Jean-Sébastien Massicotte

Mercredi 1 juillet 2015 | Mise en ligne à 8h50 | Commenter Aucun commentaire

CHEWPOD Extrême Bloc: enfin le temps du grand splash

Au-dessus d’un bassin profond, un mur d’escalade surplombant d’une dizaine de mètres de haut où s’opposent des grimpeurs de talent.

De la difficulté pure, et en cas de chutes — il y en aura —, c’est le grand splash!

Voilà le concept du CHEWPOD Extrême Bloc Canada 2015 qui se tient du 3 au 5 juillet prochains au Relais, à Lac-Beauport.

Une version canadienne du populaire Psicobloc américain imaginé par le grimpeur légendaire Chris Sharma (voir la vidéo ci-dessus), une compétition relevée présenté depuis 2013 à Park City, en Utah, sur un mur de près de 18 mètres de haut.

À Québec, c’est le coloré François-Guy Thivierge qui est l’instigateur du projet, une première du genre au pays.

Et les préparatifs vont bon train pour ce qu’on pourrait appeler du «bloc aquatique».

Une belle occasion de s’amuser et surtout de faire connaître l’escalade au public.

La structure en construction du CHEWPOD Extrême Bloc de Lac-Beauport. Photo Facebook, CHEWPOD Extrême Bloc

La structure en construction du CHEWPOD Extrême Bloc de Lac-Beauport. Photo Facebook, CHEWPOD Extrême Bloc

La structure montée aux abords du bassin de saut à ski du Centre Acrobatx Yves Laroche donne déjà le goût de grimper.

Du côté de la compétition, la liste des athlètes est complète avec 16 femmes et 34 hommes.

Donc, à moins de surprises, pas de grosse pointure de l’international. À une exception près, les grimpeurs sont tous Canadiens.

Mais ce sera une excellente occasion de les découvrir, car le talent ne manque pas au pays!

Sans compter qu’un fort contingent est en provenance du Québec. Du groupe, mentionnons notamment la présence de Sébastien Lazure, un habitué des podiums au niveau national.

Bref, une chose est sûre, du bord de la piscine comme sur le mur, ça risque de faire un bon show

Amenez votre maillot!


Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

Jeudi 25 juin 2015 | Mise en ligne à 13h22 | Commenter Un commentaire

Le vertige d’El Capitan grâce à Google Maps

Grâce à une équipe de rêve incluant les grimpeurs légendaires Alex Honnold, Tommy Caldwell et Lynn Hill, Google a réalisé un coup de maître avec la création d’un panorama de type Streetview pour la mythique voie du Nose, sur la paroi du El Capitan, au parc national Yosemite, en Californie.

Derrière la lentille, le talent des photographes de l’extrême Corey Rich et des frères Josh et Brett Lowell, le tout sous la direction de Peter Mortimer.

De longues heures à documenter l’immense «mer» de granite qui fait rêver les grimpeurs de la terre entière. Un travail épuisant, mais qui donne un résultat tout à fait spectaculaire.

L’équipe de sportifs et de photographes ont cherché à immortaliser le mieux possible la légendaire voie et ses moments forts.

Une façon de pouvoir transporter le commun des mortels dans ce fascinant univers vertical de 1000 mètres de haut.

Encordez-vous… et bonne ascension!


Un commentaire  |  Commenter cet article

 

Dimanche 21 juin 2015 | Mise en ligne à 10h57 | Commenter Aucun commentaire

Contribuez au film du miraculé Aaron Baker

Il y a de ces extraordinaires histoires qui paraissent directement tirées d’un film.

Dans le cas du parcours d’Aaron Baker, ce serait plutôt l’inverse. La miraculeuse «renaissance» du sportif mérite définitivement d’être racontée à l’écran. Et vous pouvez y contribuer.

L’histoire remonte à 1999. Adepte de motocross, Baker est un professionnel qui fait des compétitions. Malgré son talent, il se blesse gravement au cou et devient quadraplégique.

On lui annonce qu’il demeurera ainsi pour le reste de ses jours.

Les médecins lui donnent une chance sur un million de pouvoir un jour s’alimenter de lui-même.

Mais le sportif ne l’entend pas ainsi…

Aaron Baker en marche dans la Vallée de la Mort. Image tirée de Coming to my Senses

Aaron Baker en marche dans la Vallée de la Mort. Image tirée de Coming to my Senses

Grâce au soutien de sa famille et amis et d’un travail acharné en réadaptation depuis plus de 15 ans, Baker retrouve, contre toute attente, de la mobilité.

Assez pour reprendre à sa façon des activités sportives avec l’espoir d’inspirer les autres, faire la démonstration qu’il y a une vie après une grave blessure de la moëlle épinière.

Pour porter le message de Baker, deux cinéastes ont réalisé le film Coming to my Senses.

Dominic Gill et Nadia Boctor retracent ainsi le parcours fascinant de Baker, utilisant comme prétexte sa plus récente aventure, une randonnée en solo de plus de 32 km à travers la Vallée de la Mort, dans l’Ouest américain.

Un exploit étant donné sa condition, que Baker aura complété en 10 jours.

Pour compléter le film et le diffuser le plus largement possible, Gill, Boctor et Baker comptent sur la générosité de donateurs, comme vous, sur la plateforme de financement communautaire Kickstarter.

Avec 10 jours à faire à la campagne, le trio a récolté un peu plus de la moitié des 60000$ espérés. Il faut donc faire vite!

À vous de jouer…


Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2015
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité