Vincent Marissal

Vincent Marissal - Auteur
  • Vincent Marissal couvre la politique depuis plus de 15 ans, sur les collines parlementaires à Québec et à Ottawa, dans le reste du Canada et même à l'étranger.

    Suivez le compte Twitter de Vincent Marissal: @vmarissal

  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 20 novembre 2012 | Mise en ligne à 19h40 | Commenter Commentaires (26)

    Rendez-vous au printemps…

    596852-nicolas-marceau

    Premier test de survie pour le gouvernement Marois, le tout premier budget Marceau a été déposé aujourd’hui à Québec.

    Drôle de budget, qui n’en est pas vraiment un, et qui est, selon l’aveu de son propre auteur, incomplet. Le ministre Marceau a, en effet, reconnu qu’il a manqué de temps pour inclure dans son budget certains engagements de son parti, dont un nouveau régime de droits miniers.

    Mais pourquoi, alors, avoir précipité l’adoption de ce premier budget en novembre, plutôt qu’en mars ou avril, comme on le fait habituellement?

    Officiellement, pour faire le point sur les finances publiques et rassurer les agences de notation financière. Officieusement, pour prendre les partis de l’opposition, en particulier les libéraux qui n’ont pas de chef, de cours.

    Même si ce budget est plus un brouillon qu’un plan , même s’il est incomplet, même s’il escamote plusieurs engagements électoraux (voir ici, le très bon résumé de mon collègue Alec Castonguay) même s’il déplaît aux libéraux, ceux-ci le laisseront passer.

    Pas le choix. On ne replonge pas le Québec en élections moins de 100 jours après le scrutin précédent.

    Les libéraux (et les autres partis) auront d’autres occasions, sous peu. Comme d’habitude, ce budget sera suivi d’un projet de loi omnibus contenant les mesures non-fiscales devant être votées quelque part au printemps prochain.

    Même s’il s’agit de mesures non-fiscales, les partis de l’opposition pourront se servir, s’ils le souhaitent, de ce prétexte pour mettre au vote une motion de non-confiance…

    Rendez-vous au printemps, donc…


    • pas sûr au printemps,premièrement c’est un bon budget dans les circonstances et ce printemps les libéraux seront au beau milieu de la commission charbonneau…….s’il ne veulent pas vivre le même purgatoire que leurs cousins fédéraux devraient se changer en plantes vertes pour un bon 18 mois…..

    • Quelle platitude.

      Scénario déjà écrit…

      Le gouvernement précédent a laissé un trou imprévu dans les finances publiques, blablabla… à cause de ce manque à gagner, nous ne pourrons pas tenir toutes nos promesses, blablabla… nous n’augmenterons pas les impôts, blablabla… mais nous augmenterons donc TOUTES les tarifications et en ajouterons de nouvelles, blablabla… ce qui aura pour effet de vous en laisser moins dans les poches à la fin de l’année.

      Évidemment, on ne colmate pas le trou béant des paradis fiscaux, on n’empêche pas l’évasion fiscale légale des corporations, on n’augmente pas la charge fiscale des banques et du secteur financier et on ne taxe pas le capital.

      Bref, c’est encore le «poisson de citoyen» qui passe au tordeur.

      Selon les estimés les plus conservateurs, 20 000 milliards de dollars sont présentement cachés dans les paradis fiscaux, à l’abri du fisc, pendant que nos complices de gouvernements, la larme à l’oeil et la main sur le coeur, nous implorent au sacrifice et à l’austérité…

      Ce qui me console, c’est que tout cette belle magouille financière est calculée par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) pour devoir s’écrouler vers les années 2030.

      J’espère être encore en vie pour les voir s’éfouerrer et devoir manger leurs petits papiers et leurs lingots d’or sans valeur.

      Pouah!

    • @bernie60,

      vous prenez pour acquis que les Libéraux seront trouvés coupables de quelque chose à la Commission d’enquête sur l’industrie de la construction. Jusqu’à maintenant il n’y a rien qui laisse supposer une telle chose. Même les liens directs avec les élus municipaux à Montréal n’ont pas encore été démontrés. Il n’y a que des allégations. Gérald Tremblay n’a jamais été dans la mire de l’UPAC. Nous avons appris cette semaine que c’est sous Pierre Bourque que la corruption s’est mise à fleurir, et à cette époque c’était le PQ qui était au pouvoir. Je ne parierais pas là-dessus que le PLQ subira le même sort que le PLC.

      Ce qui plombera les Libéraux au printemps c’est beaucoup plus le fait qu’ils ne semblent pas avoir un candidat à la chefferie qui ait suffisamment de stature et de charisme.

    • Probablement le budget préparé par le gouvernement le plus menteur et le plus hypocrite de l’histoire du Québec!

      Honte sur vous, les Péquistes.

    • À quoi pouvait-on s’attendre avec un budget sur fond de crise économique et fiscale mondiale. Tant que les banquiers et les spéculateurs vont mener le bal et que la majeure partie de la richesse créée ira engraisser les paradis fiscaux en contournant une juste imposition des gouvernements, on aura ce genre de budget.

      La sortie de crise ne se ferait qu’en augmentant l’impôt sur les hauts revenus, en restaurant la fiscalité par des politiques fiscales appropriées et en augmentant les salaires pour contrer les inégalités qui mettent en danger toute l’économie avec l’endettement des ménages.

      Tant qu’il y aura de la place on va continuer de presser la classe moyenne. Quand il ‘y en aura plus et on le voit aujourd’hui en Europe les gens prendront la rue et forceront une solution comme ils l’ont fait en Islande en mettant les voleurs en prison et en les chassant du gouvernement et en refusant de payer la dette inique.

    • @gengis

      C’est certain que les libéraux qui voulaient augmenter l’électricité de 20%,qui ont augmenter les permis de conduire de 100% et mis a feu et a sang le Québec avec des augmentations des frais de scolarité de plus de 100% et qui se font financer caisse électorale par la pègre lors de leur cocktail et petit déjeuner de financement ne seront pas content.

      Ils déchirent leur chemises pour l’indexation sur certain tarifs alors qu’ils augmentaient les tarifs sur a peu pres tout de 20 a 100% et plus .

      L’ilot Voyageur ,le monument en décripitude de la bonne administration des libéraux 350 millions

      150 millions versé chaque année a Trans Canada Energy de Calgary depuis 2009 pour garder leur usine fermer: cout total jusqu’en 2020 …2.8 milliards pour ne pas produire un seul kw d’énergie.

      C’est payant d’etre un libéral avec nos taxes .

      Les programmes d’infrastructures avec lesquelles les p’tit maire libéraux se sont payer du bon temps avec les enveloppes brunes.

      Les bouquets de fleurs de Lino a Nathalie Petmandeau ,les voyages ,le grand luxe,les enveloppes brunes a profusion ,les garderies réservés aux membres donateurs de la caisse de Tony ,les coffres fort qui ne ferment plus tellement la maffia est généreuse pour les maires libéraux et leur caisse électorale

      Honte a la crapulerie libéraste

      On est riche chez les libéraux avec l’argent des contribuables

    • Tout le monde doit faire sa part,les riches les pauvres les vieux, les compagnies(un peu moins) sauf les étudiants….pourquoi ?

    • Bonjour,

      Avec ce budget, nous pouvons constater que dans ce Québec pétrifié et endetté par dessus la tronche que le Parti Québécois pousse son Conservatisme à l’extrême limite et ce, même en étant plus Conservateurs que les Torys d’Ottawa. Avec toutefois un bémol que les nationalistes québécois font encore la démonstration d’être des quêteux montés à joual car Ottawa viendra combler les trous par la péréquation Canadienne afin que le Québec continue d’avoir de l’allure comme province du Canada.

      Finalement, un budget qui fait encore la démonstration à une gang de péquistes médusés qui se sont encore fait avoir par le FLASHER à GAUCHE en campagne électorale pour mystifier les disciples de la foutue Cause pour ensuite tourner plus à DRETTE que le Parti Libéral dans la langue de Bergeron, Tremblay et CIE……….. Merci beaucoup, Erwan Basque.

    • Peu importe qui fait le budget , peu importe qui est au pouvoir… ca changera rien , nos elus sont tous des opportunistes , ils sont tous des magouilleurs qui n’en ont que pour leur survi.

      Le PQ depose son budget seulement pour prendre les autres partis par surprise , meme si un budget est habituellement amené seulement au printemps , le PQ a decider de presenté un budget incomplet quand meme.

      Ils ont fait un cadeau aux etudiants juste pour avoir la paix.

      La politique Quebecoise n’est qu’un ramassis de promesse en l’air et de campagne de charme , ils veulent tous etre les plus populaires , au diable ce qui est bien pour la societée. Vous me trouverez bien negatif et cynique mais malheureusement c’est la triste realitée. A quand cette nouvelle vague de politicien engagés et soucieux de leur province ? Aura t’on une autre generation de politicien honnete et qui ne cherche pas seulement a etre populaire mais qui cherche des vrais solutions ?

      J’aimais la politique… dommage.

    • Ce budget me satisfait en partie car actuellement et pour longtemps, le Québec n’a pour ainsi aucune marge de manoeuvre: les factures fixes telles santé et éducation grugent beaucoup.

      Le développement économique ne se fera certainement pas sous cette administration qui a des ténors (Ouellette et Breton) qui sont vendus à l’écologie pure et dure. On a même dû dans ce budget faire une manoeuvre de recul stratégique vis-à-vis des minières qui les voient venir avec leurs gros sabots. Investissez, investissez et quand vous aurez le bras pris dans le “tordeur” on vous taxera plus qu’ailleurs. Pas certain que les minières (capital de risque… on ne sait pas toujours ce qu’on trouvera) entrent dans la cage à homards.

      Quant aux étudiants et aux artistes, ils sont chouchoutés. Voilà pourquoi ce budget ne me satisfait pas entièrement. Les étudiants seront à peu près les seuls qu’on ne met pas à contribution et pourtant ils sont ceux qui toucheront les plus gros salaires au sortir de l’université. J’ai toujours cru (j’en suis un universitaire) que c’était un investissement qu’on faisait lorsqu’on empruntait pour faire des études. Maintenant avec le gel qui n’en est pas un car en plus on conserve les améliorations consenties par les libéraux pour que les moins bien nantis ne subissent pas vraiment la hausse. Donc, si vous êtes d’une famille aisée vous avez gagné le pactole: pas de hausse de frais de scolarité. C’est ce que j’appelle se tirer dans le pied. On viendra de l’est et de l’ouest pour venir faire des études au Québec pour repartir vers leurs provinces respectives. Quelle aubaine! Se faire instruire par les contribuables du Québec.

    • Comme disait votre collègue : “tout ça pour ça…”

    • Excepté la hausse de 2% des tarifs d’électricité, les Québécois s’en sortent très bien.

      Il faut boire en énorme quantité pour être affecté par une hausse de la taxe sur l’alcool.

      Pour ce qui est des cigarettes, nos paquets demeurent 4$ moins chers qu’en Ontario, qui pourtant ont aussi des problèmes de contrebandes. D’ailleurs, celle-ci était en diminution dans les dernières années, ce qui permet au gouvernement d’augmenter légèrement la taxe sur le tabac.

      Pour ma part, je suis déçu qu’il n’est rien à propos des redevances minières, mais je conçois qu’une telle politique fiscale ne se fait pas en claquant les doigts. Cela prend plusieurs mois.

      Par contre, le gouvernement a manqué de courage en refusant de réorienter la Caisse de dépôt vers son objectif initial, soit le développement économique du Québec. Cette politique aurait très peu affecté les finances publiques et ne mettaient pas en péril l’atteinte du déficit zéro.

      Mais le PQ semble garder promesse sur plusieurs points: soins à domicile, élargissement du réseau de CPE, enveloppe de 500 millions pour la Banque économique du Québec, nouveau guichet unique créer par le gouvernement péquiste.

      Le budget à la culture n’est pas coupé, le contraire aurait été inacceptable de la part d’un gouvernement qui se dit souverainiste. Les budgets à l’éducation, la santé et la famille sont augmentés.

      Les grosses coupures se feront surtout chez Hydro-Québec, ceci n’affectera pas la qualité des services aux citoyens.

      Un budget sans saveur, mais rigoureux. Les Péquistes et solidaires seront déçus du manque d’ambition, malgré que les dégâts sont minimes. Les Caquistes et Libéraux se réjouiront de la rigueur du gouvernement. La pire critique qu’ils ont réussi à trouver est que le budget est «incomplet». Traduction: Le budget est parfait pour nous, on s’est pas sur quoi chialer alors on invente un défaut vague et insignifiant (un budget sera toujours incomplet, surtout lorsqu’on exige une austérité).

      C’est aux Caquistes que ce budget fait le plus mal. Le gouvernement Marois s’était déjà emparé du thème de l’intégrité qui avait permis à Legault de se propulser au-dessus de la barre des 25%. Maintenant, avec ce grand ménage des finances publiques, la CAQ vient de perdre tout son originalité.

      Il doit avoir pas mal de Caquistes aujourd’hui qui se disent que tout ce qui a été dit sur Marois était mensonger et exagérer. Le PQ semble en mesure d’établir sa politique social-démocrate (à petit pas: CPE, gels et faibles indexations, consultation en vue d’augmenter les redevances minières, fin de Gentilly-II, banque économique du Québec), tout en étant rigoureux dans les finances publiques.

      J’espère que le PQ gagnera en audace et se rapprochera de ses engagements au cours des prochains mois. Il vient de mettre dans sa petite poche la CAQ, les Libéraux, le Conseil du patronat sans trop se mettre à dos son base électorale social-démocrate et indépendantiste et les syndicats.

      Le lynchage envers le PQ de la part de l’opposition et de La Presse devrait diminuer. (André Pratte semble être tombé en amour avec le nouveau gouvernement)

    • @Vincent Marissal

      Tout le monde semble s’offusquer que le PQ ait renié ses engagements électoraux. Voulez-vous bien me dire pourquoi? Tout d’abord, en temps normal, un gouvernement à 4-5 ans pour réaliser ses engagements. Pourquoi tous les analystes tutti quanti s’attendent à les voir se réaliser dans la première année?

      Bon, ici, nous ne sommes pas en temps normal, nous sommes en contexte de gouvernement minoritaire. En langage clair, minorité égale temporaire. Le PQ a énoncé ses engagements, ses promesses. Il a essayé d’en tenir quelques-unes (abolition de la taxe santé), mais a du reculer suite au tollé soulevé par la façon qu’il a proposé de récupérer l’argent.

      Suis-je anormal de croire qu’un parti politique ne peut respecter TOUS ses engagment énoncés en campagne électorale? Suis-je tou aussi anormal de comprendre qu’un gouvernement minoritaire doit faire des consessions s’il veut rester au pouvoir plus que 100 jours.

    • @llavoie82

      ben oui on s’offusque , pcq nous on peut pas revenir sur notr decision et les destituer , ca sert a quoi d’avoir des elections et de voter si de toute facon tout leur blah blah n’est que du vent qu’ils peuvent renier tout en gardant leur avantages et privileges de roitelet , est-ce que je peut renier ma declaration d’impot aussi ? ce beau p’tit monde est suppose etre la creme de la societe , ceux qui contrairement a la moyenne devraient faire avancer la societee , pas des petits minables qui une fois en place peuvent renier tout ce qui les a mis en place en premier lieu , c’est simple si eux ne sont pas responsables , je ne vois pas pourquoi je devrais l’etre .

    • @vrouvroum

      tapez donc “gaspesia” sur google et informez-vous. Les Libéraux n’ont pas le monopole de la mauvaise gestion.

    • Ce budget était inutile et prématuré. Il a été concoté par le ministère des Finances beaucoup plus que par le ministre. Il visait à rassurer les investisseurs après avoir foutu un coup de pied dans la ruche pendant les deux premières semaines grâces aux déclarations publiques des ministres de l’Environnement et des Ressources naturelles. Deux irresponsables qui ne devraient pas être à la tête de ministères.

      Le PQ a renié ses engagements? Avait-il le choix? Des engagements, c’est bien beau quand tu es un gouvernement majoritaire, autrement, il faut composer avec le statut de gouvernement minoritaire. La population n’a jamais voulu que le PQ respecte ses engagements, autrement ils auraient donné un mandat majoritaire au PQ. Cela aura pris du temps à Mme Marois de le comprendre, mais j’espère qu’elle a assimilé la leçon.

    • On pouvait s’attendre à mieux du budget. On ne s’étonnera pas du cynisme qui atteint
      bon nombre de citoyens, vous en conviendrez.

      A part la question de la souveraineté, les libéraux st les péquistes se ressemblent drôlement. Les seuls bons points du P.Q. jusqu’à maintenant, c’est la fermeture de la la centrale Gentilly et la fin de la grève étudiante. Sur ce dernier point, le droit de grève pour les étudiants serait le pire des scénarios, à mon avis.

      Cette volte-face du P.Q. vis-à-vis de ses promesses est une coutume.
      C’est sans doute une des causes profondes de la désaffection de bon nombre de ses anciens sympathisants qui n’ont plus ia foi en ce parti brouillon . D’autres vont suivre surement.
      Car s’il réussit à satisfaire les chambres de commerce et les marchés, il oublie l’ensemble de ses
      électeurs.

    • @jeanbaril,

      la fermeture de Gentilly-2 un bon point? Le coût de l’électricité de Gentilly-2 après réfection et incluant le démantèlement après une période d’opération de 30 ans se chiffrait à 8,3¢/kWh ou 9,4¢/kWh en incluant le profit de HQ. Et dans ce cas, Gentilly-2 appartient à HQ et est un actif des Québécois. La plupart des fournisseurs pour la réfection sont Québécois et les investissements seraient demeurés au Québec.

      L’éolien en contre partie coûte 12,5¢/kWh à HQ et les parcs sont des propriétés privées qui n’appartiennent pas à HQ. C’est donc dire que les parcs éoliens sont un moyen légal de siphonner les profits de HQ dans les poches de producteurs privés parce que l’électricité produite coûte deux fois plus cher que le prix que HQ la revend. C’est une perte sèche récurrente d’au moins 1 milliard de dollars annuellement avec les nouveaux parcs (4 000 MW). Les profits de la fabrication des éoliennes vont dans les poches des compagnies allemandes principaux fournisseurs.

      Avec la fermeture de Gentilly-2, le gouvernement Marois ouvrira la centrale au gaz adjacente faisant augmenter de 2% les gaz à effet de serre du Québec. Vous vous souvenez comment les Québécois ont milité pour contrer l’ouverture de la centrale au gaz du Suroît? Et bien, le PQ nous refile l’équivalent et il semblerait que tout le monde applaudisse. Il semblerait qu’une bonne partie de la population dort au gaz. La moitié des frais d’opération de la centrale sont des achats de gaz naturel, cet argent quitte le Québec pour s’en aller dans les poches des Albertains.

      Alors, quand vous dites que Gentilly-2 est un bon coup. Pourriez-vous expliquer en quoi c’est un bon coup?

      Financièrement, il aurait été beaucoup plus profitable d’annuler la construction des parcs éoliens et enrichir les Albertains n’est pas particulièrement brillant.

      Environnementalement parlant, c’est un mauvais calcul, nous augmenterons nos émissions de GES alors que même la Banque mondiale sonne l’alarme.

    • Je ne suis pas péquiste et je ne voterai jamais PQ, parce que je suis fédéraliste.

      Mais je dois admettre que ce budget n’est pas mauvais, dans le sens qu’il prône des mesures d’austérité bien nécessaires pour redresser les finances publiques.

      Ce budget démontre que le PQ est à gauche dans l’pposition et en campagne électorale, mais qu’il est plus à droite que les Libéraux lorsqu’il se retrouve dans la réalité de la gouvernance.

      Le PQ a le courage et le mérite de mettre de côté ses convictions pour composer avec la réalité.

      Amen !

    • «Pas le choix, on ne replonge le Québec en élection à moins de 100 jours après le scrutin précédent». Et pourquoi donc ne pas redemander aux électeurs leur opinion sur le gouvernement fraîchement élu? Je sais, les libéraux n’ont pas de chef et les caquistes sont trop jeunes. La stratégie péquiste de déposer un budget en novembre n’avait pour but que d’éviter une défaite solide au printemps. Ce n’est pas un budget dites-vous, à tout le moins, il est incomplet. Alors pourquoi ne pas se donner un gouvernement qui pourrait faire un budget complet, d’autant plus qu’une forte majorité de québecois n’ont pas voté pour ça. Ce qu’il faut retenir des derniers jours, c’est que le PQ tente d’accrocher toutes les bouées possibles pour se maintenir en poste, car son programme n’attire pas assez de d’électeurs. Le PQ fait de la politique des années 1980, le peuple ,lui, est en 2012. Nous avons tous compris que faire garder son enfant pour 7$ par jour ne réflète en rien les coûts réels de ce service. Nous savons aussi que les redevances attendues des minières n’est pas plus réaliste, et ce ne sont sûrement pas Martine Ouellet ou Daniel Breton qui protègeront ce que l’exploitation des ressources pourrait rapporter. Les péquistes n’ont rien fait pour augementer les revenus, ils n’ont rien fait pour réduire les dépenses, ils ont taxé les riches, la classe moyenne, les banques, et ont, insulte suprême, laissé la dette augmenter, en envoyant, notamment, les coûts de la fermeture de Gentilly sur la dette. Et, pas le choix, on les regarde continuer à déstabiliser l’économie du Québec. Sortons les de là dès que possible.

    • Un extrait de l’éditorial d’André Pratte :”Quand une société n’est pas assez riche pour héberger et soigner correctement ses personnes âgées, elle ne se paie pas des luxes comme le gel du tarif des garderies et des droits de scolarité universitaires”. Je ne suis pas souvent d’accord avec ses analyses mais j’approuve les propos cités ci-haut.

    • @balos “on les regarde continuer à déstabiliser l’économie du Québec”. Pour le moment, je m’inquiète beaucoup plus de ceci: “le Fonds monétaire international (FMI) estime que la dette publique des Etats-Unis devrait atteindre 100% du PIB à la fin de l’année, 105% en 2012, et continuer de progresser jusqu’à 115% en 2016″. 103% en date du 12 septembre de cette année (Le Monde).
      http://www.rts.ch/info/economie/3589645-la-dette-americaine-depasse-un-seuil-symbolique.html

    • @Vroum-vroum et autres pourfendeurs du tout nouveau gouvernement.

      Vous ramenez sur le tapis «l’affaire de la Gaspésia” et vous nous suggérez
      de lire le compte rendu sur Google. Ce que j’ai fait.
      Donc, Wikipédia nous apprend, entres autres, que n’eut été des syndicats qui ont fait
      monter les prix d’une façon expansionnelle qui, avec l’aide, sous la couverture
      de ce cher parti libéral, qui avait décider de faire l’élection de 2003 sur le dos des
      travailleurs régionaux (ainsi que sur les diffusions des villes de l’île de Montréal, qu’il
      regrettera aussitôt élu mais dont l’ego surdimensionné de Jean Charest ne se serait
      jamais réalisée).
      Comme on peut le constater, les déçus libéraux ne reculent devant aucune faussetés
      pour tenter de donner mauvaise presse au gouvernement minoritaire qui, le printemps
      prochain pourrait bien devenir majoritaire, la commission de Madame Charbonneau aidant.

      Voilà pour mes «petits amis d’en haut»

      Réjean Grenier

    • @grenieremeri,

      je suis allé lire Wikipedia et je dois dire que rien dans l’article ne soutiens vos affirmations sur la responsabilité des Libéraux dans ce fiasco financier. Je pense que ce n’est pas pour rien que le PQ est allé dans l’opposition pendant neuf ans et qu’il a même été seconde opposition derrière l’ADQ un certain temps.

    • En fait, on pourrait même se rappeler qu’à l’époque de Landry. Il voulait investir 2 milliards de dollars des contribuables dans un fabricant de composantes électroniques asiatique pour installer une usine au Québec alors que peu de temps après ce fabricant s’est retrouvé dans de sérieuses difficultés financières dans un marché saturé. Il voulait créer de toutes pièces une industrie de la micro-électronique au Québec. Si son idée s’était concrétisée, le fiasco de la Gaspésia aurait passé pratiquement inaperçu à côté de ça.

      On pourrait aussi songer à la cité du commerce électronique, voie royale par laquelle des centaines de millions de dollars des contribuables sont allés inutilement dans les poches de CGI, IBM, EDI et les autres. Nous avons financé pendant 10 ans des salaires à hauteur de 15 000$/emploi prétextant qu’il s’agissait de nouveaux emplois alors que dans de nombreux cas il ne s’agissait que d’emplois transférés d’un employeur à un autre résultat de l’impartition des services informatiques.

      En 2003, la population s’est prononcée sur le bilan du gouvernement Landry.

    • @dcsavard En 2003, la population s’est prononcée sur le bilan du gouvernement Landry

      En 2012, la population s’est prononcée sur le bilan du gouvernement Charest

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité