Vincent Marissal

Vincent Marissal - Auteur
  • Vincent Marissal couvre la politique depuis plus de 15 ans, sur les collines parlementaires à Québec et à Ottawa, dans le reste du Canada et même à l'étranger.

    Suivez le compte Twitter de Vincent Marissal: @vmarissal

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 16 novembre 2012 | Mise en ligne à 10h31 | Commenter Commentaires (45)

    Allocations de départ: précision

    Photo: TVA Nouvelles

    Photo: TVA Nouvelles

    J’ai écrit, il y a quelques jours dans La Presse, que les maires démissionnaires Gérald Tremblay et Gilles Vaillancourt auront droit à des généreuses allocations de départ totalisant, respectivement, 160 000 $ et 225 000 $.

    En fait, c’est plus que cela.

    L’information obtenue auprès du ministère des Affaires municipales indiquait qu’un maire battu ou démissionnaire avait droit à une allocation de départ équivalent à deux semaines de salaire par année de service et à une allocation de transition pouvant atteindre un maximum de huit mois de salaire. En réalité, la loi a été amendée et l’allocation de transition peut maintenant atteindre l’équivalent de 12 mois de salaire, selon les années de service des ex-maires.

    Pour MM. Tremblay et Vaillancourt, il faut donc ajouter, pour chacun, environ 50 000 $, soit 210 000 $ pour le premier et 275 000 $ pour le second. Près d’un demi million pour nos deux nouveaux retraités!

    Pas mal, tout de même, pour deux maires partis dans le déshonneur le plus complet.

    Bof, de toute façon, les affaires municipales, tout le monde s’en fout…


    • M. Marissal

      Sans oublier leurs pensions payées par les contribuables de la province (voir loi sur les pensions de élus municipaux)

      Et je m’en voudrais de passer sous silence, la pension d’ancien député/ministre au provincial de M. Tremblay.

      Qui a dit donc, que la politique n’était pas payante.

      G. Duquette

    • Si Vaillancourt est accusé au criminel,ce qui semble très probable,il devrait remboursé tous les montants recus à son départ. Mais au Québec on est gentil avec tout le monde,surtout ceux qui nous fourrent.

    • C’est rendu triste

      On se fait laver quoi qu’il arrive.

      Ou est Batman ? Je crois que seul lui pourrait regler nos probleme.

    • Si une fois reconnu coupable Vaillancourt reçoit sa pension et peut garder les centaines de milliers de dollars reçu en “prime de départ” on démontrera encore une fois qu’au Québec le crime paie…

    • Vous pouvez être certain que nos excellents politiciens provinciaux ne toucheront pas aux avantages de retraite mirobolants des élus municipaux, même ceux qui nous fraudent. Pourquoi? Parce que nos chers politiciens ont bien trop peur que, dans la foulée, ils perdent leurs propres avantages de retraite mirobolants et allocations de départ, de réinsertion, etc. etc.

      Pourquoi pensez-vous que nos politiciens se foutent éperdument de la dette du Québec qui nous menace tous? Parce qu’ils sont invincibles avec leurs pensions à vie. Du moins, ils le croient.

      C’est d’ailleurs pour le même genre de raison que nos intrépides politiciens ne sont absolument pas concernés par les temps d’attente criminels dans le système de santé: ils ne sont pas concernés, car ils ont l’accès VIP, ils passent avant vous, vous ne les voyez même pas.

      Vivement la révolution (ou la décote)!

    • N’importe quel salarié dont on met fin au contrat de travail sans motif sérieux a droit à ce genre de préavis. Ce qui fait jurisprudence habituellement, c’est environ 1 mois de salaire par année de service jusqu’à concurrence d’environ 12 mois tout dépendemment des conditions.

      Lorsqu’on est maire d’une ville comme Montréal, il est donc normal que le montant versé soit plus élevé (c’est le maire, tout de même) et à ce que je sache, ni l’un ni l’autre n’a été accusé de rien (et encore moins reconnu coupable!!).

      Où avez-vous donc mis votre respect?

    • En fait quelqu’un qui n’a pas voté aux dernières élections municipales ne devrait pas avoir le droit de se plaindre. Cette personne n’a que ce qu’elle mérite comme la plupart des Montréalais. La prochaine fois occupez vous de vos affaires! Sinon, il y en a qui vont le faire pour vous.

    • bob_le_moche

      Si je suis votre logique il est donc totalement injustifiable de suspendre sans salaire des employés de la ville en charge de surveillance de chantier, de chargé de projet… et on les laisse donner des contrats jusqu’à ce qu’on aie des preuves irréfutables(pourquoi ne pas aller à l’émission enquête pour recevoir ses pots-de-vin, ce serait plus simple…) ne viennent convaincre tout le monde de leurs implications…

      Le respect vous dites… pensez-vous un instant que le maire de Laval aie une vague idée de ce que c’est.

    • pierrehd

      Depuis que j’en ai le droit, je me suis fait un devoir d’aller voter.
      Jamais je n’ai voté libéral et pourtant d’autres ont décidé qu’ils seraient au pouvoir pour 9 ans, les dernières fois.
      Pourtant je me suis occupé de mes affaires.

      Comment ce fait-il, qu’aujourd’hui, avec la dette qu’ils nous ont laissé, je suis personnellement responsable de rembourser. Ai-je un recours…

      La démocratie permet de participer à la vie politique en se taisant…

    • @BOB_le_moche, vous quand vous ne comprenez rien, est ce que c’est naturel, ou vous faites exprès ??
      Lisez ceci, à haute voix si nécessaire: personne n’a pas mis fin à leur emploi ! ils ont démissionné. Je vous met au défi de démissionner vous aussi pour voir quelle sera votre compensation. A moins d’être, tout comme eux, un politicien sourd-aveugle-muet-retardé, ou véreux.

    • c’est vraiment une grosse arnaque. Ils nous volent, démissionnent quand ils sont découverts, et en plus il faut payer pour leur départ?! Ils ont démissionné, ils ne devraient avoir rien du tout, c’est leur décision de partir!

      N’importe quel salarié qui décide personnellement de mettre fin à son contrat de travail n’a pas droit à ce genre de parachute doré.

      Mais comme c’est les contribuables qui paient, c’est normal que les élus se votent des packages mirobolants, n’existant pas au privé.

      B Plante

    • @trash

      Ce n’est pas ce que j’ai dit du tout.

      Je dis seulement que cette allocation de départ lui est due en vertu de la loi et que jusqu’à preuve du contraire, ils ne sont coupables de rien. En prenant les faits en contexte, ces primes de départ ne sont pas du tout démesurées compte tenu des fonctions que ces 2 hommes ont exercé durant si longtemps.

      Ce que je déplore, c’est que l’on nous pitche des chiffres comme ça juste pour attiser le dégoût de la population. Croyez-moi, ce que l’on voit m’exaspère autant que vous, mais comme nous sommes dans une société de droit, il est de mise de se comporter comme des êtres civilisés. Ceci dit, j’ai bonne foi que la justice saura punir ceux qui le méritent…

    • @romanianhero

      Ce que j’ai voulu démontrer, c’est que le montant versé l’est en fonction du salaire.

    • bob le moche
      Croyez-moi, ce que l’on voit m’exaspère autant que vous, mais comme nous sommes dans une société de droit, il est de mise de se comporter comme des êtres civilisés.

      Vrai, nous sommes dans une société de droit. Des droit de tous. Les miens comme les vôtres. Et comme toutes personnes civilisées, si j’ai beaucoup d’obligations, rien ne m’oblige par contre à accepter de me faire voler, n i à prendre des moyens pour empêcher de me faire voler.

      On devrait tout au moins, donner les montants prévus comme allocations de départ, après que la personne qui en bénéficie aie remboursée tout ce qu’elle doit… ou pourrait devoir.

      Imaginez 3% de tous les contrats donnés, depuis plus de 30 ans à Laval… bin non soyons civilisé!!!!

    • c est décidé je me présente aux prochaines élections

    • @bob_le_moche

      Montant en fonction su salaire ou d’un paquet gomme, on s’en moque. Ils ont DÉMISSIONNÉ volontairement de leur poste.
      Dans notre société de droit, un employé qui démissionne de son poste n’a AUCUN droit….sauf les élus et les hauts fonctionnaires. Il me semble que c’est clair.

    • BOB, c’est sûr que c’est en fonction du salaire, mais, seulement un groupuscule de privilégiés peux se négocier ce genre de privilège: les VP et + dans le privé ET les m…its politiciens. Le ”peuple”, Tough Luck !!! si tu démissionne parce que ton patron est un despote, ou ta vie est misérable à cet endroit, tu n’as même pas droit à l’assurance emploi pour laquelle tu contribue depuis 25 ans dans mon cas. C’est là l’injustice flagrante. Et le pire, le vp qui part avec 2 ou 3 ans de salaire ne me fait pas un pli, ça ne sort pas de ma poche, mais les politiciens, dans leurs cas, sa sort de ma poche a 100%. C’est pour ça que je les détestent avec passion, tous et en égale mesure, comme ça je ne suis pas raciste.

    • Ces primes de départ sont complètement ridicules. Avec le peu de conscience que les gens ont de nos jours, ils se fouttent de tout, empochent, causent des élections qui coiûtent une fortune et s’en vont avec le grand sourire. Cela devrait être banni. Tout pour rendre le peuple en beau maudit… et ne pas prendre leurs responsabilités. Cette loi devrait être revue et ÇA PRESSE!!!
      mais on sait bien ce n’est pas les péquistes qui vont voté contre car la plupart sont là justement pour aller se chercher de la grosse monnaie…

    • Rappelons-nous également les primes de départs et de réinsertions des ministres Québecois, qui revenaient après 1 an ou 2 avec le même emplois ou similaire , ceux-ci effectuant «un retour». Assurément le système de prime sans balises -d’exceptions- , est à revoir.

      alain lecompte
      candidat 2013 Mouvement lavallois

    • J’espère que nous avons tous reçu un électrochoc salutaire depuis la révélation de certains scandales municipaux! Il est temps que les citoyens s’impliquent à ce niveau-là. Mais l’impuissance face à ces primes de départ dégoûtantes, comment la surmonter??? Ce n’est certainement pas le gouvernement qui fera le ménage là-dedans: aucun politicien n’a intérêt à changer les choses. Alors on fait quoi? On continue à être surtaxés et à se résigner à entendre parler de déficit pendant que le gaspillage n’en finit plus? Ça devient révoltant tout ça…

    • @trash
      Bien d’accord, comme vous pouvez le constater, la justice populaire a parlé et il est rentré dans ses terres la queue entre les jambes. Une grande humiliation pour un homme qui fut maire de sa ville pendant aussi longtemps car l’histoire ne se souviendra que des enveloppes brunes. Pire encore, il semble que des accusations criminelles pourraient être éventuellement portées à son endroit. Advenant sa culpabilité, je serai à vos côtés pour lui chanter na na na hé hé hé goodbye ;).

      @romanianhero
      Je peux comprendre votre frustration mais dans les fait, mais il ne faut pas oublier que lorsqu’on est maire ou VP dans une firme privé, nous avons beaucoup plus de responsabilités et nous sommes imputables d’à peu près tout ce qui se passe en dessous de nous comme vous pouvez le constater.

      Hélas comme citoyens nous cherchons souvent le messie pour nous représenter. Ce messie a malheureusement accepté l’offre d’une entreprise privée car celle-ci lui garantissait un fond de retraite beaucoup mieux garni que le secteur public en plus d’une existence anonyme (ce qui est un grand vecteur de bonheur).

    • @bob le moche
      Savez-vous faire la différence entre donner sa démission et se faire démettre de ses fonctions sans raison valable?
      Apparemment non, parce que c’est l’argument que vous avancez.

      Je suis désolé, mais si vous donnez votre démission n’importe où, je vous mets au défi de recevoir un mois de salaire par année d’ancienneté!
      De plus, vous êtes bien drôle lorsque vous dites qu’être maire ou VP implique d’être imputable.
      Vous voulez rire de qui?
      Le bon maire Tremblay n’a fait que dire qu’il n’était jamais au courant et au diable la responsabilité de supervision!
      Si le principe de responsabilité s’appliquait, il aurait dû se faire montrer la porte dès les compteurs d’eau ou l’histoire des Faubourgs.

      Personne ne parle de chercher un messie; est-ce trop demander d’avoir quelqu’un qui fait ce pour quoi il est payé, soit veiller à la bonne gouvernance de nos impôts et taxes multiples?

    • @ -alexandre-

      Écoutez, selon moi le problème est qu’on individualise tous les problèmes qu’a connu Montréal en la seule personne de Gérald Tremblay.

      La politique c’est un peu un cycle vicieux. Plus il y a de cynisme et plus les gens se désintéresseront de la chose. Plus les gens sont désintéressés, plus ce genre de magouilles se produisent. Or les journalistes et chroniqueurs jettent de l’huile sur le feu allègrement (ensuite on se plaint que les gens sont cyniques!). Mon point est que bien des choses doivent être changées dans ce système. Toutefois, je ne crois pas que la rémunération soit déficiente.

      Il faut faire bien attention car, pour l’instant il ne s’agit que d’allégations…Dans ce sens Gérald Tremblay en a pris la responsabilité.

    • Scandalisant, mais moins que le parachute doré de Henri-Paul Rousseau après la perte historique de 40 milliards de dollars.

    • Le cas de Henri-Paul Rousseau est le plus honteux que je connaisse.

      Et qui s’en plaint, sauf babelfish.

      Il a joué à la roulette russe avec les économies des québécois et il est récompensé pour cela.

      Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Ah_!_ça_ira

    • @maddy22, ( mais on sait bien ce n’est pas les péquistes qui vont voté contre car la plupart sont là justement pour aller se chercher de la grosse monnaie…)Wow on pourrait en parler longtemps ca m’apparait que M.Tremblay et M. Vaillancourt ce sont deux bons Liberaux et on peut rajouter M. Marcotte aussi et en plus de nos bons dirigeant des 9 dernières années, ils n’ont pas eu de salaire et de primes de départ, Mme.Normandeau, Mme Courchesne,Etc.Faudrait peut être penser avant de d’écrire.

    • Ce qui importe, c’est le hockey. Après tout, il faut couvrir au maximum l’absence de toute nouvelle reliée au hockey. En fait, ce n’est même pas le sport en général ou le hockey qui compte, mais Canadien, comme le rappelle le Sportnographe.

      Serait-ce l’opium du peuple? Price ou Halak?

      Après ça, les autres ont beau jeu… Regardez, un éléphant rose!

    • Selon le Devoir de cette semaine, en 1989 la haute gomme locale de Laval aurait payé la fabuleuse somme de $ 800 000 au maire de l’époque pour que ce dernier cède sa place au futur maire qui allait devenir Gilles Vaillancourt. On y voyait même la photo du bonhomme aujourd’hui à un âge plus que raisonnable.

      Qui dit mieux?

    • Bravo M. Marissal.

      1. Faire parloter vos lecteurs sur un gros $485 000 pendant que Pauline va autoriser des coupes de quelques millions dans la Santé pour compenser les millions qu’elle a donnés aux étudiants. Voilà un bon ordre de priorité.

      2. Jusqu’à présent tous les journalistes ont pris des précautions en rappelant qu’il n’y avait aucune accusation portée à l’encontre des deux maires. Y aurait-il de nouveaux éléments qui nous ont échappé ?

    • @bob le moche
      Il faut pourtant individualiser les problèmes. C’est la base même de la responsabilité.
      C’est beau de parler d’un “système” mais il y aura toujours un “système” et tous les systèmes sont ouverts à des failles si l’humain qui le contrôle est mal intentionné ou insouciant.

      Là où je vous rejoint, c’est lorsque vous dites que la rémunération n’est pas le problème. Je suis d’accord sauf lorsqu’une personne donne sa démission. Cette personne ne devrait recevoir aucune prime de départ.
      De plus, il serait temps qu’un système punitif existe et rétroactivement jusqu’à saisir le fonds de retraite de l’employé pour bris des conditions de son contrat.
      C’est “cute” les témoignages des “repentis” mais c’est assez léger comme punition pour avoir encaissé des centaines de milliers de dollars en commission et qui ont coûté quelques centaines de millions de dollars aux contribuables.

    • Plus ca change,plus c’est pareil, pensez à Verner et Smith nommés sénateurs après avoir été rejetés par leurs commettants.
      Les primes de séparation existe aussi dans le privé, mais je ne suis pas certain qu’elles auraient été versées à ces deux messieurs vue les raisons nébuleuses de leurs départs.
      On se fait baiser sans régir et on tombe sur le dos de nos jeunes qui eux ont au moins ont eues le courage de se révolter et de crier à l’injustice.

    • Non on ne s’en fout pas Monsieur Marissal.

      On ne s’en fout pas du tout. Ne dites pas ça. C’est atroce ; comme si vous tourniez le couteau dans la plaie bien longtemps après que l’adrénaline ait cessé de faire effet !

      Je vote. Je m’informe. Souvent je m’insurge. Souvent je courrielle à mes élus. Mais que puis-je faire de plus, si non, toutes affaires cessantes, me présenter en politique ?

      Je suis écoeuré, Monsieur Marissal, au point de litéralement lancer un mouvement de masse pour que nous cessions tous, pendant un certain temps, le paiment de nos impôts et taxes. Nous pourrions créer un organisme qui reçevrait nos boniments municipaux, provinciaux et fédéraux, et les placerait dans un compte in-trust jusqu’à ce que nos pouvoirs publiques en soient méritants.

      Le robinet ainsi subitement fermé, on peut penser que les situations se règleraient à une vitesse qui nous impressionnerait tous.

      Mais bon.

      Dans l’intervalle je suis écoeuré. Nous sommes écoeuré. Vous êtes écoeuré aussi ; ça transpire entre les lignes de vos articles et chroniques depuis quelques semaines.

      Benoît Duhamel.

    • C’est drôle, le citoyen ordinaire, lui, quand il démissionne, il touche pas une cenne.

      Remarquez, il n’en tient qu’à nous d’exiger les changements de nos politiciens. La commission d’enquête sur la contruction, on l’a voulue et on l’a…finalement eue (malgré le causus libéral qui s’y opposait à l’unanimité: un fait qu’il sera bon de se rappeler aux prochaines élections provinciales).

      Tant qu’on ne demandera que de la médiocrité à nos élus, on aura de la médiocrité.

    • Ouf! À lire tout ça, j’imagine que ce n’est pas rose tous les jours d’être chroniqueur et blogueur…

    • Bonjour,

      Bien sûr, tout le monde le sait, dans cette pauvre société québécoise dont les Pure Laine ont toujours tiré le diable par la queue à deux mains, ça se passe de même afin d’arrondir les fins de mois ainsi que les fins de carrière.

      Finalement, tout comme un vieux proverbe qui court en Italie, trop d’impôt tue l’impôt comme nous disons en italien dans la langue de Guiseppe Verdi…. Au plaisir, John Bull.

    • Le PLQ et l’argent ont toujours fait bon ménage ensemble, Tremblay et Vaillancourt n’y échappent pas. Souvenons-nous de l’exploit de Claude Ryan. A l’époque Claude Ryan avait exigé $ 700 000 s’il se présentait comme chef du parti. Les choses ayant tournées à son désavantage, Claude Ryan un catholique ultra se montra exécrable et ne voulut jamais remettre l’argent en question. Et le Devoir de l’époque continua de croire que Claude Ryan était pure, vierge et sans tache comme un agnelet.

      C. Q. F. D.

    • Dégeulasse la politique…On vol….on détourne des fonds d’argent des citoyens…on magouille avec la mafia et Oupssss on se retire de la politique avec le magot..et une pension à vie….Que demandez de plus… Rien.
      J’ai raté l’coche…c’est ça qui est moche

    • Ces deux messieurs n’ont pas démissionné de leur plein gré. Ils ont été harcelés ce qui les a forcés de partir. Dans de tels cas, n’y aurait-il pas lieu de les dédommager davantage en leur faisant obtenir aussi de l’assurance-chômage? Suffirait d’amender la loi en conséquence. Harper n’y a pas encore pensé.

    • Cher M. Marissal,

      Vous n’aimez pas les commentaires factuels concernant les péquistes ? Si la chaleur de la cuisine vous fait fuir, changer de métier on es pas tous des clientèles de TLEP. Votre censure est irrespectueuse.

      Mme Légger a-t-elle oui ou non été bénéficiaire d’une allocation pour transition pour un montant de 92 000$ alors qu’elle a DÉMISSIONNÉE non contente de l’arrivée du chef Boisclair et elle est retournée en politique avec Pôline Marois quelques temps après . La question que soulève votre article est que le Ministre est révolté. Révolté de quoi au juste? TOUS LES POLITICIENS SE SONT DONNÉS DES PRIVILÈGES DE DÉPART. Que le Ministre commence par les privilèges des membres de l’Assemblée nationale pour l’example.

      Et si ce commentaire censuré par le signataire vous déplaît toujours, je vous recommande un délicieux beaujolais nouveau, c’est sans pareil pour la régularité.

    • En 2003, Claude Blanchet a vu, après 6 ans à l’AMF, sa prime de départ de $43 000,00 se transformer en pension annuelle, à vie, de $87 000,00. (87 000 X 10 ans=$870 000 ). Imagimez ce que se ferait pour quiconque après 30 ans. Certains députés démissionnaires ( Pauline Marois, Nicole Léger ) ont reçu une prime de départ et sont revenus et ils en recevront une autre à chaque départ… Ça c’est une dure secousse à la pureté baptismale dont on se croit exclusivement investi.

    • @johnbull “un vieux proverbe qui court en Italie, trop d’impôt tue l’impôt”. Les italiens sont légendaires pour leur propension à la fraude fiscale. Votre proverbe, comme vous la plupart du temps, ne dit au fond rien.

    • Les allocations de départ ne sont pas calculées au mérite. Elles visent à assurer une transition d’un emploi à l’autre. Il y aurait lieu de modifier la loi pour qu’elles ne soient pas versées, ou qu’elles soient différées, dans certaines circonstances.

    • “les affaires municipales, tout le monde s’en fout…” Ça change, ça change.

    • Bien hâte de voir john bull pédaler dans la choucroute quand certains de ses chéris seront escortés en menottes…

      Et à Ottawa aussi.

    • Un autre grand spécialiste des primes de départ, l’ancien maire de Rosemont la petite patrie: André Lavallé. Fouillez ça, vous allez pleurer.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2010
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité