Vincent Marissal

Vincent Marissal - Auteur
  • Vincent Marissal couvre la politique depuis plus de 15 ans, sur les collines parlementaires à Québec et à Ottawa, dans le reste du Canada et même à l'étranger.

    Suivez le compte Twitter de Vincent Marissal: @vmarissal

  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 26 avril 2012 | Mise en ligne à 17h10 | Commenter Commentaires (228)

    Des élections contre GND?

    Gabriel Dubois-Nadeau, de la CLASSE

    Gabriel Nadeau-Dubois, de la CLASSE

    Le conflit entre les associations étudiantes et le gouvernement Charest s’est envenimé encore un peu plus ces derniers jours, au point où une solution pour sauver la présente session semble maintenant bien improbable.

    Depuis le début, la personnalisation des débats entre la ministre et les représentants des associations étudiantes a contribué à pourrir ce débat. Rappelez-vous, notamment, de la déclaration de Line Beauchamp qui disait refuser de s’asseoir avec Gabriel Nadeau-Dubois, parce que celui-ci avait participé à une occupation de son bureau. Susceptible, la ministre. Les anglais ont une expression qui s’applique bien ici: Si tu ne supportes pas la chaleur, sors de la cuisine!

    L’attitude du gouvernement suinte le paternalisme et on fait beaucoup plus d’effort pour personnaliser le débat que pour trouver une solution. Depuis des semaines, Gabriel Nadeau-Dubois doit s’excuser pour ceci, condamner cela, confesser ses péchés, ceux des casseurs et demandez pardon Matante…

    Le gouvernement ne fait pas tant de chichi quand vient le temps de s’asseoir avec des chefs syndicaux qui ne se sont pourtant pas empressés de condamner la violence lors des «actions spontanées» sur les chantiers, l’automne dernier.

    La place qu’occupe le porte-parole de la CLASSE dans les déclarations et décisions de la ministre est devenue totalement disproportionnée.

    C’est à croire que c’est le gouvernement du Québec contre Gabriel Dubois-Nadeau! C’est à croire que les libéraux veulent en faire l’enjeu de la prochaine élection! C’est à croire que le gouvernement se cherche un vilain et tente d’y associer tous ceux qui le soutiennent, le Parti québécois au premier chef.

    Jeudi matin, à l’Assemblée nationale, le premier ministre a dit que son gouvernement refuse de négocier avec des gens (la CLASSE de GND) qui ne partagent pas ses valeurs. Du coup, il a lié Pauline Marois aux radicaux parce que celle-ci porte le carré rouge. Je devrais peut-être me méfier des très nombreux parents, dans la cour d’école de mes enfants, qui portent le carré rouge en signe de solidarité au mouvement étudiant. Sont-ce de dangereux radicaux qui véhiculent des valeurs antidémocratiques jusqu’aux portes de la maternelle?

    Cette personnalisation est grotesque, puérile et, surtout, ça ne sert rien ni personne, sinon, peut-être les intérêts électoralistes de Jean Charest. Gabriel Nadeau-Dubois prend de la place, vrai, mais ce n’est tout de même pas Ben Laden! Les membres du gouvernement libéral acceptent régulièrement de s’asseoir avec des gens aux valeurs passablement plus toxiques, mais il est vrai que ceux-ci laissent parfois un chèque…

    On irait vraiment en élections au Québec sur le dos des associations étudiantes? Jean Charest contre Gabriel Nadeau-Dubois? Soyons sérieux! Ce gouvernement usé irait vraiment en élection pour défendre une hausse de droits de scolarité? Méchant projet de société!

    Remarquez, Jean Charest ne peut tout de même pas affronter l’électorat en défendant son bilan. La confrontation avec les leaders étudiants lui permettrait d’avoir l’air «tough» contre le PQ sympathiques aux associations étudiantes et, en prime, cela ferait écran de fumée devant les problèmes de corruption qui plombent le PLQ.

    Jean Charest ne peut pas, non plus, refaire une campagne sur la crise économique. Et il a tout intérêt à y aller avant que certains n’aillent déballer leur sac devant la Commission Charbonneau.

    Au point où il en est, il n’a pas grand chose à perdre. Le Québec, par contre…


    • Quand on met en scène le ministre de la Justice d’un gouvernement pour s’en prendre en désignant que le désordre soit imputé à un seul nom propre : Gabriel Nadeau-Dubois pour se décharger de sa responsabilité de sa bonne gouvernance. Quand un gouvernement personnalise et diabolise pour contrer un mouvement étudiant sur le dos d’une seule personne. On ne parle plus d’ouverture d’esprit, mais d’un lynchage social et de pleutrerie! Cela indique que ce gouvernement a un si peu de sens de l’état et se montre indigne d’une démocratie à la hauteur de nos exigences.

      Qu’un gouvernement s’attaque à un jeune de 21 ans et porte-parole d’une fédération étudiante. Cela devient pathétique et pathologique.

      Quand tu fais un jeune de 21 ans un ennemi public en le nommant. Cela cache un gouvernement

    • …surtout que Gabriel Nadeau-Dubois ne prend pas vraiment de décisions par lui-même. Il ne fait que répéter les positions votées en Congrès.

    • En effet, très juste. Mais j’en connais qui tombent dans le panneau.

      Et GND ne fait qu’occuper la place laissée libre par les autorités gouvernementales. Les médias n’ont rien d’autre à se mettre sous la dent.

    • Les parents dans les cours d’école qui portent les carrés rouges sont ceux la même qui parasitent la société Québécoise car ils n’ont pas assez de coeur pour faire éduquer leurs enfants de façon appropriés

    • J’avoue qu’après avoir lu le titre du billet, j’ai eu une forte crainte que ce serait une autre triste tentative de personnaliser le débat et d’en contourner les vrais enjeux.

      Heureusement, j’avais tort. Excellent billet.

    • Absolument d’accord. On commence enfin à réaliser que toute cette “crise” a été pensée depuis le début par Charest et le PLQ. Ils la font durer le plus possible, parce que ça marche… ils montent dans les sondages!

      Tant pis pour les étudiants qui perdent leur session, tant pis pour l’inévitable casse, tant pis pour les blessés passés et à venir. Le PLQ se prépare pour les élections, c’est ça qui est important, pas vrai?

      Je ne veux pas être prophète de malheur, mais si un policier ou un étudiant en venait à perdre la vie, Charest devra porter la majeure partie du blâme.

    • Si je fais encadrer votre commentaire, vous me le signez m’sieu ?

    • Qui tombe dans le panneau? Des personnes âgées, notamment, affolées par l’agitation et déjà insécurisées par les menaces à leurs revenus de retraite.

      Si ça continue, les vautours pourront se réjouir, les services des pomples funèbres feront de bonnes affaires et les gens comme Harper fêteront la diminution du nombre de bénéficiaires.

      Sans blague.

    • En fait, nous aurions des élections contre les médias qui ont consacrés les sots plutôt que de défendre les étudiants qui veulent étudier et qui étudient. Ce qu’on se foute de GND et de ses petits copains. Il n’a attiré l’attention que parce qu’on l’a mitraillé de caméras plutôt que de s’en moquer allègrement..

    • Comme dirait Foglia: vous plagiez ma pensée.
      Merci beaucoup de la synthétiser si bien.

    • Malheureusement j’ai bien peur que vous ayez raison. Je regarde les 3 représentants des étudiants et je revois les premiers députés du PQ qui ont donnée bien de la misère aux Libéraux ils y a quelques décennies.

    • M. Marissal, votre dévotion et votre amour pour le PQ embrouillent vos lunettes.

    • Il n’y a pas que le gouvernement qui adopte cet tactique. Aujourd’hui même votre collègue Mario Roy
      de La Presse fait de GNB un dangereux manipulateur rouge complotant pour renverser toute la société
      civile. Et quelle photo ! Il ne manque que Lénine derrière, lui soufflant les mots.

      “GND fait de la désobéissance civile la base d’un mouvement qui emportera tout le Québec.”

      Et il encourage Charest à utiliser tous les moyens pour vider les rues. (Y a-t’il un plus vaste stock de
      poivres de cayenne et de matraques que la police garde en réserve ?)

    • Tellement d’accord avec vous. Ce gouvernement est usé, incompétent et extrêmement têtu. Lyne Beauchamp a la peau trop sensible pour occuper ce poste, c’est évident, elle a l’air d’un burn-out qui s’installe, enlevez-la de là.

    • Les libéraux (Ciaccia) se sont portant bien assis avec les Warriors (ne mettons pas tous les Mohawks dans le même sac) après de longues semaines de blocage du pont et la mort d’un agent de la SQ.

      Faut croire que les gens instruits, c’est dangereux…

      Il y a quelque chose qui ne sent pas bon dans cette histoire. Essaie-t-on de détourner l’attention des fréquentations de M. Charest, de la commission Charbonneau? Veut-on casser un soulèvement social qui pourrait s’étendre? Aurons-nous un «printemps érable»?

      À moins que ce ne soit du Plan Nord qu’on veuille nous distraire?

      Le SPVM, dans un surprenant mouvement d’honnêteté, a avoué publiquement que ce ne sont pas les manifestants qui font du vandalisme, mais des groupuscules qui profitent de la situation. Mais bien sûr nos deux zouaves n’en parlent jamais.

      Et puis, pourquoi les recteurs d’université sont-ils en voyage de promotion à l’étranger? Combien ça coûte?

      Nous payons nos infrastructures 30% trop cher. Ce sont les étudiants qui doivent combler la différence? Et leurs parents?

      Et puis, pourquoi les universités payent-elles des salaires faramineux aux administrateurs (et à certains profs?) tout en sous-payant les chargés de cours et correcteurs d’examens, etc., ces derniers étant souvent des étudiants?

      Pourquoi dans le Plan Nord le gouvernement Charest offre-t-il des redevances avantageuses aux minières et des routes et de l’électricité à bas prix QUE NOUS ALLONS PAYER – comme Duplessis, un autre Bleu, celui qui disait que l’instruction, c’est comme la boisson – tout en endettant nos enfants à vie? S’il pense que les nouveaux diplômés vont pouvoir consommer et stimuler l’économie… C’est looooong rembourser un prêt avec un salaire de débutant, de pigiste, de temps partiel ou de gagne-petit. Car les étudiants et nouveaux diplômés sont aussi (souvent) des gagne-petit. Tour de force: ils s’exploitent eux-mêmes. La belle vie!

      Les minières ont souvent la charmante habitude de prendre les subventions et de partir ou de déclarer «faillite» lorsque les conditions ne sont plus assez odieusement avantageuses, en laissant les dégâts environnementaux aux locaux. Elles ont aussi souvent des pratiques allant de déplorables à criminelles dans le domaine des droits de la personne, entreprises canadiennes comprises (Barrick Gold!).

      Les banques sont également ravies d’avoir tous ces clients avec des prêts ASSURÉS PAR L’ÉTAT. Elles ne peuvent pas perdre. C’est une machine à imprimer de l’argent. Charest se cherche-t-il une job à un CA de compagnie?

      Alors pourquoi cette folle envie de dévaster notre Nord? Y aurait-t-il des enveloppes brunes électorales là-dessous? Je ne saurais le dire…

      Bref, Charest n’est pas un Libéral. C’est un néolibéral, un néocon et un Bleu en dedans. Tout pour les entreprises et rien pour le peuple.

      Étrange similitude avec l’attitude d’Ottawa… même s.ils ne se parlent plus.

      À chaque manif, mon cœur de mère me remonte dans la gorge. Y aura-t-il une mère, un père effrondrés demain?

      Charest a-t-il des enfants? Oh je n’ai pas peur pour leurs études…

    • De grâce, relisez toutes les déclarations incendiaires et parfois même séditieuses de la CLASSÉ depuis qu’elle a lancé les hostilités. Les élections ne se feront pas sur le dos de la CLASSÉ, mais bien sur la mollesse de Mme Marois, de même que sur le Plan Nord.

    • Il s’agit, Monsieur Marissal, de l’article du jour. Excellent travail.

    • Quelle mouche vous a piqué M. Marissal? Je ne me souviens pas de vous avoir lu si critique à l’égard du Gouvernement Charest. ”Matante, laissent parfois un chèque, grotesque, puéril, usé” Seriez-vous à personnaliser le débat?

    • Le temps de ce gouvernement est compté de toute facon et le conflit ne fait que lui faire gagner du temps et malheureusement peut-être aussi des votes de ceux qui ne comprennent pas qu`à la base les étudiants ont le droit de manifester.

      Le gouvernement est manipulateur,paternaliste,hautain,hypocrite et opportuniste et j`en passe et tout cela dans ce seul conflit !

      Je vois mal comment ce conflit peut se regler sous cette administration si ce n`est pas un moratoire qui donnerait aux prochains élus le mandat de revisiter le dossier.

      Je ne peux comprendre que plusieurs sont prêts à mettre de côté la corruption et l`incompétence du PLQ dans ce dossier car c`est une suite logique du comportement auquel on a été habitué dans les 9 dernieres années. Comment donner une crédibilité de négociateur a un groupe qui a refusé l`évidence à son corps défendant dans le dossier de la corruption ? Ils n`ont pas changé du jour au lendemain quand même!

      Le québec non plus n`à plus rien à perdre monsieur Marissal bien au contraire. C`est le pire gouvernement qu`on a eu des 50 dernieres années et même si la releve ne semble pas plus vierge ou forte , il faut que ca change ne serait ce que pour envoyer un message clair au PLQ et à son successeur.

    • Ecoutez les extraits du discours de GND au Métropolis récement, et dont curieusement ni R.-C. ni La Presse ou encore moins le Devoir ont fait mention.

      Vraiment très dangereux comme approche! La CLASSE n’est qu’un sous-produit de la CSN, la CSQ et tout ce qui se caractérise par un anti-Charestisme débridé.

      Qu’on arrête de traiter les adversaires de GND de paternalistes, de rétrogrades, de fossiles, etc. Quand même, le jeune doit vivre avec les conséquences de ses paroles.

      Et pour une fois, va-t-on dire clairement que la majorité des élèves du Québec suivent actuellement leurs cours.

      Autre chose: quelle faiblesse dans l’intervention de Gérald Tremblay cet après-midi. Pas étonant que toute la casse se fasse à Montréal.

      On est peut-être un brin conservateurs à Québec. mais on a la paix!

    • M. Marissal, je ne savais pas que vous étiez péquiste. La but de la CLASSE est de foutre le bordel et c’est réussi grâce aux médias. Le gouvernement doit garder le cap.

    • C’est à peine si ce type ne prononce pas le mot révolution à chaque discours. Allons en élection référendaire contre l’axe CLASSÉ-PQuiste-syndicalo-artistique. N’oublions pas qu’il a traité de ti-con un qui a fait valoir ses droits. Pour GDN oubliez ça l’état de droit.

    • On pratique présentement de l’ostracisme
      envers Gabriel Nadeau-Dubois et la CLASSE.

      - – - pensée profonde – - -
      L’avenir nous dira ce que le futur nous réserve.
      (Norman Rochefort)

    • M. Marisal

      Me mettez pas de l’huile sur le feu en polarisant les citoyens encore!

      Appelez au calme plutôt!

      Pourquoi pas suggérer le nom d’un médiateur?

      On a pas le moyen de s’empêtrer dans un cirque d’accusations en ce moment.
      L’heure est trop grave!

      Vite un médiateur!

    • Très bon billet Monsieur Marissal ! Depuis quelques semaines je me demande qui sont les étudiants et qui est l’autorité tellement que le discours infantile et infantilisant de matante Beauchamp et de Pépé Charest est d’ un RIDICULE consommé !

      Nous n’avons plus de Premier Minsitre au Québec depuis fort lontemps car Charest se comporte comme un chef de parti a la recherche d’ appui des les sondages pour déclancher des élections . De la petite poltique partisane normale pour le PLQ et son chef !

    • Voir chronique de Pierre Duhamel dans l’Actualité pour comprendre un peu mieux: http://www2.lactualite.com/pierre-duhamel/2012/04/26/les-raisons-derriere-limpasse/#.T5nLw9CBT3Q.facebook

    • Un des bons textes que j’ai lus cette semaine. J’aurais aimé l’avoir écrit. ;)

    • Le caporal Martineau, le sergent Dutrizac, le colonel Arcand, l’amiral Pratte et tous les autres galonnés de l’armée des mononcs auraient intérêt à vous lire et à méditer votre pensée. L’intelligence ne vaut rien si elle n’est associée à une sensibilité. La vôtre, avant même d’orienter votre commentaire vers la justesse, se lit dans votre regard. Bravo et merci.

    • M. Marissal,

      Juste pour vous signaler que, dans l’antépénultième paragraphe, il faudrait lire : «… contre le PQ sympathique… ».

      Ne pas publier cette remarque.

    • @Ricardo1999
      Allumez vos lumières, s’il a fallu cet article pour le réaliser.

    • Je ne sais pas si vous allez ENCORE me censurer, mais je suis écoeuré de votre parti pris péquiste. Vous êtes à la solde des péquistes… un point, c’est tout. Donc… pas très crédible.

    • J’ai entendu aujourd’hui, je ne me souviens plus qui, il y en a tellement de déclarations… peut-être notre maire? bref, j’ai entendu quelqu’un dire à la télé «mais si les étudiants sont contre les black block, pourquoi les étudiants ne les arrêtent-ils pas?» Ben moi je demande à nos policiers super équipés, protégés et agressifs, pourquoi eux ne les arrêtent-ils pas? J’aimerais bien savoir s’il n’y aurait pas un lien de parenté là.

      Quand on examine la chronologie des évènements, il m’apparaît clairement que chacune des casses tombait très à pic pour profiter à Mr le Premier et non aux étudiants. Très à pic pour manipuler l’opinion publique également. Et monsieur le premier s’y accroche comme à une ultime bouée. Chaque fois, ça a marché avec les moins allumés.

      Au début des manifestations, on entendait clairement les étudiants se parler entres eux pour se convaincre de garder leur calme face à l’intimidation des policiers. À force de les écoeurer, ils ont fini par se tanner. Moi à leur place, je n’aurais pas eu la patience dont ils ont fait preuve. Je suis très fière d’eux!

      On sent vraiment que Gabriel Nadeau dérange le premier ministre et tout son parti, même d’autres partis parce qu’il est très intelligent, très articulé et pas du tout violent. Je vous jure qu’il aimerait bien s’en débarrasser. Un jeune, on peut tasser ça!!!!

      Je ne ferai pas la liste de toutes les possibilités qui sont les causes possibles des agissements de Mr Charest, Belette l’a extrêmement bien fait plus haut.

      Je comprend Mr Charest de vouloir limiter l’accès aux étudiants; ça créé des gens intelligents qu’il ne peut plus affronter impunément!

      Très bon article monsieur Marissal.

      Et de grâce argyle, revoyez tous les assaults des policiers avant de condamner les étudiants. Les manifestations dégénèrent dès qu’ils s’en mêlent!

    • Pauvre monsieur Marissal, vous donnez beaucoup trop d’importance à Gabriel Nadeau-Dubois, un fin parleur qui ne fait que parler justement.

      Il est le porte-parole sans mandat et sans pouvoir d’une association qui lui laisse toute la corde nécessaire pour se pendre.

      Et maintenant, les profs qui entrent dans la danse et les fanions de la CSN qui flottent au vent. On sait pertinemment que nos étudiants sont allés à la bonne école avec la plus extrémiste des centrales syndicales au Québec.

      Et la Marois qui essaie encore de se faire du capital politique … le béton s’effrite chère madame.

      Et non, je ne suis pas libéral et je n’ai jamais voté libéral. Je constate simplement.

    • Bravo M. Marissal. Ce gouvernement a niaisé pendant 10 semaines et cherche simplement un coupable à tout ce dérapage. Ce jeune a vraiment le dos large. Je ne crois pas que toute cette casse est le fruit des actions des étudiants. Il faut que les négociations reprennent. Ce gouvernement est tout simplement entêté à l’image de son chef. M. Charest a fait son temps. Peut-être le Nord serait un bonne destination pour lui.

    • Aaaaahhhh! Quelle bouffée d’air frais!

      Du grand journalisme! Merci! Merci!!!

    • DÉGUEULASSE, que ce gouvernement qui laisse s’envenimer la crise à des fins électorales!

      DEHORS, les libéraux, le plus vite possible!

      DU BALAI, Charest qui rit des manifestants devant l’élite économique au palais des congrès !!!!

    • Il faut quand même admettre que les stratèges du PLQ sont très forts si cette crise a été planifiée depuis ses débuts. J’espère sincèrement que le gouvernement Charest ne puisse pas gagner les prochaines élections sur cet enjeu. 1 québécois sur 2 l’approuve dans ses démarches. C’est bien assez pour se retrouver, encore une fois, les deux mains sur le volant.

    • Est-ce que J.Charest a agi comme un PM ou comme un candidat.

      Charest dénonce la violence mais ne fait pas appel au calme qui serait logique pour un PM ?

    • Il y a ceux qui mettent toute la faute sur GND, et d’autres qui mettent toute la faute sur Jean Charest.

      On personnalise toujours le débat des 2 bords dans tous les conflits (Rambo de la FTQ ca vous dit quelque chose?)

      Faut arrêter de charier, ce conflit prend de l’ampleur seulement en raison de l’importance qu’on lui accorde.

    • M. Marissal n’a aucune, aucune, aucune (et ce n’est pas de la dyslexie ;-))crédibilité. Il penche toujours du même bord, à savoir le PQ. Dans ses billets des dernières semaines, il a pensé que faire la promotion de la GGI et de son leader over-raté, GND, serait enfin le dernier clou dans le cercueil de Charest et des Libéraux. Erreur, le PLQ à remonté dans les intentions de vote et devance maintenant le PQ de Pauline. Comme on dit, les activistes de la GGI ont scoré dans leur goal. La gréve est très impopulaire auprès de la majorité silencieuse et le PQ va forcément payer le prix aux prochaines élections, surtout que Pauline fait plutôt pathétique dans ses manœuvres d’appui aux étudiants en GGI.

      En terminant, drôle de coïncidence, Pauline demande des élections en après-midi et qui est le 1er journaliste à parler d’élections quelques heures plus tard? M. Marissal … Drôle de hasard, non?

    • Bonjour M. Marissal,

      votre réflexion est très juste! Même si le porte-parole de LA CLASSE est coloré dans ses propos par son jeu de mots et son manque de diplomatie pour arriver à une résolution de conflit (tout cela peut au bout du compte finir par fatiguer les gens) cela ne veut pas dire qu’il est le responsable des gestes violents de quelques personnes frustrées par l’impasse de cette crise! Une crise qui perdure et qui franchement n’a pas sa raison d’être si tout le monde choisit de mettre fin à la crise! Peut-être que les étudiants devraient donner une pause aux gens de la ville de Montréal et plutôt manifester au Parlement de Québec et ajouter un coeur à leur carré rouge car la majorité de ces jeunes pacifiques ont à coeur l’avenir du Québec et avoir un médiateur au coeur de la résolution de ce conflit!

    • Bonjour M. Marissal,

      votre réflexion est très juste! Même si le porte-parole de LA CLASSE est coloré dans ses propos par son jeu de mots et son manque de diplomatie pour arriver à une résolution de conflit (tout cela peut au bout du compte finir par fatiguer les gens) cela ne veut pas dire qu’il est le responsable des gestes violents de quelques personnes frustrées par l’impasse de cette crise! Une crise qui perdure et qui franchement n’a pas sa raison d’être si tout le monde choisit de mettre fin à la crise! Peut-être que les étudiants devraient donner une pause aux gens de la ville de Montréal et plutôt manifester au Parlement de Québec et ajouter un coeur à leur carré rouge car la majorité de ces jeunes pacifiques ont à coeur l’avenir du Québec et il est temps avoir un médiateur au coeur de la résolution de ce conflit!

    • Le gouvernement ne doit pas céder aux revendications des délinquants qui traînent dans les rues et font du saccage depuis des semaines!
      La majorité des étudiants poursuivent leurs études ou voudraient bien le faire si ces délinquants ne les brimaient pas de leur droit de poursuivre leurs études. Le PQ devrait supporter le gouvernement! Compréhensible que la popularité de Charest est à la hausse! Où s’en va-t-on si des floooos peuvent régner sur le Québec grâce à la violence??? Mme Marois, enlevez votre “carré rouge”! Un peu de dignité, Mme Marois! Un employé de Vidéotron qui faisait des travaux près de chez nous m’a fait remarquer hier, que le “rouge” était le signe des communistes dans les pays de l’Est! Les “porteurs de carré rouge” sont ridicules: s’en aperçoivent-ils? Pour ce qui est des jeunes “porteurs du carré rouge” peut-être que leurs parents pourraient les mettre un peu au courant… Espérons que les étudiants auront bientôt le droit de poursuivre leurs études. On pourrait ouvrir un grand parc à saccager pour les délinquants soi-disant”étudiants” qui ne veulent pas aller à l’école. Ça les occuperait et au moins on aurait pas besoin de payer pour leurs cours auxquels ils n’assistent pas!Quelle honte!

    • ”Rappelez-vous,…, Line Beauchamp qui disait refuser de s’asseoir avec Gabriel Nadeau-Dubois, parce que celui-ci avait participé à une occupation de son bureau. Susceptible, la ministre.”

      Susceptible la ministre? Sur quelle planète vivez-vous? Ce jeune homme se dit porte-parole, se dissocie, se déresponsabilise. Personne des médias n’ose le mettre sérieusement à l’épreuve… Je lui demanderais de nous présenter le président, chef, directeur, peu importe, de la CLASSE étant donné qu’il n’en serait que le porte-parole. Il se cache derrière un statut pas très clair et ses propos sont toujours très ambigus.

      Allez donc relire tout ce qui s’est publié sur le site web de la CLASSE. Rien d’édifiant à voir, et Monsieur Nadeau-Dubois s’en dissocie encore et encore…

    • Alors qu’ils exerçaient leur droit de manifester contre une hausse de frais de scolarité injuste et injustifiée, des citoyens – avec ou sans Iphone – ont eu droit hier soir aux pires traitements des forces de “l’ordre”.

      Depuis que le gouvernement ait déclaré la guerre aux assos en leur refusant tout contact, si ce n’est par médias interposés, les forces de « l’ordre » alimentent le feu en provoquant et violentant les grévistes. On a compris que le gouvernement mise sur les débordements comme stratégie dans sa guerre contre les étudiants, dépeint comme un groupe corporatiste parmi d’autres alors qu’ils constituent la société de demain.

      Même les forces de « l’ordre » avaient fini par l’avouer : il y a une minorité de casseurs qui ne sont pas des étudiants en grève. Mais c’est du pain béni pour la Beauchamp et consorts qui usent de l’amalgame « étudiants grévistes = casseurs » pour faire diversion.

      Les médias – roquets de service du pouvoir, jouent le jeu en évitant le débat de fonds, et entretiennent l’indignation à rabais des gros bourgeois de Québec et autres idiots utiles des sondages gonflés à l’hélium, émules d’André Ordure qui ont pourtant bénéficié en leur temps d’études postsecondaires pas cher. Ceux-là sont présents sur les tribunes pour conspuer les grévistes fauteurs de troubles! Où étaient-ils pour condamner le mutisme de la ministre après le tir à bout portant d’une grenade assourdissante sur Francis Grenier, de la part d’un policier qui s’est enfui après coup?

      La retraites de tous ces yuppies, les étudiants pourront-ils jamais la payer s’ils doivent retarder toujours davantage leur entrée dans la vie active, quand on sait que les salaires des jobines leur étant accessibles ne seront pas indexés à hauteur de la dette d’études faramineuse qu’ils devront désormais assumer?

      Derrière l’écran de fumée des gaz multi-saveurs : l’accessibilité aux études bradée à des fins électoralistes?

      Laurent Simard

    • Si la personification du débat a le malheur de faire en sorte qu’on parle moins de la vraie question des frais de scolarité, elle a au moins le mérite de rendre ça un peu plus entertaining à suivre de l’extérieur. GND a évidemment des couilles et un talent certain pour débattre et parler en public, surtout lorsqu’on tient compte de son jeune âge. Présentement on lui accorde une attention médiatique incroyable et un stage hors pair pour apprendre la vie publique et les erreurs à éviter. Prochaine étape selon vous? Avec un peu d’eau dans son vin, un peu plus de sourires et une belle moustache, peut-être le prochain Jack Layton?

    • @mlabreche: merci pour le lien. Je partage l’opinion de Mr Duhamel, le blâme est à partager également des deux côtés de ce débat.

      Sois dit-en passant, suis-je la seule à voir les liens d’apparenté entre la CLASSE et le mouvment Occupy? Pas de leaders officiels mais un porte-parole, des assemblées pour tout décider, forte présence dans les médias sociaux etc

    • Un autre qui vient de vider son bidon d’huile sur le feu! Un autre à rayer de mes lectures tant que ce conflit ne sera pas écrasé.

    • Votre billet(?) ressemble d’avantage à un règlement de compte qu’à un commentaire. Pour employer votre expression: si vous ne supportez pas la chaleur…

    • Charest est vraiment pitoyable. faire d`un jeune homme de 22 ans le bouc émissaire de son refus de négocier et du conflit qu`il a lui-même mis en place par pur électoralisme est en dessous de tout.
      Décidément l`homme au salaire parallèle ne nous aura rien épargné.

    • J’ai hâte qu’un bon liberal fasse comprendre à son chef la responsabilité qui lui incombe.

      Ce bon liberal, homme ou femme, est-il né (e ) ?

    • Avanr même de lire les commentaires, je considère que vos propos sont tout à fait appropriés.

    • Excellent billet. Malheureux que cela vous prennes 3 mandats pour vous en rendre compte mais il n’est jamais trop tard pour bien faire! Marois peut’elle faire mieux? Probablement pas mais elle ne peut faire pire, c’est déjà un bon départ.

    • Merci M.Marissal,
      On a déjà vu Jean Charest faire toutes sortes de bassesses pour gagner des élections, mais d’en être rendu à manipuler la population pour faire de notre belle jeunesse étudiante une bande de terroristes, est tout simplement révoltant et dégoûtant !
      J’ai vu de MES PROPRES YEUX , près du Métro Berri, la police MATRAQUER des jeunes qui n’avaient RIEN à faire avec les manifestations et qui s’en allaient prendre le métro pour s’en retourner chez eux !
      À tous ceux et celles qui accusent ce jeune homme d’être responsable de toute cette violence, vous me faites vomir !
      ÊTES – VOUS SOURDS ET AVEUGLES ?
      La POLICE a dit que la CLASSE n’ÉTAIT PAS RESPONSABLE !!!

    • Excellent billet M. Marissal un des meilleurs que j’ai lu concernant ce conflit.

    • Le pas de Classe dans toute cette affaire, c’est Jean Charest.

    • Votre article ainsi que celui de Patrick Lagacé de cet après-midi ( la queue du chien ) illustre en peu de mot la réalité complète de ce gouvernement. Merci de votre franchise et de votre talent de vulgarisateur. Enfin un peu de lumière sur l’arnaque planifiée des libéraux.

    • Les réactions des deux parties impliquées dans ce conflit n’ont aucune mesure avec l’enjeu et le

      gouvernement , pour qui j’ai voté , est dans le champ avec ce dossier et je ne leur pardonnerai

      pas !

      Mettre le feu c’est une chose ne pas pouvoir l’éteindre c’est pire !!!

    • Tiens, ce matin j’avais une petire envie d’écrire un commentaire sur un média relativement à l’association entre GND et Ben Laden. Je ne l’ai pas fait en me disant que je n’était qu’une citoyenne anonyme sans trop de crédibilité et que ce pouvait être pris pour de la démagogie.

      Je suis bien heureuse qu’un journaliste sérieux puisse avoir eu la petite lumière éclairant le jeu du gouvernement.

      Je suis non pas découragée mais enragée qu’un gouvernement, premier ministre, ministre de la sécurité publique puisse faire une guerre personnelle à un jeune porte-parole d’association étudiante. Je veux bien discuter du fait que la démocratie directe est compliquée, que le porte-parole est le perroquet de ce qui a été voté par les milliers de membres, mais le noeud du problème aujourd’hui n’est pas là.

      Le vrai problème est un gouvernement qui tente de saboter toute discussion et plus grave entrer dans la tête de la population que si tu portes un carré rouge tu es un jeune ou une citoyenne de 57 ans pour la violence, une soldate de terroriste à la solde d’un gourou. Quel gachis. Le pire cela marche, je l’ai entendu.

    • …@VM: Le Québec en serait vraiment rendu là? Faire porter une campagne électorale de 35 jours sur l’incapacitéd’une administration à régler un banal problème de droits de scolarité? On irait chercher quoi comme mandat? Demander au peuple d’avaliser la «mise à la raison» d’un porte parole d’une bande d’excités du bocal qui n’ont même pas le culot de se montrer en public alors que, s’il faut en croire leur «porte-parole» (sic), ce sont eux les vrais décideurs mandatés par leur base respective?

      Come on! M. Marissal, dites-moi que vous n’êtes pas sérieux, que c’est juste un appel public que vous faites à Gilbert Rozon pour qu’il vous embauche au FJPR!!

      Ce qu’on peut être loin des thèmes de l’élection de 1960 et encore plus de celle de 1962. J’étais pas mal plus jeune que le petit GND mais je m’en souviens encore, peut-être pour moins longtemps mais ça, c’est la vie.

    • Quand le premier ministre a dit que son gouvernement refuse de négocier avec des gens qui ne partagent pas ses valeurs ce qu’il veut vraiment dire c’est qu’il refuse de négocier avec des gens qui n’ont pas de poste sur un CA à offrir.

      Donc on est rendus là. Le Québec est corrompu et est en train de donner ses ressources non renouvelables et fait payer une partie du manque à gagner par les jeunes qui n’ont qu’à se taire.

      Normalement je dirais: au moins y’a le Canadien. Mais sont trop poches pour être des séries tab…

    • Personnalisé ou pas, le débat est à côté du sujet.
      Le gouvernement manque de couilles, fait durer le problème pour X raisons et agit en “bon père de famille” comme Duplessis le faisait jadis.
      GND a 21 ans, il tient des propos avec un raisonnement de gars de 21 ans, mais il a une langue de bois de quelqu’un de 81 ans qui fait de la politique depuis 121 ans.
      Tout lui glisse sur le dos comme sur le dos d’un canard, rien n’est dû à ses prises de position ou à son implication.
      La question que je me pose: quel est son mandat s’il ne contrôle rien?
      On l’a entendu, depuis le début du conflit, se désister à chaque occasion où il aurait du exercer son leadership public.
      S’il n’a pas de légitimité pour prendre des décisions, s’il doit toujours en référer aux assemblées pour chaque virgule, s’il a besoin de tout faire approuver par les autres, pourquoi continue-t-il à paraitre en public et pourquoi les médias continuent-ils à lui consacrer du temps?

    • GND ne veut pas négocier, il veut imposer ses solutions à la crise. Les dirigeants des associations refusent d’accepter une hausse des droits, ils veulent discuter du sujet seulement pour un gel ou une gratuité complète du système, ça n’a pas plus d’allure que la position gouvernementale.

      Franchement, si le gouvernement décidait de plier face aux étudiants, ça voudrait dire quoi à tous les groupes de pressions qui pullulent au Québec ? Ça voudrait dire ok on fonce dans le tas et on gagnera ? Que se soit électoraliste ou pas, que le gouvernement ait fait les gaffes qu’on connait dans le passé, ça ne change rien au fait qu’il ne peut se permettre de perdre la face dans ce dossier. Ça frustrerait une bonne partie des québécois qui ne sont pas nécessairement du bord des associations étudiantes.

      Les journalistes et autres professionnels du monde public qui commencent à élever la voix pour que le gouvernement cède sur des points cruciaux font le jeux des étudiants qui jugent que la violence les mènera è la victoire. Vous journalistes tirant vers la gauche, vous êtes en train de donner de la crédibilité à l’intimidation et à la violence.

      Si les étudiants ont se qu’ils veulent ou encore obtiennent un moratoire ou une suspension de la hausse, ils auront gagner vis à vis des autres étudiants universitaires, collégiaux et jusqu’au secondaire et toute autorité gouvernementale sera alors sérieusement entachée pour des décennies.

      LA ministre Thériault s’est tenue debout face aux syndicats malgré les menaces et l’intimidation, là c’est au tour de l’éducation. Les associations n’ont qu’à accepter la hausse temporairement et aux prochaines élections à l’automne, il pourront voter pour le PQ qui lui , s’il est élu démocratiquement par la population pourra réviser la position gouvernementale et faire marche arrière. Mais en attendant, retournez étudier. Ce n’est pas que le gouvernement qui est têtu, les associations étudiantes ne sont pas mieux. Le gouvernement est au pouvoir, c’est à lui à décider en dernier recours, c’est ça la démocratie qu’on le veuille ou non.

      Et faire la promotion de toute sortes de pirouettes pour permettre aux étudiants d’Avoir gain de cause est anti-démocratique et injustes pour les 2/3 des étudiants qui sont aux études ou qui désirent y retourner. Il ne faut pas céder à ceux qui crient le plus fort pour intimider l’ensemble de la société. Ça coûtera ce que ça coûtera, mais on y gagnera sur le long terme.

    • Mon cher Marissal,
      encore une fois, bravo pour votre lucidité,votre neutralité, votre subtilité,…
      Je ne sais pas comment vous faites pour travailler avec le détenteur de la vérité, André Pratte

      yves graton

    • Jean Charest n’agit pas comme un premier ministre responsable. Il fait de la petite politique sur le dos des étudiants.Dommage qu’il n’y ait pas de processus de destitution d’un premier ministre qui ne fait rien quand la paix sociale est menacée.

    • Enfin, un article dans La Presse qui fait bien la part des choses et qui fait la synthèse complète de la situation. C’est rafraichissant surtout quand on connaît certains de vos collègues. Vous allez vous faire regarder de travers au bureau. Excellent Billet !

      Quand même curieux qu’après avoir lu tous les commentaires, les plus grotesques, ridicules, démagogues et les moins articulés sont associés à ceux qui sont contre le mouvement étudiant.

    • GND est un escroc fini. On ne peut tout à la fois livrer des discours enflammés de leader communiste mobilisateur et prétendre en même temps n’être qu’un porte-parole eunuque ou impuissant.

      http://files.gestionradioqc.com/audio/2012/04/26/20120426NCU014.mp3

    • Philoctete66,
      Ben oui , un médiateur ou- ce que je preferre-, une commision sur L’éducation .
      La dernière commission – qui a accouché du Rapport Parent- date de 1964- il y a déja 48 ans.
      Les sujets à mastiquer:
      1. le financement des universités
      2. les frais de scolarité
      3 . La formation des maitres
      4. le financement des institutions privées
      Comme commissaire:
      Guy Rocher, Claude Castonguay, Jean Cournoyer.
      Respirez par le nez: le nom de Marc Laviolette ne m’a aucunement frôlé l’esprit..ni celui d’André Pratte
      yves graton

    • Le dire avec des fleurs

      Le violet est le symbole de la paix et le rose est le symbole de la jeunesse.

      Mais la branche d’olivier est gage de la paix.

      Présentement le PLQ personnalise le débat en crucifiant sur la croix un des leaders étudiants.

      La sémantique utilisée par le PLQ pour qualifier la crise ne règlera pas le problème de la hausse des frais de discussion.

      L’évidence est un moratoire, mais Monsieur Charest ne le fera et la valse des dommages collatérale va se continuer jusqu’à l’élection.

      Donc présentement il pousse son refus de négocier jusqu’à obtenir une fenêtre électorale favorable au PLQ.

      Mais le temps presse, le congrès du PLQ a lieu la semaine prochaine et il sera très populaire comme le Plan Nord.

      Dommage que l’olivier ne pousse pas au Québec.

    • Les péquistes sont déconfits par au moins deux faits: l’attitude responsable du gouvernement de Jean Charest vis-à-vis de la CLASSE reçoit l’appui de la grande majorité de la population adulte et vaccinée et, la position de soumission adoptée par leur chef de parti Pauline Marois qui appuie la CLASSE et abdique face au désordre social et économique et aux actes criminels que causent les étudiants grévistes. Même le prof Bernard Landry ancien PM péquiste a déclaré à TVA être ennuyé de voir tous les jours les interventions de policiers, ce qui dérange M. Landry ce sont les forces de l’ordre. Depuis quelques jours dans les médias les péquistes se démènent comme des diables dans l’eau bénite pour trouver et diffuser des arguments boîteux en défaveur du gouvernement.

    • Comment ne pas personnaliser le débat quand GDN est sur toutes les tribunes, va à TLMP,est présent sur tous les écrans de télé en répétant un discours qui ne dit rien. Le gouvernement n’a rien vu venir et c’est bien tant pis pour lui car il s’est peinturé dans le coin, mais que GDN ne vienne pas jouer les vierges offensées en disant qu’il n’est qu’un pauvre étudiant de 21 ans. On récolte ce qu’on sème.

    • Et bien je tombe sur le cul Monsieur Marissal. Encore Bravo

      En espérant que vous ne serez pas lynché par votre patron. J’ai bien peur pour vous, mais Monsieur Desmarais a probablement changé depuis l’incident de Monsieur Pratte en 1994 qui l’avait mis à genoux. Il a fillé doux par la suite durant le référendum, il a servi en bon soldat.

      Encore bravo

      Durivage – 2 avec des excuses par deux fois et Marissal + 1 Encore Bravo

    • Bravo, M. Marissal; enfin des propos sensés sur ce site !

      @thelonious
      Vous venez de Québec ? Sans blague ! On l’aurait jamais deviné à vous lire.
      (Oups, je viens de personnaliser le débat !)

    • Les mêmes élus ne réchignent pas à s’assoir â table avec les plus grands criminels à cravate. Le problème des étudiants c’est de ne pas être assez riches pour distribuer des enveloppes brunes ni pour lancer des invitations sur un gros yath ou encore ” organiser” des cocktails pour nos ministres.
      Il faut avoir créer notre richesse à l’aide de subventions municipales pour être les bienvenus à leur table. Il faut polluer, il faut abuser de nos travailleurs, il faut vendre l’illusion de sécurité pour être admis sans condition avec nos gouvernements. Et pas besoin de s’excuser de quoi que ce soit.

      On a à faire à une chicane d’enfanst au sujet de la force de leur père respectif. Pis John James Charest est un des acteurs. Édifiant pour un pm. La grève a déjà coûté plus que les bénifices prévus de la Hausse pour la prochaine année. Et ce n’est pas fini avec toutes ces accusations criminelles.
      Faut dire que pour la répression on est pas r’gardant sur la dépense. Peut-être aurons-nous droit â une contribution “sêcurité” sur notre prochain rapport d’impôts.
      J’peux pas croire qui’il n’y a pas peronne au gouvernement qui a vu ces problèmes venir. Y gagnent combien le pm et sa ministre? Z’êtes pas inquiet qu’il y ait encore 30% de québêcois qui voteraient libéral?

    • Moi je pense que John va aller passer un week end à Sacard pour savoir ce que son Boss veut faire maintenant.

    • À tous ceux qui pensent qu’ils sont de droite parce qu’ils approuvent la hausse de la scolarité:

      La but de la pensée de droite ce n’est pas d’augmenter le prix de toute les dépenses. Le but c’est de réduire les interventions du gouvernement pour favoriser les intérêts privés. La hausse des frais de scolarité est ni de droite, ni de gauche. On garde le même régime et on fait juste plus faire payer les étudiants.

      En fait, ceux qui sont pour la hausse des frais de scolarité sont pour le status quo. Ils sont pour que la mauvaises administration persiste et ils sont pour que les étudiants payent pour cette mauvaise administration.

    • Excellent billet M. Marissal.

    • “Cette personnalisation est grotesque, puérile et, surtout, ça ne sert rien ni personne, sinon, peut-être les intérêts électoralistes de Jean Charest”. Personnalisation puérile, c’est évident. Je n’appuie pas le refus de la CLASSE de condamner tous les gestes de violence ou de vandalisme, mais je crois que le gouvernement de Jean Charest se tire dans le pied. Les deux mains sur le volant, c’est bien beau, mais il ne faudrait pas négliger la vitesse et les freins. Un désastre à la hauteur des manques de jugement répétés de ce gouvernement qui vit dans sa bulle, dans un autre univers.

    • @ricardo1999

      Une attitude comme la vôtre fait pas mal plus partie du problème que de la solution. C’est quoi la prochaine étape que vous proposez? Des pelotons d’exécution? Doit-on attendre que le pire se produise avant de réfléchir avec la raison et non l’égo? Bordel! des gangs de crottés ont infiltré ces manifestations il me semble que la police a été clair sur le sujet. Que ont’ pm cesse de diaboliser un étudiant pour défendre son incapacité de gérer cette crise.
      J’vous suggère de regarder “La guerre des tuques”.

    • @mon_oeil50. Vincent Marissal fait son travail de journaliste. C’est vous qui portez des oeillères.

    • C’est ca Vincent, continue dans ta mouvance pequiste. Tu fais un tres beau travail d’objectivite avec tes commentaires. Sais-tu, je suis content de te voir si jaloux, oui jaloux. L’opinion publique n’est majoritairement de ton bord et la Pauline en beton vient de baisser de 6% dans les sondages. Ca doit etre juste un hazard j’imagine… Je pourrais t’ecrire un roman complet pour demolir tous tes arguments sauf que moi je suis encore au travail ce jeudi soir a 21:21 pour justement payer des taxes pour ces bebes gates. En passant, moi je suis parti de rien, je me suis endette et meme fourni l’argent de mes prets pour ma famille, c’est surement pas moi que tu vas voir casser des vitres. Non, mon education m’a donne un bon boulot et j’essaie d’acheter la paix sociale que des gens comme toi essaie de detruire.

      Bonne soiree quand meme mon cher Vincent.

    • En quoi est-ce que de blamer GND, le porte-parole de la CLASSE, differe de faire porter le blame a un depute/ministre lorsque ses employes/bailleurs de fonds/benevoles font quelque chose de croche?

      Etant donne que les journaux passent leur temps a blamer un ministre de l’agissement de tout un chacun et des decisions prises par ses predecesseurs, n’est pas legerement hypocrite de blamer le gouvernement de faire pareil avec la CLASSE et son porte-pas-de-mandat? Dans mon cas, je vois plus un petit “regardez-moi” qui se tape un ego trip et son heure de gloire sur le dos des autres dans son cas. Mais ca, c’est mon opinion personnelle.

      @mlabreche

      Merci pour le lien.

    • “Les membres du gouvernement libéral acceptent régulièrement de s’asseoir avec des gens aux valeurs passablement plus toxiques”. Il ne s’agit alors pas d’étudiants mais de puissants.

    • @trepanim

      Donc selon votre logique, ceux qui s’opposent à votre opinion sont des “parasites”. Et votre généralisation est insultante et évidemment non-appuyée. Nous pouvons être pour ou contre la hausse sans tenir un tel langage… Je suis triste pour vous…

      Je suis “pour” une hausse, mais pas aussi prononcée et surtout négociée, comme c’est généralement le cas dans les sociétés démocratiques. L’objectif est double: maintenir l’accessibilité à l’éducation et financer adéquatement les universités. C’est un enjeux important, et dans ces cas, il faut trouver un compromis et intégrer les acteurs impliqués. Mr. Marissal fait un très bon point dans cet article que de s’en prendre aux individus est irresponsable, surtout d’un gouvernement qui a la responsabilité ultime dans ce débat.

    • Pas grave, tant qu’il y a des électeurs dupes.

      Je suis loin d’être persuadé de la cause des étudiants, mais jamais je ne voterai pour Charest. Faut pas me prendre pour un cave!

      Mais l’électeur moyen a la mémoire courte et vote pour le plus beau rêve, pas pour le meilleur plan réaliste. Et après ça, il chiale que les politiciens mentent! Cessez de faire en sorte que mentir permet de gagner un élection et les politiciens vont moins mentir. C’est la sélection naturelle à l’oeuvre : mentir et gouverner à court terme est le meilleur moyen de survivre pour un politicien. Charest est en quelque sorte le politicien qui s’est le mieux façonné à la sélection «naturelle» de l’électeur moyen! C’est atroce quand on y pense…

    • GND est dangereux aux yeux du gouvernement parce qu’il est intelligent, articulé et CALME en tout temps, peu importe les attaques personnelles vicieuses qu’il doit essuyer. En fait, il est tellement calme et respectueux que les ministres n’en finissent plus de se couvrir de ridicule à force de se relayer pour tenter désespérément de lui accoller une image de criminel et de terroriste.

      Les véritables terroristes dans ce conflit, ce sont les membres de ce gouvernement pourri qui n’hésitent pas envoyer des policiers armés de matraques, de poivre de cayenne et de bonbonnes de gaz pour attaquer des jeunes sans armes qui, d’après la Charte de droits et libertés, ont parfaitement le droit de manifester pacifiquement comme ils le font.

    • Je suis cette crise que votre éditorialiste en chef refuse de nommer, depuis près de deux mois, allant aux manifs, discutant avec les étudiant(e)s régulièrement. Croire que ces adultes étudiants sont des casseurs dépasse l’entendement. Le procès d’intention de Mario Roy ce matin envers GND mériterait une poursuite tellement la charge est vulgaire, indécente et complètement obscène. C’est du pur délire. Ce jeune adulte perd un temps fou depuis plusieurs semaines à seulement expliquer son rôle au sein de la CLASSSE. (à Christian Dufour et à tous ses analystes et commentateurs qui visiblement ne comprennent rien aux règles de la CLASSE). Nous sommes nombreux à demander des élections. Puisse-t-il les déclencher au plus sacrant. Je connais autour de moi un nombre stupéfiant de gens qui, pour la première fois de leurs vie, s’impliqueront dans la prochaine campagne.Et ça, comme bien des choses depuis neuf ans, le premier ministre ne le sent pas. Allez Monsieur Charest, faites-nous plaisir.

    • GND n’est qu’une marionnette qui a été formé pour laver le cerveau des étudiants, par les syndicats qui tirent les ficelles; en se dégageantt de toutes responsabiités.Il aurair la chance de vraiment changer quelque chose,une chance qui est donné à peu de gens ,moi aussi à son âge je voulais changer le monde,il en a la chance ,mais pour cela il faudrait qu’il agisse comme un homme, un adulte ,et jouer le jeu de la négotiation,se servir se sa tête au lieu des bras,Jean Charest le sait et profite de la lacheté de GND,,,,Il n,a ce qu’il méritedommage qu’il salisse la réputation de milliers d’étudiants…Bravo GND!

    • Il faut vraiment que le gouvernement soit composé d’une bande de pleutres minables pour avoir peur d’un jeune étudiant de 21 ans…

      À force de chercher à le démoniser et à se faire du capital politique sur son dos en vue des prochaines élections,cle gouvernement de pleutres va finir par en faire un héros mythique et lui attirer la sympathie et l’admiration du public, effet diamétralement opposé à celui recherché…

    • Les faux discours de Nadeau-Dubois ne me donnent aucune sympathie pour cet arrogant de première très bien illustré au Métropolis. Quand on entend ce discours, qu’on constate ensuite ses faux-fuyants et sa façon de jongler avec les mots comme un syndicaliste chevronné (probablement “coaché” par des syndicalistes chevronnés), on ne peut que s’étonner de l’entendre aujourd’hui se réclamer de son nouveau statut retrouvé de “jeune étudiant de 21 ans”.

      Je veux bien faire rire de moi mais pas à ce point. Si Monsieur veut négocier, qu’il cesse de promouvoir les manifestations et de cautionner subtilement, sans jamais le dire, la casse qui en découle et qui fait bien son affaire. Ainsi, il enlèverait au gouvernement le prétexte de la violence pour l’empêcher de négocier. Les citoyens de Montréal reprendraient leur souffle, l’ire des journalistes et des médias se calmerait, tout le monde prendrait le temps de respirer un bon coup. Finalement, il ne resterait aux parties qu’à s’asseoir ensemble comme des adultes consentants.

      Nadeau a pris la vedette, qu’il assume. Charest, on lui réglera son compte en temps et lieu. Mais Nadeau a une grande responsabilité dans le climat de tension habilement entretenu par la Classé. Le chaos est exactement ce qui alimenta sa “Cause”, celle pour laquelle il travaille réellement et qui n’a rien à voir avec l’augmentation des frais scolaires.

    • Les frais de scolarité, pas une question d’élections?? Z’êtes pas sérieux là. Je n’ai jamais vu le Québec si polarisé. Et engagé. Des deux côtés. Une élection sur le thème de l’éducation supérieure? Tout à fait un choix de société. Ca nous changerait des thèmes habituels: la santé et le changement.

    • Enfin un chroniqueur qui ose dire la vérité et le plus surprenant c`est que cela vienne d`un journaliste de la Presse et surtout d`un journaliste qui a mangé de la Pauline à grand coup de gueule toute l`automne. Je vous félicite d`avoir retrouvé votre bon sens . André Pratte ne sera pas content…

    • Excellent commentaire M. Marissal, vraiment.

      De façon très évidente, le gouvernement Charest ne fait strictement rien pour que cesse cette crise. Pire, tout ce qu’il fait va dans le sens de sa prolongation et d’un pourrissement de la situation. Je mets au défi tous les supporteurs de Jean Charest de me prouver le contraire. La seule façon de venir à bout de cette folie, c’est que les deux parties s’unissent pour discuter. Point final.

      Comme le suggère M. Marissal, cette passivité du gouvernement, que dis-je les tonnes d’huile, plutôt, qu’il ne cesse de jeter sur le feu de la révolte estudiantine ne peuvent qu’avoir un seul objectif: lui permettre de remporter les prochaines élections. J’ai beau observer la question sous tous ses angles, impossible d’en venir à une autre conclusion que celle-ci: Jean Charest se fait du capital politique sur la situation. Je ne sais pas si l’on saisit bien ce que ça veut dire. Ça veut dire que Jean Charest manipule un pays en entier. Ça veut dire que Jean Charest n’hésite pas à jouer au pompier pyromane en suscitant une violence pour mieux pouvoir la condamner et la mater. Ça veut dire que Jean Charest n’en a rien à foutre que des dizaines de milliers d’étudiants voient leur session annulée. Ça veut dire que Jean Charest n’en a rien à foutre de la casse et des perturbations économiques. Ça veut dire que les dizaines (centaines?) de millions qu’a coûté le conflit jusqu’à maintenant sont en fait des dépenses électorales. Ça veut dire que les gens qui ont été blessés au cours des émeutes l’ont été pour permettre à Jean Charest de rêver à sa réélection. Ça veut dire que s’il advenait que quelqu’un meurt au cours des prochains jours, son sang sera sur les mains de Jean Charest.

      Une telle posture de la part du gouvernement est, et de loin, la plus terrifiante qu’il m’ait été permis de connaître dans l’histoire du Québec. Jamais je n’aurais cru être témoin, dans mon propre pays, d’un cynisme aussi obscène. Dans un autre excellent papier publié aujourd’hui dans le Devoir sous la plume de Marie-Andrée Chouinard, on parle d’un «Machiavel à Québec». Ben voilà, on y est…

    • Et pendant tout ce temps de blocage de cours et de négociations chez les étudiants francophones, les étudiants de l’Université McGill et des cégeps (College) anglophones continuent d’avoir leurs cours et ne s’impliquent pas dans cette supposé grève qui n’a aucun sens.

      Dans les nouvelles de La Presse, LCN ou RDI il n’est jamais question des institutions anglophones.

      Pourquoi les anglophones ne s’impliquent pas dans cette grève ?

    • Franchement Monsieur Marissal, vous me decevez beaucoup!
      Pourquoi defendre ces etudiants et surtout ce Nadeau-Dubois qui est, selon moi, un jeune homme tres imbu de lui-meme et tres desagreable,
      Je l’ecoutais ce midi en entrevue et il ne repond jamais aux questions mais a plutot tendance a livrer un discours, qui est toujours le meme, un discours qui n’en finit plus. Jamais capable de repondre directement a la question.
      D’apres moi, le gouvernement n’a pas le choix. Il ne faut pas qu’il cede a ce chantage.
      Imaginons les autres associations qui ne sont pas d’accord avec le gouvernement (quel qu’il soit) partent en guerre en manifestant et en cassant tout sur leur passage, ce serait l’anarchie totale.
      Que les etudiants aillent a l’ecole, c’est ce qu’ils ont de mieux a faire!

    • Très bon billet, merci!

      Le gouvernement ne veut pas régler ce conflit. Il s’en sert pour tenter de faire oublier la Commission d’enquête qui s’en vient et toutes les autres controverses qu’il suscite avec le Plan Nord, le gaz de shichte et toutes les autres allégations.

      Il y en a qui se laisseront prendre à ce jeu bien calculé. Le gouvernement se cache en se servant des jeunes comme bouclier.

      C’est réellement pathétique.

    • @Philoctete66

      Oubliez ça, c’est trop tard, l’huile que la ministre a généreusement dispensé et le feu de la révolte étudiante brûle depuis un moment déjà. Honnêtement, la situation est tellement déplorable que je vous encourage à vous défouler un peu, ça fait du bien.

      Dites le fond de votre pensée.

      Pour ce qui est du médiateur, je suis entièrement d’accord avec vous, on est arrivé là. Je sais pas exactement comment on y est arrivé. Dimanche dernier, quand je suis allé marché pour le jour de la Terre, j’ai été confronté à la frustration des étudiants qui marchaient avec nous … a-yo-ye. J’ai déjà été en grève quand j’étais étudiant, mais dans mon temps nous n’étions pas aussi aigri envers le gouvernement.

    • Excellent billet monsieur Marissal

    • Marty Mcfly retour vers le futur. ” la fête est finie biff..”biff étant M.Charest

      alors j’lui dit: “c’est koi l’arnaque?”

      M.Castonguay un vrai bon Libéral ,lui suggère des pistes a suivre…pas un Péquiste

      assuming my calculations are correct….as soon as the dislike bar hits 88, serious shits gonna

      happen…ici on parle de 88 jours…the final countdown, trois jours plus tard on bat le record de

      la “Crise d’Oka”

      Les Libéraux sont a la fois par VANITÉ et CONDESCENDANCE leur meilleur et leur pire

      ennemi , le peuple “Québecois” que dalle, rien a foutre…

    • On remarque ce soir la présence des deux chefs de QS dans la foule. Les policiers sont plus gênés de varger dans le tas, on dirait. Qu’on ne vienne pas me dire qu,on ne peut arrêter les casseurs. La police arrête des étudiantes de philo qui pèsent à peine 100 livres mais laisse le BlackBlock revenir soir après soir.

      Ma proposition: que nos beaaux rtistes et autres escortent les manifestations. On verra si les policiers auront la matraque aussi lourde. il y a des limites à varger dans le tas. Il y a plein de témoignages et de vidéos où l’on voit des manifestants pacifiques se faire ramasser…

    • Je pense que M.Charest a pas eu de jeunesse, il a jamais été jeune…se tenant avec des p’tits

      vieux qui lui disait allez Jean mon p’tit jeune on va te montrer la GAME , tiens toi avec nous

      on va te présenter des gens qui savent s’y prendre pour gagner des “Élections” et y a pour

      toi et des honneurs et de l’argent allez viens…Jean …on t’aime

      il a ainsi scrapper sa jeunesse, et il envie royalement la jeunesse et la soif de “Liberté” et de

      renouveau. Je pense que cet homme est misérable et triste.

    • Comment dénouer l’impasse ? On organise une grosse manif de 200 000 personnes qui contribueraient chacun 1 $ ou 2 $ et on envoie le tout en catimini à la caisse occulte du parti Libéral et le conflit se règle demain matin.

      Comme dans les cocktails organisés par les mafieux membres du parti libéral.

      Les libéraux nous ont montrés qu’ils peuvent vendre des réserves de pétrole à des prix cachés à des prix tellement dérisoires qu’ils n’osent pas les montrer, des permis de garderies contre contributions, organiser de levées de fonds avec des fraudeurs et des criminels mais les étudiants n’ont rien à offrir à ces pourris, de là ma proposition de levée de fonds.

    • Le petit Gabriel fait vraiment peur à bien du monde pour que vous teniez un tel discours.

    • La grande majorité des citoyens en ont plein le … de la Classe. Alors, Jean Charest en profite pour se faire du capital politique. C’est de bonne guerre. La grande perdante dans tout ça, c’est Pauline Marois qui appuie bêtement le mouvement étudiant. Quel manque de sens politique ! Et ça prétend diriger le Québec ! De toute façon les étudiants radicaux vont voter Québec Solidaire.

    • Avez-vous hâte de voir cette grande sagesse et intolérence de Charest envers le prochain casino que le Mohawks mettent en branle illégalement au coût de 100 000 000 $ de pertes par année pour l’état québecois qyi nous échapperont au fisc et à tous.

      On va assister à une bravoure à géométrice variable.

      Je veux terminer en demandant sincèrement comment se fait-il qu’ils y aient autant d’ignorants au Québec qui malgré son incompétence notable et ses non-réalisations qui continuent d’appuyer une telle méfiocité de gouvernement corrempu en plus.?

    • SVP M. Marrissal,

      D’accord avec vous que le gouvernement Charest n’a pas été le meilleur gouvernement des dernières décennies. Pardonnez-moi l’euphémisme.

      Mais SVP, ne vous prêtez pas aux mêmes jeux démagogiques que M. Nadeau-Dubois. Un soi-disant porte-parole qui peut décider à toutes les 5 minutes de ce qu’il peut parler et surtout de ce qu’il ne peut pas parler. Dans l’eau chaude, il ne peut jamais prendre position. C’ mon… Quelle crédibilité lui accorderiez-vous comme négociateur?

      Ceci étant dit, Mme Desjardins et M. Bureau-Blouin méritent toute mon admiration. Je ne suis pas d’accord avec eux mais je serais définitivement capable m’entendre avec eux. Leurs arguments sensés m’amèneraient à faire les compromis nécessaires et je pense qu’ils seraient suffisamment sensés pour trouver les compromis de leur côté. Vivement, une négo SVP, c’est une situation où il n’y aura que des perdants… à part quelques politiciens.

    • Très bon billet.

      Je suis complètement en accord avec vous. Il y en a marre du paternalisme et de la condescendance de ce gouvernement corrompu.

    • Merci M. Marissal pour cet excellent billet! Enfin quelqu’un qui voit clair dans l’opportunisme politique de bas étage du gouvernement Charest. Je ne peux pas en dire autant de tous vos collègues… ni des Québécois aveuglés qui l’appuient encore, en dépit de son mépris, de son irresponsabilité, des allégations de corruption, des petits amis du parti qu’il engraisse et des biens communs (éducation, richesses naturelles…) qu’il brade impunément. Et dire qu’il ose donner des leçons de morale à GND! Je trouve immoral de sacrifier ainsi des jeunes, raisonnables, articulés et honnêtes, pour monter dans les sondages. Tentative désespérée de s’accrocher au pouvoir. Et le pire, c’est que ça marche! Réveillons-nous! S’il est réélu, c’est la paix sociale qui sera menacée (et moi, je m’exile!!!).

    • CRISE D’OKA

      Racist French tried to Stone & Kill Indians In Quebec Canada

      http://www.youtube.com/watch?v=ZYB-aF_MlB0&feature=related

      y a pas d’étudiant ici, des adultes pas tres beau a voir,un Parti Libéral et Bourassa

      Hate From the FRENCH against Indians

      http://www.youtube.com/watch?v=oKBOTGnxpBo&feature=related

      y a pas d’étudiant ici, des adultes pas tres beau a voir,un Parti Libéral et Bourassa

      oka crisis 1990 part 1

      http://www.youtube.com/watch?v=eupyZkLwSPQ

      y a pas d’étudiant ici, des adultes pas tres beau a voir,un Parti Libéral et Bourassa

    • Très juste et courageux, M.Marissal!
      Ça fait du bien de lire enfin un journaiiste qui ne semble pas vouloir manipuler ses lecteurs.
      Merci!

    • Monsieur marisal, je vous lis régulièrement et vous êtes une des mes références pour avoir un aperçu des événements du monde politique Québécois.

      Aujourd’hui, je voudrais simplement exprimer mon accord sur le fait qu’il y a une mascarade de notre gouvernement dans le dossier des étudiants.

      Oui il est vrai que nos Coûts scolaires sont les plus bas, mais pourquoi doit-on justifier la hausse pour cela et toutes sortes d’autres raisons. Quand nous comparons seulement nos frais de formation il est vrai que nous sommes les meilleurs, mais quand je regarde notre compte de taxes totales ou sommes nous ? J’ai l’impression que monsieur Charest et son equipe oublient que cela doit s’inscrire dans une globalite, une direction, une voie ou tous devraient essayer de canaliser leurs efforts, la mise en valeurs de nos forces, nos competences, nos richesses et distinctions culturels. A part son plan Nord qui lui permettra de nous vendre a rabais nos ressources naturelles il n’a pas un champs de vision tres large pour nous guider. La faute est toujours derrière lui et devant lui, il cherche des coupables… Par ailleurs, Les etudiants sont tres acticules dans leurs revendications pour des debutants. Leurs remarques sur la qualite de gestion des institutions est a propos dans leurs revendications.

      je suis d’avis que nous devrions trouver d’autres solutions et canaliser nos energies à offrir l’accès à la formation au plus bas coûts possible. Il faudrait garder notre éducation comme une valeur distinctive d’attraction pour sauvegarder notre culture, l’adhésion de nouveaux Québécois, et surtout ne pas mettre nos programmes de formation à risques dans une dimension de prix. À coûts égaux ou similaires il sera bientôt plus intéressant d’etudier en anglais… Ce sont pas les étudiants avec l’augmentation des frais d’inscription qui sont l’unique solution pour corriger les failles dans la gestion du système.

      Monsieur l’honorable premier ministre, vous avez des qualités de leader pour mener de grands projets, vos allucations à l’étranger sont dignes des plus grands de ce monde, mais à la maison, votre vaiselle est sur comptoir, votre linge salle est sur le lit et la porte de garage ne fermé plus. SVP nous avons un petit projet à la maison, avez-vous 2 minutes pour nous?

    • Jamais je n’aurais cru lire autant de vérités en un seul texte !
      Surtout pas dans La Presse.
      M. Marissal, vous avez tout mon estime et toute mon admiration.
      Merci !

    • C’est comme ça qu’on a lancé la carrière de Daniel Cohn-Bandit… Si Charest s’attaque personnellement a qui que ce soit, le “qui que ce soit” deviendra un héros… Charest a réussi ce tour de force de susciter à la fois une haine vigoureuse et un total mépris chez un pourcentage important de la population pour lequel ne je trouve pas d’équivalent dans notre histoire politique

      Pierre JC Allard

    • M. Marissal, avec de tels propos, faites-vous maintenant parti du “fan-club” de votre comparse Lagacé ou vice-versa??? Et à ceux qui ne cessent de vociférer leur mépris et haine à l’endroit de ceux qui sont “contre les étudiants” ,voulez-vous bien vous mettre dans la”caboche” la DISTINCTION entre la MAJORITÉ des étudiants qui ont une tête sur les épaules et la MINORITÉ qui sème le carnage et la terreur depuis quelques semaines. C’est envers cette MINORITÉ d’étudiants-anarchistes dont fait clairement partie GND (un des grands “manitou” de ce mouvement),que la GRANDE MAJORITÉ de la population en a “plein son casque” et non envers les VRAIS ÉTUDIANTS. Un peu de discernement de votre part ne ferait pas de tort…

    • Je suis inquiet pour le Québec. Je ne cache pas mon appartenance à la cause souverainiste mais quand je vois que mon gouvernement se permet ainsi de cracher sur les dizaines de miliers de membres de sa propre société je suis très inquiet.

      Inquiet surtout des propos pour le moins incendiaire qui me sont parvenu. Allons-nous attendre comme pour Murdochville en 1957 d’avoir à déplorer un mort avant d’agir?

      Le Québec a mal, sa jeunesse est éprise de liberté et souhaite à tout prix préserver ce que certains sont prêt à vendre à rabais. J’ai un peu d’espoir à travers mon inquiétude. Espoir que cette jeunesse mobilisée se traduise en une jeunesse consciente de la véritable force que constitue son nombre et décide ENFIN de faire pencher la balance en faveur de ce en quoi elle croit.

      Depuis l’échec de 1995, les jeunes sont taxé d’apathisme. À croire que les vieux qui craignaient pour leur pension leur attribue l’échec référendaire. il leur a fallu plus de 15 ans avant de se relever les manches et de faire comprendre à la société qui les a vu naître et grandir en son sein apparament protecteur qu’ils sont bien des choses.

      Engagés. Nos jeunes ont une vigueur surprennante
      Connecté. La jeunesse communique à une vitesse démesurée.
      Optimiste. On ne se bat pas lorsqu’on sait qu’on va perdre mais parce qu’on va gagner.

      Nos jeunes ont à coeur le développement de leur société. Ceux qui croient le contraire sont ou bien sôt ou bien pire: méprisant.

      Ce mépris n’est pas qu’apparent, pas qu’une subtilité qui ne ferait réagir le plus suceptible d’entre eux, mais une évidence plus grande que le nez de Cyrano au milieu de son visage.

      Un mépris dégoûtant. Un mépris qui, si utilisé à outrance, fait en sorte de tourner de simples citoyens en monstres comme ceux qu’on voit défoncer des vitres depuis trop longtemps.

      N’attendez pas que l’État ait notre sang sur les mains. Si le sang de nos jeunes coulent c’est celui de nos frères, de nos soeurs, de nos enfants qui rougis l’asphalte balafrée de Montréal et de Gatineau.

      En espérant pouvoir bientôt m’endormir dans un Québec où la paix sociale est revenue. En espérant finalement que ce Québec que l’on va bientôt leur léguer ne soit pas qu’un paysage lunaire, qu’on ne soit pas redevenu les «neigres blancs d’Amérique» comme on l’était il n’y a pas si longtemps.

    • Tout le monde sait que la plupart des journalistes sont péquistes et tous sont membres de la CSN. Ceci explique cela.

    • Toi et tous les autres editorialistes pequistes et artistes etes responsable de ce gachis comme je disais a Lagace et bien bravo vous etes pire que les politiciens. Moi si je ferais ce que
      Nadeau fais je serais arrete mais vous vous le glorifiez encore une fois mille bravo . J’ai envie de vomir et je ne suis pas liberal et encore moin pequiste mieux voter pour un chien

    • Gouvernement de pleutres qui se cache derrière le paravent qu’est devenu GND que l’on traite comme un caid dangereux alors que les vrais grands caids proches du PLQ commencent à défiler à la télé comme accusés.Le PLQ a t-il peur à se point du jugement populaire pour se servir d’un presque gamin pour cacher toutes ses magouilles.

    • M Marisal
      Depuis le début de la grève des étudiants vous étiez mobilisé par les élections
      au Manitoba. Etes-vous certain que vous avez suffisamment d’informations et de
      nuances dans vos propos pour déclarer à la TV de Radio-Canada qu’il s’agit essentiellement d’une lutte entre GND et le gouvernement?

    • bravo M. Marissal faut le faire, on est bien a La Presse, c’est M, Desmarais qui sera pas content
      et tout cela a commencé par le coup monté contre M. Gilles Duceppe, par les amis conservateur
      de John James Charest, tout les coups sont bon pour dénigrer les leaders souverainistes.
      Hé oui je suis un autre méchant séparatiste, et non le P.Q. n,est pas parfait loin de la, mais sa cause est juste et noble, mais vous pouvez dormir en paix, le petit peuple (et non grand comme le
      pensait M. Lévesque) se reconnait très bien dans le parti Libéral il est tout a son image. Encore une fois M. Marissal BRAVO pour votre commentaire.

    • Il y a un peu de vrai dans tout ce que je lis depuis le début du conflit. D’un côté comme de l’autre. Mais je ne comprends pas qu’on semble banaliser l’impact de GND. Si, comme certains, il est tout à fait logique et faisable de demander le vote à 16 ans avec toute l’importance qu’une telle décision peut engendrer, alors, dans la même logique, un “leader” de 21 ans, avec ces 5 ans supplémentaires de maturité devrait être en pleine possession de son processus de réflexion et responsable du leadership qu’il représente. Il serait plutôt à mon avis, totalement déconnecté de la réalité d’en faire fi. Les leaders de demain se préparent la main à cet âge. GNB est loin d’être stupide ou irréfléchi. Je le crois plutôt très intelligent et “mindé” vers un but précis. Les moyens pris (incluant malheureusement sa lâcheté à dénoncer la violence et le vandalisme) et les personnes qui l’entourent ne font que confirmer ce point. M. Charest se fait probablement du capital politique par cette crise, Mme Marois aimerait bien pouvoir faire la même chose, mais en fait et à bien y penser, c’est exactement ce qu’elle tente de faire, tous les intervenants sociaux qui s’ajoutent au fur et à mesure de cette crise, d’une façon ou d’une autre attirent également l’attention sur leur secteur (professeurs, syndicats…) et n’oublions pas GND, qui lui, est parfaitement conscient du sien. Alors, svp, si M. GND veut jouer dans la cour des grands, qu’on le laisse assumer ses actes et aussi les conséquences de ceux-ci et, de grâce, n’ayons pas peur des mots sous prétexte qu’il n’a que 21 ans. Depuis le début, les étudiants déplorent qu’on ne les prend pas au sérieux, alors ne vous servez pas de l’âge quand ça fait votre affaire pour minimiser l’impact de ce qui arrive!

    • Marissal le sépaRACISTE, qui condamnait il y a pas longtemps l’intimidations , et qui maintenant la soutient.. pathétique.

      Gabriel a clairement dit qu’il se foutait des frais , lui veut juste instauré le chaos et la désobéissance civile, c’est plein de lien sur youtube qui le prouvent.

      Et vous les petits médias, essayé de vous faire un capital de sympathie sur un étudiant ( 12 hrs semaine ) riches en plus… qui se bat en toute illégalité contre le méchant gouvernement.

      Et bien j’espère que ca va finir par un mort. comme ca votre consciance va vous hanter le restant de vos jours pour avoir cautionner et approuvé ces actes criminelles

      Jessica

    • Partout ailleurs au Québec les élèves vont à l’école.. sauf une tite gang de voyous, qui sont soutenus par des syndicats et des médias séparatiste finis…

      les anglais se mêlent pas au querelle qui n’ont aucun sens, car les anglais ont compris que les études et le travail rapporte.. et non pas la lacheté et le chialage.

      C’est rendu la Palestine à Mtl , tout ca, parce que les frais les plus bas sont au QUébec.. essayé d’expliqué ca à n’importe qui a ailleurs dans le monde, et ils vont rirent de vous

    • L’imputabilité des leaders est incontournable, monsieur Marissal. Et chacun d’eux joue sa propre game, avec leurs propres intérêts et agendas cachés. Ce qui laissera le plus de cicatrices c’est la banalisation de la violence. Dans quelle société souhaitons-nous vivre. Quelle nation souhaitons-nous bâtir ici? Lire le billet de monsieur Pratte svp. Il adresse beaucoup mieux la situation actuelle.

      http://www.cyberpresse.ca/debats/editoriaux/andre-pratte/201204/26/01-4519361-exploiter-la-violence.php

    • Bravo M. Marissal, en plein dedans. Je suis même surpris que votre journal vous ait laissé publier votre article. Il faut bien faire contre-poids à Messieurs Dubuc et Pratt, aveuglés par leur fédéralisme et leur anti-gauchisme. Bon courage !

    • Incroyable de lire Marissal, Ouimet, Elkouri….Vous allez béatifier ce petit prince ! De toute façon, peut importe ce que les libéraux font ou feront, ce sera toujours mauvais à vos yeux….C’est sur qu’un gouvernement élu doit se mettre à genou devant une CLASSE anarchiste anticapitaliste pour qui la hausse n’est qu’un prétexte pour préparer leur prochain ‘Occupy’ quelque chose….Le gouvernement apporte une foule de concession ou de proposition à la table, les gens que vous idolâtrez sont intransigeant, il ne veulent rien d’autre que la gratuité ! Ensuite, vous osez dire que le gvt devrait négocier avec ces enfants-rois ! Mais ils ne veulent pas négocier, il veulent avoir raison ! On ne peut pas discuter avec ces gens la !

    • Eh hop monsieur Marissal! Un autre de vos confrères qui apporte une analyse beaucoup solide que la vôtre. Lire ce billet de monsieur Dubuc, et reposez-vous mieux de votre voyage dans l’ouest avant d’écrire votre prochain article. Vous nous avez habitué à beaucoup mieux.

      http://www.cyberpresse.ca/debats/chroniques/alain-dubuc/201204/26/01-4519364-tasser-la-classe.php

    • J’ai une solution infaillible pour régler le conflit.

      Quand une entreprise de sondage vous demandera si vous êtes en faveur du gouvernement dans cette affaire, répondez «NON», même si c’est contraire à ce que vous pensez. Si on vous demande pour quel parti vous allez voter aux prochaines élections, répondez «PQ», même si vous ne pouvez sentir les péquistes. Si on vous demande «Qui ferait le meilleur premier ministre?», répondez «Pauline Marois», même si vous avez un poster de Jean Charest sur les murs de votre chambre.

      Quand les résultats de ces sondages sortiront, vous pouvez être sûrs que tout rentrera dans l’ordre dans les jours qui suivront…

    • je propose qu’on elise Kadhir comme premier ministre…le quebec n’est qu’un incubateur a gauchiste etatitiste et syndicalistes.Les quebecois francophones auront enfin un gouvernement a leur image…

    • Premièrement, s’il n’y avait pas d’attroupements demandés par la CLASSÉ, il n’y aurait pas de casseurs et s’il y en avait ce ne serait pas lié au boycott étudiant. Et deuxièmement, si GND n’avait pas comme mission de refuser de négocier mais d’exiger, il ne serait pas exclu d’une table de ” négociation “. N’a t-il pas dit d’entrée de jeu qu’il exigerait la gratuité scolaire. Cela est très loin de resssembler à un projet de négociation. Le reste quant à une date d’élections, que le gouvernement veulent se faire du capital politique alors qu’il est détesté à hauteur de 70% est du blabla de journaliste. Les gens sont fatigués de cette grève qui n’en finit plus, de ces casses gratuites et injustifiées, de ces ralentissements de circulation etc. Tout ce que je sais, c’est que ce gouvernement est là jusqu’en décembre 2013. Le reste n’est que spéculation. Un médiateur quand les deux parties resteront sur le positions servirait à quoi? Voilà il me semble que ce sont ici des faits irréfutables et sur lesquels nous pouvons méditer pour trouver une solution. Et si la rue gagne cette fois-ci que sera la suivante sachant qu’il existe plusieurs GND dans notre société?

    • Bonjour,

      Nous ne pouvons qu’admirer la constance et le calme olympien de Monsieur Gabriel Nadeau Dubois. Ainsi que son immense talent de communicateur tout en maîtrisant de belle façon la langue française. Mais malheureusement pour Monsieur Gabriel Nadeau Dubois, le Québec en entier est profondément à droite sur beaucoup de plans dont celui d’être ANTI SYNDICAL…. Point à la ligne. Au plaisir, John Bull.

    • Excellent billet M. Marissal.

    • Tout à fait d’accord. On sait que cette crise tient surtout du calcul électoral. Mais de là à ce que Charest personnalise la crise, fasse porter l’odieux sur les épaules de GND?!?!. C’est à la hauteur de Charest…c’est petit. C’est lâche et on sait que c’est la seule recette que connait Charest, empreinte d’hypocrisie et de mensonge, pour gagner ses élections.
      GTremblay
      Montréal

    • Excellente analyse !

      Que c’est triste à voir le calcul politique qui se fait sur le dos d’un groupe pour sauver les pourvoyeurs de pouvoir.
      Ce qui m’attriste encore plus, c’est la perception des Québécois…j’aurais dû écrire le manque de perception des Québécois face à leur avenir collectif…Dans plusieurs cas, des morts-vivants, des zombies comme certains éditorialistes.

      Serge St-Pierre

    • Enfin un texte lucide sur la crise. Les responsabilités sont partagées, mais en bout du compte, c’est le gouvernement qui doit trouver une solution.
      Qu’on soit fédéraliste, souverainiste, syndicaliste, de l’institut économique de Montréal, du Conseil du patronat, communiste, fasciste, bouddhiste, un gouvernement c’est un gouvernement. Il doit trouver des solutions, c’est sa job, c’est pour cela qu’il est payé!
      À moins que ce soit une dictature…
      APratte
      Sherbrooke

    • Enfin un bon éditorial de M.Marrissal!

      Ceci étant dit, je comprend très bien votre point de vue, sans être d’accord avec GDN(car je ne le suis vraiment pas). C’est au gouvernement de ce montrer plus intelligent, la CLASSE agit comme des adoslescents en pleine crise d’adolescence, alors servont leurs une lecon de savoir vivre et évitons-les à la table de négociations malgré la casse. Que le gouvernement cède sur certains points et qu’il ce montre créatif dans sa hausse des droits de scolarité…

      Quand la population verra que le représentant de la CLASSE est contre tout, il se retrouvra isolé de la population et même des étudiants. Bref le conflit ce reglera et GND ce fera tasser naturellement car les étudiants verront très bien son petit jeux radical caché derrière le nom de la démocratie.

      F.Collin

    • Marcel Pepin, Louis Laberge et Yvon Charbonneau
      Fin avril 1972, Louis Laberge, Marcel Pepin et Yvon Charbonneau sont sommés de se présenter devant la cour où ils font face à une accusation d’outrage au tribunal. Déclarés coupables, ils sont condamnés à une peine d’un an et envoyés à la prison d’Orsainville près de Québec.
      Fait nous pas pleurer Vincent…..

    • Je commence à être vraiment tanné de cette grève et de ce dialogue de sourd, mais le mépris engendre le mépris et ce des deux côtés. Un médiateur aurait dû être nommé depuis longtemps, il faut que ça cesse. Mais je ne suis pas contre la hausse, je suis contre une HAUSSE aussi BRUTALE. Le gouvernement refile les conséquences de son manque de jugement passé aux étudiants. Le gel des droits de scolarité est une erreur. Et il faudrait là maintenant, tout de suite récupérer ces sommes perdues à cause de la mauvaise gestion du gouvernement? J’hallucine.

      L’attitude de la ministre Beauchamp dans ce dossier est vraiment inacceptable, elle se cherche un bouc émissaire pour éviter d’aborder le sujet de la hausse des droits de scolarité. Libérale jusqu’à la moelle, Charest doit être content de sa ministre. La proposition d’augmenter l’aide financière de 35 millions puisé à même le financement des universités (sic) est une farce. Déjà, bien avant la grève le programme d’aide financière était inadéquat et ça, on en parle jamais.

      Quant à GND comme on le surnomme maintenant, il use de la langue de bois comme un vieux politicien et c’est désolant. Il se justifie en nous rabattant les oreilles qu’il n’est que porte-parole. Avec une telle position, il nuit grandement à cette cause.

      Pendant ce temps, la corruption puante de ce parti politique est occultée par la grève. Pas étonnant que ce dossier ne soit pas encore réglé, c’est tout à l’avantage des Libéraux. Comme ça, quand ça sera le temps de déclencher des élections, les électeurs anti-grèves comme mon_oeil50, thelonious ou fr.l oublieront bêtement que ce parti est profondément corrompu et revoteront bêtement Libéral.

      Cela dit, c’est un excellent billet Monsieur Marissal.

    • Bravo M.Marissal.
      Si Jean Charest déclenche des élections sur le dos des étudiants , aussitôt l’annonce de Charest ce qui serait formidable c’est que tous les étudiants retournent en classe , et on retourne a tous les dossiers de corruption de ce gouvernement , du favoritisme et du financement occulte du parti libéral ,il ne faut jamais oublier qu’ils ont 10 millions dans leur petite caisse….

    • Lire un texte courageux comme le vôtre dans la “Grosse Presse” dont la pensée éditoriale est fédéraliste, libérale, à droite et tout le tintouin ??? WOW !! Qu’est-ce qui se passe ? On peut comprendre qu’on laisse un Foglia dire ce qui lui passe par la tête parce qu’il amuse le troisième âge,mais un jeune chroniqueur comme vous ? Est-ce qu’un vent de liberté souffle enfin sur la pensée du quotidien des Pratte, Gagnon et Dubuc ? Merci M. Marissal. Vous me rappelez bien des souvenirs des années 1960 où la jeunesse s’était mise à croire à la Révolution tranquille. Vous redonnez un peu d’intelligence à une profession qui est tellement entachée par les fachos de la radio poubelle qui font circuler l’enregistrement du discours de GND en le dénaturant tellement par leurs commentaires et leur montage qu’on a envie de vomir. Laissez bêler ceux qui vous voient en loup péquiste dans la bergerie québécoise. C’est la réaction normale de ceux qui n’ont pas de convictions.

    • 1947 Duplessis contre Madeleine Parent .2012 Charest contre G.N.Dubois .

    • Toute association qui se respecte et qui veut se faire respecter se fait elire un PRESIDENT, pas un “simple porte-parole” comme GND se decrit.

    • Je crois qu’il y a matière à poursuite à l’endroit du ministre de la sécurité publique. Il a publiquement affirmé que GND encourageait la violence.

      On peut bien reprocher au leader de la classe de faire de dans la langue de bois. Cependant, jamais depuis le début de ce conflit je l’ai clairement entendu encourager la violence. Qu’on me sorte un verbatim en faisant état et je le croirai.

      Sinon, on est potentiellement dans le propos diffamatoire.

    • @fr.l,

      votre employé de Vidéotron est pas mal niaiseux. Le rouge est la couleur de la Couronne Britannique, le rouge est la couleur du Canada, le rouge est la couleur de la St-Valentin, le rouge est la couleur des Libéraux et tout ça bien avant que le rouge ne soit la couleur de la lutte contre la hausse des frais de scolarité.

    • @fr.l,

      ah! J’ai oublié, le rouge est aussi la couleur de La Presse.

    • Jean Lapierre a bien résumé l’impossibilité d’une élection. Imaginez des manifestations dans chacune des soirées organisées par le PLQ. Pas très vendeur. Donc, pas d’élection avant la résolution du problème. De toute façon, le maintient de la ligne dure démontre une incapacité à s’adapter. Ce qui est crucial pourtant en politique

    • Plus de 2 millions de téléspectateurs québécois se délectent (?) à chaque hiver des inquiétudes et comportements puérils de jeunes hommes et femmes de 18 à 25 ans dans “Occupation double”.

      Ce printemps, dans la lutte engagé avec les représentants du Parti libéral du Québec pour un accès égal aux études supérieures pour tous, des porte-paroles et leaders étudiants du même groupe d’âge s’activent sous les yeux de millions de québécois.

      Par leurs agissements et leurs déclarations sans cesse martelés et sur tous les tons concernant la légitimité et les intentions des représentants étudiants, monsieur Charest et madame Beauchamp démontrent aux millions de citoyens du Québec le peu de respect voué à sa jeunesse.

      C’est sûr qu’il serait plus commode pour ces chers élus de manipuler des victimes consentantes et naïves en manque de visibilité plutôt que de jeunes adultes réfléchis et articulés comme ceux que ce printemps érable projette devant les caméras.

      C’est à nous, adultes de tous les âges qui ne nous rangeons pas du côté des convoyeurs d’argents sales, qu’il revient ne pas nous laisser manipuler. Apportons notre appui à ces jeunes qui travaillent sans relâche à une juste cause sociale et non pour leur profit individuel. Au contraire de ces ministres et élus qui s’activent sans cesse à identifier et impressionner leurs prochains employeurs.

      Benoit Corbeil

    • Je présume M.Marissal que vous porter le Carré Rouge
      et que vous souhaiter que le gouvernement plie.
      Vous êtes anti-Charest comme la pluspart des commentateurs à la petite semaine qui ont toujours la solution pour tout, qui peuvent régler tout mais qui ne se présentent jamais aux élections pour soumettre leur brillantes idées.

    • Bonjour,

      GND fait presque aussi de bruit que DSK. Le Gouvernement est assez stupide pour y trouver matière au déclenchement d’une élection générale. Les étudiants devraient soumettre leurs problèmes à Franco, le vrai décideur.

      Gaston Langlais – Gaspé.

    • Quand le sage pointe la lune, l’imbécile fixe le doigt.
      Quand le sage parle de négocier, l’imbécile fixe Gabriel Nadeau Dubois.

    • Bonne analyse.

      Certains vous accusent ici de flirter avec les péquistes. Tiens donc! Les mêmes qui ne trouvent pourtant rien à redire au frotti-frotta de vos confrères Alain Dubuc et André Pratte avec les libéraux.

    • Je lis les propos et j’en reviens pas du nombre de cinglés de parvenue et anti social … tabarouette à la limite d’un pays de bango …

      Pti Québekois vous faites honte ….

    • Je lis les commentaires et je n’ai pas le choix de sourire. Du moment qu’une part du blâme revient au gouvernement vous montez dans les rideaux. ça en est ridicule.

    • monsieur Marissal,

      Avez-vous vu et écouté les discours de Gabriel Nadeau-Dubois? Ils sont sur U-Tube.

      Ca n’a plus rien à voir avec les droits de scolarité. Il enflamme d’autres jeunes à la désobéissance civile et à faire fi des injonctions. Il se voit comme un leader révolutionnaire.

      GND symbolise l’anarchie. Faites-en une victime comme vous semblez vouloir le faire et cette province sera ingouvernable dans le futur.

      D’ailleurs, au lieu de spéculer sur les intentions de Jean Charest (car ce sont des spéculations), pourquoi ne vous posez vous pas la question suivante: pourquoi le gouvernement n’a aucune objection à négocier avec la FECQ et la FEUQ?

      Vous me décevez monsieur Marissal. Je pense que c’est vous qui personnalisez le débat en démonisant Jean Charest et se faisant vous sanctionnez la violence et l’intimidation.

      Honte à vous.

    • @zephyr2000

      “C’est rendu la Palestine à Mtl”

      Vous croyez que quelqu’un va vous prendre au sérieux avec un commentaire aussi ridicule ? Je vous encourage à prendre des cours de lecture parce que je ne vois rien dans le billet de M. Marissal qui laisse croire qu’il cautionne la violence. Aussi, je ne vois pas ce que le séparatisme vient faire dans ce débat.

    • Dans ce conflit, c,est que le gouvernement n’a rien compris de ce qui se passe présentement, c’est tout à fait normal quand tu es dirigé par un conservateur notoire (ce ne sont pas mes paroles mais ceux du Docteur Clifford Blais qui s’identifie comme libéral à l’émission de Denis Levesque sur LCN qui comme un cri du coeur le probl;eme des vrai libéraux c’est Jean Charest) vous croyez qu’il peut comprendre quelque chose dans la structure de la Classe.

      Voyez-vous en 1972 autre crise, c’étaitles dirigeants syndiquaux qui disaient aux membres quoi penser et quoi dire et quoi fair, mais aujourd’hui c’est la base qui dit aux REPRÉSENTANTS quoi dire, quoi penser et quoi faire. Mettez qui vous voulez à la Place GND et vous aurez le même résultats, mais avec lui nous sommes certain d’une chose il est très articulé et dit tr;es clairement ce que la base pense, veut, et dit. voilà l’ajustement que ti-coune écharest n’a pas fait avec son estafette.

    • C’est triste que tous le monde lui mette tous sur le dos. Oui il n’a pas utiliser les bon mots pour s’exprimer, oui il est plus radical, vous n’avez jamais une fois vous autre voulut allez dans la rue pour que les choses change? Moi je suis d’avis que au lieux de le critiquer si on se levais tous pour changer le système je crois bien que on arriverais enfin a quelques chose aux Québec. Une chose est sur, je crois que chaque porte-parole dans peu importe le domaine devrais avoir un cours de comment s’adresser aux média. Si moi je l’ai eu dans le cadre d’un projet contre le décrochage scolaire. Je ne comprend pas pourquoi des portes-paroles en on pas.
      Kathleen Lavoie -Montréal

    • Quelle tristesse.
      Comme journaliste, vous devriez faire le travail de journaliste. Ok c’est votre blogue et vous
      affichez vos réelles opinions. Très bien. Vous en vivrez avec l’odieux.

    • Votre commentaire a sûrement touché un point sensible de JJ Charest.
      Il a dit qu’il faille protéger les principes de la démocratie…..qu’en était-il de la démocratie lorsque les citoyens et les organismes réclamaient une enquête publique sur son gouvernement corrompu?

      Il a dit aussi grotesque et ignoble lorsque l’on parle d’élection en marge du conflit étudiant.

      La présidente des étudiants a relevé un certain nombre de contradictions dont le 2,1% d’augmentation avec les années et dont John James n’a jamais parlé (il a menti comme toujours)

      Depuis hier le gouvernement a eu le temps de voir les réactions et il ne déclenchera pas d’élections sur le conflit étudiant…….

      Il a dit qu’il a lui et son gouvernement ont toujours été ouvert…..comment expliqué que la ministre chien de poche a fermé les discussions il y a deux jours et comment se fait-il qu’après deux mois de grève, ils en viennent “c’est à prendre ou à laisser”…… tout ça pour ça.

      Avec quelle désinvolture il a traité les étudiants avec le plan mort sans s’excuser. Libéral rime de ce temps-là avec sale.

    • Excellent billet.
      Vive les rouges.
      Ce jeune est inspiré et inspirant.
      Apres lui on ne pourra plus se plaindre que nos jeunes sont dépolitiés et démobilisés.
      Lui et sa classe nous ouvrent les yeux, nous qui sommes trop occupés à travailler pour payer les taxes que nos gouvernements gaspillent honteusement.
      Il a des milliers de supporteurs .
      J’espere qu’il y aura plus de GND dans l’avenir, on en a vraiment besoin.
      Quel vent de fraicheur et d’éveil!
      Vive les carrés rouges!

    • C’est comique de voir les p’tits fédéraleux bouchés traiter M.Marissal de MÉCHANT péquiste parce qu’il voit clair dans ce gouvernement corrompu.

    • Bizzare mais je crois pas que ce soit le gouvernement qui abuse de la présence de GND, mais bien les grèviste qui en font un emblême de révolution. Mais surtout, surtout les médias qui ne demande son avis qu’à lui, alors que la majorité des étudiants le trouve grandement insignifiant. Et lui-même bien sûr d’accpter d’aller à tout les maudit show qui l’invite pour monter leur cotes d’écoutes. Quelqu’un peux m’expliquer qui et pourquoi à t-il accepter une invitation à l’émission “des kiwis et des hommes” si ce n’est que pour se faire voir la face encore plus à la télé?

    • Il était gênant de voir le vieux routier de Dutil, Ministre quand même, accuser GND de faire la promotion de la violence. Quel navet!
      Dans cette crise, les étudiants se sont montrés plus intelligents que le gouvernement de Charest.
      GTremblay
      Montréal

    • Aurons-nous droit à une loi des mesures de guerre bientôt?

    • J’AI UN PETIT BÉMOL

      Beaucoup de gens sont offusqués que M Charest mettre au grand jours ses offres aux étudiants.. J’écoutais Simon Durivage et Vincent Marissalce ce midi , et qui trouvaient inhabituel que l’on offre en public ce qui a été offert en privé. Il faut savoir qu’il arrive fréquemment qu’après un certain en conflit, les compagnies paient une pleine page de journaux pour montrer au public les offres faites aux travailleurs. D’ailleurs, j’ai même vu cela de la part des municipalités. Donc, M Durivage et M Marissal étaient mal renseignés.

      Maintenant, après avoir passé par dessus CET AFFRONT de la part du premier ministre (en passant, les étudiants avaient requis que le premier ministre s’en mêle), que doit-on penser de cette proposition versus la hausse des droits de scolarités. J’écoutais également Mme Martine Desjardins interviewée par M Bruneau. On voyais tout de suite qu’il commençait à trouver les étudiants un peu trop gourmand à son goût. Mme Desjardins commençait à trouver cela inconfortable. Elle semble être contre cet offre et dit que le gouvernement ne regarde pas leur offres à eux.

      Je sais qu’elle a dit une fois l’offre des étudiants: gel des frais et couper pendant 5 ans dans différents postes budgétaires: publicité, salaire, immobilisation, papeterie, entretien d’édifice. Faire une telle offre vient à dire de couper sur la nourriture et on remettra cela dans 5 ans. le problème restera entier. Mais elle , elle ne sera plus là.

      EN PASSANT, nous peuple démocratique du Québec ( clin d’oeil à mes étudiants passionnés), vivons sous un respirateur artificiel: 1- notre dette 2- la peréquation du Canada où l’on reçoit beaucoup. Je sais que les étudiants ne veulent rien savoir de la comparaison avec les autres provinces mais présentement, les étudiants du Québec paient moins cher que les étudiants de l’Alberta et que c’est de cette même province que l’on reçoit le plus en peréquation. BIZARRE

      Bon arrêtez de me traiter de toutes sortes de noms et de lécheuse de Jean Charest, je suis une coalisée de la CAQ. Mon comming OUT est fait.

    • J’ai vraiment été dégouté par les propos du premier ministre aujourd’hui dans son offre globale aux étudiants. D’abord , il dénigre de façon condescendante les associations étudiantes, il négocie sur la place publique après avoir affirmé le contraire auparavant, il continue à démoniser une association étudiante, il se moque d’une journaliste qui lui demande quand des élections, il traite Mme Marois de personne ignoble et grotesque: une performance d’un premier ministre incapable de négocier et qui laisse la situation perdurer sans rien régler. Car convenons -en , cette offre est inacceptable pour les associations étudiantes. Nous sommes loin d’une solution. Il faudrait un médiateur tout de suite et Jean Charest s’entête dans sa mauvaise foi.

    • J’adore quand on accuse La presse de Desmarais d’être ‘’séparatisse”

    • La casse de la Classe aide le PLQ, et mine la crédibilité du PQ.

      Les gens qui appuient la hausse pensent que le PQ va revenir au gel une fois élu. En annulant la hausse maintenant, les gens sont certains que la Classe va recommencer à briser des vitrines lors du prochain essai de hausse.

    • GND,ca place est dans une prison et pas dans tout les medias prosyndicat.Mais comme les journaleux sont des paresseux ils s’excitent et font des prières Que ca va continuer comme ca,dans chaos et anarchie…c’est comme ca que le Quebec va resembler si il y une separation…

    • Jean Charest est plus rapide que plusieurs car il parvient à les convaincre qu’un jeune étudiant en histoire de 21 ans est une menace pour son gouvernement et même pour le Québec. Ce midi il en a rajouté car c’est tous les représentants étudiants qu’il a marginalisés en annonçant de façon unilatérale, à toute la population, une offre qu’il aurait pu faire il y a 75 jours et qui ne tient pas compte des représentations étudiantes.
      Quand on pense qu’il n’a encore jamais dénoncé un seul des cotisants à sa caisse électorale qui profitent ensuite des largesses de son système. Comment peut-il le faire ? Il a lui même reçu un pont d’or pour passer du fédéral au provincial. Et après ils viennent nous dire qu’on est péquiste parce qu’on tente de dénoncer ça. Pour plusieurs tu un es ami ou un ennemi, la libre pensée c’est une vue de l’esprit.

    • M.MARISSAL EST UN PÉQUISTE DEPUIS LONGTEMPS

      les journalistes veulent avoir des élections au plus vite
      pour vendre des journaux ect
      m.charest il vous reste encore 1 ans et + …..prenez votre temps

    • Hemi,
      .. et Charbonneau est devenu libéral.
      Fais-moi pas pleurer…c’est quoi ton nom sur ton permis de conduire : HEMI ?
      le mien : yves graton.
      ps fais-moi pas pleurer et assume-toi

    • je dis à mes petits enfants :
      Plus on s’éloigne de Montréal et de la ville de Québec, plus les gens sont épanouis, sensés- avec , généralement- un bon jugement.
      Je vais leur citer votre nom , monsieur Le Gaspésien alias Gaston Langlais

    • astyanax

      27 avril 2012
      07h52
      Il y a pas mal de monde qui s’amuse à faire ça, et c’est correct.

    • Les Québécois forment un peuple… de pissous! C’est drôle quand même que quand j’étais petit les anglos pour nous insluter gentiment, il faut l’avouer, nous appelaient FRENCH PEA SOUP qui veut dire: FRANÇAIS SOUPE AUX POIS pour la simple raison que la soupe aux pois faisait partie de l’alimentation des pauvres que nous étions. Mais comme c’est étonnat que nous ayons compris PISSOus, qui veut dire depuis ” PEUREUX.” Ben oui! on est des peureux. On l’a bien compris à l’époque et encore aujourd’hui une grande partie des Québécois le sont restés. PISSOUS! Si non, si nous étions un peuple courageux et fort ça fait longtemps qu’on aurait notre pays. Mais voilà on a encore une grande quantité de pissous qui votent pour les ripoux, les profiteurs et qui s’enferment chez eux devant la télévision, les adeptes de la gougounne en fentex, les admirateurs des grandes gueules de Gendron, de Martineau, de Pratt et maintenant de Durivage… Par contre les jeunes qui marchent dans les rues ont plus de courage que bien des Québécois n’auront jamais parce que nous sommes un peuple de peureux… Pissous! Ostie que j’ai honte de vous autres…

    • M. Marisal

      Plusieurs blogueurs vous trouvent partial dans ce débat. D’autres chroniqueurs le sont aussi mais ils écrivent intelligemment, ils ne disent pas n’importe quoi.

      On ne peut comparer le carré rouge de Mme Marois à celui d’un parent qui proteste avec son enfant étudiant. D’abord, mme Marois en fait du capital politique tandis que le parent, lui, pense au présent, ne pas payer d’avantage pour quelques années seulement tandis que le citoyen ordinaire va payer toute sa vie de travailleur et de rentier. Même les étudiants d’aujourd’hui vont payer toute leur vie.

      Je serais prêt à payer pour une instruction gratuite mais pour les étudiants qui sont sérieux, qui termineraient avec leurs diplômes en poche dans le temps requis, pas pour ceux qui sont dans les bars au lieu de réussir. Je paierais après que les étudiants ne fassent pas faillite personnelle, qu’ils aient remboursés les prêts qu’ils doivent aux banques prêteuses, qui, elles, sont couvertes par le gouvernement, c’est-à-dire nous.

      On entend souvent que dans certains pays on ne paie pas de frais de scolarité. C’est vrai. Avez-vous comparé la manière de vivre et le sérieux de ces étudiants. L’Allemagne et certains pays scandinaves où c’est gratuit, on ne peut pas comparer ces populations avec la populace du Québec. Ils paient leurs impôts, ne font pas de travail au noir et ne se fient pas toujours à la vache à lait de l’État.

      Si tous les anti-Charest, tous les péquistes, les communistes et les profiteurs payaient leurs impôts, ne faisaient pas de travail au noir ou bien ne demandaient pas à un fournisseur de biens et services de ne pas fournir de reçus, sans parler des dettes que les étudiants doivent au gouvernement, aux dernière nouvelles c’est 800millions de $, oui nous pourrions ne pas augmenter les frais d’éducation. Les scandinaves et les allemands ne font pas ça.

      Faisons payer les riches! On l’entend souvent celle-là. Commenns à faire ce que je décris plus haut et je revandiquerais moi aussi la gratuité. Moi j’ai payé pour mes études, ai remboursé mes prêts malgré que si l’on tient compte du fait qu’il n’y ait pas eu de hausse depuis 20 ans, mes frais étaient beaucoup plus élevés à cette époque qu’aujourd’hui et tout le monde remboursaient leurs bourses. J’ai payé pour mes deux enfants, je vais payer pour mes petits-enfants via mes impôts. JE DIS QUE C’EST ASSEZ

      Marcel Frenette, retraité

    • En effet Monsieur Marissal, votre texte est très juste et plusieurs acquiescent.

      GND devient l’homme à abattre (second niveau évidemment) et Jean Charest en a fait l’ennemi public numéro un.

      Plus le temps avance et, plus Jean Charest voit les élections lui échapper, en ayant un adversaire qu’il n’avait nullement vu venir.

      Le fin stratège politique qu’était jadis, Jean Charest, a perdu beaucoup de lustre et, a du plomb dans l’aile.

      Surveillez bien le congrès des libéraux de Jean Charest ce week-end, il y aura beaucoup d’actions et de policiers en tenue de combat.

      Jean « JELLO » Charest est dans un marécage genre sables mouvant et, personne pour lui tendre une corde de survie…

      « The crime does not pay »

      Tough luck Johnny !

      Frank

      *

    • Pitoyable billet, M. Marissal — comme d’habitude.

    • @verret 26 avril 2012-20h32
      Vous écrivez: «GND est un escroc fini. On ne peut tout à la fois livrer des discours enflammés de leader communiste mobilisateur et prétendre en même temps n’être qu’un porte-parole eunuque ou impuissant.»
      Ça prend une brebis libérale au cerveau lessivé pour traiter GND d’escroc fini pour défendre Don Charest, le «parrain» nageant dans une corruption inégalée dans l’histoire du Québec, même aux pires moments de Duplessis !
      Ce jeune a dans son rétroviseur tout ce que vos libéraux ont de plus répugnant comme gestion de VOS taxes et celles de toute la population…alors pour citer votre phrase célèbre : «Vous déraillez mon vieux »…
      Robert Alarie

    • Il est vraiment décevant de lire tous les commentaires négatifs envers lesn étudiants.
      Je crois, au contraire, que toute la siciété devrait aller les rejoindre dans la rue. Il faut obliger le gouvernement à faire preuve de maturité et donc à trouver une solution.
      Nous devrions tous être dans la rue, parents, travailleurs, politiciens, chomeurs, partis, syndicats, être tous là pour suporter nos jeunes.

    • Dans tous les cas et toujours ce gouvernement ne connaît que l’affrontement ou le laisser-aller, et la plupart du temps les deux en même temps.

      Le Grand Nord est un cas patent: tout s’est préparé en catimini, nous avons entendu des tonnes de “faites-nous confiance” et d’un coup Jeannot est arrivé avec un plan tout fait, tout monté, et maintenant il veut faire passer son Nord pour un projet de société.
      Encore aurait-il fallu que la dite société puisse glisser son mot.

      Pareil pour le dossier étudiants: à chaque étape Charest arrive avec un plan tout fait, tout digéré et rien qui fasse matière à discussion. Il en profite pour se flatter la bedaine en même temps mais, bon, faut bien admettre que sinon il sera en manque de caresse, le pôvre petit.

      Il laisse tout le monde discuter en rond et tente par la suite d’imposer son discours à coup de “boycott” et de “CLASSÉÉÉÉÉÉ”. C’est du dernier con. Quand Jeannot ne sait que dire, Jeannot fait dans la rhétorique, on sait bien.

      Avant de se faire accuser d’électoralisme il se dépêche d’accuser les autres, espérant les coincer dans un “çui qui le dit c’est çui qui l’est” débile.

      En gros, on peut le dire: Jeannot a scrappé Montréal pour des raisons électoralistes, scrappé Longueuil dans la foulée, scrappé le Ministère des Transports pour s’assurer qu’aucun contrôle ne serait possible sur les travaux publics, scrappé tous les outils de prise d’information entre le gouvernement et les citoyens, détruit toute crédibilité de la faune politique au Québec, et maintenant….

      Maintenant il veux détruire un gars qui n’est même pas président de son mouvement mais bien représentant, rien de plus.

      Ce faisant il a enclenché de son propre chef un mouvement qui mène là: qui survivra, le gouvernement Jeannot ou Gabriel ? Grande question…

      J’ai déjà surnommé ce farfelu Ubu, ce qui lui va bien. Mais peut-être préférera-t-il Jeannot Dégage ?

    • Bis :
      Le calcul vaut le travail dit-on : Combien de % accordé à la baisse du pouvoir d’achat proportionnel à l’inflation est-il calculé dans la feuille de calcul actuariel de Jean Charest ; pour la classe étudiante, la classe pauvre et la classe moyenne ?

      À $4,000 et plus dans 7 ans pour les frais obligatoires de scolarité, avec quel capacité de revenu les étudiants pouront-ils s’appuyer avec le salaire minimum gagné des weekends, des vacances d’été et celles des fêtes ?

      À combien s’élève les coûts directs et indirectes reliés aux études que les étudiants doivent et devront-ils faire face dans 2 ans, 4 ans, 7 ans … ? Cela n’inclu pas le logement et la nourriture ainsi que le transport etc…

      L’idéologie du Capitalisme pur et dur est la dérive actuelle des deux palliers de Gouvernements, actuels, avec l’harmonisation du Libre Échange des USA et de l’UE orienté par la Haute Finance de pêche Mercantil comme principe orienteur directeur Économique de la survie et de la vie comme sève de Vie de la mondialisation.

      Il ne sont pas Fou ces étudiants, ils ne veulent pas d’un Back To The Future d’avant les années 1960 et nous devrions nous aussi ne pas en vouloir collectivement de cette condition de Nègre Blanc d’Amérique du Nord !

    • GND est notre futur ! Pas mal plus intéressant que les politiciens oligarches actuels …

    • Ayaye Marissal! On va te donner une médaille pour ta lucidité. Mais on se demande tout de même ce que vous faites, toi et Lagacé, sur le même payroll que Pratt et Dubuc… Là je dois avouer que je suis perplexe, voir même décontenancé. Mais bon on vous aime.

    • Un excellent billet de votre part, vous dîtes bien ce que je pense depuis au moins la 8e semaine de ce conflit. Vraiment plusieurs journalistes de La Presse m’épatent et je vous félicite. Continuez votre beau travail d’informations.

      Merci

    • Aux dires de Charest, il est grotesque de penser que l’action du gouvernement relève du calcul électoral. Est-il possible que les plus grotesque dans ce dossier, soient plutôt notre premier ministre lui-même ainsi que tous çeux qui l’appuient dans le mensonge et la corruption.

    • Rien à rajouter…

      Merci

    • Ma tante Line n’avait certainement pas prévu que sa zone de confort ministérielle pourrait être quelque peu affectée par un simple étudiant qui n’utilise pas plus de 2 rasoirs jetables pas année. De tous les scénarios envisagés, celui-là n’avait pas été retenu. Plus GND a de l’aplomb plus ma tante, elle, a du plomb. Plus il volubile plus elle a la bouche sèche.
      Ma tante Line pédale pour essayer de retrouver un peu de crédibilité, de confiance aussi, son parcours presque sans faute est devenu subitement plus miné qu’une route en Afghanistan.
      Les Vieux de la vieille, les Péquistes, les blasés elles sait comment leur répondre, mais à un damoiseau plein d’idéal comme GND, là elle ne sait pas, mais vraiment pas.

    • Je suis d’accord avec vous , monsieur Marissal .

    • Il est évident pour tous, que les “génies” sont moins nombreux, dans la population, que les “normaux”. C’est d’ailleurs tout à fait normal. Le seul inconnu jusqu’ici, était le nombre d’imbéciles versus le nombre de “normaux”. On a maintenant la réponse.

      1)Qualifier Vincent Marissal de péquiste est un excellent indice.

      Bravo M. Marissal pour votre article. Vous avez parfaitement raison au sujet de notre gouvernement (en fait de son QI).

      2)Qualifier GND de fasciste, communiste etc est un autre excellent indice.

      Par contre, là, c’est peut être parce qu’on ne connaît pas ce qu’est la Démocratie. On croit que la démocratie est de “l’à-plat-ventrisme” devant un petit monarque “majoritairement” élu avec 35% de la volonté populaire (Et même s’il était élu avec une majorité de 100% n’y changerait rien).

      Les associations étudiantes nous donne un cour sur la vraie démocratie. Il nous démontre comment un vrai mandat de “représentativité” des volontés du peuple fonctionne. C’est très loin d’un “chèque en blanc” donné à un “représentant élu du peuple” qui peut faire tout ce qu’il veut, sans contrôle de la part du citoyen “mouton”. Notre démocratie représentative actuelle est la démocratie du “bon berger sauveur de l’humanité”.

      Nous avons des écoles laïques, mais nous n’avons pas encore libéré nos gouvernements de cette notion religieuse esclavagiste. Elle a la caractéristique de “déléguer” nos propres responsabilités sociales et individuelles à d’autres. Les étudiants sont les produits d’une éducation laïque qui manifestent dans une population d’éducation de connotation “religieuse”.

      Nos étudiants actuels sont la première génération depuis celle de nos premiers colons qui veulent reprendre en main leurs responsabilités, celles que nous n’aurions jamais dû abdiquer.

      Bravo à eux et m*rd* aux peureux irresponsables.

      Vérifiez le prochain sondage; il donnera la proportion des imbéciles dans notre population. “Imbécile” pris ici en son sens étymologique de “qui a besoin d’un bâton pour se soutenir”.

      André Lefebvre

    • Je me suis couchée en colère et levée en colère.
      En colère contre le gouvernement et son attitude arrogante et méprisante pour les étudiants. Et envers nous, comme si on n’était pas assez intelligent pour déchiffrer son offre….!!!!!

      Je suis contre la violence, mais être plus jeune, j’irais manifester avec eux.
      J’ai retrouvé le manifeste qui avait été adopté par la FADOQ à l’automne dernier, voici le lien.
      http://equiteintergenerationnelle.ca/manifeste/

      Il est temps que les parents et grands-parents (affectueusement nommés ‘le pouvoir gris’) fassent savoir au gouvernement, que la hausse des droits de scolarité ne concernent pas seulement les jeunes. Où est la ministre des aînés? Est-ce qu’elle nous représente bien dans ce dossier? Certains d’entre nous, avons fait des études sans endettement ou très peu, maintenant, le gouvernement voudrait refiler la facture aux nouvelles générations. La majorité d’entre nous avons aidé nos enfants et maintenant, nous aidons nos petits-enfants…sans oublier ceux d’entre nous qui retournons aux études.

      Il (le gouv.) doit ouvrir la dicussion sur le sujet des droits de scolarité, avec TOUTES les associations. Je demande au gouvernement, de regarder dans les poches de la gestion des établissements avant de revenir dans la mienne.

      Roy08

      p.s. Pour les associations de l’âge d’or, trouvons un moyen d’aller ouvrir une marche avec les associations étudiantes.

    • Lorsqu’ un gouvernement utilise l’argument de la violence pour obtenir l’appui de la population, c’est qu’il n’a plus d’arguments pour rallier les citoyens. Il doit les apeurer. Ne pas se gêner pour passer sous silence que ce ne sont pas les étudiants mais les casseurs qui sèment le grabuge.

      Dire qu’il ne négociera jamais sous l’intimidation et la violence (pourquoi pas sous la torture?), c’est ce que tout parti politique fait pour détourner la suspicsion qui pèse sur ses relations douteuses avec des groupes de pression autrement plus ambitieux de voir privatiser nos services publics. Pour ne pas dire dangereux dans certains cas.

      Une fois, cette étape réussie, la seule stratégie qui reste consiste à diviser ses adversaires et de démoniser le porte-parole du groupe le plus radical. Attendre que le conflit, qui est de nature politique, se judiciarise (injonctions), et que la population soit aveuglée, incapable de distinguer Machiavel qui tente de camoufler ses basses oeuvres d’un mouvement démocratique. Qui utilise des méthodes démocratiques mais dérangeantes pour se faire entendre d’une administration qui se bouche les yeux, les oreilles et l’intelligence. La société québécois est en pleine illustration de realpolitik.

      Jean Charest est un politicien cynique et irresponsable. Monsieur Marissal, bravo pour vous votre regard juste.

    • Que la cause des étudiants soit juste ou pas n’est pas la la question à mon avis pour les libéraux. Cette semaine il devait avoir des négociations avec les trois associations, au lieu de leur dire directement Charest et sa marionnette font un point de presse pour donner leurs DÉCISIONS. L’important c’est de bien paraître à la TV pas de vouloir s’entendre avec une partie de la clientèle de ce gouvernement. Donc votons libéral à l’élection car ils ridiculisent et déresponsabilisent très bien notre jeunesse.

    • Je suis né avant le “Bébé-Boom” et commencer l’université au moment ou l’on annonçait la mort de Maurice Duplessis ,un autre développeur du nord. En 1960, la société québécoise était une colonie anglo-américaine, les caisses populaire avait un actif de moins de 1G$ et de très rares québécois avaient une fortune supérieur à 25M$. Les universités francophone du Québec comptaient moins de 15 000 étudiants en 1960. De 60 à 80 le Québec était une société en profonde mutation et malgré le prêchi prêcha de la droite Québécois, le Québec est en 2012 une des sociétés les plus avancés et les plus égalitaire de la planète évidemment les taxes sont plus élevés que dans une Amérique du nord qui vie au plus fort la poche, Malgré un endettement élevé tous les gens qui ont un peu de compassion devrait être fier des résultats accomplis même si tous n’est pas parfait. Malheureusement, il existe une droite et son journal officiel (Le Journal de Montréal) qui depuis quelques années rabaisse les Québécois en les traitants de lâches, d’endetté vivant au crochet du phare Albertain de bébé gaté etc etc.
      J’étais très découragé des jeunes mais l’action même des fois un peu malhabile des jeunes étudiants à se battre pour des idées au lieu de rêver à la piastre et aux gros chars, me réconforte
      MERCI les Dubois, les Desjardins et les Bureau-Blouin

    • Le gouvernement Charest contre GND?
      Mais M. Marissal, ce sont les journalistes et les partisans des étudiants grévistes qui ont voulu qu’il en soit ainsi. Il ne se passe pas deux jours sans que GND se fasse inviter pour une entrevue à Radio-Canada, dans La Presse ou ailleurs. On le voit bien davantage que Pauline Marois. Et le plus souvent, c’est pour une entrevue-bonbon devant des journalistes en admiration béate devant ce cher petit ange qui ne contrôle pas ses associations affiliées, ni ses membres, ni son site internet, ni ses manifestations qui dégénèrent comme par hasard en émeutes, et qui de son propre aveu n’a pas l’autorité pour lancer un appel au calme sans risquer de faire mettre à la porte par ses propres membres. Les journalistes ou chroniqueurs qui ont osé porter un regard critique sur les manifestants (André Pratte, Richard Martineau, Christian Dufour…) se sont fait vilipender, comme étant vendus au parti libéral. Alors, si les représentants des médias qui étaient critiques à l’égard du gouvernement Charest (ce qui n’est pas un mal en soi) n’auraient pas été aussi indulgents à l’égard de la CLASSE et des radicaux, on n’en serait pas là.

    • Tres bonnes analyse,ce texte represente tres bien la situation,ce Jonhn James Charest est tout a fait previsible,use,grotesque et ignoble est tout a fait approprie M.Charest……….Alain Legault

    • Je ne savais pas m. Marissal que vous étiez pour l’anarchie et la désobéissance civile. Vous avez bien cAché votre jeu. Comme Lagacé , Lortie et Anne-Marie Dussault, Kouri et M. Ouimet vous êtes victimes d,une manipulation très habile de la part de ce petit anarchiste.

    • De toute évidence, vous portez le carré rouge, approuvez les violences des étudiants et manifestants et souhaitez une hausse des impots des simples citoyens qui se lèvent à 6h tous les matins pour aller gagner durement leur croûte.

      Il y a beaucoup plus dans cette grève subventionnée, je présume, à fond par les syndicats. Le temps qu’on parle de ça, on oublie le reste. On sait plus ce qui se passe dans le monde parce que les journalistes francophones ne parlent que du petit morveux à GND.

      Votre rôle, à titre de journaliste, est d’être neutre, pas de jouer à mon père est plus fort que le tien. C’est épouvantable ce qui se passe, les Québécois sont toujours centrés sur leur petit nombril, c’est dommage.

    • J’ai relu deux fois votre chronique et vérifié trois fois que c’était bien vous qui aviez signé le texte, M. Marissal!

      Félicitations! Une fois n’est pas coutume, mais je garde espoir…

      Dominique Fortin

    • C’est assez pathetique comme texte.
      - PQ

    • @pepedamour

      j’ai pas vu ton nom dans la liste des candidats vedettes presentes par ton chum Legault

      t’aurais t- il flushER?

    • Un seul mot pour décrire cet article: torchon. Comme bien d’autres l’ont dit avant moi, tout est si facile pour les journalistes de votre accabit. M. Marissal, votre photo sur ce site représente bien votre état d’esprit: déprimant, cynique, et j’en passe. Il n’y a jamais quoi que ce soit de positif dans vos commentaires; c’est le continuel ”bof’, mais, …”. Effectivement, si le ”jeune” GND se lance dans le débat public, qu’il subisse les conséquences de ses gestes et paroles; plus anarchique que ça tu meurs. Je ne peux pas croire que la province (en fait, Montréal), se fasse mener par cette minorité. En fait, les plus dangereux, ce n’est pas ces GNDs de ce monde, mais les jônarlwistes qui persistent à leur donner un semblant de crédibilité, avec cette couverture disproportionnée; c’en est caricatural, mais surtout dégoûtant. Les médias sont un risque pour l’ordre public. Le gouvernement est là pour décider; pas pour se faire dicter. À quand la loi spéciale pour rendre toute cette farce illégale??!!

      A. Turmel – Boucherville

    • maudit ce que l’on est pAS EXIGEANT au Quebec,qualifier votre feuille de choux de Grand journalisme. VOUS etes chanceux de gagner votre vie avec votre plume . vous etes superficiel. vous avez fait votre cours a l’UQUAM?

    • “Je devrais peut-être me méfier des très nombreux parents, dans la cour d’école de mes enfants, qui portent le carré rouge en signe de solidarité au mouvement étudiant. Sont-ce de dangereux radicaux qui véhiculent des valeurs antidémocratiques jusqu’aux portes de la maternelle?”

      “Les membres du gouvernement libéral acceptent régulièrement de s’asseoir avec des gens aux valeurs passablement plus toxiques, mais il est vrai que ceux-ci laissent parfois un chèque…”

      C’est à cause de des lignes comme celles-ci que vos lecteurs mélangent tous et que je finis par me demander quels sont les véritables intérêts des médias dans cette crise.

      D’ailleurs où étiez vous l’an dernier lorsque les associations étudiantes ont choisi de ne pas se présenter à la table avant le budget pour parler de financement des universités. Où étiez-vous lorsqu’au budget 2011, le gouvernement annonçait la hausse des frias de scolarité?

      J’ai hâte au jour ou la transmission de la démocratie réalisera l’importance de son rôle…

    • www.fm93.com/audioplayer.php?mp3=130606

      Faut entendre

    • Est-ce moi? Ai-je la berlue? Non, une vaste majorité de gens pour la hausse la défendent sur les blogues avec des arguments truffés de fautes et sans valeur réelle. Des arguments du genre “j’ai raison parce que je travaille” ou des justifications faites par le jugement du groupe d’étudiants (ils sont des bébés gâtés, des voyous, ils sont en crise d’adolescence). Bravo! Ça paraît que ceux-là ne sont pas allés aux études et que donc il est aisé pour eux de ruminer contre une réalité qu’ils ne connaissent pas…

      Au moins, il y a Pratte, Marissal, Elkouri, Foglia, Lagassé, Roy et autres journalistes de la Presse qui affirment des arguments en faveur ou contre la hausse, qui couvrent des événements comme les manifestations selon différents angles…et qui sont tous très pertinents et réfléchis.

      Svp petit peuple de contribuables outrés, quand on ne comprends rien à la démocratie, au système d’éducation, au principe de négociation, au syndicalisme et qu’on se borne à émettre des élucubrations basées sur des ouïe-dire eux même basés sur des préjugés de réactionnaires…vaut mieux continuer à travailler sans trop se poser de question sur notre société et laisser ceux qui veulent apporter des débats se charger des réflexions…

    • GND est un petit NoBoDY éphémère à la tête enflée.

    • le gouvernement et le service de police de montreal ne sont que des lâches qui essayent de se faire du capital politique sur les plus faibles qui pourraient s’enligner .
      notre super ministre de l’éducation , a démontré a plusieurs reprises qu’elle n’a justement aucune éducation , et le pm en la laissant le représenter , démontre qu’il n’en a pas plus , sont temps précieux est mieux place en faisant rigoler la galerie des futur potentiels contributeurs au parti au palais des congres comme le clown qu’il est .

      tom bombal mtl

    • Sans oublier le vent de “liberté” qui dégagerait nos journalistes des “tabous” décrétés par les autorités en place.

      André Lefebvre

    • Je souscris à vos propos mon_oeil50 ! Je ne serais pas surpris de voir Monsieur Marissal se présenter sous la bannière péquitse aux prochaines élections provinciales tant ses analyses sont devenues prévisibles ! Pour l’objectivité, on repassera…

    • Les médias parlent d’arrestations ciblées de casseurs… faites nous rire. Regardez ce vidéo à 3:40 on les voit ces «casseurs» qui ont été arrêtés : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=wiib7CVafw0

      Avis aux casseurs : quand vous faites de la casse, habillez vous en noir, pas en orange, sinon vous êtes facilement repérables.

      La seule violence que j’ai vu dans cette manif : celle des policiers qui matraquent et qui poivrent en s’imaginant qu’ils vont mater une foule de 40 mille personnes; et celle de manifestants «pacifistes» qui s’en sont pris à une petite fille masquée qui a brisé une fenêtre du bureau des Forces armées. Heureusement elle a réussi à échapper à ses agresseurs.

    • C’est drôle, mais hier la police n’a pas essayé de nous dispersé et il n’y a eu aucune casse…

      Ont-ils enfin compris que c’est leurs interventions injustifiées et leur violence gratuite qui provoquait la colère des manifestants?

      Quand ils ne matraquent pas pour rien, personne ne leur lance de pavés.

    • Bonjour Monsieur Marissal. GND devrait se présenter aux prochaines élections aux commandes d’un parti communiste. On verra si les étudiants le suivront toujours.

    • Au fait qui a-t-il à négocier? Dès le début les étudiants ont toujours refusé le dégel des frais de scolarité et même exigé la gratuité scolaire. Alors qui s’entête ?
      Ces centaines d’étudiants qui marchent dans les rues ont-ils voté aux dernières élections? Voteront-ils à la prochaine ?

    • vous dites;

      ”Gabriel Nadeau-Dubois doit s’excuser pour ceci, condamner cela, confesser ses péchés, ceux des casseurs et demandez pardon Matante…”

      non, il a rien fait de tout ca..Peut etre sur le bout des lèvres mais rien de sincere. Par contre, quand il parle de révolution”, il a pas mal plus d’applomb.

      faut revenir a la base; depuis quand il est permis de négocier avec le gouvernement? pourquoi les étudiants auraient ce privilege??

      j imagine que ce soir a TLMEP, le carré rouge sera bien en évidence en arriere plan, dans le public. Pas de carré vert et pourtant…

    • Il y a une gang de prédateur drettiste et ignorante qui prennent GND pour un communiste, un allié de la csn, un violent …etc. je n’en reviens pas, tellement que s’en est drôle et en même temps je dois avouer que cest triste ……

      GND et 2 autres porte-parole des autres fédérations d,étudiants ont vraiment toute mon admiration et mon respect et aussi pour tous les étudiants (es) qui sont dans la rue..Ils sont d’un courage exeptionnel et d’une tenacité incroyable pour faire valoir leurs droits…
      C’est facile de les dénigrer et de les accuser ….quand plusieurs des générations précédentes ont laissé le néolibéralisme faire des ravages au niveau économique, social, environnemental et à élargir davantage le fossé entre riches et pauvres ..

      Bravo les jeunes …continez à faire respecter vos droits …. beaucoup sont fiers de vous

    • M. Nadeau-Dubois est une création de nos medias.

      Ce garçon, étonnant par sa force de caractère, n’a toutefois rien à dire. Toujours la même ritournelle.

      Mais les medias ne s’en lassent pas, même après lui avoir raccroché la ligne au nez. Ce sont eux qui personnalisent le débat. Les acronymes des associations étudiantes, c’est trop anonyme. Il faut mettre un visage sur le conflit.

      Robert Lemieux

    • Il n’y a pas si longtemps, une grande majorité, incluant les journalistes était pour la hausse des frais de scolarité. Il a suffit de manifestations pour que ces mêmes journalistes se lèvent et se disent contre ces hausses. C’est déprimant. J’espère bien sincèrement que le gouvernement ne pliera pas devant cette minorité d’étudiants anarchistes…..En ce qui vous concerne mon cher monsieur Marissal, c’est pas nouveau, vous êtes contre tout ce qui vient du gouvernement Charest. Vive votre Pauline…..

    • Jean Charest est un individu dégueulasse, en faisant ses élection contre le mouvement étudiant, il tentera de polariser l’opinion public entre ceux qui sont pour et ceux qui sont contre de manière à se faufiller encore jusqu’aux pouvoir qu’il n’aurait jamais dû avoir.

    • Le problème économique actuel, qui la rend boiteuse, n’est pas du tout le fait qu’une jambe est plus courte que l’autre, c’est à dire que les revenus sont inférieurs aux dépenses. C’est définitivement plutôt parce que l’économie a des cailloux dans ses souliers.

      Les étudiants veulent discuter des cailloux; le gouvernement refuse de marcher sans boiter et promet qu’avec plus de cailloux dans leurs souliers, il finira par ne plus boiter.

      C’est aussi simple que cela.

      exemple: 6 Banques dévoilent 26 milliards de dollars de profit. Est-ce que ces banques serait en mauvaise situation économique si elle n’avaient fait que 24 milliards de profit parce qu’elles auraient payer 2 milliards additionnel d’impôt?

      L’exemple est pour 6 banques. Qu’arrive-t-il si on considère tout le système financier qui dévoilent plusieurs autres milliards de profit. Peut-on exiger décemment que l’étudiant, avec son budget de 13,000$/année, fasse ce qu’on appelle cyniquement: sa “juste part”?

      Oui je sais; la question est de la go-gauche; mais elle n’en est pas moins nécessaire avant de prendre position.

      André Lefebvre

    • 1) Faisons le ménage dans les universités.
      2) Ramassons les « miettes » grosses comme des autobus.
      3) Réinvestissons dans l’éducation
      4) Gelons les droits de scolarité
      5) Mettons dehors les libéraux et leurs petits amis

    • Merci.

    • GND et les étudiants seraient-ils devenus les catalyseurs d’un ras-le-bol généralisé de beaucoup d’entre nous envers ce gouvernement et ce que le journaliste américain Chris Edges appelle ”Unchecked Corporate Capitalism”?.

      Lisez L’Empire de l’illusion de Edges, nous sommes témoins du début de l’éveil d’une partie de la société contre cet écran de fumée que l’on veut nous imposer – attaquons-nous aux vilains étudiants pendant que la classe moyenne se fait écraser par les taxes directes et indirectes et que les grandes entreprises et les bonzes peuvent utiliser les paradis fiscaux et s’en mettre plein les poches…Madame la Ministre Beauchamp peut bien répéter sa cassette, elle a du mérite et notre respect pour occuper des fonctions aussi exigeantes, mais elle me semble extrêmement naîve et idéaliste. Je trouve que la situation est très préoccupante.

    • Merci M. Marissal pour une chose très importante. Vous avez démonter l’argumentaire d’un gouvernement qui sans cesse utilise une rhétorique trompeuse qui fausse constamment les enjeux. Ceux qui accusent M. Marissal d’être péquiste manquent visiblement d’honnêteté et ne font pas la part des choses. Ils oublient que le P.Q. n’est pas au pouvoir depuis longtemps et que les péquistes ne prennent pas de décisions qui nous affectent tous. Il est aussi sain et naturel dans une démocratie, que les journalistes et l’opposition se nourrissent l’un l’autre. Après tout…C’EST LE GOUVERNEMENT QU’ON SURVEILLE ! Pas spécifiquement le parti Libéral. Et quand on regarde objectivement, ils mentent, ils ont les pires fréquentations possibles au Québec,n’ont pas de vision d’avenir en matière d’eau, de forêts. d’énergie , de minerai de transport,… ( la liste est longue). Avouons le, ils sont un mauvais gouvernement, qui ne fait qu’éteindre les feux et qui ne nous trace pas la voie. Ça prends des gens sérieux et honnêtes pour les remplacés au plus vite, qu’ils viennent de n’importe quel parti !

    • Jean Charest – Machievel
      Gabriel Nadeau-Dubois – Lénine

      Et puis quoi encore ?

      Machievel ne serait pas dans cette situation absurde sans issue.

      Et Lénine aurait déjà renversé le gouvernement actuel.

    • “…nous dira le gouvernement, la main sur le coeur” (chronique de V.M.) Pour ceux qui l’ignoreraient encore, le coeur est au centre-gauche de la poitrine. Certains semblent l’ignorer, à l’instar de ceux qui croient encore que l’univers a été créé il a quelques milliers d’années.

    • “Si j’aurais su, j’aurais pas venu” qu’elle a dit la ministre. Cele ne vous suffit pas comme explication?

      C’est étonnant de constater à quel point Jean Charest se sert de ses femmes pour camoufler ses basses oeuvres. Même sa petite ministre tout étoile. Après l’avoir tassée, ça ne le dérangerais pas de la remiser. Pour l’instant, elle tient le rôle ingrat de carpette sur laquelle il s’essuit les pieds.

    • Je suis peut etre un peu en retard,mais, je viens juste de lire le propos de Petranim,pas fort comme resonnement ,ca sonne le creux dans le coco.Non mais franchement.Un autre liberal
      qui aime l’incompetence des liberaux ainsi que leur corruption.Pour l’intelligence on repassera.

      Robert Dufresne.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité