Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Archive du 29 mars 2012

    Cougar en captivité. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Cougar en captivité. Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Le randonneur Robert Biggs, 69 ans, de Paradise en Californie, a raconté une histoire assez incroyable à son journal local en début de semaine.

    Parti faire une balade en forêt lundi dernier dans un secteur qu’il a l’habitude de fréquenter, l’homme a d’abord croisé une maman ourse et son petit. Il a précisé qu’il avait vu à quelques reprises le duo auparavant et qu’il avait même déjà approché l’ourson sans que la mère ne s’y oppose.

    Malgré cette étonnante bonne entente, Biggs aurait cette fois rebroussé chemin pour ne pas déranger la petite famille, après l’avoir observée à distance pendant quelques minutes.

    C’est là que les choses se seraient gâtées. Un cougar aurait sauté sur l’homme par derrière pendant qu’il s’éloignait. Tandis que le félin s’en prenait au sac qu’il portait sur son dos, Biggs s’est débattu et aurait frappé son assaillant avec une pierre. Mais en vain.

    C’est finalement la maman ourse qui serait intervenue, repoussant le cougar pour se battre avec lui pendant quelques secondes avant que les bêtes ne prennent la fuite.

    Dans l’entrevue donnée au Paradise Post, le sexagénaire émet l’hypothèse que le félin était sur la piste de l’ourson. L’homme aurait subi des blessures mineures à un bras, mais sans plus.

    Pendant que l’histoire se mettait à circuler dans les médias, les autorités du California Department of Fish and Game ont cherché à en savoir plus sur cette bataille invraisemblable. Selon le USA Today, Biggs devait être interrogé sur l’attaque.

    Les agents de protection de la faune espèrent également obtenir des preuves d’ADN à partir des vêtements et du sac de l’homme pour prouver que la rencontre s’est bien produite. Si tel est le cas, ils veulent retracer les bêtes pour s’éviter que d’autres attaques ne surviennent.

    Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « nov    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité