Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 19 mars 2012 | Mise en ligne à 10h13 | Commenter Un commentaire

    Du BASE jumping… pour débutants!

    www.moabbaseadventures.com

    www.moabbaseadventures.com

    Sur la liste de l’extrême des sports extrêmes, le BASE jumping se classe assez haut. Sport d’ordinaire réservé aux parachutistes qui ont assez de compétences — et de nerf — pour prendre leur envol d’un point fixe, comme d’un pont ou d’une paroi abrupte, la discipline s’ouvre tranquillement aux néophytes. Et en falaise, c’est notamment un Québécois qui est derrière cette idée un peu folle!

    Car à l’image de ce qui est offert pour le parachutisme traditionnel, le saut en tandem est désormais possible. De ce qui était d’abord une cascade au milieu des année 80, le saut attaché à un instructeur est en effet devenu une réalité commerciale aujourd’hui.

    Je n’ose imaginer toute la paperasse qu’il faut signer pour dégager les entreprises de toutes responsabilités avant de faire le grand saut, mais c’est bel et bien possible de devenir pour un bref instant un vrai BASE jumper… même si vous n’avez jamais fait de parachute auparavant!

    Tandis que les rares compagnies qui offrent ce genre d’aventure, comme TandemBASE et Moab B.A.S.E. Adventures se disputent la «première mondiale» de l’aspect commercial, des clients en quête de sensations fortes sont prêts à faire le pas dans le vide.

    Contrairement à TandemBASE qui propose des sauts en tandem à partir de ponts, Moab B.A.S.E. Adventures se distingue par le fait que les envolées se font du sommet de réelles falaises. L’approche dans le désert de l’Utah fait donc partie intégrante de l’aventure.

    Et pour nous francophones, les sauts devraient pouvoir se faire en français! Preuve que le monde de l’aventure est bien petit, c’est un Québécois, Mario Richard, qui est derrière Moab B.A.S.E. Adventures avec sa femme, Steph Davis, une grimpeuse de renom dont les exploits sont bien connus dans le milieu de l’escalade.

    Après avoir fait ses débuts en parachute près de Québec en 1988, Mario Richard a suivi sa passion un peu partout, jusqu’à Moab. BASE jumper depuis 20 ans avec plus de 2000 sauts du genre à son actif, le Québécois voit dans le BASE jumping en tandem l’évolution logique de sa passion.

    Envie de tenter l’expérience? Pour se faire une bonne idée de ce qui vous attend, visionnez la vidéo du tout premier saut d’une débutante avec Richard et compagnie.


    • Excellent blogue, Bravo !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2012
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité