Vincent Marissal

Vincent Marissal - Auteur
  • Vincent Marissal couvre la politique depuis plus de 15 ans, sur les collines parlementaires à Québec et à Ottawa, dans le reste du Canada et même à l'étranger.

    Suivez le compte Twitter de Vincent Marissal: @vmarissal

  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 23 février 2012 | Mise en ligne à 8h55 | Commenter Commentaires (95)

    Pauvre Montréal!

    radar

    Le maire Tremblay a raison d’être en rogne contre Québec, qui veut garder le monopole (revenus, emplacement, nombre) des radars photo. Qui, mieux qu’une administration municipale, est le mieux placé pour savoir où, quand et comment on doit intervenir pour assurer la sécurité des citadins?

    À Québec, les gouvernements successifs se plaignent depuis des décennies (souvent avec raison) de l’attitude paternaliste d’Ottawa envers les provinces et, pourtant, ils se comportent exactement de la même façon envers les villes, ces immatures créatures du pouvoir central québécois.

    Québec se mêle de micro-politiques, comme les radars photo? Pierre Moreau dira-t-il aussi bientôt à Gérald Tremblay où installer des stop et quels jours il doit ramasser les ordures? Ah oui, j’oubliais, les patinoires et l’émondage des arbres! Les ministères du Loisir et de la Forêt devraient peut-être s’en mêler.

    Si une ville comme Montréal, métropole du Québec, ne peut même pas gérer des radars photo, comment voulez-vous qu’elle se prenne en main et planifie son développement?

    Demandez aux aspirants potentiels à la mairie de Montréal (les Denis Coderre, Michael Fortier et autres) quel est le principal obstacle sur le chemin de leur possible candidature, ils vous diront en choeur: cette ville est ingérable.


    • D’un autre cote, comment laisser cette machine a sou entre les mains d’une organisation incapable de se gerer?

      Montreal devrait etre sous tutelle depuis belle lurette pour son manque total de leadership. Le plan est pourtant simple:

      1) Mettre Gerard “Je savais pas” Tremblay dehors. La joke a assez duree il me semble! Il n’a aucun controle sur sa ville au point ou c’en est presque rendu de la negligence criminelle.
      2) Reduire le nombre d’elu et reparer la structure ridicule causee par le cycle fusion-defusion
      3) Reduire la quantite faramineuse de fonctionnaire en col blanc et briser les syndicats des cols bleus qui sont surpayes.

      Mais bon, je prends mes reves pour des realites: avant qu’un gouvernement Quebecois s’attaque a son sacro-saint modele parfait de gouvernemaman (parfait en ce sens que nous sommes 48e en richesse sur 52 en amerique du Nord), ca va prendre assez de quebecois avec un quotient intellectuel assez eleve pour comprendre que la vie sur credit ne fonctionne pas. Mais ca, c’est rever en couleur avec un taux d’endettement moyen de plus de 140%.

    • Je ne dis pas ça souvent, mais dans ce cas-ci: BRAVO QUÉBEC!

      Tremblay veut utiliser la photo radar comme source de revenu pour pouvoir ensuite dépenser à tort et à travers. Il est comme un bébé qui ne peut pas attendre d’avoir son nanane. Heureusement qu’il y a un adulte pour le contrôler!

    • Si ca ne tenait qu’à moi, je diviserais le nombre de représentant à montréal par 10.

    • Il faut que les Montréalais punissent les Libéraux aux prochaines élection.

      La peur de la souveraineté étant mis de coté il faut que Montréal vote pour elle même et punissent les Libéraux.

      Dehors, Lyne Beauchamps, Jean-Marc Fournier, Raymond Bachand, Clément Gignac, Christine St-Pierre, Pierre Arcand, Yoland James, Kathleen Weil, etc…

      Libérons Montréal des Libéraux! Anything but Liberals!!!

    • Non le maire Tremblay n`a pas raison d`isoler Montréal du reste de la province. Il demande de l`aide de tous les payeurs de taxes québécois mais n`est pas prêt a partager les revenus qui sont de juridiction provinciale ?
      Sa stratégie est un flop monumental et son administration laisse transparaitre un gouffre financier sans fond hors de controle. Tremblay est au mieux une marionnette et au pire un incompétent.
      Expliquez moi comment au fil des décennies la ville de Montréal en fait moins et coute plus cher ?

      Si le gouvernement provincial avait des couilles ,il mettrait cette ville sous tutelle au plus sacrant.Combien de corde allons nous laisser au maire avant qu`il nous pende tous ?

      Je trouve étrange que vous donniez votre appui au maire alors que preuve est faite qu`à l`hôtel de ville de Montréal c`est le free for all et qu`ils sont passés le point de non retour.

    • On devrait faire de Montréal une toute petite Principauté autonome comme le Luxembourg et il n’y aurait plus des pôblèmes. Certainement pas pour la toute petite colonie artistique du Plateau en tout cas, où il n’y a presque plus de trafic du tout en hiver. Alors que faire de mieux qu’à Québec sinon installer lesdits radars directement sur les vélos de la police pour faire plus fluide et plus fluo?

    • Franchement, le maire Tremblay et son équipe sont tellement pathétiques… Ils n’ont jamais démontrés qu’ils pouvaient prendre plus de responsabilité bien au contraire…

      Si on laissait les photos radar à Tremblay, il y en aurait partout avec le seul objectif de piger dans les poches des automobilistes pour payer les structures débiles qui rendent Montréal ingouvernable. Cette ville est ingouvernable et ce sont ceux qui supportaient cette structure qui son au pouvoir…

    • Bonjour,

      J’ai toujours soutenu que Montréal est bien chanceuse d’avoir, à sa tête, un maire intègre et patient du nom de Gérald Tremblay. Il n’y a que lui qui a le courage de tenter de gérer l’ingérable. M. Tremblay a raison de vouloir prendre en charge l’opération des radars sur son territoire.

      Entre vous et moi, pensez-vous sérieusement que le Gouvernement du Québec met au premier rang la sécurité routière avec l’implantation de son nouveau système de radars? Notre Gouvernement, toujours aussi gaspilleur, ne peut plus venir fouiller dans nos poches. Le plafond des impôts et de toutes les taxes imaginables est atteint. Mais il en veut toujours encore plus de sous. Il lui reste donc à faire payer les contrevenants aux nombreuses lois existantes en les observant de plus près. Bientôt, nous serons limités sur le nombre de respirations à prendre à la minute, sous peine d’amendes.

      Gaston Langlais – Gaspé.

    • La ville est ingérable.

      Trop de fonctionnaires, davantage qu’à NYC !!!

      Je suis entièrement d’accord avec la décision du ministre. Qu’on commence par faire le ménage dans les pousseux de crayons, les fumeux de pipe, les 27453 échevins et maires d’arrondissements (quelle farce grotesque) et ensuite on laissera la mairie gérer l’argent des contribuables.

    • Dans le blog sur ”Et l’Oscar de la bêtise …….” Je vous ai signalé un commentaire tout à fait diffamatoire. Vous avez publié mon intervention mais vous avez maintenu le commentaire décrié, soit celui du 16 février à 14 h 37 de @Skadi. Avec quel guide d’éthique travaillez-vous ? Le petit code Ferrandez des blogs délibérants ou quoi.

    • Normalement, Québec ne devrait pas se comporter de cette façon mais dans le cas de Montréal, il faut malheureusement être paternaliste. Heureusement que Québec s’ingère dans ce cas-ci puisque, connaissant bien l’administration Tremblay, ils utiliseraient ces radars-photos pour renflouer les coffres de leur mauvaise gestion et croyez-moi, ils trouveraient les endroits non-dangereux mais très profitables à titre de trappes à tickets. Voulons-nous vraiment donner cette liberté à cette administration? Non!

    • L’un des critères du projet de radars photo pour en assurer la crédibilité et l’acceptation sociale, c’est de ne servir qu’à des fins de sécurité routière et surtout d’éviter de les convertir en machines à taxer.
      Or, c’est en plein ce que j’ai perçu des propos de Gérald Tremblay (Wow du cash $$$) qui veut de ces appareils partout sur le territoire sans autre avertissement qu’une pancarte à l’entrée de la ville. Voilà en plein ce qu’il faut éviter : Enrichir les villes sous le prétexte fallacieux de la sécurité routière.

      Que les villes défendent leur autonomie, c’est normal, mais dans ce cas-ci, le gouvernement agit avec une nécessaire prudence car il sait très bien qu’un seul faux pas fera dérailler ce programme qu’il a été si difficile à faire accepter du public.

    • Donneriez-vous la gestion d’un dossier aussi névralgique à un grand papa BI (ou grand papa BI..XI).. qui n’est jamais au courant de rien, que ce n’est jamais de sa faute si les dossiers de la ville sont mal menés et finissent la plupart du temps en scandale où on doit payer une pénalité pour bris de contrat.
      Si j’étais ministre à Québec, Gérald Tremblay n’aurait aucune crédibilité à mes yeux. À force d’avoir l’air du pauvre petit garçon que ce n’est jamais de sa faute, il a finit par se faire traiter ainsi… un pauvre petit garçon à qui on ne peut pas donner des responsabilités.

    • ..@M. Marissal: Vous dites: «Qui, mieux qu’une administration municipale, est le mieux placé pour savoir où, quand et comment on doit intervenir pour assurer la sécurité des citadins?»
      +++++++

      Ça c’est absolument vrai……en principe. Mais peut-on sérieusement prétendre que ces dernières années, Montréal, ville exsangue financièrement, surgouvernée, aux prises avec une fonction publique pléthorique, aux mains d’un quarteron de «mairets» dogmatiques et d’un maire flageolant, a fait la preuve qu’elle était en mesure de faire autre chose avec les radars que de ramasser ce fric dont elle a tellement besoin? Il suffisait de lire entre les «lignes» du maire Tremblay pour comprendre où le bât blesse.

      Cela dit, au lieu de lui servir le coup de pied de l’âne, les insignifiants à l’autre bout de l’A-40 auraient pu commencer par revoir cette structure de fous. Mais cela aurait été admettre leur responsabilité dans tout ce capharnaüm. ET, encore une fois, le maire Labeaume s’est amusé à tirer les marrons du feu.

      Bref, serions-nous, encore une fois, en présence d’un cas de quadrature du cercle?

    • Le maire Tremblay a raison d’être en rogne contre Québec et le maire Labeaume fait preuve de dé-solidarité envers l’ensemble des maires du Québec. Le Gouvernement manque une belle occasion pour responsabiliser ses villes et le ministre ferait mieux de “déléguer” ce dossier afin qu’il soit perçu comme un outil supplémentaire dédié aux villes afin de mieux gérer les mouvements de circulation urbaine.

      Québec agit donc en “p’tit boss” sur ses créatures (loi des citées et villes) et ainsi il fait tout pour qu’il fasse bon vivre dans cette province de plus en plus insupportable.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Surtout que c’est les Libéraux qui on rendu Montréal ingérable avec leur speudo défusion et leur project de loi.

    • On se demande qui doit gerer l’imprimante a cash!!!

      Et nous ptit peuple surendetté, surtaxé et surimposé, aucune réaction a cette nouvelle taxe déguisée, ben non!!!! Nous on se demande qui va voler les contribuables, le municipale ou le provinciale, qui est le plus voleur entre Charest et Tremblay.

      Eille!!! C’est vrai que sur l’autoroute 20 direction ouest a la hauteur de montarville il est extremement dangeureux de rouler 119 km/h et que le gouvernement intervient une fois de plus pour notre sécurité et non pour remplir les coffres de l’état.

      Une autre solide décision pour restreindre notre liberté individuelle!!!

    • @noirod

      Désolé de pêter votre balloune mais la Région Montréalaise perd quatre milliard par anné au profit des régions…

      Redonner à Mnotréal ses sous et il n’y en aura plus de problème on ne vous achalera plus promis.<

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • De belles paroles, mais des paroles vides de sens.

      M. Tremblay a commencé son allocution par parler des itinérants. M. Tremblay pourrait-il dire à la population de Montréal combien d’emplois ont été créés dans les arrondissements extérieurs de son arrondissement de Ville-Marie? Dans des arrondissements comme Hochelaga-Maisonneuve, Rosemont-La-Petite-Patrie, dans Lachine, dans Griffintown, le Bassin, le vieux Montréal, tous ces endroits qu’il veut remplir de Blocs de condos, COMBIEN d’emplois ont été créés….combien de ces emplois que l’on trouve dans tous ces établissements commerciaux qu’il préfère voir aller s’installer dans les banlieues extérieures, cela afin de servir les besoins de tous ces nouveaux résidents de la métropole qu’il songe encore à multiplier, plutôt que de voir de tels établissements s’installer dans la métropole? Combien de ces emplois que l’on ne qualifie pas d’emplois de qualité parce qu’ils ne peuvent garantir de hauts salaires comme ceux qu’on trouve dans les grands bureaux du centre-ville?
      Deuxième question à M. Tremblay tient-il compte du nombre de véhicules qui s’ajoutent à chaque année dans la circulation, partout dans les rues de la métropole, du nombre de plus en plus grand qui franchit les ponts et le tunnel et non seulement les véhicules de promenade, mais tous ces camions qui s’ajoutent pour aller servir les besoins de la métropole et qui servent au transport des divers matériaux de construction? Car, ils s’y multiplient sur l’île tous ces nouveaux immeubles qu’il veut voir s’élever de plus haut dans le ciel de la métropole. Une métropole située sur une île comme il ne semble pas l’avoir réalisé malgré ses dix ans à la tête de la ville. Plus il y a de véhicules en circulation, plus il devient difficile de régler les problèmes de circulation. Mais oui, plus ça devient aussi une manne pour distribuer des contraventions qui amènent plus d’argent dans les coffres de la métropole. Et qui paie pour tout cela? Les malheureux contribuables de la métropole. Bonne raison de continuer à multiplier les blocs de condos et ne pas tenir compte des autres besoins des résidents de la métropole. Et après cela, il vient se vanter d’être un bon administrateur? On pourrait demander mieux. Rolland Lambert

    • Je me permet d’apporter un petit correctif a votre premier paragraphe
      qui devrait se lire comme suit,

      Le maire Tremblay a raison d’être en rogne contre Québec, qui veut garder le monopole (revenus, emplacement, nombre) des radars photo. Qui, mieux qu’une administration municipale, est le mieux placé pour savoir où, quand et comment on doit intervenir pour s’assurer de bien
      détrousser ses citadins.

    • ………………….Le “bon” Gérard les installera où “ses” radars photos?

      - La voie de service du boulevard Métropolitain
      - La voie de service de la 25 menant au Tunnel Hypopo
      - Le boulevard Henri-Bourassa, aux abords du boulevard l’Acadie
      - La voie de service de l’autoroute Décarie

      Les endroits habituels quoi! Ça va exempter aux patrouilleurs de sortir de leur char chauffé pour signifier un PV….MAIS

      - Jamais aux feux de circulation que les automobilistes “brûlent” à qui mieux mieux (by the way Edmonton a cette stratégie depuis plus de 10 ans…spectaculaire la nuit quand un tata en “brûle” un).
      - Jamais dans les zones scolaires durant les heures d’école, c’est trop simple.

      Et comme de raison Gérard ne placera pas des patrouilleurs soudainement “libérés” du radar “manuel” aux passages piétonniers ou les coins de rue où, bien qu’il soit interdit de le faire, des automobilistes font fi de la sécurité des piétons…Ben non, c’est trop simple.

      Quant à l’aspect “financier” de la chose, comme le disait la “Vierge de Fatima”, “Pôvre Montréal” (eulsé, c’était “pauvre Canada”, mais bon ben bof.

    • Ville ingérable parce qu’elle ne peut gérer ses photos-radars? Ne me faites pas pleurer! Cette ville n’est justement pas gérable, ne lui en imposons pas plus!

      Si les maires des municipalités veulent gérer ces appareils, c’est uniquement pour avoir les revenus. À ce moment-là, personne n’a avantage à ce que les automobilistes ralentissent, ça m’apparaît très logique.

    • Le gouvernement Libéral serait-il en train de se distancier de ses chapitres de Laval et de Montréal en prévision de la commission Charbonneau ?

    • @kaymus – 23 février 2012 – 09h34
      Bien d’accord avec votre post! S’il y a une chose que le maire Tremblay nous a prouvé au cours des dernières années, c’est qu’on ne peut lui faire confiance. Il va mettre de ces photos radars partout dans le seul objectifs de tirer des millions de dollars des poches des automobilistes et pour continuer dans la voie du gaspillage. Cette ville est ingouvernable et M. ‘je ne savais pas’ ne voit pas de problème … ah misère …

    • J’ai peut-être manqué un bout et j’aimerais qu’on m’explique… qu’est-ce qui empêche la ville de Montréal d’acheter elle-même des radars photo et d’en gérer l’emplacement, l’installation et la gestion sur le réseau routier municipal?

      Évidemment, ça exclut d’emblée les autoroutes, mais qu’est-ce qui les empêche d’en poser sur leurs propres rues?

    • Si Canadien fait les séries, tout ceci sera oublié aux calendres grecques.

    • glanglais : “J’ai toujours soutenu que Montréal est bien chanceuse d’avoir, à sa tête, un maire intègre et patient du nom de Gérald Tremblay”

      Non, mais j’espère que c’est une blague?? Vous rigolez!! Je crois que vous restez trop loin pour voir de quoi à l’air la ville de Montreal avec un Maire aussi perdu et NON LEADER…

      Ayoye…

    • Ce que je trouve désolant est que les paliers des autres gouvernements semblent absents de Montréal. Le ministre du Transport du Québec vient faire son mea culpa pour les viaducs et les portes lunes, L’autre du fédéral nous annonce un Pont. Est-ce que Montréal se réduit à des ponts et des tunnels. Le tracé du train de l’Est semble correspondre à des ambitions affairistes plutôt au citoyens.

      Notre ministre à Montréal est le fougueux M. Béchard ! Vite un superministre pour Montréal. Montréal est une ville de classe mondial avec un secteur financier et IT important et universitaire…Qu’est-ce qui manque pour avoir plus d’appui ?

    • Pour une fois que Gérard Tremblay défend Montréal et fait sa job de maire, j’applaudis.

    • Gérald Tremblay a raison.

      La plupart des fonctionnaires qui travaillent à Québec ainsi que les ministres ne connaissent pas Montréal et ne savent pas ce qui est bon pour Montréal. C’est à la métropole de gérer les radar photos et l’argent doit revenir à Montréal. Pas notre argent envoyé en région. C’est ici que ça se passe, la grosse circulation, c’est ici que ça se règle.

      Montréalais, faites comme plusieurs l’ont déjà fait hier, aappelez votre député provincial et donnez-y de la marde à ce sujet.

      Y Labonté

    • Montréal a raison dans ce dossier.
      Du paternalisme de Québec.
      Il faut laisser Montréal gérer ses photo radar.

    • Comme vos confrères Cardinal et Lagacé, vous attribuez les problèmes de Mtl au gouvernement du Québec qui, selon vous tous, ne comprennent pas la réalité de cette société distincte. Pourtant, le MTQ est maintenant dirigé par un avocat de MTL, ce qui est sans doute mieux que par un ingénieur de Québec que votre collègue P.Lagacé avait vilipendé dans l’affaire du tunnel Ville-Marie. Est-ce que vous considérez que Québec fait preuve d’incompréhension de votre réalité quand il injecte 450 millions dans le fonds de retraite des employés de la Ville? Et des milliards dans l’échangeur Turcot, dans le transport en commun… Vous pensez réellement que laisser votre maire décider améliorerait la situation (vous rappelez-vous le coût de sa solution pour l’échangeur Turcot?)? De la même façon que le gouvernement du Québec est porté à attribuer ses problèmes au fédéral, Montréal et les “montréalistes” (NPC avec montréalais) attribue ses problèmes à Québec.

    • J’en reviens pas M.Boisvert… vous me décevez.
      Quand tu es rendu à voir les tickets de vitesse comme une source de revenus, c’est uq’il est temps de retourner à la table à dessin.
      Franchement…

    • La photo est une diminution des droits des conducteurs.A.Marechal

    • Je comprends votre point de vue M. Marissal, mais travaillant moi-même dans le monde municipal, je comprends parfaitement la méfiance de Québec envers cet ordre de gouvernement complètement corrompu et gangrèné par le clientèlisme et l’incompétence. Si vous saviez quel est le calibre de nos élu locaux, vous metteriez illico la moitié des villes sous tutelle. Comment faire confiance au monde municipal quand le 3/4 des scandanles dans les journaux viennent de ce petit monde. Le plus inquiétant dans tout ça c’est que certains de ces petits politiciens se font réélire sans difficulté mandats après mandats, magouilles après magouille. Je sais que je dévie un peu du sujet, mais à la question : est-ce que Montréal est capable de gérer les photos radar, je serais dans l’obligation de répondre non.

    • @glanglais

      “J’ai toujours soutenu que Montréal est bien chanceuse d’avoir, à sa tête, un maire intègre et patient du nom de Gérald Tremblay”

      Je pensais que vous faisiez de l’humour noir avant de voir que vous êtes à Gaspé!

      Ha Ha Ha! Appeller le maire Tremblay intègre est un oxymore et ce serait drôle si ça n’était pas tragique.

    • On peut imager la polémique entre Tremblay et Québec par deux vautours gras et bien nourris se disputant les restes de la carcasse du payeur de Taxes Montréalais.

      Notez aussi la fourberie: le ministre veut dévoiler au public l’emplacement de ces radars, tandis que Tremblay et son Cardinal Richelieu-Bergeron (pour une fois alliés dans leur volonté commune de faire expier l’automobiliste) veulent garder ces machines a traire l’automobiliste bien cachées!

      Quand à la sécurité routiére une bien meilleure initiative serait de réparer les innombrables nids de poule qui quotidiennement nous mettent en danger! Mais non! C’est plus facile de nous faire payer (doublement) le privilège d’emprunter ces orniéres mal tenues!

      Tous des ripoux!

    • On sait les scandales qui se sont produits aux États-Unis, où plusieurs villes se sont servi des caméras comme source de revenus et non pour la sécurité.
      Par exemple, ils sont allés jusqu’à réduire la durée des lumières jaunes pour pogner plus de monde en photo et donner des tickets, même si par contre ça augmente les risque d’accident parce que le monde n’ont plus assez de temps pour réagir.
      Dans d’autre cas, ils ont dissimulé les caméras, et envoyé des tickets à des personnes qui n’en méritaient pas (comme un excès de vitesse à des cyclistes)

      Il est donc normal que Québec veuille baliser cette technologie, et oblige les villes à se servir de cet appareil pour la sécurité routière, et non pour augmenter leurs revenus. Sinon il y aura des abus.
      Et Montréal a refusé ces balises, les autres villes comme Québec ont accepté. Ne nous posons plus de questions.

      B Plante

    • L’argent des contraventions ne devraient pas être des revenus. La raison d’être des amendes est de renforcer le respect de lois que nous avons mis en place. L’argent devrait être canalisé de façon à ce que nous n’en tirions pas avantage. Sinon il y a contradiction: d’un côté nous ne voulons pas qu’on dépasse les limites de vitesse, d’un autre côté nous le voulons car nous avons un budget à renflouer.
      P.Tetrault Sherbrooke

    • @carbone-14
      Ou bien comme celle de Monaco? On a le Casino, une course de formule un, une marina dans le vieux port ainsi qu’un splendide plage

    • L’administration de Gérald Tremblay ne cesse de vouloir vider les poches des citoyens et à ce fait , je suis fier de voir que Québec ne donne pas les radards photo tel que demandé par Montréal. Je réside dans le sud ouest de montréal , je paie mon essence plus chère à cause de Montréal , je paie mes plaques , permis de conduire et autre plus cher à cause de la CMM… bref j’évite d’aller à montréal..les stationnement à 20$, les travaux, les nids de poule… Vive le 10-30 et la rive sud et aussi la région de Laval…. et Tutelle à Montréal OPC….

    • Pour une fois, je donne raison au gouvernement provincial. C’est tellement évident que le maire Tremblay veut utiliser les radars photo comme des machines à collecter des taxes. Il s’oppose à ce qu’on avertisse les automobilistes de la présence des radars… L’excuse de la “sécurité publique” est cousue de fil blanc. Bravo au ministre Moreau dans ce dossier.

    • Pourquoi rien n’a été ajouté sur ce blogue depuiis dix heures? C’était limitÉ à cela?

    • Il faut que Montréal se sépare du Québec.

    • Cela me semble pourtant simple. Qui établit les règlements municipaux sur la circulation, dont la vitesse? Quel corps de police émet les infractions pour vitesse excessive à l’intérieur de Montréal? L’impression que j’ai que le ministre Moreau s’est laissé prendre par ses fonctionnaires à Québec.

    • Heu… Je vois difficilement comment on pourrait laisser Gérald Tremblay gérer seul sa ville.

    • cette ville devrait etre placer sous tutelle

    • J’aurais plutôt tendance à croire que pour des radars photo, il serait préférable de centraliser l’administration et ce jusqu’à un certain point pour bénéficier des économies d’échelle.

      Il faut quand même un partage des revenus et certaines choses à décider localement.

      Cela va être informatisé et tout ?

      Cela me rappelle la Carte OPUS. Vous avez il y a maintenant plusieurs années d’autres sociétés de transport plus petites avaient déjà introduit la carte à puce localement. Sauf qu’ils étaient revenus aux billets par la suite. Bien oui, les coûts fixes sont trop élevés.

      Ah les fameux débats Centralisation/Décentralisation.

      Pour les radars photos je les vois mieux administrés par Québec. Par contre, pour Montréal, je ne crois pas du tout que les arrondissements et notamment que le maire du Plateau Mont-Royal soit qu’un simple roitelet qui nuit à la grande ville. Au contraire, j’ai l’impression qu’en général il est dans la bonne direction.

      Tremblay me semble avoir tort sur ce dossier tout en ayant certaines revendications à écouter. Labeaume lui cela fait son affaire !

    • Non, non, non … L’installation des Stop cela n’a rien à voir cela relève des arrondissements et tant pis pour les automobilistes ronchognards…

      Pour les radars photos… C’est très dispendieux alors il faut que cela soit confié au plus grand ordre de gouvernement qui peut par ailleurs recevoir les suggestions des municipalités sur les endroits où les mettre et partager des revenus avec elles. Pour administrer, tout de même, il vaut mieux centraliser !

      C’est toujours au cas par cas. Les gouvernements et les villes font pas souvent les bons calculs au niveau administratif. Non ce qui les intéresse ce sont les calculs politiques, les pouvoirs à garder et les votes à conserver. Alors, on a eu le dossier des fusions municipales et celui des corps policiers.

      Pour les fusions municipales, autant le PQ que le PLQ ont été des parfaits incompentents ! Peu importe l’idéologie que l’on soit incompétent à gauche ou à droite cela donne des résultats aussi médiocres dans un cas comme dans l’autre !!!!!

    • Je suis soulagé qu’il y ait encore au gouvernement des gens assez sensés pour ne pas laisser un incompétent comme Gédald “Je n’ai rien vu ” Tremblay gérer l’argent des contraventions. La vitesse permise passerait à 12kh. Pas fort le jugement monsieur Marissal.

    • le maire n’a pas la securté routiere en tete, et veut juste se remplir les poches

    • le root cause a montreal c’est la debacle es fusion / defusion , on est sur represente ad-nauseam a tous les paliers
      metez une personne en charge de(s) l’ile(s) (fusion montreal laval) entoures de bon professionels n’ayant pas d’ambitions politiques , et que le gouv. prov nous crisse la paix avec leur foutu projets au dieu voiture.
      au contraire une grosse taxe desencourageante aux importeurs de smog
      je voterais pour l’independance de montreal

      tom bombal mtl

    • @lemig
      quand j’ai des imbeciels d’automobilistes qui font du 60-80 dans une zone de 30 (j’ai un parc sur ma rue residentielle et 3 dans les 2 blocs carres , je lui donne tout a fait raison , je ne conduit plus a cause du comportement des automobiliste a montreal, l’automobile est une nuisance a montreal qui devrais etre controlee comme les rats

      tom bombal

    • Bonsoir,

      Ayant habité 45 ans à Montréal, pour une fois, je suis tout à fait d’accord de ne pas laisser le contrôle des radars à la Ville de Montréal qui vont en faire du prosélytisme outrancier. Les flics de Montréal ne laissent aucune chance et je peux fort bien voir la différence en régions où je suis maintenant déménagé depuis presque 2 ans. Ici, les flics se permettent de donner une chance au coureur, Montréal semble un piège à contraventions de toutes sortes. Tout comme l’automne dernier en traversant un village avec la limite de 50 kilomètres, sans m’en rendre compte, je roulais à 71 kilomètres heure à la sortie du village en croyant que j’en étais sorti. Et le flic me donna une chance en lui disant que je passais là pour la première fois. Et depuis ce temps, je roule sous les 50 kilomètres heure en traversant ce village en remerciement au policier qui me donna cette chance. Impossible de vivre une telle situation à Montréal même avec une explication logique. On ne te connait pas et on ne veut pas du tout te connaitre ! Sors ton argent et PAIE ! Au plaisir, John Bull.

    • Ce cher Monsieur Tremblay, il a la crédibilité de la cruche qu’il lance à la mer, dans l’espoir que quelqu’un quelque part à Québec lise ou entende son message.

      R.Labelle
      HOMA

    • Faisons de Montréal un pays! faisons de Montréal Notre Pays souverain.

    • Je suis d’accord sur le principe. Ça devrait être géré par la ville. Mais quand on regarde l’attitude de la ville, présentement, avec les trappes à tickets… Et comme plusieurs personnes le mentionnent, ce n’est probablement pas le meilleur des jouets à mettre entre les mains de notre maire…

    • Les cinémomètres n’ont rien à voir avec la sécurité routière.

      Ce sont, d’abord et avant tout, des pièges à pognon.

      Le Code de la sécurité routière est géré par le gouvernement du Québec, d’abord et avant tout, pour une question d’harmonisation, partout au Québec.

      Je vois mal les administrations municipales, se doter, elles-mêmes, d’un code semblable, au gré de leurs fantaisies.

      Monsieur Marissal, vous êtes à côté de la plaque.

      M. Notredame

    • Montréal doit être placé sous la tutelle d’Ottawa.

    • Bonjour,

      @gchampag et drpapa

      Ce n’est pas parce que l’on vit à Gaspé que l’on manque nécessairement d’objectivité. De plus, nos horizons sont trop vastes pour dire que Montréal est bien loin de nous. C’est pour nous, gens ouverts sur le monde, chez le voisin à Montréal. Je maintiens ce que j’ai écrit au sujet de M. Gérald Tremblay quant à sa droiture, son courage et dans toutes mes positions, prises sur une foule de sujets, je n’ai jamais de crainte d’ajouter mon vrai nom avec mon adresse au pied de mes textes.

      Gaston Langlais – Gaspé.

    • @johnbull
      ca se voit que vous etes jamais sorti bien loin , les flics de montreal sont d’une tolerance et d’un laisser aller exemplaire , juste l’autre jour , stationne sous un panneau de no parking pour la voie reservee du 161 pour que ces gentil petits constables aient pas a marcher trop loin pour aller chercher leur donut chez tim au coin gui maisoneuve , c’est plus interesse par leur convention collective que par le code civil et routier

      tom bombal mtl

    • Le laxisme des dirigeants de Montréal depuis 3 décennies et surtout le laisser faire devant des mouvements de pression déconnectés de la réalité ont fait de Montréal ce qu’elle est aujourd’hui…

      Une ville qui se meure, se vide de ses occupants les plus dynamiques tous les jours et se complait dans le chialage.

      Si le Casino a perdu 50% de sa valeur et de ses joueurs, il fallait le déménager avec le cirque du soleil…ça aurait grandement contribuer à l’essor de Montréal avec ses milliardaires Asiatiques….

      Au lieu de prétendre que les pauvres viendrait perdre leur argent au Centre Ville ??????

      Les Médias sont grandement responsables de l’état d’esprit et de la culture Montréalaise que l’on connait maintenant…quelques gros titres sans fondement suffisent à influencer une masse sans Réflexion.

    • Vous vous souvenez de la tête complètement sonnée de notre maire actuel après la tirade de Bourque lors de leur débat télévisé ? Il n’avait eu aucune répartie et avait démontré aucune capacité de riposte devant les arguments en faveur des fusions de Pierre Bourque.

      C’est pourtant ce même Gérald Tremblay, élu depuis à deux reprises, lui qui fustigeait les fusions tout comme Jean Charest, son mentor de l’époque, qui est devenu la première victime de cet imbroglio administratif. Il est lui-même responsable de sa condition de maire aux mains liées et à genoux devant Québec, tout cela à cause de sa vision montréalaise à court terme, et celle de faire plaisir au WEST-ISLAND afin d’assurer son élection et de gagner le référendum sur les défusions.

      Maintenant ce sont tous les Montréalais qui en payent amèrement le prix et qui sont plus que jamais sur une île séparée en deux parties, il ne manque plus qu’un autre MUR DE LA HONTE !

    • Vive l’état obèse!!!!

      Une nouvelle taxe déguisée afin de nous extirper encore et encore, si le gouvernement voulait vraiment diminuer la vitesse dans les secteurs résidentiels, il installerait des SPEED BUMP!!!!

    • Pour mettre une chose au clair tout de suite…je ne suis pas partisan de M. Tremblay et de son parti. Cela dit, jusqu’à nouvel ordre, c’est toujours le maire de la ville et celui qui doit parler pour nous. Sur le sujet actuel, je suis tout à fait d’accord avec lui.

      Nombre de commentaires que l’on peut lire ici sont désolants (le mien le sera surement pour d’autres). Pourquoi s’exciter le poil des jambes avec ces radars …si vous ne conduisez pas en fou! Y en aura pas de “trappes à tickets”, si vous respectez les limites de vitesse à Montréal. Vous serez contents, ni Québec et ni le maire feront de l’argent avec vous.

      Pour ce qui est du maire qui est seul à monter aux barricades, on peut se poser la question à savoir : Ou sont les autres “grands acteurs” montréalais. La chambre de commerce, les universités, les grands ordres professionnels, ne semblent pas chauds à l’idée d’aller défendre Montréal aupres d’un gouvernement “de province”, qui ne souhaite surtout pas une métropole avec trop de pouvoirs.

      Gabriel Deschambault, Montréal

    • Tout dépend si les radars photos sont installés sur des routes de juridiction provinciale.

      Pour le reste, rien n’empêche Montréal d’installer ses propres radars photo sur son propre territoire. Les services de police municipaux ont-ils l’autorité pour gérer ces appareils? Probablement.

      H. Dufort

    • C’est pathétique d’entendre et de lire des Montréalais qui cassent du sucre sur le dos du maire dans les circonstances. C’est clair que le MTQ n’a aucune, mais aucune compétence pour s’ingérer et décider où mettre les cinémomètres à Montréal. Le MTQ est le ministère de la voirie dont le mandat est de faire construire des ouvrages d’ingénierie civil 35% trop cher par des entrepreneurs qui versent une dividende au parti au pouvoir en échange des contrats. La vision du MTQ ce sont des autoroutes. Rien, mais vraiment rien à voir avec les problèmes de Montréal.

      Les Montréalais au lieu de faire de la basse politique et de la partisanerie de taverne devraient plutôt se serrer les coudes derrière leur maire pour aller secouer les puces du MTQ et du ministre en question.

      Pour les braillards qui ont peur que les cinémomètres se transforment en machines à sous, bien levez le pied de l’accélérateur. C’est tout ce que vous avez à faire. Entre temps, il se tue année après années des dizaines de piétons à Montréal. Tout ça parce que vous ne voulez pas lever le pied. Je n’ai aucune pitié pour vous.

      David Savard

    • Marissal,vous êtes complètement à côté de la plaque sur celle-là!Quelle vin cuvez-vous par les temps qui courent,des petits vins abordables et pas buvables?

      Vous le dites vous-mêmes dans votre texte, que Montréal est une ville ingérable.Alors n’en rajoutons pas davantage en leur donnant la gestion des radars!Encore plus de comptabilité,de petite politique crasse,de citoyens en colère, et surtout,de contrats à octroyer à des firmes externes-je suppose?!

      De plus,Montréal dit vouloir gérer les radars afin,entre autre,d’aider les itinérants.

      Dégueulasse.

      Hey,les itinérants,actuellement,on leur donne des tickets pour à peu près n’importe quoi-puis ça c’est quand on ne les harcèle pas tout simplement,ou encore qu’on les tabasse.

      Faire de la petite politique sur le dos des itinérants,pour une simple question de radars,faut le faire!

      Côté routier,Montréal regorge littéralement de trappes à tickets.Il est donc assez logique d’avancer que les radars auront la même finitude que tout le reste:imprimer des dollars montréalais,que l’on dilapidera en études et en contrats gonflés.

      Même dans mes pires cauchemars,Gargamel-Tremblay ne brandit même pas la menace de gérer lui-même le parc des radars photo.Il ne va pas jusque-là.

      On était supposé faire ça(les radars)pour améliorer le bilan routier,pas pour faire la piastre en passant.Le maire le dit lui-même:il veut le cash,un point c’est tout…et pour aider les itinérants en plus!

      Montréal et son maire sombrent dans le pathétique avec cette histoire.Ou plutôt,ne cessent de s’enfoncer davantage dans cette voie,comme ils y sont déjà depuis longtemps.

      Écoutez,donner le dossier des radars à cette ville,serait comme de nommer Rambo,de la Ftq, ministre de la justice,ou quelque chose du genre.

      Aller vous achetez une bonne bouteille,Vincent…

    • c’est definitivement officiel .montreal est en train de ruiner le quebec.soit que montreal devient sous tutelle ou se separer du reste la province .

    • Pauvre Montréal! Et hélas! Montréal pauvre.

    • Oui, faisons confiance aux autorités locales [sic].

      J’imagine déjà très bien les scénario :

      1) Une quelconque sortie de bretelle de la Métropolitaine. 10m après la sortie, sur la voie de service limitée à 50km/h, un beau photo-radar.

      2) Un viaduc (De Lorimier, Papineau, St-Denis, St-Laurent, St-Urbain). À 10m dans la montée, un beau photo-radar

      3) La rue Sherbrooke en face du parc Olympique

      Trois endroits qui n’ont rien “” d’accidentogène “”"

      Dites donc… suis-je en train d’énumérer les places privilégiées de nos poulets paresseux pour faire leur quota de contraventions??!!!!!

    • Sur le fond, oui la gestion devrait en revenir à Montréal, mais en pratique, avec ce maîre et ce type d’administrations, non!

      J’aurais trop peur de revoir cette gestion transféré à une obscure compagnie comme il a été fait avec les parcomètres. Non, pas tant qu’on a ce genre d’administration.

    • J’oubliais!

      Dominique De Mari
      Montréal

    • Les radars photos sont un autre moyen de sortir l’argent de Montréal pour la distribuer en région où le vote est plus volatil. Promenez vous en région et comparez avec Montréal.

      On va construire de belles barrières à orignal partout en région et va asphalter partout où il y aura une petite craque potentiellement dangereuse avec l’argent de Montréal.

      Les radars photos installés pour contrôler la vitesse à un point dangereux doivent être identifiés car cela signale qu’il y a un danger.

      Les radars photos mobiles installés pour contrôler la vitesse sur une route, ou devant une école, ou dans les rues résidentielles n’ont pas à être identifiés. Car le message envoyé est tu fais attention quand tu vois un radar identifié et le reste du temps du pèse sur le gaz.

      Cela enlève une grande partie de l’efficacité des radars.

      Si on veut une acceptabilité sociale que il faut réforme les limites de vitesse sur les autoroutes et ensuite faire respecter la limite à plus ou moins 5 km/h.

      Daniel Legault

    • Un autre bon coup du ministre Moreau! Il est assez intelligent pour ne pas donner le contrôle des radars a un hurluberlu pareil!

      pam

    • Je me fous royalement du palier de gouvernement qui collectera les revenus engendrés par ces radars. Du moment que l’intention soit noble et servent à sauver des vies et non à sauver les budgets du gestionnaire en charge de la collecte. La seule condition serait ne pas annoncer les radars en question. Pas de place à l’hypocrisie, autant de la part des dirigeants que des délinquants… Tu triches aux yeux de tous et tu assumes le prix de ta témérité…

    • Comparer la situation de la ville de montreal dans ses rapports avec le gouvernement du Québec aux rapports que ce dernier entrenait avec le gouvernement fédéral sonne faux. Le fédéral, par le pouvoir de depenser et la théorie des dimensions nationales s’ingère dans les compétences du Québec pourtant protéger (supposément) par la constitution. Montreal, comme les autres villes d’ailleurs, est une créature du gouvernement du Québec.
      De toutes façons, je n’ai aucune confiance dans ce qu’est actuellement la ville de Montreal. Dans ce cas précis, le “parternalisme” est nécessaire. Personnellement, j’aurais imposé la tutelle depuis longtemps !!!

    • Mais pourquoi pondre une chronique pour se plaindre? Demandez simplement à vos boss de reconvoquer ce qui fait figure de 1er Sinistre au domaine seigneurial, question de resignifier à leur vassal dans quelle direction il doit tourner son volant… Pas compliqué, ça, y me semble…

    • Hélas !

      Tant que nous auront Tremblay comme maire de Montréal et Charest comme PM du Québec la situation demeura problématique .

      Tremblay est incapable de gérer une ville comme Montréal il n’a ni la compétence ni l’intégrité nécessaire pour tenir les guides de notre ville .

      Charest , qui est le grand responsable du monstre ingouvernable que représente Montréal et ses 13 de petits maires d’ arrondissements est lui aussi un incompétent doublé d’ un manque d’ intégrité flagrant .

      Libérez nous des Libéraux autant a Montréal qu’ a Québec SVP !!!

    • Je pense que l’installation de radards mobiles est souhaitable. Pour modifier les comportements à risque des conducteurs et changer leur conception de la conduite automobile en milieu urbain. L’atteinte de ces 2 objectifs restera possible si les 2 niveaux de gouvernement concernés collaborent. La Ville pour identifier les endroits à privilégier et le Ministère des transports pour gérer l’argent récolté, en autant que l’ objectif de ré-investir l’argent en sécurité routière demeure. À moins que Montréal négocie avec Québec son retrait du régime d’assurance automobile du Québec pour partir le sien et ainsi couvrir les frais des soins aux accidentés. Je pense que Tremblay ne comprend pas ce qui est en train de se passer. Vous non plus.

    • Nike
      Il ne faudrait pas seulement libérer Montréal des libéraux, il faudrait les libérer du maire Tremblay, quel moron.
      En passant libérons le Québec des libéraux

    • Monsieur « Bixi » est fâché …

      Une rumeur court à l’effet que, le Maire Tremblay, aurait voulu la gestion des cinémomètres pour ainsi les positionner sur la descente de la grande côte de Camilien-Houde… (11% de pente)

      Imaginez le nombre de contraventions qui auraient été émises, même les utilisateurs de « BIXI » et autres véhicules empruntant ce chemin auraient été « flasher » et hop 125.00$ dans les coffres de la ville de Montréal. LOL

      Le Ministre Moreau n’aurait pas trouvé génial l’idée du Maire, donc pas de « Kodak » à sous pour Montréal.

      Blague à part, la première phase proposée par Québec, se voulait pilote et, ensuite il y aurait eu entente avec possibilité de recevoir une certaine gestion avec une partie des argents recueillis retournant à la ville de Montréal.

      M. le maire à la mèche courte et aurait dit au Ministre Moreau, c’est tout ou rien.

      Monsieur Tremblay aurait aidé les sans-abri avec les argents ainsi soutirés des contrevenants …

      Il aurait été un genre de Robin-des-bois montréalais en quelque sorte …

      À l’autre bout de la 20 ( Québec Régis power ) a accepté le « deal » des « Kodak » sans faire de trouble, pour lui cela est de la petite monnaie, et de plus, il ne voudrait déplaire au gouvernement Charest, les 200 Millions de dollars promis (amphithéâtre) ne doivent pas être compromit pour une histoire de quelques cinémomètres.

      « Smart guy! »

      Frank

      *

    • Donner plus de pouvoirs à Montréal? Quelle bonne idée! Ils ont démontré qu’ils sont de grands gestionnaires par le passé, ils le méritent.

    • Je ne laisserais pas Montréal gérer mon budget d’épicerie! Il faudrait aussi que les chroniqueurs de la Presse cessent de transformer la réalité concernant les problèmes de Montréal. C’est votre maire qui a distribués ses pouvoirs aux maires d’arrondissement. Le gouvernement du Québec n’a rien fait pour que votre situation soit aussi bordélique. Le Maire L’Allier a refusé de céder ses pouvoirs aux arrondissements. C’est la raison pour laquelle votre ville est ingérable.

      Pour le monsieur qui mentionne sur ce site que Montréal donne des milliards aux régions, vous détenez cette information d’un seul journaliste de La Presse! et c’est faux. Montréal n’est plus le moteur économique qu’elle était. Désolée pour vous. Les montréalais devraient lire les journaux du Canada afin d’avoir une autre version que celle de La Presse qui est reconnue pour ne pas être très objective.

      Sylvie Marchand

    • @teddybear

      23 février 2012
      17h58

      “Il faut que Montréal se sépare du Québec.”

      J’espère que vous êtes du genre à tenir vos promesses.

      Jacques Bisson, Laval

      p.s. On vous fournira en énergie au tarif “SPOT”.

    • “Impossible de vivre une telle situation à Montréal” johnbull
      _______________________________

      Faux, archi faux.

      Comme plusieurs conducteurs de mon quartier, je tournais toujours a gauche a un endroit ou il est interdit de le faire, jugeant cet endroit non dangereux et peu frequente… jusqu au jour ou la police m arrete et me donne un ticket… en fait, un avertissement. Nous sommes des dizaines a avoir eu cet avertissement. Cela se passait il y a 4 ans et, par la suite, je n ai JAMAIS tourne a gauche a cet endroit. De plus, je remarque que peu d automobilistes le font maintenant. L avertissement a porte fruit.

      Y Labonte (qui ne trouve pas les accents)

    • Bof…laisser l’argent des radars entre les mains de Charst ou de Tremblay, c’est du pareil au même: du VOL!

      Montréal, la locomotive du Québec, devrait se séparer du reste de la province. où elle ne fait que de se faire honteusement exploiter et parasiter par les autres Québécois qui, en PLUS, l’invectivent et l’offensent.

      Vive Montréal LIBRE!!!

    • Vous ne semblez pas beaucoup vous préoccutper de la mise à jour de ce blog…

    • La prospérité des pays est tirée en avant par les grandes agglomérations urbaines. Au Canada, la Constitution le veut ainsi; on n’en a que pour le gouvernement central et ses provinces. Or les provinces sont jalouses de leurs pouvoirs et ne voudront jamais que l’on dévolue de nouveaux pouvoirs aux municipalités.
      Au Québec, c’est pire, parce que la “cause nationale” doit compter sur les régions pour maintenir les partis que la défendent au pouvoir. C’est ainsi que l’on ne respecte même pas “une homme, un vote”. Imaginez Montréal dans ce contexte!

      Jacques Saint-Cyr, Québec

    • Je crois que le gouvernement devrait laisser les villes installer les photo-radars où elles veulent. Il ne faut pas oublier que ces contraventions ne sont que des taxes volontaires.

    • En fait, je pense effectivement que l’installation des panneaux de stops ne devrait pas être laissée dans les mains de la Ville ou des arrondissements. Quand je regarde ce qu’ils ont fait pas loin de chez moi, ça dépasse l’entendement. Ils ont tapissé la rue de stops, à toutes les intersections sauf celle devant la station de métro, celle où tout le monde traverse à pied pour aller prendre le métro. Résultat: c’est encore plus dangereux qu’avant. Les automobilistes de la banlieue se rendant en ville et qui sont frustrés d’avoir à se taper tous les autres stops accélèrent devant la station et ne laissent pas passer aucun piéton… Bravo!!! Je n’ai aucune confiance en la ville pour gérer les radars photos. Ça va donner plus de temps à la police pour finir leurs beignes avant d’aller se taper une ronde de contraventions aux piétons (spécialité de mon quartier, une proie facile le piéton, beaucoup moins d’effort). La seule concession que je serais prêt à faire c’est d’installer des caméras pour les feux de circulation, À CHAQUE intersection de la ville (aucune discrimination), et de rendre le feed des caméras disponible sur internet. Comme ça on pourrait voir comment ces chères compagnies de transport, leurs poids-lourds et leurs chauffards brûlent impunément les feux un peu partout (même les voies qui leur sont interdites de circulation), les taxis aussi, et également, bien sûr notre bien-aimée police, même en situation normale (aucune urgence).

      Malheureusement, l’alternative, avoir les radar-photos gérés par le provincial et le ministère des transports ne me donne pas plus confiance, étant donné l’incompétence généralisée et maintes fois démontrée de ce ministère aux pratiques archaïques…

    • gasston : Vous avez dit exactement le fond de ma pensée.

      Si vous pensez qu’il va les mettres à des endroits ou il y a un manque de sécurité .. Ahahah, vous devriez sortir votre tête du sable.

      Il va y avoir des photos-radar aux 500 m, partout dans des zones de changements brutal de vitesse…

      Donner à Gérald ( L’autruche corrompu ) Tremblay, la gestion des photo-radars c’est comme donner du lub à un violeur, c’est clair que tôt ou tard on va finir par se fait en……

      J.Harvey

    • Je trouve géniale l’idée de faire de Mtl une Principauté ! Avec ses règlements, ses lois, son système de circulation pourri, ses futurs revenus de contravention, son nombrilisme, etc ! Ainsi, nous du reste du Qc, on pourrait vivre à notre rythme, avec nos lois et nos règles “normales”.
      J’ai toujours rêvé que Mtl se sépare, et ce qui vient en donnerait l’occasion… Avec, j’oubliais, votre dévoué Maire !

    • Pauvre Montréal : Entre les mains de l’administration Tremblay, il ne fait aucun doute que les photos radars deviendraient des machines à imprimer de l’argent … et que l’acceptation sociale de ce moyen de contrôle routier irait chez le diable. Félicitations au ministre des transports de coller au modèle français en gardant le contrôle des photos radars à Québec. Le maire Tremblay a suffisamment de dossiers beaucoup plus importantes à s’occuper … mais il ne le sait pas, comme d’habitude.

    • Vive Montreal libre,est bonne celle la.Le reste du Quebec serait bien trop heureux de s’en debarrasser de la ville,on economiserait beaucoup sur la rapace.
      Robert Dufresne.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « fév    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité