Vincent Marissal

Vincent Marissal - Auteur
  • Vincent Marissal couvre la politique depuis plus de 15 ans, sur les collines parlementaires à Québec et à Ottawa, dans le reste du Canada et même à l'étranger.

    Suivez le compte Twitter de Vincent Marissal: @vmarissal

  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 24 janvier 2012 | Mise en ligne à 9h23 | Commenter Commentaires (249)

    Qui a torpillé Duceppe?

    327042-gilles-duceppe

    C’était prévisible…

    Les adeptes de la théorie des complots «gescaiens» accusent La Presse d’avoir sorti l’artillerie lourde pour torpiller Gilles Duceppe.

    Richard Le Hir signe même ici une longue tartine exposant le «complot».

    M. Le Hir et autres adeptes ont visiblement beaucoup de temps libres et une imagination débordante, mais ils s’épargneraient des cheveux gris (et nous épargneraient leurs élucubrations) s’ils se posaient la bonne question: Qui a coulé des informations embarrassantes pour  Gilles Duceppe?

    Pas de fuite, pas d’histoire. Et, visiblement, cette fuite vient de l’interne.

    Certains n’ont pas besoin des médias pour se couler…


    • La plus grande comploteuse du Québec. Celle dont le PQ s’éssoufle à garder en place. Marois.

    • Depuis le départ, ça sent le coulage d’infos du clan Marois pour saborder l’assaut de Duceppe sur le PQ. J’ai l’impression que Duceppe a vu dans quel genre de combat il s’embarquait et a renoncé.

    • Ça semble venir du Bloc. Comme par hasard, on voit maintenant monsieur Paillé aux côtés de Mme Marois ces derniers jours.

      Le Bloc est mort à Ottawa, et on lui a peut-être promis d’assurer ses arrières, advenant qu’il perde son poste. Ça ne m’étonnerait pas que l’on retrouve monsieur Paillé comme ministre dans un éventuel gouvernement Marois…

      Un gouvernement très éventuel, il faut bien le dire.

    • À qui le crime profite?

      Pauline Marois.

      Tout autre réponse est futile.

    • Un comunist de mois sur la scene politique …..Pas pire…..

    • Pas besoin d’être paranoiaque pour constater que la Presse est depuis quelques mois en service commandé.
      Étant abonné via ma conjointe à ce journal depuis des années j’aime bien ce journal ,ses articles de fonds et ses chroniqueurs , même si j’ai depuis longtemps cessé de lire sa page éditoriale naturellement vendue aux intérêts de ses propriétaires.

      Ça ne me punit pas car à moins de s’en servir pour s’endormir le soir je ne vois pas l’intérêt qu’il y aurait à se farcir les soporifiques Dubuc et Pratte.

      Je constate cependant que profitant de la défaite du Bloc les tirs sont maintenant groupés contre le PQ autant dans les éditoriaux que dans les articles des chroniqueurs comme ceux de Lessard ,le maîtres des hautes oeuvres, les vôtres et ceux de Boisvert.

      Pouvez-vous nous expliquer pourquoi les journalistes du journal Le Devoir ont fait leur travail et passé un coup de fil au service des communications de la Chambre des communes à Ottawa , ce qui a permis au Devoir de constater que les règles régissant les finances des chefs élus de partis politiques sont extrêmement floues, mais qu’elles n’interdisent pas le financement d’activités partisanes, alors qu’à la Presse on a choisi de monter cette histoire en épingle ?

      http://www.ledevoir.com/politique/canada/340959/duceppe-aurait-suivi-les-regles

      Je vais vous donner mon opinion. Duceppe représentait un danger pour les propriétaires du journal dans le sens qu’il aurait pu prendre le pouvoir ce que ne peut faire Marois dans l’état actuel des choses.
      On s’est donc servi de la Presse pour le torpiller, comme on s’en est servi avant la dernière élection provinciale pour participer au “face lift” de Charest orchestré par John Parisella.

    • Bonjour M. Marissal,

      Sans tomber dans la théorie du complot “gescaien” comme vous dites, il me semble douteux de faire reposer le blâme sur la source de la fuite. Est-ce à dire que dès que l’on vous colporte une information, vous la retransmettez, sans filtre aucun, et que vous ne faites pas grand cas de vérifier la véracité de l’information?

      Je dois admettre, que je ne vous suis pas vraiment dans ce dossier…

    • Et pourquoi le clan Duceppe essayait-il de couler Pauline Marois.
      Publié le 19 janvier sur le même site auquel vous faites référence ….
      À lire sans faute.
      http://www.vigile.net/Les-tresors-de-l-Ile-Bizarre

    • Ben non. C’est l’entourage de la Castafiore ! C’est clair comme de l’eau de source.

    • Celui qui s’apprêtait à être le “torpilleur” a été “torpillé”????
      :))
      Y aurait-il finalement une “justice” ici-bas???

    • La meilleure défensive est souvent l’offensive, alors qui dit vraie?

    • Alors pourquoi ne dites-vous pas que l’exercice de financement était finalement légal et que Duceppe n’a rien à se reprocher??

    • La tournure d’une phrase a son importance: dans l’article cosigné par Denis Lessard et Daphné Cameron en page A-2 (23 janvier), on n’écrit pas que le budget de Gilles Duceppe “aurait” servi à défrayer le salaire du DG du Bloc québécois: on l’affirme carrément, sans tenir compte de la présomption d’innocence et sur la seule foi d’une allégation.
      Dans un autre quotidien ce matin, il appert que Gilles Duceppe aurait suivi les règles en vigueur. On apprend que les budgets de la Chambre des communes attribués aux chefs élus peuvent servir au financement d’activités partisanes.
      Est-il possible que La Presse ait fait montre d’un peu… d”empressement à couler M. Duceppe? La question peut se poser.

    • Qui a torpillé Duceppe ? C’est Simple… Lui-même

    • Ces informations n’étaient pas publiques? De plus, Le Devoir semble dire qu’au bout du compte, il n’y a absolument rien d’illégal qui n’a été fait dans cette histoire. Tout cela est assez étrange…

    • L’annonce de cette nouvelle ne m’a pas surprise. Et voici pourquoi.

      J’ai travaillé à titre de secrétaire-adjointe dans le bureau d’un député bloquiste. Le député me trouvait très compétente, gentille, etc.

      Mais, il y a un “mais”. Je devais faire également du travail pour le Parti québécois aux frais de la Chambre des communes. Je n’étais pas d’accord, évidemment. J’en ai jamais parlé mais je crois que ça paraissait peut-être un peu.

      L’adjoint du député qui était chef péquiste a remarqué que je n’étais pas d’accord et la première chose que j’ai su, j’étais congédiée !!!

      On m’a donné comme raison qu’il ne restait plus d’argent de la Chambre des communes pour payer mon salaire …

      Cet argent a servi une location de bureau extravagante à comparer à l’ancien député libéral qui avait un petit bureau bien modeste, à des décorations luxueuses venant d’Europe, des partys, etc.

      Alors, voyez-vous, je ne suis pas surprise !!!

    • Qui a torpillé Duceppe?

      Il faut d’abord vérifier qui avait intérêt à le torpiller. Fussent-il nombreux et nombreuses?
      Tout d’abord …..des députés du Bloc québécois lorsque Duceppe le dirigeait.
      Pauline Marois qui a bénificié de la dénonciation.

      Des individus ou des groupes d’intérêts qui colligent ou qui sont informés d’accrocs aux différents protocoles et qui montent des dossiers: ils peuvent s’en servir en temps et lieu ou jamais.

      Dans ce cas-ci ça faisait l’affaire d’un groupe souverainiste et/ou fédéraliste. Dans le camp fédéraliste il y avait un intérêt certain du fait que Duceppe aurait pu être élu premier ministre du Québec tandis que Pauline même élue elle ne fera pas de référendum. Et dans le camp souverainiste c’est clair que cela était favorable à Marois.

      Rappelons également qu’il est facile de dénoncer par un “complot” pour la raison suivante: faire taire les gens qui réfléchissent. Donc celui ou celle qui évoque le “complot” utilise la voie de la facilité parce qu’il n’a pas d’arguments ou qui veut couvrir ce dont il dénonce.

    • 1ère question : À qui profite le crime…

    • En contrepartie, nul besoin de laisser couler des informations pour que la bête gescaïenne se déchaîne contre Duceppe à la première information venue. Des informations qu’un Journal INDÉPENDANT comme Le Devoir se permet de remettre en question dans sa une.

      Mais trop tard, les loups, ameutés par l’odeur du sang, étant déja sur le pied de guerre.

      Des allégations embarassantes, vous dites?

      Ce qui est embarassant c’est la vitesse et la manière dont votre journal a traité ces allégations monsieur Marissal.

    • M. Marissal,

      Ce qui a torpillé Gilles Duceppe, comme tout ce qui torpille une grande partie de ceux et celles qui ont connu un certain pouvoir ou une certaine popularité, c’est la VANITÉ.

    • IL S’EST “STOOLER” LUI-MÊME

      Une façon compréhensible pour tout le monde de se retirer du putsh. Il ne le voulait probablement pas. mais son entourage insistait vraiment. Donc, il sort la nouvelle lui-même. Tout le monde est content: Mme Marois, les fédéralistes, etc. Au bout du compte, tout cela va s’arranger. Il s’est sorti de la course trop vite, selon moi. Ça s’était arranger. Ainsi il a la paix.

    • La Presse est bien trop occupée à démolir Legault pour s’occuper d’un “side show” comme Duceppe.

    • LA PRESSE, non. I simply don’t buy it. Sauf que le conspirationnisme d’un coulage interne non plus, je ne marche pas. Disons la chose comme elle est. Le Duceppe, il a fait l’objet d’un scandale de réserve fédéraste. S’il avait commis une irrégularité de plomberie pour le financement de son personnel politique, cela aurait roulé pendant des années et des années dans le silence le plus opaque de tous les parlementaires fédéraux. Là, au moment ou il brigue de façon tangible une position provinciale qui aurait pu le mener vers la position de premier ministre du Québec, boom, ça sort. Timing is everything, darling. Ils sont des spécialistes de ce genre de combine, outre-outaouais. Et la bande d’hypocrites à Rae et à Mulcair (pour ne rien dire des gouvernants) qui crient au drame, comme des petits tartuffes. En voulez vous de la grande ingérence fédérale-provinciale unanimement et solidement orchestrée? Qui a coulé Duceppe? Ottawa, pardi.
      Paul Laurendeau

    • Quand on lit ce qui suit ,il est clair que c’est Gesca avec ses accusation diffamatoires qui lui retombe en pleine face :

      Guillaume Bourgault-Côté , Hélène Buzzetti Ottawa — Contrairement à ce qu’allèguent ses adversaires politiques, il semble a priori que Gilles Duceppe n’ait pas contrevenu aux règles de la Chambre des communes en rémunérant à même son budget parlementaire le directeur général du Bloc québécois. En outre, cette structure de rémunération n’a pas coûté un sou aux contribuables canadiens.

      Un coup de fil au service des communications de la Chambre des communes à Ottawa a donc permis au Devoir de constater que les règles régissant les finances des chefs élus de partis politiques sont extrêmement floues, mais qu’elles n’interdisent pas le financement d’activités partisanes.

      La Presse révélait samedi qu’entre 2004 et 2011, le salaire du directeur général du Bloc — Gilbert Gadner — avait été payé non pas par le parti, mais par le cabinet de M. Duceppe. Les trois partis officiels à Ottawa ont tous vertement dénoncé cette situation.

      Or, chaque chef de parti reconnu à la Chambre des communes se voit allouer un budget supplémentaire pour « remplir des fonctions parlementaires additionnelles ». Selon les documents de la Chambre des communes, les activités parlementaires sont définies comme étant « les obligations et activités qui se rattachent à la fonction de député, où qu’elles soient exécutées, y compris les affaires publiques ou officielles et les questions partisanes. »

      Seules les « activités relatives aux intérêts commerciaux privés du député ou de sa proche famille » sont spécifiquement citées comme ne pouvant pas être financées par les budgets de la Chambre des communes.

      « L’utilisation des fonds qui leur sont donnés est laissée à la discrétion des chefs », confirme la porte-parole de la Chambre, Heather Bradley. « Les chefs et les députés peuvent vraiment recruter qui ils veulent, congédier qui ils veulent et ils peuvent leur demander de faire ce qu’ils veulent. »

      Notons en outre que l’enveloppe budgétaire est fermée. Si M. Duceppe n’avait pas utilisé près de 100 000 $ par année pour rémunérer le directeur général du Bloc québécois, Gilbert Gardner, il aurait utilisé cette somme pour embaucher d’autres personnes à Ottawa ou ailleurs. Les contribuables n’auraient pas économisé un sou.

    • C’est tout de même amusant de comparer le traitement de cette affaire par le groupe Gesca et celui qu’en fait le seul journal indépendant au Québec, Le Devoir, qui offre une couverture beaucoup plus nuancée.

    • faut vraiment avoir la tête profondément entrée dans l’autruche pour ne pas voir que cette info venait du PQ. qu’on l’aime ou non, Marois sait se défendre….

    • Cette torpille provient directement du Bloc. Votre journaliste Hugo de Grandpré cite d’ailleurs ce matin différentes ’sources bloquistes’.

    • Surement un complot puisque le timing est parfait.
      Marois est là et ne cédera pas sa place à quiconque, surtout s’il est plus populaire qu’elle.

    • Qui a torpillé? Difficile à dire, mais je me demande depuis dimanche à qui le crime profite, et il semble bien que c’est principalement à François Legault.

    • Je ne crois pas qu’il y ait eu de « complot ». Toutefois, c’est amusant de voir comment les journalistes de La Presse présentent cette affaire comme un scandale épouvantable, alors que c’est franchement pas si grave. Disons que leur allégeance transparait. D’ailleurs, l’article sur Marie-France Charbonneau paru aujourd’hui relève de l’acharnement.

      Léo

    • Votre problème M.Marissal c’est que vous commentez une fuite mais sans histoire. Je crois bien que vous venez de vous faire piéger comme une vulgaire amateur!!!

    • Lulu Bouchard n’a pas réussi à sauver le P.Q en son temps, et les belles histoires de Bobino Le Hir ressorties des boules à mites de 95 ne serviront tout au plus qu’à amuser toutes les Bobinettes d’Ailleurs ou d’ICI à n’en point douter et si la dernière tendance se maintient. Et alors?

      L’Argent pour les Politiciens ou le Popcorn de Frère Jacques pour le Bon Peuple?

    • Ce n’est pas parce que la fuite vient de l’interne que ça ne fait pas l’affaire de La Presse d’enfoncer Duceppe avant d’avoir fait toutes les vérifications. Même chose pour le titre de ce matin, Legault perd 8% mais c’est Marois (qui gagne 3%) qui est dans le trouble. Subtil vous dites…

    • En lisant LeDevoir de ce matin, je déduis que c’est LaPresse qui a coulé Duceppe. Elle n’a pas vérifié l’information qui est fausse. Du grand journalisme! De plus, il faut avoir du front pour nous demander à nous, lecteurs, qui a coulé Duceppe comme si vous ne le saviez pas, vous.

    • Voyez à qui profite le crime… (non, ce n’est pas les partis fédéraux).

    • Le Bloc a toujours été dirigé à partir de Montréal, alors il faudrait regarder de ce côté là des choses pour trouver sans doute une personne qui lui était restée une crotte sur le coeur et qui attendait le moment suave pour répandre ses effluves. Force est de constater qu’elle a parfaitement bien réussit et de croire que gesca y aurait sa part de mérite est de la pure fabulation.

      On sait que la dernière campagne du Bloc a été la plus mauvaise qu’il soit et pourtant les coffres du Parti étaient suffisamment garnis. Que s’est-il donc passé? Un bien mauvais slogan et puis d’aller se vanter qu’ils étaient là depuis vingt ans, n’était pas la meilleure des idées et ainsi les citoyens se sont grattés le coco et se sont dit: “Cou donc, qu’est-ce qu’ils ont pu bien faire durant ces vingts ans pour nous?” Les citoyens ont mis la main de leur poche et se sont rendu compte que leur poche était bien vide et que le Bloc n’avait pas fait grand chose pour pour la meubler un tit peu.

      Duceppe est un magouilleur comme les autres et j’espère qu’il va rembourser ce qu’il doit à l’État, point final.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Je ne réponds peut-être pas à la question, mais je pense que vous devez rétablir en partie les faits. Un de vos compétiteurs révèle que Duceppe n’aurait enfreint aucune règle. Qu’est-ce que vous avez à dire à cet effet? Voici le lien :

      http://www.ledevoir.com/politique/canada/340959/duceppe-aurait-suivi-les-regles

    • Pauvre petite victime mettez le dans le coin avec son ti casse sur la tête pour qui fasse plusse pitié …

      Vite trouvons un coupable …Ça se peut pas que «le fils de l’autre» monsieur Miniwiz de la politique soit parfaitement capable de se planter lui même … Saint Gilles sauvez le Kébec…

    • Bravo M. Marissal. Vous avez raison. Le P.Q. n’a besoin de personne de l’extérieur pour se détruire, il le fait très bien de l’intérieur.

    • Votre patron Mr Marissal,avec l’aide de bien du monde qu’il sait si bien récompenser après coup.

    • je vais reprendre une citation latine: À qui profite le crime ?
      m. Marissal selon vous, esce que m. Marois aurait utilisé une arme secrète pour prouver qu’elle est encore bien la chef ?

    • Comme disent les enquêteurs dans le monde policier, la première question à se poser est de savoir à qui profite “le crime”?

    • Acuser La Presse d’avoir coulé une information a un moment crucial dans la cariêre politique de Gilles Duceppe, quel culot! Mr Le hir devrait savoir que La Presse ne fait pas de politique. Mr Le hir devrait savoir que La Presse est au dessu de tout soupcons!

      André Després

    • M. Le Hir écrit ce qu’il pense et plusieurs partagent son point de vue.
      Est-ce un complot d’écrire ce que l’on croit? S’il beurre sa tartine comme vous le mentionnez, c’est peut-être parce que la presse écrite beurre encore plus épais. Il n’y a pas que les journalistes qui possèdent la vérité et c’est bon de lire une opinion différente. Les québécois sont capables de se forger leur propre opinion et ce n’est pas en leur rentrant la nouvelle dans la gorge de force comme certains le font sans gêne qu’ils doivent approuver les yeux fermés. Bravo M. Le Hir!

    • Ce qu’un député fait avec l’argent qui lui est donné par l’assemblée est très secret, et avec raison. C’est donc très peu plausible que ce soit une personne autre qu’un bloquiste.

    • Alors c’est qui? C’est qui au Bloc qui a coulé l’info et Duceppe?
      Mais surtout pourquoi Duceppe a-t-il lancé la serviette aussi rapidement alors que Le Devoir vient de le sauver ce matin?

    • Comment ca un fuite???

      Ce n’est pas une fuite mais bien une dénonciation.
      C’est plate quand ca arrive dans sa cours et que c’est un des notres, hein M.Marissal!?!?

    • le bloc et le parti Québécois son rempli de gens avec des ÉGO plus grand que nature qui ne pense qu’a eux et leurs petite cariere en politique.
      plusieurs ancien bloquiste ont quitté le navire fédéral pour faire faire une cariere au provinciale et ainsi ramassé un deuxieme fond de pension par la meme occasion.
      depuis la fondation pu P.Q. les couteaux viennent de partout pour les raisons énoncé plus haut ou par dépit de l’avancement de la cause souverainiste qui ne cesse de glissé dans les sondages sérieux.
      alors de dire que les médias sont responsables du coulage nous prouve seulement a quelle point ils sont aveugles de la vrai situation de ces deux parti ou de leurs innocence.

      ce n’est pas par-ce -qu’il est souverainiste qu’il n’a pas de squellettes dans son placard.

      Pierre

    • Bloc, PQ, même couteaux qui volent bas.

      Chose en veut à chose qui accuse chose d’avoir trahi chose qui lui…

      Le Bloc est mort, à quand le PQ? Leurs psycho-drames sont une honte.

      Dire que ces gens là veulent bâtir un pays. OUCH!

      Émile Gaudreau
      Québec

    • On le saura jamais. J’ avais entendu un politicien un jour dire que nos pires ennemis ne sont pas de l’ autre coté de la chambre mais a l’ interne… Peu de gens étaient probablement au courant de ces entourloupettes. Moi je crois que la source provient d’un proche de M. Duceppe. Vengeance? Fort probable! Le PLQ est en train de fêter l’ évènement au champagne car entre vous et moi, Mme Marois est le maillon faible dans le plan des fédéralistes pour reporter M. Charest au pouvoir. Comme le disait M. Derome, si la tendance se maintient, le PLQ sera reporté au pouvoir comme prochain gouvernement minoritaire.

    • Ce qui est particulièrement drôle est le fait que dès ce matin il a été confirmé qu’aucune loi ou pratique parlementaire n’a été enfreint. On a accusé M.Duceppe à tort. Tout ça mène à confirmer que le travail de la Presse a été bâclé, et on se demande bien pourquoi. Pourquoi s’acharne-t-on à la Presse sur un parti(PQ) qui n’a pas à rougir quand on parle de scandale politique, de nomination des juges ou de la proximité de sa caisse électorale avec le crime organisé. Quand on pose la seule question, à qui profite le crime, la réponse est tellement évidente qu’elle devient gênante pour L’intelligence, qu’on soit de n’importe quel parti.
      A-t-on le droit de faire un scoop à n’importe quel prix. La première chose à faire, quand on fait du journalisme responsable c’est de confirmer les informations, maIS pas seulement aux près de sources partisanes. En cela La Presse est imputable, de même que son propriétaire. On attend d’un journal au moins une couverture de l’information vraie et vérifiée.
      louis lafontaine
      450
      simple question de décence quand on mine la crédibilité d’une personne

    • Qui d’autre que l’équipe rapprochée de Pauline Marois, sentant la soupe chaude pour leur cheffe ? A qui d’autre profite le retrait de Duceppe ? Surement pas les fédéralistes, ils auraient sorti la nouvelle lors des dernières élections, non ?

    • ET si c’était une commande de Gesca vers l’interne du Bloc?
      Quel exellent timing.
      7 Ans plus tard…
      Le Devoir est allé aux sources, et faute, il n’y a pas n’en déplaise à M. Demarais.

    • “Pas de fuite, pas d’histoire”

      Une vérification minimale à la Chambre des communes par la Presse des allégations abominables contre Duceppe : Pas d’histoire. Après vous vous demandez sérieusement pourquoi les gens accusent votre journal de partialité. Vous devriez commencé par des excuses à Duceppe en première page !

    • c’est moi!

    • Pas très compliqué pour un journaliste professionnel:

      Un coup de fil au service des communications de la Chambre des communes à Ottawa a donc permis au Devoir de constater que les règles régissant les finances des chefs élus de partis politiques sont extrêmement floues, mais qu’elles n’interdisent pas le financement d’activités partisanes.

      A votre question, qui a torpillé Duceppe je poserai la seule question, très simple, mais à laquelle personne ne répond: est-ce que le crime organisé finance la caisse du parti libéral. Aucune enquête n’a été faite sur ce sujet, même pas la commission bidon dont on entend même plus parler. Ni même bastarache qui lui s’est arrêté de long moment sur le financement du parti mun icipal de M. Bellemarre.

      louis lafontaine
      qui n’est demande pas tant que ça…juste du journalisme honnête

      Merci de me publier.

    • C’est assez évident que ça vient de l’intérieur. Si les adversaires fédéralistes de Duceppe avaient su cette histoire pendant qu’il était à Ottawa ils ne se seraient sûrement pas gênés, eux qui se faisaient continuellement attaqués par Gilles Duceppe. Et même maintenant, pouquoi des fédéralistes auraient-ils voulu que la tempête se calme dans le mouvement souverainiste en sortant cette histoire. Le congrès du Parti Québecois aurait certainement été plus houleux avec Gilles Duceppe dans le décor, ce qui n’aurait pas amélioré l’image du mouvement souverainiste.

    • Bonjour M Marissal,

      Je me contrefiche de savoir qui a coulé l’information. que ce soit La Presse, un bloquiste frustré ou encore un fin stratège du PQ cela m’est égal. Comme je l’ai écrit sur La Presse Débats l’important c’est que nous savons maintenant que le Bloc qui dénoçait les ” magouilles” des autres partis à Ottawa semble être, lui aussi, un parti qui profite des largesses et de la naiveté des CONtribuables québécois et canadiens. Et vive la démoCRASSie! Cynisme et désabusement quand tu nous tiens!

      Jean Bottari

      Montréal

    • Avant de commenter, j’ai lu l’article de M. Le Hir et les différents commentaires, et après réflexion, je suis persuadé que c,est un coup fédéraliste de peur de que Gilles Duceppe prenne le pouvoir au Québec, imaginez uniquement duceppe et harper croisant le fer deux irriductibles qui se campent dans leurs idées et opinions et dont les compromis sont pratiquement inexistant.

      Mais tout peut devenir un couteau à deux tranchants, certe M. Duceppe est placé sur une voie d’évitement pour l’instant, et tout probablement comme futur chef d’un parti politique et même comme poltiticien, mais comme emmerdeur du fédéraliste il pourrait devenir très dangereux pour les trois autres partis au fédéral, tous sans exception ont pactisé avec le diable comme certains journalistes le disaient dans le temps, que pourrait-il en ressortir, je n’en ai aucune idée, cependant il n’y a pas plus dangereux qu’un animal blessé.

      Cependant dans tout ceci nous pouvons bien comprendre toutes les basseses que les fédéralistes sont prêt à effectuer pour sauver pas leur idées politiques, mais bine plus leur $$$$$$$, le peuple dans le fond ils n’en ont à foutre, c’est $$$$ qui compte en premier que ce soit de faire affaire avec les chinois, arabes, ou autres et même contre les intérestrs politiques de leur proprre pays.

    • C`est vrai que ca releve quasiment du roman d`espionnage cette histoire.
      Car ca pourrait provenir de multiples sources tant internes qu`externes. On peut y voir aussi un complot fédéral vs indépendantistes ce qui ne serait pas dans le champ gauche non plus mais moi tant qu`à faire j`aimerais ajouter mon petit grain de sable dans l`engrennage.

      Est ce vraiment monsieur Duceppe qui a été torpillé ? Le Pq se retrouve gros jean comme devant avec ¨son vieux stock¨ et ses déchirements connus ou non. Rien ne changera au sein de la formation,personne ne fera figure de champion et le parti sera donc laissé à son sort pour affronter son destin. C`est une théorie en vaut bien une autre et de plus laisserait le champ libre à un Duceppe aux coudées franches apres un nettoyage électoral prévisible…

    • Possiblement son nouveau chef (il a congédié l’homme en question et paye le nouveau avec l’argent du parti) ou un député assez haut placé qui avait accès à cet information. Ils n’ont certainement pas pardonné à Duceppe la défaite à la dernière élection. De plus, quand je vois le communiquer du nouveau chef, ça me fait penser à un règlement de compte. À suivre…

    • Qui dit qu’il n’y a pas de fédéralistes infiltrateurs au sein du Bloc ou du PQ?

    • M. Duceppe , comme en 2007 a encore une belle excuse facile pour s’en
      retourner chez lui, et encore une fois sans se battre…pas très courageux pour
      un homme qui veut faire du Québec un pays….(tu ne veux pas aller a la guerre
      avec un homme comme ca…..)

    • La Presse et Gesca ont leurs préférés, comme le JdM et Québécor ont les leurs. Ne le niez pas.

      Lors de la dernière campagne électorale municipale (et par la suite avec Mme Ouimet), vous avez désignez le Maire Tremblay comme « l’homme à abattre ». Vous avez fouillé ses fonds de poubelles pour trouver la moindre petite chose à lui reprocher, et par soucis de sortir la “matière” plus rapidement que vos concurrents (parce que vous êtes une entreprise, régie par le profit), vous ne vous êtes très peu soucié de la véracité des informations et surtout, de la pertinence de celles-ci.

      En fin de semaine, vous avez décidé de sauter sur M. Duceppe de la même façon démesurée.
      Je comprends ce dernier d’avoir capitulé aussi rapidement : ne pas vouloir “dealer” avec des gens comme vous (les médias, pas vous directement, M. Marissal). Les médias créent la nouvelle. C’est un jeu épuisant, j’imagine, de devoir vous plaire puisque vous avez le pouvoir de faire vaciller l’opinion de vos fidèles lecteurs (qui sont aussi des électeurs). Il n’a pas voulu y jouer, surtout si vous commencé de cette façon.
      Je ne vous apprends rien.

      Il y a quelques temps, La Presse pouvait se venter d’être plus honorable que le JdM. Aujourd’hui, vous nous servez les mêmes “d’écrapou”. Du sensationnalisme et de l’exclusivité, aussi faible et impertinente qu’ils peuvent l’être.

      A Papineau

    • Ouf… Non mais Le Hir a vraiment une imagination sans borne… A t-il déjà été ministre dans un gouvernement péquiste?… Si oui, c`est carrément inquiétant…
      Il y a de ces gens qui voient des complots partout… Pourtant, c`est simple, la fuite vient de l`interne du BQ et les médias mettent du beurre sur leur pain… Tout simplement…
      Y a pas de complot là-dedans…

    • Personnellement je pencherais pour un ex-employé ( peu importe le niveau hiérachique) limogé ou blessé par le traitement recu (avant, pendant et après) et de voir Gilles l’Empreur 1er avec sa pension de 141 000 $ à vie, se taper une autre course contre la montre et possiblement empocher une autre mise au rancart à vie. Le PQ n’avait pas à gagner avec ce scandale de gestion des finances publiques, bien au contraire. Les partis fédéralistes l’auraient fait avant et / ou pendant la dernière campagne électorale (Le Pape Gérald 1er avait traité Jack Layton de crapule). Il ne reste que la vangeance pure et simple, le motif le plus sournois et le plus rancunier.

      Pierre Lachance

    • C’est évident que la source de cette fuite est quelqu’un qui était au courant de la magouille. C’est aussi quelqu’un qui voulait aider Pauline Marois.

      Maintenant Duceppe a ce qu’il mérite. Pendant tout le temps qu’il a été député bloquiste, il a présenté le Bloc comme un parti intègre. Dès qu’il avait la chance de clouer au pilori, un membre d’un autre parti fédéral, il le faisait. Vous n’avez qu’à vous souvenir du conseiller politique d’un ministre qui avait osé utiliser des lettres à l’entête du Parlement. Duceppe l’avait cloué au pilori et avait obtenu la démission de ce conseiller ministériel. Il l’avait accusé d’utiliser des ressources du Parlement à des fins partisanes.

      Pendant qu’il nous jouait la scène des vierges offensées, il autorisait le paiement par le Parlement d’employés du Bloc. N’y-a-t-il pas plus partisan qu’un employé d’un parti politique. Quelle hypocrisie?

      Il mérite donc de rembourser le Parlement ou d’aller réfléchir en prison.

    • M. Marissal, j’aime beaucoup votre question.

      Elle mérite qu’un journaliste de La Presse se penche là-dessus et nous trouve la réponse, non?

    • M. Duceppe a probablement une bonne idée sur l’origine de la fuite. De plus, la sortie de ces faits troublants survient à un moment assez opportun pour ceux qui ne veulent pas de lui à la chefferie du PQ.
      J’ai toujours voté pour le Bloc et Duceppe m’a toujours apparu un politicien des plus honnêtes. Il dit qu’il était de bonne foi et je le crois. Toutefois je préfère (et de loin) que ces faits soient révélés maintenant. Cela aurait désastreux dans d’autres circonstances, par exemple au cours d’une campagne politique où il auarit été chef du PQ (ou du Bloc).

    • Commment ça qui a coulé Duceppe?

      Il s’est coulé lui-même en agissaant illégalement ou illégitimement avec les fonds publics.
      Comme les libéraux fédéraux fédéraux se sont coulés eux-mêmes avec les commandites.
      Comme Landry s’est coulé lui-même avec son égo démesuré en acceptant pas un score fort raisonnable de 76%.
      Comme le Gouvernement Charest se coulera lui-même avec lles scandales de la construction, à moins que les québécois lui pardonnent d’avoir initié le ménage à l’intérieur de son propre mandat.
      Comme le PQ est en train de se couler lui-même avec ses chicanes incessantes.

      Si Duceppe est dans le trouble, cessons de tirer sur le messager, quel qu’il soit. Son péché, même s’il est quantativement moindre que le péché des commandites, est tout de même un péché.

      Est-ce que la dioctrine des séparatistes serait qu’on peut faire n’importe quoi à condition de ne pas se faire pogner?

    • Gilles Duceppe n’a jamais eu de crédibilité. Basant sa carrière politique sur les campagnes négatives et sur les attaques personnelles, il goûte maintenant à sa propre médecine.

      Bon débarras.

      Si l’information n’est pas inventée, ce ne peut pas être un complot. Il faut que l’information vienne du Bloc ou du PQ.
      Si le Journal de Montréal avait sorti la nouvelle, on aurait crié au complot de l’Empire Québécor. Même chose pour Radio-Canada, etc.

      Très pathétique. Duceppe était un mauvais chef, il n’a rien fait en 10 ans au Bloc et a détourné des fonds à des fins partisanes, dans le plus pur esprit des commandites.
      Son putch a foiré, tant pis pour lui.

    • Il faudrait peut-etre poser la question a Legault?

    • Est-ce que Duceppe était vraiment “torpillé” par cette histoire? Elle n’a pas aidé, mais je crois qu’il a laissé tomber avant tout parce qu’il n’était pas satisfait des appuis qu’il trouvait au PQ.
      Sans nécessairement parler de complot, je crois qu’on peut s’entendre sur une chose: une éventuelle venue de Duceppe fait peur à bien des gens, et les Libéraux, lors du prochain anniversaire de madame Marois, devraient lui organiser une somptueuse fête.
      Troisième dans les sondages, avec un parti libéral qui atteint des sommets d’impopularité et une coalition assemblée n’importe comment, et la madame s’accroche toujours au pouvoir.
      C’est simple, je ne peux plus la regarder sans grimacer, cette grande dame qui “travaille” pour le peuple québécois…

    • Publierez vous ce lien?

      http://www.ledevoir.com/politique/canada/340959/duceppe-aurait-suivi-les-regles

    • La fuite a eu lieu par un journaliste de La Presse.

      Qui était son informateur ?

      C’est tout. Là se trouve la réponse !

      Pas besoin de palabrer davantage.

      M. Notredame

    • Je partage votre opinion à savoir que la torpille est venue de l’intérieur… Cela suppose que la personne connaissait les irrégularités dont se prévalait le chef bloquiste et que cet individu, ne voulant pas de Duceppe au P.Q., il a choisi le tempo idéal pour lancer sa bombe pour neutraliser ce dernier.

    • La vrai question est : à qui cette information sert elle le plus les intérêts??????

      Depuis un certain temps l’ombre blanche de gilles duceppe planait au dessus du Bloc Quebecois. Ce qui nuisait au leadership CONTESTÉ de Pauline Marois.

      Entre vous et moi son plus grand concurrent ne vient-il pas d’être éliminé?????

    • On s’en fout à savoir qui a coulé les informations. De la magouille, il y en a partout. Cette histoire n’est quNune aiguille dans une botte de foin en politique. Ce qui est désolant, c’est que les payeurs d’impôts ne récupèreront jamais les sommes versées.
      Ce qu’on a hâte de voir, c’est le PQ qui va piquer du nez aux prochaines élections.

    • Bonjour,

      Qui a torpillé Duceppe ? Sûrement un péquiste de GRAND CHEMIN, errant sans foi ni loi sans la nécessaire BOUSSOLE D’UN SAUVEUR. Dans leur schizophrénie, ceux ci sont tout a fait convaincu d’être des SANS PAYS. Parmi ceux de tous ces péquistes de Grand Chemin, quelques uns d’entre eux ont encore un peu de lucidité en s’essayant sur LE PORTE À PORTE afin de parler dans le dos de Madame Pauline Marois……. Au plaisir, John Bull.

    • maka cotto p-e ???

    • C’est votre journal, les fédéralistes, ceux qui profitent abondamment du système des enveloppes brunes, les anglos, bref, tous les Elvis de notre belle province…

    • Comme dans toute enquête, cherchez a qui le crime profite:

      La CAQ, qui verrait d’un mauvais œil un PQ fort. Charles Sirois est extrêmement bien branché sur toutes les ressources du PLC… et on sait bien comment le PLC a toujours en poche quelques scandales ou pseudo-scandales voire même scénarios spéculatifs pour torpiller un ennemi.

      L’entourage de Pauline Marois. Trop risqué… Mme Marois assume déjà l’étoffe d’un chef, elle aurait joué le tout a la loyale, je crois ce scénario farfelu.

      Des exilés du PQ… possible, il faudrait que ce soit des gens au fait des détails de gestion interne au BQ.

      Gesca/LaPresse? Possible, on sait que La Presse est un organe qui existe avec comme un de ses objectifs avoués de “casser” du séparatiste. C’est un peu son rôle de goon et c’est souvent fait avec une partisanerie a peine voilée. Ce n’est pas une spéculation, c’est un fait. Quant a savoir si c’est la source… eh bien elle est a l’origine de la nouvelle.

      A qui le crime profites-t-il? La CAQ, le PLQ (Via GEsca/LaPresse) , possiblement quelques expatriés du PQ… par ordre d’importance.

    • Pourtant, je trouve que le M. Le Hir a au moins en partie raison. Et je trouve que vous avez très peu à dire pour défendre votre journal dans cette affaire. C’est un fait que vous faites de gros titres avec cette histoire exagérée. On apprenait ce matin dans Le Devoir de la bouche d’un fonctionnaire du fédéral qu’il n’y absolument rien d’illégal dans l’utilisation des fonds par M. Duceppe (http://www.ledevoir.com/politique/canada/340959/duceppe-aurait-suivi-les-regles). Mais maintenant, le mal est fait. Votre journal a effectué la sale besogne de mettre dans le tête de la population que Duceppe est un “pas bon”. Aurez-vous au moins l’honnêteté intellectuelle de rectifier les faits? J’en doute!

    • Qui a tropillé Duceppe ou à qui profitte le crime?On à déja pris de l,argent plublique pour des soirées à la cabane à sucre pis le gars dirige toujours sa ville.Si le N.P.D. croit faire du millage en jouant les Steven Bleney il ne gagneront pas grand chose.

    • Ben voyons, c’est Pauline qui l’a torpillé – vous pensez bien qu’elle avait ses “garanties” quand elle a laissé le loup entrer dans la bergerie, au cas où justement il serait tenté de faire un move croche. Elle a sentis le coup venir et a tout de suite fait publier cette histoire dans les média pour le couler.

      Elle a l’air de pas grand chose la Pauline, mais on ne peut pas lui enlever son expérience en politique – elle en a vu d’autres. Le junior ici, c’est Duceppe.

    • Gesca ne serait pas impliqué dans le coulage de Duceppe? Ben voyons! Cela relève de la même défense des médias lorsqu’ils nous disent…«…on le sait bien, c’est toujours de la faute des médias». Sincèrement, à lire les choix de titres on voit bien que Gesca n’est pas du tout objectif. C’est un secret de polichinelle.
      GTremblay
      Montréal

    • Oui, c’est bien ce qui fait rire le PLQ, ils (Le PQ) n’arrêtent pas de se tirer dans le pied quand se serait tellement facile de critiquer, avec efficacité, Jean Charest…

    • Quoi qu’en dise Marc Laviolette et sa gang, il est à peu près certain que le torpillage vient directement de proches du Bloc et non des méchants fédéralistes comme il l’aurait souhaité. On en a encore la preuve ce matin. Est-ce que quelqu’un est surpris? Ça ressemble beaucoup à ce qui se passe souvent au PQ et ce qui explique aussi leurs nombreux problèmes. Et de ça, nous sommes souverainement tannés!

    • Monsieur Marissal;

      La question qu’il faut se poser: À qui le crime profite-t-il??

    • Est-ce que La Presse a vérifié la véracité de l’histoire avant d’en faire sa manchette ?
      Bien sûr que non. Pourtant, un simple appel auprès des autorités compétentes de la Chambre des Communes aurait tué “l’affaire Duceppe” dans l’oeuf; comme l’a démontré Le Devoir ce matin.
      Du Grand journalisme (c’est ironique); y’a pas à dire.

    • À première vue, il semblerait que l’info provient d’un ancien collaborateur du Bloc et profite directement à Pauline Marois. Par contre, il semble évident que la CAQ aurait avantage à ce que Pauline Marois demeure à la tête du PQ… Alors, à qui profite le crime? Il s’agit de toute façon d’une tentative d’assasinat politique visant un politicien déjà affaibli par l’amère défaite électorale du 2 mai dernier…

    • L’affaire ne devrait pas être une si grosse “affaire”. Gilles Duceppe aurait pu dire “Nous avons suivi les règles, nous avons les preuves et nous allons les rendre publiques. Prochaine question? Oui! Je veux diriger le PQ”.

      On a vu d’autres politiciens se tenir debout devant de “fausses” accusations. Mais pas Duceppe. Ça fait 2 fois qu’il “choke” plutôt que de combattre Pauline Marois, la première fois étant suite à la démission de Boisclair.

      Ça doit être plus facile de jouer les vierges offensées que de se mesurer à Pauline Marois.

    • Belle tentative pour dévier les attaques, malheureusement la réponse à votre question : Qui a torpillé Duceppe ? est le manque de rigueur journalistique de vos confrères de la Presse. Comment alors expliquez-vous le “timing” de la sortie de la nouvelle, la fin de semaine et le démenti effectué par le Devoir, mardi après quelques coups de téléphones aux premiers intéressés et à l’appareil bureaucratique du Parlement ? En vous cachant ainsi et en ne remettant pas en question vos collègues, vous participer, en toute conscience, à cette mascarade journalistique.

    • Mon commentaire est indirectement relié au sujet…

      Dans le sondage CROP http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201201/23/01-4488697-sondage-marois-nest-pas-au-bout-de-ses-peines.php

      Youri Rivest, ‘’spécialiste” de CROP, dit ceci: «C’est un débat dont les gens ne veulent plus entendre parler.» en parlant de la souveraineté/indépendance…. Je me permets un calcul rapide: PQ 21, QS 11, ON 2, TOTAL 34%……. ce qui est 2 point de plus que les intentions de vote pour la CAQ……..Je veux bien croire la tendance fédéraliste de l’entreprise ayant payé ce sondage, mais le calcul est simple: plus de gens sont en faveur de la souveraineté/indépendance que d’un moratoire vague et obscur. Plus de gens sont également favorables à l’indépendance qu’à un parti des zamis Libéraux et leurs enveloppes brunes et post-it!

      Statégie de communication éditoriale: Dire que ”les gens” ne veulent plus entendre parler d’un sujet dans l’espoir de décourager ceux qui y croient!

      Par ailleurs, après le pot, voici les fleurs: Félicitations d’inclure ENFIN Option Nationale dans un sondage…. il ne reste plus qu’à en parler en texte maintenant…. Vous nous préparez un texte sur le sujet M. Marissal…….??? M. Aussant était d’ailleurs en conférence aujourd’hui à l’U de M….

      Je sais bien que Option Nationale n’est pas le choix de sa majesté le roitelet du Québec de la corporation du pouvoir….Mais si les médias cessaient de boycotter ON et de faire la promotion gratuite de la CAQ depuis des mois, la population y verrait peut-être enfin son propre intérêt plutot que celui des grandes entreprises.

    • N’oublions pas que LeHir a déjà goûté au salissage de l’empire en 95. Mais il s’y connaît trop bien en péquisterie aussi. Vu de loin, je ne saurais dire. Mais peu importe, pour nous, les fédéralistes inconditionnels, tout est bien qui finit.

      S picotte

    • Par contre cher gescain,n aurait-il pas ete preferable ou de mise de virifier avec la chambre des communes AVANT de condamne M.Duceppe avec des titres accusateur,je veux bien comprendre que La Presse fait la propagande du federaliste c est votre droit,mais a la longue ca fait pas serieux,vous pensez pas…………….

    • ….Mais certains ont besoin des médias pour se justifier…..mais pas vous, Mr Marissal….vous vous êtes toujours comporté comme étant “plus blanc que blanc”!!!

    • Le choix des photos (particulièrement celle en première page de l’édition de samedi, et même celle en première page d’hier) de Duceppe relève de qui???? En soi, ce simple choix indique un parti-pris nettement défavorable… de quoi alimenter bien des rumeurs… “fuite de l’interne” dites vous, les photos également??????
      Étonnamment pour votre blogue vous avez choisi une photo plus neutre…

    • La Presse n’est que fidèle à sa réputation ! Tous les coups sont permis, spécialement ceux en bas de la ceinture. Ce vulgaire outil de propagande politique pro-canadian fait toujours le maximum quand vient le temps de cracher sur l’indépendance du Québec et par extension, sur le peuple québécois lui-même. Toujours au profit de la richissime famille Desmarais… Une famille qui, rappelons-le, a donner plus de 300 000 $ au PLQ depuis les dix dernières années ! Une famille qui parasite le Québec depuis des décennies et qui en profite allègrement depuis 2003 avec l’aide de sa marionnette favorite, le petit John James Charest…

    • à quand des excuses publiques de la Presse?!
      http://www.ledevoir.com/politique/canada/340959/duceppe-aurait-suivi-les-regles

    • pour ma part, jamais plus je ne consulterai votre torchon…
      à bon entendeur…

    • « Contrairement à ce qu’allèguent ses adversaires politiques, il semble a priori que Gilles Duceppe n’ait pas contrevenu aux règles de la Chambre des communes en rémunérant à même son budget parlementaire le directeur général du Bloc québécois. En outre, cette structure de rémunération n’a pas coûté un sou aux contribuables canadiens.

      Un coup de fil au service des communications de la Chambre des communes à Ottawa a donc permis au Devoir de constater que les règles régissant les finances des chefs élus de partis politiques sont extrêmement floues, mais qu’elles n’interdisent pas le financement d’activités partisanes. »

      http://www.ledevoir.com/politique/canada/340959/duceppe-aurait-suivi-les-regles

    • Lorsque nous sommes partisans nous avons souvent les yeux et les oreilles sensibles à ce qui fait mal à notre parti et bouchés à tout ce que les médias disent de bons de nos adversaires.
      Je ne suis pas “séparatiste, indépendantiste ou souverainiste”, je ne sais plus lequel de ces mots convient mais je sais que les propos tenus dans votre journal m’irite souvent. CE QUE JE SAIS : C’EST QUE CETTE HISTOIRE A ÉTÉ TENUE SECRÈTE TROP LONGTEMPS.

      Souvent c’est qelqu’un de l’interne, frusté, qui torpille et cela dans tous partis confondus.

    • Ils sont nombreux à maudir La Presse pour cette histoire. Mais votre réflexion est la seule qui se pose : qui à l’interne du BQ s’est ouvert la trappe?

    • Bonjour,

      Personnellement, je prétends depuis un bon bout de temps que Pauline Marois sera, à la suite des prochaines élections provinciales à se tenir au Québec, cheffe de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale, que Jean Charest sera de nouveau premier ministre, que la CAQ mordra la poussière, et enfin que QS remportera au moins cinq sièges.

      Et à ce que je sache le Québec est toujours une province canadienne qui fait partie d’un ensemble géopolitique plus vaste que n’est le Québec défini en tant que territoire géopolitique distinct du reste du Canada : autrement dit, le Québec n’est pas séparé mais bien un état provincial canadien qui doit apprendre à composer avec cette réalité qui l’oblige à tenir compte d’influences qui peuvent émaner de l’extérieur du Québec.

      Enfin, la question, du moins à mes yeux, n’est pas de savoir qui a donné l’information qui a coulé Gilles Duceppe mais bien de savoir qui a décidé que le moment était venu de « torpiller » une fois pour toutes Gilles Duceppe. Je répète : le Québec est une province canadienne. Et il y a cette foutue Loi 204 défendue par Pauline Marois qui devrait permettre au gouvernement du Québec dirigé par un ancien chef conservateur de respecter son engagement de financement du nouveau colisée de Québec dans une porportion de 50%, engagement de financement qui devrait permettre au gouvernement en place de diriger pour encore au moins encore quatre ans le Québec suite aux prochaines élections provinciales québécoises.

      Quant à moi, les amis de Jean Charest, ancien chef conservateur canadien, en devaient une à Pauline Marois. Ce n’est pas parce que dans les journaux on écrit que les conservateurs de Stephen Harper dirige le Canada comme si le Québec n’existait pas que ce soit vrai.

      Et toujours quant à moi, merci aux conservateurs de Stephen Harper.

      Daniel Verret (nadagami)

    • On a qu’a se demander a qui profite le crime, mais cela n,est que de la spéculation et il est possible qu’il y ait plusieurs personnes qui auraient avantage a torpiller Mr Duceppe

    • Je suis toujours navré quand je vois un journal ou un journaliste se défendre d’une façon aussi pitoyable. Le problème, M. Marissal, n’est pas que vous avez tort mais bien que vous avez toujours le dernier mot.

      Tout le monde sait que les journalistes se nourrissent de propos sous le couvert de l’anonymat, de coulage d’information et de rumeurs. Pas le choix : vous seriez les derniers idiots si vous ne fiiez qu’aux déclarations officielles. Et, oui, il y a des journalistes idiots mais pas plus que dans la population en général.

      Mais voilà, les journalistes ont seuls la possibilité de répondre tant et autant qu’ils le désirent. Alors vous avez dans ce cas obligation de retenue. Je vous en prie.

      Quant à savoir à qui le crime profite, disons que la filière est facile à suivre. Les propos pour le moins acérés de Paillé hier, qui ne peuvent qu’avoir été préparés d’avance pour porter le plus possible et sortis juste au bon moment, un lundi soir tout juste après que le coulage ait produit son effet (on appelle ça une réplique en sismologie), pointent directement non seulement vers la bénéficiaire mais aussi l’initiatrice.

      Ça me débecte.

    • C’est curieux,

      j’ai eu moi aussi la même réaction lorsque j’ai vu cette manchette dans La Presse . . .

      Quel “timing” !! Pourquoi cette histoire, vieille de plusieurs années, sort-elle maintenant alors que Duceppe semblait être en bonne position pour prendre la relève et qui sait, “sauver” le PQ !?

      Sans être un grand partisan (ni même un amateur) des théories du complot, il faudrait être particulièrement naïf pour croire que cette information n’était pas connue de La Presse bien avant sa publication. On attendait de toute évidence le bon moment pour sortir cette nouvelle (vraie ou fausse), de façon à en maximiser l’impact (et les dégats . . .). Une belle illustration du pouvoir des medias, mis au service des intérêts politiques de quelques-uns.

      Mais peut-être que je me trompe et qu’il s’agit en fait ici d’intérêts purement mercantiles. Après tout, il faut savoir bien vendre (et emballer, et présenter, et faire mousser) pour garder ses lecteurs dans le contexte actuel . . .

    • Évidemment que la fuite vient de l’interne, mais ça n’affaiblit pas pour autant l’hypothèse de Le Hir.

      Certains ont fait le calcul très simpliste: Marois veut rester chef+info provenant de l’interne=Marois a torpillé Duceppe.

      Cette thèse n’est pas plus ou moins valable que celle du «complot gescaien».

      Qu’est-ce qui empêche les grands patrons de Gesca de connaître cette histoire depuis quelques temps (3 ans, 5 mois, 10 jours, whatever) et de l’avoir sorti au moment jugé opportun?

      Ce ne serait pas étonnant de la part de Gesca. Juste ce matin, le titre choisi pour résumer le dernier sondage est totalement partisan et anti-PQ. Le fait marquant de ce sondage était la chute vertigineuse de 10 points de la CAQ et non pas que «Marois n’est pas au bout de ses peines» afin d’atténuer sa faible remontée.

      Par ailleurs, si vous aviez été rigoureux et objectif M. Marissal, vous auriez confronté les deux théories du complot au lieu de discréditer, sans véritables arguments, la thèse qui vous déplait.

      Bref, il est fort possible que Gesca est torpillé Duceppe, sachant que Legault (sans contredit le chouchou de La Presse et JdeM) se ferait battre par Duceppe.

      Et il est fort possible que l’entourage de Pauline Marois est fait couler l’information.

      Évidemment, les fédéralistes malhonnêtes accuseront Marois et les souverainistes malhonnêtes accuseront Gesca.

      …Alors qu’honnêtement, il se pourrait aussi fort bien que ce n’est qu’un hasard.

    • Le responsable du torpillement de Duceppe vient probablement du Clan Bloquiste. Le nouveau bloc avec Paillé à sa tête ne voulant pas être pointer du doigt dans un prochain scandale, il était temps de crever l’abcès tout de suite. En plus, en soulignant ce fait maintenant, ça évitait que le scandale éclate au grand jour en pleine campagne électorale avec peut-être Duceppe à la tête du PQ.

      Imaginez un tel scandale en pleine campagne électorale, avec tout les dérapages que l’on y connait. L’impact négatif sur le camp souverainiste aurait été multiplié par 10 par rapport à aujourd’hui. Sûrement que celui qui a coulé Duceppe y a vu une façon de sauver l’option souverainiste envers les québécois. D’ailleurs, si Duceppe n’avais pas laisser entendre qu’il était disposé à prendre la place de Mme Marois, je suis certain que cette information n’Aurait jamais sortie.

      Ce n’est pas pour sauver Mme Marois que l’information a été coulée, c’est pour éviter un scandale et par le fait même un rejet massif de l’option souverainiste pendant une campagne électorale, reléguant le PQ et l’option dans les placards de l’histoire pour les prochaines décennies.

    • Je vous soumet (avec de très légères corections de forme) le texte que j’ai transmis à l’éditeur dimanche.

      _________________________________________________________________________

      J’abonde (ou plutôt je nauséabonde) dans le même sens que plusieurs autres.

      En tout premier lieu, le timing de la «nouvelle» est parfait.

      Cela sort un samedi alors qu’il est impossible de tout vérifier.

      Dimanche, déjà un vox pop demandant si Gilles Duceppe et le Bloc doivent remettre l’argent est en ligne.

      Remarquez bien que l’on n’a pas la version de Gilles Duceppe.

      Et la compétition (lire Québécor) fait de même en invitant ses lecteurs à dire en ligne si Gilles Duceppe ou le Bloc doivent rembourser.

      Une chose est sure: Gilles Duceppe a 48 heures pour rendre public l’avis du Bureau de régie interne de la Chambre des Communes lui confirmant qu’il pouvait payer le DG du Bloc avec l’argent destiné à l’aile parlementaire.

      Si c’est confirmé, pas de problème, Gilles Duceppe a agi en pleine légalité.

      Mais si ce n’est pas confirmé ou si c’est infirmé, il y a un os et un gros.

      Par ailleurs, même si c’est confirmé qu’il POUVAIT agir ainsi, rien ne nous dit qu’il DEVAIT agir ainsi.

      Si Gilles Duceppe avait la discrétion de le faire, il a mal utilisé cette discrétion, car prendre de l’argent qui revient aux parlementaires pour l’envoyer au siège social du Bloc, çà ne cadre avec aucune règle d’éthique.

      À tout événement, si c’était permis, les règles doivent être revues au plus tôt.

      Maintenant qui est derrière la nouvelle:

      Manifestement un proche du Bloc à Ottawa car ce parti était géré par peu de personnes.

      Deux, peut-être trois personnes devait être au courant de la gestion des finances du parti: le chef, le chef de cabinet et l’agent officiel (ajoutons peut-être le DG et François Leblanc).

      À qui l’information a-t-elle été transmise ?

      Manifestement à Pauline Marois, car dans l’immédiat, c’et elle qui en avait le plus besoin.

      Pauline Marois a-t-elle coulé la nouvelle ?

      Sûrement pas; ce n’est pas un travail de chef, c’est un travail de boucher.

      Pauline Marois a-t-elle autorisé quelqu’un à couler la nouvelle ?

      Pas un de ses proches ne l’aurait sortie sans le OK de Pauline Marois.

      Jean Charest pouvait-il être au courant de cette nouvelle ?

      Possiblement.

      S’il était au courant, avait-il intérêt à dévoiler la nouvelle ?

      Non.

      Il l’aurait gardée pour la sortir au moment opportun en pleine campagne électorale.

      Même raisonnement pour François Legault.

      Que l’on analyse la question sous n’importe laquelle de ses facettes, on arrive toujours à Pauline Marois.

      Pour une victoire d’un jour, elle voue une bonne quantité de personnes à un très long purgatoire sinon à pire.

      Cette personne va couler avec son torpilleur.

      Je me suis battu pendant trois décennies pour la souveraineté.

      Je vais attendre un bon moment que l’on ait changé et les chandails et ceux et celles qui les portent avant de me réimpliquer.

      En attendant, il me reste le PLQ.

      Pas parfait sans doute, mais plus respectable que tout ce miasme qui nous vient des écuries souverainistes.

      ADDEMDUM : De voir les noms de François Leblanc, Marie-France Charbonneau dans le décor comme naguère celui de Evelyn Abitbol n’a rien de rassurant !

    • Mise en lumière à ce sujet intéressante de Benoit Perron, à l’émission Zone de résistance, ce matin à CISM. Ça devrait être disponible en baladodiffusion sur le site de la station.

    • en passant…la prévisibilité n’est pas du bord que vous pensez et bravo pour votre censure depuis 9h24…avez-vous honte?

    • Qui a torpillé Duceppe?
      C’est évident, La Presse,radio-canada et les média en général qui sont tous fédéralistes…

    • Seule Lady Godiva pourrait vraiment créer de l’argent à partir de rien rien rien selon cette théorie économique un peu fumeuse si chère aux monétaristes de tout poil tels que Bobino Le Hir et Cie; et les circonvolutions de l’argent de papier mises à part, tout comme à la Caisse de Dépôt dans une vie antédiluvienne à celle des Bobinettes de 2008, la question vraiment intéressante à poser à un futur Arthur Laroche ministériel ou indépendantiste à peine amusant serait assurément de savoir quelle serait au juste la marge de manoeuvre d’un parsisot dans un futur Québec Boisclairien à venir.

      - ”Combien? Combien? Combien? pour la marge de manoeuvre de la Souris Verte avec un parisot indépendant dans une future Laurentie enfin libérée des Indiens et des Ouestmontais, Monsieur Bobino Le Hir? Hein? Mais dites, voyons!

      P.S: Voir Le Devoir de Philo de samedi dernier pour tous les détails pertinents sur le sujet s.v.p. Un bon Redbull a Day keeps the Doctor away selon Miss Lilliput l’Empotée au doux pays de Gulliver.

    • si vous croyez qu’il s’agit d’une élucubration, vous sous-estimez la puissance des Desmarais…
      fort probablement parce qu’ils vous paient très bien

    • Le plus important est que cette histoire soit révélée et vérifiée. Si ,déclarée vraie,il était temps
      que cette manoeuvre soit rendue publique.Duceppe a été l instigateur de l enquete sur les
      commandites alors Gilles qu en penses-tu de te faire attaquer ? c est ton tour.

    • M.Marissal, La Presse n’a rien à se reprocher dans cette histoire. Si un journaliste du Devoir avait eu cette information au lieu de La Presse, l’article aurait été en une du Devoir. On dirait maintenant que c’est toujours la faute du messager et non de l’acteur de la nouvelle. Si un sondage du Journal de Montréal donne le parti de François Legault en avance, eh bien c’est PKP qui souhaite l’élection de la CAQ et non pas les répondants au sondage.

    • La Presse et Gesca et cela semble évident ……

    • La possibilité qui existait que Duceppe devienne chef du PQ devait effrayer sûrement Pauline Marois, mais pas au point d’orchestrer ce coup bas. La plus grande crainte devait être ressentie par Les fédéralistes qui ont connu le charisme et la force politique de Duceppe à Ottawa. Ils ne veulent pas que le PQ devienne une force majeure sous sa gouverne, ce qui ne risque pas d’arriver avec Pauline Marois.

    • Il y a beaucoup de spéculations possibles. Permettez-moi d’en soumettre une. La semaine dernière il était de plus en plus évident que Monsieur Duceppe s’était piégé dans une fort mauvaise situation quant à son désir de remplacer Madame Marois. Pourrait-il s’être autotorpilié pour devoir se retirer de la vie politique afin de défendre son honneur ?

    • Oui, se demander qui est derrière cette fuite est une bonne question. Mais s’interroger sur la façon dont La Presse a traité la nouvelle, comme le fait Le Hir, est aussi une bonne question. L’un n’empêche pas l’autre.
      Parlant de manipulation, Lisée attire l’attention sur un autre titre récent de La Presse… http://www2.lactualite.com/jean-francois-lisee/conseillez-le-titreur-de-la-presse/11561/

    • En fait, M. Marissal, vous ne faites que poursuivre le torpillage. Une “fuite” implique qu’il s’agissait d’une information secrète. Or, comme l’a déclaré le principal intéresé : «La gestion des budgets de la Chambre des communes alloués au Bloc québécois s’est toujours faite de façon transparente et honnête. Tout a été fait dans le respect des normes.» Ce n’est pas une nouvelle et, en plus, c’est explicitement permis par la Chambre des communes, comme on a pu le lire aujourd’hui.

      On ne parle donc pas de “fuite”, mais de salissage en règle. Au profit de qui? Bonne question. Vous seul avez une partie de la réponse, mais vous ne nous le direz pas.

      Ras-le-bol de vos “exclusivités” provenant de “sources anonymes”…

    • Le clan Marois. Trop bon timing comme on dit ! Juste au bon moment. Gros comme la Place Ville Marie, seule dans un champ.

      Michel Lavoie, Saint-Hubert.

    • Il me semble hautement probable que la fuite provient du camps de Pauline Marois.

      C’est elle qui a profité de la façon la plus immédiate du ’scandale’ et le timing de la fuite pendant le mini putch est plus que suspicieux.

      Duceppe n’est plus au Bloc et il faut assumé que celui qui a coulé l’information ne viens pas juste de la découvrir. Il devait avoir cette information depuis au moins la dernière élection fédérale. Si l’informateur était un villain fédéraliste de quelques allégeances que ce soit, il aurait été logique que cette information sorte pendant les élections.

      Qui avait avantage à taire cette information jusqu’à aujourd’hui? N’importe quel souverainiste. Mais par la suite quel souverainiste aurait avantage à sortir cette information pendant que Duceppe agite pour remplacer Pauline Marois? Un souverainiste qui supporte Pauline Marois.

      Lisée, tiens. Il est bon en stratagème politique.

    • Pourtant quand je lis la politique en question sur le site internet de la Chambre des communes c’est assez clair « On entend par fonctions parlementaires “les obligations et activités qui se rattachent à la fonction de député, où qu’elles soient exécutées, y compris les affaires publiques ou officielles et les questions partisanes. Sont exclues des fonctions parlementaires les activités relatives aux intérêts commerciaux privés du député ou de sa proche famille” ». (http://bit.ly/xQpvBJ et page 236 de la version papier.

      Alors il y a lieu de croire que si La Presse n’a pas cherché à couler Duceppe, il y a là un manque flagrant de rigueur à ne pas avoir rapporté les lignes exactes de cette politique. D’un point de vue éthique, sachant le timming, c’est inacceptable.

    • La Presse a fait son travail, aucun doute. Et à moins qu’elle se soit assise sur de l’information pour la sortir au moment opportun, la question est de savoir qui a coulé l’histoire. Toute la famille indépendantiste pouvait être au courant, et beaucoup de monde à Ottawa. Bien du monde qui préfère voir M. Duceppe sur la touche.

      À un autre niveau, on peut se demander si éliminer M. Duceppe était une si bonne idée. Il démontre encore une fois qu’il n’a pas la couenne assez épaisse pour jouer “full contact”, comme c’est le cas quand on sort de l’opposition perpétuelle, et spécialement au PQ.

    • Bien d’accord avec vous pour dire que certains voient des complots partout! Je lis parfois des gens sur Vigile et je me demande quel hallucinogène ils ont pris!

      Par contre, Josée Legault pose une excellent question dans l’un de ses billets que je vous reproduis ici :

      «Difficile de demander aux médias de ne pas publier ce genre d’information. Si elle s’avère fondée.
      Mais il faut en même temps donner le contexte et voir si l’accusation qui se cache derrière l’information se vérifie dans les faits. Ex.: si on avance, même au conditionnel, que tel geste voilerait (lire : violerait) ou suivrait telle règle, il importe de préciser quelle est cette dernière. Question de savoir de quoi l’on parle.
      C’est ce que ma collègue Josée Boileau – rédactrice en chef au Devoir -, signifiait ce matin sur Twitter en soulignant respectueusement qu’il aurait aussi fallu «vérifier la règle» régissant les dépenses des bureaux de chefs de parti à Ottawa. Comme l’on fait, ajoutait-elle, Le Devoir d’aujourd’hui et hier, l’émission 24 heures en 60 minutes de RDI.»

      De ce point de vue là, il semblerait que Gesca ait tourné les coins un peu rond, non?

    • M. Marissal, vous pourriez surtout commenter cet article : http://www.vigile.net/Autopsie-d-une-ecoeuranterie-et-d

      M. Cloutier apporte des éléments intéressants, et sans être avocat, on peut facilement conclure que Duceppe pourrait poursuivre “Gesca”. Ça n’a pas d’importance qui est la taupe, intérieur ou extérieur. Ça pourrait être un ancien bloquiste devenu caquiste, non? Ou un bloquiste pro-marois.

      Mais en fin de compte, la Presse a fait un travail misérable, et j’espère que Duceppe va vous montrer de quel bois il se chauffe.

    • Je mettrais un p’tit deux sur l’entourage de Mme Marois. Cette dernière n’a jamais hésité à traîner ses collègues/concurrents dans la boue pour assouvir ses ambitions. Rappelons-nous le passé trouble d’André Boisclair exposé durant la course à la chefferie il y a quelques années et les jeux de coulisses pour remplacer Parizeau et Landry.

      En s’obstinant à rester comme elle le fait en ce moment, en faisant fi de l’opinion des électeurs qui veulent la voir partir, en se dressant contre son propre parti, Mme Marois prouve que ses ambitions personnelles trônent bien au-dessus des intérêts de son parti et de la cause qu’elle prétend défendre dans son échelle de priorités.

    • Quelqu’un chez le Bloc québécois a oser briser l’omerta, un parti propre qu’il nous disait il est temps d’achever ce parti moribond et a la morale douteuse.

    • Diantre le magazine Mclean’s avait raison

    • Hypothèse: Daniel Paillé

      P.S. Le PQ pi la souviens-rieneté: les sujets qui vous intéressent le plus je pense.
      Comme Josée Legault depuis 20 ans. Vous feriez un beau p’tit couple! :-P

      C. LaFrenière

    • La question devrait être formulée autrement: “Qui n’a pas torpillé Duceppe?” … si torpille il y a.

      En effet, si une gestion financière de Gilles Duceppe à Ottawa était illégale pendant des années, ce sont des centaines de gens, et plus, qui se devaient de le dénoncer ou le rectifier. La complaisance dans l’illégalité rendrait tous ces gens complices.

      Par contre, si cette gestion n’était pas illégale, la torpille était dépourvue d’explosif et il n’y a eu de torpillage.

    • La question devrait être formulée autrement: “Qui n’a pas torpillé Duceppe?” … si torpille il y a.

      En effet, si une gestion financière de Gilles Duceppe à Ottawa était illégale pendant des années, ce sont des centaines de gens, et plus, qui se devaient de le dénoncer ou le rectifier. La complaisance dans l’illégalité rendrait tous ces gens complices.

      Par contre, si cette gestion n’était pas illégale, la torpille était dépourvue d’explosif et il n’y a eu de torpillage.

      Georges Allaire.

    • Bof pourquoi se casser la tête à enquêter? Il n’y a qu’à attendre de voir quel Bloquiste fera le saut chez Legault dans les prochaines semaines.

    • Qui a torpillé Duceppe?
      Je n’en sais rien.
      Mais, lus au cours des derniers jours :
      ‘’Landry jette la pierre à la chef’’, ‘’Duceppe lance la serviette’’, ”Duceppe jette l’éponge’’.
      Et l’on dit que les québécois ne font pas assez d’exercices!

    • J’ai la nette impression que cette fuite vient directement du PQ, qui a été transmise a un journaliste qui en a fait son scoop.

      Donc le moyen idéal d’éliminer Duceppe, et la Marois est bien contente.

    • Duceppe est innocent. Tiré du site de la Chambres des Communes: http://www.parl.gc.ca/marleaumontpetit/DocumentViewer.aspx?Sec=Ch04&Seq=14&Language=F

      ”L’expression « fonctions parlementaires » désigne les obligations et activités qui se rattachent à la fonction de député, où qu’elles soient exécutées, y compris les affaires publiques ou officielles et les questions partisanes.”

      Monsieur Marissal, payer un directeur, c’est partisan mais c’est légal…Comment se fait-il qu’aucun journaliste de la Presse n’a fait ce genre de recherche?

    • La Presse a torpillé Duceppe. Un véritable matraquage. Du journalisme “jaune”. Un article dévastateur dont le bien-fondé n’a jamais été vérifié auprès des autorités compétentes. Mais on comprend: il faut faire plaisir au patron.

      François Ricard

    • Votre blogue a étémis en action Mardi à 9h23 et nous sommes mardi 5h25 et aucun commentaire n’est encore sur votre blogue.Ecse que c,est que plus personne ne s’y intéresse?ou quoi.

    • Les journalistes ont cette fois-ci été instrumentalisés. Ce sont des choses inévitables qui arrivent parfois. Je ne crois pas à un complot impliquant Gesca. Disons qu’il y a eut un sale coup.

      Mais pour revenir au qualificatif d’activités partisanes, activités permises dans le règlement cité au texte à l’émission des ex et dans le Devoir, il faudrait inclure dans nos échanges une définition de ce qu’est une activité partisane. Ce budget qui doit servir au financement d’installations, recherches et autres activités parlementaires, est par définition, alloué au financement d’activités en grande partie partisanes. Il ne faut pas se compter d’histoire, une bonne partie du travail des députés est fortement teintée de partisannerie. Les locaux, équipements, budgets de recherches et toutes autres postes budgétaires dont j’ignore exactement la liste sert à analyser le contexte politique, économique et social, afin de bâtir l’argumentaire des politiciens. Ils leur permet de construire et d’utiliser des arguments réalistes mais surtout à sélectionner ceux qui leur permettre d’apporter l’eau à leur propres moulins.

      Pour terminer, je me permets de recycler et même adapter un commentaire du monsieur à la tête de l’ADQ, dans le mauvais contexte bien entendu, “nous ne sommes pas du genre à se mettre la tête dans l’autruche”. Il faut l’admetre, l’activité parlementaire est en grande partie partisane. Prétendre le contraire revient ni plus ni moins à ce mettre la tête au chaud et dans le noir.

      Pierre Savard

    • Ce qui n’est pas rassurant pour Duceppe, c’est que plusieurs ont intérêt à le voir couler. D’abord le clan Marois, qui voit en lui la véritable menace à son leadership actuel. Ensuite, les autres partis provinciaux, notamment la CAQ (qui comme on le sait regroupe d’anciens membres de tout horizon) qui savent Duceppe capable de les battre aux prochaines élections. Ils ont tout intérêt à ce que Mme Marois reste à la tête du parti, puisque le PQ court à sa perte sous son leadership.

      Ceci dit, je ne comprends toujours pas le manège du NDP, à savoir pourquoi s’acharner sur un ancien chef de parti fédéral qui a été défait le 2 mai? Ils devraient concentrer leur énergies (et leur apprentissage) sur leurs exercices aux communes. Ils peuvent continuer à tapper sur un homme au tapis, ou bien s’occuper de leurs dossiers, chose qu’on aimerait davantage les voir faire. Surtout qu’on est très, très loin d’un scandale de corruption dans le cas Duceppe.

      Ce que je reproche à LaPresse dans toute cette histoire, c’est d’avoir sauter sur une nouvelle trompeuse, dont elle connaissait l’enjeux en ce moment de crise au PQ, sans avoir vérifier le sérieux de l’accusation porté contre Duceppe.

      On voit ça souvent aux États, mais ici on n’aime pas voir ça trop souvent.

    • Les fédéralistes sont prêts à tout pour nuire à leurs advsersaires; cela inclut coulage de renseignements bidon, commandites illégales, financement criminel, etc.

      Malheureusement, certains médias ont également un parti pris peu subtil pour le fédéralisme…

    • J’ai lu le vigile mais mon opinion est mitigée par rapport à votre blog M.Marissal. Va pour le fait que le complot de la part de l’oncle Paul c’ est exagéré mais il faut tout de même admettre que la présentation de la nouvelle dans sa forme a été exagérée également pour faire paraître Duceppe le gros méchant. Quand leur article dit (article de vigile)pour les messages subliminaux je suis d’accord avec leur interprétation. Il faut quand même essayer d’être honnête dans nos propos et c’est ce que je me force de faire.

    • Qui a torpillé Duceppe? “Who cares” arrêtez pas, y en a d’autres… Une fois que tout les séparatistes se seront torpillés, poignardés dans le dos ou changés de parti etc. on pour finalement, vraiment “passer a autre chose” Marois va aller jusqu’au bout… Elle ne reculera devant rien.
      Que c’est beau a regarder! Quel beau naufrage! Merci Capitaine Marois!

    • … Qui a torpillé Duceppe?

      Un plus smatt que lui. Next please, un moins gnochon svp?

    • Sauf erreur, l’Entité GESCA à aussi attaqué de front le gouvernement Harper récement en dénonçant son nouveau fédéralisme, le gouvernement du PLQ et son plan nord et sa patente à gosses, la CAQ et ses on verra et madame marois et sa capacité à diriger le PQ. Quand La presse critique le parti auquel on adhère, on reste sur une impression de complot, mais si on prend un peu de recul, et que l’on se sert de sa mémoire, et bien il me semble que la critique est généralement assez équitable.

      Pierre Savard “L’americanophobe”

    • MDR! Mis à part les nationalistes canadiens qui défendraient Hitler s’il était critiqué par un souverainiste, il semble Monsieur Marissal que le degré de professionnalisme des journalistes de La Presse en prend pour son rhume!

      Il semble que plusieurs s’entendent pour dire qu’un individu à donner une munition, et que Gesca a tiré le coup sans vérifier.

      Après lecture de quelques liens donnés par d’autres intervenants, mon idée est faite et jusqu’à la preuve du contraire (des accusations formelles contre Duceppe), La Presse aura été tellement pravdaîenne là-dessus et j’aimerais bien que des poursuites soient entamées contre elle s’il y a lieu.

      D’ici là, j’aimerais bien que Duceppe se joigne à Option nationale! Une nouveauté qui pourrait faire perdre de le monopole de cette appellation à la vieille coalition caquiste qui veut nous replonger dans les méandres des coupures pour le déficit zéro et les débats stériles pour la gestion de 5% du budget des commissions scolaires!

    • Encore une fois vous faites preuve d’une grande malhonnêteté. J’espère que le Conseil de presse sévira. Vous tentez maladroitement de faire porter le débat sur la source de la fuite alors que ce qui est en cause c’est le “traitement” que La Presse a réservé à cette affaire.

      Voici un extrait du texte de Richard Le Hir vers lequel vous avez mis un lien en espérant sans doute que l’internaute moyen vous croirait sur parole sans aller vérifier. Vieille tactique.

      “Dans une opération d’une rare brutalité digne des coups les plus fumants réussis par le grand magnat de la presse William Randolph Hearst aux États-Unis au début du siècle dernier, Duceppe est passé de vie à trépas. En effet, samedi matin, La Presse frappait un grand coup. Le tiers supérieur de sa première page lui était consacré, avec une photo bien léchée mais « vacharde » à souhait, et un texte faisant état d’une « utilisation douteuse des fonds publics ». Fatal à souhait.

      La manœuvre est tellement grosse qu’elle mérite qu’on s’y arrête. Sur la photo, Duceppe apparaît renfrogné et buté. Ses yeux sont exorbités et ses lèvres pincées. La tête rentrée dans les épaules, il a l’air furieux. Le message de la photo est clair, c’est un sale type. Quant au texte, il est formulé pour démolir Duceppe dans l’opinion publique sans exposer son auteur ni La Presse au risque d’une poursuite judiciaire.”

      Voilà tout est maintenant dit et surtout tout est maintenant clair.

    • Je vais faire attention lorsque vous indiquerez “exclusif” au début d’un article.

    • BOB RAE a dit:

      «Nous devons mieux comprendre exactement la situation avant d’arriver rapidement à des conclusions. Je préfère voir les faits avant de conclure qu’il y a un problème», a-t-il déclaré au cours d’une entrevue à la station Horizon FM.

      Si l’on traduit bien, Bob Rae, un politicien d’expérience, a fait taire Marc Garneau.

      Et la traduction libre de ses paroles est: “Avant de planter Duceppe, on va faire le tour de notre monde pour voir si on a des cas semblables.”

      Appauvris par les lois de Chrétien sur le financement populaire, les libéraux ont peut-être du se “débrouiller” (comme on dit à Pigalle).

      Je ne crois pas qu’ils tireront bien fort, surtout s’ils sont dans une maison de verre.

      Le PCC, poursuivi par Elections Canada et condamné, n’a pas de leçonc à donner et ce n’est pas pour rien qu’ils ont envoyé le Joe Louis de la Beauce pour commenter.

      Le NPD fait davantage peur, mais il n’a pas la majorité au Bureau de régie interne qui fonctionne par consensus.

      Alors, j’ai l’impression que çà va traîner longtemps.

      A.GILLES

    • N’importe qui au Bloc ou au PQ pourrait avoir siffler dans l’oreille du journaliste. Celui qui l’a fait nous a rendu service et on l’en remercie. En passant, qu’aursit été la réaction de M. Duceppe, du temps ou il était chef du Bloc, s’il avait appris que le leader d’un autre parti fédéraliste payait le directeur général de sa formation à même les fonds réservés des Communes? Vous pouvez gager qu’il aurait été le premier à vociférer, à déchirer sa chemise et à exiger une enquête et royale, si possible. Maudit que le jupon dépasse des fois?

      Pierre April
      Newport

    • Mme Barbot a démissionné la semaine passée, quelques jours avant l’article de La Presse. Une coincidence?

    • La Presse et ses journalistes ont fait preuve d’un amateurisme rare dans cette histoire. C’est tellement dessiné à gros traits qu’on peut ne conclure qu’à une commande venu de plus haut. Désolant et maintenant on se gardera une petite gêne face à votre entreprise d’information. Merci.

    • Se pourrait-il que la vraie fuite dans cette histoire soit celle des membres du Bloc depuis 10 mois à peine? Ce qui, combiné avec celle des membres du P.Q sous la gouvernance de Pauline depuis l’été dernier, pourrait en partie expliquer beaucoup d’autres fuites en avant encore à venir vers les moulins à vent virtuels de cette problématique souveraineté sans ailes selon Maître Cicéron Landry?

      Il serait donc bien inutile dans les circonstances de rechercher des punaises de lit là où il n’y en a pas, étant donné que Pauline ne pourra pas se réincarner en René Levesque, même et malgré ses vieux dentiers qui commencent un peu à dater vrai dire; et le même pôblème s’appliquant aussi mutatis mutandis à Duceppe, qui ne pourra reprendre les habits de LULU selon toutes apparences, et malgré sa faconde qui semble passée date elle aussi, quoi de neuf dans le COGITO pourrait vraiment intéresser les badauds à part la claquette des pépéboumeurs et la Libido de Fido parmi toutes ces si fort belles histoires de péquistes en grande reprise à nouveau?

      Le fait, par exemple, que 30 % des électeurs accordaient aussi leurs faveurs à Bouchard pour un retour en politique avant le retour de Pauline dans l’arène laisserait pourtant beaucoup à commenter sur les humeurs volages, tant des politiciens que des citoyens; et cela étant, la Fable de Perrette et de son Pot au lait restera toujours d’actualité pour une autre génération à peine si la tendance se maintient. Même en faisant voter les citoyens dès l’âge de la garderie pour parvenir enfin à la Liberté tout court et toute nue, comme sous la douche ou par – 40 C, par exemple.

      Une très grande respiration, et sans doute un autre très bon ballon de rouge pour agrémenter les conversations seraient probablement beaucoup plus utiles que toutes ces extrapolations inutiles dans le Grand Vide Zen au moment où les péquistois et les péquistoises se parlent tant sans trop s’écouter comme d’habitude. Et étant entendu qu’il leur serait sans doute parfaitement redondant de devenir indépendants sans Argent tout comme en Haïti pour continuer de bien dormir, et peut-être encore rêver à de nouveaux Sauveurs tout comme Titide ou IdI Amin Dada et quelque autres, mais bien sûr qu’un peu plus d’études sur de quelconques souverainetés politiques sans indépendance vachement phynancière dans la pétaudière de Lulu tout autant que celle de Duceppe seront toujours utiles pour rendre si possible les citoyens un peu plus éclairés, et peut-être un peu mieux informés que de simples voisins gonflables finalement. Mais encore?

      Petite pose publicitaire gratuite…. Ne quittez pas s.v.p…

    • @banabee
      ”Qui a torpillé Duceppe?
      C’est évident, La Presse,radio-canada et les média en général qui sont tous fédéralistes…”
      Les fédéralistes n’ont pas besoin de les torpiller (les souverainistes), ils n’ont qu’à les regarder se torpiller entre eux.

    • Pourquoi ne pas poser la question a l’un de vos collègues, c’est votre journal qui avez servis de porte voix.

    • Qui d’autre pouvait avoir ce renseignement?

      Qui d’autre devrait être sur la sellette en ce moment-même?

      Tony Clement.

      50 millions dilapidés dans son comté. Personne n’en parle puisque les yeux sont rivés sur Duceppe. Et ce serait bien dans le style de Harper. Il sait quand et comment éviter les projecteurs. Il sait aussi comment les allumer pour passer lui-même inapercu.

      Superbe coup puisque tous les regards sont tournés ailleurs et que rien de tout cela ne semble le concerner. Qui irait le soupçonner puisque tant d’autres auraient eu intérêt à couler Duceppe?

      Quel renard et qu’il doit donc rire….

    • On s’en fout …. c’est le résultat qui compte …. Bravo !!!!

    • bon ben reste plus rien qu’à implorer le pardon de M. Duceppe, hein, la presse?

    • @ jordan ~

      ”L’expression « fonctions parlementaires » désigne les obligations et activités qui se rattachent à la fonction de député, où qu’elles soient exécutées, y compris les affaires publiques ou officielles et les questions partisanes.”

      Heu…

      le document en question fait référence à la fonction de DÉPUTÉ.

      Ça n’a rien à voir avec le rôle du directeur général d’un parti politique.

    • L’origine de la fuite (merdeuse faut-il préciser) on ne le saura jamais. Mais la rapidité et le moment idéal où La Presse l’a flushée m’incline à croire que le chef de pupitre a dû recevoir un ordre de plus haut qui pourrait se résumer a:”Hey Toton ! Pèse sul”piton!) ce qu’il a fait avec beaucoup d’enthousiasme.Désolé pour vous.
      P.J.Audette

    • Marois et sa garde rapprochée (il faut ici inclure celle qui a quitté après l’élection de Boisclair supposément pour s’occuper de sa famille, qui est passé à GO pour récolter un montant de départ qt qui est revenue après que Marois fut devenue cheffe, Nicole Léger) ont coulé Boisclair, installé Marois en faisant peur à Duceppe (Bouh!) et qui récidivent pour sauver le siège de cheffe de Marois des griffes de Duceppe qui s’est de nouveau sauvé en prétextant vouloir se défendre à Ottawa.

    • Une bande de CEGEPiens qui votaient pour la première fois ne connaissant rien à l’histoire du Québec.
      Pour eux l’histoire se limitent à la création de Microsft$$$ et Apple.
      Leur rêve est d’avoir un condo du style star accadémie sans réfrigérateur,juste des pilules du soleil vert.
      Ils ont voter pour un parti gauchiste fédéraliste et voteront pour un parti de droite au provincial(caq-adq)????????
      L’avenir c’est eux et après ce sera le déluge!?!?!
      L’aliénation du techno et de la finance les a contaminer au plus haut point.
      Bienvenue la Chine,ici il y a un pays abandonné qui vous attend.
      Gilles Ménard

    • @kanaille “Diantre le magazine Mclean’s avait raison”. Sur quoi, parbleu? Vous croyez, kanaille, qu’ il n’y a pas de canailles dans le ROCK?

    • Duceppe reviendra. Avant un an. Cette histoire qui sort du sac au moment opportun n’est que du vent. A part le NPD (peu d’histoires connues), aucun autre parti federal n’a de lecon a donner. De toute facon, ils s’acharnent tous sur un cheval mort. Ils font pitie.

      Quant a Pauline, elle va droit a la defaite. Le PQ ne montera pas dans les sondages.

      A qui profite le crime? A pas grand monde finalement. Surtout pas La Presse, vite sur la gachette de “l’embarras”. Elle fait pitie.

      Ciao.

    • Qui a avantage à ce que Duceppe ne devienne pas chef du PQ? Marois, oui, bien sûr mais simpliste. Le Parti Libéral aime bien quant à lui Marois alors que Duceppe c’était plus risqué…Alors, on travaille pour Marois et out Duceppe! J’espère que je serai lu car c’est limpide et vrai…

    • ROC. ROCK est une erreur de frappe, un lapsus involontaire, mais c’est vrai qu’ils ont la tête dure.

    • pas de fuite… voici la réponse

      http://www.facebook.com/notes/thierry-st-cyr/exclusivité-de-thierry-st-cyr-la-presse-dans-lembarras/261397060595961

    • voici vous trouverez la réponse vous même

      http://bit.ly/xQpvBJ et page 236 de la version papier) et, sous la rubrique « Les allocations budgétaires », on indique clairement que « On entend par fonctions parlementaires “les obligations et activités qui se rattachent à la fonction de député, où qu’elles soient exécutées, y compris les affaires publiques ou officielles et les questions partisanes. Sont exclues des fonctions parlementaires les activités relatives aux intérêts commerciaux privés du député ou de sa proche famille” ».

      source : Thierry St-Cyr

    • Sont drôles les sécessionistes et ils ont de la suite dans les idées.. Duceppe a ét vendu par Marois et c’est un complot ourdi par Gesca et le PC ou le PLC.Et lorsque ce sont les fédéraux ou les libéraux de Charest qui sont dénoncés par Gesca, c’est de la vigilence de la part du PQ ou du Bloc. Au delà de ces faits divers, ce qu’il est important de reconnaître c’est que les nationalistes du PQ et du bloc ont fait leur fortune politique sur l’honneteté et en politique, ils se sont drappés du manteau de la vertu. Une autre de leur imposture

      G.Michaud, Saguenay

    • LA VÉRITÉ sur le coulage de Duceppe

      Ce n’est pas LaPresse, ni les fédéraux, ni Charest, probablement pas le PQ et voici pourquoi ?

      1. Les fédéralistes, et les anti-péquistes avaient tout intérêt à laisser Duceppe devenir chef du PQ. Quel plaisir et quel coup mortel à porter au PQ auraient-ils pu lui donner en sortant cette nouvelle en pleine campagne électorale, c’était la disparition du PQ à coup sûr;

      2. La personne qui a coulé Duceppe (un bloquiste) l’a probablement fait par patriotisme, je m’explique : Étant au courant de cette nouvelle de retribution à partir de fonds de la chambre des communes, notre patriote voyant que Duceppe songeait à « putcher » Mme Marois s’est pris soudainement pour le sauveur de la souveraineté. Voyant Duceppe et l’option souverainiste en campagne électorale se faire laminer par ses adversaires suite à la divulgation probable de ce scandale, notre bon samaritain a préféré porter un coup fatal à son ancien chef et éviter par le fait même la disparition de l’option souverainiste pour plusieurs années.

      3. Ce coulage est une mauvaise affaire pour les fédéralistes et les ennemis du Bloc et du PQ. Il aurait été préférable de garder cette arme pour la prochaine campagne provinciale.

      Décidément, contrairement à l’avis de la pluspart des gens sur ce blogue, je suis d’avis que cet acte de coulage est présentement la meilleure chose que le PQ ait reçu depuis fort longtemps. Et je ne suis pas souverainiste.

    • Comme Thierry St-Cyr le mentionne, soit la presse a fait exprès pour titrer la nouvelle sans vérifier les règles, soit il s’agit d’incompétence. D’une façon comme d’une autre, c’est une erreur suffisamment importante pour justifier que certains puissent crier au complot. Le tout devrait s’éclaircir dans les prochains jours mais si j’étais monsieur Duceppe, je commencerais déjà à regarder mes options légales contre la presse.

    • Pourquoi est-ce que VOUS nous posez la question? Ce n’est pas VOTER JOURNAL qui a reçu l’info? Il l’a reçue de qui? VOUS connaissez ces réponses. Alors pourquoi est-ce que vous vous amusez à brasser l’opinion public en jouant les innocents?
      D’autant plus que VOUS ne nous dites rien sur 1) quand vous avez obtenu l’information
      2) si vous l’avez corroborée.

      D’autant plus que LE Devoir n’a pas mis une journée pour vérifier que, contrairement à tout ce que vous affirmez, Gilles Duceppe n’a enfreint aucune règle.

      PS

      Ne demandez pas à Québécor de rejoindre le conseil de Presse s’il cautionne vos mascarades.

    • Bonsoir,

      Duceppe a grimpé un trop grand pommier,

      La branche a cassé.

      Ti-Gilles est tombé,

      Ti-Gilles assommé,

      AH, relève, relève, relève,

      Ah, relève, relève Ti-Gilles…….. Sinon, Pauline s’en vient pour t’en cris…. une autre !

      Au plaisir, John Bull.

    • Monsieur Marissal

      En général, j’apprécie vos opinions et j’estime vos analyses. Mais là, je ne vous suit pas.

      Vous posez une question complètement stupide. J’ai même l’impression que vous voulez détourner l’attention de la vraie question.

      Car au fond, on s’en sacre royalement de qui a sorti la nouvelle. La vrai question à se poser est si oui ou non le Bloc a réellement contourné les règles. Comme l’a si bien démontré Le Devoir, la réponse est NON. Votre supposé scandale est une non-nouvelle, un pétard mouillé que vous montez en épingle au mépris d’un règle journalistique de base: la VÉRIFICATION. Ici La Presse a manifestement complètement raté le bateau. À votre place, j’aurais honte de mon journal.

      En agissant ainsi, La Presse donne toutes les apparences d’un travail politique partisan. En un mot, vous donnez des arguments aux théoriciens du complot. Avouez que ceux-ci ont parfaitement raison de douter de vous, considérant le travail de journalisme HONTEUX de votre journal dans ce dossier.

      D’autre part, je crois qu’il est temps que La Presse cesse de cacher son attachement indéfectible au fédéralisme. Tout le monde sait que même si le Canada lançait une bombe nucléaire sur le Québec, André Pratte et Alain Dubuc donneraient totalement raison au gouvernement fédéral…. (c’est une exagération, mais ça illustre bien le propos).

      Ainsi, pourquoi votre journal se cache-t’il dans une fausse objectivité totalement hypocrite ? Pourquoi vous offusquer quand quelqu’un ne fait simplement que relever une vérité évidente: La Presse est fédéraliste à cause de son propriétaire ?

      Si ce journal était acheté par une entreprise dirigée par un souverainiste, pensez-vous que La Presse aurait la même ligne éditoriale ? La réponse est dans la question….

    • « Qui a torpillé Duceppe? »

      C’est ce qui me semble être le manque de professionnalisme des journalistes et chroniqueurs de Lapresse qui ont été mis sur cette affaire.

      Avec cette facinante démonstration d’aplatventrisme devant vos puissants patrons, vous avez tous décidé de vous goinfrer tranquillement pendant le lynchage d’un gars, qui a pourtant défendu pendant 20 ans l’ensemble des citoyens du Québec et même de ceux du ROC contre les excès et les magouilles politiques, au lieu de faire votre job avec le sens de l’éthique que l’ont est en droit de s’attendre de vous: «vérifier la preuve avant d’accuser quelqu’un», c’est la base, quitte à ne pas faire plaisir aux Bigs Boss!

      Comparé au journal Le Devoir, le vôtre s’apparente de plus en plus à un torchon à scandale pour les «X» des radios poubelles, dociles et maléables dindons de la farce Gescasienne.

    • Si, selon certains intervenants séparatistes, Duceppe n’aurait enfreint aucune règle, alors expliquez-nous pourquoi diable le nouveau chef du Bloc à Ottawa, Paillé, a-t-il changé le mode de rémunération aussitôt qu’il a été élu et pourquoi diable se distance-t-il autant de Duceppe?

      Une enquête majeure s’impose et Duceppe devra comparaître devant le peuple

    • Curieusement on entend beaucoup moins parler du scandale du Sommet du G20 de Toronto 2010,où des dizaines de millions de dollars ont été distribués indument dans un Comté d’un certain Ministre Conservateur qui aurait du démissionner depuis longtemps d’ailleurs !
      Je crois que le paiement d’un conseiller ou deux avec le budget accordé à un parti par la Chambre des Communes, alors qu’il apparaît que la régle n’est pas claire,tout ca c’est de la bouillie pour les chats et de la régie interne,puisque de toute facon ce montant est accordé à un parti.
      Et le citoyen n’y perd rien.
      Il y a des limites à s’acharner sur quelqu’un alors que les vrais scandales comme celui du G20,laisse les journalistes indifférents ! alors que des millions de dollars ont été distribué indument,il paraît même en se servant de faux documents !
      Espérons que Gilles Duceppe donne un coup de pied à son tour dans la fourmilliére de la Chambre des Communes dont il aurait surement quelques petits secrets embarrassant à nous raconter.
      A ton tour Gilles de mordre !

    • M. Richard Le Hir a été ministre sous Jacques Parizeau qui l’avait chargé de faire des études sur la faisabilité de la souveraineté. Or il avait accordé des contrats de recherche à des amis, contre toutes les règles qui prévalent au gouvernement. Un recherchiste occasionnel du ministère, qui avait découvert le pot-aux-roses, avait alerté son supérieur immédiat : il fut congédié. Quant à M. Le Hir, homme d’affaires que Jacques Parizeau avait été si fier d’attirer dans ses rangs, il n’a pas fait une longue carrière lui non plus.

      Évidemment, je ris quand j’entends un Marc Garneau déchirer sa chemise. Mais, ce que beaucoup de blogueurs ici ne semblent pas comprendre, c’est que M. Duceppe, chef à poigne, n’était pas également aimé de ses députés. Paraît-il que c’était le cas de Stéphan Trembaly et Maka Koto, ex-députés bloquistes qui ont fait le saut à Québec. Le P.Q., parti indocile, n’en a pas voulu comme chef en 2007, et pas plus en 2012. Le P.Q. et le Bloc n’ont pas besoin des fédéralistes pour se tirer dans le pied. Quant à Gilles Duceppe, il devrait méditer cette phrase :«Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Mes ennemis, je m’en charge»..

    • Un peu comme dans cette émission PERDUS qui avait tant titillé les gens pour presque rien finalement, LA CROISIÈRE S’AMUSE de Tantine Pauline pourrait très bien se comparer à une bande de joyeux naufragés largués d’îles en îles entre chaque chefferie, et tout comme ce brave Homer si vachement identitaire pour les sceptiques, le mieux serait sans doute d’aller s’ouvrir une autre bière pour attendre la suite des séries pendant que sa conjointe est de retour au Salon de coiffure de chez Mado. Bye! Bye! See you again! Et comme le disait si bien René : ”À la prochaine, peut-être!” pour les 101 petits Dalmatiens de la Cruella Marois. Qui pourra finalement les en délivrer?

    • Duceppe fait partie de ce groupe de Gourous qui disaient n’importe quoi et n’avaient aucun pouvoir sinon celui de détruire un peu plus le Québec en l’isolant davantage.
      Il est curieux que bien des médias se sont laissés berné par ce Communiste sans profondeur ni vision, qui n’était soutenu au Québec que par le clan des syndicalistes extrémistes.

    • Bonne vielle technique du porque-épique, M. Marissal. On évite de répondre à la question du traitement journalistique en posant une autre question somme toute très secondaire.

      La Presse aurait toute avantage à donner l’heure juste sur son éthique plutôt que de prendre la balle au bond pour la relancer.

    • On est ici en face d’un manque flagrant d’éthique journalistique, car peu importe la source d’information avant quelle soit publié faut la vérifier, ce ne fut pas le cas ici.
      Et d’un autre côté s’il n’y a pas eu coulage d,information mais seulement un article écrit au conditionnel laissant entendre que ……. alors là on est en face d’une Pravda Canadienne.
      Y a des dépendantistes qui aiment mieux lire ce qu’ils veulent bien et regarder ailleurs.
      Simon L.

    • Tiens parlant de complot ”Gescaien” ce matin en ouvrant Cyberpresse:
      L’ancien chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a puisé dans le budget de fonctionnement de son cabinet à Ottawa pour payer le salaire d’au moins un autre directeur général du parti, a appris La Presse.

      Elle en apprends des choses ”La Presse”

    • La presse de gesca c’est Paul Desmarais,ce personage venu de l’ontario a dit “Jamais le Québec deviendra indépendant”et il fait tout pour ne pas que ça arrive.Il est très riche et la presse qui fonctionne dans le rouge est son jouet et il s’en sert pour nuire de toute les façons au parti indépendantistes.Oh! vous allez rire et dire qu’il n’a pas été au gouvernement pour trouver une telle chose et vous aurez raison mais
      Mr Desmarais a des hommes de mains qui travaille pour lui partout et pas seulement à la presse PARTOUT.Quand ils lui et ses goons se sont rendus compte que Duceppe avait de très bonnes chances de devenir chef du P.Q et P.M du Québec ils leurs fallaient faire vite et sortir quelques choses sur Duceppe et comme il a du monde partout pour être ses yeux et ses oreilles il a trouvé très vite ce qui lui fallait pour empêcher celui qui aurait pu réussir l’indépendance du Québec.Je pourrait continuer longtemps mais je cède la place à d’autre .

    • Il ne faut pas rajouter l’insulte à l’injure quand même…J’espère que La Presse aura la décence de rectifier les faits…

    • Bonjour,,,, cela doit etre une taupe,,une personne qui veut la place de Monsieur Duceppe, et qui veut peut etre aussi couler Madame Marois,,,en ce moment tous les moyens semblent bons pour écarter ceux qui semblent vouloir prendre trop de place dans le décor politique ,cherchez à qui profite ce grenouillage et vous allez trouver la taupe…autant du coté du BQ que du PQ et aussi de QS,,il y en a qui commencent à jubiler,, merci ,marie michel

    • En passant M.Marissal je vous félicite de ne pas faire comme votre confrère Lagaçé et de ne pas censurer l’opinion de ceux qui croient que l’intérêt des propriétaires de Gesca est derrière cette manoeuvre.

      Quand au NPD ils sont vraiment crétins de ne pas voir que leur acharnement contre Duceppe un homme aimé et estimé par un grand nombre de Québécois va se retourner contre eux.
      Bob Rae en politicien d’expérience a compris lui qu’il ne sert à rien de s’acharner sur un adversaire qui a un genou à terre.

    • Qui a torpillé Duceppe? Honnêtement je m’en fout ! Il a fait une belle job ! Il a rendu service à la Nation.

    • Ce qui m’inquiète dans tout ça, c’est que quelqu’un savait et n’a pas dénoncé pendant des années alors je doute de l’honnêteté de cette ou ces personnes qui ont été des complices muets. De toute façon ça nous démontre une fois de plus la corruption politique et le pourquoi du haut le coeur de la population face à toutes ces situations et on se demande pourquoi les gens ne vont plus voter.

    • @André D.

      LaPresse ne fait pas de politique? Les médias font très souvent de la politique. Pourquoi LaPresse est-il associé au fédéraliste alors que le devoir est associé au mouvement souverainiste? Sans doute en raison de leurs prises de position face à certains sujets. Ex: Lapresse dit que Duceppe aurait agit de façon illégale en payant son DG à même les fonds publiques. Le devoir dit que Duceppe avait peut-être le droit d’agir de la sorte. La loi n’est pas si claire.
      Il me semble que dans les deux cas, il y a prise de position. D’une part LaPresse adopte un ton accusateur d’autre part leDevoir lui vient en aide. C’est quoi faire de la politique exactement? Pas besoin d’être élue pour ça!

    • pourquoi poser la question vous journaliste a la Presse, a vous, a eux de dévoiler des faits précis vérifiés en professionnel poser la question vous manifester :amateur, imposteur ,mercenaire. Journaliste devrait rimer avec rigueur et information

    • Qui que ce soit, c’est de bonne guerre.

    • claularo,

      Quel beau couple que ce couple Marois-Blanchette. Ils feront sûrement partie de notre histoire la plus honteuse.

    • Dans le Devoir de ce matin:

      ´´M. Comartin a précisé qu’on « ne parle pas d’actions criminelles de la part du Bloc », mais d’un détournement du « sens des règles ». ´´

      Donc, rien de criminel… Le but était donc de nuire à Duceppe et la Presse s´en donne à coeur joie depuis Samedi…. Assez écoeurant… Nous sommes loin des détournements de fonds des Libéraux durant les Commandites

      Je songe à annuler mon abonnement à la Presse…

    • La démission de Vivian Barbot, la vice-présidente du Bloc, jeudi dernier le 19 janvier et ce, sans aucune raison ! Vous ne trouvez pas ça louche !

      A moins que vous soyiez naïfs au point de croire à une pure coincidence ! Il y a anguille sous roche, vous pouvez en être assurés !

    • Trop facile d’accuser Pauline Marois. Le coulage vient de la Presse, c’est évident et ce n’est pas la première fois qu’on coule un politicien de la sorte.

    • PAs de complot politique de la part de La Presse. Par contre, la recherche du sensationalisme sans trop d’enquête. Ca ressemble de + en + au journal de Montréal…

      Fred vincent

    • “Pas de fuite, pas d’histoire.“`

      Et pas de magouille, pas de fuite. C’est simple. Quand tu dis que tu lave plus blanc que blanc, arrive pas avec une tache sur ton t-shirt.

      Ais-je lu que Le Devoir est un journal “indépendant“???

      Indépendantiste oui, indépendant, non.

    • Ça pourrait très bien profiter à Jean Charest.

    • En accord avec tabarly…..a moins que M.Duceppe se soit sabordé….

    • Suis-je le seul qui trouve la moralité du geste du Bloc franchement discutable ? Les règles sont floues, donc, on peut agir de façon immorale ? Venant d’un parti qui a toujours dit qu’il lavait plus blanc que blanc (Un parti propre au Québec) et qui s’empressait de faire la morale à tous le monde je trouve que la pillule est difficile à avaler…
      Aussi, plutôt que de réfléchir à la moralité et à la pertinence du geste qui a été posé, on tergiverse sur les possibles sources de cette fuite… On revient déjà à de la petite politique partisane avec toute sa mesquinerie…

    • On ne sait pas très bien d’où vient le poignard mais on sait qui l’a planté!

    • C´est facile faire couler un souverainiste plus qu´un fédéraliste. Jean Chrétien était un PM en téflon Jean Charest et fait de la même matière.

    • D’une certaine façon, il s’est ‘’autopeluredebananisé’’ comme disait l’autre, par ses multiples indécisions. Un pas en avant, un pas en arrière, à la Jean Charest. Parlant de Jean Charest, je ne gagerais pas un vieux huard qu’il est blanc comme neige dans cette histoire. Ça ressemble drôlement à sa façon d’agir… mais faute de preuves !

    • C’est bien ce que je pensais, c’est la théorie du complot orchestré par la finance, curieux le départ précipité de Duceppe. Quant à moi, c’est ce que l’histoire va retenir. Moi je pose une question, imaginons Duceppe réussir son putsch, il prend la place de Marois, au grand plaisir de Laviolette et Dubuc (d’ailleurs bien aimé par le peuple) Nous allons en élection en automne 2012 et pendant un débat, Charest lance cette bombe de tripotage de fonds publics, imagine le désastre.
      B.Landry a souffert beaucoup pendant un débat en 2003 où le P.Q partait gagnant. Jean Charest l’avait attaqué sur la déclaration de J.Parizeau, rappelle-toi la phrase de Landry en latin ‘’Audi alteram partem’’ on pourra accuser qui on voudra, mais cette tache va rester, tant que Duceppe n’aura réussi à prouver son innocence. Depuis le scandale des commandites, il doit en avoir certains qui l’ont de travers dans la gorge. Le peuple aime les justiciers, à la condition qu’ils soient eux même irréprochables. C’est plate, mais c’est comme ça.
      P.S. Je suis sûr que Duceppe est content que cette histoire sorte maintenant.
      M.Leduc

    • c’est ça faire de la politique autrement?

    • Je me suis laissé dire que l’oncle Paul héberge un élevage de taupes sur son domaine de Sagard en Charlevoix. Y aurait-il un passage secret entre la Taupière de l’oncle paul et la Closerie de tante Pauline?

    • Mme Marois, la Dame de béton?

      Le pont Champlain, n’est-il pas de béton fait?

    • @barnabee 24 janvier 2012 14h05
      Qui a torpillé Duceppe?
      C’est évident, La Presse,radio-canada et les média en général qui sont tous fédéralistes…

      —————————————————————————–

      Désolé de vous l’apprendre, mais une majorité de journalistes et animateurs d’affaire publique de RC et RDI entre autre, sont de toute évidence des “séparatiste” dans l’âme. Tout comme une bonne majorité des membre de l’union des artistes. Mais bon, plus compréhensible du coté des artistes, parce que en général ce sont des rêveurs hyper émotif a la base….

    • PK Subban…

    • @thierrylarrivee 24 janvier 2012 14h56
      «La gestion des budgets de la Chambre des communes alloués au Bloc québécois s’est toujours faite de façon transparente et honnête. Tout a été fait dans le respect des normes.»

      ————————————————————————————

      Si vraiment le budget provenant de la chambre des communes pour le Bloc étais si transparent et connu de tous, pourquoi le num3 du partis a cette époque, “Michel Guimond”, n’étais et a jamais été au courant de ce détail sur la gestion de ce budget ??? Et surtout, ça duré quasiment 10 ans cette passe croche du bloc. Me semble que Guimond en aurais du moins entendu parler un moment donner, non!!!

    • Le parti conservateur du Canada avait tout intérêt à couler Duceppe tout comme le NPD. Idem pour madame Marois et les Libéraux du Québec. Et pourquoi pas un ancien du Bloc en voulant à Duceppe….

      Tout est donc possible! Rappelez-vosu qu’on ne va pas à la guerre avec des tires-pois!

    • Qui a le plus intérêt à l’élimination de Gilles Duceppe?
      Certainement pas Pauline Marois car pour l’option souverainiste Duceppe était un gros plus et comme Marois c’est ce qu’elle veut avant tout…ce n’est donc pas son groupe…!
      Serais-ce le nouveau parti CAQ? Bien non, eux ils se pensent déjà au pouvoir…!
      Il reste donc les vrais fédéralistes c.à.d. ceux d’un certain quotidien et soyons clairs, ceux qui font bon ménage avec les libéraux…
      …Et qui ont une peur bleu de M. Duceppe car il est respecté même hors Québec.
      C’est ce que je perçois dans mon entourage et ailleurs…

    • Peu importe qui a “coulé” l’information, c’est “l’ampleur” de la nouvelle qui m’a surpris. La Presse lui a consacré plusieurs pages, cela sous entend que c’est important. La choix de la “une” est capital pour les journaux. La direction de La Presse savait très bien qu’elle s’impliquait dans le débat et qu’il y aurait des impacts. Pas besoin d’être parano et de voir des complots partout. Le timing est quand même ahurissant. Rappel: The medium is the message.

      Pour le reste, le PQ et le Bloc sont simplement navrants à voir aller… Un bon jour, on verra “péquisterie” dans le dictionnaire.

    • Bonsoir,

      Peut être bien que le famélique visage à deux faces, ce tristournet Monsieur Gilles Duceppe s’est fait aller le mâche patate trop fort. En se vantant à des nationalistes de son ESPÈCE de vouloir mettre le Canada à TERRE en se servant dans LE BAS DE LAINE en étant un SUCKER……… Au plaisir, John Bull.

    • Trouvez-vous cela normal que ces 2 personnes qui ont été embauchés par le Bloc
      cumulent des avantages sociaux et seraient éligible à une rente?
      Qui sommes-nous pour juger?
      Je crois qu’il devrait y avoir une enquête pour déterminer ois qu’il faut aller au fond des choses pour prouver que le Bloc n’était pas
      nécessairement blanc comme neige…
      Cela ressemble à une jambette du PQ.

      galipeaup

    • Je commence à sérieusement m’inquiéter pour l’avenir du PQ. Pauline Marois, dit la (Dame de béton), dit la (Castafiore) me pousse à me demander comment pourra-t-elle faire pour écouter les québécois si jamais elle devenait Première ministre du Québec étant donné qu’elle n’écoute personne dans son propre parti politique présentement. C’est bien beau être déterminé dans la vie mais à un moment donné, lorsqu’un politicien réalise qu’il n’est pas la personne du moment, il doit en tenir compte. Pauline Marois me semble être dans une bulle où il est impossible de la rejoindre de quelque manière que ce soit.
      Les médias d’information ont magouillés dans cette histoire de coulage d’information dans les mandats donnés à des employés de son propre bureau de chef de Parti à Ottawa? Ils l’ont toujours fait et le feront toujours, c’est vendeur et c’est leur métier, ce genre d’histoire à la con. Vous ne m’apprenez rien. L’avenir du PQ devient questionnable parce qu’il est peut-être en train d’être torpillé par la Cheuf elle-même.

    • Cest l’empire pour qui vous travaillez, Monsieur.

    • Les communes (Ottawa) réalisent que les autres font pareille, donc on ¨stoppe¨`ca….
      Les magouilleurs jaloux se sont agités, comme de coutume…n’importe comment au caprice du vent, ¨pôves¨ ti-pitts….Ils ont littéralement ¨fouèrés¨ en voulant voler le poste et ils ont ratés le ¨putsch¨.¨Cé¨qui? Ben là c’est ça la politique…
      Innocent jusqu’à preuve du contraire….dixit la cheffe vs M. L’ex-chef…
      Monsieur l’ex-chef pas à l’aise dans l’eau trouble actuelle et ça fait son affaires, il n’y va pas…

      Dans la lignée de la diplomatie….
      La saga continue, pensiez-vous à une réaction différente…?
      Madame la cheffe continue de se défendre en démontrant son courage, sa ténacité et sa détermination, le tout jusqu’à la fin…elle y croit et c’est correct.
      Question: Est-ce cette attitude que la ¨cheffe¨ devait prendre pour se débarrasser du vieux bois morts…? J’pense que oui, mais il est trop tard….pcq, qui aura la foi en un gouvernement PQ si ses membres élus lui ont manqué de respect au vue et connu de tous…

    • votre collègue Pratte nous écrit aujourd’hui «L’Affaire Duceppe». «L’Affaire Gesca» aurait été plus juste. Il aurait été intéressant que votre collègue Pratte ait le courage de confronter son texte avec l’opinion des bloggeurs. Parce que évidemment, on y recèle des erreurs et des contorsions intellectuels on ne peut plus volontaire.
      APratte
      Sherbrooke

    • On aimerait bien savoir qui a “coulé” Duceppe. Mais moi ce qui me dérange plus c’est pourquoi on se taisait avant. Cette histoire était certainement connue et personne ne disait mot, on jouait à l’aveugle. Il y a combien d’autres histoires comme ça qui sont tues et qui ne viennent au grand jour que quand ça arrange certains. Aucune sympathie pour Duceppe, il n’est pas mieux que les autres.

    • Celui qui avait le plus à perdre dans l’éventuelle arrivée de Duceppe à la tête du PQ est Jean Charest. Qui a orchestré cette campagne de salissage aussi subtile qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine ? On sais que Desmarais est un ami du PLQ, alors voilà..

    • M.Marissal,
      Sans nécessairement prétendre que c’est Gesca, vous devez reconnaître que, «la tête dans l’autruche», vous vous êtes peut-être (j’ai bien dit ”peut-être”) fait prendre «subconsciemment» les émisphères gauches et droites dans le «tordeur» de la propagande «Gescaïenne»…
      Personne n’est parfait, la preuve ?
      Lisez les Prattitudes d’aujourd’hui (26 janvier) du sous-fifre préféré de Monseigneur Desmarais…

    • J’aimerais que les journalistes deviennent vraiment professionnel.Qu’ils commentent comme pour les politiques étrangères sans donner leurs état-d’âme.

    • Qui l’a coulé?

      Simple!

      Lui même!

      “POP!”(bruit de la bouteille de champagne fêtant la mise au rencart d’un autre politicien ripou!)

      Événement qui reste encore trop rare hélas!

    • @souverain

      “Lisez les Prattitudes d’aujourd’hui (26 janvier) du sous-fifre préféré de Monseigneur Desmarais…”

      Pardon? Il évoque le moment pas si lointain ou Duceppe réclamait la démission de Jason Kenney parce que un de ses employés avait utilisé une lettre à l’en tête parlementaire pour faire une collecte de fonds!

      Pendant que Duceppe payait ses hordes bloquistes avec l’argent des albertains et des autres canadiens!

      Et vous, plutôt que d’y voir un cynisme monstrueux et un opportunisme dégoutant vous parlez de biais de la part de Gesca…

      Édifiant! Ça donne le gout d’avoir un pays avec des leaders comme vous et Duceppe en charge de mon portefeuille…

    • @j-f-b 25 janvier 2012-07h49
      Vous écrivez : «Il ne faut pas rajouter l’insulte à l’injure quand même…J’espère que La Presse aura la décence de rectifier les faits…»
      À lire les Prattitudes d’aujourd’hui, c’est le plus loin que Gesca pouvait aller sans paraître trop hypocrite….

    • @drpapa 26 janvier 2012-13h30
      Vous m’écrivez : @souverain
      “Lisez les Prattitudes d’aujourd’hui (26 janvier) du sous-fifre préféré de Monseigneur Desmarais…”
      «…pendant que Duceppe payait ses hordes bloquistes avec l’argent des albertains et des autres canadiens!»
      Et, ultime «injure», comme une vieille guidoune jouant les vierges offensées, vous ajoutez une couche de vernis à 99¢ en rangeant l’incident dans la catégorie des grands cataclysmes canayens: « plutôt que d’y voir un cynisme monstrueux et un opportunisme dégoutant »….

      Et là, le castor sur la crâne et le flag canayen vous cachant la vue jusqu’au nombril, vous ajoutez : ….bla bla bla …«d’avoir un pays avec des leaders comme vous et Duceppe en charge de mon portefeuille…»
      Meu non mon Elvis, faites confiance à vos «scalpeurs» fédéralistes Chrétien, Harpeur et John James «le parrain», car eux autres, ils veulent votre bien et soyez assuré qu’il le prenne pour se bourrer la face…
      Enlevez vos œillères de colonisé et RELISEZ comme il faut l’article de Capitaine Pratte : …«…Une lecture rapide des règlements en question peut amener à conclure que ce n’est pas le cas….» et …« La plupart des parlementaires et spécialistes consultés par La Presse répondent catégoriquement non.»…et, la cerise sur le sunday d’Élizabeth : …«Évidemment, il est ridicule de comparer cette affaire au scandale des commandites, comme l’ont fait des libéraux.»..
      Allez en paix et ne divaguez plus…

    • @johnbull et autres hillbillies fédéralistes;
      Quand Capitaine Pratte écrit CLAIREMENT :« ce n’est rien de comparable avec le scandale des commandites »…
      Faut vraiment avoir du sang de chacal et des dents coyotes pour sauter sur l’incident avec une telle ”jouissance” de colonisés «stériles»…
      P.S. Meunon, Capitaine Pratte n’est pas devenu souverainiste, il tente de sauver la réputation de Gesca qui est devenu une branche officielle du «sapin» fédéraliste que l’on tente de nous passe 3-4 fois par semaine…

    • @johnbull: parlant de visages à deux faces, parle-nous de ton idole Pet Trudeau qui avait été membre des Frères Chasseurs ?
      Pour la petite histoire, les Frères Chasseurs, fraternité très secrète, avait comme projet de séparer le Québec à la dure…et, par comparaison, feraient passer la Société Saint Jean Baptiste d’aujourd’hui pour des fédéralistes…
      Allez mon ti-beu: sors de ton étable et, en tant que troll libéral «canayen» , sauve ta «face»…
      Évidemment, quand Jean Lagaffe Chrétien suggère que le PLQ et le NPD se fusionnent, c’est pas un visage à deux faces lui…
      Et tant qu’à être dans les visages à double ”profils”, Bob Rae était président des dames de Saint Anne avant de se joindre à ton parti qui va bientôt diaparaître…?
      P.S. Change vétérinaire mon ti-beu, tu te fais avoir avec le tien…
      Mouhahaha…!

    • Bonsoir,

      Quelle pourriture que fut ce défunt Bluff Québécois, devenu le petit MORCEAU DE BLOC. Tout en apprenant de LCN ce soir que Monsieur René Gagnon était payé directement par la Chambre des Communes pour travailler à la PERMANENCE à Montréal du Bloc Québécois sur le bras du reste du Canada. Monsieur René Gagnon vient de l’admettre tout en affirmant qu’une autre employée du Bloc Québécois à Montréal ÉTAIT PAYÉE AVEC L’ARGENT D’OTTAWA POUR ÉCRIRE UN LIVRE SUR GILLES DUCEPPE EN 2008. Une tabar……. de gang d’écoeurants, faut bien le dire ! Avec dégoût , John Bull.

    • Bonsoir,

      Quelle pourriture que fut ce défunt Bluff Québécois, devenu le petit MORCEAU DE BLOC. Tout en apprenant de LCN ce soir que Monsieur René Gagnon était payé directement par la Chambre des Communes pour travailler à la PERMANENCE à Montréal du Bloc Québécois sur le bras du reste du Canada. Monsieur René Gagnon vient de l’admettre tout en affirmant qu’une autre employée du Bloc Québécois à Montréal ÉTAIT PAYÉE AVEC L’ARGENT D’OTTAWA POUR ÉCRIRE UN LIVRE SUR GILLES DUCEPPE EN 2008. Une tabar……. de gang d’écoeurants, faut bien le dire ! Avec dégoût , John Bull.

    • Franchement, je suis écoeurée par tout ça. Ce sont les médias qui font la pluie et le beau temps dans l’opinion publique. Heureusement que tous peuvent s’exprimer, ça permet de nuancer un peu. Il reste quand même que je suis très déçue de la façon dont on manipule les événements par la malhonnêteté, en l’occurence ”La Presse”.

    • Bonsoir,

      Un fier péquiste comme Souverain dans la semaine des quatre jeudis est malheureux comme une pierre car son ancienne idole à Ottawa sur la Colline vient de manger toute une maudite garnotte sur la margoulette. Gilles CHARLY BRUN Duceppe vient encore une fois de prendre son tabar…. de TROU. Bien bon pour CHARLY BRUN et pour ses petits rennes au NEZ BRUN comme le péquiste Souverain en plus d’avoir voté pour le petit MORCEAU DE BLOC qui reste. Bien sûr, quatre DÉPITÉS du Morceau de Bloc surveillent celui ci en VEILLANT AU GRAIN, faisant la VIGILE.

      Mais coudon les péquistes, au lieu de rôter votre baloney sur les blogues de La Presse, faites donc des coquerelles de vous autres en vous multipliant au lieu de vous diviser et faites un RÉFÉRENDUM AU PLUS VITE, GANG DE CHICKENS………. Au plaisir, John Bull.

    • M. Marissal,

      Je peux vous assurer que le salaire d’un directeur est la chose la moins choquante que les députés se payent avec l’argent qui leur est alloué. Je ne peux signer ce message…

    • Souverain,

      Vous hallucinez, calmez-vous et arrêtez d’insulter tous ceux qui ont un autre point de vue et qui savent discuter. Y-a-t’il un médecin sur ce blogue? ou tout au moins un modérateur.

    • La Presse et Le Devoir sont maintenant tous deux semblables ou comparables au PQ. Le dernier, parce que, comme chez celui-ci, il ne s’y trouve plus de «tête forte » (au caucus) ; celle-là, parce que, comme le PQ, elle ne requiert ni concurrence ni opposition, parce qu’étant complète, parce qu’ayant toute l’opposition ou les oppositions en son propre sein même (comme on a pu le voir notamment lors de l’«affaire» du CHUM).

      Concernant la présente «affaire», La Presse est assez ‘correcte’. En effet, quoiqu’elle y soit allée un peu fort lors de la sortie de «l’affaire», (parce qu’étant en affaire$…), elle n’en aura pas moins eu plus raison que d’autres en cette «affaire». Car il arrive, assez souvent, que, plus qu’une règle écrite (ignorée, inconnue, méconnue ou inappliquée en pratique ou par principe), importent davantage une pratique ou son absence, un principe ou une convention ou une tradition, pouvant être tacite-implicite, en appelant ainsi et ainsi seulement à ce qui doit être ou est considéré “fair”, convenable ou acceptable par le milieu ou “at large”.

      Il y a, enfin, et surtout, la question du sens (le bon), de l’esprit. De même en effet que société ‘distincte’ n’évoque pas la même chose en français qu’en anglais, la notion de partisan peut avoir une extension différente en français et anglais, par rapport à ce qui est en cause ici.
      denis beaulé

    • @johnbull 26 janvier 2012-17h37
      « bla bla bla… ÉTAIT PAYÉE AVEC L’ARGENT D’OTTAWA POUR ÉCRIRE UN LIVRE SUR GILLES DUCEPPE EN 2008. Une tabar……. de gang d’écoeurants, faut bien le dire ! Avec dégoût , John Bull.»
      Oh boy, mais que se passe-t-il notre ti-beu ? Il HURLE sur les blogues maintenant ?
      Il nous sort son langage de taverne pour de la «petite bière» propagandiste ?
      Ça va vraiment mal dans l’étable mon bovin !!!
      Capitaine Pratte l’a dit, c’est de la «petite bière» par comparaison au scandale des commandites…
      Allez, va prendre ta ration de drèche, ça calme…
      Mouhahaha….
      I’m a frog, your’ a frog, kiss me and i’ll turn into a prince suddenly..

    • M.Marisal…faut les comprendre, ce n’est pas comme si La Presse faisait toujours dans le nuancé…rien qu’`à lire Dubuc ou Pratte pour comprendre que dès que le journal traite des souverainistes, c’est toujours avec un ton méprisant.

      Je ne dis pas qu’il ya complot, je dis en revanche que si il ya en un, la Presse c’est une bonne piste…comme dans Power Corp.

    • Qui a torpillé Duceppe?

      Les amis de “Zarko”…être capable a la fois de décorer notre “P’lote Basse National” , le récompenser de 75K sous la table et de garder en capture notre “Clown Psychédélique National”
      …wow , s’assurer que le COLLECTIF soit subordonné a la Suprématie de l’INDIVIDU, et ainsi
      s’assurer d’un avenir meilleur pour les dirigeants et O’Diable le “Peuple”

      Voila …simple …NON…?

    • Qui a torpillé Duceppe?

      La moule zébré… d’une flaque a une autre, d’un Desmarais a l’autre… a suivre

    • Entièrement d’accord avec vous M. Marissal.

      « Pas de fuite, pas d’histoire. Et, visiblement, cette fuite vient de l’interne.

      Certains n’ont pas besoin des médias pour se couler » V.M.

      Un de vos billetaires;

      M. Paquin Guy;

      « Qui a torpillé Duceppe ? C’est Simple… Lui-même » 24 jan 09:H56

      Commentaire succinct, mais très juste.

      ******************

      La stratégie du chacal que pratique Gilles Duceppe est peu intelligente.

      Nous lui conseillons de prendre sa retraite et d’encaisser ses chèques, estampillés de l’unifolié rouge canadien, en provenance d’Ottawa, faisant partie du ROC, et de se distraire en allant à la chasse aux papillons avec sa tendre moitié, elle sera ravie, avec raison.

      *****************

      Pour ce qui est du complot et de la fuite des renseignements au sujet du détournement de fonds qu’aurait autorisé l’ex-chef Bloquiste, il paraît qu’un des beaux-frères de M. Jean Charest serait la taupe, qui aurait divulgué les renseignements à un journaliste, au sujet des fonds du parti Bloquiste, utilisés à des fins non parlementaire… ( Théorie conspirationniste )

      Une commission d’enquête public sera sûrement mise sur pieds pour faire la lumière sur cette affaire, qui jette un discrédit dès plus dévastateur sur la politique québecoise. [lol]

      Le magazine McLean pense écrire sur le sujet afin de replacer les choses dans leur contexte. [LoL]

      Les Souverainistes voient des complots partout !

      Pas rassurant de savoir que ces gens, veulent diriger un pays …

      Frank

      *

    • Sans preuve aucune les médias relatent n’importe quoi…
      Car s’il y a eu coulage à quelque part, qu’on le dise…
      C’est facile d’accuser le clan Marois et même Gilles Duceppe lui-même…
      Qui a plus à perdre…? C’est tout ce qui est Souverainiste…
      Qui a le plus à gagner…? C’est tout ce qui est Fédéraliste…
      Gilles Duceppe est reconnu comme un habile politicien…
      Il est reconnu comme un énergique batailleur qui peut faire la différence dans une élection…
      Alors certains blogueurs avec leurs balivernes feraient bien et mieux de revoir leurs écrits…
      Ne vous en déplaise…!

    • @tantrum 27 janvier 2012-09h50
      Vous m’écrivez :
      « Vous hallucinez, calmez-vous et arrêtez d’insulter tous ceux qui ont un autre point de vue et qui savent discuter. Y-a-t’il un médecin sur ce blogue? ou tout au moins un modérateur.»
      Cher tantrum, nous, les VRAIS QUÉBÉCOIS , savons tous qu’entre fédérâleux colonisés vous n’en n’avez que pour le flag canayen et que vous vous supportez le «colon», mais vous devriez parler à parler à johnbull Gratton qui nous traite de coquerelles à moult reprises…
      Allez en paix dans le pacage de johnbull Gratton respirer ses flatulences de bovin frustré…
      (L’autre «natural corrupting party» à Québec, Lady Nord-Mandeau et ses pets de vache, ça vous dit quelque chose ? )
      Vous serez deux à vous consoler le colon en regardant votre «natural corrupting party » de magouilleurs se faire enterrer de GRAVAT…
      Comme dirait votre idole Jean Lagaffe Chrétien : «Que voulez-vous, on voulait garder NOS ROCHEUSES , mais le ROC nous a tiré des ROCHES )…»
      (ah que je suis drôle !)
      Allez en paix et ne pétez plus de broue….
      P.S. Cessez de déchirer votre chemise avec les pacodilles de Duceppe ( ce qui n’est pas encore prouvé d’illégal…) et parlez-nous des CENTAINES de MILLIONS gaspillés ILLÉGALEMENT par vos colonisateurs à OTTAWA

    • Bonjour,

      Dans un jour pas si lointain, la DAME DE BÉTON avec toute sa pogne et son torque dans les bras finira bien par attraper Gilles CHARLY BRUN Duceppe pour lui mettre le ne dans son caca, ce sinistre visage à deux faces. Ne lâchez pas, la Dame de Béton, nous les Canadiens sommes prêts pour aller le chercher dans son trou pour vous le remettre. Et nous vous applaudirons, Madame Pauline Marois pour la DAME DE BÉTON que vous êtes…… Au plaisir, John Bull.

    • @johnbull 31 janvier 2012-13h03
      Nous, les VRAIS QUÉBÉCOIS , savons que VOUS, les FAUX QUÉBÉCOIS fédérâleux, aimez bien marcher les yeux bandés sur le bord de la falaise à côté de félons déficients et incultes ayant pour noms : Chrétien Lagaffe, Martin l’Évadé Fiscal et Harpeur the British buttler…
      Dans la vallée des larmes et du désespoir, on vous entend hurler «au secours mon colonisateur»…
      Et votre colonisateur de vous répondre mange d’la m……

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2011
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité