Vincent Marissal

Vincent Marissal - Auteur
  • Vincent Marissal couvre la politique depuis plus de 15 ans, sur les collines parlementaires à Québec et à Ottawa, dans le reste du Canada et même à l'étranger.

    Suivez le compte Twitter de Vincent Marissal: @vmarissal

  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 16 février 2012 | Mise en ligne à 14h24 | Commenter Commentaires (173)

    Et l’Oscar de la bêtise va à…

    Lazhar

    Autre grande moment de télé offert par Sun News TV, ce lundi, dans un segment de Waste Report consacré au financement public du film M. Lazhar. À voir ici, pour rire… ou pleurer, c’est selon votre seuil de tolérance à la bêtise.

    «Combien payez-vous pour que le Canada ait un film aux Oscars», demande d’emblée Sun News TV. Voilà, le ton est donné et la démonstration qui suit est d’une grossièreté gênante. Notez surtout les «questions» à sens unique de l’animatrice, qui, elle, est persuadée que nous gaspillons des fonds publics dans ce film.

    Imaginez un peu: M. Lazhar a coûté 3,7 millions $, dont 2,35 millions de fonds publics! SCANDALE!!! (Je pense plutôt qu’on devrait donner un Oscar à Philippe Falardeau et à son équipe pour avoir réussit à faire un tel chef d’oeuvre avec si peu…).

    En bref, nous dit Sun News, les contribuables ne retirent rien, mais rien du tout, des dépenses publics dans un film comme M. Lazhar. Les seuls bénéficiaires sont les distributeurs, les producteurs et le réalisateur.

    La reconnaissance du talent canadien? Des clous!

    Le rayonnement de notre culture? Notre quoi?

    Encourager les créateurs? Ceux qui vont dans des galas en tuxedo? Jamais!

    Subventionner une industrie majeure au pays, qui rapporte des millions en retombées? Pardon, vous dites?

    Pour mettre les choses dans leur juste perspective, voici quelques chiffres sur l’industrie audio-visuelle québécoise:

    Retombées économiques annuelles (rapport complet ici)

    > Emplois : 35 000 (équivalents temps plein)

    > Masse salariale de 1,38 milliard de $

    > Revenus pour le gouvernement

    du Québec : 343 millions de $

    > Revenus pour le gouvernement du Canada : 184 millions de $

    > Rémunération à temps plein : 16 % supérieure à la moyenne québécoise

    > Rémunération à temps partiel : 40 % supérieure à la moyenne québécoise

    > Dépenses de consommation de 707 millions de $ pour le commerce de détail et de 669 millions de $ de dépenses diverses

    Cela dit, ça m’étonnerait que les gens de Sun News s’attardent à ce genre de données. Comme on dit en anglais: Never let the facts interfere with a good story!

    Autrement, il faudrait aussi s’intéresser aux films et séries produits (avec une portion de fonds publics) par TVA FILMS, filiale de Quebecor, propriétaire de Sun News TV.


    • Dans ce cas-là, je veux ma part des profits des sables bitumineux et des investissements militaires (combien pour les F-35, déjà?). On jase…

      Patrick Charpentier

    • Ca va prendre quoi pour que les Québécois comprennent une fois pour toutes qu’ils doivent eux-mêmes décider des destinées de leur pays ??

      Indépendance, now or never !!

    • Sun News TV est le pendant Canadian de Fox News! Là où la réalité est déformée pour faire une ”bonne” histoire…
      Et tiens, comme disais un certain lecteur de nouvelles lors d’une soirée électorale: ”Rigueur, rigueur, rigueur”. Je me demande s’il va oser critiquer cette ”histoire”.
      Pathétique!

    • Sun news, c’est pas Québécor, propriété d’un homme d’affaire qui a acheté Vidéotron à l’aide de l’argent des contribuable? Un type dont la femme a fait des pression à Québec pour que l’état paie (100 millions en procréation assisté) pour pallier à l’impuissance de son de mari?? Belle gang PKP.

    • M. Marissal, existe-il un seul produit Québécor intelligent, fait avec goût, s’adressant à un puplic instruit?

    • Est-ce qu’il y a vraiment quelqu’un qui se soucie de ce qui se fait à la chaîne Sun News?

    • Entendons-nous au moins sur une chose: il n’y a rien de tellement culturel dans le cinéma. C’est une industrie dont les produits sont très commerciaux. Il est logique de se demander si on devrait autant subventionner cette industrie.

      Les subventions devraient être réservées pour les choses non commerciales.

    • Monsieur Péladeau perd les pédales depuis quelques mois. Trop de problèmes? Désinvestissement dans l’imprimé, une station (Sun News) en perdition, le câble numérique menacé par Fibe, une Caisse de dépôt qui s’ennuie probalement de ses placements… Il ne reste qu’une chose à faire: se tailler une part de marché plus grande au Québec, avec l’aide des politiciens. Le PQ, le PLQ veillent au grain avec l’amphithéâtre de Québec, les conservateurs à Ottawa se chargeront bien de R-C/CBC. Pour consolider les avancées, des petits coups de ciseau par le biais d’enquêtes de ses journaux ne seront pas de trop.
      La laine des moutons québécois n’a jamais été aussi désirée dans ce monde tordu des médias.

    • Ben oui, c’est ce que j’allais dire: pour produire leurs émissions, n’ont-ils pas eux aussi du financement? Travaillant eux-memes en prod, ne savent-ils pas combien de gens sont impliqués donc rémunérés dans ces productions, qui eux dépenseront une bonne partie de leur salaire pour se nourrire, se loger, s’habiller, en plus de payer leurs taxes? Franchement!

    • Vous ne devriez même pas en parler des conneries qui sortent de ce pseudo Fox News à la canadienne. Comme Fox News ils se racontent des histoires, et ils y croient pour de vrai!

    • “rémunération à temps plein: 16 % supérieure à la moyenne québécoise.”
      “rémunération à temps partiel: 40 % supérieur à la moyenne québécoise.”

      Ça sent l’excès de subventions. Ça ne prend tout de même pas la tête à Papineau pour faire des films. Touts nos enfants en font régulièrement.

      “le cinéma est un art mineur” , disait Philippe Noireau

    • Par contre, acheter des fers à repasser volants sans moteur qui coûtent 112 millions CHACUN, ça c’est cool.

      Je vous sens réellement en colère* M. Marissal et c’est rafraîchissant. Il y a de quoi l’être.

      Sun TV, oui comment faire paraître faux News intelligents.

      Sun TV devrait s,appeler CPC TV ou ministère de la Propafande harpérienne du Harperland. Harper aide PKP à avoir sa licence du CRTC, et PKP répand la m*rde tendancieuse, euh pardon les idées, des crypto-réformistes-théocons.

      Est-ce qu’ils ont un segment avec des filles en petite tenue (Sunshine Girls)?

      Est-ce qu’ils annoncent Cold FX (Don Cherry, ce progressiste amoureux du Québec, est actionnaire de la compagnie et Santé Canada a gentiment donné un numéro DIN à ce placebo…. soyons polie).

      *Chut! tellement en colère que vous avez fait une faute d’orthographe, ce qui est rarissime de votre part : avoir réussit s’écrit sans t. Pas besoin de reproduire cette partie de mon commentaire, mon but n’est pas de vous rabaisser.

    • Il serait grandement temps de poser les vrais questions a celui qui est responsable de l’apparition de cette chaine, Pierre Karl Peladeau,qu’elle est l’entente qu,il a avec le gouvernement harper pour faire sa propagande,quels sont les subventions qu’il recoit pour la production des émissions de Sun news,la disparition de radio-canada fait-elle partit de l’entente?
      michel lafrance

    • Un autre bel exemple de la bêtise congénitale typique aux dretteux qui écoutent notre Fox News du Nord !
      Et vlan, en moins de temps qu’il n’en faut à Don Cherry pour se rendre ridicule, on va avoir nos bons trolls de service qui vont se lancer à la défense de ce média de pacotille en lançant de la boue sur tout ce qui ne pense pas comme eux. Attendez vous à vous faire traiter de gaucheux encore un fois !

      Pierre Denis

    • Monsieur Marissal,

      Faites comme moi: bloquer totalement l’existence de cette chaine publicitaire pour la droite (extrème?) de votre esprit. Sun quoi ? Sûrement pas Sun Nouvelles ! Lorsque l’on s’attarde une seconde sur le contenu (et je ne crois pas même que le mot soit approprié ici) de Sun Machin, on lui accorde par le fait même une certaine crédibilité. Or, cette chaine de télé n’en mérite aucunement. À mon avis, si tout le monde s’efforce de l’ignorer, elle finira bien par disparaître.

    • Ironique. Cette grande inquisition contribuable n’a pas dit un traître mot au sujet du fait que ce sont 87 millions en fonds publics qui vont payer pour la Place Bell à Laval…

      Me semble que dépense improductive pour dépense improductive…

    • C’est la même imbécile qui avait mis en boîte la merveilleuse danseuse Margie Gillis, lui reprochant surtout d’utiliser des fonds publics pour sa compagnie de danse et ses tournées internationales…

    • Dans la continuité de la grande qualité offerte par Quebecor… vraiment de la télé-poubelle.

    • M. Lazhar est un film réalisé par un québécois, et tout le monde le sait, les artistes québécois sont des méchants séparatisses.

      Québécor adhère à un contenu éditorial nationaliste de droite au Québec,
      Sun adhère à un contenu fédéraliste de droite, quitte à faire du Québec bashing. Québécor s’en fout, en autant que ça rapporte.

      Le public de Sun n’en a rien à cirer du cinéma d’auteur . Des films trop lents, des sentiments, de la nuance.. ça ne les intéressent pas.

      De quoi donner des munitions à Justin Trudeau!

    • Bravo! On nous balance des chiffres comme ça, c’est fantastique! On n’explique pas les chiffres par contre!

      Dites-moi M. Marissal, si c’est siiii rentable que ça, pourquoi est-ce qu’ils ont besoin de subventions? Est-ce que ce serait pour, justement, payer les salaires 16% plus élevés à la moyenne?

      Parlant de “retombées”, est-ce qu’on devrait subventionner davantage l’industrie du pétrole, étant donné que les retombées sont bien plus intéressantes? Même pas besoin de sortir des chiffres, qu’on prenne seulement la taxe sur l’essence, sans compter tous les emplois dans les milliers de stations services.

      Quels arguments farfelus.

      Ce qui est frustrant avec les subventions au niveau télé-visuel, c’est justement, que le bon peuple paye pour des films trop souvent mauvais, avec les mêmes acteurs grassement payés (vous sortez même la preuve : salaires 16% plus élevés, même 40% à temps partiel).

      Et personnellement, je m’en fous qu’un film “québécois” soit aux Oscars. On pense qu’on rayonne, mais pas mal certain que le reste de la planète s’en fout que M. Lazhar a été fait par un québécois et ils vont pas se mettre à venir acheter des T-Shirts de Caribous pis des Sculpture Inuit en pierre se savon dans le vieux québec juste parce qu’ils ont vu une nomination dans la catégorie que “presque tout le monde s’en fout” du film étranger.

    • Est-ce qu’il y a vraiment quelqu’un qui écoute Sun News? De ce que je sais, ça ne fonctionne pas du tout. Pas étonnant quand on voit la bêtise des critiques. Aucune crédibilité. Même si la majorité du temps ce qu’ils disent avait du sens, les quelques imbécilités qu’on peu entendre des fois démontre la stupidité et la recherche de scandale où il n’y en a pas des membres de cette chaîne de malinformation. Ce n’est même pas de la désinformation, c’est pire.

      Les nouvelles TVA en sont pas bien mieux non plus. Pendant que le téljournal ouvre avec la guerre en Syrie, eux ils parlent d’une personne qui a perdu son chien ou des Nordiques de Québec. Minable.

    • M.Péladeau grand patron de Sun News,au lieu d’ergoter sur Radio Canada et Gesca , devrait nous parler des liens qui l’unissent au parti Reformiste Conservateur et du parrain de son fils ainé , Brian Mulroney.

    • Krista Erickson: je ne sais pas comment elle fait pour se regarder dans le miroir sans reconnaitre une image de malhonnêteté intellectuelle. Remarquez, il est fort probable qu’elle ne connaisse pas la définition du mot “intellectuel”.

    • Mais c’est plein de bon sens leurs commentaires (sarcasmes ici). Je n’en peux plus d’entendre ces gens-là. J’ai arrêté le visionnement après 1min.47. Je crois qu’ils le font exprès. Ça ne se peut pas d’être si obtus. On parle pas de millards pour acheter des avions de combats qui sont déjà obsolètes avant même d’être construits. Que ce sont là de bien petites personnes. Pour eux la culture c’est sûrement aller au Stampede de Calgary et se saoûler la bine en regardant un rodéo ou mieux regarder le hockey à CBC et se branler en écoutant Don Cherry entre les périodes. Pathétique, vraiment.

      Denis Gagnon
      Montréal

    • Cette animatrice est une copie conforme, sinon la même, de celle qui a persécuté Margie Gillis il n’y a pas si longtemps. Combien les contribuables ont-ils payé pour tout ce qu’il y a de faux et de rapporté en elle?

    • C’est fou comme Québecor fait voler les débats sociaux à des sommets fossesdaisancesques.

    • Je comprend votre point de vue et vous avez parfaitement raison. Mais, puisqu’il y en a un, je suis, pour dire la vérité, un peu las de votre guéguerre de médias.

      Chaque empire médiatique, Gesca ou Québécor font de bonnes et de mauvaises choses. Ne nous prenez pas pour des innocents, on comprend bien la ligne éditoriale de chacun et on peut faire la part des choses. Cette guerre vous dessert, on va tous, lecteurs, vous déserter de plus en plus pour des sources multiples d’information, surtout avec le web. Alors avez-vous vraiment intérêt à attaquer les mauvais reportage du concurrent. Il me semble que votre point de vue sur l’industrie du cinéma et des arts en général serait bien plus percutant si vous ne l’aviez pas opposé directement dans votre article à celui de Sun News. Informez-nous en étant au dessus de la mêlée.

      Sans rancune.

      Alain Michaud
      Pointe-aux-Trembles

    • J’ai toujours été mal à l’aise avec l’argument des retombées économiques. Car si cet argent avait été investi ailleurs ou laissé dans les poches des contribuables, il aurait également généré des retombées économiques, peut-être moindre, mais des retombées économiques quand même puisque cet argent aurait vraisemblablement été investi dans d’autres produits ou services (ou encore épargné, ce qui n’est pas mauvais soit dit en passant).

      De plus, quand je vois que la rémunération des personnes de ce milieu est de 16% et 40% à la moyenne québécoise, ça me donne l’impression que les contribuables subventionnent des gens gagnant mieux leur vie que la moyenne.

      Cela dit, je suis quand même en faveur d’un certain financement de cette industrie, pour les raisons principalement de rayonnement culturel et international. Mais il faut remettre les choses en perspective…

    • bof, je trouve que vous vous excitez pour pas grand chose.

    • J’haïs la mauvaise foi.

      Devant ce genre d’argument je reste sans voix. Comment réduire le cinéma canadien et québecois à si peu.

      C’est même gens sont surement pour la construction de plus de prisons et l’achat des nouveaux avions de combats…

      Tristes individus.

    • … @VM: «À voir ici, pour rire… ou pleurer»
      Je ne vais faire ni l’un ni l’autre, trop en «bocal vert».

      Vous avez compté le nombre de fois où l’espèce d’expert a prononcé les mots «I don’t know whether…» ou «I assume…». Comme le disait le méchant dans un film US:«Assumption is the mother of all f**-ups» et l’autre, avec son air et son ton méprisant? L’art de jouer aux experts en ne sachant pas une maudite minute de quoi on parle, sauf du total investi et que c’est un «Quebecois movie», ceci étant sans doute son plus grand défaut.
      J’ai donc bien plus envie de sauter une coche et, pour une fois, lancer une injure sur un blogue. La voici donc: «Le foutu problème avec les imbéciles, c’est qu’ils sont aussi contre la contraception et l’avortement donc, ils se reproduisent.»

      Encore une autre raison pour donner au petit Trudeau le goût de changer de camp.

    • J’aimerais bien l’entendre sur les fonds publics engloutis dans Vidéotron, qui eux n’ont jamais rapporté une mauditte cenne au gvt.

    • Excellent article, et j’aimerais aussi savoir l’enveloppe total des subventions des 2 paliers
      de gouvernement, histoire d’avoir une vision juste.

    • Cette moronic poufiasse est la pire des vaches. C’est incroyable qu’une conasse comme ca ait une antenne et un droit de parole sur une chaine white trash comme Sun News. On devrait l’interner pour problèmes mentaux. Camisole de force please!

    • de grâce épargnez nous vos petites querelles entre géant. Tout le monde sait que les crétins sont à TVA, pas besoin de nous le rappeler.
      Bernard Ouellet

    • Je me demandais d’ailleurs où étaient ces pauvres cruchons de la droite avec leurs niaiseries…LES VOILÀ!

    • Pas besoin de lire le Sun News de Québécor pour lire des bêtises comme ça. Le Journal de Montréal en est truffé et V (des poubelles Rémillard) varloppe dans le même sens.

      Mais eux, c’est pire, parce que ça ressemble à du racisme anti-québécois. Mais on est habitué, l’histoire du Canada est remplie de ressentiments anti-québécois par des Canadiens-anglais d’abord orangistes. Maintenant, sont probablement jaloux que la culture québécoise ne soit pas un calque de la culture américaine, comme la leur.

    • Un autre exemple parfait d’idéologie primaire bête et stupide
      qui est l’apanage des néo-conservateurs…

      Pénible!

    • Je vois que vous-vous intéresser à Quebecor. Quebecor s’intéresse également à Gesca, ces temps-ci….Sur le fond, je suis d’accord avec vous. Mais comment faire en sorte que cela ne soit pas interprété comme un autre épisode de la guerre de mots que se livre Quebecor et Gesca ?

    • Sun News et de plus en plus de Canadiens préfèrent des films américains merdiques à 150 millions de budget à d’excellents films canadiens.

      Le Canada s’américanise à vitesse grand V. La seule particularité de la culture canadienne, c’est la présence de la riche culture québécoise. Le Canada s’est longtemps défini au travers de la culture québécoise, ils se tournent maintenant vers leur voisin du Sud.

    • C’est tout à fait normal qu’encore une fois le québécois est critiqué…..subtilement because les subventions mais pas assez subtil (ce sont des anglais qui critiquent) qui sous le couvert d’une fausse raison, comme la jalousie, ces tatas qui ne peuvent pas produire quoi que ce soit pour les “oscars” par manque de génie . C’est bien ça …..encore une fois la culture québécoise critiquées par deux imbéciles…..de canadien.

    • C’est la Canada dans sa plus belle expression. Et c’est plutôt commode de s’acharner sur un film québécois et francophone, ça nous ramène à ce que les «canadians» savent faire le mieux: basher le Québec.
      Que fait-on dans ce pays d’intolérance?
      GTremblay
      Montréal

    • ”Retombées économiques annuelles”

      Tiens, tiens…*soupir* encore ces fameuses retombées.

      N’IMPORTE quel investissement à des ”retombées économiques”, la question est de savoir s’il est préférable d’entretenir artificiellement un marché à tout prix ou d’investir ailleurs.. comme par exemple dans les CPE, dans les universités, dans les routes… ;-)

      Perso, l’idée de devoir payer ne serait-ce que 5 piasses via mes impôts et mes taxes pour des films que je n’ai aucun envie de visionner, ça m’irrite.
      Je ne considère pas la production cinématographique comme un ”droit” de société ou une obligation. C’est simplement un marché et le Québec (et ROC probablement) n’a tout simplement pas ce qu’il faut pour être rentable face à la compétition.

      Faudra un jour allumer et cesser de vouloir entretenir artificiellement des industries (cinéma, manufacturier de type made-in-china, etc..)

    • Vous devriez venir faire un p’tit tour dans ma ville fin janvier pour voir TAPTOO – une nouvelle opérette sur la fondation de Toronto, sur le Haut-Canada, au son de cornemuses, etc., crée pour commémorer le bicentenaire de la Guerre de 1812.

      Et oui…

      TAPTOO! is generously supported by grants from the Canada Council, Jackman Foundation, the
      Bedolfe Foundation and Desjardins. Additional support has been received from Scotiabank, RBC
      Dominion Securities, Barrick, KPMG, Roger Moore, the Michael and Sonja Koerner Foundation,
      the Good Foundation, the George Lunan Foundation, Toronto Arts Council, and the Ontario Arts
      Council. Media sponsors: Deutsche Presse and MZ Media.

      http://www.wlupress.wlu.ca/General/taptoo-press-release.pdf

      J’irai…

    • OUPS – TAPTOO c’est fin février – il doit rester des billets

    • @claude_desjardins

      ”Mais comment faire en sorte que cela ne soit pas interprété comme un autre épisode de la guerre de mots que se livre Quebecor et Gesca ?”

      En effet. J’ose espérer que les lectorats respectifs ne seront pas pognés dans une puérile guéguerre entre Quebecor et Gesca, ça pourrait sérieusement entacher l’image d’objectivité de plusieurs.

    • rhoooo méchant gang de langue sale.

      vive les libéraux, la presse et les desmarais, eux ils sont cleans cleans cleans.

      c,est payant être un pantin?

    • Bonjour,

      Dans les faits, il est quand même étonnant qu’un film soit autant subventionné. Ainsi que tous les arts en général. Mais pour Sun News et Quebecor World, ce n’est pas grave car leur clientèle de nationalistes au trognon et d’amateurs de sport va continuer d’acheter le Journal de Mourial et celui de Québec pour regarder les illustrations explicatives concernant les textes. En plus de regarder TVA pour avoir les résultats quotidiens de la Loto. Triste société que ce Québec ratatiné par ce conglomérat…….. Au plaisir, John Bull.

    • Pourquoi est-ce une bêtise? C’est très facile à comprendre. Ce sont des individus de droite, conservateur, presque libertarien, qui sont contre toute forme d’ingérence étatique dans l’économie. Ce n’est pas le film tel quel et son producteur québécois qu’ils dénoncent, mais l’utilisation de fonds public pour produire le film. On peut approuver ou désapprouver leurs idées, mais je crois que chaque animateur de télévision a le droit d’animer son émission de la manière qu’il le veut, respectueusement, et de surcroit, prôner des valeurs conservatrices si c’est leur choix. La bêtise ne serait pas plutôt d’avoir créé un système étatique de garderies à 7$ et que quelques années plus tard, on est déjà au prise avec des problèmes financiers, de manques de places pour des enfants, de places alloués à des supposés amis du parti, des éducateurs et éducatrices qui sont en grève année après année, sans parler des problèmes potentiels futurs pour la collectivité québécoise de maintenir ce système inadéquat. Cet exemple parmi tant d’autres ne serait-il pas une bêtise pour le Québec? Voilà un enjeu auquel il faudrait s’attaquer au lieu de commenter de manière irrationnel ce que le concurrent médiatique fait. Un peu de rigueur svp!

      Julian Sacco

    • @ payeurdetaxes

      Ici:
      http://elephant.canoe.ca/

      Et ironiquement ce site fait la promotion de M. Lazhar…

    • Mais dépenser 50 millions pour des gazebos et des toilettes en plein champ dans le comté de Clement, sous de fausses représentations, ça, ce n’est pas du gaspillage.

      Vic Toews, lui dépense 15 000$/an en restaurants + son per diem de 83,33$/jour + les repas gratuits (pour els parlementaires) de la café ce n’est pas du gaspillage. Est-ce la Chambre qui paie son Viagra?

      Un million de dolalrs pour un faux lac avec ouaouarons enregistrés, ce n’est pas du gaspillage.

      6000$ pour les «cheveux» de Harper, ce n’est pas du gaspillage.

    • Beaux changements….

      Il serait intéressant de voir, en globalité, combien l’empire Quebecor tette de subvention aux gouvernements. Que ce soit pour ses torchons ou sa télé, quebecor est fortement subventionné et je pari qu’il ne paie à peu prêt pas d’impôts. C’est ça les changements que la drette propose???

      N’oublions pas que la caisse de dépôt a détourné la mirobolante somme de 3.4 milliards du bas de laine des Québécois pour permettre à Quebecor d’acheter Videotron. 3.4 milliards qui n’ont toujours pas été remboursés et qui ne le seront probablement jamais. Les actions de videotron détenues par la caissse ne valent pas plus que 2.5 milliards. Peladeau aura encore réussi à fo.rrer les Québécois.
      Si on ajoute les centaines de millions pour l’aréna municipale/provincial dont les prévisions de coûts ne cessent d’augmenter et les déficits de fonctionenment refilés aux habitants de Qwebec city, disons que ça faut un beau magot.
      Il me semble que Péladeau devrait être un peu plus poli et se garder une petite gêne. Mais bon, en bon représentant de la drette profonde, il va continuer à pratiquer son hypocrisie et à parler des 2 côtés de la bouche. C’est payant…

    • honorable

      «il n’y a rien de tellement culturel dans le cinéma.»

      Vous en fumez du bon?

    • Le délire au sujet de Margie Gillis était tout aussi indécent et vulgaire. Sun News représente une autre réalité culturelle. Ils ont une sensibilité différente de la nôtre pour les arts, la culture et l’identité. Ça les ennuient de voir le Québec s’épanouir, rayonner partout sur la planète. Eux trippent sables bitumineux, rodéo, gros guns, Don Cherry, le GOP. C’est tellement banal. C’est un autre monde qu’il faut endurer dans le respect. On peut juste souhaiter qu’ils en fassent autant.

    • L’important est de se souvenir que veut dire l’acronyme TVA: Télévision Vraiment Abrutissante.

    • Subventionné M. Lazhar, c’est de l’argent jeté par les fenêtres pour eux, mais combien CBC débourse pour Don Cherry. J’aime mieux l’argent jeté par les fenêtres.

    • M. Marissal et ses partisans défendent la pensée unique, une caractéristique au Québec.

      Au Canada, il y a plusieurs écoles de pensée et ils ont la liberté de le démontrer même à la télé.
      Pas facile à assimiler pour les Québécois… Pas facile …

    • La meilleure défense n’est-elle pas l’attaque.

      J’aimerais bien que PKP et Québécor nous disent la vérité pour une fois.

      PKP a acheté Québécor grâce au financement de la caisse de dépot.
      TVA et TVA production reçoivent des crédit d’impôt sur 40% des salaires de production.
      Le fonds canadien du cinéma et de la télévision ne donnent-ils pas environ 500 M$ à l’empire Québécor? Combien reçoit-il de la Sodec?

      C’est trop facile d’accabler les autres et de faire dévier le regard de ses propres “failles”.

      Je peux me tromper, mais j’aimerais bien qu’un jour on me donne un portrait juste et complet des avantages fiscaux et subventions reçus par PKP et son Empire.

    • Je ne vois pas nécessairement comme de la bêtise de poser des questions. Dans l’affaire Morinville, Karine Vanasse a perdu 125000$. Connaissez-vous beaucoup de filles de 29 ans avec une telle somme placée ? La plus grande part de cet argent provenait de subventions. Ce n’est pas parce qu’il faut encourager la culture qu’il ne faut poser aucune question sur les coûts. Votre argumentaire, en incluant les salaires plus élevés que la moyenne, se contredit lui-même en quelque sorte. Je pense aussi à la femme de Denys Arcand, qui se désolait qu’il passe tout son temps au golf plutôt que de préparer son prochain film. Ceux qui défendent bec et ongle la culture sans se poser de questions peuvent-ils jouer au golf trois ans entre chaque contrat ?
      Et quelle est cette manie de toujours questionner l’intelligence des autres ?

    • Ils ont R. Martineau à Montréal et elle à Toronto.

      PKP les adore.

      l. Trépanier

    • Sun news devrait faire un spécial sur les sous-marins canayiens, qui ont coûté, depuis leur achat 3 milliards en réparations de toutes sortes. Le plus drôle (ou le plus triste c’est selon) c’est qu’ils ont navigué une centaine d’heures et qu’ils prennent l’eau dès que la profondeur dépasse 40 mètres. Ça c’est rentable comme investissement.
      Rolf Lug

    • @paul.p “Comme Fox News ils se racontent des histoires, et ils y croient pour de vrai!.” je ne suis pas certain qu’ils y croient tous pour de vrai, Le malheur, c’est que de nombreux téléspectateurs électeurs croient à leurs “histoires”. Le père de PKP, s’il a de l’au-delà connaissance de la tournure prise par Québecor, ne doit pas s’en réjouir.

    • @claude_desjardins “Quebecor s’intéresse également à Gesca, ces temps-ci….” Quebecor s’intéresse à tout ce qui peut lui profiter et à tout ce qui risque de se mettre en travers de ses projets. “Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument” (Lord Acton).

    • @skadi “pour pallier à l’impuissance de son de mari??” C’esr ce qu’on appelle en anglais a bitchy cheap shot. Du persiflage de bas étage. Je suis même surpris que V. Marissal ait laissé passer ça.

    • Franchement, je reste sans voix.
      C’est quoi ça?
      Comme j’écris ce mot, je vois l’entrée de reparti (16h24) juste au-dessus. Il a tellement raison. J’ai vécu 11 ans à Toronto et je confirme que côté création, ça fait sec; ça fait dur.

      Mais je me dis encore que ce n’est qu’une autre goutte de mépris anglo qui va bien finir par faire déborder le vase de l’exaspération québécoise. Vraiment? Maintenant, je parle comme Pauline, mais c’est quand même ce dont il est question: deux solitudes….

    • Il y bien 40 ans, l’épouse d’un copain de travail, Québécois, épouse Anglaise, elle nous demandait ce que l’on ferait avec tous ces niaiseux, ces artistes, pour la richesse du pays, le Canada. Elle est déménagée en Ontario par la suite et n’est jamais revenu au Québec,A.Marechal

    • M. Marissal, cette histoire est d’une bêtise consommée. Il y a vraiment des gens qui font passer mon ‘toaster’ pour un génie.

      Les conservateurs gaspillent notre argent à qui mieux, mieux et certains sont scandalisés par 2,35 millions (des peccadilles) dans un film qui donne une belle visibilité au Québec et au Canada.

      Je suppose qu’on aurait dû prendre le 2,35 millions et investir dans des portraits de la … reine :-(. Ah misère de misère …

    • De plus en plus les reformers s affirment,pour les progressistes a mon avis vous devriez fonde votre propre parti,oublie ca les reformers ont completement prit le control,Duhaime,Martineau et co doivent jouir,bon,c est quoi la prochaine betise……………

    • @honorable ““le cinéma est un art mineur” , disait Philippe Noireau”. La véritable citation est de Marcel Pagnol et c’était il y a longtemps. On a aussi dit la même chose de la photographie. “Le cinéma n’est qu’un art mineur… Il ne peut pas créer des oeuvres, mais il peut exprimer, par une technique dont la perfection touche au miracle… les oeuvres des artistes créateurs”.
      “une technique dont la perfection touche au miracle…les oeuvres des artistes créateurs”. Adaptées ou (eh oui) originales, de nombreuses oeuvres cinématographiques sont des oeuvres d’art authentiques et universelles.

    • @nanlaj

      Je suis un indépendantiste comme vous, ceci dit, sachez que même si notre rêve ce réaliserait nous serions pris avec les inepties qui se dit ou s’écrit dans les médias de Québécor ainsi que les tarés qui le consomme ;-)

      Pierre Dauphinais

    • Le comble de l’ironie serait de voir TiViA acheter les droits de ce film pour le diffuser sur le vrai réseau…

    • Le problème avec Péladeau est qu’une subvention donnée à une société contrôlée par Péladeau est une bonne dépense gouvernementale, alors qu’une subvention à une autre société est de la bêtise gouvernementale.

    • @imprezars
      Vous avez raison, tout a fait. AUcun pays n’est libre d’abrutis ou d’idiots. Cela inclut le canada et ca incluera aussi le Québec.

      Ceci dit, on s’entend, y’a un prix a payer a vivre en colocation. Votre coloc pète, parle fort, est souvent rustaud et joue aux gros bras, invite tout le temps ses amis américains et israéliens a la maison, il accroche un portrait de la reine dans le salon, le portique, meme la salle de bains, il vous espionne, il veut vous punir sévèrement pcq vous avez volé un sachet de ketchup a la binnerie du coin, il tente de gérer votre vie privée, il est fier d’etre amis avec un connard de beauceron qui s’émoustille devant des tartes a grosses boules et s’amuse avec son gun assis devant la tv de drettetiste jusqu’au petites heures du matin.

      Un moment donné on se dit, je vais aller vivre dans plus petit, certes, mais je vais etre dans mes affaires.

      On l’a tous vécu ca. Quel feeling de liberté :)….

    • @lucb9733
      Moi je préfèrerais qu’on jete Don Cherry par les fenêtres…

      @jutamat
      Exactement la question que je me posais, tous les chiffres que M. Marissal a présenté ne veulent pas dire grand chose si on a pas le montant total dépensé en subvention.

    • Divisé pour mieux régner, tel est la philosophie de ce conglomérat. D’un côté, ce réseau avec un biais à peine voilé pour la droite varlope la culture québécoise et de l’autre il nous présente une émission de téléréalité musicale avec des « professeurs » prétendant défendre la culture et la langue québécoise. La discorde entre Anglophone et Francophone fait vendre de la copie.

      À tous les souverainistes qui profite de chaque occasion pour réclamer la souveraineté, ne généralisé pas les idéologies des membres du Reform Party au reste du Pays.

    • @honorable

      Une citation relève dans certain contexte signe de peu de pensée. Quand Serge Gainsbourg dit que la chanson est un art mineur. Lui-même grand parolier et musicien avec talent. De l’ironie dans le propos et de la provocation mais surtout de l’intelligence. La chanson sera toujours un art mineur face à l’académie française comme le cinéma art populaire

    • @maison33253

      Karine Vanasse est une exception à la règle. La majorité des acteurs vivent plutôt pauvrement. Quant à Denys Arcand, il a gagné un Oscar. Il a bien le droit d’avoir un peu d’argent en banque, non? (D’ailleurs, avant de réaliser le “Déclin”, il a connu des années de vaches maigres… très maigres même.)

      Pourquoi les salaires des artistes devraient-ils obligatoirement être bas? On dirait que les gens veulent absolument que les artistes soient pauvres. Ras-le-bol de cette mentalité mesquine.

    • @nanlaj

      16 février 2012
      14h34

      Vous avez écrit:

      “Ca va prendre quoi pour que les Québécois comprennent une fois pour toutes qu’ils doivent eux-mêmes décider des destinées de leur pays ??

      Indépendance, now or never !!”

      Sun News c’est Péladeau…Un souverainiste!

    • va pour Sun News/Quebecor et je vous suis M.Marissal, mais l’omniprésence de Power Corp

      dans notre univers pokitique…on passe de M. Lazhar au domaine Sagard…

      They hide in the shadows, and it shows us

      its who you know not what you know.”Power Corp”

      desmarais-sudbury
      yves pratte (81) it runs in the family
      Trudeau/Ouellette/Chrétien
      que du beau monde…
      Charest poursuit l’oeuvre…
      Sagard…Sagard…Sagard…
      CA R’rgard bin mal…a suivre

    • frank36 : “M. Marissal et ses partisans défendent la pensée unique, une caractéristique au Québec.

      Au Canada, il y a plusieurs écoles de pensée et ils ont la liberté de le démontrer même à la télé.
      Pas facile à assimiler pour les Québécois… Pas facile …”

      Pour paraphraser le philosophe Soren Kierkegaard (que vous connaissez certainement), les drettes exigent la liberté d’expression pour compenser l’exigence de penser qu’ils ne savent pas exercer.

      Si les nunuches de Sun News TV ont le droit de débiter de la merde (à défaut de pouvoir penser ce qu’ils font et de savoir ce qu’ils pensent), nous avons tout autant le droit, voire le devoir et l’exigence, de la leur ramener en pleine face.

    • nanlaj

      16 février 2012
      20h20

      j’chuis un p’tin de beauceron, rien a cirer de se Maxime Bernier, et suis pas le seul de cette avis…

      j’ame mieux le franc parler des beauceons,que l’hypocrisie et la putasserie des gens de L’Outaouais

      …les fonctionnaires d’un coté du pont, les BS de l’autre…le Canada dont rêvais PET.

    • “j’aime mieux le franc parler des beaucerons”

    • Si c’est si rentable monsieur Marissal, pourquoi ils ont besoin de subventions? Une jolie contradiction.

      Et si ça rapportait, cela voudrait dire qu’on pourrait payer la dette du Québec en donnant des centaines de milliards en subventions à la culture. Probablement que les grecs ont aussi eu ce genre de raisonnement.

      Au Québec le gouvernement ne dépense jamais, on investit toujours, mais on fini toujours par faire des déficits.

    • Monsieur Marissal,

      Je suis en partie d’accord avec vos affirmations mais là où je “débarque” c’est lorsque vous nous mettez sous le nez les fameuses “retombées économiques” qui ne sont en fait qu’un déplacement d’argent d’un endroit vers un autre endroit selon les goûts d’un gouvernement.

      Si l’industrie du cinéma n’était pas subventionnée, l’argent de ces subventions ne disparaîtrait pas. Il serait dépensé ailleurs (théâtre, resto, spectacles, vacances, etc…) et créerait des emplois ailleurs.

      De plus, pour calculer les “retombées économiques”, les subventionnés multiplient les chiffres ce qui fait que $100.00 en subvention de l’État devient miraculeusement $200.00 de “retombées économiques”. Et même certaines fois, une dépense devient mystérieusement un “investissement”…

      C’est à se demander comment il se fait que l’État, qui engloutit TOUTES les sommes d’argent dont il dispose en subventions ne finit-il pas avec des Milliards en surplus…

    • svp, honorable est un “troll” en manque d’attention, pourquoi vous entêtez vous à lui répondre?

    • @patrick_charpentier
      Si ma mémoire est bonne, Le Québéc touche une très très large part des profits des sables bitumineux

    • Merci belette lachinoise de nous rappeler que Vic Toews dépense son per diem de 83 $ par jour, tous les jours, sans jamais avoir à produire un reçu. Le sujet est revenu sur le plancher cette semaine lorsqu’un opposant à C30 a mit en ligne les affidavits produits par l’ex-épouse lors du divorce concernant l’utilisation que fait M. Toews de ce 83 $ par jour, tous les jours, et sans reçu.

      C’est qu’il faut se souvenir que Monsieur Toews était sur le comité qui avait exigé que David Dingwall s’explique sur ses dépenses et le reçu pour un paquet de gomme (pour lequel il fut prouvé qu’il n’avait jamais réclamé un remboursement) qu’on disait avoir trouvé. Dingwall avait bien expliqué qu’il avait changé les règles à Monnaie canadienne et que toutes les dépenses, incluant le per diem, devaient être justifiées par un reçu, ce qui n’était pas le cas de ces accusateurs députés aux communes.

      Les journalistes s’étaient totallement fait enfirouappés par les conservateurs dans cette affaire, certains écrivent jusqu’à ce jour que M. Dingwall chargeait sa gomme aux contribuables, ce qui est faux, mais ils n’auront jamais le culot de reproduire les dire de l’ex-épouse par souci d’éthique journalistique. Ce qui prouve bien que le terme ‘éthique journalistique’ est un oxymoron.

    • Karine Vanasse a joué dans des productions américaines.

      Quand les artistes sont pauvres, ils font rire d’eux.

      Quand ils ont le sens des affaires, on le leur reproche.

      «Son salaire vient de subventions». Ah oui, nommez-les.

      L’industrie du cinéma a des retombées économiques, vous savez!

    • Si vous aimez mieux subventionner l’industrie militaire AMÉRICAINE ou l’amiante CANCÉRIGÈNE, ça vous regarde.

      Au moins les artistes ne tuent personne et on reçoit quelque chose en retour!

    • Mr Marissal,du professionaliste S.V.P laissez les chicane de patron de côté et livrez nous les vrais choses importantes pour les Québécois.Presque tous le monde sait que la presse n’a plus beaucoup de crédibilité.Quelle est comme la tour de pise,elle penche toujours du même côté.Votre patron et Radio-Canada=Parti libéral.Vous perdez en crédibilité et c’est dommage.
      Les élections s’en viennent et la guerre des médias va être plus féroce que les politiciens.A voir.

    • Deux remarques linguistiques: dépenses publics ou publiques?

      Après avoir réussit ou réussi?

      Pour le reste, 100% d’accord!

      Noel.47

    • Il y a beaucoup trop de subventions de toute sorte qui sortent de nos poches collectives (gouvernements) point. Autant des compagnies privées dans toute sorte de domaines en reçoivent trop, autant la culture en reçoit trop. Que le gouvernement sorte de nos ’shorts’ un peu, et qu’il s’occupe de ses fonctions de bases, et qu’il laisse le reste vivre par soit même !
      Si un artiste fait un bon produit, il va se vendre. Sinon, qu’il fasse autre chose pour gagner sa vie !
      Et ne laissez jamais la caste journalistique qui se croient plus intelligente que la majorité silencieuse vous dicter ce que vous devez penser…Réfléchissez par vous même, c’est souvent plus équilibré comme résultat !

    • @ M.Marissal …. Si notre culture est si payante pourquoi il n’y a aucun de nos millionnaires de la culture canadienne pour la soutenir à 100%. Pourquoi faut-il que ce soit le jugement de fonctionnaire qui décide des enveloppes et de l’orientation des choix artistiques.
      Je suis d’accord pour soutenir la production via des incitatifs mais des SUBVENTIONS non merci !
      J’espère que tous les gouvernements provinciaux prendront exemple sur le fédérale et remettront en question les sacro-saint acquis de la culture …. Je serais le gars le plus fier du monde de notre culture si je savais que M.Lazhar fut supporté par un investisseur privé qui a fait des profits avec le talent de M.Falardeau. Question ? Quand un réalisateur a une longue feuille de route en matière de succès commercial et qu’il est toujours abonné aux subventions que fait_il s’il engrange des des profits avec son oeuvre ? non revoit-il un chèque ??

    • @honorable
      “Les subventions devraient être réservées pour les choses non commerciales.”
      Donc, la recherche scientifique ne devrait pas être subventionnée.
      Venant d’un scientifique, ces paroles m’étonnent beaucoup.

      “Ça ne prend tout de même pas la tête à Papineau pour faire des films. Touts nos enfants en font régulièrement.”
      Combien de films d’enfants passent au grand écran ?

    • C’est tout simplement de la propagande de Quebecor. Quebecor veut plus de part de marché et il fera tout pour discréditer CBC/R-C et le financement public à la création d’émissions ou de films. Ce qui me fait peur, c’est qu’à force de frapper sur le clou avec de la désinformation, Quebecor finira par faire accepter sa “foi”…`

      Vraiment inquiétant!!!

      Patrice Côté

    • le problème avec les chroniqueur partisant, c’est qu’ils ne seront pas pris au sérieux.

      ho, tel un gourou, vous avez vos partisants béni oui oui.
      mais pour les autres lecteurs indifférent à la guerre québécor/gesca vous perdez toute forme de crédibilitée sur se sujet et les autres à venir.

    • On parles tu ben du film « Monsieur Sagard » pour les oscars dans lequel jour un petit frisé avec un accent bizarre…. un certain Sebia …ou ?

    • C’est drôle… tous les domaines sont subventionnés mais c’est tellement facile de frapper sur la culture… RI-DI-CULE! Il y a des gens qui ne réfléchissent pas longtemps….

    • 15 février 1839 est un film québécois de Pierre Falardeau sorti en 2001.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/15_f%C3%A9vrier_1839
      Vu la forte tendance nationaliste du film et du producteur (voir Mouvement souverainiste du Québec), le film n’a pas reçu de subvention ou de crédit d’impôt de la part du gouvernement canadien.

    • Bonjour,

      Financez le film ou pas est un choix de société, probablement louable.

      Toutefois, l’argument des retombés économiques ne tient pas ici. L’argent pourrait être dépensé ailleurs. Il s’agit d’économie 101.

    • Au Québec on commence a en avoir plein le Q des artistocrates qui vivent a nos crochets.

      “rémunération à temps plein: 16 % supérieure à la moyenne québécoise.”
      “rémunération à temps partiel: 40 % supérieur à la moyenne québécoise.”
      Qu’il ramene les rénumération a la moyenne québécoise et ils seront moins dans mes poches.
      Lorsqu’ils font des profit retourne t il l’argent de leur subvention aux contribuables?

    • Voici les vrais chiffres du cinéma Québécois de 2011…36 films…aucuns n’a étés rentables!! Le super cinéma subventioné Québécois nous fais perdre plus de 80 millions par années!!!!
      http://filmsquebec.over-blog.com/pages/box-office-films-quebecois-2011-4479347.html

    • Québecor qui semble avoir pour passe temps l,envoie de mises en demeures et de recours judiciaires contre tous leurs concurrents pourait avoir une pensée pour les contribuables qui paient le salaires des juges ainsi que pour l,administrations de la justice,quel est leurs intérets à payer pour défendre les droits de ses compagnies déjà qu,on paye pour défendre les droits des plaideurs quérulents.

    • J’ai l’impression qu’on va passer davantage de messages qui critiqueront P.K.P .T.V.A et Québécor.
      C’est une guerre à finir entre Gesca et Québécor.
      .

    • C’est amusant de voir Québécor et Gesca se faire la petite gué-guerre médiatique… alors que les parts de marché de ces deux “empires” va continuer de diminuer au profit du web – et heureusement!

      Prenez La Presse, par exemple: ce journal est une série d’éditoriaux, il y a très peu de “vraies” nouvelles là-dedans, juste l’opinion de ses journalistes et les nouvelles qui appuient ces opinions, le reste on n’en parle pas.

      Les gens intelligents s’informent sur le web pour couper court l’idéologie de nos “grands” médias.

    • @ frank36, 16 février 2012, 18h23

      “M. Marissal et ses partisans défendent la pensée unique, une caractéristique au Québec.
      Au Canada, il y a plusieurs écoles de pensée et ils ont la liberté de le démontrer même à la télé.”

      Élaborez sivousplaît!

      “Pas facile à assimiler pour les Québécois… Pas facile …”

      On dit plutôt: Pas facile à assimiler les québecois! Non, vraiment pas facile …

      Bonne journée!

    • @tous,vous êtes vous posez la question POURQUOI les journaux de la presse défendent toujours Radio-Canada?

    • I wonder if that film had been produced in Ontario by a Toronto film maker ? Aurions-nous cette même réaction de la part de Sun ?

      Je crois sincèrement que le mieux est de tout simplement ne pas donner de cotes d’écoute ou de lectorat au groupe Sun. Qu’ils aillent au diable.

      Benoît Duhamel.

    • a la lecture de ce texte ce matin … je sais pas si je vais vomir ou mourir de honte.
      si ces propos sont partagés ce pays est dramatiquement a la dérive

    • Envie de pleurer. Je termine mon cours à l’école nationale de théâtre du Canada en mai et je ne peux pas croire que je vais essayer de me tailler une place dans un Canada comme celui-là. Je ne peux pas croire que je partage le même pays qu’eux. C’est même pas une question d’être séparatiste ou pas, c’est un constat de l’immense différence, entre eux et moi, sur la façon de voir notre monde. Ça y est, une larme sur ma joue…

    • Tu veux faire un film, parfait. Tu veux des subventions, parfait. Tout comme ceux qui se lance en affaires, tu dois rembourser, pas question, comme citoyen que je devienne le bailleur de fonds. Une
      personne qui ouvre une galerie d’art se doit de faire ses frais, sinon elle ferme. Tout à fait normal
      que les gouvernements aide au début les gens qui veulent se lancer dans le domaine des arts, mais
      pas question, au nom de la culture que je sois le payeur de son rêve durant des années. Un parent
      qui a de l’ambition pour son fils dans peu importe le domaine, n’attend pas après une subvention
      des gouvernements, il prend à sa charge les coûts et les chances d’une réussite. Combien d’artistes
      sans talent sont à mes frais par l’entremise de notre Société d’État et même par Québécor, ils vivent sur mon bras à l’année longue, ces deux entreprises recoivent des subventions qui viennent de mes
      taxes. Dans le vidéo, la petite dame parle de la culture canadienne et non celle du Québec, mais, le
      fait est, que le film qui s’est rendu aux Oscars en est un de Québec. Marisssal fait un tableau sur
      l’ensemble du cinéma et naturellement c’est très positif, mais elle, prend les chiffres du film de
      Falardeau, Monsieur Lazhar et ça, c’est l’autre côté de la médaille que vous avez caché à vos
      blogueurs, qui sont incapable de lire ou de comprendre l’anglais. J’ai toujours été pour la culture,
      mais dans la limite du raisonnable.
      .

    • jeanfrancoiscouture,
      encore une autre fois, excellents commentaires.
      By the way, en lisant ce texte de Sun News, je pense – spontanément – à Don Cherry, Eric Duhaime et l’IEM…
      yves graton

    • @honorable (sic)
      “Ça ne prend tout de même pas la tête à Papineau pour faire des films. Touts nos enfants en font régulièrement.”
      Soit vous n’en pensez pas un mot, soit je dois revoir à la baisse la foi que j’ai en l’homme. Rassurez-moi!
      Amicalement,
      Aron Graham

    • Bel article M. Marisal.

    • Il y a 3 ans GM a reçu des fonds gouvernementaux, et la peuplade c’est offusqué. Là c’est la culture qui est attaqué et c’est une peuplade de ”red necks Canayien” qui s’offusquent. Dans les 2 cas il serait grand temps que tous réalisent l’importance d’un intervention ou protection de nos entreprises ou nos fleurons culturels, car tous les autres pays le font toutttttttttt le tempsssssssssss………….

    • Sun News TV n’est qu’un long pamphlet idiot de droite. Leurs monologuistes insipides entachent la credibilite des arguments de gens honorables et serieux qu’on dit ‘de droite’. Je ne vois pas pourquoi on s’enerve avec un affaire de gros sous. C’est comme s’en prendre a McDo et son menu. Il y a des gens qui aiment et paient pour ca.

      Sun News TV n’est pas le Canada, et beaucoup de gens leur envoient des messages baveux. Sun en lit certains en onde, ceux auquel ils peuvent donner une reponse baveuse (ce qui est rare a mon avis). Une pure distraction. Je rigole toujours lorsqu’ils parlent de petrole ethique et lorsqu’ils invitent leur sainte patronne US Ann Coulter. [Ann Coulter!, c'est tout dire.] Ezra L. est un teddy bear.

      Malheureusement, on doit trouver un autre argument, moins faiblard que Sun News et la recente sortie de Justin ‘Piece of Sh’ Trudeau, pour faire l’independance du Quebec.

      Ciao

    • On va leur raconter le film et on invitera Honorable pour faire oeuvre d’éducation populaire.

    • Cré Marissal va.
      Rien n’est beau ou trop sale pour faire dévier le débat qui s’abat sur ses patrons (la famille
      Desmarais, les vrai boss du gouvernement actuel et, bien sûr, de John Charest).
      Mon cher Vincent, il faudrait bien commencer par laver le linge sale qui traîne chez vous
      avant de dénicher des pseudo-sacandales qui n’intéresse personne au Québec.

      Salut bien.

      Réjean Grenier

    • À ce titre on devrait aussi couper l’aide aux athlètes de pointe qui nous représentent lors des jeux Olympiques. Moi en tant que “payeur de taxes canadien” je ne vois pas l’intérêt de financer le patinage artistique, le curling et le water-polo… Dans la même ligne de pensée, si un athlète monte sur le podium, il va faire des profits grâce aux commanditaires qui le supporteront par la suite. Non vraiment, le gouvernement ne devrait pas investir dans l’élite sportive. Il y a aussi le Stampede de Calgary, combien de nos dollars passent là-dedans via Patrimoine Canada et le ministère du tourisme ? Non, le gouvernement ne devrait que s’occuper de bâtir des prisons et couper dans les dépenses inutiles comme la culture, les sports et le registre des armes à feu. Quand même Justin Trudeau trouve que le Canada ne lui ressemble plus, c’est que le problème est majeur. Pour ce qui est des démagos de Sun News, j’espère qu’ils ne réussiront pas à complètement laver les cerveaux de nos concitoyens anglophones. J’espère sincèrement qu’à Toronto et ailleurs dans le ROC, il y a une opposition intelligente à ce type de discours méprisant.

    • M.Marissal, si l’industrie audio-visuelle québécoise génère tant de retombées, pourquoi lui faut-il $2M de nos impôts? Ça ne me dérange pas de payer $15 pour voir un film, mais ça me dérange que mes impôts soient utilisés pour en produire un. Le principe de l’utilisateur payeur…que ceux qui aillent voir le film, dont moi, paient pour sa production!

      @nanlaj…si le Québec se séparait, Quebecor serait notre media national! On est peut-être mieux de rester au Canada!!! Au fait c’est ironique qu’être en désaccord avec une position de QUEBECor soit une raison de quitter le Canada…est-ce que ça ne devrait pas être une raison de quitter le Québec plutôt?

    • “La reconnaissance du talent canadien? Des clous!”

      Ben personnelement, que Denys Arcand gagne un Oscar ou Céline un Grammy ou que le Canadien gagne la Coupe stanley grand bien leur en fasse, mais moi, ca change rien dans ma vie.

      “Le rayonnement de notre culture?” Encore la, ca change rien dans ma vie.

      “Encourager les créateurs? Ceux qui vont dans des galas en tuxedo? ”

      C’est drole, le gouvernement m’encourage pas moé pour aller faire ma job a tout les jours.

      “Subventionner une industrie majeure au pays, qui rapporte des millions en retombées? ”

      “> Emplois : 35 000 (équivalents temps plein)

      > Masse salariale de 1,38 milliard de $

      > Revenus pour le gouvernement

      du Québec : 343 millions de $

      > Revenus pour le gouvernement du Canada : 184 millions de $”

      35,000 jobs qui nous coute 1,38 milliards et qui rapporte au gouvernement seulement 343 millions $ au provincial et 184 millions au fédéral ? C’est du rendement ca Monsieur.

      > Dépenses de consommation de 707 millions de $ pour le commerce de détail et de 669 millions de $ de dépenses diverses.

      Dépense de consommation et dépense diverses, ca veut dire quoi ca ? , Ces gens -la ont pas de loyer ni d’hypothèque a payer, font juste se promener dans les centres d’achats pis dépenser ?

    • Je suis plutôt d’accord avec Sun News ici, est-ce que c’est à l’État de financer l’art qui autrement ne fonctionne pas parce qu’il n’intéresse pas assez les personnes?

      Cependant, Québécor, le papa de Sun News, roule sur les subventions pour ses émissions à TVA, Sun, etc., et TVA Films empoche aussi les subventions à coups de grand chéquiers…

      Que Québécor donne l’exemple et cesse d’accepter les subventions (et les crédits d’impôts très, très généreux) et après ils pourront chiâler contre SRC/CBC et les films subventionnés.

    • Cette madame Erikson réussit à nous faire gricher des dents.
      Aussi, qui c’est le monsieur “Honorable” qui croit que pour faire du cinéma, ça ne prend qu’un petit pot de colle, du cartron pi des ciseaux?
      Hé, misère!!!

    • Si c’est si extraordinaire pourquoi le subventionner? L’amour de l’art n’a jamais enrichi personne. « L’art est de cacher l’art ». Il n’y a donc pas d’art dans le cinéma.

    • Les films n’appartiennent pas tous à la même catégorie (block buster…)
      Les films d’art et d’essai vous connaissez ? …

    • il devrait y avoir une section navet pour les oscars et le quebec serait tres bien représenté c,est bien gentil de dire que ca fait travailler des gens mais si vous faites le calcul des revenus engendrés et celui des dépenses pour la production d,un film aussi bien leur donner un cheque et rester chez vous les zartistes payer avec nos impots

    • Heureusement pour nous , Pauline a demandé une audience a Stephen Harper pour défendre nos droits!
      Note en passant, elle ne parle pas anglais et lui ne parle pas francais ou si peu ! On va en regler des problemes !
      PS: je manque de points d’exclamations !

    • @eburdon1
      Les beaucerons depuis toujours sont des béniouiouis.

    • J’aime mieux voir le Canada représenté par l’art que par la bêtise. Et tant qu’on subventionnera à coup de millions le Stampede de Calgary pour promouvoir le tourisme, on pourra rayonner avec la musique et autres formes d’art.

      Et l’art, sous toutes ses formes, crée bien des emplois. Vous ne voyez que l’artiste mais il y a toute une équipe derrière. Qui travaille également.

    • L’indépendance du Québec ne se produira jamais! À tout ceux qui commentent sur cyberpresse que la solution à toute sortes de problèmes est l’indépendance entrez vous ça dans la tête, ça n’arrivera jamais, parce qu’un gouvernement indépendantiste s’il ne gouverne pas correctement les électeurs vont le foutre à la porte et s’il est un bon gouvernement les gens ne prendrons pas le risque de s’embarquer dans la galère de la séparation. C’est un DEAD END = (IMPASSE).
      Alors arrêtez de rêver en couleurs!

    • Bravo au cinéma québécois, qui pour la deuxième année consécutive se retrouve dans la course aux Oscars. Ce n’est pas rien pour un État qui compte autour de 7 millions de personnes.
      Et que dire de ‘’Sun’’ ? ‘’Sun’’ ne veut pas dire automatiquement que c’est lumineux.
      Et l’Oscar de la bêtise va … à tous ceux qui crachent sur la culture, justement par manque de culture.

    • C’est parce que vous n’avez pas compris Waste Report = Reportage déchet, donc c’est comme la radio-poubelle il faut ignorer le tout, ça se passe entre idiots.

    • C’est juste une question de vocabulaire, quand une entreprises met de l’argent dans une activité culturelle quelconque on dit que l’entreprise a inverti dans telle pièce de théâtre, tel film, etc… Quand le gouvernement met de l’argent dans les mêmes activités on dit que le gouvernement subventionne cette activité, pourtant les activités culturelles reçoivent de l’argent pour se produire.

      En fait on devrait parler d’investissement que le gouvernement fait car en bout de ligne tout ceci rapporte des impôts et des taxes, je ne sais pas pour vous mais moi quand j’achète un billet pour le théâtre, le cinéma ou un sport quelconque je paie des taxes (TPS et TVQ) sur les billets et aussi sur toutes les consommations (bière, boisson, chips, etc…) que je peux me procurer.

      Si ce n’était pas payant les compagnies n’investiraient pas dans ces activités et si c’est payant pour les compagnies ça l’est certainement pour les gouvernements.

    • Je vous cite;

      « Le rayonnement de notre culture?

      Notre quoi?

      Encourager les créateurs?

      Ceux qui vont dans des galas en tuxedo?

      Jamais!

      Never let the facts interfere with a good story! » (Ref; Extraits de votre texte)

      ****

      Industrie qui n’existe que par l’octroi de généreuses subventions de l’état …

      Tout le domaine de la culture au Québec ou presque existe « because » $$$ du Gvt.

      Je ne suis pas contre, mais voir le domaine de la culture comme un secteur de l’économie

      générant des dollars, c’est pousser le bouchon un peu loin…

      Pour le rayonnement culturel, c’est pas toujours reluisant, j’en veux comme exemple « Bon cop Bad cop» dont j’ai visionné dernièrement par curiosité, le nombre de jurons à la minute est honteux, selon moi, rayonnement culturel vous-dites, je m’en passerais volontier.

      Il y-a de beaux exemples, le Cirque du Soleil, devenu une entreprise rentable et rayonnant à travers le monde, entraînant de vraies retombées économiques.

      L’audio-visuel en général demeure à la remorque des subventions de l’État et, les retombées que vous énumérez dans votre texte, n’est pas à proprement parlé une plus-value de l’économie, mais davantage un recyclage des argents reçus du gouvernement, donc de l’ensemble des contribuables. Se garder une petite gêne avec le tréfilage de bretelles.

      Au sujet du « Waste report » Sun News TV passons à un autre appel …

      Le film « Lazhar » de Falardeau est méritoire tant au niveau du 7èm Art, que des argents reçus.

      Fermez vos bidules électroniques et dégustez votre « pop corn » sans bruit s.v.p. !

      Que le visionnement commence!

      Merci!

      Frank !

      *

    • Les interprètes, c’est pas inventé pour les chiens…

      Anyway, Notre Grand leader a dit non.

    • Et les milliards de notre argent que PKP a gaspillés pour acheter Vidéotron, ça c’est correct?

      Son discours antigouvernement sonne singulièrement faux quand on sait qu’il est l’un des pires corporate welfare bums au Québec.

      Lui, la concurrence, il ne l’endure pas. Il l’écrase.

    • Sun news, comme tivia et le journal de mtl…c’est de la merde!!!

    • @paul_gendron payé 21 dollars une bouteille de vin a la SAQ au lieux de 14 dollars ca te semble pas comme une subvention extrême toi? Et pourtant le Cinema et la culture sa rapporte autant monétairement que culturellement,a moin que tu veuille nivelé le Québec par le bas pour affaiblir le Québec comme beaucoup de Québécois qui vois tout vert chez nos voisin Canadian.
      même quand ont parle anglais a la perfection avec aucun accent trompeur ont se sent pas chez nous culturellement dans les autre province.

      Les Québécois attirent beaucoup de grande production Américaines vers le Québec avec leurs savoir et expertise et des millions de $$$ ce qui réduit les allégement fiscaux accordé au production américaine.
      Les producteur Américain aiment bien travaillé avec nous et ils aiment notre vie culturelle.
      Le film les 300 et the immortals et leurs effet spéciaux sont la création du génie Québécois et leurs effect spéciaux sont utilisé sur la grande séries Australienne Spartacus blood and sand fait en 2011 et 2012 et les panneau a Hollywood (Hollywoodland) sont la contribution d’un producteur Québécois du nom de Mack Sennett a l’époque du cinéma muet !
      Les autre province du Canada quelle est leurs génie inventif au Cinéma?
      En passant le Sun News n’est pas dirigé par le propriétaire PKP! et ce poste télé nous montre la vrai face du reste of Canada.
      ps:Paul Desmarais et ces fils ne font plus d’argent depuis plusieurs année avec leurs journal,alors que PKP a créer plus de 509 emploie depuis plus de 1 ans au Québec!
      Le Cinema est la meilleurs vitrine publicitaire pour le Québec.

    • Il faut abolir toute subvention au domaine de la culture. Mettre fin au conseil des arts. Avec les économies générées, on pourra abaisser les impôts des grandes entreprises. Maxime Bernier sera certainement d’accord avec ça! La culture ne rapporte rien, laissons ce domaine se gérer seul, au plus fort la poche comme on dit…. Si elle ne s ‘autofinance pas alors elle n’a pas de raison d’être. Comme le sport d’ailleurs. Soyons Conservateur!

    • Encore une attaque de Power Corp contre Québécor… Et si on parlait du domaine Sagard ? On veut une enquête de Radio-Canada sur ce sujet.

    • Si la culture est si importante au Québec, pourquoi diable les Québécois ne sont-ils pas clairvoyants pour la soutenir par eux-mêmes et ont-ils besoin du gouvernemaman pour la patronner?

      Sont-ils tous inconscients? À la limite du crétinisme?

      Non bien sûr. Et Monsieur Marissal qui doit côtoyer nos “zartisses” à toutes les semaines n’a d’autre choix que de les ménager et les louanger. Sinon…

      Mais les VRAIS Québécois, eux, pourquoi n’appuient-ils pas plus leur culture? Simplement parce qu’elle ne le mérite pas. Combien “d’oeuvres d’auteurs” ratés qui ont été présentées devant des salles presque vides avons-nous subventionné?

      Et foutez-moi la paix avec les “retombées économiques” de la culture. C’est simplement un déplacement d’argent.

    • les dépenses sont publiques, pas “publics”…

    • Rions un peu !

      Si les extra-terrestres captent les ondes émises par Sun News TV, c’est assez pour les décourager et qu’ils n’envahissent jamais la Terre. C’est déjà un bon point…le seul d’ailleurs.

    • Monsieur Marissal,

      Un blog n’est pas une poubelle….Vous avez publié un commentaire de @skadi 16 février 14h37 qui relève du libel diffamatoire. Il y a très souvent une dichotomie entre le niveau intellectuel de vos articles et un laisser aller de commentaires publiés qui mérite votre attention svp.

    • @respectable
      “L’amour de l’art n’a jamais enrichi personne.”
      Et Celine Dion qui chante parce qu’elle aime chanter. Ca ne l’a pas enrichi ?

      J’ai assez hâte qu’on se sépare juste pour que les déshonorables et irrespectueux nous quittent pour aller rejointer leur Harpeur.

      @teddybear
      Le rayonnement culturel amène des touristes qui dépensent de l’argent ici. Exemple, si vous allez en vacances en Amérique du Sud, quel pays allez-vous visiter ? Vous allez choisir le Brésil avant la Guyane par exemple. A cause de quoi ? Le rayonnement culturel.

    • La gauche culturelle utilise les mêmes arguments de démagogie économique que la droite militariste.

      Tout deux sont subventionnés par l’état.
      Tout deux se justifient par des sois-disant retombés économiques.
      Tout deux se justifient selon une vue de l’esprit.
      Tout deux se bitch l’un l’autre.

      L’argument qui les soutiens est que les subventions utilisés pour payer les salaires retourne en consommation etc pour faire tourner l’économie, d’où les fameuses retombés.
      En poussant l’analogie plus loin on pourrais justifier que l’État subventionne n’importe quel emploi destiné à aligner du brin de scie. Des emploi bien rémunéré avec la même justification de retombé économique et sans aucune valeur ajoutée. Est-ce qu’une nation s’enrichit à corder du brin de scie? À faire des stades olympiques et des aéroports inutiles?

      Ce que j’aimerais que la gauche culturelle fasse c’est de justifier ces subventions en terme de valeur ajoutée. Ça me rapporte quoi à moi en tant que citoyen que l’état paye des militaire à faire des push-up ou paye des artistes torturés et incompris à faire des film plates? (y’a pas que ça, mais y’en a!) Utilisez donc les vrais arguments et laissez l’économie aux professionnels.

      Encourager la création culturelle c’est bon pour attirer les gens créatifs dans un cadre de vie propice à l’innovation. Ça fait rayonner la culture et le savoir faire d’une nation à l’étranger. Ça occupe et distrait les esprits entre deux journées de travail productives. etc.

      Ça le vaut pour le cinéma, les bibliothèques municipales, la musique, la télévision, le massage etc. Ça le vaudrait pour la décoration extérieure aussi. Perso montréal est une ville laide! À la regarder et la comparer ce n’est pas une capitale culturelle.

      Je suis content que la gauche culturelle et ankylosée se fasse brasser. Car ça donne une occasion à la gauche de montrer sa grandeur et de se faire corriger sur ses faiblesses. Cette élite culturelle doit justifier la pertinence de ces subventions avec des arguments fort. Des fait, des résultats, des mesures, des objectifs. C’est comme ça qu’on s’améliore et qu’on justifie les investissements.

      Personnellement je trouve que les bibliothèques municipales ont de biens meilleures retombés intellectuelles et économiques durables que des shows et des festivals et ce au bénéfice du plus grand nombre. Hors au Québec nos bibliothèques reçoivent moins de budget qu’ailleurs au pays.

    • On voit que PKP a ses QMI bots…

      LOL Et il en a fait perdre combien au J de M, des emplois? Et chez Quebecor World? Et chez… en plus de F8 ses clients à la planche avec ses tarifs exhorbitants.

      PKP il aurait dû vivre à l’époque de Dickens quand les enfants de 14 ans travaillaient dans les usines et les mines. Le bonheur! Pas de syndicats, pas de grèves, pas de CSST, presque pas de gouvernement…

      Les libertariens (ne pas confondre avec libertaire) ne veulent pas partager avec les «inférieurs». Leur belle philosophie c’est juste une excuse pour cacher leur cupidité sans limites… aussi bien arrêter là.

    • SunNews: Des sans âmes !

    • Bon lunid,

      moi je suis une fana de cinéma et j’aime celui qu’on fait ici.

      Pendant qu’on discute sur la nécessité ou pas de le subventionner à même les fonds public, je me demande ce qu’il adviendrait de nous TOUS si on avait que les entreprises PKP pour nous informer ou nous divertir, je pense que je me suiciderais.

      J’ai pas envie de mourir.

    • @jenpeuxpu
      Voilà pourquoi il faut élire un parti qui ne voudra pas gouverner une province, mais bien faire un nouveau pays. L’indépendance est réalisable, contrairement à ce que vous pensez.
      Pour ce qui est de M. Lazhar (très bon film au demeurant), je ne comprendrai jamais les arguments de ceux qui s’opposent aux subventions à la culture. N’ont-ils jamais entendu parler du “soft power”? Et combien les quelques dollars octroyés par René Lévesque au Cirque du Soleil dans les années 80 ont-ils rapporté au Québec par la suite? Franchement, ouvrez-vous les yeux!

    • Je me suis tapé le vidéo au complet. À les entendre, c’est comme si c’était un peu banal que le film soit nominé aux oscars. Très, très étrange ce dialogue.

    • @marissal

      allez voir comment ca ca se passe a “hollywood nord” vancouver,et vous allez vite dechanter sur ce qui se passe au tit-Quebec.

    • @PEPEDAMOUR

      Rejean tremblay c’est pas don cherry du Quebec pauvre cave

    • @Jon8

      Tu n’as pas le goût de voir un film québécois primé partout sur la planète, même à Hollywood.
      Tu dois être vraiment au dessus de la mêlée, j’imagine que tu n’as pas vu Incendie, Café de Flore, Le violon rouge, Les Invasions Barbares ni de Père en Flic et le Tunnel.

      WOW! Ils l’ont l’affaire les américains! – Elvis Gratton

    • J’étudies en cinéma et j’ai assisté à des tournages professionnels.
      Produire des films de qualité nécéssite beaucoup de travailleurs qui travaillent d’arrache-pieds et d’équipement.
      Les films américains sont produits par de grandes majors et leurs sous-branches qui ont énormément d’argent.

      Malheureusement, nous n’avons pas ce genre de compagnie ici au Québec/Canada.
      Il est donc normal que les subventions soient accordées aux créateurs d’ici.
      Sans les subventions,il n’y aurait probablement pas de films et il est déjà très impressionnant de constater de que les cinéastes québecois font avec les budgets maigres qu’ils reçoivent.

      L’industrie du cinéma canadien-anglais est au point mort, à l’exception des grands qui ont déménagés à Hollywood comme David Cronenberg et Jim Carrey.

      Le dernier espoir repose sur les oeuvres québecoises qui émergent de belle façon ici comme ailleurs et il est important d’avoir une scène cinématographique car elle est le reflet de notre société.

    • À lire ce blogue, il faut en conclure que le seul cinéma qui mérite de vivre, c’est le Blockbuster d’Hollywood, qui carbure aux coups de feu et aux effets spéciaux. Le reste du cinéma, celui qui fait du bien, qui lève le voile sur des réalités méconnues ou oubliées, celui qui nous fait réfléchir n’a pas le droit de vivre! Car sans aide, il n’existe pas.
      La scène musicale du Québec connaît présentement une ébullition extraordinaire, mais seuls les prétendants à Star Académie auraient le droit de vie parce qu’encadrés par une grosse machine médiatique…
      Avec cette mentalité, la seule culture qui restera, ce sont ces films pour abrutis et les peintures du Dollorama.

    • Les Québécois ne sont pas habitués aux remises en question des dépenses publiques, surtout dans ce cas ci par les méchants anglais.

      Habituez-vous les amis, nous sommes 15 ans en retard, le débat gauche/droite ne fait que commencer au Québec.
      Le party avec l’argent des autres est terminé, vous serez épié sur chaque sous dépensé, nous en sommes a 240 milliards de dette avec les impots et les taxes les plus élevés en Amérique du Nord avec des services publics très ordinaire…

      Désolé mais nous n’avons plus les moyens de nos ambitions!!!

    • Vaut mieux fêter le 60ème de la reine anglaise ou célébrer la bataille de 1812 (???). Ça c’est de l’argent bien investi. Ou faire un party pour l’abolition du registre. Ou donner 1,2$ milliards par année en subvention aux pétrolières. Pis on devrait récupérer l’argent de CBC/SRC et des films pour financer des locaux pour le nouveau système de “torture à la carte” de Toews.

      Sun News, c’est le côté noir de la liberté d’expression : des cancres qui ont le droit de parole et qui diffusent. Y’a 400 postes de TV comme ça down south…

      Pierre Tremblay

    • Prenez la presse de droite, additionnez-la à la presse de gauche et à votre sens critique, divisez le tout par trois, et vous obtiendrez quelque chose qui commence à ressembler à la vérité…

    • It’s Unnews.
      Déjà Fox tente de quitter le créneau de la droite.
      Faudrait en parler à not’ ti Hearst.

    • “Et l’Oscar de la bêtise va à…”
Vincent Marissal pour ce texte ridicule et mal informé.
Premièrement, oublions la portion Oscar. Les oscars, c’est un gala ridicule ou les films possédant la plus grande valeurs cinématographique sont normalement occultés par les films faciles à comprendre. Sérieusement, jetez un coup d’oeil à l’histoire des oscars du meilleur film de l’année. À part une poignée de productions comme The Godfather, la liste est carrément risible. Il faut vraiment avoir travaillé dans l’industrie pour comprendre à quel point les décisions sont non seulement prisent par des idiots, mais aussi à quel point tout cela est politique (Harvey Wenstein s’assurant que les 2 meilleurs films étrangers, Osama et Cidade de Deus, NE SOIT PAS EN COMPÉTITION pour meilleur film étranger contre Les Invasions Barbares qu’il avait acheté, ça vous rappelle quelque chose?)
      Non, je vous laisse débattre là-dessus puisse que c’est sans aucun intérêt. Là ou je dois intervenir, c’est sur vos chiffres. Les retombés économiques de l’industrie du cinéma inclus, bien sur, les retombées économiques des productions étrangères. Seulement 17% des productions sont étrangères, et pourtant, elles comptent pour la majorité des retombées économiques. Mais là n’est pas le débat, est-il normal qu’une cinématographie soit 100% alimenté au respirateur artificiel qu’est les fonds publiques? Comment se fait t-il que les cinéastes indépendants les PLUS IMPORTANT de l’histoire du cinéma indépendant, Tarantino, les frères Cohen, Aronofsky ETC. sont tous des cinéastes qui se sont démerdé sans aucune aide gouvernemental pour produire leurs premiers films, premiers films qui sont tous supérieurs en intérêt et en importance à nos productions locales? C’est aux électeurs de décider. Doit-on chaque année payer des taxes qui vont servir à produire le grand art cinématographique Québecois dont chaque grand succès perds des millions en coûts de production ET de distribution (qui elle aussi est subventionné) versus ses entrées? Des grandes oeuvres comme Pouvoir Intime qui sont oublié sur les tablettes poussiéreuse de la boite noire quelques années après leurs sortie? Notre grand rayonnement international truffé de productions tellement impressionnantes qu’aucune d’elle ne passera jamais à l’histoire du cinéma, ni ne sera enseigné dans aucune école de cinéma à travers le monde à part les notre?
      Chaque fois qu’un film est tourné ici, on en parle comme si c’était le nouveau Citizen Kane, et comme si son réalisateur ‘était le nouveau Hitchcock. 
Au-delà de tout ça, si vous croyez que de financer Les Boys 5 et les oeuvres d’un gars nommé “Podz” contribue à votre culture et votre rayonnement, je vous plaint, mais vous devez quand même être au courant qu’il est anormale que les producteurs de films 100% financé par l’état se mettent 10% du budget dans les poches, que chaque techniciens se promènent avec son headset bluetooth de locations, que chaque “star” qui navigue de navet en navet a besoin de son trailer, de son buffet auquel les techniciens n’ont pas droit, et que lorsque ces mêmes “stars” sont invité à un festival, elles se plaignent que le billet d’avion payé par nos taxes n’est pas en première classe…
Bravo monsieur Marissal, nous n’avons AUCUNE raison de questionner quoi que ce soit.
      
J’ai moi-même une excellente idée. Je désire créer une chaine de boutiques subventionnées à 100% qui vendra des oeuvres-d’art faite avec de l’air (les oeuvres-d’air©). Chaque employé (et il y en aura en masse dans chaque boutique) sera payé $50,000 par année et obtiendra en plus des bourses de ressourcement à l’étranger et des crédit d’impôt. Ces boutiques fonctionneront à perte, bien entendu, mais les retombés économiques engendré par celles-ci (restaurant et shopping effectué par nos employés) ainsi que le rayonnement que nos oeuvres-d’air© rapporteront au Québec en vaudra grandement la chandelle.

    • Et l’Oscar va au gouvernement Harpeur pour son manque d’intelligence et de culture vers son budget sur l’armement et ses F-35. Sans oublier tout le reste…

    • Certain sont pour ces subventions, d’autre farouchement contre…

      Chose certaine, peu importe votre position à ce sujet l’argent prend votre argent et le distribue selon ses priorités.

      L’état social-démocrate est non seulement un non-sens économique, il est aussi d’un parfait non-sens moral.

      - Y. Jean

    • @John-James

      On paie beaucoup plus cher notre vin pour subventionner tous les programmes du gouverne maman. Je ne suis pas plus en faveur de subventions au cinéma québécois qu’au cinéma de n’importe quelle autre province. Quant au mega production américainne et les effets spéciaux, je ne vois pas le rapport avec M.Lazar. Finalement, Sun News étant dirigé par un Québécois, ne nous montre-t-il pas plus le visage du Québec?

      En bout de ligne, si le cinéma est rentable alors il n’a pas besoin d subventions. S’il ne l’est pas, alors il en a encore moins besoin!

    • La bêtise… ouais, ouais…

      Ok M. le curé, cela étant dit, parlant de bêtise, peut-on avoir votre réaction ainsi que celle de MF Bazzo sur le cas “Barbe” co-auteur de votre livre sur ce que le Q-Bec a besoin?

      Écoute:

      Le «cas» Jean BARBE par Maurais LIVE Radio X
      http://radioego.com/ego/listen/10167
      audio: 02:17 minutes…

      Bye.

      C. LaFrenière

    • J’ai un copain dans la région de Lévis qui tente de se rendre intéressant en traînant depuis deux ans un discours décousu sur la condition de B.S. de Robert Lepage. Dans ses montées oratoires, il en vient à ressentir de vraies émotions de rage qui le font postillonner sur ces auditeurs obligés. Le groupe a décidé de faire semblant qu’il est normal. Pour ne pas l’encourager.

    • Une chance que vous monsieur Marissal et John James veulent restez canadian avec passeport et tout et tout, car autrement comment pourrions-nous recevoir ces touchantes nouvelles de la part d’un journal qui a une reconnaissance internationale et qui est apprécié par le monde entier!!!

    • Il me semble que lorsque quelqu’un signale des fautes d’orthographe grammaticale dans un article on devrait s’empresser d’aller en faire la correction. Or les deux fautes signalées hier matin sont toujours là. Étonnant !

    • @jfleduc

      Bravo. Si je peux me permettre d’en rajouter, voici quelques films qui ont fait rayonner la culture québécoise au courant des dernières années.

      Angle Mort (quel beau film représentant de la culture québécoise, tourné à Cuba, avec beaucoup de dialogue en espagnol!) : subventionné à 1.1M par Téléfilm Canada et 1.3M par SODEC, pour un total de 2.4M : recettes au box-office de 306k$

      Cabotins: subv. 1.6M par TFC et 1.3M SODEC, pour un total de 2.9M : recettes 286k$

      Filière 13: subv. 1.8M TFC et 1.4M SODEC, pour un total de 3.2M : recettes 1.8M

      L’appât: 1.6M TFC et 1.6M SODEC, pour un total de 3.2M: recettes 1.4M

      Le poil de la bête : 1.4M TFC et 1.3M SODEC, pour un total de 2.7M: recettes 70k$!!

      Venez me dire sans rire que Le poil de la bête est un film qui fait rayonner la culture québécoise.

      On est d’accord avec le principe que la culture c’est important, mais vous voyez bien avec les exemples ci-dessus que financer des films comme ça, ça crée une espèce de classe de BS de luxes qui s’en mettent plein les poches, vivent un haut niveau de vie, pour des films dont le budget n’est pas justifié en termes d’entrées au box-office.

      Pourquoi ne pas faire des films plus modestes qui seront autant représentatifs de la culture québécoise? Avec combien de $ en subventions a été produit “J’ai tué ma mère”? vs “Le poil de la bête” ou “Angle Mort” ???

      Pouvez vous répondre à ça, vous qui êtes en faveur de ces subventions? Voyez-vous que les beaux principes, en pratique, ça ne fonctionne pas toujours?

      On fait vivre toute une industrie en haut de ses moyens en utilisant des fonds publics, au détriment d’autres programmes, que ce soit l’éducation, la santé, la justice et j’en passe.

      L’industrie audio-visuelle, le cinéma en particulier, a besoin de revenir à la réalité. Présentement c’est toute une élite qui profite des subventions et qui s’en met plein les poches, pour des films 80% du temps mauvais.

    • Québécor = Produits poubelle, fait par des gens poubelle, pour un public poubelle. Voilà! Je crois que tout est dit.

    • Il faudrait rappeler à cette dame que c’est nous, les contribuables, qui payons son salaire en partie avec les subventions octroyées aux diffuseurs… petite cervelle…

    • Ça revient à 7,8 cennes par personne. Je veux bien donner ça pour un film de qualité. :)

    • @jfleduc et arnolde: C’est malheureusement une realité, j’ai tourné des film au Québec en tant que technicien, nous étions bien payé, nous avions de bonnes conditions, ceci dit, il a un monopole au Québec, de gens qui eux s’en mettent pleins les poches. Et non, les Américains ne viennent pas au Québec parce qu’on est les meilleurs, et que le Québec est plus fin, c’est parce que ça coûte pas cher. C’est simple, comme bonjour! Et oui, Mr. Marissal, c’est du Quebec Bashing qu’ils ont fait à Sun, comme nous faisons du Canada Bashing… Et on évoluent pas tellement, c’est triste.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité