Jean-Sébastien Massicotte

Archive, janvier 2012

Chaque année, l’Américain Kolby Kirk se fait une liste de résolutions à tenir. Des défis en plein air que l’amoureux de randonnée pédestre veut réaliser dans l’année. Déterminé à faire de l’ascension du mont Whitney (Californie) son moment fort de 2011, Kirk a finalement dû se rabattre sur son plan B après quelques revirements de situation.

Toujours est-il qu’il s’est lancé au printemps passé sur une portion de la Pacific Crest Trail, un sentier sur la côte ouest qui va de la frontière du Mexique jusqu’à celle du Canada, sur près de 4300 km, et qui passe par les états de la Californie, de l’Oregon et de Washington.

Parti de Campo, en Californie, une ville à proximité de la frontière mexicaine, Kolby Kirk est monté vers le nord pendant 5 mois (159 jours pour être précis), le temps de marcher plus de 2700 kilomètres. Il s’est finalement arrêté au village californien d’Etna.

Pendant que les kilomètres sous les bottines s’additionnaient, le tour de taille de Kirk diminuait. À destination, le randonneur avait perdu plus de 40 kg (90 lb)! Mais cela ne tient pas compte qu’il faut ajouter un peu plus de 1,3 kilo (3 lb) à sa masse… soit le poids de sa barbe d’aventure!

Histoire de partager sur le Web son unique périple, celui qui se décrit comme un designer, auteur, webmestre, photographe et surtout grand voyageur, a produit un amusant survol de sa randonnée.

Un habile collage de 377 photos et de 11 vidéos mis en ligne récemment et qui résume son parcours… en moins de trois minutes!

À voir jusqu’à la toute fin pour se faire une bonne idée du sympathique bonhomme!

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Jeudi 26 janvier 2012 | Mise en ligne à 15h40 | Commenter Aucun commentaire

Une lampe frontale qui a un cerveau!

Prévue pour faire son entrée sur le marché à l'été prochain, la lampe frontale NAO de Petzl, dite «intelligente». Photo Petzl.com

Prévue pour faire son entrée sur le marché à l'été prochain, la lampe frontale NAO de Petzl, dite «intelligente». Photo Petzl.com

Déjà reconnu pour ses lampes frontales qui innovent, le fabricant Petzl repousse encore une fois les limites pour cet incontournable accessoire qui éclaire la nuit des aventuriers en tous genres.

Récemment annoncée au Outdoor Retailer Market de Salt Lake City, le prestigieux rendez-vous de l’industrie du plein air où les nouveautés sont présentées deux fois par année, la lampe frontale NAO a attiré l’attention.

Et pour cause, Petzl est débarqué avec la toute première lampe «intelligente». Une frontale «brillante» de quelle façon? L’intensité de l’éclairage et son orientation s’ajustent… selon ce que regarde l’utilisateur! Petzl appelle cela l’éclairage réactif.

Au-delà de son look pour le moins spectaculaire et futuriste, la NAO possède un capteur dans l’angle du regard de l’utilisateur, qui mesure l’intensité de l’éclairage ambiant. Un microprocesseur, le «cerveau» de la lampe, analyse ensuite les informations reçues pour ajuster la puissance et l’orientation du faisceau de la NAO.

Ainsi, qu’il s’agisse de lire sous la tente (un faisceau large de plus faible intensité) ou encore de courir dans la pénombre (un faisceau moyen de plus forte intensité pour voir les obstacles), l’éclairage sera adéquat automatiquement à chaque fois, assure Petzl.

Plus encore, lorsque la personne qui porte la NAO lève la tête pour voir au loin (par exemple pour lire l’affichage d’un sentier), l’éclairage s’intensifie et le faisceau lumineux se rétrécie pour maximiser la portée de la lampe.

L’extrait vidéo ci-dessous illustre en détails le fonctionnement de la frontale.

Petzl estime que la durée des piles est améliorée par cette technologie avancée qui offre le juste éclairage selon les situations, et ce, en minimisant les interventions de l’utilisateur.

La NAO devrait faire son apparition sur le marché en juillet prochain. Prix annoncé pour l’instant: 175 $US

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 24 janvier 2012 | Mise en ligne à 11h57 | Commenter Aucun commentaire

Quand l’art rend justice à la nature

Sans doute l’un des parcs nationaux américains les plus spectaculaires, celui de Yosemite, en Californie, est un terrain de jeu fabuleux pour les visiteurs à la recherche d’aventures, en particulier les grimpeurs.

Avec ses parois vertigineuses de granit qui dépassent les 1000 mètres et sa spectaculaire vallée, le parc est d’une beauté unique.

À défaut d’y être pour en profiter, un collage photographique temporel — ou si vous préférez time-lapse photography — récemment diffusé sur le Web peut vous y amener instantanément.

Avec Yosemite HD, les photographes Sheldon Neill et Colin Delehanty voulaient mettre en valeur les attraits naturels du lieu de manière nouvelle et différente.

Mission réussie? Et comment!

En un peu moins de quatre minutes, le duo a su donner vie au parc comme jamais auparavant. Seulement trois jours après sa sortie, le court montage vidéo aurait déjà été vu… plus de 500 000 fois!

Quasiment aussi spectaculaires que les scènes à l’écran, les efforts et le savoir-faire déployés par Neill et Delehanty — des inconnus réunis par Internet pour le Project Yosemite — deviennent évidents quand on observe le making-of de Yosemite HD. Un travail colossal!

Après avoir visionné le film en mode plein écran, une seule question demeure cependant: à quand le départ pour y aller?

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité