Jean-Sébastien Massicotte

Jean-Sébastien Massicotte - Auteur
  • Jean-Sébastien Massicotte

    Journaliste sportif au SOLEIL, Jean-Sébastien Massicotte signe la chronique Plein Air de ce quotidien. Quand il ne court pas en vue de son prochain marathon — ou après ses filles à la maison! —, il cherche l'aventure au grand air, aussi bien en montagne sur des skis, qu'au rythme des marées en kayak de mer.

  • Lire la suite »

    L’invitation était trop belle pour passer.

    En prévision du Fat rendez-vous du Massif de Charlevoix, qui se tiendra ce samedi 18 février, le sympathique globetrotter et explorateur à vélo Pierre Bouchard voulait me faire découvrir la petite folie — et dessert — de l’événement qu’il organise avec Vélo Charlevoix: la descente de la montagne en fat bike par la piste de luge.

    Oui, c’est aussi hallucinant qu’on peut le penser!

    Et mercredi matin, alors qu’une neige duveteuse avait recouvert la piste fraîchement damée, c’était tout simplement incroyable de rouler dans ce tapis blanc poudreux.

    Malgré mon manque d’expertise derrière le guidon et tandis que j’adaptais le pilotage de ma monture aux pneus de 4,8 pouces pour contrôler la descente en dérapant efficacement, il a été possible de frôler les 60 km/h!

    Dire que je me gardais une certaine retenue!

    Pour ceux qui sont tentés par l’expérience, dès 8h samedi les inscriptions reprennent pour ceux qui ne l’auraient pas fait déjà sur le site Web de l’événement.

    Descente du Massif en fat bike — Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Descente du Massif en fat bike — Photo Jean-Sébastien Massicotte

    Au programme, évidemment la descente de 7,5 km, en deux formats. Une version en épreuve chronométrée et l’autre pour le simple plaisir grisant de déjouer la gravité, avec un guide.

    Il y aura également une course de type cross-country à travers la montagne et un slalom en format duel.

    Pour ceux qui veulent découvrir la montagne en roulant, un circuit contemplatif de huit kilomètres sera également accessible.

    Pour tout les détails et tarifs, consultez le guide technique de l’épreuve.

    Une centaine de participants sont attendus.

    À noter, il faut déjà avoir son fat bike car il n’y aura pas de location possible sur place.

    16700388_1453890167976326_6866380672240270071_o

    Fin de semaine festive dans la Jacques-Cartier

    L’action ne manquera pas non plus du côté du Parc national de la Jacques-Cartier cette fin de semaine, alors que s’organise le Festival hors-piste et fat bike.

    Le samedi 18 et dimanche 19, les sportifs sont invités à venir découvrir le ski d’aventure et ses équipements, de même que l’univers du vélo à pneus surdimensionnés.

    Des exposants seront sur place pour vous permettre de faire des essais et répondre à vos questions.

    Des guides de l’Auberge de montagne des Chic-Chocs seront aussi sur place pour encadrer les débutants.

    À noter, l’équipe d’Avalanche Québec sera également de la partie.

    En collaboration avec Black Diamond et la SÉPAQ, elle donnera notamment un cours de sensibilisation aux avalanches pour 16 jeunes du secondaire des programmes ski-études des écoles Le Sommet et Mont Saint-Sacrement.

    Et que dire de l’après-ski (ou l’après-fat bike!), qui s’annonce des plus festifs!


    Un commentaire  |  Commenter cet article

     

    Mardi 7 février 2017 | Mise en ligne à 20h23 | Commenter Un commentaire

    Skier pour déjouer le cancer

    La thérapie par l’aventure.

    L’équipe de la fondation Sur la pointe des pieds s’en est fait une spécialité depuis plus de 20 ans.

    Utiliser des expériences en plein air pour redonner de l’énergie et une force renouvelée aux jeunes qui combattent ou qui ont combattu le cancer.

    De longues expéditions en grande nature encadrées par une équipe chevronnée qui rend possible ce qui pourrait paraître insensé autrement.

    Cette semaine, alors que se tient le Double défi des deux Mario, qui sert qu’expédition de financement pour le la fondation, je serai sur les glaces du lac Saint-Jean en compagnie de généreux participants du public et de l’équipe de Sur la pointe des pieds, pour effectuer la traversée d’une trentaine de kilomètres entre Roberval et la Pointe-Taillon.

    Les deux Mario — Bilodeau et Cantin —, fondateurs du Double défi, seront les hôtes.

    Au total, une quarantaine de skieurs et raquetteurs s’attaqueront au Double défi — à l’aller ou au retour — pour la bonne cause.

    En deux groupes, les sportifs découvriront à quoi ressemble les expéditions offertes aux jeunes par la fondation.

    Trois jours à progresser et deux nuits de camping d’hiver sur le lac Saint-Jean sont ainsi au programme de ce qui se veut une «vitrine» des expéditions de Sur la pointe des pieds.

    J’aurai la chance de vous présenter de mercredi à vendredi la portion de l’aller, en compagnie du premier groupe d’aventuriers.

    Pour ne rien manquer, suivez la traversée sur Facebook à partir de la page plein air ou encore sur la page de la fondation Sur la pointe des pieds.

    La chronique plein air du mercredi 15 février publiée dans Le Soleil vous offrira un aperçu de cette aventure qui s’annonce fort intéressante.

    Soyez du rendez-vous!


    Un commentaire  |  Commenter cet article

     

    Jeudi 2 février 2017 | Mise en ligne à 10h34 | Commenter Commentaires (4)

    Patagonia veut acheter vos vieux vêtements

    Photo Patagonia.com

    Photo Patagonia.com

    Décidément, le fabricant californien Patagonia ne fait rien comme les autres.

    Meneur au chapitre des initiatives environne-
    mentales chez les manufacturier de vêtements de plein air, Patagonia a décidé depuis 2011 de mettre un frein à la surconsommation.

    Voilà donc qu’après le projet Worn Wear (2013) qui permettait de redonner vie à de vieux vêtements abimés grâce aux talents d’une équipe mobile d’artisans couturiers, l’entreprise proposera bientôt le rachat des vêtements que sa clientèle ne porte plus.

    Dès cet été, une plateforme en ligne permettra en effet la vente de vêtements usagés, récupérés des consommateurs et revendus par Patagonia.

    Pour s’approvisionner, le géant californien rachètera pour la moitié de la valeur de revente les vêtements Patagonia que vous ne voulez plus.

    Les vêtements seront lavés grâce à de nouvelles machines qui utilisent une technologie sans eau, et remis en état selon les besoins.

    Patagonia aura d’abord des points de dépôt dans ses boutiques.

    Selon l’entreprise, c’est encore une preuve sans équivoque de la grande durabilité de ses produits.

    Car autrement, cette façon de faire serait tout simplement impensable.

    Voilà une excellente nouvelle pour l’environnement!


    Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article

     

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2017
    D L Ma Me J V S
    « jan    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728  
  • Archives