Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 7 mars 2012 | Mise en ligne à 7h35 | Commenter Aucun commentaire

    Aventuriers de l’année de National Geographic: et les gagnants sont…

    Après presque 72000 votes du public et des mois d’attente, le suspense a finalement pris fin il y a quelques jours. Le titre d’aventuriers de l’année décerné par la société National Geographic revient aux Népalais Sano Babu Sunuwar et Lakpa Tsheri Sherpa.

    Si j’ai perdu mon pari et que le prestigieux honneur a échappé à l’alpiniste Cory Richards (le premier Américain à réaliser l’ascension d’un sommet de 8000 mètres en hiver, le Gasherbrum II), je me réjouis quand même du résultat du vote.

    En effet, le duo qui a complété au printemps 2011 ce qui a été surnommé la «Descente ultime» méritait aussi amplement de remporter l’honneur. Un petit rappel?

    Sano Babu Sunuwar, 28 ans, un kayakiste et un adepte de parapente, et Lakpa Tsheri Sherpa, 39 ans, un guide de montagne avec trois ascensions de l’Everest à son actif, avaient décidé de combiner leurs forces respectives pour s’attaquer à un défi inédit.

    Ensemble, les deux aventuriers ont donc complété l’ascension du toit du monde, pour ensuite le redescendre en parapente, non sans avoir réalisé un record de vol en altitude à 8865 mètres. Une fois au sol, ils ont poursuivi en kayak tandem leur route par les rivières jusqu’à l’océan Indien, un périlleux voyage en eau vive de 850 km. Une première mondiale.

    Il est aussi bon de noter que si chacun était un expert dans sa discipline… l’autre ne l’était pas avant cette aventure! Les deux hommes ont donc dû se partager rapidement leurs compétences pour mener à bien les trois parties du voyage, toutes aussi extrêmes les unes que les autres.

    Et preuve que les plus grandes aventures sont avant tout le résultat d’une vision inspirée et d’un immense désir de se dépasser, et non une affaire de gros commanditaires, la «Descente ultime» des népalais s’est faite avec très peu de moyens et dans une relative discrétion.

    Sauf que l’exploit était trop gros pour rester dans l’ombre.

    Visiblement ravis de l’honneur reçu (voir l’extrait vidéo ci-haut), les deux amis semblent maintenant apprécier cette reconnaissance mondiale qui vient couronner une véritable aventure d’une vie.


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité