Vincent Marissal

Archive, juin 2012

Mardi 26 juin 2012 | Mise en ligne à 0h03 | Commenter Commentaires (357)

Ceci n’est pas une pub négative…

Cette pub payée par le Parti libéral n’est pas une pub négative contre le PQ…

Voilà du moins ce que les libéraux, dont le directeur des communications du PLQ, Michel Rochette, et son assistante, Sarah Shirley, se sont évertués à répondre lundi soir sur Twitter…

Ben voyons…

Ce n’est pas une pub négative, c’est un message subliminal pour dépeindre Pauline Marois comme la future première ministre du Québec!

Sans blague…

Dans mon livre à moi, et dans tous ceux que j’ai lus ces dernières années sur la publicité négative (en ce moment, celui-ci) cela correspond en tous points à une pub négative. Une pub efficace, en plus, puisqu’elle ne fait que reprendre un fait exact, sans salir indûment la personne visée, sans lui faire dire ce qu’elle ne dit pas.

Une pub efficace, où on voit effectivement Pauline Marois dans la rue (c’est bien le message des libéraux, non?), frappant maladroitement des couvercles de casseroles, dans une scène où elle n’est pas à son mieux.

Cela rappelle la campagne «Not a leader» des conservateurs de Stephen Harper contre Stéphane Dion, où on voyait l’ex-chef libéral dans une posture ridicule faisant la moue.

La différence entre les pubs négatives des libéraux de Jean Charest et celles des conservateurs de Stephen Harper, c’est que ces derniers assument leurs décisions au lieu d’essayer de se cacher derrière des sophismes et des excuses fallacieuses.

Lire les commentaires (357)  |  Commenter cet article






Vendredi 22 juin 2012 | Mise en ligne à 19h17 | Commenter Commentaires (37)

Appel à l’aide pour Roukie

La petite chienne Roukie, très attendue, rue Saint-Urbain, dans Ahuntsic

La petite chienne Roukie, très attendue, rue Saint-Urbain, dans Ahuntsic

Permettez un usage tout à fait inhabituel de ce blogue, mais l’affaire mérite cet écart.

La gardienne de mes enfants a perdu sa petite chienne, Roukie, qui a pris la poudre d’escampette pour une raison inconnue, il y a une semaine, rue Saint-Urbain. dans Ahuntsic. Elle s’est réfugiée dans l’église Saint-André-Apôtre, recueillie par quelqu’un dans cette église, qui l’a ensuite «donnée» à une dame de Laval. Je sais, cette histoire est étrange, mais les explications données par le type qui a trouvé puis donné Roukie le sont encore plus! En fait, c’est à n’y rien comprendre, mais ce qui est sûr, c’est que la petite chienne est aujourd’hui entre les mains d’une dame, vraisemblablement du quartier Saint-François de Laval, à qui elle n’appartient pas, et que sa vraie famille désespère de la revoir!

Franchement, ça me dépasse qu’on puisse «adopter» comme ça, sans scrupule, un chien qui appartient à une autre famille. C’est pas une plante, c’est un chien! Mais l’important, c’est qu’elle retourne dans sa famille, alors, de grâce, si vous la voyez, contactez-moi: vincent.marissal@lapresse.ca.

Récompense promise.

Merci.

Merci.

Lire les commentaires (37)  |  Commenter cet article






Lundi 18 juin 2012 | Mise en ligne à 11h13 | Commenter Commentaires (164)

Parlons «responsabilité», avec Jean Charest

Je ne sais pas exactement quel message cherchaient à envoyer les stratèges libéraux en tournant cette pub, mais s’ils voulaient nous dire que la dernière session a été dure et que leur chef est fatigué, mais convaincu d’avoir raison, alors, c’est plutôt réussi.

Épaules basses, langue molle, teint blafard, regard éteint, le ton faussement décontracté qui tranche avec le décor mortuaire…

Quant au fond du message, le pari de la responsabilité, eh bien parlons-en.

«J’ai fait le choix de la responsabilité et je sais que c’est le bon», nous dit le premier ministre.

Quelle responsabilité?

Celle qui nie, justement, le principe de responsabilité ministérielle en acceptant qu’une de ses principales ministres (Michelle Courchesne, vice-premier-ministre et ministre de l’Éducation) reste en poste malgré deux blâmes du vérificateur général?

Celle qui explique qu’il lui a fallu plus de deux ans pour instituer, comme tout le Québec le lui demandait, une commission d’enquête sur la construction?

Celle qui fait que son gouvernement n’a pas été capable, malgré sa majorité, d’adopter des lois prioritaires sur les mines et sur le Bureau du Plan nord?

Celle qui pousse Jean Charest à rejeter sur les autres (l’opposition, les étudiants, les médias) la responsabilité de ses échecs?

Le terrain de la responsabilité me semble un peu glissant pour ce gouvernement, qui a cette vilaine habitude de fuir les siennes…

Lire les commentaires (164)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2012
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité