Vincent Marissal

Vincent Marissal - Auteur
  • Vincent Marissal couvre la politique depuis plus de 15 ans, sur les collines parlementaires à Québec et à Ottawa, dans le reste du Canada et même à l'étranger.

    Suivez le compte Twitter de Vincent Marissal: @vmarissal

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 7 décembre 2011 | Mise en ligne à 18h24 | Commenter Commentaires (366)

    Voter à 16 ans?

    elections-2011

    Le Parti québécois débattra, fin janvier en Conseil national, d’une petite révolution dans notre système démocratique, visant notamment à créer une chambre des régions, à favoriser les référendum d’initiative populaire et peut-être même à adopter un scrutin uninominal à deux tours.

    Mais la mesure la plus spectaculaire concerne l’abaissement de l’âge du vote à 16 ans.

    Je ne crois pas que l’on devrait pouvoir voter sans être majeur, puisque ce geste est lourd de responsabilité, mais je suis curieux de savoir ce que vous en pensez.

    De ça et des autres propositions sur la table.

    Le détail des proposition devant le Conseil national ici.


    • À 16 ans, bien que j’allais dans une école privée et que j’étais un ado assez doué. Je ne pense pas que j’étais apte à voter intelligemment. Ceci dit, on a qu’à voir les clowns de Bonaventure et su Saguenay pour réaliser que majeur ou pas, il y en a beaucoup qui votent comme des guignols.

      Guillaume Vivaldi

    • Non! Laisser les jeunes compléter leurs cours d’histoire secondaire 4 et leurs cours d’économie secondaire 5 avant.

    • Pourquoi pas? Je veux dire, peut-être est-ce moi qui provient d’un cercle d’amis particulier, mais à l’âge de 14 ans, nous avions des débats politiques enflammés à la cafétéria du secondaire. Nous avons trouvé cela très difficile d’attendre jusqu’à 18 ans pour donner notre opinion politique. Alors qu’il y avait des élections provinciales en cours, l’école a organisé une mini-élection pour voir comment les jeunes pensaient. Beaucoup ont participé, et avec sérieux, et laissez-moi vous dire que les résultats étaient intéressants et bien différents des résultats réels, comme quoi les jeunes ont une voix différente dont il faut tenir compte.

      De toute façon, selon moi, les jeunes qui s’intéressent et suivent la politique à 18 ans le faisait déjà à 16 ans. Il y en a qui ne s’y intéresseront jamais, l’âge n’en est pas vraiment la cause.

    • Le PQ va encore alourdir la bureaucrassie du Québec. En plus de faire du Québec un état encore plus sclérosé avec tout le monde qui va avoir son opinion à dire qui va faire que rien va bouger. On a besoin d`un gouvernement qui dirige, pas d`un gouvernement avec des bâtons dans les roues.

      Le vote à 16 ans. Une manière de vouloir profiter du vote rebelle des jeunes pour gagner le référendum.

    • Pôvre Pauline, sa défaite dans Bonneaventure l’a secoué dans fort intérieur assez qu’elle serait prête à faire voter tout ce qui bouge en pensant que ça lui donnerait des votes. Les élections deviendrait un freak show. Quelle bassesse pour une chef de parti.

    • Tu parles d’une idée débile! Pendant qu’on se demande, avec raison, si on ne devrait pas hausser l’âge d’obtention du permis de conduire, il y en a qui veulent faire voter des adolescents! Au nom de quoi, au juste? Doit-on comprendre que le PQ a de meilleures chances de gagner avec un électorat impulsif et irresponsable? Ça fitte, en tout cas.

      Le truc du scrutin à deux tours est bon, par contre. Je ne sais toujours pas ce qu’on attend dans ce dossier-là. Notre système est malade depuis trop longtemps.

    • Encore du blabla. Ils sont forts à tergiverser les péquistes de Pauline.

      Incapable de brainwasher les adultes de la province, le PQ va tenter sa chance sur des enfants. Ca commence à faire peur.

    • Je pense qu’a 16 ans, peu de jeunes sont matures: ils ne devraient pas plus voter que conduire avant 18 ans minimum.

      E fait le parti Quebecois m’aurait impressionner s’ils avaient suggérer de remonter l’âge de voter à 20 ans.

    • Une sottise!

    • Question intéressante.

      Mais la ‘contradiction’ suivante m’embête: pas pas assez mature pour acheter de l’alcool / sortir en boîte / acheter de lotterie / acheter des cigarettes mais assez mature pour voter…

      Ça prenderait donc plus de jugement pour acheter une Poule aux oeufs d’Or que de voter.

      Mmm…

    • Comme vous le dites, voter “est un geste lourd de responsabilité” et je ne crois pas qu’il faille baisser l’âge du droit de vote à 16 ans….l’électeur me semblant déjà assez immature et mal informé!

    • Une fois que tu commences à jouer ce jeu, pourquoi s’arrêter à 16 ans? Allons-y pour 14, puis 12 tant qu’à y être.

      A ces âges, même à 16 ans, les jeunes sont vulnérables, influencables. De belles proies pour les beaux parleurs.

      Je ne suis pas d’accord avec cet abaissement et j’espère que les militants du PQ feront preuve de jugement.

    • LE DÉSESPOIR.

      Une chambre des régions, c’est intéressant, un scrutin majoritaire, tout autant, mais le vote à 16 ans, je ne connais que la République islamiste d’Iran qui l’applique.

      Mais la question n’est pas là.

      Si Pauline Marois n’était pas en politique, c’est d’un régime de protection dont elle aurait besoin.

      Elle est en train de préparer un conseil national du PQ alors qu’elle vient de recevoir un magistral désaveu électoral.

      Elle n’a plus ni crédibilité, ni légitimité.

      Sur quelle planète vit-elle ?

      La seule chose qui presse, c’est qu’elle remette sa démission et qu’on passe à un congrès au leadership.

      Comme elle ne le comprend pas, il appartient à ses collègues de le lui expliquer clairement et au plus tôt.

    • À 16 ans, on n’est plus préoccupé par les jeux vidéos, la sous-culture américaine et son IPhone….

    • Le PQ veut rejoindre sa clientèle cible… :)

    • Personnellement, j’aurais tendance à favoriser le vote dès l’âge de 16 ans. À une condition cependant. Il s’agirait de 16 ans ou plus d’âge mental et non pas de 16 ans d’âge chronologique.

      Ce qui exclurait de tout scrutin ceux-ci :
      http://www.youtube.com/watch?v=0wrPJxTiMPc&feature=relmfu

      Ainsi que ceux-ci :
      http://www.youtube.com/watch?v=iny8d5IB0tM&feature=relmfu

      En passant, vous avez déjà vu le film « Idiocracy ». On y est presque.

    • Ben voyons donc Pauline! Les jeunes de 18 à 25 ans votent pas. Y vont pas plus voter à 16 ans!
      Ce qu’il faut c’est politiser les jeunes de 18 à 25 ans. Tout ce qui les intéresse c’est l’argent pis l’environnement. A part ca ils ont zéro de conscience sociale et politique. Y connaissent pas notre histoire, sont incapables de dire nous. C’est juste du moi, moi, moi.

    • Bonsoir M. Marissal, concernant:

      … Mais la mesure la plus spectaculaire concerne l’abaissement de l’âge du vote à 16 ans. …

      La réponse est NON! Pas besoin de réfléchir plus de 5 secondes pour arriver à cette réponse. Avec de pareilles idées, ça donne froid dans le dos de penser que ce parti veut qu’on leur donne la possibilité de faire du Québec un pays :-(. Ce qu’on veut du PQ, c’est une alternative au gouvernement Charest, ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre.

    • On dirait que les deux partis traditionnels sentent que les carottes sont cuites. Subitement un veut laisser son nom dans l`histoire et l`autre se mets à pondre des idées alors que pendant toutes ces années une seule idée à fait la manchette.

      Non ce n`est pas une bonne idée de donner le doit de vote à 16 ans mais peut-être est-ce le seul groupe d`âge de qui elle croit pouvoir avoir l`appui ?

      C`est n`importe quoi et franchement pathétique.

    • La seule raison pour laquelle le PQ est intéressé par cette mesure est qu’ils pensent qu’un grand nombre de jeunes vont voter pour le PQ et leur projet d’indépendance. Comme si des jeunes de 16 ans qui ne connaissent absolument rien à la politique vont pouvoir voter de manière éclairé. Je sais qu’à partir de 18 ans ne garanti rien non plus, mais ça donne un peu plus de temps pour être … disons … un peu moins naif :-).

    • non, les jeunes de 16 ans qui sont assez responsables pour voter ne sont pas légion…
      Vous pensez que le taux de participation est bas? Imaginez seulement de quoi il aurait l’air si ont ajoutait tous ces jeunes…
      mauvaise idée. comme la plupart des autres d’ailleurs.
      P-Y Lebeau

    • La Dame de Bizard veut absolument suspendre le débat entourant son leadership. Seize ans et toutes leurs dents! Wow! On l’a ou pas la condition gagnante au PQ? On impose certaines conditions aux jeunes conducteurs de véhicules et maintenant pour le pouvoir absolu de la Dame, un droit de vote sans aucune restriction. Stupéfait!

    • Non merci.

      Voter à 16 ans n’a pas de sens. C’est définitivement trop jeune.

      Et puis, sans rien connaître à la politique, ils risqueraient de voter pour Jean Charest, les pauvres petits malheureux !

    • Je pense qu’à 16 ans, nous n’avons ni la maturité, ni la sagesse sauf rares exceptions pour aller voter dans une élection nationale pas plus que de conduire une voiture ou une moto.Quels sont les états dans le monde qui donnent le droit de vote à 16 ans? À cet âge tendre, nous avons d’autres intérêts dans la vie que la politique. Les études et surtout s’amuser.

    • Un non-sens total qui risque plus de nuire au système démocratique plus que de l’aider. Vraiment imbécile de même y songer car si l’on se fie à ce qui se passe avec le droit de conduire aec les 16-18 ans ce n’est pas brillant comme avancé. Franchement nos hommes et femmes politiques sont tombés sur la tête comme les dieux…….Folie furieuse s’il en est une et c’est malheureux. Merde, vers quoi se dirige-t’on…… Je viens de recevoir un courriel qui dit que les hommes et femmes politiques devraient être mis à la porte quand ils perdent les pédales au même titre que l’on change les couches de bébé et pour les mêmes raisons car après un certain temps elle est pleine et elle pue.

    • Facile de comprendre pourquoi le PQ s’avance avec une proposition de la sorte,car les jeunes de cet age sont plus facilement influencable et sont plus prompt a voter pour un pays,un ideal,que des vraies idées.

    • aucun sens! pur électoralisme désespéré. pathétique!

    • Bonsoir,

      Cette proposition est tout à fait logique pour des péquistes car, de cette façon, ceux ci se rapprocheront de leur âge mental, soit celui d’une foule qui ne vole pas très haut……. Au plaisir, John Bull.

    • Il y a des gens de 50 ans qui votent tout croche nous le voyons bien à chaque élections!

      Je suis pour le droit de vote à 16 ans mais au secondaire il devrait y avoir une cours sur la politique de son pays et sa province.

    • Il y a des méninges qui surchauffent.

    • @jackwood – 7 décembre 2011 – 18h44
      … Le vote à 16 ans. Une manière de vouloir profiter du vote rebelle des jeunes pour gagner le référendum. …

      Exactement! Il n’y a pas de limite à ce que le PQ est prêt à faire (incluant une question référendaire incroyablement alambiquée) pour vous amener vers un projet de pays qui serait selon moi un absolu désastre.

    • Je pense qu’a 16 ans, peu de jeunes sont matures: ils ne devraient pas plus voter que conduire avant 18 ans minimum.
      E fait le parti Québécois m’aurait impressionner s’ils avaient suggéré de mettre l’âge pour le droit de voter à 20 ans.

    • La Marois s’accroche à la corde du désespoir…. Compter sur des Jeunes qui ne pensent qu’à Facebooker ou Twitter non mais, c’est pas sérieux.

      Ça pourrait bien être se dernière ‘corde’…. pour qu’elle se pende avec (jeu de mots sans malice) !!

    • Ce serait intéressant si ceux ici qui s’opposent au vote à partir de 16 ans avaient d’autres arguments que des attaques personnelles et des insultes contre Pauline Marois. Le débat serait un peu plus constructif. Je suis indécis sur ce débat, mais il semble sur ce blogue que seuls ceux qui appuient l’idée de Pauline Marois osent s’aventurer sur le terrain de l’argumentation et de la logique.

      Ce serait intéressant aussi si le modérateur de ce blogue faisait son travail…

    • à Tokyo

      J’ai 22 ans. Je connais l’histoire du Québec et du Canada mieux que ma mère. Je suis l’actualité depuis l’âge de 14-15 ans. De plus, beaucoup de mes amis et connaissance s’intéressent à autres chose que l’environnement et l’argent. S’il-vous-plait ne généralisez pas.

      Certains (Pas tous bien entendu) ados de 16 ans seraient capable de voter de façon plus réfléchie que certains adultes de 46 ans qui votent libérales parce qu’ils ont toujours voté libéral, ou qui votent PQ parce qu’ils aimaient René Lévesque.

      Je ne crois pas que ça soit une bonne chose de baisser la limite d’âge pour exercer son droit de vote. Trop compliqué, de toute façon faut bien mettre une limite en quelque part. Mais faut pas penser que c’est parce qu’on atteint l’âge vénérable de 18 ans que tout à coup on est mature et responsable…!

      En terminant, même si ça serait compliqué, on devrait commencer à voter quand on commence à payer des impôts…!!

    • Ouf…

    • ….Seize ans? Mais c’est encore trop vieux. Le législateur, dans sa grande sagesse, a donné aux personnes âgées de 14 ans le droit de gérer confidentiellement leur dossier santé. Cela fait que les parents n’ont aucun droit d’exiger de connaître l’état de santé de leurs enfants en s’adressant au système. Alors soyons cohérents: Si un jeune est assez «mature» pour s’occuper tout seul de sa santé, il est bien assez vieux pour aller voter.

      P.S. À ceux qui seraient tentés de m’envoyer une volée de bois vert, j’annonce que mon message est rempli à ras bord de sarcasmes. Malheureusement, des fois, il vaut mieux ne pas présumer que quelque chose va sans dire; alors, mieux vaut aller en le disant.

    • Personnellement, je trouve que conduire exige beaucoup plus de responsabilités que voter. Avec un peu (trop) de cynisme, je me dis que l’électeur est de toute façon pas très fort (PLQ dans Bonaventure, Maxime Bernier dans la Beauce). Je me dis que des jeunes de 16 ans ne peuvent pas faire pire que ça ;-)

    • Le BLOC POT va etre élu …

    • Moi, je serais plutôt pour que le vote soit assorti d’un test portant sur les connaissances politiques des voteurs.

      -Tu arrives à l’urne, et sur ton bulletin, en plus de la case à cocher pour ton vote, tu trouves un petit test à choix de réponses facile. Par exemple : «Quelles sont la ou les langues officielles du Québec ?»; «Qui est l’actuel ministre de x ?»; «Quel parti a proposé x lors de la présente campagne électorale ?»; etc.

      Lors du dépouillement, les bulletins où le résultat au petit test ne passent pas 60% sont rejetés.

    • @flowbish1

      Moi, à cet âge, j’aimais beaucoup le Canada, qu’on m’avait vendu à l’école entre autres. C’est seulement après avoir passé 3 ans dans l’ouest canadien que je suis devenu souverainiste : vers 21 ans…

    • Sottise de la part de sots qui se cherchent des gens pour voter pour eux, vu que “les vieux” risquent de ne pas mordre à leur hameçon.
      C’est tout juste si on sait comment se décrotter le nez à 16 ans. La plupart ne sait même pas se panser une simple coupure au doigt. Selon moi, tant qu’on n’a pas eu à survivre par ses propres moyens, à travailler, se payer un loyer, se payer et se faire à manger, on ne peut même pas commencer à comprendre ce qui se passe en politique. J’ai dû dépasser mes 21 ans pour voter, et mon premier vote était plus du sentiment que de la raison, même si j’écoutais les nouvelles à tous les jours et lisait le journal quotidiennement sauf le dimanche (il n’y en avait pas, ce à quoi on est revenu). Surtout avec la génération qui n’écoute pas l’actualité de quelque manière que ce soit, se contentant de texter en oubliant comment écrire de simples phrases dans un français “potable” (à voir ce que la gang à Gérald Tremblay a sorti pour tenter de se faire comprendre!! Risible au max!), même pas capable de comprendre pourquoi on doit attacher sa ceinture de sécurité en auto, pourquoi on ne doit pas conduire en textant, pourquoi il y a des “arrêt” qu’on n’obéit pas, et encore moins des passages pour piétons, pourquoi c’est dangereux le cellulaire et le texto au moment de traverser la rue… Les sots de la CAQ voudraient que ça vote?!

    • Ceux qui sont contre, vous pensez quoi des personnes de 90ans et plus qui ont le droit de vote mais n’ont plus le droit de conduire un véhicule pour la plupart !?

    • Oups!!! C’est encore pire! C’est le Parti québécois qui voudrait tout chambouler! Franchement, madame Marois…………….

    • Ridicule. Une chambre des régions ??? Y a pas assez de politiciens au Québec ? On va en rajouter ! Marois n’a rien compris. le peuple veut moins de structures, moins de bureaucrates, moins de politiciens. Cette , dans son château, est déconnectée du peuple. Qu’elle prenne sa retraite et aille boire son champagne et manger son caviar en paix. Cette bande de politiciens technocrates a fait assez de torts au Québec. Bien sûr, la gauche québécoise, toujours aussi déconnectée du peuple, va applaudir à ces niaiseries péquistes. Le droit de vote à 16 ans ? Ha, ha, Nos jeunes qui ne connaissent rien à la politique vont aller voter…

    • Ridicule. Une chambre des régions ??? Y a pas assez de politiciens au Québec ? On va en rajouter ! Marois n’a rien compris. Le peuple veut moins de structures, moins de bureaucrates, moins de politiciens. Cette politicienne, dans son château, est déconnectée du peuple. Qu’elle prenne sa retraite et aille boire son champagne et manger son caviar en paix. Cette bande de politiciens technocrates a fait assez de torts au Québec. Bien sûr, la gauche québécoise, toujours aussi déconnectée du peuple, va applaudir à ces niaiseries péquistes. Le droit de vote à 16 ans ? Ha, ha, Nos jeunes qui ne connaissent rien à la politique vont aller voter…

    • C’est trop jeune à mon avis. Il faut avoir acquis un peu de vécu avant d’avoir une opinion politique. Il n’y a pas une grande différence entre 16 et 18… mais tout de même.

    • La raison est plutôt simple. Les jeunes ont beaucoup plus tendance à voter PQ.

      Par contre, quand ils sortent de l’école, commencent à travailler et à payer de l’impôt, leur vote change mystérieusement….

      J’ai d’ailleurs déjà voté PQ avant de travailler à temps plein….

    • Certains croient que 18 ans est le pire âge pour permettre à voter. Les gens votent entre 18 et 20 ans pour la première fois, un âge auquel ils sont le plus souvent partis de chez leurs parents, sur le marché du travail, dans une spécialisation aux études ou à tout le moins très autonomes dans leurs études. Ils sont également plus individualistes, avec des horaires qui conviennent plus ou moins à la journée de vote. Ils sont les moins susceptibles d’aller voter, et se créent dès le départ une habitude de ne pas voter. Nous savons que l’humain fonctionne par habitude.

      Plusieurs de ces gens disent qu’en abaissant l’âge de vote à 15 ou 16 ans, ces jeunes seraient plus souvent motivés et encadrés par l’école et les parents pour accomplir ce nouveau devoir civique. Ils se créent donc une habitude positive. Ils sont aussi mieux encadrés quant à comment s’informer, et comment analyser l’information reçue.

      Certaines données, dans des états où l’âge du vote a été abaissé, tendent à démontrer cette tendance, mais je n’ai pas la prétention d’en avoir fait la revue scientifique.

      À une époque où la participation baisse constamment, où les jeunes ont un faible poids démographique et une faible attraction politique, c’est une idée qui ne peut être tassée du revers de la main.

    • Aucun sens ? Voilà des opinions bien tranchés mais bien peu fouillé.

      Il y a un principe incontournable dans notre système britannique qui dit : NO TAXATION WITHOUT REPRESENTATION

      À 16 ans je travaillais à temps partiel et je payais plus d’impôt que bien des québécois qui ont le droit de vote. Si j’étais assez vieux pour que le gouvernement prenne mon argent, j’étais assez vieux pour pouvoir donner mon opinion sur ce qu’il devait faire avec.

      Belle société qui refuse de donner le droit de vote aux jeunes de 16 ans mais qui accepte de faire voter des personnes âgés Alzheimer dans des hospices. À la dernière élection fédérale il y avait des madames qui sortaient de l’isoloir pour demander pourquoi il n’y avait pas Jack Layton sur leur bulletin de vote……. Je suis pas mal convaincu que des jeunes de 16 ans n’auraient pas fait aussi pire que ça !

    • L’âge, c’est le nombre de fois qu’on fait le tour du soleil.

      L’intelligence, la maturité et la conscience sont beaucoup difficile à saisir et à mesurer. Ajoutons qu’elles ne sont pas nécessairement corrélées avec le nombre de fois qu’on fait le tour du soleil.

      L’accès à la démocratie n’est-elle donc qu’une affaire de nombre? Quel autre critère possède une valeur universelle sur laquelle se baser pour juger de la capacité d’un individu à participer à la vie démocratique? Un test comme l’examen de français du ministère de l’éducation? Ou comme celui pour l’obtention d’un permis de conduire? Et qui décidera?

      C’est toute notre vision du monde qu’il faut remettre en question lorsque nous faisons des choix qui seront imposés à la jeunesse. Il faut éviter les préjugés et envoyer un message d’inclusion à tous les individus de ce bout de terre, peu importe le nombre de tour qu’ils ont fait autour du soleil.

    • Voilà une autre élucubration qui manquait à ma collection d’idées bizarres. J’ai hâte d’entendre la prochaine…

      Pour ma part, étant un esprit pratique, j’irais dans la direction opposée: redonner le droit de vote à tous les souverainistes décédés et les faire voter par procuration. Aux prochaines élections générales, l’affaire va être “ketchup”… et la châtelaine de Charlevoix premier ministre!

      Plus sérieusement. à la décharge de Madame Marois, s’il fallait n’accorder le droit de vote qu’aux citoyens adultes et matures, comme semble le suggérer Vincent Marissal, il faudrait priver de leur droit de vote de nombreux citoyens qui sont actuellement en âge de voter…

    • Attendez que je comprennes… a 16 ans, on est trop jeune pour boire… mais on peut decider de l’avenir d’une province?

      Il me semble que quelque chose cloche.

    • Si un jeune de 16 ans est assez mature et responsable pour être juger et emprisonner en adulte, je ne vois pas pourquoi il ne le serait pas assez pour voter?
      Si un jeune de 16 ans est assez responsable pour conduire, pourquoi ne le serait-il pas pour voter?

      Tant qu’aux référendum populaire, je dirais que l’idée que mon beau-frère puisse décider d’un enjeu référendaire m’inquiète grandement. Pour moi, Joe plombier devrait s’occuper de ses tuyaux.

      Bien que souverainiste, je me sens de plus en plus orphelin d’un parti. Let’s go le PQ, revenez sur terre et cessez de faire de la politique de faits divers. Laissez à l’adq. J’ai gardé une grande discrétion autour de toute l’histoire de leadership de Mme Marois mais là, je commence â avoir de
      sérieux doutes sur mon prochain vote. QS trop à gauche pour moi, les libéraux on oublie ça, la CAQ serait mon choix du moins pire mais l’idée qu’ils annexent les adéquistes me pue au nez. Non mais la CAQ, pourquoi vous lier au boulet adéquiste. Bien que une coalition est un groupe de plusieurs horizons, mais les adéquistes. Come on! L’aile profonde du PQ, ça vous dit quelque chose? Alors, pourquoi vous imposer ce boulet de la drette baloney. De la chicane et des déchirements en vue….quel changement!

      Sylvain Pelletier

    • L’âge du vote devrait être relevé à 20 ans, sauf pour quelques exceptions: les gens de 18-19 ans qui ont des responsabilités d’adultes telles un enfant, leur propre logis ou un emploi à temps plein.

    • A mbison … Le cours d’hst en sec est d’une nullité incroyable depuis la reforme .. et économie en sec 5 n’existe plus …Probablement pas assez important dans le monde ou nous vivons … Drole de question … On les laisse conduire a 16 ans un truc d’au moins une tonne avec les résultats qu’on connaient…Je ne suis pas certain qu’ils quiteront leur PS3 pour aller voter … Ils ne savent pas ce qu’est la gauche ou la droite … heuuuuuu ouin le reste de la population non plus !! .. Bref .. j’enleverai le droit de vote a tout ce beux monde 18 ans ou pas .. Pour ce qu’ils font avec de toutes facons !!!

    • Au début de la colonie, une personne âgée de 16 ans c’était ce qui conviendrait d’appeler être en pleine maturité. Au 21ième siècle, une personne âgée de 16 ans a des croûtes à manger (Burgers, croustilles, frites et sous-marins) avant de comprendre des enjeux électoraux et d’administration publique. Cette proposition est en elle-même complètement immature, irraisonnée, déraisonnable et complètement capotée.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Vous me faites bien rire, à 15 ans j’avais probablement une plus grande conscience politique que la majorité des électeurs ”adultes” qui se présentent aux urnes périodiquement…. Ceci dit, je crois plutôt que l’on devrait pouvoir voter dès que l’on paie des impôts…. il me semble que c’est logique, comme l’on dit certains à une certaine époque: NO taxation without representation…. Je m’attirerai probablement les foudres de certains en allant même à dire qu’un jeune de 16 ans, contribuant, même modestement, aux coffres de l’état, mériterait plus le droit de vote que ceratins…. disons….moins travaillants…

    • Ce qui est malheureux, c’est un vieux rêve du PQ d’abaisser l’âge minimum des électeurs. Avec un parti aux principes en vieillissement accéléré, au lieu de se remettre en question et à jour, il va puiser dans les solutions trop faciles par pur électoralisme.

    • Je viens d’avoir une bonne idee.

      Si j’etais Marois, je mettrais le vote des que l’enfant entre a l’ecole.

      Tant qu’a dire des simplicites aussi bien les dire jusqu’au bout!

    • Mme Marois vient de voir dans les stats du dernier référendum de que les 18-25 ans apportent plus d’appui au PQ que les 55 ans et plus. Autant donc essayer d’aller les chercher le plus près possible du berceau, histoire de grapiller quelques voix supplémentaires. Opportunisme pathétique!
      Si c’est ça la créativité au PQ… Ca vole plutôt bas.
      Quant à voter, il faut faire preuve d’un minimum de jugement, donc d’un minimum de connaissances du monde politique et macro-économique qui nous entoure. Je ne veux pas dire que les jeunes sont bêtes, mais ils n’ont (en général) pas encore le bagage nécéssaire pour porter un jugement sans trop être influencés par des beaux parleurs. On voit déjà suffisament d’adultes qui votent pour un parti sans même savoir pourquoi, alors imaginez là…
      Pour illustrer, j’ai connu un collègue de travail péquiste il y a plusieurs années qui a voté libéral. Je lui ai demandé pourquoi. Réponse:” parceque le candidat du PQ n’a aucune chance de gagner, je préfère voter pour le gagnant”. J’ai cru à une blague… mais non, il était tout à fait sérieux. Et il paraît qu’il y en a beaucoup comme ça… Sidérant!
      Alors Mme Marois, s’il vous plaît, grattez-vous encore un peu la tête pour trouver une autre idée pour relancer votre parti.

    • C’est n’importe quoi ! 16 c’est l’age de ces enfants ,en Gaspesie !!! Vous vous rappelez de leurs échanges sur Facebook ? Voyons !

    • Pour les mêmes maux, chacun des partis politiques québécois nous offre son remède: Le PLQ et son Plan Nord comme moteur de développement économique et source d’enrichissement collectif, le CAQ et ses vingt actions pour affronter les défis que nous amènent entre autre les secteurs de la santé, de l’éducation, des travaux publiques et de l’investissement. Le PQ lui… Veut changer les règles du jeu! Le contraste est remarquable.

    • D’abord, à écouter les gens, l’age de raison semble arriver à 18 ans…

      Pourtant, combien d’adultes votent comme leurs familles, frères, soeurs et amis leurs ont dit? Combien d’entre eux regardent les pour et les contres de chaque partis afin de se forger une idée parmis les différentes idéologie. Combien d’adultes sont profondément imbues d’eux-memes, parle à travers leurs chapeau ou font preuve d’un manque totale de jugement?

      Les jeunes sont si ostrascisés! Pourtant, j’en connais plus d’un ouvert sur le monde qui les entour. Alors pourquoi ne pas leur donner le droit de parole?

    • Donc pour Madame Marois, 16 ans est assez vieux pour voter mais trop jeune pour être jugé comme un adulte dans le cas d’un acte criminel? Misère! Je comprends pourquoi avec elle le PQ dégringole dans les sondages. La meilleure chose qu’elle à a faire est de démissionner. Jamais le PQ va prendre le pouvoir avec elle. Jamais! Je vais voter pour Legault et les caquistes avant elle et le PQ

    • ENFIN! Pauline qui fait preuve de vision.

      Le pays est en marche.

    • Ça pas d`allure, on veut mettre un couvre-feu pour les nouveaux jeunes conducteurs et on autoriserait le vote à 16 ans, c`est complètement débile.

      Après ça, elle se demande pour elle ne pogne pas la Marois dans l`opinion public, voilà une des raisons, elle fabule, qu`on l`attache quelqu`un.

    • Je n’ai que 13 ans et pourtant, je m’intéresse davantage à la politique que la majorité des adultes de mon entourage. Pourtant, je ne crois pas que 16 sois un âge approprié pour décider du sors de notre pays. Madame Maroie se souvient-elle de cette époque de sa vie où travailler 6h par semaine (et encore!) et remettre ses devoirs à temps est déjà difficile? Je trouve ça totalement ridicule! Je ne dit pas que les adolescent ne sont pas responsables, au contraire! Seule un infime pourcentage de jeunes cause des problèmes, comme des accidents, même si plusieurs tombent facilement dans la généralisation abusive, je crois simplement que les deux ans supplémentaires sont nécessaires à la réflexion et à la compréhension du monde dans lequel ont vit. Car je ne crois pas que Madame Maroie instaure des programmes de sensibilisations, elle compte plutôt laisser les jeunes voter les yeux fermer en se disant ”chu fier d’ête québécoué!” et ainsi gagner des votes.

    • Si je repense aux miens de 16 ans, je dirais non. J’étais pas encore “équipé” pour voter.
      Je me demande même parfois si je le suis plus à 56 !
      Alors voyez mon doute !

    • La proposition du vote à 16 ans est complètement débile. Cela créerait une drôle de situation. Une personne serait assez «mature» pour voter, mais pas assez mature pour acheter de la boisson, des cigarettes, ou des billets de loterie.

      Uniquement des personnes irresponsables peuvent proposer des choses semblables.

    • Bonsoir,

      Dernièrement j’ai écrit sur cyberpresse que je prévoyais voter pour Pauline Marois lors des prochaines élections provinciales et ce, même si je ne suis pas péquiste.

      Bon bin, suite à cette nouvelle annonce de la chef péquiste, je me vois dans l’obligation de revenir à mes anciennes habitudes : le moment venu j’annulerai mon vote en cochant toutes les cases.

      Coudonc, Mme Marois a-t-elle pris connaissance des niaiseries empreintes d’immaturité et avancées par certains de ces députés, tous âgés de plus de 18 ans, pour expliquer le vote de lundi dans le comté de Bonaventure?

      Et Mme Marois qui parle de faire de la politique différemment. Bin oui! Aille, j’ai-tu une poignée dans le dos?

      Dans l’article de Jocelyne Richer (La Presse canadienne; cyberpresse), il a été reporté que :

      - « «Si nous engageons un tel débat, ce n’est pas pour mettre les propositions ensuite sur des tablettes», a promis la chef péquiste. »

      Quant à moi, il faut avoir moins de 18 ans, et sans doute moins de 12 ans, pour croire en une telle promesse.

      Note : je ne comprends pas que Mme Marois ne profite pas de l’occasion qui lui est offerte pour blaster le gouvernement Charest au sujet de toute la boulechite administrative entourant le fonctionnement des CPE et par le fait même, hausser sa popularité auprès de la population; câline de bine : les CPE, c’est elle qui en a été la mère porteuse, elle doit bien connaître le dossier, non? (Coudonc! Son objectif caché serait-il qu’un jour les inscrits des CPE puissent voter???)

      Daniel Verret (nadagami)

    • J’vois pas pourquoi on ne pourrait pas.
      Mais personnellement, j’imposerais aussi un petit questionnaire basique sur le bulletin de vote pour annuler le vote des idiots.

      Personnellement, je trouve que d’autres projets seraient beaucoup plus importants comme:

      Qu’on se penche donc sur la légalisation des drogues pour casser les jambes au crime organisé, au blanchiment d’argent, pour sauver de l’argent (et même en faire?) et pour concentrer nos effectifs policiers sur des crimes qui en valent vraiment la peine.
      Autre avantage: les gens véritablement dangereux ne seraient plus relâchés pour des surpopulations carcérales.
      Ça aurait en plus le bénéfice d’emmerder royalement le ROC et les USA.

    • Pauvre Pauline

      Tellement dans le champ.

      On veut L’INDÉPENDANCE !! Pas le droit de vote aux ados boutonneux s’t'affaire !!

      Quelle girouette improbable… :(

    • Pauvre Mme Marois. Faire tant d’artifices pour cacher le problème de fond de ce parti Québécois qui n’est plus en phase avec la réalité.

    • Si les adultes étaient en majorité matures et responsables, le vote des adolescents ou même des enfants ne saurait avoir d’impact majeur, puisque le parti gagnant devra être entériné par les adultes de toutes façons – au pire, cela introduirait un léger biais vers la génération plus jeune, mais ce n’est pas mauvais a priori.

      Il existe deux raisons valables d’avoir une limite d’âge: premièrement, d’éviter que les parents ne poussent leurs enfants à “voter du bon bord”; deuxièmement, d’éviter d’aggraver la situation lorsque les adultes sont en majeure partie mal informés et irresponsables (ce qui est malheureusement le cas).

      Moi, ce que je voudrais voir, d’autant plus qu’on a la technologie pour, c’est un système où chaque personne allant voter devrait d’abord passer un test factuel sur la machine à voter: quelques questions d’ordre général comme “Combien y a-t-il de provinces au Canada?”, des questions sur le dernier mandat comme “Les taxes XYZ ont-elle augmenté, diminué, ou sont restées les mêmes?”, et puis des questions sur les positions des partis, comme “Le(s)quel(s) de ces partis veulent-ils abolir le registre des armes d’épaule?”. J’en mettrais une bonne trentaine, choisies au hasard. On fixe une note de passage, mettons 50%, et si tu coules tu dois attendre au moins une heure avant de réessayer.

    • …et ça veut faire un pays…

      …et il y a du monde qui vote encore pour…ÇA?

    • Ça n’a AUCUN sens, voyons! Voter ce n’est pas passer une soirée avec des copains et danser! Voter c’est donné un chef pour mener à bien l’intérêt d’une nation quelqu’elle soit. Pour moi’l'idée de Madame Marois est de donné l’illusion aux jeunes que l’indépendance d’un pays, c’est comme si on pourrait l’autorité parentale.

    • Elle veut aller chercher le vote rebelle des jeunes. Personnellement, je remontrais même la barre à 21 ans, le temps que les gens travaillent un peu et sachent un peu plus pourquoi ils votent au final.

    • 6 de nos petits enfants sont âgés de16 ans et plus.
      Je crois que- à 16 ans- ils sont apolitiques et je ne crois pas que le droit de vote va les conscientiser . Quand 50 % de la population dans Bonaventure n’exerce pas son droit de vote- dans un contexte aussi politisé qu’en ce moment- les voteurs âgés de 16 voteront à 15 % et ce sera…peut-être….pour contester.yg

    • Du grand n’importe quoi!

    • Ce n’est pas le système politique qu’on doit changer.
      Ce sont les gens qui y font carrière qu’on doit changer.

    • Attachez-la, quequ’un !

    • Faut être désespérée pas à peu près pour proposer une telle mesure…
      16 ans. Non! Y’a bien assez que les jeunes peuvent passer leur permis de conduire à 16 ans, un non sens!

    • Si on peut voter à 16 ans, on peut aussi aller en prison pour les crimes commis.

    • Des recherches scientifiques sur le développement du cerveau humain tendent à démontrer que la plupart des gens atteignent la maturité vers l’âge de 25 ans. Pauline Marois a été irresponsable en proposant d’abaisser à 16 ans l’âge du vote.

    • C’est sûr que le PQ a tout à y gagner, mais en même temps, si la société accepte de donner la responsabilité à un jeune de 16 ans de se promener en voiture en mettant, au pire, sa vie et celles des autres en danger, ou encore en lui demandant de payer des taxes et des impôts parce qu’il est un travailleur (à temps plein ou partiel), pourquoi on lui refuserait d’avoir son mot à dire sur ceux qui le gouverne? C’est prouvé nulle part que l’illumination politique arrive à 18 ans… Et ultimement, on pourrait faire un bon parallèle entre cette question et celle, à une époque pas très lointaine, du vote des femmes…

    • Moi ce que je souhaite le plus, payer moins d’impôts!! Alors si Mme Marois prouve qu’en accordant le vote à 16 ans on aura une baisse d’impôt, je dis oui!!

      Depuis quelques temps les gens du PQ disent n’importe quoi, c’en est gênant.

    • Le seul point à l’ordre du jour du conseil national du PQ devrait être : “Admettre Pauline Marois à faire valoir ses droits à une retraite immédiate”.

      Elle est devenue la risée publique numéro 1 au Québec au dans le reste du Canada, on ne la connaît même pas.

      Pas foutue en 30 ans d’avoir appris la langue de l’autre peuple (fondateur ou conquérant).

    • Dès qu’un citoyen paie de l’impôt, il devrait aussi avoir le droit de voter. Si l’impôt est prélevé à partir de l’âge de 16 ans, ces personnes devraient avoir le droit de vote. Tu contribues, tu votes. Sinon, l’impôt devrait être prélevé à partir de l’âge de 18 ans.

    • L’expression dit:

      “Ne pas etre communiste a 16 ans, t’es sans coeur.
      L’etre a 40 ans, t’es sans tete.”

    • OK, d’accord pour le droit de vote à 16 ans, mais à une condition : qu’on l’enlève aux châtelaines de la gauche caviar.

    • Une loi fédérale sauvera Marois !

      Qui l’eut cru ?

      C’est une loi du Parlement du Canada qui risque fort d’être la planche de salut de Pauline Marois.

      Lire: http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/S-15.3/page-1.html

    • est ce que `ca changerait vraiment grand chose , en connaissez vous beaucoup des jeunes de 16 ans qui iraient voter même si ils avaient le droit , et d un autre côté ils ont le droit de conduire et d aller se faire tuer comme soldat alors le droit de voter pourquoi pas

      albert bela

    • Je ne comprends pas la réaction très négative des gens. Quand j’avais 16 ans, j’aurais voté pour le même parti que j’appui aujourd’hui. Oui, maintenant mon vote est plus réfléchi, mais j’en connais beaucoup qui ont plus de 18 ans et qui réfléchissent moins à leur vote que je réfléchissais au mien à 16 ans. Qu’est-ce qui fait qu’en une nuit, on est soudainement prêt à voter? De plus, contrairement à ce que certains ont avancé, il y a plusieurs pays où on peut voter à 16 ans et où cela fonctionne (je peux me tromper, mais certains pays d’Amérique du sud dont le Brésil le font, ainsi que l’Autriche et la Suisse au niveau local). Y a-y-il une raison fondamentale qui fait qu’on n’est pas prêt à 16 ans et qu’on l’est à 18? Qu’est-ce qui change pendant ce laps de temps?

    • Ca aurait comme premiere consequence un taux de participation
      encore plus faible, car a quel %tage les 16/17 iraient voter?

      Seconde consequence: les informations en matiere de politique
      dans les ecoles livrees par des profs pas toujours impartiales,
      donc gros risque d’etre biaisees par la partisanerie

    • @ mouton
      ”Comme vous le dites, voter “est un geste lourd de responsabilité” et je ne crois pas qu’il faille baisser l’âge du droit de vote à 16 ans….l’électeur me semblant déjà assez immature et mal informé!”

      L’électeur moyen se vautre dans l’ignorance sociale-politique jusqu’à sa mort. La différence c’est qu’à partir de 30 ans, il devient plus cynique et entêté.

    • Pourquoi pas? Y a bien au moins 30% de la population qui n’on aucune conscience politique et qui vote librement. On l’a vue dernièrement au élection fédéral. L’élection d’un gouvernement réformiste est la preuve que des adultes auraient pu même donner le pouvoir à des raelliens. Je ne crois pas que des jeunes de 16 soient plus endoctrinés ou plus naïf que ça. Donc ils ne pourraient faire pire.

    • Si en 95 on avait pu voter à 16 ans, le Oui aurait remporté la majorité. Voilà d’où vient cette proposition. Depuis, les jeunes se sont dépolitisés et penchent de plus en plus vers la droite. Pas sûr qu’ils vont se déplacer en masse pour aller voter à 16 ans…

    • Suggestion pour intéresser/informer/impliquer les jeunes dans la démocratie/politique:

      Donner un droit de vote ”blanc” dès l’age de 14 ans:
      -Boite de scrutin séparée dans les bureaux de vote. Bulletins de votes comptés et résultats jeunesse dévoilés mais non comptabilisés dans les résultats officiels.

      Avec cette méthode, on aurait la possibilité d’avoir l’opinion jeunesse tout en les impliquant dans le processus électoral: Ça ouvre même la possibilité à la formation de clubs politiques/campagne électorale dans les écoles secondaires.

      On parle beaucoup de faire la politique autrement, combattre le cynisme, des mauvais taux de participation. Pour un vrai changement, il faut oser des nouveautés!

      Pour ce qui est du droit de vote réel et officiel dès l’âge de 16 ans, j’ai aussi mes doutes…Une suggestion: droit de vote obtenu à l’obtention du diplome d’études secondaires (ou DEP) ou 18 ans, selon le premier obtenu….

    • Est-ce que le PQ pensent avoir plus de votes comme ça? Est-ce qu’ils vont voter sur Facebook ou Twitter? Avant de faire ce genre de changement, faisons des changements au niveau de notre Gouvernement. Remettons nos valeurs à la bonne place.

      Juste de même

    • Mme Marois est rendue comme une poule pas de tête,un autre manque de jugement,un de plus ou de moins.Mais comment vais-je faire pour voter PQ aux prochaines élections?Le coeur me lève…
      Qu’elle décrisse !
      P.J.Audette

    • complément d’info:
      Né en avril 1978, donc vous comprenez que j’avais 17 ans en octobre 1995: j’habitais en appartement, je payais mes factures, j’étais au cégep, je travaillais donc je payais des impôts déjà depuis l’âge de 15 ans.
      J’étais donc assez vieux pour conduire, payer taxes et impôts, mais je n’avais pas mon mot à dire face au futur de ma province/pays(donc MON futur). J’étais triste, choqué, déçu de ne pas pouvoir exprimer mon opinion.
      Le droit de voter, c’est le droit de chialer. Mais le droit de travailler et payer impôts devrait aussi venir avec le droit de voter, donc de donner son opinion sur l’utilisation de ces mêmes impôts.

    • C’est pas pire ni mieux que de donner le droit de vote aux nouveaux arrivants qui ne connaissent pas l’histoire du Québec ni même la langue française .

      Leurs entourages sauront bien les convaincre d’une manière ou d’une autre qu’un tel est mieux que l’autre.

      De toute façon la politique c’est pourrie!

    • A 16 ans, tu travailles et tu paies des impôts (bon, moi c’était mon cas, et celui des jeunes qui m’entouraient, il y a de cela 19 ans), alors tu as le droit de décider de ce que le gouvernement va faire de ton argent, et c’est en votant que l’on a notre mot à dire dans notre société. Va pour le vote à 16 ans. Je suis loin d’être péquiste, et oui, ça favorise le vote pour les partis d’opposition, mais objectivement, je crois qu’à 16 ans, il y a moyen de se renseigner, de comprendre les enjeux politiques et d’avoir une opinion éclairée.

    • Je n’en reviens pas. Le Québec est à un tournant avec une population veillissante et des défis de société importants. Tout ce que Madame Marois trouve à proposer c’est de donner le droit de vote à 16 ans, permettre des reférendums d’initiative populaire, changer le mode de scrutin et bla bla bla. Est-ce là les priorités des prochaines années. Posez la question c’est y répondre. Mme Marois a perdu sa boussolle et la population, plus sage, ne la suivera pas.

    • on peut conduire un auto ivre a 50 ans voter comme PaÉul ou parler comme pour garder sa Job plus mature

    • Vous me faites rire avec vos “pure électoralisme” et vos “pas assez mature à 16 ans” ou même vos “trop influençable à 16 ans”. Je pense que vous êtes dans le champs. En tant que peuple, souverain ou pas, notre but devrait être de responsabiliser les gens à s’impliquer politiquement pour faire progresser la nation, canadienne ou québécoise selon votre choix. J’irais même plus loin que le PQ, il nous faut des cours au secondaire sur la politique et la loi. Nul ne devrait îgnorer la loi mais ou devrait-t-on l’apprendre si c’est pas à l’école. Il faut impliquer les jeunes le plus tôt possible pour qu’ils aient une opinion politique éclairée et qu’ils se préparent aux difficultés politiques futures du québec et/ou du canada. En tant que manager, je sais une chose, on doit déléguer et responsabiliser les gens pour avoir des résultats. Aux contraires de la génération baby-boomer qui a surtout voté en fonction de l’argent et qui a encore peur aujourd’hui de pas avoir assez d’argent pour leur retraite, je pense qu’on doit diriger les jeunes aujourd’hui vers l’entrepreneurship au niveau des affaires mais aussi au niveau politique. Il faut en prendre des risques et il faut être prêt à travailler plus fort pour construire un pays plus fort parce que demain c’est la chine et l’inde qui auront immergé et on ne sera plus qu’une goutte dans l’océan. Préparons la jeunesse d’aujourd’hui à faire face au monde de demain. Dirigeons nous vers la nationalisme, canadien ou québécois, pour nous rendre plus entrepreneur et productif. Il ne faut pas avoir peur du mouvement, parce que tous ces autres pays en émergence ils bougent en tabarnak.

      Titulaire d’une Maîtrise en Ingénirie + Maîtrise en Administration des Affaires (merci aux nationaliste d’avoir créé des université accessibles aux francophones pour que je puisse faire face à l’économie d’aujourd’hui)

    • Première réaction que j’ai eu en lisant le titre : Elle est folle?!?!
      Je me suis dit.. attend, va lire les détails avant de juger.
      Finalement : Elle est folle?!?!?!?

      À 16 ans, les jeunes ont aucune idée de ce qui se passe en société, en politique. Come on!! faire voter les gens à 16 ans. Au pire, on pourrait donner le droit de port d’arme dans les écoles à partir de 10 ans?

      Quelle proposition ridicule et populiste. Elle doit partir. Elle tombe pareil comme le coach qui se met à chambouler ses lignes sans arrêt parce qu’il ne sait plus quoi faire et cherche des solutions.

      Elle a perdu la confiance de son équipe depuis longtemps. Elle s’accroche et tasse toute contestation. Ca frôle le pathétique… Pour le bien du PQ et du Québec, madame Marrois, s’il vous plait, quittez et ne revenez jamais en politique.

    • Pour être aussi évolué qu’un enfant de 16 ans d’aujourd’hui, il fallait avoir au moins 21 ans dans les années 50 ou 60.
      Pourquoi les allophones ou immigrants illétrés qui ne parlent pas un mot d’anglais, ni de français qui vit ici au crochet de la société aurait-il le droit de vote?
      Pourquoi un handicapé mental ou un vieux céniles branchés sur un lit d’hôpital auraient-ils le droit de vote?
      Poser la question c’est y répondre. Et je dirais que des jeunes de 16 ans sont plus aptes à voter que bien des adultes toutes catégories confondues.
      Voyez ce que vienne de faire les citoyens du comté de Bonnaventure.

    • @williamf1 – Conduire une automobile demande des capacités physiques, comme voir, entendre, avoir de bons réflexes. Voter, n’importe quel sot peut le faire, même jusque passé 100 ans, s’il/elle peut tenir un crayon. Laissons les jeunes mûrir un peu et … pas pour être méchante, mais laissons les vieux mourir – sans machines, sans artifices, sans respirateurs, etc.

    • Faudrait surtout interdire de voter après 75 ans. À cet âge, on a pas à subir pour longtemps les frasques des politiciens, alors que les jeunes devront payer les pots cassés toute leur vie.

      Tant qu’à faire des propositions loufoques, autant se lâcher lousse…

    • Voter à 16 ans ? Pourquoi pas. Faites-le tour des sites internet des cinq principaux partis politiques au Québec et vous remarquerez qu’en vous inscrivant en ligne comme nouveau membre, il n’y a pas d’uniformité sur l’âge minimum pour devenir membre d’un parti politique. PLQ (16 ans), PQ (16 ans), ADQ (16 ans), QS (15 ans) et CAQ (au couche à moins que je ne me trompe). Est-ce la course à l’endoctrinement ou à la fidelisation politique ?

      Je sais qu’il existe des comités jeunesses à l’intérieur de certains partis. Tout comme les employeurs qui doivent user de stratégies astucieuses pour attirer et même retenir (attraction et rétention) des candidats, j’imagine que les partis politiques sont confrontés à la même réalité. Sauf qu’ici, on parle de membre et non de travailleur. Les employeurs ne doivent-ils pas avoir l’autorisation des parents pour engager un jeune âgé entre 14 ans et 18 ans.

      Alors, avant de diminuer l’âge minimum du droit de vote, on devrait commencer par légaliser l’âge minimum pour devenir membre d’un parti politique sinon le raisonnement ne tient pas la route. J’aimerais pas qu’on se retrouve avec des Jeunesses Charestienne, Maroisienne, Deltellienne, Khadirienne, Legaultienne, etc. comme il y en a eu dans certains pays durant la deuxième guerre mondiale. Ne jouons pas à ce jeu là. L’histoire ne nous apprend-elle pas à ne pas refaire les erreurs du passé !!!

    • Le droit de voter à 16 ans implique celui de pouvoir se présenter au même áge. On veut vraiment descdéputés âgés de 16 ans???

    • Le seul débat qu’il devrait y avoir au conseil national du P.Q. est: Quand sacre-t-on Pauline dehors ?.

    • 16 ans? Je veux bien. Ce qui serait mieux, par contre serait de limiter le vote aux moins de 40 ans, comme ca ce ne serait plus les vieux reacs qui meneraient le monde. L’histoire est la pour prouver que les plus grandes avacees politiques sont faites lorsque la population votante est jeune. Ok pour les vieux politiciens, mais avouez que ce sont les jeunes qui osent. Juste comme ca, sachez que j’ai largement l’age de la retraite et que ma generation est generalement peuplee d’imbeciles qui votent pour le parti qui est deja au pouvoir, peu importe lequel.

    • Pourquoi pas 14 ans?

    • Oui a 16 ans, Couche-Tard trouve que les jeunes sont asses brillants gérer leurs milliers de dépanneurs dans la province, les jeunes de 16 ans travaillent aussi dans les régions et au moment que tu peux travailler, tu peux voter….

    • Dsl pour les fautes, j’arrive d’une soirée arrosé ;)

    • Quand j’etais petit et que je voulais “aider” mon pere a faire des taches dans la maison, il me laissait faire meme si je lui nuisait. Selon lui (je cite approximativement) “si on empeche les enfants de nous aider parce qu’ils ne sont pas capables, quand ils le seront, ils n’auront plus envie”

      Je pense grosso modo la meme chose du vote. Et dites-moi sans rire qu’a 18 ans on est _beaucoup_ plus mature qu’a 16 ans… pour moi c’est tres aleatoire. Ce serait peut-etre le temps d’aller de l’avant.

      Un autre truc (mais ca fait longtemps) que j’avais trouve interessant c’est de cesser de restreindre le vote municipal aux citoyens. Mais bon c’est juste pour dire qu’il faut pouvoir se remettre en question (sans necessairement changer d’idee)

    • Il faudrait demander pourquoi en 1993 une loi a été passée pour enlever le droit de vote aux militaires d’âge mineur, je présume que si on a enlevé un droit acquis c’est qu’il y avait une bonne raison.

      Loi C-114 semble-t-il.

      Une petite recherche Google a détruit mon argument qui était que si on laisse les militaires de 16 ans voter, pourquoi pas les autres, mais bon, voilà.

      Alors personnellement je pense que ça devrait être possible, mais seulement après avoir eu une “journée de citoyenneté”, l’équivalent de ce qui existe en France qui a remplacé le service militaire, ce qui explique tous les trucs.. alors soit tu vas faire ta formation et tu peux voter à 16 ans, ou alors tu attends à 18 ans.

    • @tokyo

      NOUS sommes tannés des commentaires idiots et de la généralisation

      La génération Y est tout sauf uniforme. Certains sont passionés d’histoire, d’actualité, de technologies, de cuisine…d’autres moins…

      Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de groupe, ça veut simplement dire que NOUS ne nous reconnaissons pas dans le modèle actuel, dans la politique dinosaurienne, dans la pensée étroite et unique dont vous êtes le fier représentant.

      __________________________________________

    • 16 ans.

      Oui trop jeune pour voter.

      Mais pas plus débile que ceux qui ont voté pour des candidats poteaux (particulièrement

      le comté de la candidate partie jouer au Casino) lors des dernières élections fédérales et

      dernièrement, ceux de Bonaventure pour un parti dont les odeurs de scandales

      parfument la grandeur du Québec.

      Quant au reste du programme suggéré par le parti de Madame Marois, cela

      mérite qu’on s’y attarde.

    • @marianebc

      Des débats enflammés à 14 ans???
      HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA!!!!

      Mort de rire!

    • Pathétique!!!

      Les péquistes sont tellement désespérés qu’ils sont prêts à n’importe quoi pour faire parler d’eux, quitte à sombrer dans le ridicule le plus consommé.

    • Elle est encore plus folle que je pensais. PÔvre PQ.

    • @mariabc,

      Avez-vous des comptes-rendus de vos débats ? Si oui, vous devriez y jeter un coup d’oeil, il se pourrait que vous ne les trouviez pas aussi géniaux que ça, vos joutes verbales…

      De toutes façons, avec le vieillissement de la population, il me semble que le vote jeunesse serait négligeable.

      Je trouve étrange que l’idée provienne de ce groupe de vieux. Surtout quand on sait que les jeunes de ce parti sont souvent bâillonnés par les bonzes.

    • Voter à 16 ans. C’est drôle j’en connais tellement qui ne conaissent même pas le nom du premier ministre du Québec à cet âge. On devrait plutot passer un examens pour savoir si on a un minimum de conaissances politique , economique et social avant de voter. Mais là , il n’y aurais pas un gros taux de participation aux élection ! Mme Marois ne sais plus est “en grande panique”. Dommage pour le PQ.

    • @andresimrd,

      Sur quoi avez-vous jeter les bases de votre brillant argumentaire pour affirmer qu’un jeune de 16 ans d’aujourd’hui est aussi mature qu’un adulte de 21 ans dans les années 50 et 60 ? votre salade je ne l’achète pas.

      Ce que vous avez écrit ne tient pas la route et prouve donc qu’il y a des gens qui ne devraient pas voter et… vous devriez apprendre à écrire correctement avant d’insulter tout le monde…

    • En parlant d’écriture. Je viens de me relire et c’est «jeté» et non pas «jeter» que j,aurais dû écrire.

    • @bergnoc00,

      C’est qu’il est déjà trop tard… avec un âge médian de 42-43 ans, nous nous apprêtons à frapper un mur.

    • Pas compliqué… à 16 ans, même si on baise, on a encore à apprendre de tout: histoire, géographie, économie, et j’ajoute cours de conduite qui ne donnera le permis qu’à 18 ans. Autrement dit, arrêtons de faire des ados des adultes: ils ne sont pas des adultes, ils apprennent la vie. Alors, le vote à 16 ans, désolé, pas question!!! Il y a une différence entre des ados qui se prennent pour des adultes et des ados qui n’ont pas le nombril sec. Eille, ce sont des enfants et on les regarde comme des adultes, nous les parents. On fait dur!!!
      Ti-mill Plessis

    • L’été 1977, après la première élection du PQ, j’avais 16 ans. J’ai été passer deux mois dans une famille au Mexique. À la fin de mon séjour, au cours d’une soirée, des gens m’ont demandé d’expliquer quelle était la situation politique du Québec. J’ai été incapable d’aller plus loin que les grandes lignes, et ce n’était pas ma capacité à m’exprimer en espagnol qui était en cause…

    • Il existe des jeunes de 15 et 16 ans qui ont la maturité pour voter; parfois plus que certains adultes, qui ont eux, ce droit.

      Toutefois, je pense qu’en général, il serait préférable de maintenir l’âge actuel du droit de vote soit 18 ans et plus.

    • À 16 ans, les jeunes peuvent conduire et respecter les lois de la conduite routière, ils peuvent travailler, ils peuvent signer les formulaires légaux, ils peuvent signer leur consentement médical, donc ils peuvent voter. Proportionnellement, ils ne sont pas plus ignares et irresponsables que beaucoup d’adultes. S’ils sont asesez responsables pour se déplacer et aller faire un X sur un bulletin de vote, ils sont déjà plus responsables que 50% des adultes qui ne font même pas cet effort et qui par la suite se permettent de critiquer le résultat du scrutin.

    • Non!
      À ce qu’il m’est possible de voir, chaque jour en classe (4e et 5e secondaire, en histoire et en économie) il y a beaucoup trop de trous dans leur culture et dans leurs connaissances en général pour qu’ils puissent faire un geste sensé qui ne serait pas influencé par les opinions de papa-maman ou du premier venu qui crie le plus fort.
      Cette idée là ressemble drôlement à une bonne vieille stratégie électoraliste de bas étage! Pauline et ses accolytes se cherchent une nouvelle base partisane ????
      Laissez-moi en rire encore un peu.

    • Moi aussi je trouve ça jeune 16 ans pour voter mais d’un autre côté il y a plusieurs personnes de 30,40,50 ans qui ne devraient pas voter et d’un autre côté que dire de toutes ces femmes qui encore en 2011 votent comme leur mari.Ca c’est épouvantable.Elles disent “ah,moi la politique”C,est terrible.dire qu’il y a des gens dans certain pays qui sont prêt à donner leur vie pour participer à la démocratie.Peut être que certain jeune auraient de l’intérêt pour la chose public plus que bien des femmes et même certains hommes.Y en a plusieurs qui ne font que suivrent le vent des sondages et ces gens là ne devraient même pas aller voter.Voter ça se fait en connaissance de cause,avec des convictions et des principes,ce qui manque aux Québécois.

    • … Je n’ai aucun problème avec cette proposition.

      Premièrement, faudrait pas se faire accroire que nous sommes très très politiquement brillants.

      Deuxièmement, si on est assez vieux pour payer des taxes et des impôts à 16 ans, nous devrions être assez vieux pour voter. Sinon, il devrait y exister un exemption fiscale pour les 16-18.

    • Faire voter des enfants!!!!
      Vous allez l’avoir votre référendum gagnant…

    • Avec tous les moyens de communication maintenant è notre disposition, il est temps, comme bien d’autres pays l’ont fait, d’impliquer nos jeunes à l’action politique.
      Alors qu’ils sont déjà enclins à une démobilisation vis-à-vis la chose publique, il faut leur donner l’occasion de se responsabiliser en cette matière. A moins, bien sûr, d’interdire la démocratie aux moins de 18 ans.
      Pareille mesure enverrait un signal fort et constructif à nos jeunes car il y a de fortes chances qu’elle soit perçue comme une marque de confiance et une invitation à la participation. Pareille mesure démontrerait bien la volonté politique d’associer plus largement la jeunesse à la conduite des affaires de l’État et de son propre avenir.
      Cette proposition pragmatique permettrait de placer au coeur du système scolaire la question citoyenne.
      PS:En démocratie, une proposition comme celle-ci n’est ni farfelue, ni insensée,ni quoique ce soit.
      Elle doit seulement être débattue et soit acceptée ou soit rejetée par la majorité. Si certains états l’ont déjà entériné et que certains autres y songent, faudrait-il conclure que ce sont tous des insensés?

    • MDR. La Marois ne sait plus quoi faire pour garder son poste, rêver de devenir première ministre pour permettre à son mari de spolier le Québec en changeant les lois pour l’avantager dans le dézonage de terrain agricole…

      Sans blague, je ne crois pas que les jeunes de 16 ans ont la maturité pour voter. Ni pour conduire une voiture. Ces deux privilèges devraient être accorder à 25 ans.

    • Tant qu’à être ridicule, pourquoi pas à 14 ans! Vraiment…

    • Petit test hier. Je demande à une jeune de 17 ans qui est premier ministre du Canada. Elle me dit qu’elle ne le sait pas !!! Il y a quelques années je me présente comme candidat au municipal: un jeune est persuadé que je me présente aux élections fédérales !!! Etc. Finalement, le taux de participation dans mon district fut de 21 % !!! Comme tous les partis d’extrème gauche et d’extrème droite, le PQ se tourne vers les jeunes pour son projet révolutionnaire sécessionniste. Un jeune est plus facile à manipuler et à endoctriner. Vive les Jeunesse péquistes !

    • Tous ceux qui paient des taxes ont droit de vote. Le jeune qui achète un “ipod” et qui paie des taxes sur le “ipod” a droit de vote.
      Si on ne permet pas le vote alors pas de taxes.

    • La maturité c’est plus une question d’âge mental que d’âge chronologique. Certains jeunes de 16 ans ont la maturité nécessaire et d’autres pas. C’est la même chose chez les plus de 16 ans. Ainsi, concernant les adultes qui répètent inlassablement leur campagne de peur sur tous les blogs; on peut se demander s’ils ont l’âge mental requis pour voter. Il y a aussi les gens de Bonaventure…

    • @Vitriol,vous avez tellement raison pour les personne âgées.Elles ne sont plus capable de suivrent les nouvelles,ça va trop vite et ne comprennent pas.Elles sont tout mêlées.J’en ai vu qui prenaient pour un parti et en écoutant un autre parti trouvait qu’il avait bien de l’allure et ne savait même pas qu’il était du parti opposé.Et je suis sérieuse.

    • C’est idiot comme idée mais si ça devait arriver, je doute que ça aurait grand impact … à moins que ceux-ci puissent voter sur Twitter ou via Facebook.

    • Pas fou si madame Marois pense qu’il serait équitable que ces jeunes puissent s’exprimer étant donnée qu’ils auront à payer pour la garderie de leur enfance. Mais autrement, c’est un peu farfelu. On aurait probablement droit à des jam session intitulés “Votez PQ, c’est hypercool” lors des campagnes électorales. Ben voyons donc ma Pauline, on comprend parfaitement ton désir de tout faire pour en arriver à une indépendance sur papier en misant sur l’endoctrinement des jeunes mais dans les faits, tu sais fort bien que l’Indépendance avec un grand I est l’indépendance économique. Cela se fait en dégraissant l’état et en payant se dettes. Ce qui n’est pas vraiment dans le programme du PQ.

    • allenzheimer,Les poules pas de têtes se trouve à la C.A.Q.Elles caquettent .Allez voir dans le dictionnaire.

    • @tango 12,Et d’après vous ça prend quoi pour faire un pays?

    • @vitriol
      Faudrait surtout interdire de voter après 75 ans
      **********
      Ça ben de l’allure ! Ou faire passer un test à ceux qui veulent garder leur droit de vote comme pour la conduite automobile.
      Je connais des maires et des députés, spécialistes pour faire sortir le vote dans les résidences de personnes âgées où leurs représentants vont tenir le crayon pour des gens désintéressés de la chose politique, qui la trouverait moins drôle!

    • Faut-il que madame Marois soit découragée ou opportuniste, pour penser donner le droit de vote aux jeunes de 16 ans. Je ne dis pas rien contre ces jeunes, il y en a surement qui seraient aptes à voter, mais pas la majorité. Car la plupart d’entre eux n’ont jamais travaillé et pas assez d’expérience dans la vie pour pour voter.

    • Je crois que ce serait plus utile d’essayer de convaincre les jeunes de l’importance de voter de façon à ce qu’ils aient hâte de se prévaloir de ce droit (pour lequel des gens risquent parfois leur vie). On ne prépare pas les jeunes à devenir des citoyens mais seulement pour en faire des consommateurs. Il devrait y avoir un cours de citoyenneté et d’actualité politique à l’école et les cours d’histoire devraient faire une place à l’histoire de la démocratie et du droit de vote à travers le monde.

      Je sais qu’il y a des jeunes de 16 ans passionnés par la politiques. Je suis l’actualité depuis que j’ai 16 ans et je me souviens comme je trouvais frustrant à 17 ans de ne pas pouvoir encore voter mais puisque à cet âge on ne peut même pas acheter un billet de loterie, je vois mal comment on pourrait justifier le droit de vote. Sans vouloir généraliser, bien des adolescents sont plus intéressés à voter pour des candidats dans des téléréalités que pour des candidats aux élections, dont ils ignorent parfois jusqu’au nom. Voter c’est plus que de choisir entre “J’aime” et “J’aime pas” sur une page Facebook…

    • Tant qu’à faire, aussi bien leur donner le droit de vote dès qu’ils sortent des garderies!

    • Bon, amusons nous un peu, est ce que le Parti Libéral aurait remporté les élections de 2008 si seulement les gens de 16 à 18 ans aurait voter, excluant les 18 ans et plus, bien sur que non puisque les Libéraux n’aurait pas eu le temps de corrompre les jeunes ado, parce que les ado n’achète pas de privilège en contribuant à une caisse électorale pour vendre leur vote.

      Plus sérieux, je crois que du moment ou on commence à payer de l’impôt on devrait pouvoir voter, tant qu’on a pas intégrer la société à part entière et à y contribuer (loyer – propriétaire – marché du travail) on ne devrait pas pouvoir voter.

      Pierre Dauphinais
      St-Urbain

    • Non ça sert à rien, ça mène nul part..
      J’ai beaucoup de difficulté avec le fait qu’on pleurniche parce que le taux de participation électorale est bas et qu’on encourage tout le monde à aller voter mais pas de s’informer…

      C’est un droit ? D’accord mais c’est aussi une responsabilité qui a des conséquences et on devrait tous s’informer ( tout en diversifiant ses sources d’information car il y en a aucune qui soit objective ) avant d’aller exercer notre droit de vote

      J’ai aucune difficulté avec l’idée que seulement 30% des gens iraient voter mais que ces personnes soient informés convenablement, à la limite je ferais passer un petit test de connaissances pour avoir le droit de vote! ( Bon on s’entend on verra jamais ça )

      L’idéal bien sûr c’est que tous ceux qui exercent leur droit se soient bien informés, qu’il y ait un véritable débat d’idées dans notre société mais ce n’est pas le cas, donc je doute que ceux de 16 ans soient majoritairement prêts à voter…

    • Idée ridicule, rare sont les jeunes de 16 (même de 18) ans qui sont assez informés pour voter intelligemment. Il faut noter que certaines personnes de 45 ans ne savent pas plus pour quoi ils votent, mais il s’agit d’un autre débat…

    • L’idée de voter à 16 ans est stupides …Mme Marois devrait consulter avant de présenter de telles propositions farfelues …Par contre l’idée des mini-référendum est très acceptable …
      Mme Marois ce sont de telles gaffes (Voter à 16 ans ) qui minent votre crédibilité…
      Allez-vous finir par apprendre,sinon passez votre tour…

      Michel Roy

    • On l’a fait dans une région d’Allemagne et en Autriche.

      http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-13489953

      Ce serait peut-être l’occasion d’un cours de secondaire 4 ou 5 sur la politique. Parce que s’il faut apprendre la politique de nos parents (et des gens qui commentent les blogues…), il y a peu de place à la nuance et à la réflexion.

    • Désespérée, voilà le mot que je cherchais pour décrire Madame Marois qui veut mettre le vote à 16 ans !!!!

    • Il est interdit de faire de la sollicitation politique dans les écoles secondaires. Maintenant, les jeunes qui sont en contacte avec d’autres plus jeunes et plus influençable seront membre de parti politique, et pourront participer à des activités politiques.

      Autrement dit, un jeune de 12 ans de secondaire 1, sera en contact et fort probablement influencé par le jeune de 17 ans en secondaire 5. Dans ce genre de contexte, il sera probablement impossible d’empêché la politisation de notre système d’éducation au niveau même des étudiants. Je suis contre.

      De plus, dans le contexte du débat sur l’intimidation, veut-on vraiment donner un outil de plus aux jeunes pour en isoler un autre car il n’a pas l’opinion politique des cool???

    • Ouff…
      Mais qui sont les conseillers politique de Madame Marois ?
      Comment est-elle arrivé à une déclaration comme celle-la ?
      Est-ce une nouvelle manière de faire la politique ?
      Croit-elle qu’un sondage favorisera le PQ avec le vote à 16 ans ?
      Pour ma part, le PQ avec Madame est out…………..

    • “À 16 ans, les jeunes ont aucune idée de ce qui se passe en société, en politique”

      Comme s’il n’y avait pas d’illettré de la politique de de l’actualité chez les adultes.

      “Au pire, on pourrait donner le droit de port d’arme dans les écoles à partir de 10 ans? ”
      “Quelle proposition ridicule et populiste.”

      Dénoncer le populiste avec une affirmation aussi démagogique, ridicule et populiste. Misère.
      Il y a des jeunes de 16 ans qui ont plus d’allure que ça…

    • 16 ans, trop jeune d’après moi!

      Drainville est en train de faire déraper davantage le PQ.

    • Si un jeune peut entrer dans l’armée à 16 ans et faire face à tout ce qui vient avec, il peut donc voter, oui, il y en a qui n’ont peut-être pas la maturité pour le faire, mais cela il y en a dans tous les couches d’âge de la société, l’âge n’a absolument rien à voir avec la maturité, pour le prouver nous n’avons qu’à lire uniquement le présent blogue pour le constater.

    • DÉCIDÉMENT, Madame Marois est dans un état second! Ell est sans doute en dépression!
      Elle ne sait plus quoi inventer pour obtenir des votes. Le tout est débile, incohérent voir
      irresponsable. Les jeunes de 16 ans ne sont pas a blâmer, aucunement, nous devrions plutôt leur aider a connaitre notre histoire! Certains ne savent pas quel est la Capitale du Québec ou qui était Maurice Duplessis!!!
      POUR CE QUI EST DES 3 DÉPUTÉS PÉQUISTES, quel considération pour les gens de la Gaspésie et de Bonnaventure!!! Dégeullasse voir raciste et typique du PQ, il n’y a qu’eux et eux seuls qui possèdent la vérité. Ils ont le jugement rapide et ils excellent a cracher leur fiel et salir les autres.
      De vrais losers… L’article de Marc Tanguay dans La Presse de ce matin est tout a fait à propos.
      A quand le départ de la Madame???

    • Bonjour,

      Est-on à ce point dépourvu d’idées pour s’accrocher à une chose semblable. Tant qu’à faire, j’ai une sugges à soumettre à l’endroit de Mme. Pauline Marois: Permettre à une femme enceinte de voter deux fois. D’abord pour elle-même et ensuite pour son foetus. Comme les pères modernes sont très influencés par la grossesse de leur conjointe, le principe de la commutativité tient bien la route. Eux aussi devraient avoir droit à deux votes. Hourra pour les grossesses multiples!

      Gaston Langlais – Gaspé.

    • ninie3333

      7 décembre 2011
      19h54
      En terminant, même si ça serait compliqué, on devrait commencer à voter quand on commence à payer des impôts

      Pas bête, Pour les tanguy………

    • Faut être totalement désespéré pour vouloir faire voter des enfants pour mousser son désir de séparatisme. À 16 ans ont est encore des enfants. Des ados oui, mais des enfants ignorants et sans compréhension des conséquences du droit de voter.

      Le PQ devrait nous expliquer (les libéraux du QC et les fédéralistes en général) comment un Québec indépendant avec sa dette totale qui serait au-delà du 100% du PIB, serions différent des Grecs, des Irlandais et autres pays européens en faillite technique. Le FMI nous oubligerait les mêmes conditions pour nous prêter de l’argent.
      Hausse de taxes, réduction des fonds de pensions (régime des rentes) et autres. La seule condition qui aurait du bon sens même aujourd’hui, serait de réduire la fonction publique québécoise.

      Vouloir la séparation du Québec pour des raisons de culture, c’est passé. On l’a notre culture.

      Vouloir la séparation du Québec pour des raisons économiques, c’est suicidaire. On serait la république de bananes de l’Amérique du Nord.
      Nous avons déjà les salaires moyens les plus bas au pays, une tonne de citoyens qui ne paient pas d’impôt, une notre tonne sur le BS, et nous avons encore des politiciens assez stupide ou naïf pour croire que nous serions tous plus riches financièrement.

      Allô Toto…………………

    • Oui. Voter à 16 ans ? Pourquoi pas.

      On a le droit de conduire à 16 ans. C’est aussi l’âge du “consentement sexuel”.

      D’ailleurs on devrait fixer la majorité à 16 ans. Point.

    • m.me marois est drôle de plus en plus .
      le vote a 18 ans
      permis conduire a 21 ans

      oui ,oui ,oui

    • ouais tout le monde… c sûr que quand t’es plus proche de 116 ans que de 16 ans… tu veux pas que les jeunes votent à 16 ans… tout le monde qui a voté pour Charest aux dernières élections avaient plus de 16 ans… pensez-y avant d’agitez vos marchettes en l’air…

    • agiter

    • A 16 ans bien au chaud dans le nid familliale les mirages du PQ semble plausible

    • A qui doit-on donner le droit de vote? A ceux qui comprennent les enjeux politiques et sont en position de faire un choix éclairé. Combien de Québécois devraient avoir le droit de vote dans ces conditions? A quel âge remplit-on ces conditions? Ce n’est pas l’âge mais la compréhension des enjeux qui représente le critère principal. Quand devrons-nous obtenir un permis de voter comme nous devons obtenir un permis de conduire? Que veut dire le droit de vote quand un premier ministre peut tout faire selon son bon vouloir avec seulement 25% de la population en âge de voter.

    • Le PQ est vraiment désespéré.

    • reprise de la dernière phrase: Que veut dire le droit de vote quand un premier ministre peut tout faire selon son bon vouloir avec l’appui de seulement 25% de la population en âge de voter.

    • Non, trop influensable et émotif, si elle fait sa on pourrait avoir un gouvernement formé par le parti vert et votez pedro !

    • À voir comment on vote depuis 10 ans, je me dis que même en abaissant l’âge légal de voter à 8 ans on ne saurait faire pire.

    • Oui! Dans une démocratie saine, l’espace politique est élargi au maximum. Faire voter les jeunes est une excellente manière de les intéresser à la politique.

    • Wow! Je viens de lire quelques commentaires… Je n’ai qu’une chose à dire : quand une société n’a plus le courage de faire confiance à sa jeunesse, elle est certaine de stagner jusqu’à ce que les «vieux» dégagent. Triste.

    • Que d’incohérences ici dans les positions et arguments.

      J’ai 70 ans et je n’en reviens pas de l’injustice générale
      dont les jeunes sont victimes.

      Ils sont, à 16 ans, suffisamment mûrs pour assumer des responsabilités graves
      et aux conséquences mettant parfois en cause tout leur avenir :
      exercer un métier et donc gagner leur vie,
      avoir des relations sexuelles,
      conduire un véhicule automobile,
      avoir un compte en banque,
      s’émanciper des parents,
      se marier, etc…

      Et on ne voudrait pas qu’ils puissent voter ?
      Cet acte civique qui peut avoir des conséquences importantes
      sur leur propre avenir, on leur refuse !
      Les voici soudain, -et seulement pour cet acte-, jugés immatures,
      manquant de « culture politique » et que sais-je encore…
      C’est un comble.

      On est en droit de se demander si les « adultes » n’ont pas tout simplement
      peur des jeunes qui porteraient au pouvoir des personnalités trop dérangeantes
      pour le bon petit jeu des chaises musicales auquel les quelques principaux partis politiques se livrent depuis des décennies et qui nous ont amenés là où nous
      sommes, c’est à dire dans un merdier tout à fait insupportable.

      Il faut donner à la jeunesse la place qui lui revient.
      Il faut lui donner les outils et les armes nécessaires pour se défendre au sein
      de cette société où les « vieux » seront un jour majoritaires si rien ne change.

      Hé ! Les adultes ! Réveillez-vous !

    • Vous savez pourquoi les jeunes content à droite maintenant: on leur a foutu $250 Milliards de dette sur la tête et des infrastructures en décrépitude. Si j’avais 16 ans, les plus vieux me ferait vraiment chier! Continuons avec nos beaux programmes sociaux (la liste est longue), qui de desservent souvent que les plus âgés.

    • Je suis contre le fait de voter à 16 ans car la majorité ne sont pas au courant de ce qui se passe en politique et ils sont encore trop influencés par leurs parents.

      Personnellement, je me sentais prêt à voter à 16 ans car j’ai toujours été intéressé et impliqué dans les débats politiques mais je suis conscient que ce n’est pas l’intérêt de la plupart des ados de 16 ans.

      Bref, je suis totalement contre et je suis même étonné qu’il y ait ce débat.

    • J’irais même plus loin : on devrait enseigner l’économie et les sciences politiques dès l’entrée au secondaire. Il faudrait des investissements massifs en éducation, il n’est pas normal qu’un jeune de 12 ans ne connaisse pas Platon et Aristote et n’aie pas déjà des sérieuses notions d’Histoire, par exemple de l’Empire romain, du Moyen-Âge et des guerres du 20e siècle. Le Québécois ne visent vraiment pas haut et c’est dommage.

    • Frank-stat: est-ce a dire que ceux qui ne paient pas d’impot ne devraient pas avoir le droit de voter?

    • Diversion: Quand ton leadership est contesté n’importe quoi pour faire diversion. Quand on regarde les élections de lundi dans Bonaventure on se rend compte qu’une majorité de gens n’est pas allé voter. Alors ajouter de nouveaux électeurs cela change quoi sinon faire écran au vide qui entoure Pauline Marois?

    • Étant donné la dramatique diminution du taux de participation des électeurs ici, malgré le fait qu’on peut désormais voir des gens mourir en direct ailleurs sur la planète dans leur lutte pour obtenir ce même droit de vote, moi je dis bravo.

      Donnez-leur le droit de vote, mais emballez ce ‘cadeau’ avec des activités à l’école qui leur feront prendre conscience de sa portée.

      Et je ne suis pas du tout péquiste ni souverainiste.

    • @permien78

      Idiocracy, quel chef-d’oeuvre…

      Si quelqu’un peut conduire une voiture à 16 ans, je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas voter, je crois que conduire une voiture est une plus grande responsabilité encore que de voter avec des conséquences beaucoup plus immédiates.

      Si on élit le mauvais gouvernement, on peut réparer en grande partie (peut-être pas complètement) notre erreur à la prochaine élection, mais en voiture, il y a des choses qu’on ne peut réparer une fois commises.

      En toute logique, le droit de vote devrait être réservé aux personnes qui ont au moins 100 de QI, mais ça ne serait pas politiquement correct de faire ça…

      Je me souviens d’une fille qui avait été voter pour l’ADQ seulement parce que Mario Dumont était beau et elle n’avait aucune connaissance des engagements politiques de l’ADQ… Donc majeur ne veut pas dire vote éclairé…

    • René Lévesque doit se retourner dans sa tombe. Je suis favorable à ce que Mme. Marois demeure chef, une autre bêtise à son actif que cette question d’autoriser les enfants à voter à 16 ans. Que Mme. Marois s’assure bien de la disparition de son parti rétrograde et dépassé et que l’on s’occupe des vraies priorités avec M. Legault et son équipe. En passant, j’ai obtenu mon permis de conduire à 18 ans, on devrait y revenir et conservons le vote pour l’âge de la majorité légale.

    • Est-ce que c’est vraiment pire que de se faire prendre par la main par un organisateur libéral pour aller voter à 92 ans, alors que certains ne savent même pas en quelle année nous sommes ou même qui est le premier ministre?

      Honnêtement, il devrait y avoir un permis de voter, comme un permis de conduire, et ça me dérange pas que ce soit un ado de 16 ans qui vote. La responsabilité de voter est antant sinon plus importante que celle de conduire. J’ai parlé avec un ado de 15-16 ans l’autre jour et il est plus au courant qu’un de mes amis dans la trentaine sur l’actualité et son jugement semblait supérieur à celui de certains membres de ma belle-famille. ;)

      Les questions dans ce permis serait fort simple:
      1) Qui est le premier ministre du Québec?
      2) Qui est le premier ministre du Canada?
      3) Qui a découvert le Canada?
      4) Quelle est la date de la confédération?

    • Faut mettre la barre quelque part… à mon avis le droit de vote doit venir avec l’obtention de la majorité légale, càd 18 ans.

      Je suis d’ailleurs un peu porté à me questionner sur les motivations du PQ derrière cette proposition. De où ça sort ça que l’âge légal pour voter soit un “problème” dans notre système démocratique? On parle souvent de changer le mode de scrutin, mais j’ai jamais entendu qui que ce soit suggérer que l’âge minimum pour voter soit un problème.

    • Voter à 16 ans…. Ou les enfants soldats version PQ

      Selon une définition parmi d’autres “Outre l’endoctrinement dans les régimes totalitaires soucieux de contrôler la jeunesse et l’enlèvement, une des origines du phénomène des enfants soldats se trouve dans la pauvreté, aggravée par la situation de guerre.”

      Nul doute que l’on retrouve nombre de jeunes rebelles de moins de 18 ans pour embrasser la “cause” indépendantiste, comme pour dénoncer le complot “améri-sataniste” du 11 septembre ou pour militer pour la légalisation des drogues douces (et par le fait même endosser la recrudescence des “psychose” chimique par le THC)

      Ici le calcul du PQ n’est pas de donner la parole aux “bollés” des collèges privés de Montréal mais bien de profiter de la naïveté et de l’ignorance parfois associé au manque d’expérience et à l’intransigeance des jeunes.

    • Non honnetement ici ce n’est pas une question d’age, de bureaucratie ou d’autre fabulation. ici on parle d’une chef de partie désespérée qui ne sait plus ou aller chercher des votes. il y a des gens derriere elle, tres certainement, qui lui ont dit qu’un vote ”adolescent serait beaucoup plus facile a aller chercher et meme au point de faire des tournées dans des polyvalente” il faut etre réaliste elle délire et ne sait plus quoi faire. si vous croyez que des adolescents peuvent ”choisir” un gouvernement alors qu’ils ne savent toujours pas quelle est leur place dans une société comme la notre, qui se demande encore dans quoi étudieront-ils pour batir leurs avenirs et plus encore. Hey pauline débarque t’es fini et tu le sais. merci

    • Ceux qui prennent le temps de voter à 16 ans ne sont pas plus stupides que la moyenne des ours majeurs. Cela dit, combien d’ados de 16 à 18 ans iront réellement voter? Assez pour influencer le vote? Pas sûr…

    • D’entrée de jeu, je serais d’accord pour le vote à 16 ans. Si les jeunes de 16 ans peuvent conduire
      un véhicule après avoir passé l’examen requis, cela veut dire qu’ils ont assez de jugeote pour voter aux élections également.

      Cependant, il ne faut pas blâmer Popo Marois pour promouvoir ce changement. Cela fait suite aux travaux de certains députés du PQ pour “faire de la politique autrement”. Il faut donc lui donner le
      mérite d’écouter plus ses députés sans doute suite à la démission de plusieurs membres au mois de juin dernier.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Je suis d’accord avec l’idée. Oui, certains jeunes de 16 ans ne sont pas tellement informés sur la politique et l’économie pour prendre une décision totalement éclairé. Mais un jeune de 16 ans peu informé reste davantage informé que la majorité des personnes âgés qui votent libéral depuis 50 ans sans question, lorsque les autobus viennent les chercher au jour d’élection. À 16 ans, notre école secondaire organisait des débats politiques ou un étudiant représentait un parti, ce qui attirait un nombre surprenant de personnes. De toute manière les jeunes désinformés et sans intérêt n’iraient pas voter.

    • Et pourquoi pas les faire voter avec un accompagnateur tant qua y être comme pour les gens conducteur qui doivent être accompagné? Mame chose pourrait alors mettre ses petit soldats de plomb à l’entré des urinoirs pour aider ces jeunes âmes indécises à voter…

      @tracteur Faudrait commencer par leur donner assez de cours de français et d’éducation physique avant de pensé à leur donner des cours de politique.

    • «Le vote à 16 ans. Une manière de vouloir profiter du vote rebelle des jeunes pour gagner le référendum.»
      - jackwood

      Ceci a toujours été la seule raison pourquoi le PQ est désireux d’abaisser l’âge du vote…

    • En partant du principe qu’il n’y a pas d’imposition sans représentation, pourquoi devrait-on continuer de payer de l’impôt avant d’avoir 18 ans si cette obligation n’est pas assortie du droit de regard sur la façon dont cet impôt est dépensé?

    • Québec, le 8 décembre 2011
      Sauvons les meubles
      Pour essayer de sauver les meubles, le parti Québécois (PQ) proposera d’abaisser l’âge du droit de vote à 16 ans aux élections provinciales et municipales. Voilà l’une des propositions que la direction du (PQ) soumettra le mois prochain à ses militants réunis en conseil national.
      J’espère qu’il y aura autre chose de plus important qui sera discuté lors de ce conseil national. En effet la déconfiture du PQ dans les sondages, son incapacité à dépasser les libéraux de Jean Charest et sa défaite morale aux élections de Bonaventure sont des sujets primordiaux et incontournables.
      Il faut se rendre à l’évidence que le PQ a besoins d’un électrochoc et ce avant les fêtes afin que le conseil national soit le point tournant à une consolidation ou restructuration doctrinale pour être prêt aux prochaines élections.

      Que ce soit avec ou sans Pauline Marois, qui semble la seule à ne pas s’apercevoir que le navire Péquiste chavire et que certains rats ont déjà quittés, le PQ est obligé de colmater les brèches, de remettre le navire à flot sur la bonne mer et dans la bonne direction.

      Avant de faire voter les 16-18 ans il faut trouver les moyens de redonner confiance aux 18 ans et plus qui se fou de la politique et ont désertés.

      Jocelyn Boily
      781 rue Flamand
      Québec
      G1M 2B8
      934-0479

    • Toutes les idées soumises méritent réflexion et débat, sauf une : voter à 16 ans. Aucun intérêt, aucun problème à corriger, aucune logique globale.

    • Est-ce qu’on ferait confiance à son ado de 16 pour prendre le contrôle du budget de la maison, ou pour décider de vendre ou d’acheter un bloc appartement? Est-ce qu’il va s’inquiéter si mon compte de taxe augmente?

      Peut-être que l’école, avec ses élection d’un “président” ne reflète pas exactement le système avec lequel on vit présentement.

      Alors, à la place, pourquoi de pas encourager (toujours à l’école), les débat, l’élection d’un “parti étudiant” (et non un président et vice-président). Remettre le cours d’économie en place, le bonifier. Ajouter un cours de philosophie, etc.

      Bien avant le droit de vote…

    • Pauline Marois (vote à 16 ans);

      Incroyable ce que cette femme peut nous sortir d’idioties…Après elle se demandera pourquoi les gens ne veulent rien savoir d’elle.

      Qu’elle commence donc par trouver une façon de garder les jeunes de 16 ans à l’école…Avant de les faire voter.

      Pathétique!

    • Comme c’est la Pauline qui a démarré le système des garderies (oups! pour bien perler, la bouche en cul de poule, il faudrait dire les centre de la petite enfance), elle va bientôt proposer que les utilisateurs des CPE, âgés de 6 mois à 5 ans, votent aux élections provinciales puisqu’ils ont reçu une formation cépétiste citoyenne et qu’ils sont donc aptes à voter. La Pauline est tombée sur le top dans son désir de convaincre des gens de voter pour elle et le PQ socialo-communiste.
      À 16 ans, on n’a pas la maturité nécessaire (Kotto et Blanchet considère que les gens de Bonaventure n’ont aucune maturité qu’ils atteindront quand ils voteront pour le PQ) pour voter et ceux qui votent toujours pour le PQ ou le PLQ dans des comtés protégés n’ont aucune maturité et on devrait leur enlever le droit de vote. On devrait le faire aussi pour les députés immatures de l’Assemblée nationale socialiste du Québec

    • J’ai raté le référendum de 1995 à cause que j’étais 3 1/2 semaines trop jeune. Je savais très bien pour quelle cause voter à ce moment et je n’ai d’ailleurs pas changé d’opinion à ce sujet. L’âge a peu à voir avec la maturité : j’en connais à 15-16 ans qui sont plus au courant que des tatas de 30-40 ans (comme ceux qui ont voté cette semaine!).

      J’aime d’ailleur beaucoup l’idée de lier impôts et droit de vote avant 16 ans (ou avant 18 ans).

      Bref, le droit de vote à 16 ans : entièrement d’accord!!! Tout comme le droit de consommer de l’alcool d’ailleurs; est-ce assez ridicule de ne pas être capable d’acheter de la bière ou du vin avant 18 ans??? Vive l’Amérique conservatrice et totalitaire!!!

    • Même quand j’avais 16 ans, j’étais contre le droit de vote à 16 ans. Oui, c’est vrai qu’il y a quelques jeunes responsable à cet âge-là, mais pour la plupart, ça ne vaut pas la peine. Je n’ai à peu près jamais eu de discussions politiques avant d’entrer au cégep.

    • @tracteur

      Bien d’accord avec vous. Sinon, je suis contre. D’ailleurs, j’aimerais qu’on revienne au droit de vote à 21 ans !

    • J’ai 30 ans et je suis pour. Comment intéresser les jeunes à la politique s’ils ne peuvent même pas voter? À 16 ans, on peut parfaitement être en mesure de voter. Les excuses du type “trop immature à cet âge” sont ridicules, combien d’adultes majeurs et vacinnés sont incultes et peu au fait de l’actualité politique viennent voter?

    • Hé les réactionnaires : en Grande bretagne, en Autriche et au Brésil ils votent dès 16 ans.

    • « Je ne crois pas que l’on devrait pouvoir voter sans être majeur, puisque ce geste est lourd de responsabilité, mais je suis curieux de savoir ce que vous en pensez. »

      Franchement, n’importe quel tata peut avoir un permis de conduire à 16 ans… Conduire une véhicule qui pèse plus d’une tonne et qui peut rouler à plus de 100 km/h est un geste bien plus lourd de responsabilité, et personne ne remet en cause le fait que… n’importe quel tata peut avoir un permis de conduire à 16 ans !

      Quel est l’âge légal pour travailler au Québec ? 16 ans. Si on peut payer de l’impôt à partir de 16 ans, il serait logique qu’on puisse également voter à partir de 16 ans.

    • La seule façon de sortir le Québec du trou, c’est de changer le mode de scrutin. Chaque électeur, peu importe son âge, devrait avoir à passer un test d’intelligence, et un test de connaissances générales. La valeur de son vote serait pondérée pas ses résultats aux tests. Par exemple, un QI de 120 et une note de 80% donne au vote de l’électeur une pondération de: 1 x 120 x 80 = 9,600. Ça réglerait le problème. Le principe du “une personne, un vote” a fait la preuve de son inaptitude, avec nos politiciens qui conjugent au plus bas dénominateur commun.

    • À tous les petits provinciaux de service qui nous rabattent les oreilles avec leur discours anti-souveraineté puant le misérabilisme à plein nez, expliquez-moi comment se fait-il que vous soyez contre votre propre souveraineté, mais jamais contre celle des autres ? La souveraineté, c’est un concept nécessaire pour tout le monde sur Terre, sauf pour les Québécois ? Méchant paradoxe, non ? Est-ce que ça serait ça, par hasard, qu’on appelle être colonisé ?

    • La pluspart des adultes ne savent même pas pour qui ils votent (ils votent pour un parti ou pour un chef, mais très rarement pour un député) ni vraiment pour quoi ils votent (peu de gens prennent le temps de lire les plateformes des différents partit). En somme, je dirais que la majorité des adultes ne méritent même pas de voter puisqu’il ne font pas un choix éclairé. Je vois mal comment ajouter à ce gâchis électoral une certaine immaturité pourrait être sain.

    • RÉFLÉCHIR AVANT DE PARLER

      Plusieurs ont parlé de Pauline Marois comme étant une poule sans tête.

      Je n’apporterai pas de démenti.

      Elle devrait savoir qu’une personne de plus de 18 ans peut perdre son droit de vote si un régime de protection de la nature d’une curatelle est ouvert pour la protéger.

      Mais une personne de moins de 18 ans, donc mineure, comment pourrait-elle perdre son droit de vote advenant incapacité ?

      On ne peut ouvrir de régime de protection pour la protéger car elle est mineure et conséquemment sous l’autorité parentale.

      À moins d’abaisser l’âge de la majorité à 16 ans.

      Pauline Marois veut-elle aussi proposer cela ?

      Lorsque j’avais 17 ans et que l’âge légal pour voter était de 21 ans, j’ai revendiqué l’abaissement de l’âge de la majorité, donc du droit de vote également, à 18 ans.

      Le premier janvier 1972, toute personne ayant entre 18 et 21 ans est devenue majeure et celles qui ont atteint 18 ans par la suite sont devenues majeures à 18 ans.

      Ce n’est pas le plus beau combat de ma vie.

    • Le vote à 16 ans?
      J’aimerais réagir à certains propos négatifs qui condamnent le messager plutôt que de discuter de la valeur de la proposition.
      En démocratie, une proposition comme celle-ci n’est ni farfelue, ni insensée,ni quoique ce soit d’autre.
      Elle doit seulement être débattue et ensuite soit acceptée ou soit rejetée. Car autrement, si certains états l’ont déjà entérinée et que certains autres y songent, faudrait-il conclure que ce sont tous des insensés?
      Un débat démocratique implique arguments plutôt qu’invectives.

    • Bonjour,

      Imaginons nous un seul instant que les journalistes sont convoqués à un point de presse par le président des adolescents péquistes de Montréal Centre, soit Philémon-Ulysse Blanchard Painchaud qui réclame que la rue Sherbrooke vers l’ouest de St Denis à Atwater soit déclarée interdite aux automobiles pour y faire une piste pour skaters. Tout en apostrophant le premier journaliste à lui poser une question parce que celui ci l’a interpellé par la formule de politesse de Monsieur. Philémon-Ulysse Blanchard Painchaud affirme qu’il est beaucoup trop jeune pour se faire interpeller par Monsieur. L’adolescent péquiste est un pur et dur de l’Association des adolescents péquistes de Montréal Centre qui veut à tout prix un Québec souverain dans un Canada désuni…..

      Aie les péquistes ! Ça va bien dans le COCO ? Avec plaisir, John Bull.

    • Pourquoi pas à 14. Les jeunes de cet âge ont l’habitude de revendiquer beaucoup. Tant qu’à y être, on leur paye une bière ou un joint ou encore simplement un paquet de cigarette et ils voteront du bon bord. Sacré PQ.

    • Pauvre Popo….elle veut tellement devenir premiere-ministre du Quebec, elle ferait n importe quoi pour avoir des votes….

      Peu d idees, completement deconnectee de la realite, de ce que le quebec veut reellement, pensant qu elle peut faire la souverainete dubquebec, chose qui n est plus d actualite….

      Elle est comme un gamin qui fait une crise a sa mere pour avoir son bonbon prefere…..elle va essayer de trouver n importe quoi pour l avoir….une petite crise en te cognant la tete sur le plancher ma Pauline…………..

    • oui, mais vu que les filles sont plus matures que les gars, je crois que les filles pourraient voter à 13 ans disons et les gars à 16 ans. Je crois que c’est très logique, non?

    • @ oliviermichaud
      Aux dernières élections j’ai travaillé dans un poll itinérant, pour les maisons de retraités. Et je peux vous garantir que ceux qui n’avaient pas vraiment conscience de l’enjeu de ces élections étaient largement minoritaires. La majeure partie était parfaitement lucide. Et tous ne votaient pas PLC; ils ne se gênaient pour le dire. À cet âge ils assument parfaitement leur opinion. Ils ont travaillé à bâtir ce pays, ça serait ben le bout de la m…de qu’ils n’aient plus droit de vote parce que certains considèrent qu’ils ne leur en reste plus assez longtemps à vivre. Par contre, deux de mes fils sont tout juste en âge de voter et comme la majorité de leurs amis pas très intéressé par la politique. Mon plus vieux m’a demandé pour qui voter…. Cool, n’est ce pas? N’ayez crainte, pour moi le droit de vote vient avec le respect de l’opinion d’autrui, j’ai conseillé à fiston de faire quelques recherches sur le net et de se faire une idée par lui-même. À un moment donné il faut mettre des limites et ce n’est pas parce que certains jeunes (peu à mon avis) de 16 ans sont particulièrement matures qu’il faut changer les règles pour tous.

    • @mlebel,8 décembre 2011,07h38:« Tant qu’à être ridicule, pourquoi pas à 14 ans! Vraiment…»
      ++++

      Vous dites «ridicule»? Pas tant que ça puisque le législateur, dans sa grande sagesse, a donné aux personnes âgées de 14 ans le droit de gérer confidentiellement leur dossier santé. Cela fait que les parents n’ont aucun droit d’exiger de connaître l’état de santé de leurs enfants en s’adressant au système. Alors soyons cohérents: Si un jeune est assez «mature» pour s’occuper tout seul de sa santé, il est bien assez vieux pour aller voter.

      Qu’en dites-vous? À moins que ce ne soit nos «sages« qui soient à côté de leurs pompes législatives, ce qui ne serait pas une première. Franchement, je pencherais pour cette option.

    • @americanophile

      Vous êtes vraiment un imbécile ou un fasciste extrémiste si vous qualifiez sérieusement d’extrême gauche le Parti Québécois…

    • @jdorion@

      Quel manque de jugement dans vos propos; vous êtes un maître dans l’art de tout mélanger.

      Je vous ferai remarquer qu’un bollé peut être très bon avec l’analyse froide des données statistiques/financières, mais manquer entièrement de jugement sur des plans très terre à terre tels les relations interpersonnelles, la cuisine et la gestion d’un budget …

    • No taxation without representation! Cela signifie que le gouvernement n’a pas le droit de soumettre les gens aux impôts et aux taxes sans qu’ils soient représentés au gouvernement. C’est le principe de base de notre système démocratique. Vivement que l’on décrète le vote obligatoire et des élections à deux tours pour tous les contribuables âgés de seize ans et plus avec amendes à la clé pour les tire-au-flanc. Au Québec des jeunes de seize ans travaillent et paient des impôts. Ils devraient donc jouir du droit de vote. L’État sera ainsi dirigé par des élus ayant obtenu plus de 50 % des suffrages des électeurs inscrits sur la liste électorale.

    • @gilbertrochon

      Très bien dit.

    • A 14 ans on peut recevoir des soins de santé sans le consentement de nos parents! Alors, la santé, comme l’éducation, conserne autant les jeunes!

    • @ phiphile-le-troll

      “Petit test hier. Je demande à une jeune de 17 ans qui est premier ministre du Canada. Elle me dit qu’elle ne le sait pas !!! ”

      Bien oui, mon phiphile. Et ta famille vote du même bord que toi… Et tu as une fortune… Et tu rêves de vivre dans un bunker… Et ceux qui boivent du vin sont des snobs… et les femmes ne s’intéressent qu’à des sujets futiles… C’est ca…
      Tu essaies de convaincre qui avec tes âneries? Toi ou nous?
      En passant, tu as constaté qu’à part moi, plus personne ne te répond ou commente tes contributions?

    • @jdorion@

      «Nul doute que l’on retrouve nombre de jeunes rebelles de moins de 18 ans pour embrasser la “cause” indépendantiste, comme pour dénoncer le complot “améri-sataniste” du 11 septembre ou pour militer pour la légalisation des drogues douces (et par le fait même endosser la recrudescence des “psychose” chimique par le THC)

      Ici le calcul du PQ n’est pas de donner la parole aux “bollés” des collèges privés de Montréal mais bien de profiter de la naïveté et de l’ignorance parfois associé au manque d’expérience et à l’intransigeance des jeunes.»

      z’avez lère de connaite sa les psychose vou… il est propablement moins dangereux de laisser les jeunes de 16 ans avoir le droit de vote que de laisser le droit de vote aux gens dangereux… pis lé antipsikotics sa egziste… fake tsé…

    • Voter à 16 ans ?
      Un Québecois est mieux informé à 16 ans qu’un immigrant qui vient d’obtenir son statut.
      et puis moi,qui lit 3 journaux par jour je vois mon annuler par n’importe quel baboin qui ne sait ni lire ni écrire.

    • @inukshuk,avec un pseudonime comme vous avez je comprend dans votre opinon que vous êtes exactement le type de personne qui ne devrait pas avoir le droit de vote.

    • Si le ou les journalistes étaient honnêtes ils vous diraient que ce n’est pas nouveau cette question.Ca fait des années qu’on songe à donner le droit de vote aux jeunes de 16 ans,mais les journalistes aiment beaucoup ça mettre la bisbille au P.Q.De toute façon quoi qu’elle dise ou quoi qu’elle fasse(Pauline Marois)ils sont justement payés pour détruire le P.Q.,et mousser François Legault.Ca parait tellement(Ordre de Paul Desmarais)

    • Cette déclaration viens de lui coûter plusieurs points de crédibilité à mon avis! Et à voir les commentaires sur ce blogue, je ne suis pas le seul à le penser…

      Ce que Mme Marois semble vouloir faire, c’est démontrer que son parti est un parti d’idées, de débat, que les opinions (même les plus ridicules, soyons honnêtes) sont prises en compte et SURTOUT, qu’elle est une bonne leader à l’écoute de son entourage.

      Mais ce que les gens retiendront c’est plutôt l’image d’un parti qui, encerclé, tire dans toutes les directions dans l’espoir de s’en sortir. Ça semble être en désespoir de cause que Mme Marois aborde ces idées car, il y a de ça pas très longtemps, elle s’y opposait. Sincèrement, la peur de déplaire ne m’a jamais parru comme étant un signe de leadership.

      Le PQ semble être à cours de solution pour incarner le changement. Il se dirige donc vers une morte plutôt certaine.

    • Votez à 16 ans? Ouin, genre, comme style, genre… c’est tu comme, genre votez pour Christel à OD?

      À voir la belle portée de ratons-laveurs élus lors des dernières fédérales, on aurait laissé voter les enfants de 8 ans que ça n’aurait pas fait une grosse différence.

      Le PQ et sa chef-en-sursis ont besoin qu’on parle de tout sauf d’eux, de leurs chicanes et de l’indépendance.

      À cet effet, ils vont lancer toutes sortes de “ballons” pour amuser les journalistes. Et ils ont bien raison, puisque ça fonctionne …

      Luc Giguère
      Montréal

    • À 16 ans ils ne sont même pas capable de s’acheter une paire de pantalon de la bonne taille….

    • 16 ans pas d’accord mais le vote électronique dans les règles actuelles OUI sans hésitation … voter dans le confort du foyer voilà un moyen efficace de favoriser la démocratie … et cela est possible et les économies seraient très intéressantes sachant qu’il en coûte près de 300 millions par élection … ou référendum …

    • À lire la majorité des commentaires il faut croire que l’on aura droit à une belle gang de “tarlas” quand les jeunes d’aujourd’hui seront considérés d’âge mature pour prendre le pouvoir. Qu’est-ce que ce sera quand quelques-uns d’entre eux se souviendront ce qu’on aura dit d’eux un certain 9 décembre 2011. J’ai 62 ans et je me souviens très bien de mes 15-16 ans. Les “tarlas” ne sont pas toujours ceux que l’on pense.

    • @deadly_moogly À te lire j’espère qu’ils élèvent l’age à 40 ans ça va te laisser le temps de prendre un peu de maturité d’ici là.

      P-a-t-h-é-t-i-q-u-e

    • Je suis pour le droit de vote à 16 ans ,car je crois qu’il y a tant de lois et de débat qui se font qui touchent directement les jeunes de 16 ans. Je pense à la réforme scolaire qui a tant affecté les jeunes (je le sais, je l’ai subi toute la durée de mon secondaire), les nouvelles mesures et cours pour obtenir un permis de conduire ( complètement inutile de recevoir des cours par un professeur incompétent durant 1 an). On parle d’intimidation, qui de mieux placé pour savoir quoi faire pour régler ce fléau que ceux qui sont a l’école à tous les jours? Je crois que les gens qui s’y opposent ont juste peur de perdre leur poids électoral. De plus, les jeunes qui sont si «immatures» ,comme beaucoup de gens soulèvent, n’iront probablement pas perdre leur temps à voter. Seulement les jeunes pour qui la politique et les débats sont intéressants iront voter. Le Québec va devenir un état dirigé par les babyboomers qui le façonneront pour combler leurs intérêts. Une future province de l’âge d’or qui vont faire ce qu’ils veulent des jeunes!

    • Quelle farce le PQ… recommander le vote à 16 ans, alors qu’ils sont les premiers à ne pas vouloir juger des jeunes criminels de 16 ans avec des sentences pour adultes.
      Imaginez un Québec indépendant géré par cette bande de caves…
      Laissez-donc tranquille les gens de Bonaventure. Même si voter Libéral n’est pas une solution réfléchie, il ya pire et, c’est voter PQ.

    • Le droit de vote à 16, 17, 18, 19 ou 20 ans, c’est assez arbitraire comme décision. On place la ligne à 18 ans et une multitudes de gens défendent corps et âmes que de placer cette ligne ailleurs est un sacrilège.

      Je ne dis pas que de changer pour 16 ans c’est mieux, je n’ai honnêtement aucune idée de comment on pourrait faire un choix intelligent quant à un âge limite. Ce qui me désole par contre c’est de lire la multitude de préjugés au sujet des jeunes. On juge qu’ils ne peuvent pas voter parce qu’ils sont influençables, qu’ils n’ont pas une connaissance suffisante de la politique, qu’ils ne vivent pas dans le vrai monde du travail…

      Pensez-y 2 secondes et vous verrez que ces arguments sont très près de ceux qui étaient utilisés à l’époque pour refuser le droit de vote aux femmes.

      Bref… on verra. Je dis juste de ne pas complètement rejeter le débat du revers de la main. J’aime mieux une société qui se pose des questions qu’une qui fonce tête baissée de peur de voir se qui s’en vient.

    • Voter à 16 ans est tout simplement une idée ridicule de quelqu’un qui ne sait pas à quel saint se vouer pour éviter la défaite cuisante. C’est aussi une façon de détourner l’attention de l’élection partielle perdue par Pauline en Gaspésie. Tout simplement!
      À 16 ans, généralement, on a pas encore payé d’impôt. On n’a pas assez de maturité à cet âge non plus. Voici la preuve par l’absurde: Si vous pouvez voter à 16 ans, ça veut dire aussi que vous pouvez vous présenter aux élections. Imaginez un instant si le président de la France ou des États-Unis était un enfant de 16 ans. Je le répète. C’est d’un ridicule tuant. Juste le fait de proposer cette idée démontre l’idiotie de certains de nos dirigeants (ou aspirants) actuels.

    • @MALAF

      C’est bien vrai que les québécois ne visent pas bien haut. On ne mérite vraiment pas d’avoir un pays avec les opinions de frileux qu’on voit sur ce forum. Les gens ne sont même pas foutus de comprendre que ces propositions doivent être débattues au conseil national en janvier. Ce ne sont pas des propositions officielles, ce sont des propositions internes à être débattues de façon interne dans le PQ. Bravo au PQ d’avoir de l’audace et d’être transparent, ce qui est aux antipodes du PLQ. Ces propositions ne vont pas toutes apparaître dans le programm. Les gens ne s’informe même pas correctement avant de commencer à parler de pure électoralisme. Sérieux un enfant de 16 ans ferait beaucoup mieux que la plupart sur ce forum, mais peut-être pas si il est élevé par ceux là-même qui prennent les enfants de 16 ans pour des imbéciles. Prendre son enfant pour un imbécile c’est d’en faire un imbécile.

    • À tout ceux qui pensent qu’un ado de 16 ans n’est pas assez mature pour voter laissez moi vous remettre dans la face le résultat des élections depuis plusieurs années. Les québécois sont des girouettes et le résultat c’est que John James Charest (Jean c’est son nom d’artiste en quelque sorte, il aurait pu s’appeler Kim Jong Il on s’en fout, mais pourquoi le cacher) est élu depuis quasiment 10 ans malgré toutes les contreverses. Faire voter des ado de 16 ans et les responsabiliser dès leur plus jeune âge ne peut qu’aider à remonter le quotient électoral commun du Québec qui n’est pas très haut.

      En passant, pour ceux qui aime RBO, voici le message qu’ils ont tenté de vous passer en 2008, et vous avez répondu en votant massivement pour le NPD, j’ai hâte de voir ce que vous ferez à la prochaine élection fédérale, voir si vous êtes un peu plus cohérents dans vos choix après 4-5 ans d’un gouvernement Harper qui semble beaucoup apprécier notre Reine Elizabeth (réalisez vous vraiment à chaque matin que vous êtes des subordonnés d’une Reine et ça en 2011, une Reine qu’on sait qui va être Reine bien avant 16 ans):

      http://www.youtube.com/watch?v=1zXzSSjW2DM

    • À 16 ans, on ne sait pas qui nous sommes comme personne. On n’est pas pour leur demander en plus ce qu’ils veulent comme projet de société.

      Le vote doit rester à 18 ans.

      Cependant, on pourrait installer des bureaux de vote séparés dans les écoles pour les 16-18 ans. Ils ne seraient pas comptabilisé avec le vote nationale.

      Cela à deux avantages.

      Le premier étant qu’une personne qui utilise son droit de vote à la première élection à laquelle elle est éligible est plus susceptible de voter et de s’informer sur la politique pour le restant de ses jours. Plusieurs études le démontrent. Une telle mesure inscrirait chez les jeunes une habitude à participer aux processus démocratiques. On les responsabiliserait.

      Le deuxième avantage est que cela permettrait de savoir un peu ce que les jeunes souhaitent (malgré que cela reste confus dans leur tête).

      Cependant, en quoi la proposition du droit de vote à 16 ans est-il plus “spectaculaire” que les autres? Au lieu de parler du vote à 16 ans, que tous est capable de se faire un opinion, vous devriez parler de la “Chambre des régions”. Qui sait réellement en quoi cela consiste? Il s’agit de la mise en place d’une institution démocratique importante qui nécessitera une structure et du financement…ce qui n’est pas le cas du vote à 16 ans.

      La question du scrutin uninominal à deux tours est aussi beaucoup plus importante que le vote à 16 ans. C’est une restructuration du processus démocratique qui changerait complètement le visage politique du Québec et notre rapport à la chose politique. Le vote à deux tours aura beaucoup plus de conséquence que l’abaissement de l’âge permise pour le droit de vote.

      PS: À tous ceux qui s’attaquent aux messagers (le PQ) au lieu de l’idée devraient tout simplement se taire. Votre imagination débordante voulant que Pauline Marois essaie de gagner des votes chez les plus jeunes, qu’elle veut endoctriner les jeunes et “profiter de leurs esprits révolutionnaires pour gagner un référendum” (dixit Jackwood) est tout simplement ridicule et n’apporte absolument rien au débat. Quand on sait pas où piocher, on se tait.

    • Je propose une autre vidéo pour ceux qui sont avides d’information, une vidéo qui devrait nous montrer à quel point on doit être fier de ce que nous avons réussi à accomplir ici au Québec pour préserver notre culture. C’est une vidéo qui démontre l’état de la culture Française chez nos cousins de la Louisianne. C’est une vidéo qui nous démontre aussi qu’il faut impliquer les jeunes avant de devenir juste une gang de vieux qui sont les témoins mourants d’une culture révolue.

      http://www.youtube.com/watch?v=dYTqI7rF2ys

    • WOW!

      J’ai à peine lis une 20ènes de commentaires, et j’en ai la nausé! D’ailleurs, à part quelques expections, ça revient tous aux mêmes.

      Personnellement, le droit de vote à 16 ans me parait une idée très intéressante. D’ailleurs, lorsque j’avais 14 ans, j’avais effectué un projet scolaire à débat sur le sujet. Des arguments pour et contre. Et quand je réfléchis à ça, je me rends compte qu’à l’époque, je savais mieux pour qui voter, et j’avais plus d’arguments pour expliquer mon choix, qu’aujourd’hui (à 23 ans). Et ce n’est qu’un argument parmis d’autres.

      La question n’est pas à savoir si cela doit être fait ou non, mais plutôt s’il serait envisageable de faire un débat sur la possibilité, je crois. Et c’est ce qui «m’écoeure» le plus en lisant tout ces commentaires…
      La majorité des gens semblent remplient de préjugés, d’opinions préconsues, de fermeture d’esprit, de frustation, etc…

      Au lieu de déchainer votre colère sur le projet (vous avez tout les droits de détester Marois/ le PQ) ou de sortir avec colère vos arguments superficiels, réfléchissez et écoutez les idées.

      Quand on voit une population «mature» aussi impulsive et peu réfléchi, on se demande comment on peut demander aux jeunes de l’être…

    • A la lecture de la majorité des commentaires exprimés ci-devant, il n’y a qu’une conclusion possible:
      les pays qui ont déjà accordé le droit de vote à 16 ans sont tous peuplés de fous, d’insensés, de
      pense-bête.
      Et c’est bien sût la Suisse que l’on retrouve en t^te de cette liste puis que la Suisse a été la première à l’accorder. Puis on y retrouve l’Autriche, une province de l’Allemagne, le Brésil, Cuba. Tous des imbéciles. Ça se comprend, ce ne sont pas des canadiens.

    • Bien d’accord avec cette proposition. J’ai un fils de 16 ans et une fille de 17 ans et qui sont bien plus matures, informés que certaine personnes de 30-40-50 ans.

    • Non.

      Mais pourquoi ne pas donner un deuxième droit de vote aux parents d’enfants d’âge scolaire pour les élections municipales? Pendant des années dans mon coins, les communautés religieuses “pacquetaient” le vote. On avait des résultats complètements à côté de la volonté des parents et des commissaires complètement à côté de la track, déconnecté de la réalité.

      Pour le reste, si Mme Marois lance un tel ballon, c’est qu’elle croit que les plus jeunes voteront du “bon bord”, sinon elle ne le proposerait pas. Ce n’est pas son rôle de lancer des ballons politiques, ça c’est le rôle de ses adjoints politiques, difficilement identifiables. En cas d’opposition, ce serait plus facile pour elle de prendre ses distances. Elle n’est pas une fine politicienne, dans le sens stratégique du terme.

    • Dire une niaiserie semblable (le 16 ans), ne peut être motivé que par le désir de faire parler de soi! Si c’est sérieux, c’est incompatible avec une intelligence moyenne qui est supposée être saine d’esprit à moins d’avoir été payé pour le dire!

    • Je n’ai pas vu, dans tout les commentaires qui sont contre le droit de vote a 16 ans, un seul argument qui ne puisse pas s’appliquer a tout l’électorat dans son ensemble.

      La maturité ??? Laissez moi rire, de toutes les personnes que je connais qui votent, je peux compter sur les doigts d’une seule main ceux qui ont une opinion politique développée. La maturité en politique est pratiquement absente.

      Si on pose seulement la question : est-ce q’un jeune de XX ans est assez mature pour faire ceci ou cela bien sur la reponse sera non, simplement parce qu’on ne se fie uniquement sur l’age pour se prononcer. Si on y regarde de plus près il y a beaucoup de jeunes assez critique pour voter, et beaucoup qui ne le sont pas, et je parierais beaucoup que les proportions sont les memes chez les adultes. Seulement on ne remet jamais en question le droit de vote des adultes n’est-ce pas. Et ce peu importe a quel point il est évident que l’électorat se fait berner a chaque élection.

    • 16 ans c’est la crise d’adolescence, ces jeunes vont voter le contraire de ce que leurs parents votent tout simplement.

    • @Bergnoc, @mariabc,

      Je me ravise, je crois comme vous qu’il vaudrait mieux que les jeunes de 16 ans devraient avoir le droit de vote si ce n’est que pour amoindrir la puissance du «pouvoir gris» qui ont plusieurs intérêts autres que le futur de la société.

      Pour les adultes dénigrant, je dirais que les jeunes ne sont pas si différents de leurs parents… si les jeunes étaient trop idiots pour voter, vous n’avez qu’à vous en prendre à vous-mêmes et à refuser de participer aux élections.

      Mais, il est vrai que l’éducation à la politique et à l’économie devrait être une priorité dès le plus jeune âge de tout individu, mais ces disciplines doivent faire partie de la vie familiale comme le sport, la santé ainsi que les arts.

    • Elle cherche les votes de gens qui ne savent pas encore voter ou qui votent avec leur cœur plutôt que leur tête.

    • Tout ceci n’est qu’un débat qui n’a pas à se faire en ce moment, nous nous écartons de sujets chauds et plus préocupants, je parle là de l’inspection obligatoire des voitures de plus de 8 ans et de la ministre Courchesne et ses CPE…

      M. Charest est mort de rire…

    • Premierement qu,elle essaie donc de faire voter tout ceux qui ont déja l,age.

    • Le droit de vote à 16 ans…

      Pourquoi ne pas retirer le droit de vote aux farfelus avec leurs opinions fort discutables sur ce blogue? Ils démontrent très peu de maturité contrairement à bien des jeunes!

      Ainsi, un individu nous dit qu’il faut compléter le cours d’histoire secondaire 4 ou 5 pour voter. Ok, et que fait-on des adultes qui ne l’ont pas complété? On leur retire? Pourquoi un jeune de 17 ans quyi a réussi son couirs n’a pas le droit de vote et un ignare de 33 ans lui a le droit de vote?

      D’autres affirment sérieusement et publiquement que donner le droit de vote à 16 ans dégénèrerait le tout en un freak show! Ayoche, juste émettre une pareille idée est en soi un plaidoyer pour qu’on lui retire son droit de vote! C’est quoi le lien entre le freak show et l’âge?

      D’autres affirment que le PQ voudrait profiter d’un électorat irresponsable. Évidemment, la contradiction n’échappe pas à Monsieur Marissal qui voit là des individus qui traitent les électeurs péquistes d’irresponsables…. Il ne fera pas de billet pour le souligner, il va de soi! Et le vote pour le NPD avec des députés absents qui ne font pas campagne, est-ce bien responsable? Et le vote à plus de 50% pour un parti corrompu dans Bonaventure, est-ce responsable? Monsieur Marissal, sérieux, vous «démagogez» sur le vote de bon bord (car on s’entend que l’opinion de Kotto disait plutôt de ne pas voter du mauvais bord), mais vous ne le ferez pas à propos de tous les individus qui ici dénoncent l’électorat péquiste, tout comme vous n’avez pas eu la décence de publier mon opinion sur les absurdités que, notamment, Fournier peut dire dur l’électorat péquiste (que des extrémistes disait-il…).

      Et que dire des farfelus qui reconnaissent aux gens de 16 ans le droit d’avoir des enfants et de ne pas pouvoir acheter de billets de loto? On leur retire le droit de vote aussi en raison de leur incohérence?

      Et que dire des autres farfelus qui ignorent que l’on peut voter à partir de 16 ans dans certains landers allemands, au Brésil, en Italie, en Autriche, etc.? Ils ont écrit sans se renseigner? C’est Kotto qui ne sera pas content! Ça crie publiquement leur ignorance en dénonçant l’ignorance des jeunes!

      Et les vieux, parlons-en des vieux séniles, devrait-on leur retirer le droit de vote? Et les malfrats, les pédophiles, etc.? Peut-on être malfrat et sérieux et en en quoi le vote d’un malfrat vaudrait plus que celui d’un ado?

      Une grande absence de réflexion dans les commentaires… Je me demande si des jeunes de 16 ans n’auraient pas eu une plus haute opinion sur cette question que les anti-PQ notoires!

    • Vote à 16 ans, système électoral uninominal à deux tours, vote obligatoire avec amendes à la clé pour les tire-au-flanc, financement électoral par le gouvernement uniquement et référendum d’initiative populaire et gouvernemental dont l’option gagnante aura obtenu 50 % + 1 des suffrages + des électeurs inscrits.

    • J’ai toujours été contre l’idée du vote à 16 ans. Je pense qu’à cet âge on a pas encore suffisamment d’expérience de la vie pour être à même de peser le poids réel de son vote, surtout un vote référendaire dont l’impact social est colossal et à long terme. J’ai d’ailleurs toujours déploré que le Parti québécois revienne à la charge avec cette proposition. À mon avis, il y a quelque chose de nauséabond dans cette insistance. On sait très bien qu’à 16 ans, l’adolescent souhaite le changement pour le changement, le rêve pour le rêve. Or, y-a-t-il quelque chose de plus extraordinaire qu’assister à la naissance d’un nouveau pays. Alors, on vote oui au référendum ! Est-on à même cependant, à 16 ans, de saisir toute l’ampleur d’une telle position alors qu’on a jamais occupé un emploi à temps plein, acheter une maison, une auto ou même une valise pour voyager un peu et voir comment ça se passe ailleurs que dans son propre jardin…

    • À 16 ans, on n’est pas moins responsable qu’à 30 ans; ce qui veut dire, en réalité, que la majorité de ceux au-delà de 30 ans ne sont pas plus responsables que ceux de 16 ans.

      Le droit de vote vient avec la citoyenneté “majeure”. Est-on “majeur” à 16 ans?

      La réponse à cette question décide de tout.

    • Sapristi les commentaires ne volent pas haut ici. Qu’on soit pour ou contre, il faudrait comprendre le principe derrière cette idée (qui est très simple en passant):

      Si les jeunes sont suffisament vieux pour payer de l’impôt, ils devrait être en mesure de pouvoir voter pour le gouvernement à qui ils envoient leur argent.

    • @apocalypse

      « Ce qu’on veut du PQ, c’est une alternative au gouvernement Charest, ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre. »

      C’est ce que tu veux. Les gens qui se rangent derrière le PQ veulent l’indépendance de leur peuple. Le Québec a autant droit à sa liberté que toutes les autres nations du monde. Il y a des problèmes partout, de la corruption, des crimes, un mauvais leadership politique, etc… ça ne nous enlève pas le droit à notre droit de choisir par nous, pour nous. La liberté est plus importante qu’il n’y parait pour notre avenir collectif. Ce n’est pas une solution mais une fondation solide pour déterminer nous-mêmes notre destiné.

      :)

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • PATHÉTIQUE!!! Pauvre Pauline — quel geste désespéré de sa part!!! Elle vient de “se caler” encore plus profondément!!!

      Je suggère plutôt que l’âge de vote soit élevé à 21 ans. C’est à cet âge que l’on se sent devenir un adulte. Avant, sauf exception, on s’amuse et on voit tout en rose…

    • D’accord, on abaisse le droit de vote à 16 ans… et on le limite à 75. On pourrait aussi ajouter une question d’arithmétique sur les bulletins de vote comme pour les concours. C’est qu’on en arrive vraiment à en avoir ras-le-bol de toutes ces conneries, non?

    • Je suis contre et, selon moi, l’âge de 18 ans n’est pas assez élevé dans les conditions contemporaines où l’âge adulte a reculé. Dans les faits, ça ne changerait pas grand chose puisque les 18-25 sont ceux qui vote le moins (curieusement on dit que l’âge adulte arrive maintenant vers 23-25 ans.
      Toutefois, il y a une aberration dans l’interdiction de voté avant 18 ans. On paie des taxes (dans tous les cas) et des impôts (dans certains cas seulement) avant 18 ans alors qu’on a pas le droit de voter. Tax without representation. Que dirions-nous si on nous interdisait de voter, mais qu’on continuait de nous taxer?

    • À 16 ans, on se prépare à entrer au Cegep. On est un peu tous marxistes-léninistes sur les bords avec l’argent et l’auto de nos méchants parents capitalistes dans le confort du foyer. Mais sommes-nous en âge de voter de nos propres ailes ? Je ne sais pas !

      Par contre, je pense que le débat en vaut la peine. On ne devient pas automatiquement adulte et responsable le soir de ses 18 ans à minuit et une. De toute façon, il n’y a pas d’âge pour dire des âneries, je ne donne pas ma place… parfois, souvent, énormément !

    • Si la maturité est le critère pour évaluer la proposition, il faudrait trouver un critère pour évauer la maturité.

      En ce qui me concerne je rencontre pas mal de personnes immatures qui ont plus de 20,30,40,50 et autres encore plus agées.

      Alors dans ce contexte je suis pour accorder le droit de vote à toute personne à qui je demande de payer pour les décisions prises par ceux qui sont élus et ce peu importe son âge.

    • Paul Desmarais :

      Le droit de vote devrait être donné à partir de 200 000$ par année en montant.

      Tout serait tellement plus simple.

      Rael :

      Le droit de vote devrait être donné à partir de 180.

      Tout serait tellement plus, wo un instant 180 ? Ca m’exclut ! Noon j’ai rien d…

      Staline
      “détonation d’arme à feu dans votre direction et flash blanc”

      Gandhi
      “Le droit de vote devrait être en essence totalement aboli. Nous vivrons alors dans une société horizontale où tous et chacuns pourront contribuer à faire d”…Stop! Arrête. Les communes, ça marchaient pas à 10 personnes. Imagine à 50 millions.

      Pauline Marois
      “Le droit de vote devrait être donné à 16 ans”
      Tiens, ça fait du sens, finalement.

    • (180 de QI)

    • Mauvaise idée. Il aurait été plus intelligent de proposer de remonter l’âge du permis de conduire à 18ans.

      Je suis souverainiste mais je dois reconnaître que le PQ ne s’aide pas en proposant des trucs pareils. Les gens associent ensuite les Péquistes aux idées farfelues…

    • Pauline et ca gang des bornes ont besoin de voir leurs psihiatre tout suit.Incroyable!!!

    • A 16 ans ils feraient mieux d’apprendre à parler et écrire le français convenablement ! Je suis pour le droit de vote à 21 ans.

    • Cette idée vient du mirobolant M.Drainville,quel idiot et se sont ces gens -la qui veulent
      faire un pays du Québec. La gang a Pauline apprenez l anglais et promenez-vous un peu a travers
      le monde et vous verrez qu on est bien en maudit au Québec.Le droit de vote a 16 ans,c est
      tellement ridicule car la moitié des éleves du CEGEP ne savent meme pas qui est le premier
      ministre du CANADA et du QUÉBEC.Pauline sait tres bien que les jeunes de 16 ans seraient influencés par les professeurs qui sont a 90% péquisses.

    • Wo man cé full hot man, ma pouwoir prottegerr le franssa au quubek avek mon vott

    • Quand voyez-vous des libéraux traités ceux qui votent péquisse de tata,de pas instruit,de pas renseigné car ils vivent trop loin de Québec ou de Montréal . Chers péquisses ,commencez
      par respecter ceux qui ne sont pas en accord avec vous et ainsi vous démontrerez un peu
      de savoir vivre.

    • Pourquoi ne pas instaurer le vote par internet. Une application Iphone pour voter serait possible.

    • Ne changeons pas le sujet… Marois doit partir.

    • Moi j’ai 2 raisons principales d’être contre le vote à 16 ans:

      1- Les jeunes sont reconnus pour ne pas exercer leur droit de vote en grand nombre alors si on permet à plus de jeunes de voter, on va encore diminuer le taux de participation aux élections.

      2- Même s’il est vrai qu’à 16 ans on a le droit de travailler, il n’en demeure pas moins que très peu de jeunes de 16 ans gagnent plus que le revenu maximum non-imposable. Là où je veux en venir, c’est qu’avec l’augmentation des gens à la retraite, si en plus on permet aux jeunes de moins de 18 ans de voter, on se trouve à diminuer encore plus le poids démocratique du segment de la population qui est le plus productif en termes de revenus gouvernementaux.

    • Quant à moi, j’exigerais que ceux qui veulent voter réussissent le test à 20 questions posées aux résidents permanents qui veulent obtenir la citoyenneté canadienne. On risquerait cependant d’avoir un taux de participation assez bas, puisqu’une majorité de votants potentiels échouerait ce test. http://www.cic.gc.ca/francais/pdf/pub/decouvrir.pdf

    • Justement, je me demandais pourquoi on avait maintenant les photos des candidats sur les bulletins de vote. C’est probablement pour permettre aux enfants analphabètes de voter. On devrait aussi instaurer le vote par Twitter, Facebook et Youtube., par cellulaire et X-Box, un coup parti. Tout est bon pour essayer de gagner des appuis au PQ. Vive la démocratie moderne? On n’aura même plus besoin de se déplacer pour voter. Franchement, c’est vrai que la fin du monde est proche.

      Pierre April
      Newport

    • Pour une fois m’a parlé comme queuk z’aute.

      Ceux ki panse que le Pécul est saoulverainisse se trompent an tabarnak.

      Tou ce que la Marois parle de, cé d’une gouvarnance souverainisse, pas d’indépandanse.

      Sa veux dir kon nékeururre le fédéralle au boutte pi con gagne rien.

      Marois veu géré le Kébek come une prauvaince.

      Pis parlézipa de préférand’homme.

      Si j’arais mais 16 ans stie, j’guy pamserait maime pa pi ej vautrait pas pourrelle.

      Asteurre, j’va finirre mes matte.

    • J’ai été indépendantiste ces cinquante dernières années.
      À la lecture de 90% des commentaires parus, si ces intervenants représentent bien la population québécoise, je commence à me demander s’il serait bon de leur accorder leur liberté. Il semble bien qu’ils n’en sauraient qu’en faire. J’aurai donc perdu mon temps…
      Quand un pays en est rendu à ne pas faire confiance en sa jeunesse, c’est qu’il a royalement raté son coup à la bien former.

    • Quand une personne plafonne dans des études, elle commence à enseigner…quand un (une) politicien(ne) plafonne dans son leadership….il(elle) déconne!! Mario, de ville Saguenay.

    • Wow ! Il y a trois semaines Marois les trouvait trop jeune et pas assez responsable pour aller en prison. Ils sont maintenant assez vieux pour voter! C’est dément ce raisonnement…

    • Difficile de croire qu’à 16 ans on puisse être aussi épais que bien des gens qui ont ici laissé des commentaires!

      Je parle plus particulièrement de :
      - Ampere qui affirme des choses sans source et dénigre gratuitement les gens (niveau élémentaire!)
      - ampoi qui doit avoir 7-8 ans à voir la façon dont il écrit!
      - ppvr qui semble vouloir enlever le droit de vote à ceux qui ne parlent pas français convenablement! (pi il ne s’en rend pas compte!)
      - blip qui va de gros préjugés enfantins : à 16 ans on s’amuse pi à 21 ans quelque chose dans notre cerveau se déclenche pour que l’on devienne adulte!
      -oodeley qui rejoint en quelque sorte Raël en disant que seuls les gens rationnels ont le droit de voter. Bien entendu, seuls lui sait ce qui est rationnel de ce qui ne l’est pas! CEux qui ne votent pas comme lui ne sont pas rationnels! Ridicule!

      Et combien d’autres idiots de la sorte que j’aimerais bien voir en plein débat contre des jeunes de 16-17 ans! Pas certain qu’ils ne sortiraient pas honteux de leur performance!

      Remarquez, aucun des individus contre cette proposition pourraient soutenir longuement leur indicatuer (maturité, intelligence, etc.) sans perdre la face.

      Je vous propose les contre le droit de vote de développer votre point de vue et nous indiquer comment on fait pour évaluer la maturié, l’intelligence, la rationalité, etc. et pourquoi les 18 ans et plus qui ne remplissent pasw ses critères peuvent voter.

      Mais vous ne relèverez pas le défi, car vous n’avez sûrement pas le courage des jeunes!

      Et question de me moquer encore plus de ces intelligences suprêmes qui croient que le PQ est le premier à proposer pareille chose :
      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/nouvelles/200502/01/005-Vote-16-ans.shtml

      Suis-je le seul à être crampé en deux en ce moment? Monsieur Marissal, avouez que vous riez vous aussi? Et avouez que Kotto, c’est de la petite bière à comparer à ce qui a été écrit par certains ici sur les péquistes!

    • Oulà, on dirait bien que c’est à la mode de casser du sucre sur le dos de la jeune génération. Une bonne main d’applaudissement tout le monde, vous le méritez bien…

      Sans blague, y’a un mérite à la proposition du PQ dans tout cela, c’est d’avoir créé le débat autour du droit de vote. Parce que oui, s’il y a une bonne partie des 16-20 ans qui n’ont pas la maturité requise, y’a, à l’autre bout du spectre, un bon nombre de gens n’ayant plus toute leur tête – ou encore, pas toutes les connaissances – qui exercent le leur sans être en mesure de considérer la portée du geste (Encore qu’on puisse débattre de celle-ci dans un système où la représentation citoyenne proportionnelle n’est pas garantie…).

      Non, une proposition qui pourrait bien me rallier est celle d’ajouter un petit formulaire – 4 ou 5 questions, à peine – au bas du bulletin de vote, qui permettrait de s’assurer que a) l’individu est sérieux dans sa démarche et b) qu’il a les connaissances politiques et la conscience de base requise pour s’acquitter d’un devoir aussi important que celui-là.

      Mais évidement, au lieu de faire un débat constructif, on préfère se noyer dans une mer de préjugés, rhétorique à deux balles, insultes et autres raccourcis intellectuels du genre. Comme je disais plus haut, une bonne main d’applaudissement à tous…

      -D’un jeune homme de 20 ans…

    • Ridicule!

    • Nous avons vu dernièrement l’utilisation que pouvaient faire certains ados d’un outil comme Facebook. J’ose à peine imaginer la maturité dont ils feraient preuve en utilisant un outil important comme une boîte de votation…

    • @tonyverdechi

      Tout à fait d’accord. Pas de représentation, pas de taxe. Et on devrait faire la même chose avec la Reine.

      @ampere

      Je ne suis pas pour le PQ, sincèrement je pense que le PQ devrait simplement fermer les portes. Il y a eu des gens avec un idéal à une certaine époque, en l’honneur de cet idéal respectable on devrait simplement faire une cérémonie de cloture pour affirmer haut et fort qu’on abandonne cet idéal. Un peuple de tata et de pas instruit ne peu pas réussir à construire un pays. Maintenant, à savoir de quel bord votent les tata et les pas instruits, je pense pas que c’est juste du côté du PQ, c’est généralisé. Ce que je pense qui serait bénéfique à fermer le PQ pour de bon, ça serait de vous donner une claque dans face pour que vous vous réveillez et que vous vous mettiez à réfléchir à qu’est-ce qu’on veut devenir. Notre nation ou société distincte, appelez la comme vous le voulez, se retrouve aujourd’hui dans une époque de refus de débattre, de refus de réfléchir, de nonchalance, de préjugé, on en a la preuve dans ce forum.

      Par contre, j’ai une admiration pour le PQ et pour Pauline Marois qui refusent de mourrir de leur belle mort. Et moi je pense que d’amener des idées pour qu’elles soient débattues c’est beaucoup plus intelligent que de mentir à la population en pleine face comme le fait le PLQ. Tout ce que le PLQ a à offrir c’est le Plan Nord. Tout ce que va faire le Plan Nord c’est de nous faire perdre encore plus de pouvoir sur notre territoire pour donner de l’argent à une élite d’affaire et à des étrangers. Ce n’est pas du tout un objectif de société. Aujourd’hui on est en manque flagrant d’objectif de société.

      Et puis pendant que tout ça se passe, devant notre face il est en train de se passer quelque chose d’énorme dont les médias ne parlent même pas à cause des tabous. Le pays occidental avec le taux d’immigration le plus élevé c’est l’australie suivi en deuxième par le canada. Le québec a un taux d’immigration plus élevé que l’australie bien qu’on ne soit pas la province avec le plus haut taux dans le canada. Maintenant tenez vous bien. Le québec à un taux d’immigration 2 fois plus élevé que les états-unis, 4 fois plus élevé que le grande-bretagne, 5 fois plus élevé que la france. Maintetnant il y en a qui vont dire que c’est parce qu’on a un retard à reprendre. L’australie a 22% de résident né à l’extérieur, le canada suit avec 21%. Les états-unis en ont 13% et les pays européens en général tourne autour de 10-11%. Parmi les pays occidentaux on a une immigration au moins 2 fois supérieure à la moyenne. Cherchez les chiffres par vous-mêmes ils sont difficiles à trouver parfois mais ils sont disponibles sur internet et fiable (bien que mes calculs soient approximatifs). Je peux comprendre que deux grands pays comme le canada et l’australie avec une très petite population aient décidé d’adopter une politique d’immigration massive. Pour le côté économique il n’y a rien à redire, plusieurs études ont démontrés que la productivité augmente et qu’encore une fois l’immigration bénéficie aux plus riches. Maintenant mon but était ici de vous faire réaliser à quel point on est une petite goute d’eau dans un océan et qu’on ne peu pas se permettre de raisonner comme des tatas.

      Je dis tout ça en espérant vous faire réaliser qu’il est grand temps qu’on ait un objectif de société et qu’il est grand temps qu’on débatte des idées pour progresser, quelque soit notre allégeance. Parce que si on ne se donne pas de direction, il y en a d’autres qui vont nous en donner une… Tout ce que fait le PQ, et je ne suis pas pour le PQ, c’est de nous permettre de débattre de ces idées. Et c’est naturel, c’est un parti nationaliste qui a coeur l’intérêt de la nation québécoise. Maintenant, c’est pas parce qu’il a à coeur l’intérêt de la nation qu’il a toutes les réponses, et c’est pour ça qu’il veut en débattre… C’est beaucoup mieux que le PLQ qui est un parti d’avocats à la langue de bois qui mentent en pleine face et qui dans les congrès font un gros show business avec des aplaudissements à tout bout de champs.

    • Suite de mon message précédent… le message paraît dévier du sujet mais je reviens au droit de vote à 16 ans. Pour ceux qui sont avides de débat.

      Ah et j’oubliais un autre aspect du portrait de l’immigration qui permet de voir à quel point l’immigration est massive au québec. Il y a toujours des politiciens qui vont vous dire que c’est nécessaire à cause du viellissement de la population. Ce qu’ils n’expliquent pas c’est que les quotas dépassent de loin ce qui serait nécessaire pour palier au viellissement de la population.

      Notre mère patrie la France a une population de 64 millions, donc 8 fois plus grande que celle du Québec d’environ 8 millions. J’utiliserai ici les chiffres de 2009. En 2009, il y avait 860,000 naissances en France. On s’attenderait donc au Québec à ce qu’il y en ait 8 fois moins, c’est-à-dire 107,000. Hors il est vrai qu’au Québec notre taux de natalité était plus bas en 2009, on avait 88,000 naissances pour un manque à gagner de 19,000 naissances. Maintenant en France il y avait 96,000 immigrants en 2009. On s’attenderait donc qu’il y en ait 8 fois moins au Québec, c’est-à-dire 12,000. Comme on a un manque à gagner on pourrait monter à 12,000 + 19,000 = 31,000 immigrants. Or il y en avait 54,000 immigrants au Québec en 2009, donc 74% de plus que le nécessaire si on se compare à la France. La chambre de commerce de montréal en voudrait même 64,000. C’est pas étonnant, ça bénéficie aux élites d’affaire.

      Je vous assure, je suis manager dans une entreprise du centre-ville de montréal et je peux vous assurer qu’on aime ça des immigrants. Pourquoi? Parce que dans le privé c’est la responsabilité de l’employé de négocier son salaire. Et que le salaire avec lequel l’employé commence est augmenté à chaque année d’un certain pourcentage, c’est donc dire que le salaire de départ détermine ton salaire par la suite. Eh bien, je vous pose la question, pensez vous qu’un nouvel arrivant, avec des diplômes étrangers, est en mesure de négocier son salaire de manière équitable? Non. Les entreprises privés aiment beaucoup les immigrants, ils permettent de diminuer les charges et d’augmenter la marge de profit et donc la productivité.

      Maintenant, ces personnes avec qui je travaille à tous les jours en anglais 1 fois sur 3 et que je respecte beaucoup et avec qui j’aime partager au niveau culturel, qui sont ici par simple opportunisme économique de la part de nos élites d’affaire. Est-ce que vous me dites qu’il est normal qu’après environ 4 ans ils aient le droit de vote alors qu’un jeune “made in Québec” qui a vécu 16 ans ici lui n’ait pas le droit de vote?

      Et en passant, merci M. Marissal de nous donner l’opportunité de débattre!

    • Monsieur Marissal,

      Il me semble que la présentation du présent débat aurait dû ne pas laisser ignorer à vos lecteurs le fait qu’en certains pays, certains länders, certains cantons… on trouve le droit de vote à 16 ans — et même à 15 ans (Iran) : AUTRICHE, BRÉSIL, CUBA, certains LÄNDERS ALLEMANDS, certains CANTONS SUISSES… en sont (16 ans)…

      Et, peut-être aussi, mentionner que certains autres pays, certains États, débattent de permettre éventuellement ce droit de vote à 16 ans…

      Cette information aurait pu servir à calmer les nerfs d’un certain nombre d’excités d’ici qui, ba-guettes en l’air, se sont agités à cause de leur ignorance de la chose, criant au scandale, envisageant un complot pour gagner un éventuel référendum sur l’Indépendance, parlant du droit de vote à 7 ans ou, encore, au sortir de la garderie… ou autres remarques immatures…

      Surtout, madame Marois n’aurait pas paru, à certains d’entre eux en tout cas, être LA PREMIÈRE PERSONNE POLITIQUE AU MONDE À PROPOSER CE DROIT DE VOTE À 16 ANS, donc, pour certains : innovatrice sans scrupule, politique tarée qui a perdu la boule et autres gentillesses du même baril… Vous ne trouvez pas que vos lecteurs auraient mérité une petite recherche de votre part là-dessus avant de lancer le débat sur le projet de Mme Marois, mon bon monsieur ?

    • Je vais me faire l’avocat du diable car tous semble contre le vote a 16 ans ici! Je suis entouré d’immigrants instruit qui vivent ici depuis plus de 5 ans et croyez moi, ils connaissent rien au Québécois et leurs opinions politique fait plus pitié qu’un jeune Québécois de moin de 14 ans,mais quand je leurs parle de l’Afrique ou l’Europe alors la tout change et ils s’y connaissent ! La politique du Québec ne semble nullement les intéressé, alors devrait t-ont faire un choix de question réponse simple avec le bulletin de vote pour validé celui-ci?

    • Très contente de lire les jeunes qui s’expriment ici, vous êtes la preuve que votre génération n’est pas si futile qu’on se plait à le dire.
      @tous ceux qui ridiculisent leur capacité de penser : tasses-toi mononcle(et matante)!!
      Sans être pour le droit de vote à 16 ans, je note quand même qu’on est pas logique comme société. Leur accorder le droit de conduire est pas mal plus dangereux et que dire de celui de quitter l’école (avec l’accord des parents) et de travailler à temps plein sans droit de regard sur ce que l’état fait de leurs impôts, c’est pas un peu hypocrite?
      @bout09 Bonne idée, que les supposés adultes commencent par faire leur devoir de citoyens! Une loi rendant le vote obligatoire me conviendrait mieux.

    • Avons-nous vraiment besoin de ce débat ? Poser la question c’est y répondre. Me semble que les problèmes importants du Québec que le parti québécois pourraient aborber sont très nombreux.

      Mais enfin… Pas étonnant, ce parti est fidèle à lui-même…

    • Vous avez vu la façon dont ils conduisent ??? Et vous voulez qu’ils votent à 16 ans ??? Ça va pas la tête ???

    • @ hibouxdoux

      “Frank-stat: est-ce a dire que ceux qui ne paient pas d’impot ne devraient pas avoir le droit de voter?”

      Je dis seulement que les personnes en âge de payer de l’impôt devraient avoir le droit de vote. Si le gouvernement a le droit de fouiller dans tes poches, tu as le droit de décider lequel ira fouiller.

    • les eminences grises du PQ , voyant leurs vitrine etant en cours d’assemblage a cote de celle du homo erectus et de son copain le mamouth laineux , se lance dans une strategie desespere d’acroitre son basin naturel d’innocents votant en distribuant des cartes de membre a la maternelle , si vous savez pas ecrire , un gribouilles suffit

      tom bombal

    • @gaucho_marx,

      Par contre, à 16 ans, les jeunes sont moins peureux et plus disponibles. Plus encore, ils peuvent faire preuve d’originalité et de créativité. Si plusieurs d’entre eux s’impliquent en politique, pourquoi n’auraient-ils pas le droit de vote ? et le droit d’être écoutés.

    • @danparle,

      Vous avez raison, en devrait retirer le droit de vote aussi : Aux personnes ayant un casier judiciaire ; aux alcooliques ; aux drogués ; aux BS ; à ceux qui volent du temps au travail ; ceux qui n’aiment pas l’hymne national de Raoul Duguay… etc.

      Ouf ! Y-a-t-il quelqu’un pour me dire combien de gens voteront ?

    • NON… J’aimerais pouvoir dire oui mais !!! pour avoir eu 16 ans… avoir eu 3 enfants qui ont eu 16 ans, et 3 petits-enfants qui ont 16 ans… je crois sincèrement que nous devons laisser le vote aux VRAIS GRANDS.
      À moins bien sur de chercher un moyen de faire monter sa cote de popularité…
      Car il est bien connu que les ADOS… ils aiment quand ont “leur gonfle” l’importance… peu importe la façon…

    • Une chambre des régions… misère, on a déja trop de députés, le gouvernement parle d’en rajouter trois de plus et ils veulent encore plus de parlementaires avec une chambre des régions, comme si on avait pas assez de bureaucratie de meme. Que les députés déja en place commencent par faire leur job comme du monde, c’est a dire, parler en notre nom, ce qu’ils ne font pas, toujours en train de suivre la ligne du parti.

    • Et bien moi je crois qu’il faut être majeur car c’est quelque chose qu’il ne faut pas prendre a la légère. Ceci dit, qu’on m’explique pourquoi les jeunes n’on pas le droit de vote, ou de se procurer des cigarette ni même de l’alcool et encore pire un billet de loterie, mais a 12 ans , il peut utiliser une armes a feu avec le consentement d’un chasseur et tuer des animaux par plaisir? Le gouvernement mais en place des programme de relève visant ces jeunes pour la chasse, l’utilisation d’un arc ou arbalète pour tuer de animaux. C’est complètement immoral de la part d enotre gouvernement. Une belle attitude responsable de la part de notre gouvernement! Cela aussi devrait être a 18 ans et non 12 ans!

    • hi hi hi hi ! Pauline tabarn……..ouche ?????? Tu as ben beau être une maman, mais là..!!

    • Si les jeunes ont le droit de chasser, c’est-à-dire le droit de tuer à l’âge de 12 ans, pourquoi n’auraient-ils pas le droit de voter à 16?

    • A 16 ans, c’est mieux qu’il tune leur Civic.

    • C’est complètement idiot. C’est pas mal trop jeune à mon avis de voter en bas de l’âge requis. On n’est pas encore assez mûr pour bien assumer cette responsabilité.

      C’est quoi l’affaire ? Obtenir plus de vote en cas de prochain référendum ? Dans la manière que ça va avec nos partis politiques, aussi menteur et aussi astucieux pour arriver à leur fins, permettre un référendum pour les citoyens du Québec se faire encore plus fourrer, on est aussi bien rester dans le pays, mais établir un partenariat avec les autres provinces. Ça nous coûtera moins cher sur tous les plans…

    • En survolant les commentaires publiés jusqu’à maintenant, je me suis senti particulièrement touché par les commentaires tous plus nuancés les uns que les autres sur la jeunesse québécoise. On accuse toujours les jeunes de ne pas s’impliquer dans leur société. On dit à tort et à travers que tout ce qui intéresse ma génération c’est facebook et twitter… Nous serions trop immature, pas assez informés, trop influençables ou encore dépourvus d’opinion, bref totalement incapables, à 16 ans, d’exercer le droit de vote… Je trouve ça un peu fort… Au lieu de casser du sucre sur le dos des jeunes et leur démontrer qu’ils ont raison de penser que la société n’a absolument rien à faire de ce qu’ils pensent ou de ce qu’ils disent, ne serait-il pas mieux de les inviter à émettre leur opinions? Ne serait-il pas mieux de leur faire comprendre que leurs valeurs et que leurs engagements trouvent un écho auprès de la classe dirigeante?

      Selon moi, l’éducation citoyenne est l’affaire de tous. Dans tous les groupe

    • Hehe… comme je disais…

      Dans tous les groupes d’âge, nous retrouvons des gens qui n’en ont rien à faire de la politique et d’autres pour qui c’est le principal champs d’intérêt.

      Je ne dis pas que le droit de vote à 16 ans est une panacée contre le cynisme et il est vrai que le taux de participation aux élections est particulièrement bas chez les 18-30 ans, mais je suis tout de même d’avis que des mesures doivent être prises pour réaffirmer le caractère démocratique de nos institutions et faire en sorte que le plus grand nombre de citoyens prenne part à la vie politique. Le PQ a au moins le mérite de proposer quelque chose…

      Si seulement les arguments que j’ai lu allaient plus loin que ces préjugés faciles sur les jeunes…

    • @jaypee

      Tu dois souffrir du syndrome de Stockholm. Je dis des niaiseries ? Je devrais donc aller au congrès de Québec solidaire. Je serais en bonne compagnie !

    • Citation lue sur le blogue de M. Hétu en 2008:

      “Ne pas être idéaliste à 16 ans, c’est manquer de coeur.
      Être idéaliste à 50 ans, c’est manquer de jugement.”

      J’imagine que le PQ mise sur le vote des jeunes idéalistes.

      PS: J’ai du jugement ET je suis idéaliste. C’est pourquoi personnellement je ne voterai pas PQ à la prochaine élection.

    • Est-ce qu’on bâtit un pays en faisant voter des enfants ?

      Le PQ qu’on a tous connu et admiré comme un parti hautement démocratique, est en train de démontrer qu’il est prêt à faire n’importe quoi pour arriver à ses fins. Ils sont devenus des manipulateurs.

      Il n’y a plus depuis longtemps, ni de relation ni de comparaison entre le part fondé par René Lévesque et le PQ d’aujourd’hui.

      C’est triste de voir qu’ils en sont rendus là.

    • Assez vieux pour avoir des peines de prisons d’adulte mais pas assez pour avoir le droit de voter. La p’tite drette québécoise ne sait pas ce qu’elle veut ou elle le sait trop bien.

    • Ayoye!!! Non, mais sérieusement, c’est une farce?? J’enseigne l”histoire de 4 aux Adultes, et je me désole à entendre des commentaires de mes étudiants du genre : “C’est quoi un parti?” ou “René Levesque, c’est lui qui fait une émission à TVA?”… Désolant… Finalement, si il y a une élection générale en 2012, je crois désormais la thèse de l’apocalypse (pour le Québec…).

    • Pourquoi pas après la première communion ?

    • Dans la proposition du P.Q. ON DEVRAIT AUSSI INCLURE L’OBLIGATION D’AJOUTER LA PHOTO DE PAULINE CAR A 16 ANS PLUSIEURS NE SERONT PAS CAPABLE DE LIRE LE BULLETIN
      N.Y.GRENIER

    • À partir du moment où les gens paient des impôts, ils devraient pouvoir voter.

      NO REPRESENTATION WITHOUT TAXATION.

    • voila la ” Connerie du Siecle “….ce parti ne sait plus a que saint se vouer….pourquoi pas creer un chien de garde ” Les Jeunesses Pequistes ” en culotte courte avec ceinture flechee chantant en coeur….. C’est a ton tour ma chere Pauline…………

    • Ne menacez pas les gens comme cela! Cela fait cheap!Alain Marechal.

    • Mauvais timing.Ça fait paraître le PQ comme étant désespéré et prêt à tout sorte de compromis pour séduire l’électorat. Ce parti adopte ainsi un position basse que l’électorat ne peut appuyer.Je commence de plus en plus à comprendre pourquoi M.Legault a quitté.

    • Et pourquoi s’ooposer au vote à 16ans? Pourquoi refuser l’exercice d’un devoir citoyen aux personnes qui veulent l’exercer? Quel meilleur outil d’éducation citoyenne que le vote, surtout si les électeurs peuvent profiter d’une scolarisation en la matière (en occurence un cours de citoyenneté) qui n’est pas encore oublié?

      Une seule condition: Le droit de vote à 16 ans ne doit pas être automatique. Chaque électeur de cet âge devrait faire la demande auprès du DGE pour l’obtenir. (à la suite d’une procédure qui pourrait inclure un type d’examen). Ainsi, seul les jeunes voulant voter voteraient.

    • 40% de la population de 18 ans et plus ne devraient pas avoir droit de vote: ils ne paient aucun impôt (aide sociale, pas suffisamment travaillé dans l’année, salaire(s) insuffisant(s) en fonction de la situation familiale). Les prisonniers? (droit de vote uniquement pour sentences inférieures à 2 ans, en supposant qu’ils paient de l’impôt). Les personnes de plus de 85 ans???
      De toute manière, si on regarde les récents taux de participation…ça ne veut plus dire grand chose! Tant qu’à innover, réservons le droit de vote aux moins de 18 ans pour du vrai changement!
      En réalité, à peine 1 électeur sur 3 est en mesure de discuter sérieusement sur les enjeux et d’évaluer le Pour ou Contre d’une question d’intérêt national. Le résultat, les gens votent selon ce que disent les fameux sondages 10 jours avant une élection: le lendemain, les gens se précipitent pour aller Voter Par Anticipation, Voter Pure Ânerie…

    • Quel groupe d’âge a le nombre de décès le plus important dans les accidents d’automobiles?
      C’est sûrement ce même groupe d’âge qui se préoccupe le plus des conséquences de ses actions et décisions sur les Autres…
      En passant, même si on retient de l’impôt sur votre chèque de paie, vous n’en payez pas si on vous le rembourse en totalité sur production de votre déclaration de revenus.

    • Avez-vous déjà écouté l’entrevue qu’avait faite Richard martineau avec M. Stepen Jarilowski (un milliardaire de Montréal) aux ”francs-tireurs”? Cela date d’il y a environ six mois. À la question: ”M. Jarilowski, selon vous, qu’est-ce qui ne fonctionne pas politiquement au Québec?” La réponse fut courte et sèche: ”Ce ne sont pas les meilleurs qui prennent les postes, foutons à la porte tous ces vauriens à coups de pied au cul”. Voilà, tout est dit!! Mario, de Ville saguenay.

    • Quand les politiciens ne trouvent pas de solutions a des probl`mes de la vie courante, ils en inventent pour leur trouver des solutions qui en vérité finiront par en créer d’autres problèmes.

      Mme Marois est dans cette optique.
      le problème n’est pas qui doit voter, mais comment inciter ceux qui ont déja ce droit a l’utiliser… alors arrêtons les bêtises.

    • On dit que la vérité sort de la bouche des enfants: Pourquoi ne pas faire voter les enfants aussi (L’age de raison est de 7 ans)…Tant qu’à y être et dire des niaiseries!

    • a quel age on est trop vieux pour voter ??????

      a 16 ans est on moin apte a voter que la majorité des voteurs partisants et aveugles que ce systeme électoral permet ???

      a 16 ans est on plus apte a voter que tous ces ” fournisseurs de caisses électorales” qui votent toujours du bon BORD ???

      a 16 ans peut on faire abstraction des sondages qui biaise et polarisent le vote d une facon odieuse ?.

      Moi je pense qu un adolescent qui a 16 ans en 2011 est pas mal plus déluré que la majorité des électeurs québécois l était a 18 ans lors de leur premier “acte de vote”. Et la je ne vous parle pas des gens qui ne savent même pas pour qui ils votent.

    • J’ai enseigné l’histoire pendant quelques années. Lors des campagnes électorales tant provinciales que fédérales j’attirais l’attention des étudiants sur les grands enjeux qui étaient débattus et j’étais toujours surpris de la maturité de leurs interventions. En tous les cas, ils me semblaient beaucoup plus allumés que plusieurs adultes de mon entourage et s’ils avaient pu voter, leur vote aurait été réfléchi et fondé sur des convictions.
      Alors, compte tenu que les jeunes, malgré les apparences, sont un peu plus allumés que ceux des générations précédentes, je serais très confortable avec l’idée de leur accorder le droit de vote à 16 ans. Ils ne feraient surtout pas pire que la moyenne de l’électeur québécois actuellement.

    • Et question de me moquer encore plus de ces individus qui croient que le PQ est le premier à proposer pareille chose :
      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/nouvelles/200502/01/005-Vote-16-ans.shtml

      Serait-ce présomptueux de dire «Et v’lan!» à plusieurs individus?

    • Pour voter intelligemment, il faut connaitre notre histoire et être au courant de la politique. Au Québec, on connait pas notre histoire. Au secondaire la moyenne de passage est ridicule. Le taux de participation effraie. Avant de rabaisser l’âge du suffrage, il faut donner envie à la politique. Cette envie va paraitre dans le taux de participation. Plutot que de faire veillir nos jeunes, il faudrait s’occuper de nos ‘vieux’. Assurer que les 20-30 ans vont aller voter dans 20 ans. Si le PQ cherche des votes, qu’ils fassent leur devoir.

    • A quel age l’école à le droit de refuser un jeune, 16 ans. Si des cet age on a tout ce qu’il faut pour faire face à la vie, si on en a appris assez pour être refusé à l’école, on est assez vieux pour tout le reste. Sinon on appellerait ça comment ne plus avoir accès à l’école. Un privilège…

    • Tiens, si on prenait la chose autrement.
      Si on retardait le droit de vote des jeunes à 21ans, mais qu’en échange, on leur donnait le droit de reviser toutes les lois, ententes,pensions selon leurs désirs et tout ça, rétroactif. Disons, les pensions gouvernementales devraient être les mêmes pour tout le monde. Si nos gouvernement n’en a pas les moyens, et bien on irait chercher la différence dans les poches de ceux qui en ont eu.
      Même chose pour le cout des permis de conduire, l’assurance maladie…une société juste et équitable pour toutes les générations. Sachant que nous sommes aujourd’hui rendu là où nos gouvernements nous ont amené, votés par nous alors que nous étions si capable de prendre des décisions éclairées. Je pense que le bien fondé de nos décisions ne sont donc pas difficiles à assumer, puisque nous avons tellement bien fait nos choix. Et comme tout électeur, nous savons que nous avons pris la bonne décision. Reste seulement à payer…

    • Elle ne fait que tentez de séduire les jeunes. Les prochaines élections sont dans deux ans, alors peut-être que les enfants de 16 ans d’aujourd’hui voterons pour le PQ aux prochaine élections.

    • Ce n’est pas une réflexion complète, mais à partir du moment où on travaille et paie des impôts, on devrait avoir son mot à dire sur la manière dont les impôts sont utilisés. Il y en a plusieurs qui travaillent à 16 ans.

    • Deux de mes neveux respectivement de 16 et 17 ans ont lu les commentaires des ”adultes” de ce blogue….
      Pour être ”polis”, ils considèrent qu’on n’est pas sorti de l’auberge en lisant certains d’entre vous….

    • Euh, mon message du 10 décembre 22h56 est encore en modération… Un oubli du modérateur je présume ?

    • Des travaux du National Institute of Mental Health, et grâce aux nouvelles techniques d’Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM) permettant d’observer le cerveau d’enfants et d’adolescents vivants, on sait aujourd’hui que la maturation du cerveau dure bien plus longtemps.
      La maturité complète du cerveau arriverait, semble-t-il, aux alentours de 20 ou 25 ans seulement !
      Alors, au lieu de réduire l’âge de votation, il serait scientifiquement plus sage de le retarder…!

    • Plus Pauline Marois émet des idées comme ça, moins elle me donne des raisons de lui faire confiance. Selon son parti, à 14 ans, une jeune peut aller se faire avorter à 2 heures de route de son école, sans que les parents ne soient informés, aller en cour à 25 ans et plus pour traduire en justice des grands parents afin de les forcer à leur payer une pension alimentaire. Misère!

    • À lire certains commentaires, beaucoup ne prennent pas plus de cinq secondes pour penser, en paraphrasant un autre internaute.

      Est-ce qu’un jeune de 16 ans est apte à voter? Je n’ai pas de réponse catégorique. Plusieurs personnes offrent leur opinion sans peser le pour ou le contre, beaucoup le font impulsivement, peu semblent s’intéresser vraiment à la question.

      Comme toujours, on confond droit et privilège. Voter est un droit (il faut prouver que nous sommes citoyen habileté à voter, soit à partir de 18 ans jusqu’à la mort), boire est un privilège (il faut à la fois avoir 18 ans et de l’argent), conduire est un privilège (il faut un permis délivré sous certaines condition, une immatriculation lorsque l’on possède un véhicule et de l’argent), fumer est un privilège (il faut avoir 18 ans et de l’argent) et avoir une arme à feu est un privilège (un permis, une immatriculation apellé enregistrement rendu caduc par les conservateurs et de l’argent).

      La question est de savoir ce qu’il est nécessaire pour être en mesure de voter. Une connaissance du système politique? La grande majorité des citoyens n’ont pas une connaissance suffisante de la loi électorale, encore moins des différents systèmes démocratique. Avoir suivi un cours de citoyenneté? Je doute fort que deux cours de citoyenneté soient identiques puisqu’il existe différentes idées de ce qu’est un bon citoyen. De plus, cela créerait deux classes de citoyen, ce qui revient à ne plus être démocratique. Doit-on seulement donner le droit de vote aux gens matures qui ne sont pas impulsifs? Je connais des vieux qui sont impulsifs et des jeunes qui ne le sont pas. C’est plus un trait de caractère qu’une condition liée à l’âge. De plus, cela vient également créer une deuxième classe de citoyens.

      Doit-on baser le droit sur la compréhension du bien et du mal? Selon les conservateurs, les jeunes de 16 ans sont capable de faire une telle distinction. Alors, si les jeunes sont assez mature pour être mis en prison, ils sont assez mature pour voter.

      Si on se base simplement sur la biologie, il est vrai que le cerveau termine son développement à 25 ans. Ce qui revient à dire que le cerveau se crystalise de plus en plus et est de moins en moins flexible. Ce n’est pas non plus un gage d’absent d’impulsivité.

      Si je ne me trompe pas, on a d’abord refusé le vote aux femmes en prétextant que cela était inutile puisqu’elles allaient nécessairement voter comme leur époux. Doit-on empêcher un jeune de voter car il va voter comme ses parents?

      Au final, je n’ai pas vraiment de réponse claire. C’est une question trop complexe pour y répondre simplement. Certains laissent leur parti pris entrer en ligne de compte pour simplement rejeter l’idée parce que ce n’est pas le leur qui a avancé l’idée. Doit-on rappeler que certains partis ont déjà fait voter des morts? Personnellement, entre faire voter un jeune de 16 ans et un mort, je préfère le jeune de 16 ans.

    • @ampere

      Très comique, vous traitez Drainville d’idiot et dans un commentaire subséquent, vous dites : “Quand voyez-vous des libéraux traités ceux qui votent péquisse de tata,de pas instruit,de pas renseigné…”

      Félicitation!

    • Il n’y a qu’au Québec pour véhiculer une idée de ce genre générée par une politicienne (Pauline !) qui manque de jugement ! Elle veut être première ministre ! Ouf !!!!! Dieu nous garde !

    • Ceçi est une mauvaise idée. La plupart des ados croient qu’ils savent tout sur le monde mais il n’a aucun substitut pour l’expérience. A vrai dire, c’est à peu près la même chose pour les étudiants universitaires. Les idées gauchistes, en particulier, sont toujours plus attrayantes pour ceux qui on le moins l’expérience dans le monde réel, comme on peu constater en regardant le caucus Néo-démocrate.

    • Bonjour,

      Non merci ! A tous vous autres, le petit tapon de péquistes qui restent, pourquoi essayer de manipuler des jeunes gens tout en les entraînant dans la chicane et de leur montrer à chiquer la guénille comme bien d’entre vous autres ont fait toute leur malheureuse vie. Laissez les tranquilles, laissez leur vivre leur jeunesse de peace and love. Quel mauvais exemple que des péquistes qui se tapent sur la margoulette tout en affirmant comment le Québec est PACIFIQUE ! Ce que vous pouvez faire dur en étant si mal pris……. Au plaisir, John Bull.

    • Bonjour, à mon avis, les grands partis politiques passent encore à côté des débats essentiels à l’amélioration de la démocratie. Le système à uninominal à un tour désuet combiné à la multiplication des partis politiques rendent une majorité des voteurs sans poids démocratique réel. On le voit clairement au fédéral.

    • Personnellement je suis d’accord et je trouve dommage de voir la perception des plus vieux à cet égard. Je pense que les jeunes ne s’intéressant pas a la politique n’iront de toute façon pas voter, alors que cette loi permettrait aux jeunes plus impliqués (généralement ceux faisant parti de conseils étudiants ou autre groupe similaire) auront le droit. Ce que je trouve pleinement correct.

      Tant qu’à ça je suis plus à l’idée a retiré le droit de vote au gens plus vieux qui votent sans trop savoir pourquoi BEAUCOUP plus que de ne pas le donner aux jeunes.

      Un jeune de 16ans peut très bien être informé et ce beaucoup mieux que beaucoup de personnes plus âgées. A l’inverse, quelqu’un dans un centre d’accueil qui est incapable de s’auto-suffire continue de voter. En voilà quelque chose d’illogique.

    • L’attaché de presse de Legeault s’appelle Del Torchio.
      On peut tu s’imaginer de ce que nous ferions de ses écrits!?!?!?

    • Le droit de vote à l’âge de 16 ans? Absolument! Beaucoup plus de jeunes que ce que la tendance porte à croire s’informent et ont des opinions politiques éclairées. Certains sont même déjà des activistes – pensons simplement aux manifestations contre la hausse des frais scolaires!

      Je trouve l’idée brillante. Les intérêts des jeunes en seront peut-être mieux représentés, et notre sensationnel système scolaire ne serait pas encombré des horreurs qu’on y retrouve actuellement.
      Et les ados qui préfèrent jouer à COD en se laissant pousser une moustache molle, ceux-là poursuivront leurs édifiantes activités comme tous ces citoyens qui ne votent pas mais qui en ont pourtant le droit!

    • Ne pas confondre sénilité et jeunesse.

    • Il est possible de travailler et donc d’être imposé à 16 ans. Ce qui relativise l’argument de majorité, en plus de poser la problématique du bien fondé démocratique du droit de vote à 18 ans. Est-ce normal de participer à la richesse nationale sans pour autant avoir son mot à dire sur la manière dont la nation est gérée? C’est évidemment une question rhétorique.

      Je crois que l’âge minimum pour voter doit aller de pair avec l’âge minimum d’accessibilité au marché du travail, dans le sens conventionnel du terme. (l’exception de l’enfant de 12 ans aidant le commerce familiale et autres exceptions du genre ne rentre logiquement dans ce cadre et sont exclus.)
      Ce qui me dérange est le jugement de valeur très arbitraire sur la capacité de choisir adéquatement, comme si choisir adéquatement devrait être une condition sine qua non pour le droit de vote. C’est un raisonnement qui a aussi été utilisé contre la classe ouvrière, les noirs et les femmes. La validité d’un vote est personnelle et subjective. De fait, exclure des gens payants des impôts sous prétexte que leur choix serait mal avisé me paraît contraire aux valeurs de démocratie.

      De plus, je crois que c’est un âge propice pour être initié aux pratiques démocratiques puisque cela permet aux éducateurs d’enseigner l’importance de la participation démocratique, dans la mesure où seule l’importance de voter est vanté. (L’accusation de bourrage de crâne idéologique de la part des professeurs au collégial et universitaire est aussi vieille que intéressé; ajouter de l’eau au moulin d’une rhétorique plate et partisane en ajoutant les professeurs de secondaire à leurs fados, cela ne me dérange pas.)
      Sans parler des études sociologiques démontrants que une politisation précoce a une influence directe sur l’implication des individus une fois adulte, dans la société et dans la vie démocratique.

    • Dieu,déjà les Québecois beaucoup plus agés ont des lacunes importantes sur l’éducation de la politique et de l’économie du Québec, imgaginez si ont laissait cejeunes de 16 ans voter, ce serait le bordel comme résultats. Les élus sépararatistes pensent toujour tout croche. Les deux solitudes sont içi entre Quebecois francophones.

    • Votez à 16 ans? Non…

    • Et pourquoi ne pourrait-on pas voter a 16 ans M. Marissal? Vous n’ étayer pas votre pensée… A partir de 12 ans une personne est criminellement responsable au Canada , alors je crois qu’ à 16 ans une personne sait ce qu’elle fait. Il ne faut pas sous estimer les jeunes.

    • Ce n’est pas plus une sottise que faire voter des immigrants fraichement arrivés et qui ne connaissent rien de ce qui se passe ici !

    • On devrais pouvoir voter si on a payé des impôts dans les 4 années précédent des élections.
      Comme ça les riches Crosseurs ,ne voteraient pas..et les Bénéficiaires d’aide sociale , retraitées,Jeunes vivants aux crochets de leur parents non plus..,. et tant qu’a y être ceux qui n’ont pas de dyplome de Sec 5,ne méritent pas une voix au scrutins,etant incapable de lire,ecrire et de se forger une opinion indépendante.
      On aurais le pouls de la tranche productive de la population.

    • À ceux qui disent que les jeunes devraient commencer par bien écrire, regardez-vous dans le miroir et commencez à bien écrire vous-mêmes. Évidemment, c’est sûr que certains jeunes de 16 ans n’utiliseraient pas ce vote à bon escient ou bien ils ne l’utiliseraient pas du tout. Cependant, pour les jeunes qui connaissent relativement bien leur politique québécoise et qui ont à coeur leur avenir, car certaines démarches gouvernementales nous touchent directement (hausse des frais de scolarité), le droit de vote serait le bienvenu. Il faudrait mettre en place un système d’éligibilité au droit de vote par contre: les élèves qui échouent au secondaire et qui, si on leur fait passer un test concernant la politique contemporaine du Québec, échouent ce dit examen ne devraient pas avoir le droit de vote. Mais, bref, de toute façon, ça ne reste que mon opinion…

    • Nos amis Israéliens sont menacés d’être « rayé des pages de l’histoire » et la priorité de Pauline est de voter à 16 ans. Parlez-moi d’une femme qui a le sens des priorités.

    • Simple petit rappel: Si je me souviens bien, lorsqu’on a abaissé l’âge du droit de vote de 21 à 18 ans, au début des années 1960, l’argument principal était que 18 ans correspondait à l’âge auquel l’armée pouvait vous conscrire (enrôler de force). C’était logique, dans la mesure où vous êtes susceptibles de mourir (donner votre vie) pour votre pays. Si l’enrôlement obligatoire est ramené à 16 ans, je serai d’accord pour le droit de vote. Mais j’y pense tout à coup: la Charte canadienne des Droits et Libertés est-elle compatible avec l’enrôlement obligatoire? Qu’en est-il en 2012, à l’époque des “drones” (avions sans pilote)?

    • Monsieur Marissal,

      Le survol des 356 premiers commentaires montrent, à répétition, que la plupart des détracteurs du vote à 16 ans ignorent ou font semblant d’ignorer que LE VOTE À 16 ANS EXISTE DÉJÀ AILLLEURS DANS LE MONDE (Autriche, Brésil, Cuba, certaines régions de l’Allemagne et de la Suisse)…

      … et peut-être EXISTERA-T-IL AVANT LONGTEMPS AU CANADA… Au Canada, il y a eu en effet un projet de loi d’initiative parlementaire pour abaisser le droit de vote à 16 ans [cf. ci-dessus le lien fourni par PASMAGNAN, 12 déc. 2011, 11 h 53].

      Les CONTRE… les PAGER et autres JOHNBULL… aiment bien pratiquer ce que les moralistes appelaient jadis le « SCANDALES DES FAIBLES »… J’invite ces gens, amateurs de déchirage de chemise en public, à s’informer tout d’abord… au lieu de venir ici manifester leur ignorance et leur caractère superficiel.

    • Bonsoir,

      Venez Divin Messie,
      Sauvez nos jours infortunés,
      Venez, Source de Vie,
      Venez, venez, venez…..
      Ah ! Descendez, hâtez vos pas,
      Sauvez nos âmes du trépas,
      DÉLIVREZ NOUS DU CANADA !

      Aie ! Les péquistes ! Lâchez les baskets des jeunes de seize ans qui ne veulent rien SAWOUÈRE de vos chants de gorge entonnant partout au quatre coins du Québec le : Venez Divin Messie…. quand ce n’est pas : Peuple à Genoux, attends ta DÉLIVRANCE….. Voici le Rédempteur …… Mais Ti Gilles se sauve !

      En conclusion, Monsieur Gilles Hotte Duceppe reste sourd à vos incantations, l’expérience du passé aidant, celui ci craint de se faire crucifier par les péquistes au printemps. Laissez les jeunes de 16 ans tranquille ! Car ceux ci sont peace and love et n’iront jamais voter pour le tapon de chicaniers que vous êtes, vous autres les péquistes plein de bleus sur le corps et sur le coeur….. Au plaisir, John Bull.

    • Si notre système d’éducation offrait, dès l’âge de 10-12 ans, des cours structurés pour bien faire comprendre le fonctionnement de notre système démocratique et que le vote devenait obligatoire pour tous sous peine d’amende ou de pénalité fiscale, je serais en faveur que le droit de vote commence à l’âge de 16 ans.

      Il est temps d’éduquer les citoyens sur l’importance d’exercer leur droit de vote tout en étant bien informés.

    • C’est le comble du ridicule… 16 ans ! je me demande combien de ces jeunes immatures savent ce que veut dire VOTER, se choisir un député, un gouvernement, on devrait faire un vox pop dans les écoles secondaires et demander l’avis de ceux qui sont en Sec. V; très peu s’intéresse à cela, et c’est la même chose chez les adultes… voyez le % de ceux qui votent lors d’une élection,
      c’est hallucinant ! manque de connaissances.. d’intérêt.. autres choses à faire, etc..

    • Si à 16 ans tu est trop jeune pour acheter de la loterie ou boire une bière, tu est trop jeune pour voter. Point.

    • Probablement une idée de Gérald Larose. Ça sent la magouille!

    • Le droit de vote à 16 ans… pas évident… Mais en y repensant bien, au Québec on juge déjà les 16 ans et plus comme des adultes… De plus, c’est déjà l’âge de la majorité sexuelle au Canada. Au Québec, en 1782, l’âge de la majorité civile est passée de 25 à 21 ans. Elle est passée à 18 ans en 1971… Est-on rendu à l’abaisser à 16?

    • J’étais de ceux contre le droit de vote à 16 ans. Je me suis rallié lors du débat fort intéressant, car plusieurs paient des impôts, ils peuvent conduire une voiture, ils peuvent s’impliquer dans les partis politiques de toutes allégeances et voter pour leur Chef, donc le futur premier ministre.

      Alors si les jeunes de 16 et 17 ans peuvent voter pour choisir le premier ministre, pourquoi ne pourraient-ils pas voter pour leur député? Je pense aussi que plus les jeunes seront amenés à dire leur point de vue, plus ils auront confiances dans nos institutions démocratiques. Un droit, ça s’exerce.

      Pour ceux qui pensent qu’ils seront trop immatures, vous n’avez qu’à regarder la population au sens large… Parfois le peuple se trompe. Ça fait parti de nos apprentissages citoyens.

      Enfin, plusieurs pays ont ouvert la porte aux jeunes, particulièrement en autorisant des lieux de votations dans les Cégep (collèges ou lycées) et université. L’Union Européenne songe également à abaisser l’âge pour voter.

    • Québec, le 31 janvier 2012

      Du réchauffé

      À presque tous les congrès les délégués du parti Québécois (PQ) gaspillent du temps à discuter sur le vote des jeunes de 16 ans. De ce fait, lors du dernier congrès les délégués ont soutenus contribuer concrètement à changer la politique en proposant d’abaisser l’âge légal du vote à 16 ans aux élections provinciales et municipales.

      Avant de faire voter les 16-18 ans il faudrait se poser des questions ou trouver les moyens de redonner confiance aux 18 ans et plus qui se fou de la politique et ne votent pas. En effet les résultats des différentes élections démontrent que seulement 28% des jeunes dans la classe d’âge de 18-24 ans (ceux qui veulent du changement) votent à chaque élection comparativement à 72% des plus de 65 ans (ceux qui veulent de la stabilité).

      Est-ce que le PQ cherche des votes? Pourquoi ne pas présenter à la population du Québec des élections statuaires aux quatre ans?

      Trouver le moyen d’augmenter la participation des citoyens aux différentes élections serait des discussions à valeur ajoutées.

      Jocelyn Boily

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2010
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité