mercredi 2 mai 2012 | Mise en ligne à 11h31 | Commenter Un commentaire

Everest: le sauvetage en images (mise à jour)

Je vous parlais précédemment des difficultés vécues par le grimpeur Cory Richards sur l’Everest, en fin de semaine. Voyez ici un rapide résumé en images du sauvetage de l’Américain.

Très médiatisée — National Geographic finance notamment l’aventure —, l’expédition se déroule pratiquement en direct sur le Web. Une couverture peu commune qui a donc permis d’ouvrir une fenêtre sur les moments précis de l’effort concerté pour venir en aide à Richards.

Photographe pour le magazine, l’aventurier explique à la caméra son malaise respiratoire, alors que l’on suspecte un problème d’oedème pulmonaire, puis une embolie. «Je suis excessivement inquiet du fait que je n’arrive pas à respirer», décrit-il. «C’est vraiment super bizarre.»

Comme la condition de l’alpiniste empirait, le réalisateur du film Cold, premier Américain de l’histoire à faire l’ascension d’un 8000 mètres en hiver, a dû être redescendu à une altitude raisonnable où il a pu être héliporté, non sans certains risques.

Richards a connu des ennuis de santé après une sortie de reconnaissance aux environs de 7000 mètres. S’il a pu redescendre une partie de la montagne par ses propres moyens, il a finalement dû être transporté dans un traîneau pour compléter son évacuation.

Une mission réussie où l’on constate l’effort solidaire des grimpeurs pour venir en aide à l’un des leurs, même dans un endroit aussi exigeant que les pentes de la célèbre montagne.

Toujours sous observation à Katmandou où il se porterait bien, Richards prévoit retourner sur l’Everest dès que possible si tous les examens se révèlent satisfaisants et qu’il obtient le feu vert des spécialistes.

______________
Mise à jour:

En soirée, le magazine Climbing a partagé une déclaration de Cory Richards, dans laquelle le grimpeur explique qu’il doit se retirer de l’expédition.

«Bien que les examens médicaux approfondis ont montré que je suis en forme pour effectuer un retour, la décision finale concernant ma participation revient à l’équipe au camp de base. Même si je suis profondément déçu de la décision de ne pas me laisser revenir, je comprends complètement les préoccupations de toute l’équipe au sujet de ma santé et de mon bien-être», a écrit Richards, qui respecte le difficile choix qu’a dû prendre le groupe.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2013
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité